Hyûma Sekihara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hyûma Sekihara

Message par Kentaro le 11/7/2012, 19:54

Nom : Sekihara
Prénom : Hyûma


Âge : 25 ans
Nationalité : Japonaise
Organisation d’Origine : NA (Freelance)



Description physique : Hyûma n’est pas très grand et d’une carrure plutôt fluette mais on dira gracile pour faire genre. Des cheveux noirs mi-longs, des yeux noisettes en amande, il n’arbore pas spécialement de signes particuliers.

Il est toujours vêtu d’un impeccable manteau noir, par-dessus une veste blanche et une cravate tout aussi noire, assortie à la couleur de son chapeau en feutre à large bord. Afin d’éviter le contact avec les gens, ses mains sont recouvertes de gants blancs.

Description psychologique : Hyûma est doux comme un agneau et passablement timoré. Inutile de préciser qu’il n’est donc jamais partant pour aller au devant des ennuis ou participer à une action coup de poing. En fait, si les choses peuvent se passer en douceur (ou alors loin de lui), c’est même mieux comme ça, d’après lui.

En dehors de cela, Hyûma est quelqu’un de très positif et raisonnable, prudent et méticuleux. Il n’a pas le bagou d’un humoriste, pas le charisme d’une rock star, pas l’intelligence d’un Einstein, bref, il est on ne peut plus normal.

Biographie : Hyûma est né à Kyoto, au japon, dans une famille relativement aisée. C’est vers l’âge de seize ans que son don s’est revélé, lui pourrissant copieusement la vie à l’époque, même si le jeune homme ne tarda pas à y trouver des avantages.
Une fois majeur, Hyûma partit vivre en reclus dans une propriété à la campagne, et ne la quitta que pour remplir des contrats auprès d’une discrète clientèle d’initiés, qui n’ont appris son existence que par le bouche-à-oreille. L’un de ses clients devait être lié à la RIP, puisque celle-ci le contacta un beau jour et lui proposa d’intégrer ses rangs. Hyûma déclina l’offre, mais quand la RIP revint à la charge en lui proposant de négocier chaque mission comme un contrat potentiellement déclinable, le jeune homme décida d’accepter.

Langues : Japonais et anglais.

Expérience : Hyûma n’a que peu d’expériences dans le paranormal sous toutes ses formes. Et encore, cela reste principalement du ‘pistage’, il n’a jamais cotoyé le paranormal en chair et en os (ou leurs équivalents).

Aptitudes : Heu... Le Permis B.

Équipements : Calepin, crayons, papiers d’identités… Rien de particulier, sauf si la RIP en juge autrement selon la mission.

Talents Paranormaux :
- Psychométrie passive: En touchant directement un objet, Hyûma est capable de percevoir ses ‘souvenirs’, son ‘histoire’. Ce talent fonctionne avec plus ou moins de précision selon le temps de contact et la concentration de Hyûma, mais aussi de nombreux autres facteurs.
Dans les faits, Hyûma peut donc tout aussi bien ressortir les banalités d’usages d’un objet (car c’est le ‘souvenir’ le plus récurrent), une utilisation complètement atypique dudit objet (pas forcément en rapport avec l’affaire) ou bien les ‘souvenirs’ récents (là non plus, pas forcément instructif quant à l’affaire en cours).

A noter que si ce talent permet à Hyûma de déterminer aisément le mode d’emploi d’un objet, ça n’en fait pas un utilisateur hors pair pour autant (savoir comment tirer avec une arme ne suffit pas pour mettre dans le mille, par exemple…)
Dans la même veine, un objet ‘neuf’ n’a aucun souvenir auquel se raccrocher pour déterminer sa fonction ou la façon de s’en servir. Pareillement, un vieil artefact inusité depuis des lustres peut s’avérer ‘indéchiffrable’ car l’écrasante majorité des souvenirs extraits se rapportent à son inutilisation.

Enfin, ce pouvoir n’est pas sans revers, puisque Hyûma ne peut pas toucher d’être vivant pensant* sous peine de faire un craquage nerveux et de perdre connaissance pour des laps de temps plus ou moins long (de la demi-heure à quelques heures).

* Communément, cela exclut donc les animaux, les plantes, ainsi que les robots… Mais peut potentiellement intégrer certains type de mort-vivants, des artefacts maudits, etc… Bref, c’est la RIP, donc impossible de définir une règle commune…

- Psychométrie active: En touchant un objet mécanique ou électronique et en se concentrant, Hyûma est capable de 'communiquer' avec.

Concernant les objets mécaniques, à condition qu'ils ne soient ni trop gros ni trop complexe, Hyûma peut légèrement influer sur leur comportement. De façon pratique, cela peut permettre de démarrer un vieux moteur tousseteux du premier coup, ou bien convaincre cette foutu machine à bonbon d'exécuter le centimètre manquant pour relâcher votre paquet insidieusement coincé.

Concernant les objets électroniques, Hyûma est véritablement capable de dialoguer avec eux, c'est à dire de récupérer, envoyer ou modifier des données. S'effectuant au niveau binaire, cette manipulation est "universelle", mais cela n'empêche pas pour autant d'avoir besoin de savoir et de pouvoir reconnaître ce qui est recherché. Notamment, il n'est pas possible de pécher des documents dans une langue étrangère. à moins d'avoir un traducteur sous la main, évidemment...

Cette utilisation de la psychométrie est, par contre, bien plus éprouvante mentalement et fatigue rapidement Hyûma. Une utilisation trop abusive peut entraîner un contre coup l'empêchant d'utiliser toute forme de psychométrie pendant un moment (mais interdit toujours tout contact avec autrui).
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum