L'organisation de Tsukiyo [RP]

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:22

Shimaru a écrit:Voici donc le topic entièrement réservé à la quête du Zénith et à tous les gens qui y participent. Merci de ne poster que si vous faites partis du groupe « Tsukiyo », équipe qui je le rappelle est chargée d’enquêter sur cette mystérieuse organisation tapie dans l’ombre et qui se fait appeler « Chooten Taiyoo » ou plus communément « Zénith ».

Liste des membres de Tsukiyo :

Shimaru : Jounin débutant de Gensou/ Eclaireur http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1910663#p1910663

Ardanel : Jounin débutant de Chikara / Médecin http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1915857#p1915857

Tetsuya : Jounin débutant de Gensou/ Bretteur http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1913206#p1913206

Datenshi : Jounin débutant de Chikara/ Combattant (byogen) http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1955915#p1955915

Ryu : Chuunin expérimenté de Chikara/ Espion
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1935806#p1935806

Ishima : Chuunin confirmé de Chikara / Assassin http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1918017#p1918017

Makaya : Chuunin expérimenté de Mahou / Bagagiste http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1899189#p1899189

Kamashiro : Chuunin confirmé de Mahou / Stratège
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1918168#p1918168

Maes : Chuunin expérimenté de Gensou / Combattant
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=2770986#p2770986

Kagecam’s : Chuunin expérimenté de Gensou/ Tueur psychopathe

Résumé rapide de l’histoire :

Tout commence lors d’une mission devant se déroulant à Mahou. L’équipe 14, composé de Blood le chef l’équipe, de Shimaru, de Kagecam’s et de Ichio est envoyé en mission dans la forêt profonde à la recherche d’un soit disant collier. Ces derniers, au lieu d’atterrir au village caché, tombent par hasard devant un vieux bâtiment qui semblait abandonné. Quelques heures après, ils découvrent qu’il s’agit en réalité d’un laboratoire caché ou bons nombres d’expériences sont menés. Le groupe arrive finalement au fin fond du laboratoire, là ou se trouve le directeur du bâtiment, une personne du nom de Ketsuo. Ce dernier accompagné d’un autre homme à forte silhouette et qui semblait être son supérieur remarqua alors leurs présenses. Il s’agissait de Hasaki. Au même moment, une explosion se produit, Hasaki et Ketsuo s’enfuient, de même pour les genins. Au passage, Kagecam’s ramasse un livre qui traînait sur le bureau. Depuis cette histoire, l’organisation appelée Zénith veut récupérer le livre volé et par la même occasion tuer les témoins. Ces derniers mettent tout en œuvre pour arriver à leurs fins. Quelques temps plus tard, une équipe spécialisé d'enquête sur le Zénith est formée; Tsukiyo. Les trois Kage de Yuukan en sont les principaux fondateurs, ces derniers décidant de s'allier entre villages pour mieux combattre. C'est ici que l'histoire commence.

Les posts se trouvant dans les autres topics :

Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5

1ère page : http://209.85.135.104/search?q=cache:G0wYl3wwFGcJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr

2ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:SB88o1oyJS0J:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D2+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D2&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

3ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:C4qil5lb2eUJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D3+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D3&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr

4ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:7AMQOycOVYkJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D4+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D4&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

5ème page : pas trouvé

6ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:3ouHiokXQFwJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D6+%5BRP%5D+

Voilà, je transvase tout l'ancien topic ici. Si vous préférez, vous avez les liens, juste au dessus, des enregistrements google.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:23

Shimaru a écrit:Il était à présent une heure du matin. A ce moment là, Tetsuya, Datenshi et Urah virent nous réveiller, moi ainsi que Kagecam’s. C’était désormais à notre tour de veiller attentivement sur le campement, et cela jusqu'à l’aube. Quelques minutes plus tard, nous prirent leurs places, ces derniers allèrent tranquillement se reposer et dormir à leurs tours. Une longue nuit s’annonçait.

Kagecam’s : Bon, on dirait que c’est bien ce soir.
Shimaru : Profite donc de ce calme, car il risque de ne pas durer longtemps…
Kagecam’s : Que ce qui te fais dire ça ?
Shimaru : En y réfléchissant, il se pourrait bien que le Zénith nous espionne et nous observe de loin. Peut être même qu’ils attendent le moment propice pour nous attaquer.
Kagecam’s : Dans quelle merde on s’est foutu… même si j’adore ça ! Hihi !
Shimaru : je ne te le fais pas dire ! Mais en tout cas, il n’est pas non plus à exclure le fait que le Zénith connaît déjà notre destination, et donc qu’ils nous attendent là bas.
Kagecam’s : Bah peut être qu’ils ne savent rien du tout en fait.
Shimaru : Très peu probable, oubli pas que nous possédons « le livre ». Ils savent très bien qu’avec ce bouquin, nous sommes un danger pour eux. Bien sur, des types comme Ketsuo doivent le connaîtrent pas cœur, par conséquent, ils connaissent aussi les indices qui pourraient nous mener jusqu'à eu, je suis donc presque sur qu’ils nous attendent de pied ferme.
Kagecam’s : En plus, nous deux sommes des témoins, non ? Nous avons vu le visage de Ketsuo et nous avons aperçus Hasaki, qui avait la moitié du visage caché par une écharpe.
Shimaru : Tout a fait, peut être que le livre n’est pas leur seule priorité, peut être même qu’ils en veulent aussi après nous.
Kagecam’s : Hé bien alors moi aussi, je les attends de pied ferme !
Shimaru : Ne les sous estimes pas trop quand même, je sais bien que tu es fort, mais… nous ignorons tout d’eux. D’ailleurs, c’est bien pour cela que nous enquêtons. Le Kage nous a aussi dit d’éviter les combats pour le moment.
Kagecam’s : Pour le moment…
Shimaru : Je te vois venir de loin, Cam’s !
Kagecam’s : Et sinon, tu en penses quoi de cette organisation, toi ?
Shimaru : J’en pense quoi ?
Kagecam’s : Bah ouais, crois tu qu’ils sont nombreux ?
Shimaru : Je te l’ai déjà dit, nous ne savons encore rien sur eux, mais si tu veux mon avis, le Zénith n’est pas une organisation à prendre à la légère, ils savent ce qu’ils font et tout laisse à penser qu’ils sont nombreux.
Kagecam’s : Nombre n’est pas synonyme de force, tu devrais bien le savoir pourtant.
Shimaru : Venant de toi, ces paroles m’étonnent. Quoi qu’il en soit, peut être sont-il nombreux, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut les considérer comme faible. Nous ne savons pas de quoi ils sont capables….
Kagecam’s : Ouais… l’avenir nous le dira, hihi !

Et c’est ainsi que la nuit passa. Le matin même, nous partîmes à l’aube. La journée quant à elle, s’annonçait pluvieuse.

Hakimux : Bon, on arrive bientôt à Gensou ?
Kageshin : J’espère, je commence à en avoir marre là…
Shimaru : Hm… Kagecam’s, passe moi la carte !
Kagecam’s : 2 secondes, je la cherche !
Hakimux : Tu ne connais même pas le chemin qui mène à ton village ? Ahah
Shimaru : Ce n’est pas pour ça.
Kageshin : C’est pour quoi, alors ?
Kagecam’s : Trouvé ! * Lance *.
Shimaru : * Attrape *. Voyons voyons…
Maes : Que cherches tu donc ?
Shimaru : Un village à proximité, j’ai besoin de vérifier 2-3 choses…
Maes : Deux, trois choses ?
Hakimux : Je suis sur que c’est juste parce qu’il en à marre de marcher lui aussi !
Kageshin : Ca se pourrait bien, en effet !
Benihime : Arrêtez vous deux !
Hakimux : Hey, je reçois pas d’ordre moi !
Benihime : Tu es sur ? * Regarde qui fait peur *.
Hakimux : Bon Kageshin, si on allait s’entraîner ?
Kageshin : Bonne idée ! * S’écartent en courant *.
Datenshi : Mwarf, un rien les fais peur à ces deux là !
Benihime : Répète un peu ce que tu viens de dire ?
Datenshi : J’ai dis que ces deux là étaient irrécupérables !
Kagecam’s : Ts Ss, tu sais pas y faire avec les filles, mon p’tit gars !
Tetsuya : Ahah ! Et c’est toi qui dis ça !
Kagecam’s : Tu veux qu’on se fritte ?
Tetsuya : Et pas qu’un peu !
Benihime : Pas ici alors…
Maes : Gaspillez pas trop vos forces.
Tetsuya : Vous inquiétez pas, ça ne prendra que 2 minutes.
Kagecam’s : Ouais t’a raison pour une fois, je mettrais pas plus de 2 minutes pour te foutre à terre. * S’en vont quelques mètres plus loin *.
Shimaru : Bon, quoi qu’il en soit, on devrait arriver, d’ici un quart d’heure au village « Hana ». Nous nous y arrêterons pas plus d’une heure.
Maes : Ok !
Datenshi : Et Gensou et à combien d’heure de ce village ?
Shimaru : 2 heures, tout au plus…

Quelques minutes plus tard, nous arrivions dans le village « Hana ». Je leurs accordais 1 heure. Quant à moi, je me séparais des autres avec Kagecam's.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:24

hakimux a écrit:Cela faisait a présent ½ journée que nous marchions vers Gensou, nous, membres de Tsukiyo.
Je ne parlais pas, et regarder mes nouveaux coéquipiers l’un après l’autres, histoire de les reconnaitres dans un éventuel combat.

De l’autre coté, certains parler de l’organisation sur laquelle nous devons enquêter. Il exposèrent tous ce dont il savait a propose du Zenith.


Puis j’entendis :

Je pense qu'il est temps..." (Shimaru)

"Oui... Nous sommes assez loin de Chikara!" (Datenshi)

"Ah... Enfin!" (Benihime)

Ces différentes remarques laissèrent un certain doute dans l'esprit de Kageshin et Hakimux

"Bon... Qu'il en soit ainsi" (Tetsuya, souriant)

J'ôtai alors mon collier, ce qui eût pour effet de dissiper le Henge no jutsu me donnant l'apparence de Blood... La réaction fût prompte...

"Que???" (Kageshin)

"TETSUYA?" (Hakimux)
Tu ne pouvais pas le dire avant, hein ?? ( hakimux)

Ben Tasuki était toujours à côté... Et tu n'ignores pas que c'est moi qu'elle cherche en suivant Hime..." (Tetsuya)

"Mouais... Mais c'est une sacré surprise!" (Hakimux)

Enfin, bref, ceci fut vraiment bizarre, revoir Tetsuya.
Il expliqua à Kageshin ce qu’il s’était passé, et pendant ce temps j’écoutais aussi afin de m’informer.

Nous reprimes enfin la route, chacun un peu de son coté.
Benihime était en train de s’entraîner avec son propre sang, lui donnant différentes formes, de plus en plus rapidement.
Quant a moi, je me demander « Si un jour il m’arrive une embrouille avec Benihime, je suis dans un gros pétrin !!!

Cela faisait à présent pas mal de temps que nous étions partit de chikara. Le soir arriva très vite, tout le monde était à présent épuisé. Après avoir installés le campement, nous nous réunîmes autour d’un feu. Maes et Kageshin étaient déjà couchés, sûrement éprouvés par leur dur entraînement, qui plus est tout en marchant. Mais ils n’étaient pas les seuls, d’autres étaient prêts à s’endormir.

Quand a moi je priait pour ne pas être de garde se soir, et shimaru m’informa que je serai de garde seulement le prochain soir. Je pourrais me reposer, car je n’avais pas totalement récupéré depuis l’examen chuunin.

Je sortit les fiches sur l’anatomie que j’avais faites avant de partit et en lu une ou deux avant de tomber dans l’inconscience du sommeil.

J’ouvris les yeux. La nuit était déjà passer, et je n’étais pas le premier a être debout.


Hakimux : Bon, on arrive bientôt à Gensou ?
Kageshin : J’espère, je commence à en avoir marre là…
Shimaru : Hm… Kagecam’s, passe moi la carte !
Kagecam’s : 2 secondes, je la cherche !
Hakimux : Tu ne connais même pas le chemin qui mène à ton village ? Ahah
Shimaru : Ce n’est pas pour ça.
Kageshin : C’est pour quoi, alors ?
Kagecam’s : Trouvé ! * Lance *.
Shimaru : * Attrape *. Voyons voyons…
Maes : Que cherches tu donc ?
Shimaru : Un village à proximité, j’ai besoin de vérifier 2-3 choses…
Maes : Deux, trois choses ?
Hakimux : Je suis sur que c’est juste parce qu’il en à marre de marcher lui aussi !
Kageshin : Ca se pourrait bien, en effet !
Benihime : Arrêtez vous deux !
Hakimux : Hey, je reçois pas d’ordre moi !
Benihime : Tu es sur ? * Regarde qui fait peur *.
Hakimux : Bon Kageshin, si on allait s’entraîner ?
Kageshin : Bonne idée ! * S’écartent en courant *.
Datenshi : Mwarf, un rien les fais peur à ces deux là !
Benihime : Répète un peu ce que tu viens de dire ?
Datenshi : J’ai dis que ces deux là étaient irrécupérables !
Kagecam’s : Ts Ss, tu sais pas y faire avec les filles, mon p’tit gars !
Tetsuya : Ahah ! Et c’est toi qui dis ça !
Kagecam’s : Tu veux qu’on se fritte ?
Tetsuya : Et pas qu’un peu !
Benihime : Pas ici alors…
Maes : Gaspillez pas trop vos forces.
Tetsuya : Vous inquiétez pas, ça ne prendra que 2 minutes.
Kagecam’s : Ouais t’a raison pour une fois, je mettrais pas plus de 2 minutes pour te foutre à terre. * S’en vont quelques mètres plus loin *.
Shimaru : Bon, quoi qu’il en soit, on devrait arriver, d’ici un quart d’heure au village « Hana ». Nous nous y arrêterons pas plus d’une heure.
Maes : Ok !
Datenshi : Et Gensou et à combien d’heure de ce village ?
Shimaru : 2 heures, tout au plus…

Nous arrivâmes enfin au village que shimaru avait désésperement chercher sur la cartes…

Vous avez une heure, rendez vous aux portes du villages !!! ( Shimaru)

J’étais à coter de Kageshin quand benihime passait devant nous avec un regard furax, je baissais les yeux et m’adressa à Kageshin.

Bon viens, on v’a s’entraîner ( hakimux)

Je te suis ( Kageshin)

Comme si je connaissais ce village par cœur, Tssss ( hakimux)

Quant au autres, je ne sais pas ce qu’il avait prévue, mais bon, nous avions quartier libre pendant une heure, de quoi faire ce qu’on veut.
Quant à Datenshi, il semblait indécis de son choix, je l’interpellai :

Ey, Datenshi, sa te dit de venir avec nous ( hakimux)

Euh, bah ouais, mais qu’allons nous faire.

On va s’entraîner sa te dit de venir ? ( Kageshin)

J’arrive, attendez moi !! (Datenshi)

De ce fait, nous partîmes à la recherche d’un endroit ou l'on pouvait s’entraîner sans déranger les civils de ce village.
Au bout de 5 minutes, nous trouvâmes un parfait petit endroit, un grand et vaste terrain d’herbe, propice à notre entraînement…
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:24

Kageshin a écrit:Cette mission s'annnonçait de plus en plus bizarre, en plus de ce groupe mystérieux, le Zénith, que nous devions trouver, en plus de cette alliance inter-village voilà que maintenant se joignait à nous un déserteur activement recherché par Chikara. Malgré les explications de Datenshi qui se portait garant de Tetsuya, le doute demeurait dans mon esprit. Le Kage n'aurait pu agir sans raisons valables, et s'il avait voulu éliminer cet homme c'est qu'il représentait un grave danger, mais d'un autre côté les autres le connaissait et m'avait assuré que l'on pouvait compter sur lui en cas de coup dur. Je ne savais quoi penser, de toute façon la mission était commencée et je ne tenais absolument pas à l'interrompre maintenant, je décidais d'en rester là pour le moment. Mais je garderai un oeil sur Tetsuya quoi qu'il en soit.
Durant notre marche nocturne, je me retrouvais au centre de la file, la place qu'occupent généralement les personnes les plus faibles, celles que l'on doit protéger et qui ne seraient pas d'une grande utilité en cas d'attaque. Tous les gens présents ici, ils maîtrisaient tous tellement de techniques, plus puissantes les une que les autre, et moi au milieu d'eux... Je ne me faisais pas d'illusion sur mes techniques, jusqu'à présent j'avais réussi à produire quelquechose qui pourrait s'apparenter à du Katon et à du Suiton, mais cette matière noire qui n'avait la substance ni du feu, ni de l'eau, ce signe qui produisait ces techniques. Il devenait évident quand on y réfléchissait un instant que tout cela faisait parti d'une seule et même technique, une technique qui copiait les autres, mais sans posséder leur potentiel destructeur, une technique quasiment inutile que l'on pouvait déjouer après l'avoir vu une seule fois en action. Je devais m'améliorer, je devais dévelloper d'autre capacité, mais d'abord il me fallait apprendre les bases. Je rejoignis Hakimux qui se trouvait un plus vers le début de la file.


- Hey, Hakimux tu maîtrises le Kage Bunshin, non ?


(Hakimux) - Oui, mais pourquoi tu me demandes ça ?


- Tu peux me l'apprendre ?

J'étais un peu géné de lui demander ça, mais entre être géné une seconde et être géné toute ma vie le choix était vite fait.


(Hakimux) - Heu ouais si tu veux... attends... tu connais pas le Kage Bunshin !!! Mais t'es un chuunin !


- D'un personne m'a jamais appris le ninjutsu, de deux c'est pas moi qui ai décidé de passer chuunin, je passais juste l'examen pour m'entraîner !


(Hakimux) - O.k, o.k, du calme . Je veux bien te l'apprendre mais pas tout de suite, disons à la prochaine pause d'accord.


Voila une bonne chose de faite, bientôt je maîtriserai une autre technique. En attendant, cette marche sous les étoiles me rappelait l'épreuve de survie. Je me laissais envahir par le souvenir et mon chakra se mit à vibrer, me réchauffant malgré la douceur de la nuit. Au bout d'un petit moment à faire vibrer mon chakra une constatation s'imposa à mon esprit, cela ne servait absolument à rien... Comment battre mon ennemi avec une technique qui ne sert qu'au chauffage, et encore à l'intérieur du corps, je devais absolument réussir à manifester mon chakra à l'extérieur, c'était le seul moyen pour espérer mettre au point une technique susceptible de toucher un adversaire. Je m'attellais donc à cette tache, sans succés. Aprés quelques heures passées à ne réussir qu'à concentrer du chakra dans ma main droite, j'optais pour une autre approche. Je représentais à nouveau mon chakra sous la forme d'innombrables points et essayais de les faire traverser la barrière de ma peau. Seuls quelques uns passaient et se dissipaient aussitôt, ce n'était décidément pas la bonne méthode.


(Datenshi) - Jusqu'à preuve du contraire c'est moi l'arrière garde.


Je portais toute mon attention sur ma main depuis un moment et mon rythme de marche s'était insensiblement ralentit heure après heure, assez pour que je sois à présent à la même hauteur que Datenshi. Je me repris et me dirigeais à nouveau au centre de la colonne. J'étais plus fatigué que je ne le pensais et le repos que j'avais pris à Chikara ne semblait pas avoir été très réparateur. Je finis la marche mécaniquement, m'écroulant sur ma couche une fois le camp établi. J'appris le lendemain par Hakimux que nous serions de garde pour la nuit à venir, l'équipe repris sa route, je tentais toujours en vain d'extérioriser mon chakra quand Shimaru nous annonça que nous ferions une pause dans un village proche, Hakimux et moi même décidèrent d'en profiter pour nous entraîner, afin de nous améliorer et d'échapper à Benihime. J'invitais Datenshi à se joindre à nous et ce dernier accepta, sûrement pour les mêmes raisons que nous.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:24

Shimaru a écrit:Le groupe Tsukiyo était arrivé au village. Kagecam’s et moi nous détachions du groupe, Datenshi, Kageshin et Hakimux semblaient faire de même et partaient tous les trois de leur coté. Le village de Hana étant plutôt petit et Gensou se trouvant à quelques kilomètres d’ici, nous ne pouvions pas trop nous y attarder longtemps. Une heure suffisait amplement, sans compter que jusqu’ici, le chemin avait été sans encombre.

Kagecam’s : Que ce que tu voulais faire de si spécial ?
Shimaru : Je veux juste trouver quelques renseignements à propos de Hasaki.
Kagecam’s : Quoi ? Et comment ? On à aucune piste !
Shimaru : Le Bingo Book, tu en à déjà entendu parlé ?
Kagecam’s : Ouais, c’est un livre qui répertorie tous les ninjas recherchés par le village, non ?
Shimaru : Absolument ! Je pense que ce livre doit se trouver à la bibliothèque.
Kagecam’s : Et tu crois qu’on va y trouver Hasaki ?
Shimaru : On ne sait jamais, après tout. Si jamais ce type avait commis un crime, il pourrait très bien être référencé.
Kagecam’s : Et t’aurais pas pu attendre d’arriver à Gensou pour ça ?
Shimaru : Tu me connais, une fois que j’ai une idée en tête…
Kagecam’s : En effet.
Shimaru : Hm, nous voilà arrivés.

Quelques minutes plus tard, nous nous mettions à la recherche. Nous avions pris le Bingo Book de Gensou, Chikara et Mahou. Si jamais Hasaki ne figurait pas dans l’un des 3, alors il n’y aurait aucun autre moyen.

Shimaru : Prend celui de Mahou, je prend celui de Gensou et Chikara.
Kagecam’s : Ok ! * Prend le livre *. Et je regarde ou au juste ?
Shimaru : Commence par regarder à la lettre H, avec un peu de chance, Hasaki est son nom.
Kagecam’s : Espérons, j’ai pas envie de merdouiller une heure…
Shimaru : Dans le pire des cas, on sera obligés de feuilleter les 3 livres page par page.
Kagecam’s : Dans le pire des cas ?! Ahah !
Shimaru : Rien dans celui de Mahou pour ce qui est des noms en H. Voyons donc celui de Gensou…
Kagecam’s : Erf, rien non plus pour Chikara. Y’a deux Hasaki mais ils correspondent pas au notre.
Shimaru : Et Merde ! Feuillette vite fait pour voir si tu ne vois personne avec ce prénom !
Kagecam’s : Dac ! Et toi, ça donne quoi ?
Shimaru : Hey, y’a 3 Hasaki de référencés pour Gensou !
Kagecam’s : Montre montre !!

Photo : Oui
Nom : Hasaki
Prénom : Kuruma
Age : 23
Criminel de rang : C
Description : Commerçant.
Crime(s) : Multiples arnaques.
Prime de capture : 150 ryos

Photo : Oui
Nom : Hasaki
Prénom : Shiri
Age : 13
Criminel de rang : E
Description : Enfant.
Crime(s) : Vol de pommes.
Prime de capture : 20 ryos

Photo : Inconnu
Nom : Hasaki
Prénom : Taosu
Age : Inconnu
Criminel de rang : S
Description : Inconnu
Crime(s) : Génocide
Prime de capture : 12.000.000 ryos

Shimaru : Putain…
Kagecam’s : Hé hé, je crois qu’on tient notre homme.
Shimaru : Ce type doit être un monstre… pour avoir sa tête à 10 millions de ryos et être l’un des 100 shinobis les plus recherchés…
Kagecam’s : Il me tarde de lui foutre mon poing dans sa gueule à celui là et d’empocher par la même occasion tout ce fric ! Hihi !
Shimaru : Je ne crois pas que cela soit si facile vois tu… nous n’avons pas à faire à n’importe qui cette fois ci. Même Tsukiyo réunit au complet n’arriverait peut être pas à la battre…
Kagecam’s : Tu parles !
Shimaru : Tu sous estimes trop les gens, et tu te sur estimes par la même occasion. Il se pourrait que tu es des surprises par la suite, Cam’s.
Kagecam’s : On verra bien le moment venu. Quoi qu’il en soit, on à presque rien appris d’autre mis à par son prénom et sa prime…
Shimaru : C’est déjà pas mal.
Kagecam’s : Ouais… bon, il reste une demie heure, que ce qu’on fait ?
Shimaru : On va aux portes…
Kagecam’s : Quoi, déjà ?
Shimaru : Y’a rien d’autre à faire ici j’te signale…

Nous retournions donc aux portes du village.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:25

Tetsuya Nomura a écrit:Alors même que nous arrivions dans le village de Hana, Shimaru et Kagecam's partirent de leur coté après nous avoir spécifiés que la halte durerait 1 heure...

Datenshi, Kageshin et Hakimux partirent aussi de leurs côtés en prétextant une raison quelconque que je n'écouta même pas... Il ne restait plus que Hime, Maes et moi... Je vis alors Maes s'asseoir à cause de la fatigue... Sûrement ce fichu bracelet... Il lui serait impossible de se battre avec ça...

J'eus alors une idée...


"Maes... Tes bracelets tu ne peux les enlever..." (Tetsuya)

"Non..." (Maes)

"Comment comptes-tu faire pour les combats alors? Rester à distance et n'utiliser que Genjutsu et Ninjutsu?" (Tetsuya)

"Ben... Je n'ai pas vraiment le choix..." (Maes)

"On a toujours le choix!" (Benihime)

Hime avait eu la même idée que moi... Un entraînement au Taijutsu... Je lui expliquai alors que je me battrai contre lui pendant qu'il portait les bracelets mais avec un tissu sur les yeux... En fait, je ne ferai que des attaques au Katana et lui devrait seulement les esquiver... Benihime quand à elle se tiendrai prête au cas ou Maes ne pourrai m'esquiver pour contrer mon attaque à l'aide de sa lame de sang...

C'est ainsi que l'entraînement commença... Mais je savais que ceci ne me servirais à rien... En effet, mon but n'était pas de toucher Maes, mais seulement de l'aider à améliorer sa vitesse et son endurance face à mes attaques répétées!


"Tu t'ennuies on dirais..." (Urah, pensée)

"Ce n'est pas ça... Je veux l'aider! Surtout que nous aurons besoin de lui en combat! Mais cela ne m'apporte rien..." (Tetsuya, pensée)

"Alors tente de le voir!" (Urah, pensée)

"Hein? comment ça?" (Tetsuya, pensée)

"Libère ton esprit... étends ta conscience... tu entends les arbres? les insectes? les animaux autour de toi? Soit ces créatures... sers toi de leurs yeux..." (Urah, pensée)

"C'est réellement possible? Même pour un Humain?" (Tetsuya, pensée)

"Tout être vivant peux faire cela... Tous! Mais il faut savoir le faire... Il faut savoir se libérer de son enveloppe corporelle..." (Urah, pensée)

Je me souvînt alors de la façon dont je voyais le monde lorsque mon âme avait quitté mon corps plusieurs fois par le passé...

"Non, ce n'est pas la même chose... Tout simplement car les fois précédentes, ton âme quittait ton corps... Alors que là, cette façon de faire permettra à ton corps de continuer à bouger selon tes volontés... comme si tu était à deux endroits à la fois..." (Urah, pensée)

"Mais... C'est incroyable!" (Tetsuya, pensée)

"Ne cries pas victoire! Il te faudra beaucoup de temps et d'entraînement pour réussir à le faire rapidement..." (Urah, pensée)

Je me concentrai alors afin de réussir cette prouesse tout en continuant de donner des coups de katana à Maes...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:25

Datenshi a écrit:A peine arrivé qu'Hakimux, Kageshin et moi-même décidâmes de nous éloigner afin de nous entrainer. Après un court temps d'adaptation et de recherche, nous trouvâmes une place complètement vide, et assez vaste pour s'entrainer en paix. Nous nous mîmes donc d'accord sur le programme d'entrainement, qui s'annonçait court: une heure seulement.

- "Si l'un de vous pouvait m'enseigner le Kage bunshin cela m'arrangerait...", commença Kageshin

- "Pas de problème!", s'exclama Hakimux

Après un temps de réflexion, j'arrivais à la conclusion suivante: inutile de passer une heure à m'entrainer au Kô dans mon coin... Par contre cela fait bien longtemps que je ne me suis pas battu...

- "Kage bunshin no jutsu!", m'exclamais-je

Kageshin me jetta un regard qui semblait dire: "frimeur!". Hakimux semblait amusé, et un large sourir ilumina son visage lorsque je proposai mon programme:

- "Puisque tu veux t'entrainer au Kage bunshin, Hakimux et moi allons te "préter" un clone chacun afin que tu t'entraines sous leur tutelle. De notre coté, on va s'entrainer au combat si vous êtes tous les deux d'accord?", proposais-je donc

- "Ca me va.", répondit Hakimux tout en créant un clone

- "Bon bin venez les clones, vous avez intérrêt à m'apprendre vite fait bien fait cette technique.", répondit Kageshin tout en nous laissant de l'espace pour le combat à venir

Alors même que Kageshin s'éloignait en compagnie des deux Kage bunshins, nous nous échauffions Hakimux et moi, nous étirions et entreprenions tout ce qui devait être fait avant un combat.

- "On y va tranquillement? Tu sors d'un exam' et moi d'un entrainement...", demandais-je

- "Bah, je suis en forme moi!", répondit il tout en sautillant afin de finir de s'échauffer

- "Euh... ouais. Bon bin oublis alors, on évite juste de se blesser, ça serait dommage vu la mission qui nous attend...", dis-je avant de me mettre en garde...

De leur coté, Kageshin et les deux clones semblait avoir trouvé un coin tranquil...

- "Bon... On commence par quoi?" demanda Kageshin

- "Ton chakra!", s'exclamèrent les deux clones," Tu arrives à le malaxer correctement?"

- "Ouais de ce coté là j'ai pas trop de problèmes, c'est des techniques qu'il me faut...", répliqua l'intéressé

- "Et bien c'est parti. Pour le Kage bunshin il faut que tu malaxes tes deux énergies dans les mêmes proportions. En plus, il faudra créer la bonne dose de chakra. Si tu en produits trop, tu te fatigueras pour rien, si tu n'en malaxes pas assez t'auras tout gagné: fatigue et pas de technique, ou alors les clones seront trop faibles.", lui conseilla Hakimux

- "Et une fois le chakra malaxé? Je fais quoi?", demanda Kageshin

- "Une fois malaxé, tu le concentres dans tout ton corps, et t'imagines dans ton esprit les clones que tu veux créer. Au début, tu ne pourras en créer qu'un seul, ce qui sera déjà pas mal. En fait, tu reprend la même opération que pour un Bunshin, sauf que là tu leur donne de la consistance grace à une plus grande dose de chakra.", lui dis-je. Devant son regard interrogateur, je lui précisais, "Tu sais les trucs inconsistants pour faire diversion? Bin c'est le même principe, sauf que le Kage Bunshin lui il peut frapper...", continuais-je

- "Je le sais ça! Mais je connais pas le Bunshin no jutsu!", m'interrompit Kageshin

Nous nous regardames alors avec Hakimux. Ce dernier l'informa de la "grave" nouvelle:

- "Bin va falloir passer par l'étape Bunshin normal, sinon ça sera bien plus long et difficile..."

- "Mais ne t'inquiètes pas, avec nous deux comme "senseis provisoirs", ça sera rapide. En plus le Bunshin normal est au moins aussi utile que le Kage Bunshin dans un combat.", ajoutais-je

Avec un ultime soupir, Kageshin se mit au travail, malaxant son chakra dans les bonnes proportions. Je lui indiquais de manière plus ou moins précise la dose de chakra pour un clone grâce au Byogen, ce qui me permettait de m'entrainer en même temps... Alors qu'Hakimux l'encourageais et exécutais la technique devant lui, alors qu'il lui ré-expliquait le processus.

Pendant ce temps-là, le combat opposant le vrai Hakimux et le vrai moi-même avait commencé...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:27

Datenshi a écrit:C'était bien ma veine il était en forme... Moi qui comptais sur un petit combat tranquillou, je me retrouvais avec un combat bien plus exigeant physiquement parlant. Bon... Je me mettais en garde et attendais la charge.

"Je ne sais même pas de quoi il est capable...", pensais-je," Si je me souviens, il est d'affinité Raiton, combat rapide en perspective. Galère..."

Tout en essayant de me rappeler le plus d'informations possibles au sujet d'Hakimux, j'activais mon Byogen afin de ne pas être surpris. Mon adversaire du moment avait arrêté de sautiller, et se trouvait en garde et prêt à recevoir l'assaut... Le seul problème dans tout ça, c'était que moi aussi j'attendais qu'il m'attaque...

" On est pas sorti de..." pensais-je.

Soudain, il disparu de mon champ de vision, tournant autour de moi à une vitesse folle. Malgré le fait qu'il soit bien plus imposant qu'un simple kunai, j'éprouvais quelques difficultés à suivre ses mouvements grâce au Byogen. J'apercevais quelques brides... Notamment lorsqu'il changeait de direction, et donc lorsqu'il devait prendre un appui plus conséquent au sol. Cependant, devant une telle vitesse, je ne pouvais que rester sur la défensive... Instinctivement, j'utilisais le Gyo dans mes jambes,et dressais peu à peu mon jutsu de défense, auquel il faudrait un nom quand même... Ce bref instant de distraction faillit me couter cher! En effet, il avait certainement vu ma garde se relâcher un court instant, et donc s'était engouffré dans cette brèche inattendue. Heureusement pour moi, il utilisa du chakra raiton afin d'amplifier encore un peu sa vitesse. Ce qui me permit de pivoter sur mon pied arrière, et de le laisser passer devant moi.

A peine cette attaque terminée qu'il enchaina sur une autre. Finalement, l'entrainement de mon sensei allait servir: c'était le même principe que les kunais! Sauf qu'il était seul, et au moins deux fois plus rapide... Je me ressaisis: ce n'était absolument pas le moment de se laisser déconcentrer. J'esquivais à grand peine plusieurs de ses attaques. A chaque fois, il se rapprochait de plus en plus... Sans me laisser la moindre chance de contrattaquer en vue de sa vitesse.

"Bon réfléchis...", me dis-je tout en déviant deux shurikens qu'il m'envoyait avec un de mes kunais. " Il est si rapide que je ne peux pas le toucher pour l'instant, et il a l'air plus endurant que moi... Donc... Il faut annuler l'avantage que lui procure sa vitesse avant que je ne m'épuise, afin de pouvoir l'amener à commettre une faute, je pourrais alors lui envoyer un bon coup de Jûken... Enfin non j'en connais aucun."

Alors que je réfléchissais de la sorte, Hakimux changea de tactique: il stoppa net puis se sépara en deux.

"Kage bunshin... ou Bunshin?", pensais-je

Les deux clones me prirent en tenaille, j'eu à peine le temps d'exécuter un Kage Bunshin. C'est alors que je me rendis compte de mon erreur: c'est exactement ce qu'il voulait, que je baisse ma garde en créant un clone.

- "Chikara Goriki Senpuu!", s'exclama l'Hakimux sur la droite

Je me retournais alors de son coté, laissant mon clone s'occuper de celui d'Hakimux, que ce soit un Bunshin ou un Kage Bunshin. Mais alors que je voulais bloquer l'attaque, mon adversaire passa au travers de mon corps!

" 'Chier! Jme suis fais avoir!", pensais-je

Je tentais une cabriole afin de me dégager, en vain. J'entendis cette fois le vrai Hakimux annoncer:

- "Shoushitou!"

Soudain, il disparu, et se retrouva pile en dessous de moi, m'envoyant sans que je puisse faire quoi que ce soit un coup de pied à la verticale, me propulsant dans les airs avec force. Reprenant mes esprits, je me préparais au coup suivant, bien décidé à contrattaquer cette fois! Je sentis plus que je ne vis l'attaque qu'il comptait exécuter, et concentrais donc mon chakra en ce disque si compact au niveau de mon dos, à l'endroit même où Hakimux frappa un court instant après. L'effet ne se fit pas attendre: son pied rencontra le disque de chakra, et ne me causa aucune douleur.

- "Shishi rendan!", s'exclama t'il

Profitant du fait qu'il soit probablement galvanisé par la supériorité que lui procurait sa vitesse, je permutais avant l'impact au sol avec mon Kage Bunshin. Puis, jouant sur l'effet de surprise, je l'attaquais sur le coté, lui envoyant un coup de poing chargé de Gyo dans les cotes. Il fut le plus rapide, et parvint à limiter la casse. Il pivota, m'offrant alors ses abdominaux. L'effet fut néanmoins satisfaisant: il dut exécuter un rouler-bouler pour se remettre debout, alors que je poussais mon avantage en lui fonçant dessus.

- "Kage Bunshin no jutsu!", dis-je tout en invoquant 4 clones

Pas le temps pour un plan, on allait foncer dans le tas pour une fois! L'attaquant de toute part, je le forçais à reculer. Cependant, mon avantage fut de courte durée, je sentis du chakra raiton, un peu avant qu'il n'envois deux clones aux tapis:

- "Ubikiri biribiri!", c'était donc ça le nom de sa technique...

Alors que deux de mes clones partaient en fumée, un troisième les suivit. Le quatrième et moi même utilisâme la seule technique Doton que je maitrisais:

- "Doton, Shinjuu Zansho no jutsu!"

Nous nous retrouvâmes donc sous terre, mais alors que j'allais envoyer mon clone en diversion, Hakimux en invoqua 2... Ca allait être plus compliqué d'un coup... Une idée me vint. Je la repoussais desuite, vu sa dangerosité. Bon... Je n'avais jamais été doué aux jeux de hasard. On allait tout de même tenter le coup. En plus les trois Hakimux restaient immobiles alors autant en profiter! Mon clone et moi même nous précipitames donc derrière les deux adversaires qui, pour moi, présentaient le plus de chance d'être les vrais. Sortant de terre rapidement, nous prîmes les chevilles de nos adversaires et les enterrames alors même que nous nous extirpions du sol.

- "Perdu!", ironisa Hakimux alors que ses deux clones disparaissaient, et qu'il m'envoyait une salve de kunais

Mon clone se sacrifia pour moi, ramenant le nombre de projectile à 6. Je les esquivais et bloquais sans peine. Nous nous retrouvâmes donc dans la même position qu'en début de combat...

- "Pas trop fatiguant ce combat alors?", me demanda t'il un sourire au coin des lèvres

- "C'était pas l'échauffement?", demandais-je avec un air faussement innocent

Nous remettant en garde nous nous scrutions mutuellement, cherchant la faille dans la garde de l'autre. Il était trop rapide, même en utilisant le Gyo dans mes jambes, j'arrivais seulement à esquiver... Il fallait que j'attaque... L'idée qui m'était venue à l'esprit revint y faire un tour... Bon de toute façon j'ai pas trop le choix! Le combat reprit alors: Hakimux me fonçait à nouveau dessus. Cette fois, je me contentais d'esquiver, me concentrant principalement sur ma technique.

"D'abord le Gyo...", pensais-je tout en exécutant un bloquage de kunais, puis un pas latéral pour esquiver de justesse un autre Chikara Goriki Senpuu.

"Puis le Ten...", cette fois je ne pus me concentrer assez, et la technique rata: je devais faire façce à trois Hakimux. Créant rapidement 3 clones, je repris les étapes plus rapidement. Le Gyo, puis le Ten... Mes trois clones se prirent des attaques dans leur poires, et disparuent en emportant néanmoins les clones d'Hakimux avec eux. Ce dernier recommença à tourner autour de moi, formant des cercles de plus en plus petit.

"Rah!! Aller vite!! Maintenant Zetsu!", pensais-je tout en me concentrant le plus possible, me coupant légérement du combat pendant un bref instant. Ce fut suffisant... Pour tous les deux. Hakimux sentit immédiatement que je m'étais encore une fois relaché, et attaqua de front alors que je finissais d'ajouter le Zetsu.

- "Chikara Renpuu!", s'exclama t'il alors qu'il m'envoyait une balayette visant à me faucher les deux jambes.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:27

Datenshi a écrit: Je sautais alors au dessus de lui la tête en bas, me retrouvant dans la même position que lors de l'examen Chunnin. Mais cette fois, c'était moi le Kigen dans l'histoire. Je ne sais ce qui me prit, mais j'ajoutais alors le Ren aussi rapidement que possible et frappais. Le temps qu'il m'avait fallu pour finir le Kô permit à Hakimux d'esquiver mon poing. Cependant, ce qui se passa ensuite le prit au dépourvu, et, à vrai dire, moi aussi... Je savais que je ne pourrais pas controler le Kô très longtemps, c'est pour ça que je n'avais pas voulu l'utiliser dans un premier temps. Aussi, lorsque ma concentration flancha immédiatement après avoir touché le sol, je ne fut pas étonné, et me préparais à la déflagration. Pourtant, lorsque cette dernière arriva, nous fûmes soufflés dans deux direction opposés avec tant de force, que nous restâmes à terre dans un premier temps...

- "C'était quoi ça?!", s'écrièrent Kageshin et nos deux clones

A l'endroit où nous nous trouvions un instant auparavant, un petit cratère d'un peu moins d'un mètre de diamètre siègeait. Dire que je ne maitrisais même pas parfaitement le Kô... Le combat s'arrêta donc sur une égalité. Nous étions trop sonnés pour continer à nous battre de toute manière... Nous nous assîmes donc et regardâmes Kageshin s'entrainer tout en récupérant. Au bout d'un moment, je jetais un regard vers le soleil, et constatait avec stupeur qu'il était plus que temps de partir!!

Nous nous dirigeâmes donc vers les portes du village au pas de course. Traversant tout le village en vitesse, nous ne pûmes admirer la relative beauté de ce dernier. Nous engageant dans des rues tantôt sinueuses et désertes, tantôt "bondées" ( deux vieilles dames en train de discuter et 3 chats autour attendant à manger... ), nous nous frayames un chemin tant bien que mal à travers la foule pour enfin arriver aux portes du village sains et saufs.

- "On attendait plus que vous!", s'exclama Kagecam's

- "Bien, allons y. Nous arriverons à Gensou dans environs 1h.", nous informa Shimaru avant d'entamer la dite marche

Une fois sortis du village, nous nous mîmes en formation improvisée, puis notre groupe avança en direction de Gensou. Le paysage que nous traversions alors était on ne peut plus monotone: des plaines. En effet, outre les rares aigles n'osant pas trop s'approcher à le vue d'un être si étrange que Kagecam's, les quelques bisons pas futés du tout qui nous regardaient d'un air niais, puis s'en retournaient brouter, eh bien tout cela manquait d'animation... Je me perdis dans la contemplation de Kagecam's et de cette matière gluante. Même avec mon Byogen je ne perçais pas le mystère de cette substance... Bref je m'ennuyais ferme.

Le combat contre Hakimux avait été assez bref, quoi que intéressant. Il était diablement rapide... J'avais eu du mal à percevoir ses mouvements dans un premier temps. Heureusement que le Byogen couvrait 360°... Il faudra que je m'entraine encore un peu, je pourrai certainement suivre ses mouvements plus tard... Quoi qu'il en soit, le combat tournait peu à peu à mon désavantage, je ne pouvais le toucher, j'étais trop lent. Il aurait fini par m'avoir à l'usure si je n'avais pas utilisé le Kô. Enfin, si je n'avais pas essayé... Il faudra aussi que je m'entraine pour maitriser cette technique. Je poussais un soupir inaudible. Beaucoup trop d'heures d'entrainement m'attendaient... Mais au bout, il y avait le Jûken! Cette pensée me redonna des forces, ce qui me permit de penser à ce qui nous attendait à Gensou et après... Je me perdais cette fois dans la contemplation de mes coéquipiers, essayant de deviner de quoi ils étaient capables.

Je savais ce que valaient Hakimux et Kageshin, pour m'être entrainé avec eux. Ce dernier avait, selon mon clone, un problème dans le maniement du Bunshin no jutsu: il n'arrivait pas, ou presque pas, à créer de tête. Autre fait étrange, il semblait que ses tenketsus au niveau des yeux ne puissent être utilisés... Cependant, je doutais de la véracité des propos de mon clone: à mon niveau, voir les Tenketsus était impossible... Je laissais cette enigme de coté, j'aurais le temps de m'en occuper plus tard. Celui qui se nommait Maes m'était inconnu, et je me demandais bien à quoi pouvait lui servir ses bracelets qui semblaient peser une tonne. Taijutsu? Je le saurais bien assez tôt... Les capacités de Tetsuya m'étaient également connues, même si je ne m'étais jamais entrainé avec lui. Enfin, nous nous étions entrainés ensemble, mais pas l'un contre l'autre... De même, aussi loin que je m'en souvienne, je ne m'étais jamais battu contre Benihime... Je devrai remédier à ça un de ces jours... Quant à Shimaru et Kagecam's... Ma foi, je ne connaissais que trop bien leurs capacités pour les avoir vu à l'oeuvre pendant l'examen... Heureusement qu'ils étaient de notre coté...

Je passais alors en revue les différentes capacités de ce groupe pour le moins hétéroclite. D'un point de vue tactique, nous aurions certainement l'avantage grâce à notre diversité... Cependant, coordonner tout le monde serait peut être difficile étant donné que nous venions de deux villages différents. A mon grand soulagement, nous ne comptions aucun de ces ninjas-fous de Mahou dans nos rangs... Surtout celui avec une chevelure monstrueuse... L'alcoolique non-anonyme... Le brailleur invétéré... Le chunnin au Byogen aurait été d'un autre ressort, on aurait certainement pu parler technique, d'autres shinobis me semblait moins atteints que ceux là... Quoi que, si eux avaient été invités... Alors les autres énergumènes aussi... Non il valait mieux éviter... Ces fous furieux auraient été capables d'arrêter un combat pour la simple et bonne raison que "c'était l'heure de la raclette", ou "l'heure de s'en jeter un coup", ou une autre fantaisie du même acabit...

"On est pas encore arrivé? Galère....", pensais-je en ré observant le paysage, "Des plaines... Non attendez, le paysage change, je vois... je vois... Ca ressemble à de la terre plus molle, comme... un marécage? Qu'est ce qu'il se passe? Du Genjutsu?! Un ennemi?!!!"

Comme s'il avait lu dans mes pensées, Shimaru nous expliqua:

- "On se rapproche de Gensou, après les marécage on arrivera en vue d'une cascade qu'il faudra traverser avant d'arriver au village."

Après cette annonce, comme un cadeau du ciel, je me remotivais et suivis le pas qui s'était accéléré. Mes compagnons eux aussi semblaient impatients d'arriver à Gensou. Les marécages passés, nous arrivames près d'une rivière au courant agité. Plus nous avancions, et plus un bruit sourd se faisait entendre: la chutte d'eau! Nous étions donc proches. Enfin, je vis la dite cascade. Elle était énorme! Shimaru, Kagecam's, Maes et Tetsuya s'avançaient d'un pas assuré. Le reste du groupe leur emboita le pas. Une fois au pied de la cascade, Shimaru nous évita la douche froide en détournant l'eau, laissant ainsi apparaitre un passage secret ( [HRP] Pensez à Zelda [/HRP] )! Nous nous y engouffrâmes, et sous nos yeux ébahis s'étendit le village de Gensou.

- "Avant toute chose, on cherche une auberge pour la nuit. Une fois qu'on est tous installé, vous avez quartier libre jusqu'à demain matin à l'aube. On se retrouvera au portes du village.", se tournant alors vers nous, les Chikariens, il précisa,"Evitez de créer un incident diplomatique, si quelqu'un vous questionne, vous êtes en mission avec Shimaru Maboroshi."

- "Et moi jcompte pour du beurre?", s'exclama Kagecam's

- "Pas maintenant Cam's.", répliqua Shimaru

Devant la moue boudeuse qu'arbora le nabot, Shimaru lui expliqua posément que le nom de son clan serait probablement plus connu qu'un petit tas de substance gluante. Les formalités accomplis, Shimaru nous dirigea vers l'auberge la plus proche, afin que nous nous y installions. Après un pseudo drame, durant lequel le patron faillit y laisser sa tête ( il avait demandé si Kagecam's était le fils de Shimaru... ), nous fumes enfin installés dans le calme et la bonne humeur.

- "Con****!", tempesta Kagecam's dans sa barbe

Dans la bonne humeur toujours, le groupe se retrouva devant l'auberge, afin de décider ce que nous allions faire de notre fin de d'après midi. Me souvenant de ma promesse muette, je proposais un entrainement en commun, histoire de nous habituer à combattre ensemble... Kageshin et Hakimux acceptèrent immédiatement. Shimaru sembla réfléchir un moment, puis se joint à nous avec Kagecam's, qui semblait vouloir se défouler... Ca sentait le roussi. Tetsuya et Benihime se regardèrent un moment, puis d'un commun accord acceptèrent la séance d'entrainement. Enfin, Maes, affublés de ses bracelets de 3,5 tonnes chacun, hésita un moment, sans doute ces deux derniers commençaient à lui peser et voulait il se reposer... Cependant il nous emboita également le pas lorsque Shimaru nous indiqua un coin tranquille pour s'entrainer...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:28

Kageshin a écrit:Me voilà donc seul avec deux clones de Datenshi et Hakimux pour s'occuper de moi. Les deux originaux s'écartèrent pour s'entraîner au combat me laissant avec mes deux "instructeurs" constitués de chakra, ces derniers m'expliquèrent que le fonctionnement du Kage-Bunshin était très similaire à celui du Bunshin, la seule différence entre les deux étant la quantité de chakra concentrée, qui donnait leur densité aux clones. Cela me faisait une belle jambe puisque je ne connaissais pas non plus la technique du Bunshin, Hakimux entreprit donc de m'apprendre les signes, tandis que Datenshi me promit qu'il essairai de me guider pour la juste concentration de chakra grâce à son "byogen" - gné ? C'est quoi ? une technique, des lunettes, un plat de nouille ? Bah tant que ça peut m'aider on s'en fout. - Je n'avais qu'une heure pour m'entraîner au Bunshin, et avec un peu de chance au Kage-Bunshin lui même.
Je commençais donc à malaxer mon chakra, écoutant en même temps Datenshi me donnant des indications sur la dose de chakra que je créais et Hakimux qui me répétait les étapes à suivre. Il n'étaient pas très bien coordonnés et leurs explications s'embrouillèrent assez vite dans mon esprit, j'avais du mal à me concentrer sur le malaxage et sur leurs voix.


(Datenshi) - Pas assez...


* Tu m'étonnes ! Je viens à peine de commencer *


(Hakimux) - D'abord tu répartis le chakra dans tout ton corps...


(Datenshi) -... encore, essayes de ressentir la quantité de chakra que tu créais...


* Plus facile à dire qu'à faire*


(Hakimux) -... puis tu composes les signes, chien, lièvre, cochon...


*Oups, le lièvre c'est celui avec l'index relevé ou pas ?*


(Datenshi) -... attention tu y es presque, vas-y plus doucement maintenant...


*Ok, on se concentre*


(Hakimux) -... regarde je vais te les montrer...


*Hein quoi ?*


(Datenshi) -... un tout petit peu... trop. Bon c'est pas grave essaye quand même, je ne suis pas encore spécialiste du byogen.


*Alors comme ça Datenshi cuisine mal ?... Mais qu'est ce que je dis moi, je suis en train de délirer, je dois me concentrer sur le jutsu*


(Hakimux) - Répartis dans tout ton corps et compose les signes !


Je mis mon chakra en mouvement, lui faisant quitter mon abdomen pour le faire "couler" dans toutes les parties de mon organisme, puis je composais les mudras indiqués par Hakimux et relachais le tout. Rien ne se passa, le sourire qui s'était figé sur le visage d'Hakimux, sûrement dans l'attente de ma réussite *évidemment avec de si brillants professeurs* disparu petit à petit. Datenshi quant à lui *enfin son clone* se prenait la tête dans les mains. Il se redressa enfin et m'apostropha d'un ton mi-ironique, mi-narquois:


(Datenshi) - Tu m'as l'air d'un garçon sinon intelligent, au moins pourvu d'un certain bon sens. Alors explique moi pourquoi tu considères que ta tête ne fait pas partie de ton corps.


Devant l'air interdit que nous arborions Hakimux et moi, nous n'avions pas vraiment saisis le sens de ces propos, Datenshi sembla se rappeller quelquechose et continua:


(Datenshi) - C'est vrai que vous ne possédez pas le byogen. * Alors finalement c'est pas une recette de pattes ? *
Kageshin lorsque tu as réparti ton chakra, tu l'as fait plus ou moins bien à peu près partout sauf au niveau de ta tête, pourquoi ?


- Je ne sais pas vraiment pourquoi mais j'ai du mal à déplacer mon chakra dans la partie supérieure de mon crâne. Ca me la déjà fait quand je m'entraînais et alors il s'est passé un truc bizarre...


(Hakimux) - Un "truc" bizarre ?


- Ouais, j'ai eu l'impression que... - Je me sentis bête tout d'un coup, mais je poursuivis néanmoins.-... que le temps s'arrétait en quelque sorte... mais pas vraiment. m'empressais-je d'ajouter devant la mine ahurie de mes deux compagnons.


Je n'avais jamais de toute ma vie entendu parler de ninjas capables de maîtriser le temps, et eux non plus si j'en croyais leur visage. Je ne pus m'empécher de sourire.


- Mais là n'est pas la question aujourd'hui, je dois m'entraîner et sans oublier la tête cette fois-ci.


Je me remis au travail, Datenshi me dit que j'avais atteint la dose requise alors que pour ma part je pensais n'en être qu'à cinquante pour cent, encore du travail en perspective. Le moment était arrivé, répartissant mon chakra dans mon corps sans trop de difficulté je passais à la tête. Le même blocage que lors de mon précedent entraînement se fit sentir, à nouveau je tentais de passer en force, à nouveau mon flux de chakra s'arrêta à l'arrière de mes yeux... et à nouveau le temps se figea, enfin non pas le temps, j'entendais toujours Hakimux me prodiguait des conseils comme si de rien n'était. La dernière fois l'effet n'avait duré que quelques secondes je devais faire vite pour tenter de l'identifier. Je fermais alors mes paupières et fut surpris de toujours voir la même image devant moi, je me retournais et c'est avec cette fois-ci une demi-surprise seulement que je pus constater que l'image n'avait toujours pas bougée, elle semblait gravée dans mes rétines. Ce brusque mouvement accompagné de mon trouble de la vision me fit perdre l'équilibre et je tombais au sol, retrouvant dans le même temps la vue.


(Hakimux) - Hey ! Ca va bien ?


(Datenshi) - A quoi tu joues, c'était quoi ça ?


- J'en sais rien, je comptais sur tes nouil... sur ton byogen pour me l'apprendre.


(Datenshi) - J'ai seulement vu ton chakra se condenser derrière tes yeux, puis à un certain moment il a... "exploser"... comme s'il s'était déchargé en un seul coup... On aurait dit... non, impossible je n'aurais pas pu les voir...


(Hakimux) - Mais de quoi tu parles ?


(Datenshi) - De rien, laisse tomber, c'est pas important... Kageshin réessaye, mais en douceur cette fois.


Suivant les conseils de Datenshi, je repris les étapes une à une, arrivé à celle du répartissement, je laissais filtrer un très mince filet de chakra vers mon cerveau. Je sentais le blocage toujours présent mais il n'empéchait plus le passage. Je composais les signes et lançais la technique. Un clone apparu, il avait les mêmes vêtements que moi, la même corpulence, un vrai "clone" à la différence notable qu'il... ne possédait pas de tête. En effet au dessus du cou ne se trouvait que du vide. Hakimux s'approcha et passa sa main au travers du clone, il le regarda des pieds à l'absence de tête:


(Hakimux) - Eh bin ça... c'est pas banal... Pour ce qui est du combat je sais pas, mais pour Halloween ça pourrait faire un carton comme attraction.


(Datenshi) - En fait il y a une tête, j'aperçois une très faible concentration de chakra juste au-dessus du col, mais elle laisse passer la lumière au lieu de renvoyer l'image d'un visage...


(Hakimux) - Ah oui, c'est vrai qu'en regardant de très près on voit une sorte de pellicule dans l'air.


J'essayais de me cacher derrière une touffe d'herbe sans grand succès.


(Datenshi) - Hakimux... A en croire mon byogen *le retour du plat de nouille* t'as la tête dedans en ce moment même...


(Hakimux) - Pas grave, je n'ai pas de problème avec mon identité se...


Il fut interrompu par une sorte de déflagration, nous nous retournâmes tous les trois dans la direction du bruit. J'avais relaché mon attention et mon clone se dissout dans le vent. Datenshi et Hakimux *les originaux* revinrent près de nous, mais plutôt que de s'occuper de moi les parresseux laissèrent leur clone s'en charger et regardèrent mes progrès allongés dans l'herbe.
Il me restait peu de temps, le premier clone que je créais avait une tête lui, mais son corps était flou.


(Datenshi) - Tu t'es trop concentré sur ta tête et pas assez sur le reste.


Le second ressemblait à un humain, mais pas à moi...


(Hakimux) - Tu ne te concentre pas assez, soit plus attentif.


Le troisième me ressemblait en plus de pouvoir prétendre appartenir à l'espèce humaine, une expression de psycopathe sanguinaire apparut sur son visage quand il regarda en direction de mes deux "profs".


(Dat&Haki) - Heu... tu pensais à quoi quand tu as composé les signes...


(Datenshi) - Il faut qu'on parte, on est même déjà en retard je crois...


Je dissipais mon clone et suvit mes deux compères dans les ruelles sinueuses du petit village, nous faillîmes renverser deux grand mères et trois chats stationnés au milieu de la voie, mais par un prompt slalom nous réussîmes héroiquement à passer le chausse trappe et à rejoindre l'équipée qui nous attendait impatiemment. Direction Gensou... à travers d'interminables plaines et marécages, si certains comme Datenshi semblaient s'ennuyer ferme, je pris le parti de rentabiliser ce temps en créant des clones sur le bord du chemin. Je ressentais de plus en plus précisément l'instant où j'avais concentré assez de chakra,... enfin précisément à plus ou moins dix, voir vingt pour cent pour autant que je puisse mettre un chiffre sur le chakra produit. Mes clones me ressemblaient de plus en plus, mais j'avais encore du mal à les mettre en mouvement, lorsque j'essayais soit ils se dissolvaient dans le pire des cas, soit dans le meilleur ils se brouillaient affreusement.
La cascade cachant l'entrée du village, dont je m'empressais de noter la position, à la guerre comme à la guerre niark niark, me divertit de mes échecs répétés en m'offrant le spectacle de son ouverture. Shimaru nous donna nos consignes pour quand nous serions à l'intérieur de Gensou, ne pas provoquer et se présenter comme faisant parti de sa mission, j'appris au passage qu'il appartenait au clan Maboroshi, dont je ne savais rien, encore une information utile... Par contre la déception de Kagecam's à ne pas être pris comme référence me fit plaisir, encore un sujet sur lequel je pourrais l'asticoter. Pour ce qui était des provocations ce n'était pas vraiment mon genre, mais cela voulait-il dire que si des Gensousards décidaient de nous passer à tabac en guise de bienvenue il faudrait les laisser faire en signe de notre volonté de paix ? Je doutais qu'aucun des chikariens présents ne réagisse ainsi, ils seraient plutôt du genre à rendre joyeusement leur salut aux Gensousiens qui viendraient en quête de sensations fortes.
Datenshi proposa pour occuper notre après-midi de liberté de réaliser un entraînement commun, notre mission ressemblait plus pour l'instant à un parcour de santé qu'à la traque d'une dangereuse organisation. Mais j'avais le sentiment que cela ne durerait pas, un entraînement quotidien me serait profitable, je sautais sur l'occasion, quitte à laisser mes "amis" un peu plus tôt pour visiter la ville, on n'est quand même pas tous les jours chez les "ennemis" ancestraux de son village.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:28

The Blood Divinity a écrit:...
...
J ouvris un oeil a moitié....je me sentais lourd...on me trainait...j entendais des voix lointaines...puis le noir...
...
...
...
Je rouvris un oeil...mais je fus ebloui par une lumiere...juste au dessus de moi...je voyais des ombres au dessus de moi...j étais un peu dans les vappes , je ne distinguais pas trop les formes et avec cette lumiere , je les distinguer encore moins...j entendis des voix lointaine qui se faisait de plus en plus proches...je vis une ombre assez ronde qui vint au dessus de moi je reussi a entendre : "Do_eu , il est on_ien".Après ces mots , je sentis quelque chose au niveau du visage , plus precisement au niveau de la bouche...je me re endormis....
...
...
...
Un oeil...un autre oeil...j ouvris les yuex très lentement...j'etais allongé sur le sol...je regardais tout autour de moi , j'étais dans une piece carré...très petite...sans rien a l'interieur...je remarquis après un certain temps que j étais dans une cellule...après ce bref moment de lucidité je retombis dans les vappes...
...
...
...
{Blood}Arf!!! *crache du sang
{Garde}C est bon il vit toujours!

Je me relevis avec beaucoup de mal...j étais assis a meme le sol...

{Garde}J en fais quoi Docteur?
{Docteur}Laissez nous!
{Blood} *Ayant du mal à respirer* Tu ...me *erf* veut ..*erferf* quoi?
{Docteur}comment ca va n°110892
{Blood}Quoi?...*erf*Pourquoi ... tu viens ... me faire chier connard!
{Docteur}Qu est ce que tu as dit?Tu es pas en position de me parler comme ca!

Le docteur appuya au niveau de mon foie avec son pied.Je me mis a hurler tellement la souffrance etait insoutenable...

{Docteur}J'ai besoin de toi....*hehehehe*
{Blood}Pas moi...
{Docteur}Qui t'as demandé ton avis a toi?Bon il faut que j etudie un peu plus ton sceau...l ancien mahoukage , au dire d Hasaki et Ketsuo , a amelioré le sceau initiale qu un ds deux avait inventé....On se revoit dans quelques jours...

Il repartis comme il était venu...on me donna un genre de plateau repas infecte...meme un rat n aurait aps voulu manger de leur nourriture , mais je n avais pas le choix , il fallait que je regagne mes forces au plus vite...les jours passerent et se ressemblerent...je commencais a perdre la notion du temps lorsqu Hasaki refit son apparition...la salle etait dans un endroit clos , je ne pourrais meme pas vous dire si à ce moment il faisait jour ou nuit , je savais simplement que ca faisait quelques jours qu on avait eu notre discussion...pendant ce court laps de temps j avais essayé de regagner le plus de force possible...helas mes blessures au niveau du foie a la cuisse et au dos que j avais recu lors de mon combat contre le groupe de mercenaire n'avaient pas encore cicatrisé...d'ailleur je me demandais pourquoi hasaki avait ordonnait a ce qu on me soigne...

{Docteur}Sortait moi le N°110892!
{Garde}Oui Docteur

Le garde me sortis de la cellule...encore trop affaibli , il du meme m aider pour que je tienne debout...j étais en colere contre moi...helas je ne pouvais strictement rien faire...J arrivais dans une drole de salle...

{Docteur}C est bon deposer le ici.

On m allongis sur une table..;

{Blood}Qu allez vous faire?
{Docteur}Je vais te liberer de ce sceau.Si c est vraiment toi qui a detruit le labo a Mahou , tu leur seras d une grande utilité!
{Blood}Qui a dit que j accepterais!
{Docteur}Oh mais crois moi!Tu accepteras!
{Blood}Comment aller vous faire?
{Docteur}Les experiences comme toi me donne la nausée...parlé pour ne rien dire , allez au dodo!
{Blood}Gné?

On me mit un masque ...a peine l air respiré que je m endormit aussitot...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:28

Tetsuya Nomura a écrit:Une fois arrivés sur le "terrain d'entraînement" désigné par Shimaru, nous décidâmes chacun de notre entraînement...

Une fois de plus, mon désir était de m'entraîner à la perception de la nature, comme lors de l'entraînement visant à améliorer l'endurance de Maes avec ses bracelets...

Donc je me mis près de l'endroit ou Datenshi et Benihime décidèrent de s'entraîner afin de tenter de visualiser leur combat à travers la nature m'entourant...

Tandis que leur duel commença, je m'assis en tailleur, je fermai les yeux et commença à me concentrer afin de ne faire plus qu'un avec les êtres vivants autour de moi...

Je tentai de visualiser tout d'abord mon corps, puis mon esprit... Je fis alors en sorte que mon esprit s'étende afin d'englober plus que mon corps...

Au bout d'une heure, j'avais réussi à englober mon corps de façon très précise et l'environnement à 2 mètres de moi, ressentant dans mon esprit toutes les formes de vie dans ses 2 mètres, mais de façon très floue... La seule présence que je distinguai assez fortement était Urah couché à mes côtés...


"Je sens que ton esprit s'étend... Même si tu n'arrive pas à distinguer les formes précisément, tu as fait de gros progrès! Il faudrait au moins 5 ans à un humain normal pour atteindre ton niveau actuel..." (Urah, pensée)

Je me focalisai alors sur l'image floue du loup afin de ne pas perdre ma concentration, afin de dialoguer avec lui comme lui dialogue avec moi... De lui transmettre des pensées précises au lieu de le laisser lire toutes mes pensées, ce qui se solda par un succès, à ma grande surprise.

"Pas un humain normal... En quoi cela favorise l'expansion de mon esprit?" (Tetsuya, pensée)

"Tu as été créé selon un procédé bien précis... D'abord le Chakra, puis le corps, puis ton esprit... Ce qui fait que ton esprit est dissociée de ton corps, contrairement aux humains normaux qui voient leur corps et leur âme ne faire qu'un... Ce qui explique que tu ais déja quitté ton corps sous forme d'esprit un certain nombre de fois... Donc tu as plus de facilité à étendre ton esprit au delà de ton corps..." (Urah, pensée)

"Je vois... donc je pourrais sûrement parvenir à voir le monde différemment..." (Tetsuya, pensée)

"Oui... Très tôt... Tu as en fait accompli le plus dur, c'st à dire la compréhension de ton esprit... Il ne manque plus que l'entraînement!" (Urah, pensée)

"Bien... Je continuerai cette méditation aussi longtemps que nécessaire!" (Tetsuya, pensée)

Je me concentrais alors afin de préciser ma vision de ces 2 mètres...

Au bout de 4 heures supplémentaires, je les vis aussi bien qu'avec mes propres yeux, c'est alors que passa un écureuil près de moi, dans la zone couverte par mon esprit... Je me concentrai alors sur lui afin de tenter de créer un contact avec son esprit...

Alors que je sentais que j'entrai dans son esprit, je senti que l'écureuil comprenait ce qu'il se passait et il me regarda avant de monter sur la tête d'Urah afin de mieux me fixer...

Je me sentais entrer de plus en plus en lui jusqu'à ce que je ne puisse plus avancer... Je sentis alors que l'écureuil me dosa, me jugea, puis me laissa entrer en contact avec lui...

C'était incroyable, je pouvais sonder toute ses pensées, tous ces désirs, toutes ses craintes ainsi que toutes ses sensations... Je me vis à travers ses yeux... J'avais l'air...paisible, comme en train de rêver.

Je remercia alors l'écureuil de m'avoir laissé pénétrer son esprit, puis je réintégra mon corps...

A ma grande surprise, je me sentais épuisé! Cet exercice me fatiguai plus que je ne le pensais possible... Qui se douterai que rester assis et méditer afin d'étendra son esprit serai si fatiguant...


"L'endurance s'acquière aussi au fil des entraînement et de la pratique... Mais souviens toi, cette "technique" n'est pas destinée au combat! De toute manière, comme tu l'as vu avec cet écureuil, tu ne peux pénétrer un esprit que si il veut bien te laisser entrer..." (Urah, pensée)

L'écureuil grimpa alors sur mon épaule et se blotti contre mon cou avant de s'endormir...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:29

Datenshi a écrit:Nous arrivions enfin au terrain d'entrainement de Shimaru. Comme promis, le lieu était plutôt calme... Pour changer, nous étions dans une prairie. Avec ses verts paturages, ses bisons débiles, ses aigles voltigeurs et une main toute blanche et de rouge vétue qui m'arrivait dessus comme si de rien était! Je l'attrapais au vol et regardais à qui elle menait. Je n’eus pas à chercher longtemps: Benihime.

- "Je viens de me rendre compte qu'on s'est jamais vraiment battue. Alors approches que je te foute une rouste!", me dit-elle avec entrain

"Erf... Elle s'en ai souvenue aussi, la poisse...", pensais-je

- " Mais avec joie!", répondis-je

" Comment je vais me sortir de ce merdier moi?....", des gouttes de sueurs commençaient déjà à perler sur ma nuque..." Mais reprend toi! C'est qu'une ninja, t'en a vu d'autre!"

- "Bon, on évite juste de se tuer.", déclara t'elle

"Au secours....", me lamentais-je en mon for intérieur

Tetsuya sembla se rapprocher, mon sauveur! Il allait certainement dire à Hime d'être sympa avec moi. Je le regardais donc calmement se diriger entre moi et Hime, nous dépasser sans un mot, puis s'assoir quelques mètres plus loins en tailleur.

- "Je vous en prie, ça risque d'être intéressant!", nous dit il

" Mais qu'est ce que je fous là moi...", pleurais-je à part moi

- "Allez c'est parti!!", s'exclama Hime en me fonçant littéralement dessus

Dix bons mêtres nous séparaient, ce qui me permit avant qu'elle n'arrive au corps à corps de commencer à créer mon armure. Se contentant d'attaques de pure taijutsu, elle enchainait coup de pieds, coups de poing, parades et esquives les rares fois où j'osais attaquer ( attaquer signifiait arrêter de se défendre ,et donc risquer de s'en prendre une... ). Alors que j'essayais de contrattaquer, son pied droit frémit. Ce dernier fonça vers mon foie. Me rappelant qu'elle adorait les feintes, et donc les surprises, j'utilisais juste à temps ma technique de défense au niveau de l'impact. Je ressentis néanmoins un léger impact, preuve de la violence du coup, ou qu'il ne s'en était fallu que d'un cheveu pour que j'arrive à dresser ma technique... Quoiqu'il en soit, je continuais continuait selon mes plans, et me pliait sous l'impact. Puis, alors qu'elle tentait de m'achever ( je croyais qu’on n’avait pas le droit de se tuer?! ), je me relevais d'un coup en utilisant le Gyo dans mon poing, et frappais au niveau de l'estomac. Elle se retrouva 2 mètres plus loin, et manqua de régurgiter ce qu'elle avait avalé. Elle se releva, avec ce qui ressemblait à une étincelle de colère dans les yeux...

"Maman...", priais-je alors

Ce ne fut que lorsqu'elle se mit à saigner, que je compris qu'elle passait à l'étape supérieur: le Ninjutsu. Bon... Bin si elle sort le grand jeu je ne vais pas me gêner. J'activais donc mon Byogen, en plus de ma technique de défense. Je m'étonnais d'ailleurs d'être à présent capable d'utiliser les deux en même temps, mais ne m'attardais pas sur le sujet: le combat requierait toute ma concentration. Sur son avant bras, son sang coulait abondamment. Je pris instinctivement un Kunai dans ma sacoche. Lorsqu'elle atteint une certaine dose de sang, son sang se mit à se mouvoir, pour former une épée. Une épée souple pour être précis. Elle fonça alors sur moi, épée en avant. Cependant, cette fois l'avantage était de mon coté. Avec le Byogen, je pouvais prévoir quelle forme elle donnait à son épée, mais également la trajectoire qu'elle voulait lui faire suivre. Evidemment, je n'étais pas aussi rapide qu'elle au maniement des armes blanches, mais le Byogen compensait nettement ce handicap!

Après plusieurs échanges sans que l'un de nous ne sois blessé, sans même qu'une attaque ou une feinte n'est fonctionnée. Nous nous retrouvions à nous regarder, toujours avec dix bons mètres d'écart... Mesure de précaution. C'est alors qu'elle utilisa son chakra afin de former... Des clones de sangs?! Mes mains prirent toute suite l'initiative de former le sceau permettant d'invoquer des Kage Bunshins, jusqu'au moment ou un détail me transperça: si j'utilisais le ninjutsu, ma technique de défense se briserait, même pendant un court instant, c'était trop dangereux avec les trois furies qui se dressaient alors devant moi... Je me remettais donc en garde, en renforçant la deuxième peau de chakra que je m'étais...! Mais voilà!!!

"Je suis un idiot!", pensais-je en souriant

- "C'est ma technique qui te fait rire?!", demanda Hime avec hargne

- "Euh... Nan nan pas du tout t'inquiètes!", répondis-je rapidement avant de la voir foncer sur moi énervée pour de bon.

Avalant difficilement ma salive, je me concentrais et utilisais ma technique qui à présent avait un nom: Hakke Hifu no jutsu! ( La peau du Hakke ). Fort peu imaginatif, mais un nom quand même. J'utilisais donc ma "nouvelle" technique au niveau de mes avant bras, là où Hime projettait de m'offrir une belle balafre. Son épée vint s'enrouler autour de mon avant bras, et lorsqu'elle voulut me cueillir du bout de son poing, elle rencontra ma main ouverte pour l'arrêter. Nous lutâmes donc pendant que ses clones arrivaient de par et d'autre de moi. Je ne pouvais plus bouger à cause de la poigne d'Hime, et les clones allaient me cueillir avec facilité... Il fallait que je la repousse, mais vu ma position. Alors que je regardais ma paume ouverte, une idée me vint en un éclair! J'utilisais Hakke Hifu no jutsu à quatre endroits en même temps; mon torse ( devant et derrière ), ainsi que mes deux épaules, ce qui faillit prendre trop de temps en vue de la charge furieuse des clones. Au moment où ces deux là allaient attaquer, j'utilisais le même principe que mes attaques à base de Kô au niveau des disques de chakra ainsi créés. Le nom de la technique me parut alors évident:

- "Hakke Daapi no jutsu!", m'exclamais-je

Mes quatre disques "explosèrent". Je dirigeais le chakra exclusivement vers l'extérieur de mon corps afin de les repousser toutes les trois. Cependant, je n’eus pas la concentration nécessaire pour tous les controler, et celui situé derrière mon dos ne fut pas de la même puissance que les trois autres, ce qui me projetta en arrière. Cependant, le vol plané que je fis fut bien moins impressionnant que celui d'Hime et ses clones: un petit mètre à la place de trois ou quatre. Je regardais alors mon avant bras qui me brulait: je saignais! Je me rappelais alors qu'avant de lancer ma technique, Hime avait emprisonné mon bras avec son épée de sang... Faudra que je me montre plus attentif à l'avenir... Cette dernière semblait vraiment furax à présent!

- "C'était quoi ça?!", me demanda t'elle d'un ton qui m'obligea à répondre

- "Bin... Une nouvelle technique.", repondis-je

- "J'men doute bien! Mais où t'as appris ça?! Et pourquoi mes coups te font rien?", s'écria t'elle

- "Tu veux pas que j'te dise comment je vais t'attaquer aussi?!", répliquais-je

Retenant un juron elle reparti à l'attaque, mais cette fois elle semblait bien plus rapide et puissante. Son chakra émanait d'elle telle une aura alors qu'elle faisait le tour de moi. J'allais devoir mettre les bouchées doubles. Utilisant la même tactique que lors du combat contre Haki, je concentrais mon chakra dans mes jambes et attendis la charge... Elle semblait juger de ma garde alors même qu'elle courait autour moi, aussi je créais cinq clones dont un qui utilisa directement la seule technique Doton de mon répertoire: Doton, Shinju Zancho no jutsu! Nous nous répartimes moi et mes quatre clones et moi de telle manière à ce qu'elle ne puisse savoir lequel était le vrai: en cercle dos à dos laissant un espace là où se trouvais le cinquième clone. Un piège grossier certes, mais qui pourrait néanmoins fonctionner avec un petit peu de chance...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:30

Benihime a écrit: Pffffff la barbe... Pourquoi fallait-il toujours tomber sur des adversaires fuyant le combat au corps à corps ? En plus il pouvait prévoir mes attaques à base de chakra... Quelle plaie... Autant y aller à l'ancienne, il ferait moins le fier avec un poing dans la figure...


Je chargeais aussi vivement que possible les cinq Datenshi, et fondit sur eux en un éclair. Surpris par cette stratégie de crétin fini, ils réagirent un chouia trop tard. Le premier reçut un coup de pied rotatif en pleine tronche avant de se dissiper en un nuage de fumée, suivi par le deuxième, qui reçut quant à lui une manchette en plein cou. bah, si c'était le vrai Datenshi il l'aurait certainement paré... le troisième vit sa tronche se faire ravaler par un coup de tête violent, et le quatrième rejoignit ses congénères clones après un coup de genou vicieux entre les deux cuisses. De quoi faire réfléchir le vrai, j'en étais persuadé...



"Dommage pour toi" (Datenshi)
"Gné ?"(Hime)


A ce moment là, un Datenshi sortit du sol et me fit une clef de bras, puis une autre, tandis que l'autre sourniois savourait sa voictoire, ou plutôt sa prétendue victoire, car je n'avais pas dit mon dernier mot. Un coup de talon soudain sur son pied droit lui fit lâcher pendant un dixième de seconde son étreinte, mais ce fut suffisant pour le prendre à la gorge, et le projeter sur son maître... Un nuage de fumée couvrit Datenshi un moment, mais il ne s'était pas enfui, peut-être choqué par le sort de ses clones, ou ruminant la prochaine phase d'attaque...

"Dommage pour qui ?"(Hime, caustique)
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:32

Kageshin a écrit:Une clairière, encore... décidément c'est à croire que partout en Yukkan il existe de semblables lieux tout désignés pour l'entraînement de ninjas. Je décidais de m'entraîner un peu seul à la création de Bunshin, je commençais donc à malaxer du chakra et à reprendre une par une les étapes de cette technique. Après un demi-heure de ce régime je n'avais pas vraiment progressé, je comprenais la théorie et j'avais réussi à passer à la pratique mais les résultats n'étaient pas au rendez-vous, du fait de mon blocage au niveau du cerveau la réalisation de la technique subissait un délai bien trop long. Je mettais entre vingt et trente secondes à créer un clone inconsistant, autant dire qu'en combat c'était la mort assurée, l'adversaire ayant le temps de me tuer au moins une dizaine de fois.
Plutôt que de m'acharner sur une technique inutile pour l'instant je préférais passer à autre chose. Je levais la tête et regardais autour de moi, Datenshi et Hime se battaient rageusement alors que Tetsuya, le traître, était assis un peu plus loin, son loup allongé à ses côtés et ... un écureuil lui grimpait dessus !? Bizarre, ça. Je m'assis moi même en tailleur et sortis de mon sac le rouleau de parchemin écrit par Musashi. La première partie fut vite expédiée, il ne s'agissait de rien d'autre que de l'entraînement à suivre selon lui pour pouvoir avancer sur la voie des deux sabres, cet entraînement auquel il m'avait soumis pendant dix longues années. Je retrouvais au gré des lignes tous les exercices que j'effectuais jadis: les "1000 coups", tant que l'élève n'avait pas réussi à enchaîner une suite de 1000 coup d'un sabre en bois de 1 kg mon ancien maître préconisait de ne pas commencer l'apprentissage. Il prévoyait cinq ans d'un exercice quotidien pour pouvoir atteindre l'endurance et surtout le mental qui permettaient de réaliser cette prouesse, j'avais mis trois ans pour y arriver, m'entraînant sans relâche, de jour comme de nuit, surtout de nuit... Ensuite était exposé différents exercices visant à renforcer le corps et la technique, je les avais déjà tous effectué au moins une fois, cependant il était fait mention dans le parchemin d'exercices inconnus, ces derniers consistaient en un renforcement du corps par la meurtrissure de ce dernier, je ne trouvais nulle trace non plus des longues séances de méditations que mon maître m'avait fait faire, me demandant soit de visualiser mes katas de sabre, soit de faire le vide dans mon esprit, soit encore d'imaginer différentes attaques et quelles défenses pouvaient être réalisées. Le Myamoto que j'avais connu ne semblait pas être le même qu'à l'époque où il avait écrit ce parchemin.
Je passais donc toute cette partie, pour me retouver quasiment à la fin du parchemin. Allait-il donc m'être inutile ? Avais-je déjà reçu tout l'enseignement qui était noté sur ce rouleau ? Je parcouru fébrilement les dernières lignes, il n'y avait que la description sommaire d'une technique basée sur la rotation, une suite de huit kanjis incompréhensibles ainsi qu'une sorte de petit poème:


" Mon école est celle des deux sabres,
Ma voie est le Gadokaï, celle que l'on suit seul,
Mon école est celle de l'efficacité,
Ma voie ne s'encombre pas du doute,
Ma voie ne s'encombre pas de la peur,
Ma voie ne s'encombre d'aucune religion,
Ma voie ne s'encombre d'aucune éthique,
Ma voie ne s'encombre d'aucun honneur,
D'aucune gloriole, d'aucune règle,
Mon école est celle de l'efficacité,
Ma voie est celle de la victoire. "

Dans ces quelques vers se trouvait l'essence de l'enseignement que j'avais reçu, l'essence même d'un homme qui n'avait vécu que pour ses convictions sans jamais en dévier, même au seuil de la mort. Je me rappellais des mots qu'il me répétait souvent:


(Myamoto) - Kage, même si tu apprends le iaï et le kendo avec moi, même si pour l'instant tu suis le Bushido. Ne crois pas que je veuille faire de toi un samouraï. Tu sais ces fiers guerriers de légende qui défient les dieux et les démons, inflexibles, nimbés de gloire et d'honneur... Mais ce que tu ne sais pas, c'est que pour un qui devient une légende 10000 meurts soit à l'entraînement, soit lors de duels stupides, soit tués par d'autres hommes, comme moi, qui ne suivent pas leurs règles trop strictes. Si tu suis le Bushido aujourd'hui c'est parce que cela te seras profitable dans le futur, mais un jour tu devras quitter cette voie pour trouver la tienne propre, sinon tu deviendras comme tous ceux que j'ai tué, surpris par une simple ruse ou ne voulant pas riposter de peur de souiller leur nom et leur honneur. Ils sont chez les kamis maintenant et moi je suis là en face de toi, tires-en la conclusion que tu veux...


Je ne les comprenais pas vraiment à l'époque, et aujourd'hui je ne les comprend toujours pas complètement. Je regardais la suite de kanjis, ils m'étaient tous inconnus et je ne trouvais aucun sens à la phrase, finalement je décidais de m'entraînais à la technique expliquée, une "simple" rotation de tout le corps, les bras tendus tenant les sabres avec leurs tranchants vers l'extérieur, transformant le pratiquant en un véritable hachoir ambulant, une technique parfaite pour contrer de multiples attaques venant de tous les côtés à la fois. Je regardais une dernière fois les conseils donnés sur la position des pieds puis me levais posant le parchemin à plat sur l'herbe, j'allais chercher quatre morceaux de bois et les plantais de façon à créer une sorte de périmètre de sécurité dans lequel je pourrai m'exerçer tranquillement.
Je me tenais ainsi au centre du carré, les deux sabres au clair, je pris une impulsion avec mon pied droit et commençais à pivoter. Je ne fis que trois quarts de tour, je réessayais, un tour complet, encore, encore... Je m'habituais petit à petit et trouvais mon équilibre, je m'aidais du Gyo en l'utilisant au niveau de mes jambes, il m'aidait a être plus stable, plus rapide.


(Hakimux) - Yo ! Tu fais quoi Kage ?


Hakimux venait d'apparaître devant moi, à portée de mes lames. Arrêt d'urgence, je plantais un pied en terre pour stopper la rotation mais l'inertie de mes deux sabres les entraînais inexorablement vers le visage de Hakimux, je commençais alors à pivoter en sens inverse tout en contractant au maximum les muscles de mes bras dans un effort désespéré pour m'arrêter. Senestre se retrouva à un millimètre de la joue d'Hakimux, qu'est qu'il faisait là celui la ?


(Hakimux) - Pas mal ! T'as des réflexes finalement derrière tes airs d'endormis .


Tout en disant cela il mit fin au multi-clonage, le Hakimux devant moi disparut dans un nuage de fumée.


- Ca t'arrive souvent de faire des trucs comme ça ?


(Hakimux) - Bah je m'embétais un peu et puis t'avais l'air de t'amuser... On se bat ?


- Hein ? Bon O.K, c'est parti !


Je me mis en garde.


(Hakimux) - Attend ! Tu vas pas te battre avec tes sabres quand même ?


- Pourquoi pas ?


(Hakimux) - Mais parce que ça coupe ! J'ai pas envie de perdre un doigt pour un simple entraînement !


- D'accord, d'accord.


J'allais récupérer deux des balises que j'avais planté un peu avant, je les taillais grossièrement avec Senestre. Elles ne seraient pas bien équilibrées mais elle pourraient néanmoins servir d'armes.


- Ca te vas comme ça ? Ou t'as peur d'attraper une écharde ?


(Hakimux) - Très drôle... Montre moi si tu te bats aussi bien que tu causes !


Il se lança sur moi à pleine vitesse. Je ne le voyais presque pas, tant pis, je plaçais un contre à l'aveuglette. Je sentis alors un souffle d'air passer à côté de moi, il voulait me contourner. Pas le temps de me retourner, je baissais la tête et roulais en avant, je ne savais pas ce qu'il avait tenté mais l'absence de douleur indiqué que ça n'avait pas fonctionné. Je finis ma roulade à genoux et me retournais dans le même temps, je me retrouvais alors face à la main d'Hakimux qui se dirigeait dangeureusement vite vers mon nez. Je me laissais partir en arrière, tout en parrant de mes deux "bokens" en croix, j'absorbais l'attaque et Haki fut déséquilibré en avant, je plaçais alors mon pied droit sous son ventre et le propulsais en l'air alors que je finissais sur le dos. Il se rétablit en vol et nous nous retrouvâmes de nouveau l'un en face de l'autre.
Il commença alors à courir tout autour de moi, créant des clones. Ce fut bientôt un véritable maëlstrom qui me retenait prisonnier.


(tous ensembles) - A l'attaque !!


Hakimux et tous ses clones fondirent sur moi, c'était le moment de l'essayer avec un partenaire. Je commençais à tourner.


(Hakimux & Cie) - Je t'ai eu ! Je t'ai observé tout à l'heure et je connais le point faible de ton tourbillon !


Ils sautèrent alors tous en l'air pour m'attaquer par le haut. Il n'avait pas tord c'était génant, mais pas insurmontable. Il faut dire qu'avec moi il n'avait pas tiré le bon numéro, dix ans passés à apprendre à ne pas se laisser piéger dans un style immuable, à dévelloper ma créativité et mes réflexes pour pouvoir faire face à tous types de situation. Même si ma visibilité était réduite lors de cette technique je n'étais pas pour autant aveugle, de plus en l'air sa vitesse était réduite ainsi que son potentiel d'esquive. Je fis donc la première chose qui me vint à l'esprit. Je relevais mes bras, transformant le disque formé par mes armes en un cône inversé qui ceuillit les clones les uns après les autres. Il n'en resta plus qu'un, le vrai, il para mon premier sabre avec son bras, évidemment un bout de bois ne risquait pas de lui causait de blessure sérieuse, j'accentuais ma rotation et mon second sabre alla rejoindre le premier avec une vitesse folle. Hakimux fut éjecté un peu plus loin, il réussit tout de même à retrouver son équilibre dans les airs. Non, pas encore ! Je lançais un de mes bout de bois qui le percuta aux jambes alors qu'il allait atterrir, il se vautra en beauté. Malheureusement ce mouvement m'avait complétement fait perdre l'équilibre et je me retrouvais assis par terre, le monde tournoyant autour de moi. Hakimux se releva et voyant que je restais étendu s'approcha de moi.


(Hakimux) - Ca va ?


- Ouais... super... je crois que... je vais en rester là pour aujourd'hui.


(Hakimux) - Comme tu veux, mais ça veut dire que j'ai gagné.


- Si ça te fait plais...


Il s'était déjà éloigné en direction de Kagecam's, quand il fut à sa hauteur il tenta de lui expliquer que s'il m'avait battu moi, qui l'avait battu lui le gnome oléïque, cela voulait dire que lui Hakimux était plus fort que lui Kagecam's. Ce dernier ne semblait pas d'accord et tentait d'exposer ses arguments à coup de poing, pied et tanto. Je m'approchais de Shimaru qui soupirait tout bas :


(Shimaru) - Mais quelles branques, quelles branques, ... mon dieu dans quoi je me suis encore fourré moi ? Je la sens mal cette mission... Hein quoi ? Qu'est ce que tu veux ... heu... Kageshin ?


- Rien, je vous préviens juste que je rentre à l'auberge. Je vous attends là-bas.


(Shimaru) - Pas de problème. Tu sais où c'est ? Ou tu veux que quelqu'un t'accompagne ? N'oublie pas que tu montes la garde cette nuit.


- Non, non c'est bon . Je me débrouille ne vous inquiétez pas.


Je me dirigeai alors vers le village de Gensou.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:32

Kageshin a écrit:
Gensou ne ressemblait absolument pas à Chikara, je m'étais habitué à la chaleur étouffante durant la journée et aux nuits souvent fraîches du village caché du désert, alors qu'ici une brise soufflait dans les rues , sûrement due à la présence proche de la rivière. Je m'intéressais un instant au matériaux utilisés pour construire les bâtiments, non pas que l'architecture soit chez moi une seconde nature mais j'étais plutôt désoeuvré par cette belle fin d'après-midi, je ne me sentais pas le courage de continuer à m'acharner sur une technique que mon corps lui même semblait repousser. Or donc les habitations semblaient être construites d'une sorte de béton recouvert d'enduit ou de peinture, dessinant parfois de somptueux motifs sur les murs, on était loin du torchi ou des briques couleur "naturelle" (pour ne pas dire crade des maisons chikarates). Il ne pouvait y avoir qu'une seule explication à cela... les chikariens étaient en général de grosses brutes sans aucun goût qui se préoccupaient seulement de la largeur et du tranchant de leur lames, ou bien de la puissance de leurs coups et absolument pas de l'aménagement urbain de leur village. Ou alors c'était juste que les matériaux utilisés ici n'auraient pas tenu une semaine dans le climat chikarien... non, non, la première solution était la plus plausible, j'avais pu moi même observé deux spécimens correspondant parfaitement à cette description, Hime et Hakimux.
J'en étais là de mes réflexions intérieures quand une grand-mère, me voyant tourné vers le coin de son mur, mon air pénétré par ma récente découverte concernant les raisons profondes des différences entre Gensou et Chikara, qui finalement ne reposait que sur une approche opposée de l'architecture, à moins que ce ne soit une approche opposée de la façon de suivre le nindo, se méprit sur mes intentions.


(Grand-mère Gensou) - Je vais t'apprendre moi à uriner sur mon mur.


- Hein, quoi ? Mais pas du tout vous vous tromp... atchoum !


La vieille s'était élancé sur moi fièrement armée de son balai de paille, et après avoir difficilement fait quelques pas me l'agitait maintenant sous le nez dans une tentative désespérée pour m'assomer. Ce qui serait impossible puisque elle devait mesurer 1m30 les bras levés, j'essayais donc de m'expliquer entre deux bouffée de poussière.


- Je n'étais pas en train de pi... Tchoum ! Je regardais juste vo... aah... votre mu... ahhahh... mur. Aaaatchaa !


- Je vais t'apprendre les bonnes manières moi, petit chenapan !


La vieille brandissait son balai de façon menaçante, quand soudain emporté par le poids de son "arme" elle trébucha. J'essayais de la rattraper mais dans un dernier effort elle réussit à éviter mes bras et elle tomba lourdement sur le sol. Un craquement sonore se fit entendre, oups... c'est que c'est fragile à cette âge là.


- Madame, vous allez bien ?


La vieille gémissait sur le sol alors que les passants qui jusque là avait trouvé la scène très amusante commençait à se regrouper autour de nous.


(passant) - Qu'est ce que tu lui à fait gamin.


- Mais rien voyons, vous avez bien vu qu'elle est tombée toute seule...


(passant) - Vous allez bien mère-grand ?


(Grand mère Gensou) -Ahhhh... je souffre.


(passant) - Non mais ça va pas de frapper les personnes âgées !


- Puisque je vous dit que j'ai rien fait !


(passant) - Hey regardé son bandeau ! C'est un chikara !


- Oui je suis avec Shimaru... Maboroshi, oui c'est ça ! Je m'appelle Kages..


(passant) - Moi je dis que c'est louche tout ça on devrait le capturer.


Ca sentait le roussi, discrètement je commençais à malaxer et à répartir du chakra dans mon corps.


(passant) - Ouais ! Bien dit c'est sûrement un ninja venu éliminer la mémoire de Gensou !


Hein, la mémoire de Gensou ? Cette vioque ? Mais ils se fouttent de moi ou quoi ?


(passant) - Attrapez le les gars !!!


J'eu juste le temps de composer les mudras et de laisser mon Bunshin sur place avant que la foule ne se jette sur moi. Le leurre ne dura que quelques instants. Assez pour me permettre de filer dare-dare.


(passant en colère) - Regardez ! Il s'enfuit dans la rue là-bas !


Et merde repéré, bon j'avais une dizaine de mètres d'avance sur mes poursuivant et les personnes croisées ne comprenaient pas ce qui se passait. J'essayais de semer les défenseurs de vieilles, mais même si je gardais une courte longueur d'avance je ne parvenais pas à disparaître de leur vue. Soudain j'entendis des éclats de voix derrière moi.


(défenseur de vieille) - Shaï Hulud no jutsu !!!


Gné ? Qu'est ce que c'était. Soudain je vis un monstre sortir de terre devant moi et se précipiter vers moi avec sa gueule pleine de dents acérées grande ouverte. Mon cerveau tourna à plein régime, mémé Gensou>>> défenseurs de vieille de Gensou>>> jutsu de Gensou >>> GENJUTSU !!! Je ne ralentis même pas la cadence et traversais le monstre qui s'apparentait à une sorte de ver géant. Les illusions se multiplièrent sur ma route. Allant des plus insolites, les maisons s'animèrent pour m'écraser, aux plus subtiles, des trous dans la chaussée accompagnés de pancartes. Je redressais la tête après avoir une nouvelle fois couru au-dessus du vide, je me rapprochais à grande vitesse d'un chariot chargé de fruit, cette fois-ci le lanceur du jutsu avait mis le paquet, l'étal d'une épicerie se dressait au coin de la rue et un marchand hurlant de terreur se tenait aux commandes du véhicule. Qu'importe je continuais ma route, c'est seulement au moment où mon genou rentra en contact avec le bois que je compris mon erreur, le chariot se renversa avec tout son contenu et je me relevais après avoir fait une roulade dans un cageot de tomates. Je dus faire 5 mètres à cloche pied avant de pouvoir recommencer à courir normalement, la plupart de mes poursuivants s'arrêtèrent pour aider le pauvre marchand, seuls restaient les plus acharnés.
Un nouveau chariot se dressa devant moi, cette fois il était rempli de flèches et de différents projectiles rassemblés en fagots, pointes vers le haut. Pff, encore un chariot ? Je sautais lestement au-dessus pour narguer mes adversaires, puis me retournais afin d'observer leur visages. Ils s'étaient tous arrêter et regarder tour à tour le chariot et une étoffe sombre qui y était accrochée. Hein ? Elle n'y était pas avant, et cette couleur, ça me dit quelquechose... C'est alors que je m'aperçus qu'il manquait la moitié de ma cape de voyage, l'autre étant trouée et lacérée. Mais alors... le chariot, il était... REEL !!!! Wahhhh, maman !!!


J'avais enfin réussi à les semer, j'allais ressortir de la ruelle sombre où je m'étais dissimulé :


(???) - C'est vous le livreur ?


- Heu non pas vraiment....


(???) -Vous êtes sûr ? C'est que j'ai une de ces faim moi...


Le bruit de pieds foulant la terre à grande enjambée me décida:


- En fait si c'est moi, mais j'ai oublié la commande. Et si on entrait pour voir ce qu'il vous faut ? D'accord ?


(???) - Vous croy...


Je ne le laissais pas finir sa phrase et entrais dans la demeure dont la porte était restée grande ouverte, devant la figure étonnée de mon "client" potentiel.


(???) - Alors j'ai commandé un steak, des frites et des ramens. Avec une bouteille de saké aussi.


Il disait cela comme s'il n'était pas vraiment convaincu de ma capacité à lui rapporter ce qu'il désirait. Sur ce coup là il était perspicace.


- Ecoutez mon bon monsieur, on s'en fout de votre steak, de vos frites et de vos ramens...


(???) - Et le sake aussi...


-On s'en fout !!! Attendez c'est quoi ça ?


Devant moi, accroché au mur, se dressait un dessin de grande dimension. Dessus était dessiné un disque, porté par quatre éléphants, eux même portés par une tortue. En y regardant de plus près on pouvait voir des montagnes et des mers sur le disque ainsi que plusieurs amas ressemblant à des villes, dans le fond se détachaient des points et ce qui ressemblait à... une galaxie ?


- Heuuu... C'est un monde ?


(???) - Ben ouais... -Il semblait gêné de sa réponse.-


- Et la tortue en dessous ?


(???) - Ben c'est A'tuin.


- A'tuin hein... Dites vous seriez pas de Mahou des fois ?


(???) - Effectivement, je m'appelle Terry, je me suis exilé de Mahou pour trouver de l'inspiration... Mais comment avez-vous deviné ?


- Juste une intuition. Bon c'est pas que je m'ennuie, mais je dois y aller ! Ciao !


Me tirer d'ici le plus vite possible. Vite !


(Terry) - Attendez, please ! Juste une minute ! Dites moi ce que vous pensez de mes idées !


Ne pas me laisser embarquer je vais y passer la nuit sinon. Répond non, répond non, que tu as des responsabilités ( c'est vrai en plus ), mais dis non espèce d'abruti !


- D'accord, mais une minute hein, pas plus.


Son visage s'éclaira. Un peu trop à mon goût, il n'avait pas du parler à des humains depuis plusieurs mois à voir l'état de son habitation. Les quelques livreurs qui lui apportaient sa nourriture devaient être ses seuls interlocuteurs. Il me parla pendant des heures de ses idées pour son monde imaginaire, peuplé de créatures bizarres au langage plus étrange encore. D'orang-outang, de morts vivant aux répliques totalement décalées ainsi que de la mort elle même qui est un mâle, et rappelons le un mâle nécessaire. Finalement elles n'étaient pas mauvaises, je me promis même de raconter certaines anecdoctes cocasses aux membres de Tsukiyo. Finalement après plusieurs heures il me relâcha enfin. Et les yeux avides de reconnaissance me demanda:


(Terry) - C'était bien ?


- Ouais à part le titre, il faut dire que " Histoires extravagantes mettant en scènes des personnages extravagants sur un monde plat extravagant porté par des éléphants extravagants portés par une tortue extravagante." ça met pas le lecteur en confiance... Il faudrait trouver plus simple je pense.


(Terry) - Hum... "L'extrava...


- Non, oublis... Voyons voir ça se passe sur un monde plat, sur un disque quoi. Sur un monde en forme de disque... Désolé mais je vois vraiment pas là.


(Terry) - Pas grave j'ai une idée !


- Pas "d'extravagant" dans le titre hein !


(Terry) - Juste un !


- NON !!! Bon il faut vraiment que j'y aille, à la prochaine... peut-être.



La nuit était tombée et la course poursuite dans Gensou m'avait completement perdu. Je demandais mon chemin après avoir pris soin de retirer mon bandeau et me retrouvais devant l'auberge peu après. Bien j'espère ne pas être trop en retard...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:33

Datenshi a écrit:- "Dommage pour qui ?", répondit Hime

- "Dommage pour toi, ma grande", fis-je avant d'annuler mon Kage Bunshin

Elle se retrouva donc seule sur l'arène improvisée. Un calme plat régnait, mais seulement en apparence. En effet, je répartissais mes clones sous elles tout en me maintenant en l'air le plus silencieusement possible. Pour ce faire, je créais un clone, le prenais pour appui afin de sauter un peu plus haut et l'annulais à chaque fois. Cette bêtise consommait une bonne dose de chakra mais curieusement, je semblais tenir. J'en profitais pour regarder un court instant les autres membres de Tsukiyo, en mal d'inspiration pour ma prochaine attaque et surtout en attendant que mes clones se répartissent en cercle autour d'elle. J'observais alors Maes s'entrainer au Taijutsu et sa technique m'intéressa... Je vis Hime perdue, en train de chercher à droite, a gauche, derrière elle…

"Si ça continue elle va lever la tête...", pensais-je

Je lançais donc mes clones à l'attaque. Le premier exécuta un "Doton, Shinju Zansho no jutsu" pour l'attirer sous terre. Elle esquiva vers la droite, me narguant au passage croyant que mon clone était le vrai moi. Manque de bol, elle réussit à exploser le deuxième clone qui sortait à peine de terre. Je les lançais un à un, prenant soin d'en garder deux en réserve en plus du premier sorti. Alors qu'il ne restait plus que ce dernier, je le lançais à l'attaque, tout en exécutant à nouveau un "Doton, Shinju Zansho no jutsu".

- "Tu pourrais varier un peu, c'est ennuyant de toujours...", elle n'eut pas le temps de finir sa phrase.

Le deuxième clone auparavant sous terre était sorti complètement, profitant qu'elle esquivait l'attaque Doton du premier, il l'attaqua aux poumons en utilisant le Gyo dans la paume de sa main afin de lui couper le souffle. Le clone resté dehors tout le long finit de l'attaquer avec un coup à l'estomac, afin qu'elle ne puisse pas réagir et contrer ce qui allait suivre. Elle fut projetée en l'air par les trois clones en même temps, tous utilisaient le Gyo afin qu'elle d’école largement du sol. C'est alors qu'elle me vit, un clone derrière moi afin que je prenne mon élan. Je poussais de toutes mes forces sur le clone pour me projeter vers elle à toute vitesse tout en utilisant le Gyo... Puis le Ten, pour finir par le Zetsu. Le nom de la technique me vint instinctivement. Alors que j'allais frapper, paume en avant, je criais:

- "Hakke Ten’Batsu!"

L'impact fut rude, pour elle comme pour moi. En effet, dans un dernier élan, elle avait réussit à me coller son genou dans le ventre à ma plus grande surprise. J'avais oublié qu'elle supportait particulièrement bien la douleur et la fatigue... Cependant, lorsqu'elle s'écrasa au sol, je me dis que j'y étais peut être allé un peu fort... Heureusement que je n'avais pas utilisé le Ren. Je tombais alors moi même au sol. Incapable de me relever à cause du coup de genou dans le foie ( comme par hasard ) et de l'atterrissage. Je fermais peu à peu les yeux, à la limite de l'inconscience alors que Tetsuya se précipitait vers Hime.

- "Nan mais regarde ce que tu lui as fait Daten...! Eyh Daten ça va?", demanda t'il avant que ma vision ne se trouble et que je ne m'évanouisse...

Je me retrouvais dans ce monde étrange... Où tout était noir, gris et blanc. Cette fois ci, il semblait que les trois facettes de ce monde se soient mélangées. Cela le rendait étrange et à la fois amusant. Soudain, je vis une autre personne de dos. Cette personne semblait flou... Il ne m'apparaissait pas complètement, deplus, il était la seule chose en couleur dans ce bas monde. En y regardant de plus près, je put m'apercevoir qu'il possédait les mêmes vêtements que moi. Sur l'intégralité de son dos, une sorte de tatouage en noir semblait inscrit...



Cet être étrange se retourna alors que je m'approchais. J’eus un hoquet de surprise et un mouvement de recul: C'était moi! Je me retrouvais face à une copie conforme de moi-même, comme à travers un miroir. L'expérience était pour le moins troublante...

- "Heureux que tu m'ais enfin remarqué.", me dit il

- "Que... Qu'est ce que tu fous là? Et qui est tu?", demandais-je incrédule

- "Je suis ici car toi et moi sommes liés. Je suis une partie de toi, de la même manière que tu es une partie de moi. Cependant, nos caractères sont radicalement opposés. Tu es bien trop gentil, aimable et prévenant à mon gout. Pour ma part, je serais sans doute bien trop impulsif, égoiste et... sadique pour toi.", me répondit il

- "Mais qu'est ce que tu racontes? C'est quoi tout ce charabia? Pourquoi je te vois flou en plus?", cette énigmatique réplique de moi même me foutait la chair de poule...

- "Flou dis-tu?... C'est embêtant... Cela veut dire que tu n'es pas prêt... On se reverra le moment venu... Datenshi.", me dit il avant de s'éloigner

- "Eyh attend on a pas fini de discuter! C'est quoi cet endroit? Pourquoi tu connais tant de chose sur moi? Comment se fait il qu'on se ressemble autant?!", je n'arrivais même plus à être énervé... C'était étrange, j'aurais voulu, mais je ne pouvais pas...

- "Tu auras tes réponses lorsque tu seras prêt, en attendant, vies, je ne tiens pas à mourir inutilement.", me dit il sans s'arrêter

Alors que j'allais lui courir après, "le monde" dans lequel je me trouvais devint d'un blanc aveuglant. Je dus fermer les yeux et mettre mes bras devant eux pour me protéger de cette lumière inattendue. Cette dernière décrut progressivement, jusqu'à redevenir acceptable. J'ouvrais alors les yeux et me retrouvais avec 7 visages au dessus de moi: mes coéquipiers.

- "Il est réveillé on dirait.", déclara Shimaru

- "Il était temps, un peu plus et on aurait du le laisser ici...", pouffa Kagecam's

- "Toujours aussi sympathique... Sale nabot.", répondis-je

- "On se calme!", s'exclama Shimaru alors que le nain commençait à s'avancer vers le lit dans lequel je me tenais.

"Qu'il vienne, il faut que je me défoule sur quelque chose...", pensais-je, " Mais qu'est ce que je raconte c'est un membre de mon équipe..."

- "Désolé.", dis-je à mi-voix

- "C'est rien grand malade. Allez lèves toi faut qu'on parte.", répliqua l'intéressé

- "Quoi déjà?!", j'étais abasourdi

- "T'es resté évanoui à partir du moment où tu es tombé jusqu'à aujourd'hui. C'est à dire toute la fin d'après midi, la nuit et une bonne partie de cette matinée. Il est plus que temps de partir vers Mahou.", me confia Tetsuya

- "T'as intérêt à tenir le rythme.", ajouta Hime d'un air narquois

"Faudra que je lui rabattre son caquet à celle là un de ces jours... Mais bon sang elle aussi c'est une membre de l'équipe! Tss..."

Je me levais donc, et me tournais afin de me changer, c'est alors que j'entendis des hoquets de surprises dans mon dos.

- "Qu'est ce qu'il y a encore? Vous avez jamais vu un mec torse-nu?", répondis-je décidément de mauvaise humeur

- "Euh Daten, depuis quand t'as un tatouage?", me demanda Tetsuya

- "Un tatouage? J'en ai jamais eu.", répondis-je perplexe

Kageshin et Hakimux apportèrent une glace alors que le reste de Tsukiyo semblait regarder mon dos avec insistance. Ils étaient vraiment bizarres aujourd'hui. Je me tournais donc dos à la glace et jetais un coup d'oeil vers le grand mirroir...!

- "Qu'est ce que?!", m'exclamais-je en écarquillant les yeux.

Sur mon dos, j’apercevais avec horreur un tatouage. Rien que le fait d'être tatoué de la sorte m'inquiétais, en somme le tatouage ressemblait à un Ying / Yang pour un oeil tel que les leurs. Mais pour moi... Je pouvais voir briller deux kanjis en chakra sur mon dos...



- "Peut être que quelqu'un lui a fait une mauvaise blague?", proposa Hakimux

- "J'aimerais bien... Mais non c'est pas une blague.", dis-je tout en réalisant que je n'avais pas pu rêver de ma rencontre avec... Je ne savais même pas comment il s'appelait...

- "C'est à dire?", demandèrent mes compagnons d'une même voie

- "Rien... Laissez moi juste le temps de m'habiller et on y va."

- "Et ton tatouage?", demanda Kageshin

- "On s'en fou, c'est pas important.", répondis-je tout en me calmant

Je me changeais donc rapidement puis, une fois sortis, nous nous mîmes en route pour Mahou. Nous traversâmes tout le village de Gensou. Kageshin semblait sur ses gardes, comme si les Gensouards allaient lui sauter dessus à tout moment. Hime et Tetsuya marchaient cote à cote, de même pour Shimaru et Kagecam's qui semblaient parler de stratégie, d'un plan pour détruire le Zenith... Hakimux et Maes discutaient tranquillement. Si bien que je me retrouvais seul avec mon tatouage intriguant sur le dos...

" C'est un coup de l'autre ahuris... J'en suis sur. Quel bordel...", pensais-je

- "On va se mettre en formation à partir de maintenant, histoire de ne pas se faire surprendre par le Zenith. Kagecam's et moi-même seront devant. Suivit d'Hakimux, puis Tetsuya, Benihime, Kageshin, Maes et Datenshi pour l'arrière garde. Maintenant on avance en parlant le moins possible, si vous voyez un ennemi faites le savoir.", déclara Shimaru

Nous prîmes donc nos places respectives, je ne pouvais pas encore utiliser le Byogen en marchant à leur rythme. Je du donc me contenter d'utiliser le Gyo pour affuter ma vue, mon ouie et mon odorat. Ce qui me posa plus de difficultés de prévu. J'allais donc pouvoir m'entrainer tout en marchant... Ce n'était pas une si mauvaise journée en somme...

Nous traversâmes donc la chute d'eau de la même manière que précédemment, puis marchâmes à travers les marécages environnant Gensou pendant un petit moment. Les moustiques et les sangsues s'avéraient être de redoutables adversaires. Redoutable par leur acharnement à vouloir nous pomper notre sang.... Une fois ces dangereux ennemis terrassés, nous avançâmes en silence selon les recommandations de Shimaru. Alors que je commençais déjà à m'ennuyer, la gadoue, les sangsues et les moustiques carnivores laissèrent leur place à de magnifiques étendues d'herbes où broutaient des bisons à corne qui nous regardèrent passer d'un air bovin avant de retourner à leurs verts paturages...

" Ils n'ont pas changés en deux jours. Remarque c'est un peu normal...", pensais-je

La suite du voyage fut d'un ennui mortel. Les plaines n'offraient absolument pas de divertissements, aucun n'ennemi ne semblait vouloir se pointer à l'horizon, tant et si bien que mettre un pied devant l'autre devint ma seule attraction. Je restais néanmoins concentré sur ma tache d'arrière garde et suivait le rythme imposé par le nabot gluant sans mal. Au bout de quelques longues heures de marche, Shimaru nous accorda une pause casse croute. Cette dernière fut de courte durée car à peine notre repas terminé, nous nous remîmes en marche vers Mahou toujours dans le plus grand silence, mis à part quelques conversations à voix basse.

La nuit vint rapidement, sans que nous ayons vu la moindre parcelle de forêt à l'horizon... Après avoir rapidement monté le camp, Shimaru et Maes prirent leur tour de garde pendant que nous allions nous reposer. Pour ma part, au fur et à mesure que la nuit avaient commencé à se profiler à l'horizon... ma peur avait augmenté... La peur de retomber dans ce monde... La peur de le revoir. D'un autre coté, il me tardait d'avoir mes réponses. Après une journée de marche, j'étais convaincu qu'il avait joué un role dans l'apparition de mon tatouage. Alors que mes amis dormaient déjà comme des souches, je restais les yeux grands ouverts à réfléchir. Au bout d'un certain temps, je me rendis compte du ridicule de ma conduite: la mission était très importante, aussi je me devais d'être en forme. Je fermais donc les yeux et m'endormis instantanément.

J'ouvrais les yeux. La première chose que je vis fut du gris. Le gris de la tente. J'avais l'impression de n'avoir fermé les yeux qu'un petit instant, mais je me sentais étrangement en forme! Je me levais donc en prenant soin de ne pas réveiller mes camarades. Une fois habillé, je sortis équipement prêt sur le dos, et m'éloignais de quelques pas de la tente afin de profiter de la matinée.

- "Déjà levé?", me demanda Maes

- "Ouais, et j'ai bien dormi!", répondis-je de bonne humeur

Les autres ne tardèrent pas à être réveillé par la grace de Kagecam's qui cogna aussi fort qu'il pu un kunai sur une espèce de bol en fer blanc, produisant une floppée de sons désagréables. Une fois tout le monde levé, habillé et en forme, nous levâmes le camp rapidement et nous mîmes en position. Je repris donc ma place d'arrière garde et nous avançames...

Vers midi, les premiers arbres commencèrent à apparaitre. De grands arbres aux troncs épais et aux cimes démesurément haute: la forêt de Mahou! Nous avançâmes avec la plus grande prudence, de plus en plus rapidement, jusqu'à finir par courir en émettant le moins de bruits possibles. Shimaru nous guidait d'un pas assuré au travers de ce dédale sylvestre. Rapidement, nous pûmes voir le village en lui même, et nous précipitâmes dans un coin sombre afin de mettre au point un plan d'attaque. Shimaru et Kagecam's s'avancèrent alors, puis nous exposèrent leur plan...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:36

Datenshi a écrit:Une fois tous les membres de Tsukiyo rassemblés en silence autour de Shimaru et Kagecam's, les deux compères commencèrent à nous exposer leur plan:

- "Notre but est de retrouver Keiken, l'ancien chef du laboratoire que nous avons détruits avec notre sensei, Blood. D'après le bloc note de Ketsuo, il serait toujours en vie et ici, à Mahou. Une fois cela fait, nous devrons le faire parler, afin qu'il nous révèle le maximum d'informations concernant l'organisation du Zenith. Nous allons nous séparer et nous déguiser en ninjas de Mahou afin de passer inaperçus...", commença Shimaru

- "Tu parles, ils sont tellement fous qu'ils nous regarderont de travers même à la manière dont on marche ici... Alors...", je l'avais coupé sans m'en rendre compte avec un ton plus véhément que je ne l'aurais voulu, et mon dernier mot restait en suspens devant les yeux intrigués de mes coéquipiers... Je me tus alors et pris garde de ne plus couper Shimaru par mégarde...

- "Bref, dès que vous avez des informations concernant Keiken faites le savoir par radio, on se rendra chez lui ensembles. Des questions?", finit le nain gluant qui nous servait de compagnons...

Je me rappelais avec un sourire mal dissimulé de quelle manière il s'était retrouvé éparpillé à travers toute l'arène de Chikara... Qu'il serait bon de le revoir éclater... Reprenant mes esprits je me redressais en hâte puis parti sans un mot à travers Mahou tout en exécutant une technique Henge. Ne me foulant pas, je transformais juste mon bandeau et mes habits. Troquant la toge, les bandages et le pantalon blanc des entrainements de Jûken contre l'uniforme standard d'un Chunnin. Je passais alors par dessus le mur après avoir trouvé grace à mon Byogen un endroit sans âme qui vive. Une fois à l'intérieur du village, je me sentis dérouté:

"Par où commencer?..." pensais-je.

Après un court temps de réflexion, je me décidais pour la façon "banale". Je créais un nombre conséquent de clones et les transformais en différents animaux trainant habituellement dans les villages ninjas. Une fois cela fait, je les répartis aux quatre coins du village, leur ordonnant de laisser trainer leurs oreilles un peu partout jusqu'à ce qu'ils entendent le nom "Keiken". Ce faisant, je me retrouvais seul, dans une place inhabittée. Cette mission d'espionnage et de collecte d'info était tout juste bonne pour des genins... Elle ne m'intéressait pas le moins du monde! Aussi, je m'adossais au mur et commençais à m'éxercer au Kô. Au fur et à mesure que la journée avançait, ma maitrise de cette technique augmentait. Me souvenant des paroles de mon sensei, j'évitais de créer d'autres clones en plus de ce parti en quête d'information: le choc lorsque je les annulerais tous aurait été bien trop important. C'est en fin d'après midi que les informations récoltés par un de mes clones me parvinrent: il avait trouvé Keiken. J'annulais tous les autres clones, puis me levais calmement avant de me diriger d'un bon pas vers l'endroit ou notre cible se trouvait. Une fois sur place, j'utilisais la radio pour prévenir les autres:

- "Je l'ai.", dis-je simplement

- "De quoi? Tu peux répéter?", fut ce que je retins du brouhaha qui suivit mon intervention

- "J'ai Keiken en visuel. Quatre pâtés de maisons au nord du quartier général, la maison avec un chat noir sur le toit: moi.", précisais-je tout en réprimant ma mauvaise humeur qui commençait à être tout aussi agaçante pour moi que pour les autres...

Quelques courts instants après, les autres me rejoignirent, eux aussi sous forme de chats.

- "Copieurs...", lâchais-je

- "T'es sur que c'est lui?", me demanda Shimaru sans tenir compte de ma tentative pour détendre l'atmosphère

- "A 100%. Ses voisins l'ont appelés Keiken trois fois...", répondis-je un peu véxé qu'on mette ma parole en doute

- "Bien, on le lâche pas. On attend la nuit pour l'interroger.", déclara Shimaru

- "J'peux l'enlever tout de suite comme ça on en parle plus...", proposais-je

- "Et tu comptes le trimballer comme ça à travers tout le village sans que quelqu'un s'en rende compte?!", s'insurgea Kagecam's

- "Regarde et tais-toi un peu, tu me pompes l'air...", déclarais-je avant de sauter dans l'appartement de Keiken. Ce dernier était de dos, occupé à ranger de la paperasse.

- "Datenshi!! Reviens sur le toit tou...", je venais de couper la radio

Le grésillement causé par la radio venait de surprendre la cible. Il se retourna d'un bond, un kunai à la main. Il avait de bons réflexes le bougre... Je décidais de ruser. Profitant de mon apparence féline, je feintais la soif en imitant le comportement d'un chat dans une telle occasion: ronronnements etc... Keiken se laissa prendre au jeu et se retourna pour prendre un peu de lait. Profitant de cet instant de distraction j'annulais la technique Henge et l'assommais dans la foulée. Je retins sont corps avant qu'il ne tombe par terre et plaçait un clone avec son apparence pour tromper les voisins. Une fois la diversion en place, je transformais Keiken en souris, exécutais une technique Henge afin de me retransformer en chat puis, Keiken dans la gueule, sorti de l'appartement pour prendre la direction de la sortie du village comme si de rien n'était. Mes coéquipiers m'emboitèrent le bas, et il ne fallut pas longtemps à Shimaru et Kagecam's pour venir me casser les pieds avec "les ordres" par ci, "les ordres" par là... Ce n'est qu'une fois arrivé hors du village que je me rendis compte qu'effectivement, ma conduite n'avait pas été très correcte. Pendant que mes coéquipiers interrogeaient Keiken, je m’isolais afin de méditer. M’installant dans un coin calme à l’écart du reste de Tsukiyo je fermais les yeux et me calmais. Laissant mon esprit vagabonder, toutes sortes d’images et d’idées me vinrent, pour la plupart des actes de violences, je les laissais toutes couler… Sans y prêter attention… Sans m’y attacher… J’eus l’impression que des heures s’étaient écoulées lorsqu’Hakimux vint me voir.

- "Eyh Daten ça va? T'as l'air bizarre en ce moment...", commença t'il un peu sous la réserve. Je ne lui en voulu pas après mon comportement des derniers jours

- "Oui... Désolé je suis un peu sur les nerfs en ce moment... Mais c'est passé à présent!", répondis-je en me forçant à sourire. J'étais à présent calme et reposé, loin de toutes ces envies étranges... C'était lui, à coup sur... Il faudrait vraiment que je lui reparle...

- "T'es sur que ça va?", me redemanda Hakimux. J'étais en effet reparti dans mes pensées, et l'avait laissé en plan. J'inventais donc un mensonge afin de me couvrir:

- "Oui, oui, t'inquiètes pas, je réfléchissais juste à ma nouvelle technique. Bref, Keiken à parlé?", demandais-je dans l'espoir de détourner la conversation

- "Ouais, d'ailleurs faut qu'on y retourne pour un bilan.", m'expliqua t'il

Je lui emboitais donc le pas. Une fois arrivé, je fus accueilli par un silence de mort. Suite à quelques excuses de ma part, les choses semblèrent rentrer à nouveau dans l'ordre, du moins je l'espérais...

- "Keiken participait bien aux recherches dans le laboratoire détruit, donc les informations fournies par le bloc note semblent correctes. Par contre, il ne serrait au courant de rien car à l’époque, ce n’était autre que Mahou qui était à la tête du laboratoire. Il y a donc de fortes chances pour que les rapports du laboratoires soient dans la bibliothèque de Mahou, ou dans les archives du quartier général.", nous informa Shimaru

- "On va se séparer en deux groupes. Un pour l'infiltration et l'autre pour la couverture en cas de repli. Dans le premier: Shimaru, Hakimux et Datenshi. Les autres resteront dans la ville, groupés, et sous l'apparence de ninjas de Mahou.", précisa Kagecam's

- "Pour Keiken, la seconde équipe le ramènera chez lui après lui avoir fait boire ceci.", reprit Shimaru en sortant une fiole de sa poche,"C'est une sorte de drogue qui occulte la mémoire des dix dernières heures et procurent un mal de crane semblable à une gueule de bois.", continua t'il

Une fois les préparatifs terminés, nous nous dirigeames rapidement vers la bibliothèque avec Shimaru et Hakimux. Une fois proches du bâtiment, nous nous infiltrâmes en tant que Chunnins dans l'édifice. Rapidement, chacun d'entre nous passa en revue sa part de livres. Tout ce qui comportait les mots "Zenith", "laboratoires", "expériences", devait être fouillé. Pour ma part, je devais m'occuper du premier étage, pendant qu'Hakimux s'occupait du deuxième et Shimaru du Rez de chaussé. Une fois les rayons visités de fond en comble, nous nous rejoignîmes à l'extérieur, annonçant tous choux blanc.

- "Il ne reste plus qu'un endroit...", déclara Shimaru à mi-voix

- "Les archives.", compléta Hakimux sur le même ton

Nous nous éloignâmes tranquillement, repérant au passage le reste de Tsukiyo qui s'était rassembler près d'une fontaine et semblait flaner. Une fois hors de vue de tous, nous utilisâmes encore une fois une technique Henge afin de nous transformer en insectes. Nous pûmes alors rentrés dans l'endroit très sécurisé qu'était le quartier général. Une fois à l'intérieur, je faillis me perdre à la vue de tous les couloirs et des si nombreuses portes. Shimaru quant à lui semblait savoir où il allait. Nous le suivimes donc rapidement. Après de multiples essais, nous arrivâmes enfin dans ce qui semblait être un ramassis de vieux papiers en tout genre, plus ou moins bien classés: les archives en sommes. A l'intérieur de la pièce, le calme régnait. Après avoir vérifié que personne ne se trouvait là, nous annulèrent tous nos techniques de métamorphose, et nous mîmes à chercher parmi la tonne de paperasse les mots "Zenith", "Laboratoire" et "expériences"...

Je tombais sur des dossiers assez étranges, parlant d'expériences sur les lapins, les bisons des plaines et même le saké... Décidément ils étaient tous barges ici... Mais nul part "Zenith" ou "Laboratoire"... Une certaine lassitude commença à s'emparer de moi alors que mes coéquipiers cherchaient toujours avec ardeur.

"Pff... On a fait tout ça pour rien à tous les coups...", pensais-je

Soudain, je pensais que si une personne voulait consulter les archives, elle trouverait trois ennemis, de deux villages différents: ça ressemblait plus qu'un peu à un complot inter-villages! Je décidais d'assurer nos arrières et activais mon Byogen afin de sentir les personnes venir à l'avance. C'est alors qu'un détail m'intrigua: Je ressentais du chakra. Cependant, d'une manière différente... Il semblait comme... immobile? Je me dirigeais lentement vers la source de chakra. Je soulevais quelques piles de papiers pour tomber sur un petit calepin. Devant les yeux intrigués de mes coéquipiers, j'essaye de déchiffrer la marche apposé avec du chakra sur le livre... Lorsqu'enfin j'y arrive, un sourire illumine mon visage:

- "Zenith!", dis-je à voix basse

J'envois alors le livre à Shimaru puis nous partons en quatrième vitesse rejoindre les autres, non sans oublier de nous métamorphoser en insectes...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:36

Kageshin a écrit:J'étais en retard, j'espérais que personne n'aurait trop remarqué mon abscence. Mais puisque j'étais censé être de garde cela m'étonnerait. A peine rentré dans l'auberge Shimaru apparut à mes côtés.


(Shimaru) - Eh bien, ce n'est pas trop tôt...


- Désolé, j'ai eu un... un contre-temps...


- Dépêche toi de prendre la relève !


Etrange, il ne paraissait pas énervé de mon retard, mais plutôt soucieux de mettre fin à notre conversation. Comme si quelquechose de plus important requéré son attention autrepart. Je m'installais donc près de Hakimux et commençais à observer les clients. J'essayais de maintenir ma concentration à son maximum, mais c'était difficile avec des piliers de bar qui piquaient du nez dans leurs verres à moitié pleins. Je les imaginais en ninjas sanguinaires, armés jusqu'aux dents, prêts à nous sauter au visage et nous étriper, mais l'illusion se brisa quand l'un d'entre eux rota bruyamment. Je renonçais définitivement à prendre au sérieux mon rôle de surveillance et tout en gardant un oeil sur la salle je commençais à malaxer du chakra. Je me représentais mon chakra sous la forme de points de la manière qui m'était devenue habituelle, puis le concentrant dans ma main, je commençais à le faire sortir par la paume. Cette fois-ci ce fut bien plus de "points" de chakra qui traversèrent la barrière de ma peau qu'à l'ordinaire. Finalement l'entraînement au Bunshin m'avait été profitable, je maîtrisais désormais mon chakra de façon plus précise. Je réalisais soudain que ce que je ressentais comme une "barrière" ne l'était que parce je le voulais. Je changeais la vision de mon chakra, ne le contenant plus seulement dans mon corps, mais en essayant de l'extérioriser, sans plus penser qu'il devait traverser ma peau, mais juste à la place où il devait être, dans la paume de ma main.
Bientôt je sentis qu'il se concentrait sans aucune gène dans le creux de ma main droite. J'allais poussé plus loin mes observations quand Hakimux me parla.


(Hakimux) - D'après toi, qu'est-ce qui est arrivé à Daten ?


- Hein ? De quoi tu parles ?


(Hakimux) - Du fait qu'il soit tombé dans les pommes. Quoi d'autre ?


- Il a quoi !?


(Hakimux) - T'es pas au courant ? On l'a ramené de l'entraînement comme ça, depuis on essaye de deviner pourquoi.
Cam's a misé sur le fait que c'est parce qu'il est enceinte, Hime sur le fait qu'elle est tapé trop fort pour lui, Tetsu penche pour un épuisement de chakra et moi pour un mélange des trois.


- J'en sais rien, peut-être qu'une entité supérieure en a décidé ainsi...


La soirée se déroula sans incidents jusqu'à ce qu'on vienne nous relever. Je partis sans attendre vers la chambre de Daten, je le trouvais allongé dans un lit,Shimaru assoupit dans un fauteil, il prenait vraiment son rôle de chef au sérieux, au point de veiller un de ses hommes. Quand j'entrais dans la pièce il ouvrit un oeil, il le referma dès qu'il m'aperçut, je m'installais dans un fauteuil faisant face à celui de Shimaru. Daten poussait de faibles gémissements dans son sommeil, je crus l'entendre parler doucement. Alors que je m'approchais de lui pour écouter il ouvrit grand les yeux, des yeux qui ne voyaient rien, ils fixaient un point situé à des années-lumières de notre monde.


(Shimaru) - Ne t'inquiète pas, ce n'est rien. Par contre tu devrais aller dormir, je m'occupe de lui ne t'en fais pas.


Il n'avait pas ouvert les yeux pour prononcer ces mots, je décidais de suivre son conseil et retrouvais avec bonheur la douceur de ma couche. Je m'endormis immédiatement. Le lendemain Daten n'était toujours pas réveiller. Shimaru nous laissa quartier libre, mais nous pria de ne pas nous éloigner. Je sortis devant l'auberge pour relire le parchemin de Musashi, je n'y trouvais rien de plus que la veille mis à part des sortes de traces en bas de la page, rien de bien interressant en somme. Je me réentraînais donc à la technique de sabre et à concentrer mon chakra dans ma main. Enfin Datenshi se réveilla, il semblait de mauvaise humeur et l'apparition d'un tatouage sur son dos pendant la nuit n'arrangea pas les choses. Ce qui me troublait le plus était le fait qu'il semblait plus énervé qu'intrigué par cette marque. Shimaru ne nous laissa pas le temps de nous appesentir d'avantage sur la question et donna le signal du départ. Nous partions pour Mahou, le village des fous. Mais en attendant il nous fallait traverser de nouveau Gensou, et donc risquait de rencontrer la garde rapprochée des grands-mères. Je ne baissais ma garde que lorsque nous arrivâmes enfin à la cascade.
La route pour rejoindre Mahou ressembla à s'y méprendre à celle qui nous avait mené à Gensou, des plaines à perte de vue, j'en profitais pour continuer à m'entraîner, je sentais que je touchais au but. J'arrivais à concentrer du chakra dans ma main et à le maintenir de façon stable, mais ce chakra inerte ne me serait d'aucune utilité, il me fallait maintenant le mettre en mouvement. Je m'attellais à la tâche, ne sachant pas très bien par où commencer cela prit du temps avant que je trouve un "truc" qui marche. J'avais réussis à induire une rotation de plus en plus rapide à mon chakra quand soudain, mon pied buta sur une anfractuosité du terrain. Je chutais les mains en avant pour tenter de me rattraper au sol. Dans la poussière du chemin il y avait maintenant la trace de ma main gauche, et là où aurait du se trouver celle de ma main droite était apparu une dépression. Ainsi donc même si elle n'était pas encore parfaite ma technique avait des chances d'aboutir.


(Datenshi) - C'est de tomber comme ça qui te fait sourire, qu'est ce que t'attend pour te relever ?


Il s'était vraiment levé du pied gauche celui là, mais personne n'aurait pu m'attrister en cet instant. Je repartis plus déterminé que jamais à finaliser ma technique. Je devais maintenant travailler la concentration de mon chakra, j'arrivais à obtenir une sorte de disque évanescent quand les premiers arbres apparurent. Shimaru nous fit signe de stopper et nous expliqua que nous devions trouver un certain Keiken pour lui soutirer des informations. Un frisson parcouru mon épine dorsale, enfin la mission commençait vraiment. Nous équipâmes nos radios.


(Shimaru) - Nous allons nous séparer et nous déguiser en ninjas de Mahou afin de passer inaperçus... , commença Shimaru .


(Datenshi) - Tu parles, ils sont tellement fous qu'ils nous regarderont de travers même à la manière dont on marche ici... Alors...

Ca ne lui ressemblait pas, quelquechose ne tournait vraiment plus rond chez Datenshi. Shimaru repris et nous exposa les détails de la mission. Mon ignorance du Henge sembla l'attrister, ou du moins le désespérer, il désigna Testuya, ce dernier devrait réaliser un Henge sur moi pour me dissimuler aux yeux des Mahousards.
Je cherchais depuis quelques temps déjà quand la voix de Datenshi grésilla dans l'oreillette.


(Datenshi) - Je l'ai...



Même s'il se montrait bizarre ces derniers temps au moins il restait efficace, je rejoignis les autres à la porte du village, nous nous regroupâmes un peu à l'écart du village et commençâmes à interroger notre prisonnier. L'interrogatoire consistait surtout en du genjutsu de la part de Shimaru et une méthode un peu plus brutale de la part d'Hime, notre otage, déjà d'un certain âge sinon d'un âge certain, ne résista pas longtemps et nous livra ce qu'il savait. Pas grand chose malheureusement, nous devions retourner à Mahou pour fouiller plus en profondeur. Lorsque Datenshi revint pour entendre les nouvelles instructions le silence se fit, il avait du encore se passait quelquechose durant la récupération de notre cible. Il s'excusa et Shimaru sépara Tsukiyo en deux groupes, un d'infiltration, et le second auquel j'appartennais, devant assurer la couverture du premier. Tetsuya renouvella le Henge et nous nous rendîmes sur la place de la fontaine.
L'attente commença, la mission d'infiltration nous obligeait à un silence radio total. Aucun contact avec le groupe parti à la recherche des informations et pas questions de se relâcher cette fois, je n'étais plus dans une auberge sûre mais en territoire ennemi. La pression était impressionnante, je regardais de tout côtés en essayant de paraître le plus "normal" possible. De nombreux shinobis de Mahou dicutaient, et même quelques enfants jouaient près de la fontaine. Un mauvais présentiment me tordait les entrailles, pourtant je doutais que le Zénith nous attaque en plein jour, dans un lieu public de surcroit. Un ballon me heurta la jambe, surpris je tournais la tête dans la direction d'où il venait, me retrouvant face à face avec le visage d'un enfant.


(Gamin) - Tu me rends mon ballon, dis ?


- Bien sûr.


Je lançais la balle vers le garçon, quand je les aperçus. Ils marchaient d'un pas rapide et sûr, sortant de la rue qui me faisait face. Il se dégageait une aura malfaisante de ce groupe. "Non pas ici !", pensais-je. l'un deux portait un gilet aux manches courtes, je pus voir un bracelet brillé à son bras droit. Le même bracelet qui pendait au bras de celui qui finissait de lancer trois shurikens dans notre direction, le même bracelet qui balançait au bras de celui qui composait des mudras.


- ZENITH !!!!!


Ce fut le seul cri que je poussais alors que la gamin devant moi s'écroulait, touché par deux des shurikens, le troisième ayant été dévié par Tetsuya qui s'élançait déjà vers les assaillants.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:37

Tetsuya Nomura a écrit:Une fois Shimaru, Hakimux et Datenshi partis vers la bibliothèque, nous autres décidâmes de nous séparer en plusieurs groupes afin de couvrir une plus grande zone lors de notre surveillance... Je me retrouvai naturellement avec Kageshin, qui doutait toujours de moi, étant donné que ma nature me donnait une plus grande réserve de chakra que les autres et que quelqu'un devait pratiquer un henge sur lui...

C'est ainsi que nous nous retrouvâmes sur la place de la fontaine, place quasi-centrale de Mahou ou se promenaient diverses personnes et ou les gamins jouaient en courant partout!

Un sentiment de malaise s'empara de moi soudainement... Une sorte de mauvais pressentiment... Un regard de Kageshin m'informa que lui aussi ressentais la même chose...

Sur le qui-vive, je vis un ballon heurter la jambe de Kageshin et un gamin venir le récupérer...

C'est alors que Kageshin lui rendais son ballon que je les vis... 3 hommes s'approchant d'un air menaçant...

Kageshin ne les avais pas encore vus tandis que je fermai les yeux et vida mon esprit afin d'avoir une vision semblable à celle que j'ai lors de mon entraînement, une vue de l'extérieur...

Je vis alors un des hommes lancer 3 shurikens tandis que Kageshin leva la tête et les vis à son tour. Tout ce qu'il pût faire fut de "sonner l'alarme" en criant "Zenith" avant que les shurikens atteigne leur cible...

Pendant ce temps, d'un geste très rapide, j'assommai le gamin et dévia 1 des shurikens... Je n'eus pas le temps de dévier les deux autres qui fonçait sur le gamin, ces deux derniers se plantèrent dans ma main juste avant que je me jetai sur nos 3 adversaires...

Kageshin était toujours planté là, croyant que le gamin était mort, je lui lançai tout en fonçant sur l'ennemi :


"T'attends quoi pour attaquer? T'occupes pas du môme... T'es Chuunin maintenant, faut faire avec!" (Tetsuya)

"Mais il est... Oui... J'arrive..." (Kageshin)

Alors que j'arrivai à 5 mètres du groupe, le gars qui m'a lancé des shurikens me lança shurikens, kunais et autres poignards tout en tournant sur lui même, mais je n'eus aucun mal à les dévier à l'aide de "Gatsu Wa Dai Mi" tandis que les personnes se trouvant sur la place commencèrent à créer une sorte de cercle autour de nous et nos assaillants, créant comme une arène... Urah se fondit dans cette masse et me dit :

"Ils croient que ce n'est qu'un duel, ils ne se doutent pas de qui sont vos adversaires, ni que vous n'êtes pas Mahousards..." (Urah, pensée)

"C'est mieux ainsi... Mais ils réduisent notre liberté de mouvement..." (Tetsuya, pensée)

"Il faudra faire avec, mon jeune ami..." (Urah, pensée)

"Peux-tu me connecter avec Kageshin sans qu'il sache que cela viens de toi?" (Tetsuya, pensée)

"Oui, sans problème..." (Urah, pensée)

Je me concentra alors sur Kageshin tandis que je sentais un lien se former entre lui et moi...

"Kageshin, tu m'entends?" (Tetsuya, pensée)

"Que? Quoi? Tetsuya, c'est toi qui me parle?" (Kageshin)

"Chut, ne dis rien, pense le juste et je l'entendrais..." (Tetsuya, pensée)

"Comme ça?" (Kageshin, pensée)

"Très bien..." (Tetsuya, pensée)

"Mais comment tu..." (Kageshin, pensée)

"Pas le temps, ne pense pas au gamin, il n'est pas mort, je l'ai assommé avant de réceptionner les shurikens... Ne pense qu'a ton combat... Il nous faut nous débarrasser de celui qui lance les shurikens en premier... il ne pose pas de menace maintenant, mais si les deux autres sont plus forts au corps à corps, il risque de nous poser problème..." (Tetsuya, pensée)

"Ok... Bien reçu" (Kageshin, pensée)

Tandis que je continuais ma course vers nos 3 adversaires, je vis notre 1er ennemi reculer afin de garder la distance... il se trouvait 4 mètres derrière les deux autres lorsque j'arrivai à leur niveau... Je me baissa alors d'un seul coup, juste entre les deux autres qui me regardèrent d'un oeil fort étonné...

C'est alors que Kageshin pris appui sur mon dos afin de sauter plus haut et plus loin que normalement... Il dégaina sa lame en l'air, puis fendit celle-ci vers l'autre adversaire... Ce dernier n'eut que le temps de l'esquiver de très peu, se retrouvant avec une entaille sur la joue, tandis que Kageshin lui assena un coup au niveau du ventre à l'aide de son fourreau...

Sous le coup du choc, l'ennemi se plia en deux, c'est alors que Kageshin lui donna un grand coup sur la nuque à l'aide du côté non tranchant de sa lame...

Je me releva alors et me retrouvai entre les deux autres adversaires dont le regard de dévia pas de Kageshin...


"Heu, si je vous dérange, il faut le dire!" (Tetsuya)

Les deux regards se tournèrent alors vers moi d'un air hébété avant de se prendre en même temps un coup de poing au niveau du plexus, ce qui les fis reculer de quelques mètres...

L'homme aux manches courtes regarda alors son torse l'air horrifié... sur son torse se trouvait deux shurikens plantés! Il me regarda tandis que je levai la main l'ayant frappé. Main qui était ensanglantée et avec deux plaies assez grande...

Fou de rage, il dégagea les deux shurikens et me fonça droit dessus... Je n'eus aucun mal à éviter son coup et, prenant appui d'une main au sol devant moi, je basculai mes jambes au dessus de moi afin de le frapper à la tête...

De nouveau, il recula de quelques pas sous le coup, puis revînt à la charge, les deux poings en avant... Je les bloqua sans effort, mais il tourna ses poignets afin d'attraper mes manches et de me bloquer à son tour... Je lui assena alors 3 coups de tête, le faisant reculer, avant de lui envoyer 3 coups de poing rapides sur la pomme d'Adam, me débarrassant de lui...

Pendant ce temps, Kageshin se trouvait face à l'ennemi aux mudras... Ce dernier bougeait de façon gracieuse, entre les pas de danse et les mouvements académiques appris lors d'un entraînement ninja...

Je vis alors Kageshin prendre une pose spéciale... de côté, en appui sur la jambe arrière qui se retrouve fléchie, la jambe en avant étant tendue et son sabre au dessus de sa tête, la pointe de la lame vers son adversaire... sans bouger... Il attendit ainsi!

Son adversaire n'arrêtait pas de bouger, autant son corps que ses bras, tentant sans doute d'intimider son adversaire en donnant des coups dans le vide, mais sans effet... Kageshin attendais toujours, fixant son adversaire avec intensité...

C'est alors que son adversaire, à bout de patience fonça droit sur lui... Et finit à terre, l'abdomen ouvert, d'un seul coup... Le geste de Kageshin fut très rapide et très précis... Un véritable expert du Kendô, "la voie du sabre"...

Il rengaina son sabre et se dirigea lentement vers l'endroit ou le gamin était tombé, puis le réveilla...


"Tu n'as rien?" (Kageshin)

"Non m'sieur... Qu'est-ce qui s'est passé?" (Gamin)

"Rien... rien du tout... Aller, retourne jouer avec tes amis..." (Kageshin)

Le gamin remercia Kageshin et retourna jouer au ballon tandis que la foule se dispersa une fois le spectacle terminé...

Ne sachant que faire des 3 adversaires en piteux état, nous décidâmes de les ramener au point de rendez vous afin de décider de leur sort avec les autres...

Urah nous rejoignit, se tenant assis à mes côtés


"Dis moi, tu as des facultés télépathiques?" (Kageshin)

"Non, pourquoi?" (Tetsuya)

"Ben tu m'a parlé par pensée tout à l'heure..." (Kageshin)

"Non, je ne peux pas faire ça! T'as du rêver..." (Tetsuya)

"Mhhh... Peut être..." (Kageshin)

Kageshin prononça ces derniers mots d'une façon qui montrait bien qu'il n'était pas convaincu par mon explication... Je ne pouvais pas laisser quelqu'un d'autre que moi et les Koreiens être au courant pour les loups...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:37

Datenshi a écrit:"Que les insectes sont lents...", me dis-je pour la quatrième fois alors que nous n'étions même pas sortis du QG...

Après nous être transformés en ces petits êtres, nous progressions le plus rapidement possible pour notre taille: c'est à dire trop lentement à mon gout. Nous nous étions encore perdu dans le dédale de couloirs... Sous forme humaine, cela ne serait pas arrivé. Cependant, sans Henge, jamais nous ne serions arrivés jusqu'ici... Quoiqu'il en soit nous avancions à toute allure, lorsqu'une certaine agitation commença à régner dans le QG. On ne pouvait pas nous avoir découvert tout de même?! C'était impensable!! Faisant fi des cris de quelques Chunnins, nous continuames notre échappée en direction de la porte. Arrivée devant celle ci, nous nous dépéchâmes de sortir du batiment et de rallier un coin sombre. Une fois arrivé nous annulâmes ensemble nos Henge d'insectes, pour les remplacer par une apparence de Mahousard tout ce qu'il y a de plus banale... Enfin pour des Mahousards...

- "Bon, on se dépéche de retrouver les autres et on se barre d'ici. Une fois à l'extérieur du village on étudiera le calepin.", déclara Shimaru en avançant d'un bon pas.

Après avoir acquiescé, nous partîmes Hakimux et moi à sa suite. Nous avancions rapidement. Assez pour avoir l'air pressé, et donc ne pas se faire interpeller inutilement, mais tout de même pas au point de passer pour des fugitifs. Nous arrivâmes à la grande place, nous y retrouvâmes la fontaine ainsi que Tetsuya et Kageshin. C'est alors que nous remarquâmes les trois individus à leurs pieds. Détail intéressant, ils portaient tous un bracelet en forme de serpent qui se mordait la queue: Zenith...

- "Qu'est ce qui s'est passé? Où sont les autres?", demanda Shimaru

- "On a été attaqué par le Zenith, comme tu peux le voir. On les interrogera une fois sorti non? Les autres membres sont répartis un peu autour du QG, afin de couvrir un maximum de terrain. De votre coté ça s'est bien déroulé?", répondit Tetsuya

Shimaru leur montra le calepin et expliqua pourquoi il avait attiré mon attention. Content de moi je déclenchais à nouveau mon Byogen afin d'étudier à nouveau les lettres de chakra. Elles étaient tracées avec précision, c'était impressionnant... Le niveau requis pour arriver à un tel résultat devait relever du délire!

- "Datenshi, peux tu retrouver les autres?", me demanda Shimaru, m'interrompant dans mes réflexions

- "Bien sur! Il suffit qu'ils soient dans mon champ de vision. Je pourrais rapidement retrouver Hime et Kagecam's, leur chakra est tellement étrange qu'il ne doit pas courir les rues...", répondis-je en me mettant au travail

Mon En ne pouvait pas couvrir plus de 4 ou 5 mètres. Cependant, mon acuité visuel, combiné au Gyo sur mes rétines me permettait de repérer des utilisations de chakra aussi loin que portait ma vue. Après un court temps de recherche je tombais sur une demi portion de chakra qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à celui de Kagecam's. Rapidement, je menais mes quatre coéquipiers au nain gluant. Nous le retrouvâmes trois adversaires au pied.

- "Pfff... S'ils sont tous aussi fragile ça va pas être drôle...", se lamenta t'il

Ses adversaires étaient tous morts, il n'y avait donc rien à en tirer... Pendant qu'il était mis au courant des péripéties des autres membres de Tsukiyo, je parti à la recherche du chakra de Benihime. Soudain, je ressentis un chakra étrange... Comme si son utilisateur cherchait maladroitement à se dissimuler. Faisant comme si je n'avais rien remarquer, je continuais mes recherches pour finir par trouver Hime. Son chakra même semblait ensanglanté... Quoi qu'il en soit, nous la rejoignime au pas de course et la trouvame en compagnie de Maes, quatre membres du Zenith à ses pieds... Une fois de plus raides morts.

- "Heureusement que vous en avez laissé pour l'interrogatoire...", ironisais-je

- "Excuse moi de penser qu'ils valaient mieux que ça!", répliqua Hime

Alors qu'un demi sourire fendis mon visage, je ressentis le même chakra que tout à l'heure, très proche cette fois. Il était dans une impasse, dans un coin sombre à 6 mètres de là. Six mètres... Je souris. Mes coéquipiers me regardèrent étrangement, comme s'ils s'attendaient à me voir redevenir fou. Rapidement, je concentrais un maximum de chakra dans mes jambes, plus précisément au niveau de mes pieds et de mes chevilles. Puis, je poussais mon Gyo au maximum et d'un coup plongeais vers notre espion de l'impasse. Surpris, il ne put esquiver mon attaque et je l'assommais en lui cognant la tête contre le mur de tout mon élan. Un cliquetis métallique se fit alors entendre: son bracelet, un serpent qui se mordait la queue. Je ramenais ma trouvaille vers les autres, puis nous partimes en quatrième vitesse, emportant les deux seuls survivants du Zenith, et non sans avoir dissimulé les cadavres encore fumants...

Arrivés à l'extérieur du village, nous trouvâmes un coin paisible, à l'ombre des arbres. Alors que Shimaru étudiait le calepin, Hime s'occupa de l'interrogatoire de nos deux invités. J'étais pour le moins amusé par sa manière de procéder: une claque pour attirer l'attention, une question, puis un coup de poing de manière préventive pour faire passer l'envie de mentir au prisonnier, alors seulement elle le laisser parler... Il faut croire que sa technique était efficace: le prisonnier avoua tout ce qu'il y avait à savoir au bout de 21 secondes... Tous les hommes qui nous avaient attaqué étaient des sous-fifres d'un des lieutenants du Zenith, un dénommé "Kaen". Il comptait 50 hommes à ses ordres, comme tous les lieutenants... Après un rapide calcul mental, je comptais encore 39 adversaires dans la nature... De quoi s'amuser en somme. Selon le captif, si ses hommes ne rentraient pas, il s'occuperait personnellement de nous avec une de ses collègue, le lieutenant "Ningyou". Cependant, il resta muet lorsqu'on le questionna à propos des capacités de ces dits lieutenants... A croire qu'il avait plus peur d'eux que d'Hime... Impensable!! Shimaru revint à son tour de son étude du calepin, et après avoir éliminer nos prisonniers, nous l'écoutâmes attentivement.

- "Le calepin comportait bon nombre de phrases incompréhensibles traitant du Zenith ainsi qu'une liste de laboratoires. J'ai essayé de déchiffrer les phrases, sans succès, quant à la liste... C'est pas très réjouissant! Sont notés 5 laboratoires, dont un gribouillé quasiment illisible. Sur les 4 laboratoires lisibles, il n’en reste qu’un seul non détruit parmi les montagnes près des sommets enneigés. Les 3 autres laboratoires ont été détruits et il est donc inutile de s'y intéresser...", déclara t'il

- "Pour faire simple, on rentre on défonce tout, et si possible on fait prisonnier un haut gradé.", résuma Kagecam's

- "Choix judicieux.", aprouva Hime

- "J'adhère également.", affirma Tetsuya

Après avoir recueilli les avis de tous les membres, Tsukiyo se prépara à lever le camp lorsque la sensation de chakra futon vint s'insérer dans mon esprit. Je réagis immédiatement en créant un clone pour alerter le reste de mes coéquipiers qui déjà commençaient à partir:

- "ZENITH!!", s'exclama ce dernier alors que je contrais l'attaque Futon par un jutsu Katon

- "Katon, Hozenka no jutsu!", m'exclamais-je alors que mes coéquipiers faisaient volte face pour repousser l'attaque. Comptant rapidement, je pus m'appercevoir que tout les hommes de mains restants attaquaient de front... Soit 39...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:37

Benihime a écrit:Comment peut-on apprécier les missions de surveillance ? Comment peut-on aimer rester plantée au même endroit des heures, parfois des jours durant, à fixer d’un air abruti un objectif qui, dans la plupart des cas, va très bien et ne nécessite pas de surveillance ?


Je haïssais les surveillances, et celle-ci plus que toutes les autres réunies. La compagnie n’était déjà pas géniale, non pas que Maes soit de mauvaise compagnie, à vrai dire à ce niveau là, le problème était que Tetsuya n’était pas avec moi, ce qui aurait atténué l’ennui dans lequel j’étais. De plus il fallait se déguiser grâce au Henge, technique que je ne maîtrisais ni ne supportais. Comme je ne maîtrisais cette technique que vaguement, j’avais modifié le moins possible mon apparence, modifiant couleur de cheveux, de peau, d’yeux, de vêtements, et de changer d’apparence de bandeau. Au lieu d’être une rousse pâle au regard rouge et légèrement sanguinaire de Chikara, j’étais une brune au teint halé, aux yeux noisettes de Mahou. Seulement, mensurations et coupe des vêtements ne changeant pas, et paraissant bien plus abordable, je me faisait draguer par tous les mâles du secteur. Dire que leur faire ravaler leur extrait de naissance à grand coups de pieds au fondement mettrait en péril la mission…


Quatre abrutis du Zénith vinrent me mettre de meilleure humeur, même si ce fut trop court. Maes m’en laissa deux, un gros bras et un petit vicieux… Quel ennui… La grosse brute fonça à l’attaque, envoyant un coup de poing qui pourrait assommer un mur de brique…euh non un buffle. Une rapide esquive , une clef de bras vicieuse et un bras cassé plus tard, et il ne représentait plus un grand danger. Un coup dans l’estomac, un coup au foie et un sai dans le cou, et le macchabée ne poserait plus de problème du tout. C’est à ce moment que le sournois fit son apparition dans mon dos, un kunai sur ma gorge…


Je jetais ma tête en arrière, percutant son front. Ce petit moment d’inattention suffit à me libérer de son étreinte. Projeté au sol, il se relevait au moment où je l’enserrait dans un filet fait de sang. Saucissonné proprement, l’abruti ne put se soustraire à un coup vicieux qui lui broya la nuque. Il ne restait plus qu’à prier pour que les autres en gardent un vivant, Maes ayant explosé un peu trop violemment les siens également. Le reste de la surveillance fut encore une fois d’un ennui mortel.


Persuader le prisonnier de Tetsuya de parler fut nettement plus drôle, même si Shimaru me mit des bâtons dans les roues en m’empêchant de me servir d’armes, arguant que « non, on n’est pas des barbares »… Qu’il parle pour lui non mais ! Quelques baffes bien senties et coups de poings judicieusement placés, et l’imbécile cracha le morceau.


Un rapide briefing plus tard, passé comme d’habitude à observer discrètement Tetsuya en écoutant discrètement, nous eûmes une bonne surprise en la présence du reste des Zenithiens. Il se jetèrent sur nous par petits groupes, et je me retrouvais face à cinq ninjas qui ne semblaient pas être d’une grande force pris séparément. Le combat allait me permettre de pratiquer les techniques que je maîtrisais le moins en toute sécurité…


Trois ennemis filèrent à l’assaut. Je parais un coup de kunai horizontal, un grand coup de sabre de haut en bas, et un crochet du droit puis je répliquai. Le pugiliste reçut une de mes spécialité, le coup de pied dans les parties sensibles de l’anatomie masculine et tomba au sol sans un cri, pleurant comme une fillette. Ma main droite fit quelques rapides signes puis ma paume s’apposa sur son cœur. Une fraction de seconde plus tard, il s’effondra, son sang expulsé avec violence de ses vaisseaux sanguins, entraînant la mort quasi immédiatement. La fine couche de sang autour de ma main se changea en un instant en griffes acérées qui lacérèrent le dernier des trois inconscients, encore une fois à grands renfort de gerbes de sang d’un très joli effet visuel.


Les deux derniers adversaires, médusés, ne purent que me voir intenter extrêmement rapidement une technique que commençais à maîtriser à la perfection. Je posais mes mains dans la flaque de sang aux proportions à présent considérable, et un clone commença à prendre forme, puis à se jeter sur eux. Il réussit à empêcher un des adversaires de me charger, mais l’autre y parvint néanmoins.
Je n’avais pas le choix: je devais rompre le lien avec le clone, le plus rapidement possible. Je retirais mes mains de la mare et le clone, n’étant plus alimenté en Chakra explosa en propulsant des projectiles sanglant à un mètre à la ronde, blessant mortellement le ninjas qui se battait contre lui. Quant à moi je parvint à reculer, mais pas assez pour éviter totalement un vicieux coup de dague qui laissa une fine ligne écarlate sur mon torse, foutant en l’air mon haut ! Je ripostais en créant une lame fouet qui vint le frapper au niveau du cou. La tête valsa à quelques mètres, tandis que le corps tomba à genoux à côté de moi.


Me relevant sans peine mais ma dignité aussi mise à mal que mon haut, je faisait coaguler ma plaie, achevait le dernier d’un coup d’épée en plein cœur, et partit voir comment s’en tirer mon homme.


Il faudrait cependant que je change de haut dès que possible, pour ne pas donner de raisons à mes partenaires de rencontrer malencontreusement mon poing avec leur figure…
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:38

Tetsuya Nomura a écrit:Tandis que je m'éloigne des autres membres de Tsukiyo, je voyait 5 adversaires me suivre… Une fois à une bonne distance des autres, je m'arrêtai d'un coup net, m'attendant à ce que mes adversaires continuent encore légèrement, mais il n'en fut rien! Ils s'arrêtèrent en une fraction de seconde autour de moi…

"Vous avez de bons réflexes… Voyons ce que vous valez en Ninjutsu…" (Tetsuya)

Je concentrai alors du chakra Katon dans mes mains afin de créer un Katon : Ha no Kyuu puis j'emmagasina du chakra Futon dans ma gorge, préparant Fûton : Daitoppa

Je sauta alors le plus haut possible en concentrant du chakra dans mes pieds, puis j'envoyai mes deux techniques à la suite vers le sol, et donc mes adversaires :


"Ha no Boofuu" (Tetsuya)

Le sol et mes ennemis se calcinèrent à une vitesse incroyable, ne laissant sur place qu'une parcelle de terre morte… c'est alors que j'atterris à nouveau au sol…

"Mhhh… vous n'êtes pas assez forts… Kaï!" (Tetsuya)

Le sol repris alors son apparence normale et mes ennemis reprirent leur place… Je ne sentais pas même une vague odeur de brûlé émaner d'eux ou de l'environnement…

"Intéressant… Un Mizu no Kabe de ce niveau… Vous n'êtes pas aussi faibles que ceux que j'ai déjà combattu…" (Tetsuya)

"Tu ne crois pas si bien dire…" (Zenith 1)

Les cinq me foncèrent alors dessus en même temps… Grosse erreur de leur part… Voyant mon bandeau de Gensou, ils ont dû croire que j'étais faible en Taijutsu…

Je souris légèrement, puis frappai du pied le sol afin de me surélever juste assez afin de commencer à les mitrailler littéralement de coups de pieds en leur courant dessus en cercle, défiant la gravité. Mes adversaires résistèrent plutôt bien à ces coups, étant donné que j'ai pu faire 3 tours complets avant qu'ils ne s'écroulent! Tandis que mes pieds retouchèrent le sol, je dégainai "Gatsu Wa Dai Mi" et me mis en position de combat…

Vu le nombre d'ennemis, j'optai pour un style à deux mains séparées, mon katana dans l'un et le fourreau dans l'autre… Je me mis en position, soit la jambe droite repliée très bas, le talon touchant presque les fesses, la jambe gauche tendue en avant, le katana dans la main droite en position inversée (la lame remontant le long de l'avant bras) devant le visage et le fourreau dans la main gauche, aussi en position inversée mais derrière le dos…

Voyant ma position, les 5 se regardèrent, hésitants…

Je leur souris à nouveau puis me leva en tournant sur moi-même, si bien que je touchai un ennemi avec le fourreau, le faisant tourner sur lui-même, puis avec le katana, lui tranchant net un bras… Il s'écroula par terre, hurlant de douleur en étreignant de son dernier bras valide la partie de lui manquant dorénavant…

Les 4 autres me regardèrent d'un air horrifié maintenant! Il semble que leur point fort soit le Taijutsu selon leurs réaction, et que le seul bon en Ninjutsu gisait dorénavant à mes pieds avec un bras en moins… Ne supportant plus ses jérémiades, je lui planta le katana dans la gorge, puis tendit mon katana à nouveau vers mes adversaires restant…

Cette fois-ci, je remis mon fourreau à sa place et décidai de me battre avec seul mon Katana…

Je fonçai sur eux, une colère trop difficile à réprimer et une envie de meurtre en moi et décapita d'un seul coup un de mes adversaires restant… c'est alors que je remarquai que le sang ne gisait pas de son corps mort… La blessure était cautérisée dans l'instant même que mon katana l'avait coupé, ce qui voulait dire que ce dernier était brûlant… Je regardai alors mes mains et remarquai avec horreur que celles-ci commençaient à devenir rouge vives…

Je m'assis alors d'un seul coup en tailleur et fermai les yeux afin de me calmer et de refreiner ma colère… Je sentais alors Katon repartir au fond de mon âme…

Mes trois ennemis restant voulurent profiter de ce moment d'inattention pour m'attaquer en traître… Ils furent en une seconde autour de moi… un derrière moi pratiquant un étranglement, un autre à ma gauche tenant mon fourreau et le dernier me tenant le poing droit tenant mon katana…


"Mhh… baissez les yeux…" (Tetsuya)

Mes ennemis s'exécutèrent et virent leur fin… un avait déjà un kunai planté dans le ventre, le deuxième voyait son membre viril sur le point de se faire broyer par ma main tandis que le troisième voyait mon katana à 1mm de son plexus…

Il me fallu juste serrer la main gauche et bouger ma main droite afin de tuer les deux derniers survivants…

Laissant derrière moi leurs cadavres, je m'éloigna de la zone de combat, me dirigeant vers les autres…
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:38

Datenshi a écrit:Peu après l'arrivée fracassante des membres du Zenith, les membres de Tsukiyo s'étaient séparés afin de ne pas se géner. Chacun emporta cinq adversaires avec lui, ou plutôt cinq idiots coururent à leurs pertes, suivant aveuglément leur futur bourreau. Pour ma part, je ressentais une douleur sourde derrière les tempes, et la colère... la haine que je commençais à bien connaitre m'envahirent peu à peu alors que je m'écartais le plus possible de mes autres coéquipiers, cinq shinobis aux talons. Je trouvais alors un endroit où les arbres semblaient plus espacés qu'à la normale. Un sourire carnassier émergea malgré moi, fendant mon visage comme la lame de vent qui progressait rapidement dans ma direction. Je m'arrêtais alors pour esquiver l'attaque Futon... puis attendis mes cinq victimes... Une fois arrivés, ils se gaussèrent à ma vue... Croyant que mon rictus n'était qu'une pale tentative d'intimidation, alors qu'en réalité, j'essayais de le retenir... Je repérais rapidement l'utilisateur du Futon, tout en tentant de me calmer, alors même que mes ennemis se répartissaient tout autour de moi. Mon Byogen prêt, je ne bougeais pas d'un minimètre, attendant leur attaque... Repoussant les vagues de rages tentant de me submerger...

- "Et bien alors? C'est la peur qui t'empèches de bouger? T'inquiètes pas gamin, on t'achèvera rapidement!", lança un sale prétentieux avec un katana dans le dos...

La remarque fit rire ses compères, accentuant encore plus mes pulsions malsaines... Je me voyais déjà me délectant de leurs souffrances... Je m'imaginais les regardant, prostrés à terre, les os brisés, le souffle court, attendant que je les achève... Un petit ricanement sorti de mon être, sans que j'en fusse l'auteur... Il était sorti, je le sentais à présent: il tentait de prendre possession de mon corps! Instinctivement je le repoussais, profitant de l'effet qu'avait produit mon rire et mon aspect de dément sur le psychisme de mes ennemis. Ces derniers avaient perdu leur sourires et dégainé leurs armes... Ils semblaient sur la défensive, alors que je n'avais pas esquissé le moindre mouvement... Soudain une voix me parvint...

*"Bon... Tu me laisse les exploser oui?!"*

C'était lui... Je le savais, je n'avais pas pu oublier sa voix....

"Pourquoi je ferais ça? Qui me dit que tu me rendras mon corps?", répondis-je dans ma tête

*"RAAH, mais c'est pas vrai!! Quel con! Laisse les moi!!! J'en ai marre de te regarder faire le mariole!! T'es trop gentil, je m'amuse jamais quand tu te bas!!"*, s'exclama t'il avec hargne

Sept kunais arrivèrent dans le champ de perception de mon Byogen. Sans ciller, j'attrapais le premier, puis parais ou déviais les six autres, avant de jeter le kunai au loin.

*"Qu'est ce que je disais!! Pourquoi tu lui as pas fichu entre les deux yeux à l'autre crétin?!"*

"Si je te laisse faire, tu me rends mon corps et tu te tais quand je t'ai pas sonné à l'avenir!...", pensais-je

- "Eyh gamin tu te fous de nous où quoi?! Tu nous prends pas au sérieux c'est ça?! Tu sais qui on est nous? On fait parti du ...",

La fin de sa phrase fut un plaisant gargouillis. Son que rend habituellement le sang lorsqu'il inonde une gorge... Etouffant lentement la victime... Produisant évidemment de délicieuses souffrances... Pour le bourreau. Un kunai fiché dans la gorge, le ninja au katana s'effondra. Ses compères n'avaient apparemment rien vu venir... Quelle pitié ils m'inspiraient...

- "J'espère seulement pour vous que je pourrais m'amuser un peu...", dis-je alors que j'otais ma toge, et qu’ils me lancèrent toute sorte de projectiles, ainsi qu'une attaque Futon.

Ma toge tomba au sol, déchiquetée par l'attaque Futon, alors que j'avais esquivé l'attaque latéralement. Je les regardais alors chacun dans les yeux, me passant le doigt sur une fine ligne rouge qui apparaissait désormais sur mon épaule gauche, avant d'en boire le sang.

"Au fait, tu t'appelles comment le sadique de première?", demandais-je à la personne qui contrôlait alors mon corps

*"Tu peux m'appeler Shin'. Maintenant laisse moi m'amuser en paix..."*, répondit il avant de concentrer son chakra dans tout son corps.

Sa technique m'intriguait... Je ne la connaissais pas, pourtant c'était mon corps! En fait, après un court temps d’adaptation, je reconnu du Ren... Mais pourtant, les sensations n'étaient pas les mêmes... Comment étais-je capable de sentir du chakra si je n'étais même pas dans mon corps d'ailleurs? Il faudrait qu'on en parle... En attendant, les quatre restants semblait fous furieux d'avoir vu leur camarade mourir sous leurs yeux, et leurs attaques dédaignées.

- "Maintenant admires!", dit il tout haut

- "Tu parles tout seul à l'approche de la mort ?! De mieux en mieux!", hurla le shinobi le plus proche avant de tenter de me transpercer la gorge avec son kunai

Soudain, tout se précipita. Je me vis esquiver le kunai du premier ninja vers l'intérieur, avant de littéralement lui transpercer la cage thoracique avec mon poing. Il suffoqua, sans même pousser de cri il se raidi d'un coup, lachâ son kunai qui rendit un son métallique et s'effondra alors que je retirais ma main. Du Kô! Ce malade avait utilisé du Kô bien plus vite que je n’en étais capable sans relâcher son chakra, mon chakra! Et il l'utilisait encore! Le second arriva rapidement, hurlant de rage il lança son poing de toutes ses forces vers moi. Shin' leva simplement la paume de la main devant lui et relacha son Kô au moment ou le poing entra en collision avec sa main. Produisant un craquement affreux, le bras de mon adversaire se détacha et se retrouva sur la tête de l'assaillant suivant qui, sabre en main, m'attaqua verticalement. Shin' utilisa l'estropié comme bouclier, et le sabre le décapita net... Saisissant le sabreur à la gorge, Shin' entrepris consciencieusement de l'étouffer lentement, tout en le regardant dans les yeux avec un air de plaisir suprème. Une attaque Futon vint perturber son manège, et il fut contraint à grand peine de jeter le ninja pour se couvrir. Ce dernier fut couper en deux au niveau des reins, et bientot il ne resta plus que le dernier ninja maitrisant le Futon.

- "T'as cassé mon jouet!", s'exclama Shin' avec un ton boudeur et un air démoniaque

Le dernier membre du Zenith composa rapidement des signes. Sans se précipiter, Shin' avança nonchalamment, récupérant au passage un kunai ensanglanté. Alors que le Shinobi ennemi formaient son dernier signe, Shin' léchais avec délectation le sang qui couvrait la garde du kunai, ne prettant nul attention à l'attaque Futon qui vint vers lui. Dans un premier instant je le cru fou! Nous allions nous faire découper s'il continuer à faire l'idiot!!

- "Futon, sen Zanpakuto!" ( les milles sabres divins )

Je pu alors constater le niveau de maitrise dont faisait preuve notre adversaire: d'innombrables minuscules lames de vents filèrent à notre rencontre. Shin' lança simplement son kunai en direction de son adversaire. Ce dernier fut réduit en miette par les lames, sans même entraver leur progression!! Quel crétin! Il nous avait mis en danger pour rien!!

- "Mouais...", dit il simplement avant que nous nous fassions hacher menu

- "Crétin! Ne jamais sous-estimer son adversaire!!, nan mais fraichement, c'est avec ça que vous comptiez battre le Zenith?", s'exclama le seul ennemi debout, éclatant d'un rire gras et désagréable...

- "Chier...yen a pas un pour rattraper l'autre...", gémit Shin' avant d'apparaitre devant le vantard et de l'envoyer contre un arbre avec un magistral coup de poing dans le visage, renforcé au Gyo.

Alors même que notre ennemi touchait l'arbre, Shin' lui planta profondément un kunai dans chaque poignets et dans ses deux chevilles. Le clouant littéralement à l'arbre. L'utilisateur du Futon hurla de douleur, tandis que Shin' se délectait des sons produit par le malheureux, et de l'odeur de sang sur l'herbe verte... Se déplaçant lentement vers notre toge, nous pûmes constater qu'elle ne valait plus rien...

"Elle était pourtant vachement résistante...", me dis-je en me souvenant avoir senti du chakra inssuflé dans le tissu

*"Bin pas contre les attaques à base de chakra on dirait!"*, répliqua Shin' content de lui

- "Eyh!! Eyh!!! Pourquoi t'es pas mort?! J'tai vu te faire trancher le corps sale enfoiré!!", hurla le crucifié entre deux gémissements

- "Technique de base: la substitution pauvre pomme... Et tu te prétends ninja?...", répliqua t'il en se rapprochant doucement de lui, un kunai à la main

"Tu comptes lui faire quoi au juste?!", m'exclamais-je dans notre tête

*"J'me suis pas assez amusé, faut bien que je compense un peu nan?!"*, répliqua t'il de la même manière

"C'était pas le deal!! Ca suffit rends moi mon corps sale psychopathe!", hurlais-je hors de moi

Je tentais alors de reprendre le contrôle par la seule force de ma volonté. Je le fis alors vaciller et s'ensuivis un conflit mental. Bien vite, je pris le dessus, et j'arrivais à ficher le kunai entre les deux yeux du dernier ennemi, mettant fin à ses souffrances.

- *"Mais t'es pas bien?!! J'avais pas fini de jouer avec lui abruti!!"*, hurla Shin' à travers mon corps

- "Fermes la!! Je t'ai dis que tu le torturerais pas!! Maintenant retournes là où t'étais pauvre malade!! Laisse moi tranquille!", accompagnant ma parole par un suprême effort de volonté, j'arrivais à reprendre totalement le dessus. Je finis à genoux, en nage en train de vomir... Mais il n'était plus le maitre à présent...

*"C'est comme ça que tu me remercies?!"*, demanda t'il en hurlant, cepandant, sa voix me parvenait comme au travers d'un filtre à présent... Comme un lointain écho

"Retournes d'où tu viens je t'ai dis!!", lui répondis-je sur un ton égal

*"Crétin! Tu verras, la prochaine fois c'est toi qui me demanderas de l'aide!!", j'entendis à peine la fin de sa phrase tant sa voix semblait faible...

Après un petit moment resté assis en tailleurs, je me rendis compte que j'étais complètement calme à présent. Comme... Libéré. Je ne ressentais plus du tout ces étranges pulsions, même pas la moindre colère sourde... Rien... Le calme plat. Je compris alors que l'accumulation de frustrations, d'énervements et de pulsions meurtrières l'aidaient à prendre le dessus, mais qu'une fois ces ignominies accomplies, je redevenais maitre de moi même... Cela allait être dur de le contenir... Cependant, des soucis plus immédiats me rappelèrent à l'ordre: je devais retrouver les autres et continuer la mission! Ainsi, je me dirigeais rapidement vers l'endroit où nous avions été attaqués, laissant derrière moi un monceau de cadavres mutilés...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 25/3/2008, 18:40

Shimaru a écrit:D’après mes estimations, les agents présents tout autour de nous étaient une bonne 40ène, de quoi nous donner suffisamment de fil à retordre pour la suite, difficile donc de s’échapper sans aucune issu, la seule solution était de tous les combattre, et n’en laisser aucun. Nous étions tous regroupés et serrés, impossible de se battre dans ces conditions là, il fallait donc élargir le terrain, et pour cela, le meilleur moyen était une diversion. Kagecam’s était cette fois ci, notre atout majeur. Assis à côté de moi, sur mes épaules, je lui murmurais :

(Shimaru) « J’ai un plan… »

(Kagecam’s) « On fonce dans le tas et on les tue tous ? »

(Shimaru) « Pas tout a fait à vrai dire. Il nous faut d’abord créer une ouverture pour que nous puissions nous enfuir et ainsi nous séparer pour mieux leur faire face. »

(Kagecam’s) « Ok c’est quoi ton plan ? »

(Shimaru) « Rien de plus simple. Il te suffit de foncer tout droit. Une fois les agents franchis, continue de courir dans la même direction, et arrête toi au bout d’un petit moment pour régler leur compte. On s’occupe du reste. A 3… 1… 2… 3 !

A la fin du compte à rebours, Kagecam’s, d’un geste brusque, s’élança à toutes vitesses de sur mes épaules et fonça tout droit devant. Lorsqu’il arriva face aux Zénithiens, ces derniers essayèrent de l’attraper, mais en vint, normal vu la matière dont il était constitué. Il continua sa route en courant. Une brèche s’était alors ouverte, petite certes mais suffisante pour s’échapper. En un rien de temps, tous les membres de Tsukiyo avaient profités de cette ouverte pour fuir, tout comme moi d’ailleurs. Tous avaient compris le plan sans même leur avoir expliqué, c’était plutôt bon signe. Chacun parti de son propre côté, les agents quant à eux, se séparèrent aussi et se lancèrent par 5 à la poursuite de chacun de nous.

(Agent 1) « Ahah ! On t’a enfin retrouvé, tu croyais pouvoir fuir comme ça ? Allez maintenant fini de jouer, rend toi immédiatement, tu n’as aucune chance contre nous ! »

(Shimaru) « Je n’avais pas l’intention de m’enfuir, loin de là. Je voulais juste faire en sorte d’être à l’écart des autres pour combattre sur un terrain vide et plus à mon avantage. * Smile * »

(Agent 1) « Un lac ? Laisse moi rire. Ou que tu sois, tu n’as pas l’ombre d’une chance face à nous, t’a compris petit ? Alors soit t’accepte de te rendre sans faire d’histoire, soit je serais dans l’obligation de prendre les mesures nécessaires. »

(Shimaru) « Faites donc… »

(Agent 1) « Comme tu voudras, tu l’auras voulu.Boki, Loki, allez y ! »

Au signal, je me précipitais au milieu de lac, sûrement l’endroit ou j’avais le plus de chance de sortir vainqueur. Les deux hommes me suivirent en courant, ces derniers donnaient l’impression d’être très rapides. Lorsqu’ils arrivèrent juste derrière moi, je me retournais d’un seul coup en balançant un coup de pied rapide, histoire de les faire reculer. C’est alors que l’un d’eux se mis à parler. Ce dernier expliqua tout fièrement que lui et Loki étaient deux frères, et qu’ensemble ils étaient imbattables. Bien sur, je n’en croyais pas un mot. Armés chacun de griffes ninjas sur leurs deux mains, ils s’élancèrent de nouveau sur moi avec une incroyable rapidité. J’eut à peine le temps de les esquiver, qu’ils recommencèrent encore une fois. L’un d’eux m’avait effleuré le torse, je n’eu alors d’autre solution que de plonger dans l’eau.

(Shimaru) « * Remonte à la surface de l’eau* Ahh ! Ils sont rapides… et mes habits mouillaient ne vont pas arranger les choses… »

(Agent 1) « Ahah ! Alors tu vois que tu n’as aucune chance, même sur ton soit disant terrain favori ! Boki et Loki, capturez le ! »

(Boki) « Ok ! »

(Loki) « On va lui faire sa fête !! »

(Shimaru) « C’est ce qu’on va voir… »

L’un d’eux se plaça quelques mètres derrière moi, l’autre était resté devant. Ces derniers prirent leur élan et s’élancèrent sur moi à toute vitesse, sans réfléchir. Lorsqu’ils étaient arrivés à mes côtés, j’arrêtais la circulation du chakra dans mes pieds. Je tombais alors dans l’eau. Boki et Loki, quant à eux, s’enfourchèrent le cœur entres eux. Ces derniers tombèrent dans l’eau, laissant derrière eux flotter une marre de sang. Très rapides certes, mais peut intelligents pensais-je. Avant de ressortir de l’eau, je pris la précaution de créer un clone aqueux, qui lui sorti d’abord. A peine avait t-il franchi la surface de l’eau qu’un autre homme, armé quant à lui d’un sabre, le coupa en deux. Sans attendre, je pris l’agent par les pieds pour l’enfoncer dans l’eau et l’attacher à l’aide de corde. Ce dernier, sans pouvoir faire quoi que ce soit, sombra dans l’eau avec les 2 autres.

(Shimaru) « Alors, vous comptez faire quoi, maintenant ? * Smile * ».

(Agent 1) « Héhé, Loki et Boki étaient des moins que rien. Tout ce qu’ils savaient faire, c’était courir vite, mais sans cerveau, on arrive à rien. Et pour Buruu, ce type était un débutant qui savait à peine marcher sur l’eau ! Ahah »

(Agent 2) « En effet, c’était prévisible… »

(Agent 1) « Mizuiro, tu sais ce qu’il te restes à faire… »

(Mizuiro) « Ouep ! »

L’homme qui semblait sur de lui, fini sa clope, la jeta par terre et s’avança au milieu du lac. Ce dernier s’élança sur moi, composa des signes et en un rien de temps, cracha une gigantesque boule de feu qui traversa tout le lac, créant à son passage une grande quantité de vapeur. L’attaque était rapide et surtout d’une puissance incomparable mais j’avais tout de même réussi à l’esquiver, de justesse. Néanmoins, la vapeur tout autour de moi devint de plus en plus présente, pour au final recouvrir l’étendue totale du lac. Ma vue était moins performante à présent, et la chaleur dégagée commençait à m’épuiser, petit à petit.

(Mizuiro) « Alors, toujours aussi confiant, ahah ! »

(Shimaru) « Plus que tu ne le crois… »

(Mizuiro) « C’est ça, ahah ! Tu es finis, car une fois dans mon domaine, en l’occurrence la vapeur, personne ne peut en sortir indemne, pas même le meilleur au monde !

Naïveté ou mytho, dans tous les cas, il ne me faisait pas peur. C’était à quelques détails prêts les mêmes techniques utilisés par Ichio, mon ancien compagnon. Tout d’abord, je devais à tout pris fermer les yeux, ou la vapeur finirait par me les brûler. Ensuite, contrairement à mon genjutsu de brume, ici on pouvait entendre les sons, il ne m’était donc pas impossible de me battre rien qu’avec l’ouie. Autre problème, les techniques de suiton devraient être inefficaces dans une telle atmosphère, et mon genjutsu ne devrait pas arranger grand-chose. Je devais donc me battre avec mon cerveau et mes capacités physiques, seulement.

(Shimaru) « Je t’attend mon gars… * Chuchotement * »

Contrairement à ce que je pensais, je n’arrivais pas à percevoir les mouvements de Mizuiro, ce dernier étant sûrement très calme et agile. Lorsque tout à coup, de mini boules feu arrivèrent sur moi. J’esquivais ces dernières avec beaucoup de mal, tout en essayant de réfléchir à un plan d’action. Les assauts de l’agent devenaient de plus en plus puissants, lorsque soudain, la solution me vint à l’esprit.

* Pensée : Mais oui bien sur, pourquoi est ce que je n’y ai pas pensé plus tôt… la solution était sous mes pieds depuis le début ! Cette technique aurait probablement fonctionné sur terre ferme, mais ici…*

Je plongeais alors dans l’eau. Ainsi, je pouvais apercevoir la silhouette de l’homme à la surface de l’eau. Sans attendre, je le pris par les pieds et l’emporta sous l’eau. Tout comme le précédent, je pris soin de lui ligoter les membres, afin qu’il coule et qu’il ne me pose plus problème. Je remontais donc à la surface, la vapeur se dissipa petit à petit.

avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum