[Narasu] Keiji Nakajima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Narasu] Keiji Nakajima

Message par Seol le 28/9/2015, 16:45

Ninja
Nakajima Keiji, 23 ans,  genin, Mahou.

Description Physique
Keiji est un jeune homme mesurant un mètre quatre-vingt cinq et pesant soixante-quinze kilos. Tout son corps clame qu’il n’est absolument pas une brute de corps à corps. Malgré son physique ‘‘léger’’, il possède néanmoins une musculature bien développée. Il possède un visage fin, une longue chevelure noire, descendant jusqu’au bas du dos, de grands yeux bleus vifs, un nez aquilin et un sourire bienveillant sur les lèvres. Ses cheveux sont tout le temps attachés, par un cordon bleu, en une longue queue de cheval.
Pour le coté vestimentaire, Keiji fait très simple. Il porte une veste sans manches, dans les tons ternes, mais sans couleur définie. Son pantalon, dans les mêmes tons que sa veste, ne porte aucune poche, est plutôt large. Ses chaussures sont de simples jikatabis noirs. Pour terminer la panoplie, Keiji porte une longue cape noire, descendant jusqu’aux chevilles, muni d’une capuche, lui couvrant la moitié du visage lorsqu’elle est rabattue.
Keiji ne porte ni cicatrices, ni tatouages, ni marques distinctives.

Aspect psychologique
Keiji est un jeune homme doux. A tel point qu’il rechigne à faire couler le sang. Mais cette douceur ne va pas jusqu’à tendre l’autre joue lorsqu’on le gifle. Il parle généralement d’une voix égale, ne l’élevant jamais. Selon lui, ce n’est pas en parlant fort qu’on arrive à quelque chose. Keiji est une personne avenante, toujours prête à rendre service, mais qu’il ne faut pas prendre pour une bille, sous peine de se retrouver en plan. Le sourire bienveillant qu’il affiche en permanence n’est pas une façade. Incapable de bluffer correctement, Keiji n’en est pas moins un planificateur, couplé à  un sang-froid et une capacité de concentration assez élevés, bien qu'il ait un sens de ce qui est dangereux ou non assez personnel.
Au nombre de ses défauts, on peut compter son hémophobie. Chose bizarre pour un ninja, Keiji ne supporte pas la vue du sang. Selon la quantité de sang visible, que ce soit le sien ou celui d’un autre être humain, il peut avoir de simples vertiges jusqu’à une perte de connaissance.

Histoire de la famille
Dans la famille Nakajima, on est ninja de père en fils. L’origine de la famille n’est pas connue et est bien le cadet des soucis des chefs de familles successifs. De plus, les membres éloignés – cousins, cousines, oncles, tantes – n’entretiennent guère de relations avec la famille Nakajima. A une exception près. Tous pratiquent le même art de combat, l’utilisation de deux arbalètes.
C’est un art qu’ils ont réussi à porter à son sommet. Wataru est en concurrence directe avec son frère sur qui est le meilleur des deux. En vingt combats, le père de Keiji a remporté sept victoires, a subi sept défaites. Six combats ont, malheureusement, été interrompu avant leur fons. Comme ils n’ont pu se départager, ils ont fait en sorte que cette rivalité retombe sur leurs enfants. Au grand dam desdits enfants. Son rival désigné  se nomme Chion.
La famille Nakajima habite une maison modeste, dont le sous-sol a été travaillé et aménagé de sorte qu’il ressemble à un dojo. Il n’ya aucune ouverture naturelle, mais cela reste assez bien éclairé. La chambre de Keiji se trouve au premier étage et il utilise sa fenêtre comme porte d’entrée et de sortie. Au grand désespoir de sa mère.

Histoire de Keiji
Keiji est né, il y a vingt trois ans. C’est le fils cadet de Wataru et Rioko Nakajima. Sa naissance fut extrêmement difficile, puisqu’il naquit avec le cordon ombilical autour du cou.
Nul ne sait comment, mais Keiji était vivant. Il a vécu une enfance normale, jusqu’à l’âge de onze ans. Il est alors entré à l’académie ninja de Mahou. Mais, deux jours après, Keiji a eu un accident assez grave. A l’issu d’un pari stupide – faire un course à dos de dodos, sans selle et sans rênes –, il fut piétiné par un dodo et violemment propulsé contre un mur. Le choc fut tel, qu’il en perdit connaissance et sombra dans le coma. Il y passa trois années de sa vie.
Il reprit connaissance à l’âge de quatorze ans. Il passa près de dix-huit mois en rééducation, à fortifier ses muscles, à assouplir ses articulations et à remonter son endurance. Ensuite, il réintégra l’académie et suivit le cursus en trois ans et en est sorti avec le grade de genin.
Keiji a passé les cinq dernières années à servir Mahou dans le village de Narasu.

Objectifs

Objectif principal : Continuer à amasser de l'argent en profitant de Narasu.
Objectif secondaire : Vaincre son cousin Chion, la seule personne qui l’exaspère en ce monde pour le moment.

Equipement
Keiji possède une sacoche, à gauche, dans lesquelles se trouvent des parchemins explosifs (10), du fil de nylon (10m), du fil de fer (10m), des kunais (6), des shurikens (6), des fumigènes (4).
Il porte aussi deux petits carquois, dans chacun duquel se trouvent une quinzaine de carreaux.
Ses deux arbalètes courtes sont munies de deux gâchettes, l’une pour tirer les projectiles, l’autre pour réarmer l’arme. Ses armes peut projeter les carreaux jusqu’à vingt-cinq mètres.
Les carreaux, qu’il utilise, qu’ils soient invoqués ou bien ceux de ses carquois, ont une tête plombée, afin de limiter au maximum les risques de tuer son adversaire.

Capacités martiales
Keiji est un ninja polyvalent. Il touche un peu à chacune des disciplines que sont le Taï-Jutsu, le Nin-Jutsu, le Gen-Jutsu et le Fuin-Jutsu, sans  avoir une discipline de prédilection. En revanche, il ne possède aucune base en anti Gen-Jutsu, en Kuchyose ou en médecine. Les techniques de base que sont la substitution, le clone inconsistant et la permutation, bien qu’apprises à une époque, sont largement oubliées à ce jour. Sa réserve de chakra est assez conséquente, malheureusement sa maîtrise de l’énergie ninja s’avère assez médiocre, lui faisant utiliser beaucoup de chakra que nécessaire, même pour des techniques simples, comme l’apparition de ses armes ou munitions.
Keiji, du fait de sa morphologie, a axé sa technique sur la vitesse et la précision, qui sont bien au-dessus de la moyenne. En revanche, sa force physique est un brin en deçà de la norme, comme son endurance. Pour finir, sa résistance aux coups est très nettement en dessous du niveau du ninja lambda.
Lorsqu’il combat, Keiji cherche à rester à distance de ses adversaires, du fait de son équipement, en mélangeant allègrement ses deux techniques de multiplication de projectiles, pour perturber les adversaires. Lorsque le corps-à-corps est inévitable, Keiji use de la partie métallique des arbalètes pour bloquer les attaques et tirer à bout portant, afin de pouvoir se dégager et reprendre ses distances, son ambidextrie lui permettant de le faire d’une main ou de l’autre. Il peut, à l'occasion, user de son Nin-Jutsu pour reprendre rapidement de la distance.

Affinités maîtrisées
Keiji maîtrise l’affinité Raiton.

Répertoires techniques

Fuin-Jutsu : Gaikan Âmu – Apparition des Armes.
Ce sceau, tatoué dans la paume de chacune de ses mains, permet de faire apparaître une arbalète dans chacune de ses mains. Il peut choisir d’en faire apparaître une seule. Keiji peut révoquer ses armes en réactivant le sceau de sa paume.

Fuin-Jutsu : Gaikan Dan’Yaku  – Apparition des Munitions.
Ce sceau, fixé sur le rail de chaque arbalète, permet de faire apparaître un carreau, lors du rechargement de l’arme, à condition que Keiji injecte du chakra dans l’arme au moment du réarmement. S’il venait à oublier d’injecter son chakra, il lui faudrait tirer à vide afin de réinitialiser la séquence. Chaque sceau est lié à un petit coffre, dans lequel se trouvent quinze carreaux. Lorsque le coffre est vide, le sceau devient inutile.

Nin-Jutsu : Hassha no Jôzan – Multiplication de Projectiles.
Cette technique permet à Keiji de créer des copies tangibles des carreaux tirés par ses arbalètes. Il peut créer jusqu’à cinq copies de chaque carreau. Keiji lance cette technique grâce aux sceaux inscrits sur la crosse de ses arbalètes, en passant son pouce, chargé de chakra dessus. Lors d’un combat, et avec sa réserve actuelle, il peut déclencher une dizaine de fois cette technique.

Nin-Jutsu : Kasoku undô – Déplacement accéléré.
Cette technique permet à Keiji d'augmenter, grâce à une impulsion de chakra Raiton, provisoirement la vitesse de ses jambes, lui permettant, par exemple, de se dégager d'un corps-à-corps. Lors d'un combat, et avec sa réserve actuelle, il peut déclencher une quinzaine de fois cette technique.

Gen-Jutsu : Hassha no Jôzan – Multiplication de Projectiles.
Cette technique permet à Keiji de créer des copies intangibles des carreaux tirés par ses arbalètes. Il peut créer jusqu’à cinq copies de chaque carreau. Keiji lance cette technique grâce aux sceaux inscrits sur la crosse de ses arbalètes, en passant son pouce, chargé de chakra dessus. Lors d’un combat, et avec sa réserve actuelle, il peut déclencher une dizaine de fois cette technique.

_________________
Hasta la Vista, Baby !!
Vivons pleinement ce jour, parce qu'hier n'est plus et que demain ne viendra peut-être jamais.
avatar
Seol
TERMINATOR/ Graphiste
TERMINATOR/ Graphiste

Messages : 1714
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Bretagne! Et j'en suis fier!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Narasu] Keiji Nakajima

Message par Seol le 28/9/2015, 16:46

RP Test
J’étais assis dans une grande salle blanche, dans laquelle se trouvait une simple table blanche, et deux chaises, une de chaque côté. Il y avait une seule porte, avec une petite lucarne grillagée. Une simple ampoule, sous un globe scellé au plafond, suffisait à éclairer la pièce.
Mon paternel m’avait réveillé aux horreurs – aurores, je veux dire – pour me traîner jusqu’à l’hôpital, où on avait rencontré un docteur au nom complètement incompréhensible et, que de toutes façons, je n’avais pas retenu. Je n’avais qu’une seule envie, c’était de me retourner dans mon pieu et finir ma nuit. Il faut dire que la veille, je m’étais couché tard, vu qu’on avait fêté mon entrée au sein de l’académie ninja de Mahou. Mais si j’avais su que le paternel me tirerait si tôt des bras de Morphée… Et maintenant, cela faisait une bonne demi-heure que j’attendais sans rien faire et sans rien dire.
Soudain, la porte s’ouvrit, laissant passer à la jeune dame qui nous avait accueilli à cette heure plus que matinale – vous l’aurez compris, je n’aime pas me lever tôt –, avec une grande boîte dans les bras. Elle posa ladite boîte sur la table, avant de l’ouvrir.


_ Re-bonjour, Keiji Nakajima.
_ Docteur Sa… Set…
_ Satyajit. Docteur Satyajit.
_ A vos souhaits, m’dame.
_ Très drôle, jeune homme. Bon, tu sais pourquoi tu es là, n’est-ce pas ?
_ Non.
_ Non ?
_ Non.
_ … C’est pas possible. Tu le fais souvent, de suivre ton père, sans savoir de quoi il retourne ?
_ C’est mon paternel.
_ *soupir* Bon, je vais t’expliquer. Dans cette boîte, se trouve un plateau qui va nous permettre de déterminer les affinités que tu pourras éventuellement manipuler.
_ Bien.
_ Bien ? C’est tout ce que ça t’inspire ? Cela ne te fait pas plus d’effets que ça ? Et tu n’as pas de questions sur comment ça marche ?
_ Non. Puisque vous allez tout m’expliquer.
_ … C’est pas croyable. Onze ans et pas plus curieux. Vieux avant l’âge.
_ Parlez pour vous, m’dame.
_ Dis donc, gamin ! Je n’ai que vingt-six ans, je te signale. Et je te rappelle que, en tant qu’ainée, tu me dois le respect.
_ Dites, on peut poursuivre.
_ Euh… Hum… Oui… Continuons…
_ Si vous voulez.
_ … Ce plateau est un artefact, relativement rare et assez précieux, à manipuler avec beaucoup de précaution.
_ Ah bon. Donc, je ne peux pas m’entraîner au lancer avec.
_ … Je ferai comme si je n’avais rien entendu. Poursuivons. Le principe de fonctionnement est très simple. Lorsque tu poseras tes mains sur les marques – qui sont des sceaux, soi dit en passant –, une partie de ton chakra sera absorbée, et il circulera dans les différents sceaux qui composent ce plateau. Ensuite…
_ Laissez-moi deviner. Ce plateau étant destiné à déterminer les affinités d’un ninja, le chakra va aller se loger sur le ou les signes correspondants à la nature de la ou des affinités du ninja.
_ Exact.
_ Vu qu’il y a un point d’interrogation, si jamais je ne possède pas une affinité basique, c’est ce dernier qui s’illuminera. Ce qui nous obligera à effectuer un séquençage d’ADN.
_ Toujours exact. Je suis impressionnée. Comment es-tu au courant de tout ça ?
_ J’ai eu l’occasion de potasser pas mal de bouquins traitant de plusieurs domaines, dont le chakra.
_ Je vois. Que sais-tu des affinités ?
_ Pas grand-chose de plus que ce que je viens de vous dire. Mais, je suppose que vous allez m’éclairer.
_ Bien, effectivement. Alors, il existe deux types d’affinités. Les basiques et les complexes. Bon, c’est un peu abus de langage, mais communément admis. Les basiques sont au nombre de…
_ Cinq ! Raiton, Fuuton, Suiton, Doton et Katon.
_ Pfff… Quant-aux affinités complexes – ou spéciales – on ne connaît pas leur nombre exact. Enfin, nous savons qu’un ninja ne peut avoir que quatre affinités maximum. Et encore, uniquement si ce sont des affinités basiques.

Ok. J’avoue que ça, je le connaissais pas. Vu ces informations, j’avais plutôt intérêt à souhaiter que l’un de mes vieux ne m’ait pas refilé une affinité spéciale et surtout qu’ils aient, tous deux, deux affinités basiques différentes. Comme ça, j’avais une petite chance d’obtenir quatre affinités basiques. Auquel cas, je plaquais le combat avec deux arbalètes pour me reconvertir en spécialiste du Nin-Jutsu et je maravais la tronche de cet enfoiré de Chion, qui n’arrêtait pas de se foutre de ma gueule parce que lui était en passe de devenir chunin, alors que je n’étais même pas encore genin.

_ Par contre, ce test ne peut en aucun cas te dire quelle sera la puissance de ton affinité.
_ Puissance ?
_ Oui. Pour faire simple, tu peux avoir quatre affinités, à puissance un. Mais, tu peux en avoir qu’une seule, avec un facteur de quatre. Ou bien…
_ Une affinité avec un facteur trois et une affinité avec un facteur un. Ou, pour finir, deux affinités avec un facteur deux.
_ … Oui, c’est ça. Bon. Une question avant de commencer. Quel est le niveau de maîtrise de ton chakra ?
_ Hum... Plutôt mauvaise.
_ Tu rigoles, j’espère. Sinon, demain, on y sera encore.

Enfin, c’était pas trop tôt. J’allais enfin savoir si mes rêves de puissance et de destruction de cette petite vermine de Chion allaient se réaliser. Le docteur avança le plateau et saisit mes mains pour les mettre à l’emplacement prévu à cet effet. Je fermai les yeux pour me concentrer, afin de canaliser mon chakra dans les paumes de mes mains. Il me fallut juste dix minutes pour y parvenir. A peine cette action effectuée, je sentis le chakra s’échapper de mon corps, échapper complètement à mon contrôle. Sensation extrêmement désagréable, si vous voulez mon avis. Avec une certaine fascination, je me mis à observer le plateau. Après quelques secondes, une petite flamme apparut sur le signe Eclairs, signifiant que je maîtrisais Raiton. Bwahahahaha !!! Le début de la puissance ! Je me remis à observer le plateau avec énormément d’envie. Au bout d’une trentaine de secondes, rien ne se passa.

_ Tu peux enlever tes mains. Le test est fini. Bon, comme tu peux le constater, tu ne maîtrises qu’une affinité, Raiton. Le résultat n’est guère surprenant ; ton père m’a expliqué qu’il ne maîtrisait pas d’affinités et que seule ta mère pouvait éventuellement te transmettre son affinité, puisqu’apparemment elle ne maîtrise que Raiton. Tu vas donc pouvoir rentrer chez toi.

QUOI !!! Mais… C’était pas possible !!! Et mes quatre affinités ? Où étaient-elles passées ? Et ma revanche facile sur Chion ? Et mes rêves de grandeurs, alors ? A ranger au placard, aussi ? Putain de nom de dieu de merde !
Apparemment, j’avais pas le choix, j’étais bon pour continuer le Buki-Jutsu familial. Et galère ! Non pas que je déteste cette discipline. Mais, avouez franchement, un ninja qui maîtrise quatre affinités, qui balance des jutsus à tour de bras, c’était quand-même vachement classe.

_________________
Hasta la Vista, Baby !!
Vivons pleinement ce jour, parce qu'hier n'est plus et que demain ne viendra peut-être jamais.
avatar
Seol
TERMINATOR/ Graphiste
TERMINATOR/ Graphiste

Messages : 1714
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Bretagne! Et j'en suis fier!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum