[Mahou] Yumi Satokira

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mahou] Yumi Satokira

Message par Kentaro le 3/10/2015, 13:33

La famille s'agrandit...  Twisted Evil  

Yumi Satokira
Miss Shinobi n'a qu'à bien se tenir...:


Âge : 4 ans (Officiellement 25 ans)
Grade : Genin
Village : Mahou
Affinité : Inconnue

Description Physique :
1m90 pour 85 Kg. Yumi possède un corps athlétique, ainsi qu'une démarche féline, souple et agile, qui ne laisse guère de doute sur son domaine de prédilection dans les arts ninjas.

Yumi a les cheveux blonds, les yeux verts et la peau mate, et ressemble trait pour trait à son frère Kentaro d'un façon très troublante. Elle aime les vêtements sombres et affectionne le gris et l'ocre. Son vêtement fétiche est un grand cache-poussière Chikarate, sans manche, renforcé pour tenir les affres du combat.

N'étant pas une adepte des armes, Yumi porte deux épais gants de cuirs renforcés d'acier qui lui permettent de bloquer la majorité des coups. Ces gants laissent les doigts libres, pour plus de dextérité. C'est dans ces gants qu'elle stocke la plupart de ses fils.

Description Psychologique :
Yumi est quelqu'un de particulièrement obstiné qu'il est difficile de faire changer d'avis ou renoncer. Impulsive, elle n'est pas du genre à réfléchir cent-sept ans avant d'agir : de toute façon, ça marche ou ça ne marche pas, plus vite on sera fixé et mieux ce sera, pas vrai ?

Dotée d'une mauvaise foi qui n'a rien à envier à son frère, Yumi aime aussi râler pour la forme, afin que tous prennent bien conscience des indicibles efforts qu'elle consent à leur endroit, à l'exception de ce qui touche sa condition de médecin : elle ne rechigne jamais à soigner les gens, même si des critiques acerbes voire des savons bien senties peuvent survenir pour les ploucs qui auraient besoin de ses services à répétitions. Parce que quand on n'est pas capable de prendre soin de soi, hé bien on ne prend pas de risque, nom de nom !

Yumi possède une intuition excessivement développée et agit et réagit énormément en suivant ce que lui dicte son instinct, sans guère se soucier de la rationalité. Attaquer quelqu'un à vue alors qu'il n'a encore rien fait est quelque chose de parfaitement admissible en ce qui la concerne, si son instinct lui souffle que ce type n'est pas clair.

Heureusement (ou pas, selon le point de vue de l'intéressée), Yumi a prêté le Serment des Satokira, aussi n'agresse-t-elle jamais quelqu'un spontanément. Ça ne l'empêche pas de cogner quand les choses tournent au vinaigre, parce que si elle les soigne après, ça s'annule et donc ça ne compte pas. Raison pour laquelle elle déteste les fuyards, parce que quand ils réussissent, elle brise son Serment par leur faute et ça la contrarie énormément. Ayant la rancune tenace, ça signifie généralement qu'ils vont morfler la prochaine fois pour leur apprendre à ridiculiser le Serment sacré d'une frêle et innocente jeune femme, namého.

Contrairement à son grand-frère, Yumi n'est pas atteinte pas la malédiction des Kanesada et n'est donc pas une psychopathe folle à lier luttant constamment contre ses pulsions sanguinaires. Elle garde donc plus facilement la tête froide même si elle peut s'emporter comme tout un chacun.

Serment des Satokira : Une bizarrerie étrange stipulant qu’en tant que famille médecin, aucun membre n’a le droit de faire mal à autrui, quels que soient les conditions, et doit toujours venir en aide à ceux qu’il peut aider. Yumi interprète de façon toute personnelle la première partie, considérant que tant qu'elle répare les dégâts, alors ça compte pour du beurre et c'est comme s'il ne s'était jamais rien passé. Pour le côté entraide, elle est plutôt d'accord tant qu'on ne la prend pas pour une bonniche. Le cas échéant, apprendre les choses de la vie aux abrutis, c'est leur venir en aide pour une meilleure vie future, voilà tout...
Même si elle aimerait qu'autrui respecte aussi le Serment, Yumi ne cherche pas spécialement à l'imposer aux autres, pour peu que ces autres ne cherchent pas à l'empêcher de l'appliquer (auquel cas, la confrontation est inévitable parce que rien ne la fera jamais changer d'avis concernant le Serment).

Sortie d'une éprouvette : Yumi cache un secret, qui est qu'elle a été conçue artificiellement et a notamment bénéficié d'une croissance accélérée et d'acquisition de connaissance par hypno-endoctrinement. Elle ressemble en tout point à une adulte mais n'a qu'une expérience limitée de la vie réelle. Si ses parents adoptifs ont admirablement comblé la brèche et que son instinct lui vient en aide, reste que parfois, elle peut se montrer désarmant de naïveté ou d'innocence.

Famille :
Le père de Yumi est Shintaro Satokira, un shinobi-médecin célèbre de Mahou, ex-dernier membre de sa lignée (ce n'est plus le cas maintenant qu'il a deux enfants). C’est un pacifiste convaincu, incarnation vivante du serment ancestrale de sa famille, bien qu’il ait participé à la Grande Guerre. Ce sont ses prises de positions humanistes d’alors qui l’ont brouillé avec la hiérarchie (En temps de guerre, il est souvent mal vu de porter secours aux ennemis et d’interdire qu’on les torture ou qu’on les achève). Bien qu’officiellement chunin, Shintaro a largement le niveau d’un junin, comme il l’a prouvé sur le front lors de la guerre de Narasu.
La mère de Kentaro est Shizuyo Satokira (Kanesada selon son nom de jeune fille). Elle est issue du clan Kanesada, un clan de shinobi médecin-assassin de Gensou. Elle-même était, avant de prêter le serment des Satokira, une experte empoisonneuse. De nos jours, elle reste une apothicaire de renom qui n’a pas son pareil dans la préparation d’onguents et cataplasmes. Si, à l’époque où elle a abandonné son clan et son village pour rejoindre Shintaro, le patriarche des Kanesada l’avait banni à vie et interdit aux autres membres de l’approcher, à la mort de celui-ci et avec le retour de la paix entre les trois villages, Shizuyo a renoué d’étroites relations avec sa famille, dont profite largement Yumi.
Le frère de Yumi est Kentaro Satokira, un excentrique shinobi-médecin et accessoirement son modèle génétique. Kentaro a longtemps été un homme de main de confiance d'un très haut-gradé Mahousard pour le compte de qui il a traqué de puissants criminels. Prétextant les séquelles définitives qu'il en a reçu, Kentaro a abandonné la voie du nîndo pour devenir un médecin civil de renom (tant pour ses aptitudes médicales que pour sa façon particulière de traiter avec les patients récalcitrant). Kentaro est officiellement chunin, mais seuls ses quelques camarades de l'ombre savent réellement quel est sa véritable puissance.
La belle-sœur de Yumi et épouse de Kentaro est Luan Satokira (Sekihara selon son nom de jeune fille). C'est une civile entrée à l'hôpital en tant que simple infirmière mais qui est parvenue à devenir le bras droit de Shintaro à force de travail et d'effort. Elle est devenue l'une des administratrices de premier plan de l'hôpital de Narasu.

Biographie :
L'existence de Yumi est intimement liée à celle de Kentaro et à ses activités de l'ombre. En effet, le jeune homme a été le pion centrale et décisif dans un conflit qui opposa deux esprits hors du commun : le légendaire Nobunaga Nagatory de Mahou et le traître Yoshimitsu Kanzatsuga. Las pour Yoshimitsu, ce fut Nobunaga qui parvint en premier à ferrer Kentaro et à s'attacher sa fidélité. Pendant longtemps, Yoshimitsu tenta de convaincre Kentaro de changer de bord, mais sans succès.
C'était néanmoins sans compter le génie en bio-ingénierie de Yoshimitsu... Il avait déjà prouvé l'étendu de ses talent en reconstruisant massivement le corps de Kentaro pour le sauver une première fois de la mort : il décida donc purement et simplement de le cloner pour s'en faire un allié.

Il se permit malgré tout deux-trois ajustements pour obtenir quelque chose d'encore mieux et élimina le chromosome Y au profit d'un dédoublement du chromosome X. Moins de testostérone pour un individu moins violent et une possibilité non-nulle d'amplifier l'excellente intuition de Kentaro par l'intuition féminine. Le combo parfait sur papier.
Mais comme toujours, entre la théorie et la pratique, la loi de Murphy vient mettre son grain de sel : si le plan fut un franc succès et que le clone de remplacement fut créé et éveillé en quelque mois, il fut un échec par la découverte inopinée du laboratoire par Kentaro et son équipe. Le repaire fut détruit et Kentaro ramena sa « sœur » à Mahou.

Shintaro et Shizuyo inventèrent une histoire abracadabrante de vol d'enfant finalement retrouvé vingt ans plus tard pour expliquer la situation, Nobunaga, trop heureux d'avoir mis la main sur un éventuel remplaçant de Kentaro en cas de pépin, donna un discret coup de pouce à l'entreprise et la jeune femme fut officiellement adoptée par les Satokira sans encombre.

Si, pendant sa croissance accélérée au labo, Yoshimitsu avait pris soin de lui transmettre nombre de savoirs, Yumi était encore ignorante du monde réelle, faille que les époux Satokira entreprirent de combler durant les quatre années qui suivirent, revenant à leur demeure de Mahou pour l'occasion.
C'est durant cette période que Kentaro mena à bien sa mission, mettant un terme à la menace que pouvait faire peser Yoshimitsu. Grandement blessé par l'affrontement finale, Kentaro abandonna toute activité de shinobi et, en récompense de services rendus, obtint la parole de Nobunaga qu'il n'utiliserait pas Yumi pour le remplacer parmi ses agents.

Finalement, Yumi entra à l'académie de Mahou et décrocha aisément son diplôme de genin. Elle demanda à être affectée à Narasu afin d'y rejoindre l'équipe médicale de Kentaro et Luan.

Projet d’avenir :
Vivre en accord avec le Serment des Satokira. Découvrir le monde, visiter Narasu, s'amuser et avoir une vie heureuse.

Capacités Médicales :
Ayant suivi avec attention les enseignements de sa famille, Yumi est un médecin orthodoxe très doué et prometteur. Elle possède une connaissance très poussée de l’anatomie humaine et des plantes médicinales ainsi que de solides bases en psychologie ou de vétérinaire. Elle sait aussi préparer des infusions revigorantes, pratiquer les massages et recoudre des plaies en un rien de temps.
Toujours généraliste, Yumi n'a pas encore véritablement de domaine de prédilection.

Si elle ne maîtrise pas de jutsu de soins, Yumi n’a rien à envier aux shinobi-médecins en termes de médecine, si ce n’est que ces traitements demandent une plus longue convalescence. Elle est tout à fait capable de s’occuper de toutes sortes de blessures.

Philosophie Médicale :
Yumi partage aussi avec sa famille la même aversion pour les méthodes de soins expéditives (les jutsus de régénérations, restructurations, reconstructions et compagnies), considérant que cela minimise la gravité et les risques des blessures dans l’esprit des shinobis, ceux-ci étant persuadés qu’ils peuvent toujours faire n’importe quoi puisqu’ils seront de toute façon soignés.
Yumi est fermement décidé à ne jamais utiliser un jutsu de soin.

Equipements :
En tant que médecin, Yumi a toujours dans sa sacoche plusieurs fournitures médicales, une trousse de dissection ainsi que quelques instruments médicaux (scalpels, piqûres, etc…).
Ses gants de cuirs renforcés forment son principal atout au combat : ils lui permettent de bloquer efficacement les lames et renferment surtout les fils qu'elle utilise pour se battre. Bien entendu, elle ne met pas tous ses œufs dans le même panier et cache d'autres réserves de fils sur elle.

Aptitudes aux Combats :

Spécificités Innées:

  • Instinct Surnaturel :
    Sixième sens, prescience limitée, formidable capacité d’analyse inconsciente, indicateur de danger, sens du combat aiguisé… Tout cela à la fois et plus encore. Cette capacité formidable influence totalement la psyché de Yumi qui se repose dessus en toutes circonstances et en tire une grande confiance en elle.
    S’il est probablement possible d’atténuer cet instinct à l’aide de genjutsus mentaux, il est pour autant impossible de le taire complètement ni de le tromper efficacement ou durablement.

Résultats d’Entraînements :

  • Aptitude au Taïjutsu :
    Yumi a beaucoup travaillé le Taïjutsu à l'académie, considérant que c'est le domaine le plus amusant disponible aux shinobis. Elle s'y est donné à fond et même si elle pratique un style de Goken très académique (équilibré entre Migite et Nekoka), reste qu'elle a du répondant en la matière.

Jutsus et Techniques Maîtrisés :

  • Toriatsukai (Manipulation)
    Manœuvre de Taïjutsu, nécessite une main.
    Yumi lance ses fils à distance pour agripper ou frapper quelque chose à distance. Elle peut manipuler ses fils avec chaque main et peut décider d'employer les deux mains pour une même manœuvre dégageant plus de puissance.
    Elle peut aussi les utiliser pour se déplacer en trois dimensions.
  • Takeru senpū  (Tourbillon furieux)
    Manœuvre de Taïjutsu, nécessite une main.
    Yumi fait tourbillonner ses fils autour de son bras pour former un foret et transpercer sa cible. Cette attaque possède une puissance de pénétration capable d'éventrer une porte comme du beurre.
  • Futae takeru senpū  (Double Tourbillon furieux)
    Manœuvre de Taïjutsu, nécessite deux mains.
    Extension du Takeru senpū, cette technique consiste à fusionner deux forets pour combiner leurs effets. Cette manœuvre perd énormément en force de pénétration mais gagne d'autant en puissance de propulsion : elle sert surtout à projeter des trucs très violemment (ou à projeter des trucs très lourd).

Points faibles:

  • Le chakra externe :
    Tout comme son frère, Yumi est incapable d’utiliser son chakra en externe (ni Ninjutsu, ni Genjutsu) et elle a un mal fou à utiliser des objets nécessitant du chakra (parchemin explosifs, etc…). Elle est par ailleurs incapable de marcher sur des surfaces verticales (et ne parlons même pas des liquides…).
  • Le Genjutsu :
    En raison de ses problèmes avec le chakra externe, Yumi s’est très rapidement désintéressé du Ninjustu et du Genjutsu. Du coup, elle ne sait pas non plus pratiquer les Kaï, même interne, et fait donc une proie facile pour les Genjutsus, contre lesquelles son intuition est la seule béquille sur laquelle elle peut s'appuyer.
  • Le Serment des Satokira :
    Même si elle n'en est pas encore au point où elle le respecte intégralement, Yumi refuse de se battre si elle n'est pas en état de "légitime défense". Elle n’attaquera donc pas tant que son adversaire n’aura pas effectué le premier mouvement, sauf pour effectivement protéger quelqu'un d'autre.
  • Shoot d’adrénaline :
    Même si Yumi n'est pas sujette à la même pression berserk que son frère, plus un combat s'intensifie et plus elle risque de passer le point de non-retour à partir duquel l'affrontement constitue une expérience transcendantale en dehors de laquelle plus rien d'autre n'existe ni n'a d'importance (la victoire, la survie, l'équipe, l'objectif, tout ça...).
  • "Kyaaaah, ç'a l'air trop génial ❤ " :
    Malgré toute sa maturité et son savoir théorique, Yumi n'a que quatre ans d'expériences réelles et concrètes... Elle découvre régulièrement de nouvelles choses et, de temps en temps, voudras absolument essayer une broutille, parfois pendant des heures. Genre, nourrir les pigeons, manger une glace en haut d'un arbre...


Post-Scriptum:

Nostalgie, nostalgie... C'est marrant de refaire une fiche à situation +5 ans.
Bon, je ne promet rien concernant l'adéquation boulot/temps pour écrire, par contre.
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum