[surprise]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[surprise]

Message par Seol le 8/12/2013, 14:46

- Messieurs, passons au dernier dossier de la journée.

Se faisant, la femme qui venait de parler posa un dossier d'une quinzaine de centimètres d'épaisseur sur la table. Elle leva la tête et regarda les trois hommes qui étaient assis à la table avec elle.

- Est-ce que ce dossier concerne celui auquel nous pensons tous? demanda l'un d'entre eux.
- Oui, Monsieur Grey.
- Est-on obligé d'en discuter aujourd'hui, Miss Black?
- Malheureusement, Monsieur Green. Je sais que c'est votre chouchou, mais nous n'avons pas le choix. Pas d'objection, Monsieur White? Très bien. Commençons par le commencement.

Miss Black ouvrit le dossier et sortit la première feuille.

- Ce dossier concerne, comme vous le savez tous, le sergent Tancred Löwe, dit Tank, âge de 31 ans, et originaire de Los Angeles, Californie.
- Avec un nom pareil? Il est américain?
- Oui, Monsieur Grey. Une recherche plus approfondie nous a appris que le grand-père du sergent était un allemand qui a fui le troisième Reich pour venir chez nous. Est-ce que cela vous convient? En ce cas, je vais continuer, reprit Miss Black d'une voix glaciale.

La jeune femme prit une seconde fiche et commença à la lire.

- Pour ceux d'entre vous qui auraient la chance de ne pas connaître le sergent Löwe en personne, voici une description succincte de l'individu. Tancred Löwe fait un mètre quatre-vingt-quinze pour cent kilos.

Un sifflement d'admiration fut émis.

- Oui, Monsieur White. Je suis d'accord avec vous, c'est plutôt impressionnant. Encore plus quand on le voit en face. Pas une once de graisse, puisque le sergent fait un minimum de une heure et demie de musculation par jour quand il n'est pas en mission. Visage plutôt carré, cheveux noirs de jais, yeux marrons, barbe de trois jours, le tout monté sur un cou de taureau. Bref, je pense que vous avez compris que le sergent n'a rien d'un mannequin et est même plutôt rugueux. Et ne lui demandez pas de mettre un smoking. A part des rangers et des treillis, notre homme ne connaît rien d'autre.

Miss Black retourna sa fiche.

- Le sergent Tancred Löwe est un homme plutôt affable. Même si au premier abord, quand on regarde la photo de son dossier, on pourrait être amené à en douter. Premier défaut de notre homme : c'est une grande gueule. Il est bon, il le sait et il s'en vante. Et je n'aime pas ça. Deuxième défaut de notre homme : il est têtu. A tel point qu'il peut désobéir à un ordre direct s'il juge qu'il est inepte. Et je déteste ça. Troisième défaut du sergent : il est inconscient. Il n'hésite pas à prendre des risques inconsidérés qui mettent sa vie en jeu. Sa formation a coûté suffisamment chère pour que je désapprouve son comportement.
- Vous n'êtes pas objective, miss Black, intervint Monsieur Green. Le sergent a aussi des qualités. Il inspire le respect à ses hommes parce qu'il les respecte. C'est un meneur d'hommes né, un leader. Il n'abandonne jamais personne derrière lui. Et puis, ce que vous appelez inconscience, j'appelle ça du courage.
- Comme d'habitude, nos opinions concernant le sergent divergent. Raison pour laquelle il fait toujours parti de notre organisation... Bref. Passons à la suite.

Miss Black prit une autre fiche dans le dossier.

- Le sergent Tancred Löwe est né il y 31 ans, dans un quartier défavorisé de Los Angeles. Malgré ce handicap, le sergent n'a jamais été arrêté par les forces de l'ordre. Vous croyez vraiment qu'il n'a jamais fait partie d'un gang ou bien qu'il n'a jamais trafiqué quoi que ce soit?
- Selon toute vraisemblance, non, répondit Monsieur Grey. En tout cas, rien qui n'est jamais été prouvé. Donc, le bénéfice du doute lui profite...
- Soit. Officiellement, il a commencé à travailler dans un garage, dès l'âge de quatorze ans. D'où, je suppose ses aptitudes en mécanique. A l'âge de seize ans, il a commencé à fréquenter un centre communautaire, où il a pu apprendre la boxe. Il reste, d'ailleurs à ce jour, un très bon boxeur. Dès qu'il en a eu la possibilité, il s'est engagé dans les marines. Selon ce qu'il a dit à son recruteur, afin de ne pas tomber dans les gangs et autres problèmes. Le sergent a fait ses classes sans trop se faire remarquer. Juste deux avertissements. Autrement dit, une bagatelle, compte tenu de son dossier aujourd'hui.
- Le sergent, reprit Monsieur Green, a fait pratiquement toutes les campagnes militaires possibles. Et il a gravi les échelons à force de mérites, même quand ses supérieurs auraient préféré le blâmer. Aujourd'hui, il a atteint le grade de sergent, mais ses différents écarts lui ont fermé les portes des échelons suivants. Sauf que le sergent s'en moque complètement.
- Arrivé, donc, au grade de sergent, enchaîna Miss Black, Tancred Löwe a été recruté par les services spéciaux de l'armée, pour monter une équipe spéciale. Leur mission était simple : tester la sécurité des différents sites sensibles de notre pays.
- Si mes souvenirs sont bons, interrompit Monsieur White, c'est au cours de l'un de ces exercices que nous avons entendu pour la première fois parler de cet homme et de son unité, n'est-ce pas?
- Tout à fait, reprit Monsieur Green. L'armée leur avait confié la mission de tester la sécurité de la zone cinquante et un. Et ils l'ont testée... Ils ont pu pénétrer dans nos locaux, comme si nous n'avions jamais mis de système de sécurité en place. La surprise a été fort désagréable... Le sergent s'est fait remarquer, car il a juste foncé droit devant lui, en abattant tout ce qui se trouvait devant lui et est arrivé à la salle de contrôle en moins de sept minutes...
- D'où le surnom de Tank, je suppose.
- Mauvaise surprise, en effet, mais très utile, coupa Miss Black. A leur actif, ils ont la prise de contrôle de la zone cinquante et un, le détournement d'un destroyer classe AEGIS, la prise en otage du NORAD et des engins nucléaires qu'ils contrôlent. Entre autre chose. Autant vous dire que cette équipe a donné du fil à retordre à toutes les branches de l'armée. Dix missions, dix réussites.
- Comment sommes-nous venus à les recruter?
- Très simple. Ils étaient en transit par la zone cinquante et un, quand une créature a tenté de s'enfuir. Ordre a été donné à toute la base de se mobiliser pour neutraliser et détruire la cible. L'équipe de dix hommes dont fait partie Löwe a réussi cet exploit avec des armes conventionnelles. Leur cohésion et leur tactique ont été la clé de leur réussite. Le PBI (Paranormal Bureau of Investigation) a décidé, à ce moment-là, de les recruter. Et ils ont tous accepté la mutation. A notre grand regret, aujourd'hui.
- Allons miss Black. Ne soyez pas si négative. Il n'y a pas eu que du mauvais.
- Vraiment? Dois-je vous rappeler l'objectif du PBI (ndlr : prononcé pi.bi.aïe) est d'identifier, localiser et neutraliser tout phénomène avant qu'il ne touche la population locale? Telle est la vocation de ce bureau, qui est à la fois sous la tutelle du FBI et de l'armée? C'est parce que jusqu'à présent, nous sommes parvenus à exécuter notre mission selon les termes définis dans notre chartre que notre ligne de crédit n'est pas réduite d'année en année. Or, le sergent Löwe, au cours de ses deux dernières missions, a mis en danger l'existence même de notre agence.
- Que s'est-il passé? demanda Monsieur Grey.
- Premier cas, près de la ville d'Albuquerque. Pour une raison non connue, quelques morts se sont réveillés. Notre antenne locale a demandée des renforts, après avoir réussi à les cantonner dans un entrepôt désaffecté. L'unité a été envoyée sur place. Et l'action inconsidérée du sergent, qui a foncé dans le tas sans se poser de question, a permis l'une des créatures de s'échapper. C'est uniquement grâce à la réactivité de son capitaine, que la situation n'a pas empirée.
- Rectification, Miss Black. Selon les déclarations des agents de l’antenne locale, c’est le responsable de ladite antenne qui a foncé dans le tas sans réfléchir, à l’arrivée de l’équipe de Löwe. Et c’est Löwe, avec l’accord de son capitaine, qui a pris sur lui cet évènement.
- Dans le second cas?
- Et bien... une... loge, appelons ça comme ça, a tenté d'invoquer un démon, enfin selon. Normalement, pour ce genre de cas, nous ne faisons guère plus que les contrôler. Mais ceux-ci étaient plutôt lourdement armés. Donc, nous avons envoyé l'unité Omega accompagné d'un négociateur. C'était sans compter les talents de diplomate du sergent Löwe. Lorsque les fanatiques de la loge ont refusé de nous laisser entrer, le sergent a usé de sa gouaille armée pour se frayer un chemin. Autant vous dire que les journalistes s'en sont donnés à cœur joie.
- Effectivement, ce n'est pas très discret...
- Nous ne pouvons pas le garder !! tempêta miss Black.
- Sauf qu'il ne peut pas retourner à la vie civile. Il en sait trop et ses capacités en tant qu'armurier sont trop précieuses.
- J'ai peut-être une idée à vous soumettre, indiqua Monsieur White. Envoyons le dans cette nouvelle organisation, la... la R.I.P.
- Vous êtes sûr?
- Vous, comme moi, comme beaucoup de nos supérieurs, nous voyions d'un très mauvais oeil cette structure. Si le sergent Löwe rejoint leurs rangs, ce sont eux qui subiront l'ire des dirigeants des autres pays. Nous faisons ainsi d'une pierre deux coups.

Les trois autres membres se regardèrent, puis hochèrent la tête, entérinant la décision.

_________________
Hasta la Vista, Baby !!
Vivons pleinement ce jour, parce qu'hier n'est plus et que demain ne viendra peut-être jamais.
avatar
Seol
TERMINATOR/ Graphiste
TERMINATOR/ Graphiste

Messages : 1714
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Bretagne! Et j'en suis fier!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum