L'organisation de Tsukiyo [RP]

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:19

Ardanel a écrit:
Bon, vlà autre chose…
Le shinri shirome m’avait épuisé. Le maintenir pendant trente secondes avait drainé environ la moitié de mon chakra, et je combattais donc en essayant de l’économiser au maximum. Mes lames empoisonnées étaient donc assez utiles, surtout que nos opposants n’étaient pas bien forts…
Mais voilà, on avait de nouveaux adversaires. Je baillais discrètement. Enfin, discrètement… Disons qu’on ne me regardait pas. Rapidement, le groupe partit un peu partout, et ne restai plus que Makaya et sa compagne (d’injures) du moment qui ne remarquaient rien hormis eux, Maes, moi et deux types. L’un deux avait remarqués mon air ennuyé et me fit signe, puis s’engouffra dans un couloir, certain que j’allais le suivre.

J’envisageai de rester là. C’était bien mieux que de suivre un type pour se battre contre lui. Moins fatiguant, plus intelligent… Oui, vraiment, le mieux était de rester tranquille ici.

Je suivis l’homme, sans vraiment savoir pourquoi. Il entra dans une grande pièce, et chassa tout les sous-fifres présents. Puis il se retourna vers moi.


"Voici l’arène de la base."
"L’arène ?" (Ardanel)
"Oui… Dans un grand groupe de déserteur, il y a toujours des tensions. Parfois on les règle amicalement, sinon, c’est les gradés qui tranchent. Mais il arrive que la situation soit trop envenimée. Cette arène sert alors à ça. A régler ses différents. Définitivement. Ou à des combats amicaux aussi…"
"Ah…" (Ardanel)

J’observais les lieux. Vaste salle, assez haute de plafond, rectangulaire, sol de terre battue, plutôt poussiéreux, carrelage sur les murs. Je revins à mon adversaire, et l’examinait.
J’étais grand. On me l’avait toujours dit. Mais lui était immense. Il devait faire près de deux mètres trente de haut, et cela me surprenait énormément… Je n’avais pas l’habitude de lever la tête pour parler aux gens… Il avait également une carrure de colosse. Sa taille était éclipsée par sa largeur. J’aurais pu rentrer entier dans une jambe de son pantalon… Il ne portait pas d’arme apparente, et avait une tête assez large. Un moment, j’eus la vision d’un troll, tel qu’on le représente dans les comptes pour enfant, avec la massue et les mouches en moins.


"Tu m’as l’air fatigué."
"En effet… C’est pourquoi tu m’as choisi pour adversaire ?" (Ardanel)
"Adversaire… J’ai du mal à te voir dans ce mot. Quand je te regarde, je vois un gosse… T’as quoi, 20 ans ?"

Bizarre ce type…

"Quelle importance ?" (Ardanel)
"Je me demande à quoi joue Hasaki… Un coup on nous dit qu’il n’y a que des gamins à nos trousses, et que c’est pas la peine de s’en faire, un coup, on nous dit qu’on a une équipe bien rodée et expérimenté qui nous traque… Mais bon, c’est vous Tsukiyo non ? Une bande de gamin… Même si vous êtes forts, même si vous gagnez ici, vous ne survivrez pas à une guerre déclarée, vous le savez ?"
"Si tu le dis…" (Ardanel)
"Oui, et de plus…"
"Pourquoi m’as-tu fait signe de te suivre ?" (Ardanel)
"C’est toi le Koreien non ?"
"…" (Ardanel)
"Je m’appelle Raku. Pendant la guerre, je servais dans le troisième régiment d’assaut de Shinobi." (Raku)
"Shinobi…" (Ardanel)
"Et oui… Nos voies ont divergés, mais malgré tout, nous sommes du même village." (Raku)
"On peut dire ça de n’importe qui… Attends !! Rares sont ceux qui savent que Korei n’était qu’une extension de Shinobi." (Ardanel)
"On apprends beaucoup de choses au chevet des mourants…" (Raku)
"Je vois…" (Ardanel)

Mon adversaire était donc un vétéran de la grande guerre… Génial…

"Donc tu es bien le Koreien… Fais attention, Noren a reçu l’ordre d’en finir avec vous, et ce n’est pas un enfant de chœur. Ses lieutenants non plus d’ailleurs." (Raku)
"Pourquoi m’avertis-tu ?" (Ardanel)
"Baaa… Si je gagne, tu seras mort, et mes bavardages n’auront aucune importance… Si je perds… Cela provoquera peut-être la mort de Noren." (Raku)
"Pourquoi lui en veux-tu ?" (Ardanel)
"Il a détruit mon corps. J’étais autrefois un ninja de talent, mais il m’a brisé quasiment tout les os, par jeu. Les prothèses que j’ai sont pas mal, mais ne remplacent pas l’original…" (Raku)

Je me demandais que faire… Il commençait à se faire tard, et cette discussion, intéressante certes, me retardait. Les autres étaient peut être déjà revenus…

"Bien, montre-moi ce que tu sais faire gamin." (Raku)

L’homme se mit alors en branle, et s’élança vers moi. Si je ne voulais pas utiliser de chakra, j’allais devoir analyser son style de combat. Arrivé sur moi, l’homme frappa du poing, j’esquivai aisément, et il continua à frapper ainsi… Curieux… Il était plutôt lent. Un effet secondaire de ses prothèses ? Ou une feinte pour accélérer ensuite ? Je restais vigilant… Je reculai d’un bond au mur, et observai sa course. Il courrait tout droit sur moi, sans fioriture aucune, comme un taureau en pleine course, et il était plutôt lent. Il frappa, et j’esquivai encore, mais le pauvre mur, lui, ne pouvait pas bouger. Le carrelage explosa sous le coup de poing, le mur se lézarda sur une grande surface, et de la poussière tomba du plafond. L’homme retira sa main du gros trou qu’il venait de faire…
Bon, et bien, ça je le sais maintenant.

L’homme fit quelques signes, et je sentis le sol bouger. Un Doton ? Merde… Le sol devint inégal, et il me chargea de nouveau. C’était plus dur d’esquiver à présent, mais je répugnais toujours à utiliser mon chakra. Profitant d’une ouverture, je tailladais alors son bras avec ma lame Raijin. Du moins, j’aurais du le taillader si son bras n’était pas incroyablement dur… Utilisait-il du Doton sur lui ? Mon sabre m’échappa des mains. Sans mettre de Raiton dedans, c’était inutile de m’en servir, et je reculai sans chercher à le reprendre, pendant que l’homme continuait d’attaquer… Lentement.

Je m’essayais au taijutsu, sans plus de succès, mes quelques coups ciblés me donnèrent l’impression de frapper une porte blindé, mais lui ne marquait aucune douleur ou aucun handicap qu’il aurait du normalement ressortir. D’une roulade, je m’éloignais, et courus reprendre mon arme.


"Tu n’as pas beaucoup de ressort…" (Raku)
"J’ai juste un petit truc à faire…" (Ardanel)
"Ah oui, et quoi ?" (Raku)

Je souris sans répondre, puis m’élançait vers mon adversaire. Celui-ci joignit les mains, et fis quelques signes. Quelques piliers jaillir sur mon chemin, mais je parvins à les esquiver, arrivé près de l’homme, je me jetai en l’air, pris mon sabre à deux mains, au creux de ma hanche, et me détendis d’un coup pour frapper fort d’estoc.
Je vis l’horreur de l’homme lorsqu’il comprit que je visais son œil, et il pencha la tête. Ma lame ripa sur son crâne, l’entaillant légèrement… Je tombai au sol et m’éloignai en vitesse.


"Me crever les yeux ? C’est ça ton petit truc ??" (Raku)

Je lui fis un sourire mauvais. J’allais devoir utiliser un petit peu de chakra, et je modelais la quantité qu’il me fallait. Voilà, ça, c’est bon.

"Doton, Hashira." (Piliers de terre) (Raku)

De nombreux piliers firent leurs apparitions, ils étaient énormes, et je me demandais quel était leur but… Je restai en mouvement, ne tenant pas à me faire surprendre et à voir ma cervelle décoré les murs pour un seul instant d’inattention. Las, alors que je me faufilai entre deux piliers, j’entendis un bourdonnement, et l’un deux explosa. Je fus projeté sur l’autre, qui se mit à bourdonner…

"Des notes explosives…" (Ardanel)

Je sautai là ou se trouvai un cratère encore fumant, évitant ainsi la deuxième explosion. C’était plus chaud que je ne le croyais. Impossible de localiser mon ennemi en revanche… Baaa, peu importe. Je fis quelques signes, fit trois Kage Bushin, et remis à chacun une de mes armes, ainsi qu’une partie de mon fil. Le premier partit avec mon épée, le second avec ma dague, et le troisième avec ma lame de serpent. Il se mirent alors à avancer prudemment sur les bords de l’arène, et finirent par disparaître également à ma vue.

"Doton, Chi Mosa." (Champion de terre)

Je me déplaçais sans bruit, et vis le clone armé de mon épée affronter un guerrier de terre, qui ressemblait à un samurai, armé d’une épée de même matière. Très joli… Une technique de haut niveau. Le clone présenta une résistance symbolique puis recula, poursuivi par le samurai. C’était pas prévu ça… J’ajoutai la nouvelle donnée à ma tactique, et me préparais.

L’homme n’était pas resté inactif. Il traversa brusquement un pilier et se rua sur moi. Je vis également le samurai arrivé dans mon dos pour me couper toute retraite. Je fit un léger mouvement du poignet.


"C’EST FINI !!!" (Raku)
"J’ai gagné…" (Ardanel)

L’homme eut un hoquet de souffrance, un frisson, puis me regarda, étonné. Je souris. Un sourire triste. Le samurai gisait à terre, décapité. L’homme avait une dague planté dans chaque bras. Peu profondément, mais suffisamment pour que le poison le tue à petit feu. Cela aurait été cruel si ma lame Raijin, imprégné de Raiton, ne sortait pas de sa poitrine, luisante d’un sang noir comme l’encre. Mes clones l’avaient transpercé…

"Comment ?" (Raku)

J’admirais son courage… Il devait souffrir le martyre de parler ainsi. J’envisageai de ne pas répondre, et de repartir de suite, j’avais déjà perdu trop de temps, mais je jugeai qu’à sa place, j’aimerais savoir comment on m’avait battu.

"Au début, tu as dit que Noren t’avait brisé les os. Et quand j’ai visé ton œil, j’ai bien remarqué l’horreur que tu as ressentie à l’idée d’être mutilé." (Ardanel)
"Qui… Ne le serait pas…" (Raku)
"Ensuite, je devais faire attention à quelques données: je ne savais pas si ta vitesse réduite était du à des prothèses ou à des feintes. Vu ta puissance d’assaut..." (Ardanel)

Je désignai le mur béant d’un regard éloquent.

"Le moindre coup m’aurait tué. J’ai donc visé tes yeux, et j’ai bien vu que tu ne pouvais pas l’esquiver. Tu as du te pencher pour prendre le coup sur le haut du crâne. C’était impossible que ce soit une feinte, n’importe qui aurait esquivé le coup instinctivement s’il l’avait pu." (Ardanel)
"Ah… Tough…" (Raku)
"De plus, mon sabre semblait ne pas faire grand-chose sur toi. Tu as un corps très solide. Mon taijutsu aussi, je suis une quiche en genjutsu, et je ne voulais pas utiliser de chakra, les options étaient donc limités…" (Ardanel)
"Arrêtes, tu… Tough… Tu me fais honte… Tough tough…." (Raku)
"Il me fallait donc te neutraliser quelques instants pour pouvoir placer un coup mortel. Seulement, au corps à corps, c’est suicidaire. La moindre erreur, et couic. Lorsque tu as rajouté ces piliers fourrés à la note explosive, j’avais déjà ma stratégie: te jeter ta propre peur d’être mutilé au visage. Cette terreur serait suffisante pour te paralyser quelques instants. Il y avait deux problèmes à résoudre : tu devais être assez proche, sans être un danger, et être persuadé que tu allais m’avoir. Donc, ce devait être des clones qui s’occuperaient de donner le coup de grâce. Je me suis alors concentré sur le problème principal : comment faire ressurgir ta peur ?" (Ardanel)
"Tough…" (Raku)
"En fait, c’est très simple. Tu m’as dit toi-même que Noren t’avait brisé les os. Il me fallait donc te rappeler tout ce qui s’en rapproche: le bruit, la douleur, la sensation, l’impossibilité de marcher…" (Ardanel)
"Tough… Je croyais que tu… Tough… Que tu étais nul en genjutsu…" (Raku)
"Oui, je n’ai pas utilisé de genjutsu. Mais passe tes mains sur ton cou. " (Ardanel)
"C’est…" (Raku)
"C’est la que mon senbon, chargé de futon, a traversé ta veine, faisant passer un sérum insensibilisant dans ton corps. Mais il a quelques effets secondaires intéressants, comme faire revenir des souvenirs forts à la surface. Pour toi, ça serait forcément ce souvenir…" (Ardanel)
"Et le Mosa ? Tough…" (Raku)
"Mes clones avaient aussi mes fils shiga. Ils forment une toile au milieu de tes piliers. Il m’a suffit de la tendre et il s’est jeté dessus bêtement…" (Ardanel)
"Je vois… Bonne chance gamin… Tough… Pour Nor…" (Raku)

Je fermais les yeux de mon adversaire vaincu et parti rejoindre le groupe. J’arrivais le dernier.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:20

Tetsuya Nomura a écrit:
Nous faisions face à 8 sous-lieutenants... Ceux-ci nous jaugeaient tandis que nous fîmes de même... Je sentaient leur confiance et leur force facilement...

Un d'entre eux capta toute mon attention... Il était habillé d'une longue veste blanche, les manches tombant jusqu'au sol. Les cheveux noirs et longs, des petits yeux perçants et un air de psychopathe ayant besoin de combattre m'attiraient chez lui... Je vis alors Makaya le regarder avec insistance, il semblait sur le point de lui hurler une quelconque insulte avant de lui sauter a la gorge avant que je pose ma main sur son épaule...


"Non, celui là est à moi... Navré Makaya, mais je me le réserve!" (Tetsuya)

Il ne répondit pas autrement qu'en grommelant un charabia indescriptible traduisant sa frustration... Puis il passa à une autre victime... Une femme avec deux énormes protubérances mammaires... Tandis que le touffu s'égosillait, je ne quittais pas mon adversaire du regard, et je commençai à m'éloigner lentement du groupe... Acte suivi par mon adversaire...

Une fois à l'écart, il se mit à courir dans un couloir, m'invitant à le suivre. Je savais son intention... Il voulait trouver un endroit tranquille pour notre combat! Donc je le suivi lors d'une course assez rapide…

Quelques minutes plus tard, il s'arrêta brusquement, donc je fis de même! Tandis que je regardais autour de moi afin de repérer le terrain et ses propriétés, il se mit à me parler.


"Je m'appelle Yashamaru… Enchanté!" (Yashamaru)

"… Tetsuya…" (Tetsuya)

"Mhhh… Tu n'as pas l'air enclin aux civilités habituelles…" (Yashamaru)

"Nous sommes ennemis, donc nul besoin de ces civilités!" (Tetsuya)

"Pfff, je suis abasourdi par le manque de tact des gens de nos jours… Alors tu veux te battre… sans même discuter?" (Yashamaru)

"Tu as tout compris…" (Tetsuya)

A ces mots, je dégaina lentement "Gatsu Wa Dai Mi" et me mis en position de garde afin de lui faire comprendre mes intentions… Il poussa alors un soupir et remua la tête. Puis se mit lui aussi en position de garde : les jambes largement écartées tout comme ses bras. Le bras droit vers le haut, le bras gauche touchant le sol. Toutefois, il ne sortit aucune arme… Il devait sûrement en dissimuler sous les très longues manches!

Tout en me concentrant sur l'adversaire face à moi, j'analysait ce que j'avais vu dans la salle : Il s'agissait d'une salle surplombée d'un dôme, entièrement en pierre. Elle formait une demi sphère quasi-parfaite à part à un endroit où il y avait un petit renfoncement. Elle faisait environ 10m de diamètre, soit une distance tout a fait excellente pour un affrontement au corps à corps… Une seule issue permettait de rentrer et sortir de la salle, donc il ne comptait pas changer d'environnement en plein combat une fois qu'il aurait testé mas capacités… La chose la plus intrigante était Yashamaru lui-même… En effet, ses manches dissimulaient sûrement une ou plusieurs armes… De plus, la salle devait forcément lui apporter un avantage, sinon il ne serait pas venu spécialement ici…

Une fois tous ces paramètres notés, je le regardai dans les yeux, tentant de lui faire comprendre que j'étais prêt, tout en affermissant ma prise sur la garde de mon sabre. Il sourit alors, puis se mit à courir vers moi, en laissant ses bras pendre derrière son corps… Il s'arrêta net à un mètre de moi, je vis alors ses bras jaillir de derrière lui vers moi avec une vitesse impressionnante. Je réussi néanmoins à esquiver ses coups, ne sachant toujours pas ce qui se cachait dans ses manches… Soudainement, tandis que j'esquivais tous ses coups, je sentis un fouettement sur ma jambe, suivi d'une claque au visage. Je me dégageai alors du corps a corps et l'observai.

Il semblerait qu'il ne cache aucune arme blanche dans ses manches, alors comment espérait-il me battre… Je n'avais ressenti aucune blessure interne lors des impacts de ses manches contre mon corps, et aucun ajout de chakra dans ses coups non plus… Décidemment, son style de combat m'intriguait…

Il sourit devant mon incompréhension visible, et fonça à nouveau sur moi afin de me frapper de ses manches… Cette fois, j'utilisai mon sabre pour bloquer ses attaques. A peine le premier coup paré, je vis sa manche droite s'enrouler autour de mon katana, puis d'un mouvement rapide, il l'envoya se loger au plafond. Mon sabre accroché au plafond, il sourit avant de me frapper a nouveau… Je parais a mains nues cette fois, en prenant garde de parer près de son buste afin de contrer ses bras et non pas simplement la manche vide… Et cette tactique fonctionna, il ne pût me toucher cette fois malgré son insistance, et nous nous retrouvâmes au même niveau d'avantage dans ce combat. Chaque coup qu'il tentais de me porter se faisant contrer par une parade à mains nues de ma part, il fut étonné.


"Tu as un certain niveau en Taijutsu… Etonnant venant d'un shinobi de Gensou…" (Yashamaru)

"Je ne suis pas originaire de Gensou… Avant, j'étais à Chikara…" (Tetsuya)

"Chikara… Voila qui explique tout… Donc continuer ainsi ne mènera à rien" (Yashamaru)

Il interrompit alors son attaque, et effectua un saut périlleux arrière afin de se retrouver à 5 mètres de moi.

"Alors je dois passer à la vitesse supérieure…" (Yashamaru)

"Déjà? Tu t'es même pas échauffé!" (Tetsuya)

"Oh mais je suis déjà prêt!" (Yashamaru)

"Alors cela te suffit comme échauffement? Je n'ai même pas l'impression d'avoir commencé le combat… Si c'est ça ton niveau…" (Tetsuya)

"… Ne me sous-estime pas…" (Yashamaru)

"…Toi non plus!" (Tetsuya)

Il souris alors encore et se jeta au sol en tailleur, le regard vers le sol, ses cheveux m'empêchant de voir son visage… J'en profitais pour courir sur le mur afin de récupérer mon katana. C'est lorsque je me trouvais à 1 mètre de ce dernier que je vis quelque chose d'inhabituel : des fils très épais me coupaient la route, et d'autres fonçaient sur moi. D'un regard je vis que Yashamaru n'avait pas bougé, mais que ces fils sortaient de ses manches.

J'arrêtai d'insuffler du chakra dans mes pieds afin de retomber au sol. Une fois atterri un genou au sol, je relevai ma tête afin de voir mon adversaire… Je vis alors les fils rentrer à l'intérieur de ses manches… J'en étais sûr maintenant, c'était cela sa véritable arme… Ses fils devaient être contrôlés à l'aide de chakra et sa tactique devait être de bloquer l'adversaire dans ses fils et de l'étouffer…

C'est alors qu'une sueur froide me parcouru le dos… Je ne savais d’où venais cette impression de danger imminente, tout à coup je compris et regardai vivement Yashamaru! Il releva son visage vers moi et je pus voir un sourire radieux éclairer son visage… Un sourire malsain… Comme si l'idée de se battre à mort l'excitait…


"Qui es-tu en réalité?" (Tetsuya)

Il ne me répondit que par un éclatement de rire tellement strident que je crus qu'il avait perdu la tête… C'est alors que je remarquai que sur ses deux manches étaient dessinés deux demi sceaux…

Il hurla alors de joie et tendis ses manches vers moi, je vis alors ses gros fils voler vers moi… Je les esquivais presque tous! En effet, un de ses fils me frôla la joue, me laissant une sensation de brûlure bizarre… Il rappela immédiatement les fils à lui et ria aux éclats encore une fois. Je posa ma main sur l'endroit me brûlant, puis regarda ma main… Du sang… De ma joue coulait du sang… Alors ses fils ne devaient pas entraver l'ennemi mais devaient le découper… Quelle technique utile!

Je ris à mon tour, ce qui sembla le troubler… Je lécha alors le sang sur ma main et le regarda d'un air de défi. Il ria à nouveau aux éclats… Il n'était vraisemblablement plus le même qu'auparavant, comme si une entité autre s'était emparée de son corps… et ces demi sceaux sur ses manches… étais-ce lié?

Je décidai donc de le… comment dire… "Défoncer la tronche de tapette sado-masochiste anti raclette impie de merde" comme dirais Makaya…

Bref, je me mis en garde, bien décidé à le tuer rapidement, le combat n'ayant que trop duré déjà! Je courais sur lui directement, purement et simplement, sans réfléchir d'avantage! Il lança alors ses fils directement vers moi. Je n'essayai même pas d'esquiver ses fils et je me les pris directement… Ce qui eut pour effet de faire partir mon clone en fumée. Je lui mis alors mon sabre sous la gorge pour lui faire comprendre qu'il avait perdu… mais je sentis alors ses fils monter lentement le long de mes jambes. Je sautai alors en arrière afin d'éviter une ablation de mes jambes et autres parties intimes…

Je le vis alors bouger ses fils de façon totalement aléatoire. Instinctivement, je me plaçais dans le renfoncement remarqué au début du combat, me doutant de ce qu'il voulait faire. Et la suite me donna raison. En effet, sa portée était limitée et il ne me toucha pas. Il s'arrêta au bout de quelques secondes. Je fonçai alors sur lui, cette fois-ci décidé d'en finir!

Il me lança les fils droit sur moi à nouveau, mais je les écartais à l'aide de mon sabre sans soucis… J'arrivai alors à quelques centimètres de lui et je pus lire la peur sur son visage. Je le tranchai net verticalement.

Le sourire s'effaça de son visage, ne laissant qu'un regard vide de tout sentiment et de toute inquiétude… Puis il s'écroula.

Je sorti alors de la salle afin de rejoindre mes amis qui avaient ou allaient tous vaincre leurs adversaires, j'en étais sûr!

avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:21

Maes a écrit:
Après avoir déambulé dans les nombreux dédales de cette base, nous nous trouvions cette fois ci face à 8 adversaires. Je détournais la tête un instant de nos opposants entendant une fois de plus Makaya ergoter … cette fois ci contre une femme aux imposantes protubérances mammaires.


Le choix de l’adversaire fut simple pour moi. Toutes les personnes présentes dans la pièce s’en allèrent les une après les autres, les rivalités semblaient s’être imposé d’elle-même. Il ne restait plus face à moi qu’un homme portant d’étranges tatouages à son visage. Accolé à l’un des murs , les yeux fermés, vêtu d’une sorte de kimono rouge aux manches larges, il se redressât alors et ouvrit les yeux. Un de ses bras ballant, l’autre tendu en l’air me faisant signe de le suivre; il se mit à courir disparaissant dans un des nombreux couloirs sortant de la salle.


Je cheminais à sa poursuite bien conscient que de possibles pièges pouvaient être disposé sur la voie, l‘avantage du terrain était pour les Zénithiens. Mais rien ne semblait entraver mon avancé vers ce type sauf cette étrange sensation… cette impression que plus j’avançais et plus les murs du corridor… semblaient se rétrécir.


Jetant un coup d’œil autour de moi, l’impression devenait plus réelle à chaque instant . Je m’arrêtais de courir, lorsque je regardais derrière moi , je vis les murs du corridor se refermer à quelques mètres de moi. Je me remis à courir droit devant , non plus pour rattraper l’ennemi; mais simplement dans le but de ne pas être happé et enfermé. Je m’arrêtais net, lorsque le même phénomène se produisit devant moi. Seul le rire de l’homme au tatouage se faisait entendre. J’allais dans un instant être écrasé par ces blocs rocheux qui déboulaient de part et d’autre à ma rencontre.


Cherchant à retrouver mon calme, je fermais les yeux … Ressentant une émanation de chakra provenant de ma droite. Les yeux de nouveaux ouvert j’hurlais ‘ Kaï ‘ . Les bloques ne furent pas dissipé, ils étaient bien réel; mais une porte apparu visible désormais à mes yeux. Je m’élançais vers elle. Les rochers entrèrent en collision avec un bruit fracassant. Me relevant dans cette pièce, remplie de poussières causé par le choc, ma première réaction fut de regarder vers la porte désormais bloqué par l’amas de pierre.



_ ( ???) Hu hu hu La proie a survécue mais la voici entrée dans une cage


L’homme au kimono rouge, un rictus au lèvre se remit à ricaner.

J’observais alors la pièce. Je me trouvais dans une vaste pièce, un des nombreux laboratoires de la base. Différents panneaux et moniteurs grésillaient, des cameras comme celle qui nous avaient par moment repéré lors de notre cavalcades précédentes, des boutons clignotaient, d‘énormes gaines électriques jonchaient également le sol … de plus 3 étranges cocons de pierres se dressaient le long du mur du fond.

Il se mit à pianoter un instant sur un des claviers, activant alors un des écrans de la pièce. Je me vis alors apparaître dessus.



_ ( ???) Sujet assez réactif semble t’il … Un membre du groupuscule Tsukiyo .Nous allons entamer l’expérience 174 .

_ ( Maes ) … Vous êtes fou ! A quoi vous sert d’enregistrer ce qui va suivre ?

_ ( ???) Les sujets d’expériences n’ont pas le droit à la parole.



Mettant ses mains dans son dos à la recherche d’armes à sa ceinture, l’ennemi tenait dans ses mains deux courtes faucilles.


Je me mis en position de combat. Concentrant le Raïton sur les bracelet de gravité , l’une des orbes étaient fissuré ; mais elle s’activa normalement comme à l’accoutumé.


Il lança sans attendre les faucilles l’une après l’autre et se mit à composer des signes. Je me déportais tour à tour , une fois à gauche l’autre fois à droite pour esquiver arrivant pratiquement à sa portée, j’envoyais mon poing en avant. Un bloc de roche sorti de terre entre lui et moi, je frappais dedans brisant cette pseudo barrière. L’homme au kimono de son rire malsain ne bougeait pas.


Je me baissais. Les deux faucilles revenaient , et passèrent au dessus de ma tête me coupant une courte mèche au passage. Il les rattrapa et dans un mouvement continu les relança sans attendre, et sorti d’autres faucilles de son kimono qu’il envoya également vers moi.


Je ne pouvais que me concentrer et tenter d’éviter les 8 lames qui passaient à quelques centimètres de moi, m’effleurant lorsque je n’étais pas assez rapide ou assez concentré. L’homme courait au travers de la pièce rattrapant et renvoyant ces faucilles comme des boomerang sans me laissé la moindre opportunité et il continuait la composition de signes par intermittence ajouté à cela des blocs de roches se soulevant de terre par moment que j‘explosais de mes poings à chacune de leurs apparitions.



_ (??? Dit tout en continuant la composition de signes ) Hu hu hu … Tu es fini …Tu ne peux esquiver de toute les directions en même temps.


En effet, je voyais alors arriver 7 faucilles de tous les cotés; levant la tête m’apprêtant à sauter en l’air pour les éviter, je vis la 8ème .


Usant du Mokuton , des branches poussèrent de terre et s’enlacèrent en formant une sorte de cloche autour de moi les 8 faucilles se plantèrent alors sans m’atteindre. J’écartais alors les branches et sorti.



_( Maes ) Si on ne peut les éviter , il suffit de les stopper.

_(??? Toujours composant des signes ) Humff on dirait qu’il va mettre utile pour réaliser le prochain.


Je ne saisissais pas ce qu’il disait. Il s’arrêta un instant , il semblait avoir terminé. Une sorte de tremblement se fit sentir je tournais la tête vers les 3 cocons qui se mettaient en mouvement. L’homme repris alors une nouvelle composition de signes ; tandis que les 3 cocons de pierres se mirent à bouger prenant une forme humanoïde.


_( ??? ) Mes Golem de pierres sont invincibles.

_( Maes ) Tss un combat à un contre quatre …

Je reculais alors et les 3 Golems se mirent chacun leur tour à m’attaquer .
Esquivant les frappes des deux premiers, je pris appuis sur le second lorsque l’un le 3ème tendit le bras pour me frapper, je sautais et me retournait propulsant une attaque du pied qui brisa son avant bras. Les pierres broyés se réunirent en un instant.

_(??? Hurlant ) Je te l’ai dit mes Golems sont invincibles !!!


Désemparé de voir mon attaque sans effet, le Golem ayant récupéré son bras me frappa. Je fus éjecté dans des appareils. Le second Golem me rattrapa , me prenant par la tête, il me souleva , je criais de douleur pris dans son empoignade. Il m’écrasa alors plus profondément dans les appareils électriques , les fils coupés de la machine m’électrocutèrent touchant par la même occasion mes bracelets. J’hurlais un moment … les bracelets de gravité semblèrent ne plus réagir normalement devant cet afflux d’électricité, le Golem me lâcha. Mais les orbes prirent tour à tour différentes couleurs et au final se teintèrent de la couleur argent du métal. Je me relevais encore groggy. A genoux , et posant mes deux mains à terre, je vis alors les bracelets s’ouvrirent et tomber sur le sol.


L’homme au kimono me regardait étrangement. Ne comprenant ce qui venait de se passer à l’instant. Mais je saisissais la possibilité d’inverser la gravité à mon avantage n’était plus là.


Je me relevais, une sensation étrange … Tout le poids qui généralement m’entravait , n’étais plus là.


Les Golems ré-avançaient à mon encontre. Beaucoup plus rapide, et ayant conservé une certaine force même sans les bracelets de gravité, je le frappais au dernier moment de toutes mes forces en pleine face. Le Golem tomba sur le sol, la roche brisait. Me laissa voir apparaître avec effroi le visage d’un homme à l’intérieur avant que la roche ne se reconstitue.


Ce sont des êtres humains ?!!



_( Maes) Monstre.

_(???) Hu hu hu Mais nan voyons ce n’est pas un monstre … Ce sont de simples expériences ayant abouti selon mes recherches. Ils sont mort enfin presque. Je les use simplement pour diminuer ma consommation de chakra pour contrôler les Golem grâce à mon Doton.

_(Maes) Je ne parlais pas d’eux , je m’adressais à toi , Monstre !

_(???) Humff Mon nom est …

Le coupant alors qu’il s’apprêtait à me dire son nom. Le sceau lunaire de mon avant bras s’activa. Une émanation glaciale me parcouru … Le chakra noir m’entoura.

_(Maes) Je n’ai nul besoin de savoir qui tu es. Je vais t‘éliminer.

Tournant la tête vers les 3 Golems.

_(Maes) Pardonnez moi. Je vais vous apporter le repos.

_(??? enrageant) De bien belle parole,…


Il s’était enfin totalement arrêtais de composer des signes. Semblant un instant disparaître de ma vision.

Où était il ?

Plissant les yeux , la pièce devenait plus sombre , je vis apparaître alors des bougies flottant dans la pièce et éclairant partiellement différents recoins.
Un genjutsu ,pensais je. Non pas que cela, je sentais mon pied gauche entravé par des roches du sol qui remonter autour de mon corps.



_(??? Fulminant )…mais il n’y aura qu’un mort ici ! TOI !!!!! ELIMINEZ LE !!! ECRASEZ LE !!!
Tu ne peux plus bouger, tu vas devenir mon prochain Golem Ce jutsu va te pétrifier. HAHAHA !!!


Les golems foncèrent tout 3 vers moi, je ne fis aucun mouvement. Des trois chaînes, ces trois sceaux entourant la lune, la première était rompue , la seconde se brisa à son tour , la troisième dans cette sorte de réaction en chaîne sembla vacillait mais tint bon. L’aura se condensa de façon anormale tout autour de moi,détruisant les morceaux de roches tentant de s’emparer de moi. Poussant encore plus loin dans mes capacités, une sphère m’entourant se forma et désintégra les 3 Golems m‘ayant approché.

Je retombais sur le sol comme vidé de l’énergie obtenue lors de cet état. Les sceaux se reformèrent alors que la poussière volait tout autour de moi.


L’homme au kimono rouge incrédule devant ce qui venait d’arriver.



_(??? Écarquillant les yeux ) Tu les as détruit ??? … Impossible …


Je ne répondais pas … Mon avant bras me faisait mal.


_(??? ) Que m’importe je vais t’éliminer et faire de toi mon nouveau Golem , tu seras plus puissant que les 3 anciens réunis Mouahaha !!!


Il s’avança vers les branches ou s’étaient plantées ces faucilles auparavant et les ramassa , se retourna et lança la première.

Impossible pour moi de réactiver la marque lunaire.

Je me relevais , voyant la lame fonçait vers moi pour se planter sur mon cœur.

Je chuchotais en composant rapidement quelques signes :



_(Maes) La remanescence du mirage.


La lame passa au travers de moi.


Incrédule une fois de plus. Il me vit à quelques mètres de là où je me trouvais courant dans sa direction. Empoignant les autres faucilles, paniqué, il les lança une à une . Chacune d’elle traversant mon corps et moi apparaissant à quelques pas de là où il semblait m’atteindre.

N’ayant plus rien à lancer je terminais les quelques mètres qui nous séparé , et l’attrapant au niveau de la jugulaire pour le maintenir , tandis que les 8 faucilles revenaient vers moi. Je disparaissais une dernière fois de face à lui. Les 8 lames se plantant dans son corps. Il retomba ainsi transpercé sur le sol.


Je m’écartais alors ramassait les bracelets de gravités un peu plus loin que je plaçais dans ma sacoche arrière. J’avais réussi cette dernière technique grâce à la vitesse acquise … Un mélange entre un genJutsu d’illusion faisant croire à mon adversaire que j’étais encore là où j’étais auparavant et ma vitesse de mouvement accrue.

Fouillant un long moment la pièce , je trouvais un levier que j’actionnais et qui ouvrait un passage vers l’extérieur. Je partais rejoindre les autres membres là où nous nous étions séparé.

Je vis alors dans la salle, Makaya et Ishima se toisant du regard mais aucun d’eux ne mouftant le moindre mot comme s‘ils étaient prêt à s‘étriper. Datenshi assis sur le sol semblant méditer. Shimaru et Tetsuya cote à cote fixant les différentes entrées d‘un air serein, je comprenais qu‘ils étaient certains que chacun de nous réussirait à vaincre les opposants qui s’étaient tenu un peu plus tôt dans la salle.


_(Makaya en me fixant ) Mais espèce de Glandu , t’as vu dans quel état tu reviens ???

_(Maes agacé) Tu me cherches ?

Je lançais un kunaï vers son crane mais de sa touffe il intercepta le projectile.

_(Makaya d‘un ton assuré) Trop faible ! Pff T’assures pas la , mecton T‘arrives même plus à viser droit alors qu‘on en a pas encore fini ici !!!

_(Shimaru) L’essentiel , c’est qu’il soit de retour.

_(Datenshi) Est-ce que l’on part aider les autres ?

_(Testuya) Les autres ne tarderont plus beaucoup.

_(Shimaru se remettant à fixer les entrées) En effet c’est inutile.

_(Makaya) Si seulement vous aviez autant de foi dans la sainte raclette.

_(Ishima me lancant une herbe et un bandage pour les plaies saignant encore) Tss Abruti !

Ne sachant s’il s’adressait à Makaya ou moi … pour être revenu blessé... Peut être s'adressait il à nous deux en même temps. En commençant à nettoyer les quelques plaies, je me contenta de dire simplement :

_(Maes) Merci .
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:25

Ardanel a écrit:
"C’est pas trop tôt, tu foutais quoi !!" (Makaya)
"Je me battais sans chakra." (Ardanel, baillant)
"Sans chakra ? T’as vraiment besoin de faire le malin ?" (Makaya)
"Rien à voir… Je m’économisais, c’est tout." (Ardanel)
"On y va." (Shimaru)
"C’est par où ?" (Ishima)
"On va essayer le couloir d’où venait ces huit-là." (Shimaru)

Le groupe partit alors en courant. Fini de traîner. Shimaru était en tête, comme d’habitude. On s’était fait à son statut d’éclaireur. Il est vrai que ne pas pouvoir être tranché, écrasé, massacré et plus si affinité le désignait spécialement pour l’emploi. C’est ainsi qu’une des dalles projeta soudain notre chef d’équipe au plafond à une vitesse avoisinant « Gea-let » Mach 3 (du nom de la personne ayant calculé cette vitesse, Gea-let). Le groupe s’arrêta le temps que la flaque qui dégoulinait du plafond reprenne forme humaine…

"C’est quand même pratique…" (Makaya)
"Oui, mais désagréable…" (Shimaru)
"Non, c’est pas ça que je voulais dire… Tu te liquéfies, tu te glisses dans le bain des filles, et…" (Makaya)
"Allons-y." (Shimaru)

Nous repartîmes en courant, en attendant le prochain piège. Soudain, une dalle s’enfonça dans le sol. Utilisant son chakra pour adhérer à la dalle quasi-verticale, il sauta en l’air et retomba de l’autre côté du trou, et continua à courir comme s’il n’y avait eu aucun obstacle, le groupe continua également d’avancer. Je jetais un coup d’œil à Tetsuya. Il me regardait avec une expression interrogatrice. Oui. Nous avions eu la même idée apparemment. Délaissant le groupe, je sautai dans le trou dévoilé, suivit de Tetsuya, et courut le long des murs. Arrivé en bas, j’évitai les piques soigneusement disposé, et suivit Tetsuya.

"La disposition du couloir ?" (Ardanel)
"Pas forcément… Tape sur les murs. Il y a forcément une porte pour évacuer les malchanceux…" (Tetsuya)

J’acquiesçai et sortit mon sabre, et tapai du pommeau contre les murs. Tetsuya trouva avant moi, et découpa avec « Gatsu Wa Dai Mi » une porte camouflé, dévoilant un couloir. Nous nous engageâmes, et trouvâmes d’autres portes. Sans surprise, il y avait divers ressort, qu’à coups de sabre nous détruisîmes, et quelques pieux, que nous coupâmes fautes de mieux. Nous remontâmes comme nous étions venu, par une trappe. Le groupe nous retrouva bientôt, agacé.

"Bordel, vous faisiez quoi ?" (Maes)
"On désactivait ces foutus trappes." (Tetsuya)
"Ah ? Vous en avez oublié alors…" (Datenshi)
"On peut rien faire pour celles qui s’ouvrent, mais on a neutralisé une bonne douzaine de trappes qui te font sauter au plafond." (Ardanel)
"Bien… Après tout, cette initiative nous a peut être fait gagné plus de temps qu’elle ne nous en a fait perdre, mais ne partez plus comme ça sans prévenir." (Shimaru)
"Ben apparemment, vous aviez confiance vous que vous n’avez même pas ralenti…" (Ardanel)
"C’est pas le problème…" (Kamashiro)

Le groupe repartit, toujours en courant. Finalement, nous débouchâmes dans une grande salle…

"Bienvenue, bienvenue, Tsukiyiens, je vous attendais…" ( ??)
"C’est quoi ce truc ?" (Makaya)
"Ca m’a tout l’air d’être une grande salle…" (Ishima)
"Je le vois bien crétin de cassouletiste !!" (Makaya)
"Une grande salle d’entraînement, laisse moi finir ma phrase racléAUTISTE !!" (Ishima)
"Hé, ho, vous m’écoutez ?" ( ??)
"Hakke Tenohira !!" (Shin)
"…" (Ardanel)
"Bordel Passe-partout, retiens ton colloc’, il m’énerve à s’immiscer dans mes embrouilles !!" (Makaya)
"T’as qu’à arrêter de gueuler !!" (Shin)
"Quoi, c’est toi qui gueule !!" (Makaya)
"J’y crois pas… Comment peuvent-ils dire être une équipe ?" ( ??)
"La ferme, on s’entend plus hurler !! (Makaya, Ishima et Shin)

J’observais la salle, pendant que l’embrouille durait. C’était étonnant. Jets d’eau, monstres qui rodaient par-ci par là, labyrinthes, un grand château, et d’autres choses étranges peuplaient cette gigantesque salle… Le type qui nous parlait depuis tout à l’heure, vêtu tout en noir, avec une salle tête, était sur une espèce de vire un peu au dessus de nous.

"Bon, vous m’écoutez oui ou non ?" ( ??, geignard)
"Il me saoule lui, deux secondes, je l’explose et je reviens." (Makaya)

Makaya courut alors vers le mur et sauta dessus, puis retomba au sol lamentablement.

"Pfff, quel nul, mêem pas capable de contrôler son chakra." (Shin)
"Taggle impie !!" (Makaya)
"Ces murs empêchent les chakra d’adhérer… Dommage pour vous…" ( ??)

Le groupe se tourna enfin vers l’homme, à la grande satisfaction de ce dernier.

"Bien, reprenons du début. Bienvenue à vous Tsukiyiens !! Je suis « Jeu du sort », le maître de jeu de cette salle. Votre but est de la traverser. Mais chacun de vous doit passer des épreuves différentes." (Jeu du sort)
"Et puis quoi encore ?" (Shimaru)
"Baaa, c’est à vous de voir, mais nous avons préparés huit voies, et donc il faut récupérer huit clés, si vous voulez ouvrir la porte là-bas. Sachant qu’il est impossible de revenir en arrière après avoir pris un chemin…" (Jeu du sort)

La porte en question était lourdement blindée…

"On fait quoi ?" (Maes)
"Pourquoi ne peut-on pas revenir en arrière ?" (Kamashiro)
"C’est le jeu." (Jeu du sort)
"Et c’est tout ?" (Ishima)
"Non, bien sur…" (Jeu du sort)
"Alors, on fait quoi ?" (Maes)
"On improvisera…" (Shimaru)

Nous avançâmes donc en suivant le chemin. Droit devant se dressait une première chimère… 2trange en vérité. Tête humaine, corps de lion… C’était...Un sphinx ?

"Bienvenue humain. Voici le marché. Je vous pose une énigme, si vous répondez juste, je me jetterais du haut de cette falaise, si vous répondez faux, je vous dévorerai." (Sphinx)
"De l’humain au menu… Je me demande si ça irait bien avec du fromage et des pommes de terre…" (Makaya)
"Quelle horreur !! Enfin… Voici la question : Quel animal marche sur quatre pattes le matin, deux pattes à midi et trois pattes le soir ?" (Sphinx)
"Facile !!" (Tous)
"C’est…" (Shimaru)
"REECOM KICK !!!!" (Makaya)
"Mauvaise réponse !! C’est l’heure du rep… Hmmf. " (Sphinx)

La chimère fit un joli vol plané et tomba dans une fosse en hurlant…

"On continue ?" (Makaya)
"Je croyais que t’avais la réponse.. .Pourquoi t’as dit facile ?" (Kamashiro)
"J’ai la réponse, mais c’était pas marrant de le voir sauter de la falaise." (Makaya)
"Héééé, Vous devez respectez les règles !!" (Jeu du sort)

Sans prêter attention au sous-fifre nous hurlant des « instructions », nous avançâmes. Rapidement, nous nous trouvâmes face à un carrefour.

"Bon, on fait quoi ?" (Kamashiro)
"Il faudrait savoir ce que sont ces « épreuves »…" (Shimaru)

A droite se trouvait des passerelles en bois au dessus d’un grand bassin peuplé de requins, pieuvres et autres joyeusetés. Les passerelles elles-mêmes étaient peuplées de divers pièges, lames qui bougeaient selon un rythme précis, torches à l’horizontale qui brulaient d’un seul coup, et autres… Un peu plus loin se trouvait un homme devant une table. Plus loin encore, un grand tronc servait de poutre pour passer de l’autre côté d’un gouffre. Enfin, des haies se voyaient, d’où provenait d’étranges hurlements…
A gauche, en hauteur, se trouvait un autre homme, assis devant une table. Une autre chaise était en face. Ca me faisait penser à des échecs, curieusement… Il y avait aussi un grand donjon, très sinistre, le stéréotype de la maison hantée. Il y avait aussi un homme entouré de chimères étranges, des sortes de zombies. Enfin, il y avait une statue avec plein de bras, chaque bras portant un objet tranchant, contondant ou encombrant. Le groupe se tourna vers Shimaru.


"Bon…" (Maes)
"Il y a un truc qui ressemble à des échecs là-bas… Quelqu’un sait bien y jouer ?" (Ardanel)
"…" (Tous)
"Convenablement. Mais sans plus." (Kamashiro)
"Hmm… Je sais jouer pas mal aux échecs, je me charge donc de ça. Les autres font quoi ?" (Ardanel)
"Tu es pour qu’on se sépare alors ?" (Datenshi)
"Oui, on sera plus tranquille, et après tout, on est pas si loin les uns des autres…" (Ardanel)
"Mouais… Je n’aime pas ça, mais vas pour nous séparer." (Shimaru)
"Je me charge de la poutre." (Maes)
"Sur ?" (Ishima)
"Oui, vu que c’est du bois…" (Maes)
"Ok, je vais voir l’autre type devant une table moi." (Kamashiro)
"Je m’occupe de la partie avec les bassins et les pièges." (Shimaru)
"Et le reste ?" (Makaya)
"Faites comme vous le sentez." (Shimaru)

Je partis donc sur la gauche, accompagné de Tetsuya, Ishima et Makaya, pendant que le reste du groupe partait à droite. L’homme entouré des curieuses chimères nous interpella alors pendant que des silhouettes encapuchonnées venaient vers nous en glissant sur le sol. Drôles de chimères…

"Ahahahah, pauvres fous, vous avez choisi la voie de la mort… Mes Détraqueurs vont vous éliminer !! Ils sont si effrayants qu’ils ôtent toute joie de vivre, tout entrain, et… Mais arrêtez !!" (Maître des zombies)

N’écoutant que notre instinct, nous avions tranchés (By Tetsuya), découpés en petits morceaux (By Ishima), etouffés sous les cheveux (By Makaya), ou encore disséqués (By Ardanel) les curieuses chimères qui s’avéraient incapables de se défendre. Une vraie boucherie. Je remarquai quelles n’avaient plus d’yeux. Curieux… Je continuai d’avancer et quittai mes trois compères pour rejoindre l’homme attablé, pendant que le type au milieu des zombies nous traitaient de sans cœur, de sadiques et d’autres choses…

"Bienvenue. Je suis Le Champion d’échecs, Karry Gasparov. Si tu me bats, je te donne ma clé, si tu perds, tu meurs." (Gasparov)
"Quel échange honnête." (Ardanel, railleur)
"Que veux-tu, c’est toi l’intrus." (Gasparov)
"Hmm… Qu’est-ce qui m’empêche de te faire avouer par la force ou est la clé ?" (Ardanel)
"Rien. Je peux même te le dire dès maintenant. La clé est dans le jeu d’échec. Le système pour l’ouvrir est simple. On s’assoit à la chaise, on est attaché, et celui qui perd est électrocuté." (Gasparov)
"Sympathique…" (Ardanel)
"Ensuite, l’échiquier s’ouvre et libère la clé, pas avant." (Gasparov)
"Et bien… Jouons." (Ardanel)

Je m’installai, et aussitôt des sangles s’enroulèrent autour de moi et m’attachèrent. Je pouvais bouger la tête et un bras seulement. Bon. J’avais les noirs. Je regardais ce qui se passait alentour. Ma position était en surplomb, à peu près au centre de l’arène, et je pouvais donc voir tout mes coéquipiers.

"B4-D4." (Gasparov)

Merde… Jouer et observer les autres à la fois, ça va être dur… Heureusement, ce type ne me semblait pas très fort…

"G8-F6." (Ardanel)

J’observais Kamashiro qui jouait contre un autre type. Il enlevait des bâtonnets d’un plateau. Je reconnus le jeu, classique, ou on peut enlever 1, 2 ou 3 bâtons à la fois et ou celui qui est le dernier à enlever un bâton perd. La tactique pour gagner est simple. Il suffit que l’adversaire ait (3n+1) bâtonnets devant lui. S’il en enlève 1, on en enlève 3, s’il en enlève 2, on fait de même, et s’il en enlève 3, on en enlève 1. Ainsi, on est sur de gagner. Manifestement, Kamashiro avait trouvé ce truc, car il jouait très vite derrière l’homme, et finalement, je vis un éclair, puis un Kamashiro triomphant prendre quelques choses sur la table et partir plus loin…

"A1-A4." (Gasparov)
"Et bien voilà qui est étonnant !! Le Maître du Jeu des bâtons a été défait à une vitesse record !!" (Jeu du sort)

L’homme sur le balcon commentait notre situation… Curieux. On aurait dit que nous étions de faire un jeu pour divertir les zénithiens.

"Ahaaa, un jeune inconscient se lance sur les passerelles de Larä Kroft, la déesse de la chance. Pourra-til déjouer les pièges et les animaux féroces qui jalonnent le parcours ?" (Jeu du sort)
"C8-G4." (Ardanel)

Je prit le cavalier ennemi, au sacrifice de mon fou, et observais Shimaru. Il avançait tranquillement sur les passerelles. Il sauta soigneusement au dessus du feu, passa sans broncher sous forme liquide sous les lames qui sifflaient, mais se fit happer par une sorte de requin géant alors qu’il sautait d’une passerelle à un autre.

"Ohoh… Il est bien imprudent… Ca m’étonnerait qu’on le revoit… Une clé de perdu pour ses coéquipiers…" (Jeu du sort)

Je vis alors un requin jaillir de l’eau, traversé les yeux gracieusement, et retomber au milieu des lames qui le hachèrent en sushi tranquillement… Shimaru sortit de l’eau en grommelant, tout en envoyant bouler quelques autres bestioles qui avaient la bêtise de l’attaquer. Il avait choisi le bon chemin. Il arriva rapidement au bout et pris la clé, puis rejoignit Kamashiro.

"D6-C8." (Gasparov)
"E5-E6." (Ardanel)

La partie s’avérait plus ardue que prévu. L’homme sacrifiait ses pièces très souvent, sans regarder aux conséquences, mais ce faisant, il parvenait à isoler mes mouvements d’attaque, et à neutraliser, voire prendre mes propres pièces.

"B8-D8." (Gasparov)
"Hé bien que voilà !! Déjà deux Tsukiyiens qui ont triomphé !! Etonnant !! Mais regardez !! Un autre s’attaque contre l’invincible statue à six bras Chie-va. Ca va chier dans la colle !!" (Jeu du sort)
"C’est quoi cette expression de merde… F8-H6." (Ardanel)

Je tournai la tête. Effectivement, Ishima affrontait la statue. Celle-ci était armée d’un sabre, d’une massue, d’une saucisse de francfort, d’un chalumeau, d’un club de golf et d’un traversin. Ishima, pour sa part, avait un sabre court dans la main. La statue était rapide, rien à dire. Elle tapait de toutes ses forces sur Ishima avec ses six bras, et ne lui laissait pas de répit. Celui-ci esquivait facilement, mais ne parvenait pas à percer la garde de son ennemi. Il adopta finalement la tactique dit du « moindre mal ». Il se laissa toucher (coup de traversin sur l’épaule et de saucisse sur la tête), et frappa en retour, mais sans parvenir à blesser la statue. Il recula, et je le vis marmonner…

"Haha, difficile de trancher une statue hein ? Tu vas te faire recouvrir de graisse de porc, de plumes, être brûler, trancher, assommer et fracasser, et tu ne peux contre-attaquer, car… QUOI !!" (Jeu du sort)
"E5-D3." (Gasparov)

Pendant que le commentateur débile parlait, Ishima était passé au travers de la garde de la statue, et avait utilisé le Raiton pour faire exploser les bras de celle-ci. A présent, il faisait sauter sa tête. Il prit la saucisse de la pointe de sa lame, la fit rôtir sur le chalumeau, puis récupéra la clé au milieu des débris fumant et s’en alla en mangeant rejoindre les deux autres.

"F3-A3. Echec au roi." (Ardanel)

Je pris le fou adverse, et vit avec plaisir mon adversaire grommeler. Ma tour allait être prise, mais peu importe. Je tournais la tête vers la droite. Maes traversait le gouffre sur le tronc, se méfiant visiblement, en attente d’un piège. Celui-ci vint sous la forme d’un brusque mouvement du tronc d’arbre, insuffisant toutefois pour déloger mon coéquipier. L’arbre se mit alors à tourner à toute allure sur lui-même. Maes sauta en l’air et fit quelques signes. S’il retombait sur un tronc tournant à cette vitesse, il allait être projeté dans le gouffre !! Mais des branches poussèrent du tronc et se plantèrent des deux côtés des murs du gouffre, immobilisant le tronc. Maes traversa tranquillement, prit la clé, et rejoignit les trois autres.

"Ca alors, un Mokuton… Hé bien, déjà quatre personnes sont passées, c’est surprenant !! Allons jeter un œil sur le plateau d’échec… Hmm, manifestement, c’est équilibré, on reviendra plus tard… Tiens, regarder, un sabreur qui attaque les zombies." (Jeu du sort)

Je me tournai vers la gauche et vit Tetsuya dans l’espèce de reconstitution de cimetières, en train d’observer d’un œil torve des chimères sortant des tombes. Je le vit parler mais ne put entendre ce qu’il disait. Il était trop loin et parlait calmement. Ce n’était pas le cas de son interlocuteur en revanche, qui hurlait comme si sa vie en dépendait…

"Comment ça pitoyable !! Ce sont de super-zombies, capables de vivre 24 heures sous la terre sans respirer !!" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"On s’en fout de leur aspect. C’est pas grave qu’ils aient les cheveux crades, ils utiliseront du shampoing Dop-ans, c’est tout." (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Hein, leur aspect général ? C’est pas grave s’ils pourrissent… Des corps, y en a tout le temps… Et je suis sur que leur vision te gêne."
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"COMMENT CA TU T’EN FOUS !! Non, je suis sur que tu es terrifié mais… Hééé, arrêtes de découper mes zombies en morceaux !!" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Oui, je sais que ce sont des chimères, mais je préfères les appeler zombies." (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"ET ALORS ? On s’en fout qu’aucun ne ressemble de près ou de loin à des humains. Regarde ce cochon !! Il est pas terrifiant ce cochon, hein ? Ou le lapin alors ? Non ? C’est un vrai crétin pourtant…" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Comment ça ils sont tellement faibles que c’est ennuyeux !! Arrêtes de dénigrer mon travail !!" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Non, non et non !! Tu ne feras pas la sieste !! Mes zombies sont trop dangereux pour ça...." (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"S’il te plaît, arrêtes… Viens te battre au moins..." (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Non, je me plaindrai pas si tu les découpes…" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Haha !! Tu reconnais la force de mes zombies !! Tu refuses de dormir tout en les affrontant !! A l’assaut Powers Rats-Geurs, en avant, Spider-cochon !! Go, Carton-souris !!" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Quoi trois secondes ?" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Mais… Comment tu peux battre la ligue des Zombifiés en trois secondes seulement ? T’es pas humain ?" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"La clé ? Ouais, je l’ai mais…" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)
"Non, attends… Je.. Euh… Zombies, à l’aide !!" (Maître des Zombies)
"*voie assourdie*" (Tetsuya)

Manifestement, les chimères-zombies n’étaient pas très dangereuses. Tetsuya les élimina rapidement, ainsi que leur maître, et s’en vint rejoindre le reste du groupe avec sa clé. Je me concentrai sur ma partie. Pour l’instant, ça allait, même si la plupart de mes pièces se retrouvaient coincés… J’allais devoir sacrifier du monde.

"Plus que trois, mais ceux-là sont mal engagés !! Regardez !! Dans la maison hantée, Le Maître Invocateur a lancé les fantômes sur les trousses du chevelu !!" (Jeu du sort)

Je tournai la tête malgré moi, distrait par ce foutu commentateur. J’aperçus le donjon par la fenêtre. Il y avait marqué en gros : « Donjon de Naheulbeurk and Barjow » sur la porte, et à l’intérieur, Makaya affrontait diverses créatures étranges et objets mouvants. Du moins en apparence. J’entendis soudain un hurlement et le genjutsu disparut. Il y avait juste un homme. Le fameux invocateur surement, qui courait à toute vitesse pour échapper à une grosse boule noire qui roulait vers lui. Las, il fut trop lent, et j’eus presque pitié lorsqu’il disparut sous les cheveux. La boule changea alors de forme, et on eut finalement Makaya, lance levée, tenant l’homme un peu devant lui, maintenu en l’air, jambes écartés, par ses cheveux…

"Oser faire un genjutsu sur moi, le dieu de la raclette… Tu vas payer cet affront impie, et tu sauras qu’il ne faut plus attaquer les dieux !! Lattage !!" (Makaya)
"OUAILLLLLE !!!" (Invocateur)
"Mais, mais… Cet homme est inhumain !! Comment ose-t’il frapper les bijoux de famille !! C’est absolument anti-fair-play." (Jeu du sort)

Je me reconcentrai sur la partie, mais…

"Ou est la clé ? Lattage préventif !!" (Makaya)
"OUAILLLLLE !!! Elle est là, par terre, là !!" (Invocateur)
"Menteur, je la vois pas, Lattage !!" (Makaya)
"OUAILLLLLE !!! Là !! Il y a un genjutsu dessus." (Invocateur)
"QUOI ? Tu as osé refaire un genjutsu ? Lattage !!" (Makaya)
"OUAILLLLLE !!! Non, c’est avant le premier…" (Invocateur)
"M’en fout, Lattage pour la route !!" (Makaya)
"OUAILLLLLE !!!" (Invocateur)
"MAKAYA BORDEL !! J’ESSAIE DE ME CONCENTRER !!" (Ardanel)

Makaya relâcha enfin l’homme et le laissa gémissant sur le sol pendant qu’il prit la clé et rejoignit le groupe.

"Hé bien et bien… Les noirs sont drôlement mal partit dites moi !!" (Jeu du sort)

J’observais le jeu et vit qu’il avait raison. J’avais sous-estimé mon adversaire, ou alors il était plus fort que moi. J’avais plus de pièces que lui, mais quasiment toutes mes pièces étaient coincés. Si j’en bougeais une, elle serait prise aussitôt… Bon sang, j’étais mal là… Mon adversaire me regarda narquois… Il est plutôt bon en fait. Bon, et bien… Aux grands maux les grands remèdes. Je pris un senbon dans ma sacoche, et le lançai dans le genou de mon adversaire, sous la table.

"Aïe !! Bordel, c’est quoi ça ?" (Gasparov)
"Un senbon avec un somnifère. Tu as intérêt à jouer vite à présent…" (Gasparov)
"Minable lâche…" (Gasparov)
"Tout de suite les grands mots… Je suis un ninja très cher, pas un gentleman." (Ardanel)
"…. D4-D7. Echec au roi." (Gasparov)

L’homme n’était pas ninja. Il avait du mal à se concentrer avec la douleur, et le somnifère allait y ajouter. Il avait raison. C’était lâche et minable, mais peu importe. Je dois gagner à tout prix. Je ne tiens pas à être électrocuter. Je tournai la tête vers Datenshi. IL était toujours perdu dans le labyrinthe. J’en vis aussitôt la raison. Il n’y avait pas de chemin entre l’entrée et la sortie, et aucun menant à la clé non plus. Je me sentis d’un coup beaucoup moins lâche… Datenshi, distrait pas divers monstres (araignées géantes, espèces de gros scarabées rouge vifs, quelques zombies de toutes les couleurs chantant « Tele-groupies », etc…), et apparemment du genjutsu, ne remarquait rien. Toutefois, il résolut le problème en utilisant le hakke pour traverser les haies, prendre la clé, et sortir du labyrinthe. Bon, il ne manquait plus que moi…

"G7-G1." (Ardanel)
"… Mal… E3-D5." (Gasparov)
"D5-A2. Echec et mat." (Ardanel)

L’homme regarda d’un regard vide le plateau, puis s’endormit. Il mourut électrocuté, mais en dormant, mort peut-être plus miséricordieuse… Je pris la clé et rejoins les autres.

"Encore le dernier…" (Makaya)
"La ferme…" (Ardanel)
"Je dois avouer que je n’en revient pas !! Ils sont passés tout les huit !! Et bien, passons aux choses sérieuses… J’arrives !!" (Jeu du sort)

Utilisant les huit clés, nous ouvrîmes la lourde porte blindée. Derrière se trouvait une armée de zombies, rejoint par Jeu du Sort. Le combat s’engagea. Mais ces zombies là étaient autrement plus forts que les Détraqueurs ou les Powers Rats-geurs. Certains courraient partout à toute vitesse, avaient des griffes longues et acérées, étaient vifs et possédaient de merveilleux réflexes. D’autres étaient plus lents, mais supportaient tout les coups, et utilisaient des affinités. Bref, c’était le bordel. Je vis Shimaru utilisé de l’eau, et Tetsuya du feu, ce qui provoqua de la vapeur, mais je ne suis pas sur que c’était volontaire. Puis un zombie tenta de me décorer d’une griffe sur le torse en forme de virgule horizontale. J’évitai l’insulte, et lui tranchai la tête. Je me jetai dans la mêlée… J’esquivai un pied, que je tranchais, vit une grosse boule de poil, que je tranchais aussi pour dégager le passage, et trucidai un zombie « rapide » pendant que Makaya m’insultait pour avoir fait foiré son attaque. J’esquivai le Reecom Kick qui envoya alors valser trois zombies, sans savoir si j’étais la cible ou pas. Je jugeai plus prudent de m’éloigner en voyant Makaya porter un regard hargneux sur Ishima et moi qui combattions côte à côte.

Rapidement, le combat tourna à notre avantage, et je m’approchais de Jeu du sort, qui combattait Maes. Il était rapide, mais ne semblait pas contrôler d’affinité… Finalement Maes lui porta un grand coup à la tête, et il s’effondra. Ishima en profita pour le transpercer.


"Idiot !! On pouvait l’interroger !!" (Makaya)
"Tu parles !! Dis plutôt que tu voulais profiter de lui… Ou tester une raclette humaine !!" (Ishima)

Pendant que nos deux coéquipiers s’expliquaient, je m’approchais du mourant, à l’imitation du reste de l’équipe.

"Hé, réveille-toi.. Je veux te dire un mot ou deux…" (Shimaru)
"Mon nom… Mon nom est…" (Jeu du sort)
"Tu l’as déjà dit : Jeu du sort." (Kamashiro)
"Non. Mon vrai nom est… Vol d’alouette !!" (Jeu du sort)

Et l’homme expira. Drôle de type. Le groupe poursuivit alors son chemin. Nous suivions un couloir lugubre, peu éclairé, mais sans piège cette fois… Finalement, nous débouchâmes dans ce qui semblait être un forêt... Oui, une forêt intérieure. Makaya s’élança en avant et hurla.

"Je suis le roi du monde !! A genoux fidèles sujets !!" (Makaya)
"Il arrête jamais ?" (Shimaru)
"Non. Jamais." (Kamashiro)
"A nous les Boyaux de fort Pecquenos !!" (Makaya)
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:26

Makaya a écrit:
Mais decidemment…quelle taile faisait donc cette base du Zenith ? Ils devaient vraiment avoir des moyens colossaux pour construire une base souterraine aussi imposante, a deux pas d’une des puissances shinobis de Yuukan avec, entre autres, a l’interieur…Une foret ?

Il y’avait devant nous une espece de jardin animalier immense, dans laquelle broutaient paisiblement des vaches a quatre tete.

En gros, a vue de nez, une foule d’especes animales variées etaient presentes, mais toutes alterées par l’esprit malsain du Zenith. Sur chacuns des animaux on pouvait apercevoir une partie qui ne lui était pas propre, des excroissances etrangeres et des comportements inhabituels. Des chimeres…en fait rien de quoi s’extasier : ces saloperies nous filaient le train depuis que nous avions penetrés dans la base.

« Bon on arrete la !! C’est quoi ce…ce zoo rempli de chimeres ? (Makaya)
-Je te conseille de baisser le ton…ca serait quand meme dommage que toutes ces charmantes betes nous deboulent dessus parce que Makaya s’est mis une fois de plus a brailler contre le sort. (Tetsuya)
-Tetsuya ? Tes paroles sont pleines de bon sens…mais la je t’emmerde. (Makaya)
-Humm…Il faut qu’on traverse cette vaste entendue bourrée de chimeres sans se faire reperer. Déjà qu’on commence tous a fatiguer apres les tres nombreux combats ca et la, et enfin les sous lieutenants du Zenith…Il faut qu’on economise nos forces. La discretion est donc de rigueur. (Kamashiro)
-Oui…tout le monde ici saura se dissimuler aux yeux des chimeres ? (Shimaru)»

La plupart des Chuunins et Juunins hocherent la tete. Arrivés a ce niveau, ne pas connaitre le henge -la base- était quand meme mal vu. Tout le monde avait un air suffisant sur le visage genre « Bwahaha on forme l’elite, ne pas connaitre le Henge, ca serait quand meme un comble ! »
Et puis…Datenshi leva la main.

« QUOI ? DATENSHI TU NE MAITRISES PAS LE HENGE ? Mais attend…Cette technique est ultime pour aller mater dans le bain des….rhoo ca va vous autres arretez de me regarder comme ca. Pourrissez plutôt Datenshi. (Makaya)
-C’est vrai Daten ? (Maes)
-Ben le Genjutsu n’a jamais été mon fort…Modifier son apparence aux yeux des autres…j’ai toujours trouvé ca non glorieux, et plutôt inutile. Bon maintenant qu’on y est( Datenshi)
-Grmlflf…haha…hahaha… (Maka)
-Maka, ta gueule (Datenshi)
-HAHAHAHAHA !! Déjà que dans mon estime toi et ton taré de coloc vous etiez déjà assez bas dans mon estime…a l’instar de votre taille réelle…Avec la chute que tu viens de faire la, tu vas pouvoir trouver du petrole !! (Makaya)
-Ce n’est pas grave…Je nous dissimulerai toi et moi avec un genjutsu. Il suffira qu'on reste en contact l'un et l'autre, afin que je t'insuffle de mon chakra pour te dissimuler…Ishima se chargera de distraire l’attention des monstres les plus menacants avec ses propres jutsus de dissimulation. (Shimaru)
-Bon okay, c’est bien beau tout ca Shimaru, mais on va ou comme ca ? (Ishima)
-Kama ? (Shimaru)
-Vu la configuration de cette espece de serre a chimeres…Une issue ici coté parc d’epreuves pour lacher les nouvelles experiences…donc il y’a forcement d’autres sorties ici, afin de piocher dans le lot des chimeres, et de les utiliser aux quatre coins de la base, comme ils ont fait avec nous, lorsqu’ils ont lachés les chiens. (Kamashiro)
-Donc on avance, et on verra sans doute une sortie ? (Ardanel)
-C’est ca…(Kamashiro)
-Alors en route (Shimaru)»


Datenshi se rapprocha de Shimaru non sans m’avoir longement devisagé, puis il posa sa main sur son epaule. Notre chef effectua une serie de signes et soudain ils semblerent progressivement s’effacer du decor. On ne distinguait que leurs empreintes de pas dans l’herbe qui constituait le sol du parc. Ishima fit de meme et disparut a son tour. Tetsuya effectua une transformation lui donnant l’apparence d’un gros loup menacant, doté d’ailes. Maes opta pour imposant lezard bariolé, dont les couleurs feraient surement fuir les chimères trop curieuses. Ardanel se changea en rapace des montagnes, avec des serres exagerement grandes et tranchantes. Mon acoylte mahousard prefera l’apparence d’un singe a quatre bras, extremement agile, mais avec un pelage etrange, qui semblait s’apparenter a un polo rose. Quand a moi je me transforma en une petite boule de cheveux, doté de 6 pattes situées sous la touffe.

«… (Ardanel)
-Maka, c’est quoi cette transformation a deux balles ? (Tetsuya)
-Aaah un loup qui parle !! Euuh ben quoi ? C’est mini moi, version chimere! (Makaya)
-Le Zenith a l’esprit tordu…mais de la a créer une creature aussi…moche et inutile…(Ishima)
-Ishima je t’emmerde !! (Makaya)
-On t’a déjà dit de ne pas brailler…(Ardanel)
-Je vous emmerde et je veux retourner a ma maison, alors faites pas chier, et on avance.(Makaya)
-… (Ardanel)»


Et la troupe eclectique se mit en marche. Nous decidames de nous eparpiller pour qu’on ne se fasse pas reperer. Un groupe de chimeres soudées formé d’un loup, d’un lezard, d’un singe fashion, d’un machin velu et d’un aigle qui volait par-dessus tout ce monde, ca semblerait etrange. Nous adoptames donc une formation en ligne, plutôt espacée, et nous commencames notre traversée du Parc aux Chimères, tout le monde adoptant une demarche menacante, afin de dissuader les autres aberrations de nous chercher des noises. Quelque part autour de nous, Shimaru, Datenshi et Ishima rodaient…


Cela faisait maintenant une centaine de metres que nous marchions, aux aguets…Le paysage était d’un morne : une grande bulle de verre qui s’etendait a perte de vue , et a l’exterieur de cette verriere, des murs de pierre. Heureusement que les creations du Zenith etaient la pour nous changer les idées. La perspective de deambuler au milieu de ces betes qui nous auraient ecorchés vifs si nous avions notre apparence, était plutôt grisante…a cela s’ajoutait un interet zoologique non negligeable…partout des animaux deformés. Beaucoup d’ailleurs etaient morts, surement du aux mauvaises manipulations du Zenith. Nombre de ces cadavres de chimères etaient devorés par d’autres.
Mais la diversité était frappante…Il y avait des chimères de la taille d’une main, d’autres qui faisait plusieurs metres de haut…Certaines etaient solitaires, d’autres evoluaient en groupe…Mais en definitive rien de dangereux. Jusqu'à ce que…

« STOP!! (Shimaru)
-Hein ? Qui a parlé ? (Maes)
-C’est moi, Shimaru…arretez vous tout le monde…Quelque chose ne va pas… (Shimaru)
-Quoi donc ? Une chimere agressive ? Un Zenithien en maraude ? Makaya est subitement devenu intelligent (Ishima)
-Makaya ta gueule (Ardanel)
-Mais…je n’ai encore rien dit !! (Makaya)
-Justement je prevois…qu’est ce qu’il se passe Shim? (Ardanel)
-Regardez la…a deux heures…un groupe d’ennemis…restez sur vos gardes. (Shimaru)
-Des ennemis ? Ou ca, je ne vois rien sinon un groupe de poulets. (Datenshi)
-Justement !! Ce sont surement eux les ennemis !! (Shimaru)
-Shimaru…ce sont des poulets…des pou-lets. Des Poux-laids on pourrait meme dire…Vous avez vu leur tronche ? (Datenshi)
-C’est pas la tronche qui me sidere…ces poulets ont quatre culs !! Regardez ca !! (Makaya)
-Oui !! Et c’est surement ca le piege !! Pourquoi le Zenith s’efforcerait de créer des poulets a quatre culs, sinon pour en faire des armes de destruction massive ? (Makaya)
-Shimaru…ce sont des poulets. (Datenshi)»

Mais notre chef ne voulait visiblement rien entendre. D’apres lui, ces poulets etaient la pour nous tendre une embuscade…peut etre etaient ils sous l’influence d’un genjutsu ? Si on les approchait trop, ils pourraient se transformer en monstres bien plus coriaces et nous peter la gueule…

« Non mais prenez cela au serieux…la presence de ces poulets n’est pas la par hasard. (Shimaru)
-Shimaru… ce sont des poulets…(Datenshi)
-Ecoutez, il faut qu’on aille voir…Ishima vas y! (Shimaru)
-C’est un peu la honte quand meme...(Ishima)
-Ne discute pas !! (Shimaru)
-Psst Ishima…un conseil, il crise rarement mais quand il est dans cet etat, cherche pas. Va buter ses poulets et on avance…(Datenshi)
-Grmbl… (Ishima)»


Tsukiyo s’était donc stoppé a une dizaine de mètres du groupe de poulets qui déterraient des vers dans le sol. Ardanel s’était posé dans un arbre, Tetsuya s’était couché dans l’herbe…nous attendions…Soudain un poulet fut decapité. Puis un autre, et encore un autre, par un ennemi invisible. C’est alors que les poulets restants se rendirent compte de ce gallinocide. Immédiatement ils pointèrent leurs quatre fessiers vers le ciel. Ceux-ci s’ouvrirent et un son tonitruant en sortit :

« ALERTE !! ENVOYEZ LES MOUTONS KAMIKAZES !! »

Ishima mit fin au hurlement anal provenant des poulets, pendant que Shim repetait sans cesse : « J’avais raison !! Vous avez vus !! ». Soudain une grande explosion retentit a quelques mètres de nous…puis une autre…Nous leverent nos tetes vers le ciel et nous vimes un escadron de moutons volants planer au dessus de notre position…puis ils effectuerent chacun leur tour un vertigineux piqué vers le sol, et s’ecraserent en explosant vers le sol. Nous primes immediatement la fuite, cherchant refuge sous la frondaison des arbres

« PUTAIN C’EST QUOI CE DELIRE ?? (Makaya)
-Ce sont des moutons explosifs. Ils vivent dans le blizzard…des qu’on les touche, ils explosent…seulement le Zenith les a dotés d’ailes!! (Ardanel)
-Okay mais…Attention Maes !! (Tetsuya)»

Notre ami qui caracolait devant sous son apparence de lezard s’effondra, comme assommé. Nous nous réunîmes a coté de lui et constatâmes qu’il n’était que sonné. Puis ce fut au tour de Kamashiro de s’ecrouler au sol. Mais cette fois ci, nous vimes ce qui l’avait attaqué : un filin jaune et noir disparut dans les arbres…Ishima n’avait pas quitté la scene des yeux, et toujours invisible, il grimpa. Quelques secondes plus tard, le cadavre d’une chimère tomba dans le sol, dans un dernier « Houba »

Elle était jaune, mais tachetée de gros points noirs…On aurait dit un gros singe, mais avec une queue extremement fine, et démesurément longue. Nous ne cherchâmes meme pas a savoir ce que c’était.

La course reprit donc, avec au dessus de nos tetes les moutons kamikazes qui s’ecrasaient au petit bonheur de la chance. Puis la foret s’éclaircit de plus en plus, jusqu'à deboucher sur un petit lac. Au bord de celui-ci se tenaient de petits etres plus etranges les uns que les autres : un ecureuil dans une combinaison blanche, un homard se tenant sur ses pattes arriere et qui semblait faire des calculs, une etoile de mer vetue d’un short vert, et enfin une eponge carrée en costume marron.

« D’un point de vue scientifique, c’est extraordinaire…ils ont reussi a donner vie a une eponge…(Ardanel)
-C’est si extraordinaire que ca ? Moi en general les eponges je m’en sers pour recurer mes chiottes…je sais pas si elles apprecieraient d’etre humaines a ce moment…(Makaya)
-Tuons les, on ne sait jamais…je suis degouté a vie des poulets de Shimaru, je prefere prendre mes precautions (Maes)»

Nous approchames donc doucement du rassemblement des etres mi animaux, mi humains. Mais l’eponge sentit que nous n’etions pas ce que voulions paraitre, et tendit une spatule vers nous. Aussitôt, toutes les autres créatures saisirent des sortes de sandwiches, et les jeterent avec force sur nous. Kamashiro fut souillé par le jus qui degoulinait de ces projectiles alimentaires…puis il se rendit compte que son pelage fumait…

« Aaargh !! la sauce est corrosive !! (Kamashiro)
-Saute dans l’eau !! (Datenshi)»

Il s’executa, et se baigna afin d’oter la substance toxique…seulement une troupe de chimères humaines en short rouge sortirent des sous bois en courant. Elles plongerent dans l’eau avec l’aisance et avec la rapidité d’un dauphin (elles avaient d’ailleurs un aileron sur le dos, et les doigts palmés) et ils nagerent vers Kamashiro, qui ne voulant pas se faire attraper par des chimeres bodybuildés et siliconées, sortit de l’eau a tout vitesse. Pendant ce temps, nous avions repris nos apparences normales et nous tranchions du crabe, du poisson et évitions tant bien que mal cette intifada de bouffe. Au dessus de nous, Ardanel tranchait les moutons avec ses grandes griffes, plongeant vers eux, puis reprenant immediatement de l’altitude pour ne pas etre pris dans le souffle de l’explosion.

Puis la bataille prit fin et nous fîmes tous une pause au bord du lac.
« J’en ai marre…c’est quoi cette foret de conte de fées ou des chimères ont l’apparence de surfeurs velus ? (Makaya)
-Il faut qu’on sorte d’ici en vitesse, moi aussi je commence a saturer. Pendant la bataille je me suis fait mordre par un escargot qui faisait « miaw » (Ardanel)
-Pourtant je ne distingue toujours pas de sortie…(Kamashiro)
-Il faut continuer dans ce cas. Reprenez vos apparences, dissimulez vous de nouveau et surtout : EVITEZ LES POULETS !! (Shimaru)»


La marche continua donc…Avec toutes sortes d’ennemis incongrus, qui semblaient de plus en plus nombreux a percevoir nos subterfuges :
-Un canard armé d’un poireau vint nous assaillir en hurlant « CANARTICHOOOOOO »
-Des nains bleus vetus de blanc nous reperèrent, mais plutôt que de nous attaquer, ils nous proposèrent de fumer de l’herbe qu’ils faisaient pousser non loin. Ardanel examina ces feuilles et decreta que si nous acceptions leur offre, nous nous mettrions a rire stupidement sans pouvoir nous arreter.
-La marche fut stoppée par un individu etrange, qui passa devant nous en sautillant, un grand sourire sur le visage. Il portait un bonnet de père noel
-Nous croisames des sortes d’oiseaux qui pompaient pour une raison qui nous echappa
-Un gorille geant croisa notre route, avec une femme dans ses pattes qui hurlait. Nous faillimes intervenir afin de la sauver, mais apres avoir bien examinés la bete, nous remarquames que cette femme était en fait un doigt du gorille
-Nous esquivames le passage d’une chimere humanoide verte, qui parlait avec un ane qui affirmait adorer le clafoutis.
-Et enfin, un serpent failli nous capturer dans un genjutsu, en emettant un son captivant qui ressemblait a s’y meprendre a « aie confiaaaaaaaaance »


Je n’en pouvais plus…j’etais sur le dos de Maes sous ma forme de petite boule velue, les pattes repliées sous mon corps capillaire…Lui marchait sans flechir, a travers un troupeau de chameaux qui semblaient completement bourrés. Datenshi s’eloigna un peu de Shimaru et nous pumes le voir en train d’entailler une des bosses de ces animaux a l’aide d’un kunai. Un flot de liquide odorant s’en echappa. Datenshi gouta et nous prevint que c’était du saké.
Finalement j’emporterais bien un de ces bestiaux avec moi. Mais Shim refusa que j’en dresse un…

Puis au bout de deux heures dans cet enfer peuplé de monstruosités, nous vimes enfin le chemin de la redemption. Une imposante porte se profilait au loin. Vu sa taille, n’importe quel truc qui vivait la dedans pouvait passer par la…Mais aucune chimère n’était visible dans le perimètre de la porte. Saisissant l’occasion, nous nous precipitames vers cette sortie inesperée : Un loup a l’air mauvais qui galopait a toute allure, s’aidant de ses ailes pour faire de plus grandes enjambées, un singe rose qui bondissait d’arbres en arbres, un aigle qui cherchait des courants ascendants pour s’elever et un lezard qui courait avec une touffe parlante qui hurlait « Taïaut !! Sus !! Mortecouille !! »

Et arrivés a quelques mètres de la porte, les illusions prirent fin. Chacun reprit son apparence, des que nous eumes traversés une barriere invisible. Maes s’effondra sur le sol, parce que j’etais lourdement assis sur son dos.

Ce qui était surprenant, c’est que tous les subterfuges avaient été annulés au meme moment. E
« Restez sur vos gardes… je n’aime pas ca…(Shimaru)
-Tiens tiens tiens…Shimaru Maboroshi !! Tu as grandis depuis notre derniere rencontre…Tu as fait un tour chez le coiffeur ? (Ketsuo)
- Qui est ce gus Shimaru ? (Datenshi)
-Ketsuo et…Toguro ? (Shimaru)»


En effet un homme venait d’apparaitre de nulle part. Il était vetu d’une longue blouse blanche. Ses longs cheveux gras tombaient sur ses epaules, et encadraient un visage taillé a la serpe, qui laissait apparaitre des yeux marqués de cernes, et un sourire mauvais. Il ne regardait que Shimaru, semblant se fouttre royalement du reste du groupe…Mais lorsque nous vîmes Tetsuya a nos cotés se raidir, nous nous rendimes compte de la presence d’un autre type qui venait d’apparaitre, sortant des sous bois.
Il était plutôt grand et avait l’air vachement lugubre. Le genre de type a degouter une mariée le soir de ses noces. En revanche je voulais l’adresse de son tailleur : bien qu’habillé tout en noir, il avait une classe indiscutable, rehaussée par ses fines lunettes rectangulares, legerement teintées.

Le second homme vint se placer aux cotés du type en blouse et tous deux nous devisagerent tous.
« C’est donc ca Tsukiyo ? L’organisation depechée par les kages des differents villages ninjas pour nous nuire ? Vous avez fait peau neuve on dirait…En revanche Tetsuya Nomura est toujours la…tu as changé de style…(Toguro)
- Si ils sont arrivés jusque la, ils ne sont pas completement a prendre a la legere…J’ai hate de constater de leur progrès héhé…(Ketsuo)
- Tu parles ! Pour arriver ici ils ont du passer les epreuves stupides de Vol d’alouette. Comment le haut conseil a-t-il bien pu subventionner un projet pareil ? (Toguro)
- Qui etes vous ? (Kamashiro)
- Je me nomme Toguro Kyuuketsuki, lieutenant du secteur 5
- Appelez-moi Ketsuo, lieutenant aussi.
- Bon okay. A huit dessus on devrait pouvoir se les faire sans problemes ? (Datenshi)
- Nous ne sommes pas seuls…Shokujin approche. (Ketsuo)
-AARGH C’QUOI CETTE HORREUR ? (Makaya)»


La terre venait de se soulever juste devant nos deux interlocuteurs antipathiques. Une forme humanoide en sortit et se deplia lentement jusqu'à se redresser entierement devant nos yeux ebahis : La chose était chauve, a moitié nue, totalement difforme et boursouflée et bossue. Devant bien mesurer plus de deux mètres, elle était completement voutée, et bavait abondamment.

« Je vous presente Shokujin…Il n’est pas Lieutenant mais saura s’averer, je n’en doute pas, un adversaire redoutable, qui devrait vous reserver quelques agreables surprises. (Ketsuo)
- Oui, car nous ne sommes pas la pour papoter. Vous etes arrivés trop loin dans nos installations…Votre course s’arrete ici Tsukiyo. (Toguro)
- Je prend Toguro, j’ai une revanche a prendre contre lui…(Tetsuya) »

Tetsuya decreta d’un ton sans appel. Il n’avait pas desseré les dents depuis le debut de l’entrevue. Kamashiro et Maes se proposèrent pour l’assister, tandis que Ketsuo semblait etre l’adversaire tout designé pour notre chef de mission. Intrigué par la blouse du lieutenant, Ardanel proposa son aide.

« ET NOUS ON SE TAPE LE GROS MOCHE C’EST CA ? JE VEUX ME BATTRE CONTRE LE FOSSOYEUR !! JE VEUX LES MEMES FRINGUES !!
-Forcement, passer d’un poncho vert et rose a un costume trois pieces, ca donne envie…Nan Maka, Ishi et moi on se charge du deterré. Comptez sur nous, il ressemble aux zombies qu’on a vus dans le jeu de Jeu du Sort. (Datenshi)
-Grmbl… et dans le recit de notre epopée je dirais quoi moi ? « Les braves Shimaru, Ardanel, Tetsuya, Maes et Kamashiro combattirent d’horribles savants fous et des ennemis stylés, tandis que les braves types Ishima, Datenshi et Makaya se taperent le mec tout droit sorti d’une fosse septique » (Makaya)
-Tiens t’en a ca…Il est déjà bien amoché, t’as qu’a agraver son cas. (Maes)
-Si vous voulez bien vous donner la peine, vu que visiblement vous avez finis de decider qui perira contre qui…(Toguro)
-TA GUEULE !! Tu ne perds rien pour attendre…Kama..Je veux que tu me ramenes sa depouille…Ou plutôt son costard ! Je compte sur toi !! (Makaya)»


La suite n'est pas pour le moment à prendre en compte -> SHIMARU! C'EST QUOI CET EDIT DE CHACAL?


Petite precision: suite a un debat houleux sur l'orientation du RP, ce connard de Ryu666 a reussi a faire supprimer toute une partie de mon texte, pour que ce soit adapté a son RP ci dessous. C'est un enfoiré et si vous le croisez dans la rue, frappez le de ma part, et je vous filerais une pillule.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:26

Ryu666 a écrit:
Quelle poisse... Daten savait y faire avec moi: "une mission de rang S !", "une équipe de oufs des 3 villages, que tu vas adorer !", "des gens de ton niveau !"... Engagez-vous, qu'il disait ! Rengagez-vous !......
Et puis quoi encore ! Une mission de rang S ??? On avait d'abord marché je ne sais combien de temps, pour arriver à notre base. Ensuite, le groupe était partit en vadrouille, à droite à gauche… A chaque fois ils revenaient bre-couilles. La mission avait mis un temps incalculable à démarrer, avant d’entrer dans la base ennemie. « Pfff une mission pareille relève tout au plus du rang B, ils se sont foutus de moi ! » avais-je alors pensé, pas encore conscient de ce qui m’attendait dans la base.
Une équipe géniale ?! A ce moment là, les premières personnes à qui j’avais pensé furent : Datenshi lui-même ; Shim’, l’examinateur plutôt marrant ; et Arda, mon vieil ami. J’avais en partie raison… Mais pourquoi, par le Hot-Dog divin, pourquoi avaient ils recruté le chevelu ? Et comme si ça n’était pas suffisent, Tetsuya était de la partie, ce traitre sans nom, ce déserteur infâme avec qui j’avais commencé à devenir ami… Pffff… Son évocation m’avait donné la gerbe. Bonjour la compagnie. Ardanel semblait justement étonné de la tournure qu’avait prise notre relation : Tetsuya, lui et moi étions plutôt bons amis par le passé, nous formions un cercle de confiance. Aujourd’hui, Ardanel était notre seul ami commun, la seule chose qui m’avait permis, jusque là, de résister à la tentation de le tuer (dans son sommeil, évidemment).
Justement, tiens ! Le tuer… Daten m’avait parlé d’une équipe « de mon niveau ».

C’était surement une blague. Ces tarés étaient tous beaucoup plus forts que moi !!! Et Ardanel y compris… J’étais en plein cauchemar : je détestais l’avouer, mais ces types étaient d’un autre niveau. Même Makaya avait l’air d’être plus fort que moi, maintenant ! Quel ordure, Datenshi s’était foutu de moi, il m’avait pris pour un con et il avait pas tord…

M’enfin, tout ça était il réellement important ? « Oui ! » criait ma fierté, qui en avait tout de même pris un coup. Mais je continuais… de plus en plus motivé, à l’aide d’un cercle vicieux à toute épreuve : mes tripes m’ordonnaient de continuer. Cette mission allait devenir intéressante ! Elle allait prendre une toute autre tournure… Il était important que j’y reste ! Ce sentiment me donnait du courage. Et « plus l’homme a de courage, plus il a de tripes ! », avait dit l’un des plus grands samouraïs, en étripant un ennemi par la torture...
Mes tripes me poussaient à aller au bout, oui. Ainsi que, accessoirement disons, le Kazekage, et Oniromé.... Mais j’aimais me faire croire que j’étais là par ma propre volonté. Cet enfoiré de Kage m’avait ordonné de garder un œil sur mes nouveaux équipiers, et de lui en rapporter chaque faits et gestes. Il m’envoyait, de temps en temps, un messager vautour, pour me donner divers ordres, animal que je devais renvoyer avec un rapport sur les activités de Tsukiyo.
La Communauté des anus... enfin des Illuminatis, je veux dire, s’était, quand à elle, manifestée assez soudainement. Peu avant que Datenshi ne m’aborde, un certain Kadoshi, apparemment chargé de me donner mes ordres et de récupérer mes rapports, était venu à moi, dans les toilettes du QG (mon ancien lieu de travail ^^). Ce type était plutôt doué : je venais justement de réorganiser la défense du bâtiment pour le Kage, et j’aurais moi-même eu du mal à m’y infiltrer. Le type était venu m’expliquer que la Communauté avait eu vent de l’existence d’une organisation, très puissante, suffisamment pour gêner les plans d’Oniromé. Le « Chut-Chut Tagueule » (aussi appelé « Zèzète »), me semble-t-il...
Celle-ci se faisait plutôt discrète, et Oniromé voulait en savoir plus, afin de connaître l’étendue réelle de la menace. Aussi mes ordres étaient-ils de faire croire à une attaque de cette organisation sur Chikara, pour justifier qu’une enquête soit mise en place : en somme, je devais détourner une partie des moyens du village dans l’intérêt de la Communauté.
Il me faudrait ensuite intégrer le groupe de recherche établi (le plus grand et efficace possible, bien évidemment), et informer Oniromé de toutes nos avancées.

A bien y réfléchir, j’avais en grande partie rempli ma mission… Mis à part que ce fameux groupe d’enquête existait déjà, et que je n’avais pas eu à l’intégrer : ils étaient tout bêtement venus me chercher. Avec une veine pareille, j'allais être sacrément cocu !

Dès le départ de la mission,mes objectifs étaient multiples : découvrir un max d’infos sur le Zenith et m’arranger pour que le strict minimum en parvienne aux 3 villages (pour Oniromé), surveiller les agissements de Tsukiyo et éviter d’attirer l’attention de la Communauté sur l’importance de notre organisation (pour le KazeKage), m’assurer que Tetsuya ne survive pas à cette mission (à la fois pour Chikara et pour moi-même), et enfin, faire en sorte que mes amis parmi les autres Chikariottes, ainsi que moi-même, survivions… ça, c’était pour mon compte : aucun ordre ne m’avait été donné de ce coté…

Après que nous soyons arrivés à notre base, une routine s’était installée : je pionçais le jour, et je m’entraînais à piller mes équipiers la nuit. De temps en temps je rejoignais les autres le soir, pour faire une partie de carte. Puis, une fois tout le monde couché, je m’infiltrais discrètement dans la chambre de Makaya, pour m’exercer au Genjutsu sur ses rêves. Je commençais finalement à avoir un niveau correct en la matière, et je signais généralement mes méfaits: à la fin de chaque cauchemar que je lui faisais vivre, il me voyait me marrer en le bombardant de ses excréments jaunâtres, dont il avait badigeonné quelques temps auparavant les toilettes du QG chikariotte... Razz
Le matin au réveil, voir la nuit, quand il réussissait à s’apercevoir du Genjutsu dans son sommeil, il rentrait évidemment dans une rage folle et me cherchait un peu partout dans la base… Mais je prenais mes précaution, je me cachais dans un coin tranquille pour dormir sans être dérangé.

Et chaque soir, le rituel reprenait… Puis, un beau jour, des informations étranges, sur des bestioles géantes trucidées, commencèrent à nous parvenir. Il fallait aller les vérifier. Chose que je n’avais pas envie de faire du tout. Je ne me sentais pas d’être le boulet du groupe, celui qui ralentit les autres et ne leur sert globalement à rien… En somme je préférais laisser ça à Makaya ^^ !


Ainsi, je me portai volontaire pour rester à la base, avec Cam’s : nous étions chargés de nous occuper du reste de l’organisation, pendant que l’autre partie de l'équipe principale allait sur le terrain.
En somme, je jouais les chiens de garde…
De mon coté, je n’étais pas complètement inactif pour autant. Je peaufinais la défense de Tsukiyo, j’envoyais des équipes secondaires en reconnaissance un peu partout dans Yuukan, pour récolter des informations sur la Zezete (ces types semblaient en avoir bien besoin... ^^), et j’échangeais des informations avec le Kage, concernant les activités de notre organisation. D’un autre coté, je bloquai immédiatement toutes les infos concernant la Zezete : après tout, nous nous en occupions très bien tous seuls, alors si ça pouvait faire plaisir à Oniromé que j’intercepte ce genre de communication, pourquoi pas.

A intervalles réguliers; Kadoshi venait récupérer les données que je récoltais. Il me retrouvait seulement à l’extérieur, lorsque je quittais la base pour aller prendre un peu l’air, ou bien dormir à la belle étoile (lorsque Shim’ et les autres jounins n’étaient pas là, il n’y avait personne au dessus de moi, je faisais donc un peu ce que je voulais). Ce constat me fit très plaisir, si ce type ne prenait pas le risque de s’infiltrer dans la base, c’était que la surveillance était au point et la défense bien étudiée.
A chacun de mes « chefs », je donnais donc les informations qu’il désirait sur l’un des 2 autres; en prenant soin de lui cacher ce qui concernait le dernier pour garder un avantage, une issue de secours en cas de retournement de situation…
Tsukiyo ne se doutait de rien, Chikara se contentait de ce que je lui donnais et pensait tout contrôler; et la Communauté était, quand à elle, pleinement satisfaite, ils voyaient d’un très bon œil que je cache ce qui concerne la Zezete à Chikara, comme si je leur obéissais maintenant aveuglément.


C’était cette période de calme plat que Kadoshi avait choisi pour venir me voir, peu avant le retour du reste de Tsukiyo, à la recherche de dernier animal géant. Il m’avait remis de nouveaux ordres : dorénavant je devrais accompagner l’équipe principale de Tsukiyo dans leurs recherches. Selon lui, les informations que je leur fournissais ces derniers temps étaient inintéressantes, l’enquête pataugeait, et Oniromé voulait des résultats. Par la même occasion, il m’avait fait parvenir par l’intermédiaire de Kadoshi une sorte de… flûte de glace, mais toute petite, et ne fondant étrangement pas… « un harmonica », avait dit l’autre.
Selon la note qui accompagnait l’objet, cette sorte de mini flûte me permettrait maintenant de contacter Kadoshi, Shinta ou Oniromé directement, sans forcement attendre que ce soit eux qui viennent à moi. A chaque fois que cela s’avèrerait nécessaire, je devrais jouer un certain air (une sorte de fanfare), dont les vibrations seraient captées par les autres détenteurs de ces harmonicas - à condition que ceux-ci ne soient pas trop loin. L’air changeait légèrement selon la personne contactée. En entendant Kadoshi jouer l’air me correspondant, je remarquai que celui-ci était le plus aigu, tandis que celui d’Oniromé était extrêmement grave : c’est bien simple, on eu dit un rugissement de yéti.
Certaines variations entre 4 notes de l’air permettaient d’indiquer sa position, pour être rejoins rapidement par la personne souhaitée. La raison pour laquelle on m’offrait cet objet si impressionnant était simple : si jamais je venais à découvrir quelque chose d’intéressant, les seul qui devraient être au courant seraient ces 3 là, ils voulaient simplement éviter de passer à coté d’une information importante, si jamais je mourrais après sa découverte. Ils avaient peut-être également peur qu’en cas de découverte majeure, je révèle des informations capitales à Tsukiyo sur la Communauté, en voulant les contacter d’une manière moins sûre.


En partant, le messager m’avait glissé un dernier mot qui ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd : « à ton niveau, si tu apprends à t’en servir, ton harmonica pourrait t’être utile en combat, selon Oniromé. Il a dit de te souvenir de ton entraînement. Je ne vois pas ce qu’il entendait par là, lui-même n’as jamais utilisé un objet aussi dérisoire dans un combat. Crève bien, à la prochaine. ». Me souvenir de mon entraînement… Soit Kadoshi m’avait joué du pipo, soit cette espèce de flûte pouvait m’aider à améliorer un peu mon Genjutsu… Si Oniromé ne s’en servait pas, c’était simplement parce qu’à son niveau en Gen, elle était certainement totalement négligeable.
Après cela, je m’étais un peu entraîné au maniement de l’instrument, sans pour autant parvenir à percer le secret de ce fameux avantage au combat. J’avais donc soigneusement rangé l’objet dans ma poche intérieure, puis j’étais retourné vaquer à mes occupations habituelles durant quelques temps, c'est-à-dire dormir...

Le grand jour finit cependant par arriver : la joyeuse bande de Tsukiyo rentrait à la base, et sans surprise ils étaient encore et toujours bre-couilles… Ce qui me surprit par ailleurs était le fait qu’Ardanel n’ai pas encore remarqué mon mauvais tour : la veille de leur départ, j’avais remplacé une bonne moitié de ses pilules bleu de chakra, par d’autres comprimés bleus similaires, à l’effet extrêmement aphrodisiaque (volées au Kage de Chikara, of course ^^). Bah… il s’en rendrait surement compte lors de la prochaine expédition.

Quand le jour du nouveau départ arriva, pour Gensou et ses marais, cette fois, je m’aperçus soudain que je ne pouvais pas leur annoncer que je venais avec eux: ce brutal changement d’attitude, sans raison valable, pourrait les pousser à soupçonner quelque chose… De plus, le problème serait toujours le même, je pourrais ne pas réussir à tenir le rythme, surtout si des combats éclataient contre cette fameuse organisation.
Je décidai donc de les suivre discrètement, ce qui était la seule chose que je savais faire : je pourrais ainsi, si jamais la situation venait à se compliquer, profiter de leur sillage à travers les rangs ennemis pour progresser avec eux sans qu’ils ne le sachent.

De toutes manières, je préférais avancer seul, ainsi je n’aurais pas les mains liées si jamais l’envie me prenait de faire rappliquer Kadoshi, ou bien si mon instinct m’amenait à fouiller des parties de la base n’intéressant pas le groupe, dans l’espoir d’y dégoter une quelconque information.
Je me mis donc en route peu après mes coéquipiers, les suivant de loin jusqu’à l’entrée des marais. La tâche s’avérait plutôt compliquée, Datenshi surveillait une large zone grâce à son byogen, et tous n’étaient pas nés de la dernière pluie : si je n’étais pas prudent ils me découvriraient vite.
L’avancée dans les marais fut la partie la plus éprouvante : sur ce terrain, il m’était impossible de les suivre sans me faire repérer. En effet, lorsque j’étais loin (pour échapper au byogen) je les perdais facilement de vue, et ça compliquait beaucoup les choses. Je dus donc utiliser une autre méthode, et invoquer un écureuil sombre, une race de rongeur inoffensive vivant dans les marais : si tout se passait bien, ils ne se méfieraient pas, et ne s’en préoccuperaient même pas.
Si tout se passait comme prévu, du moins… Dès son second allé et retour, je pus voir l’animal qui me servait d’éclaireur, de très loin, se faire trancher par la lame de Tetsuya… Ce traitre l’avait machinalement découpé dans son mouvement ! Avec, entre autres, 2 serpents.
Je pris donc la peine d’invoquer Pendragon, le seul écureuil intelligent, qui serait capable de ne pas se faire découper bêtement par Tetsuya. Du moins, pas accidentellement… Pour qu’il ne se fasse pas repérer, puisqu’il ne s’agissait pas d’un écureuil sombre, je le chopai et le jetai dans l’eau boueuse et noire des marais : avec ce qu’il avait sur le dos maintenant, il était en quelques sortes camouflé… Il n’y eut plus que quelques incidents négligeables jusqu’à la base de la Zezete (Pendragon manqua tout de même de mourir quelques fois par la morsure de divers serpents, avant de tenter lui-même de me mordre à plusieurs reprises, pour protester contre les conditions dans lesquelles je l’avais encore fait venir… ).
A ma grande surprise, ils finirent par la trouver, justement, cette fameuse base, je m’attendais pourtant à devoir prendre les choses en main, mais…

Mais en fait j’aurais sûrement dû.


Je n’en croyais pas mes oreilles, ces types étaient absolument ingérables… Ils venaient de défoncer un mur pour entrer. D’après Pendragon, qui était plus près de la scène, le Gensousard de leader n’avait pas eu le temps d’intervenir, Makaya et Maes avaient surement un problème avec le terme « attaque surprise » : je me promis de leur expliquer, un jour, qu’il ne s’agissait pas de surprendre son équipe, mais bien les ennemis….
Ce faisant, je fis le choix d’entrer par une nouvelle voie : l’avancée de ceux là devrait leur attirer des ennuies, il fallait vite que je m’en éloigne. Plus il y aurait d’ennemis autour de moi, plus j’avais de chances de me faire griller.
Je pris le temps d’invoquer un vautour, qui repéra une aération un peu plus loin. Je fis donc une entrée discrète, accompagné de Pendragon. Selon l’animal, il n’y avait pratiquement personne sous l’endroit ou je me trouvais. J’en déduisis que le reste de Tsukiyo se trouvait assez loin, et qu’ils constituaient une diversion de choix.
Toutes les unités que j’apercevais, par l’intermédiaire des multiples grilles d’aération, se dirigeaient vers la même zone; zone qui semblait se déplacer avec le temps… Je décidai de m’en tenir le plus éloigné possible, tandis que l’écureuil s’occuperait de filer le train à nos alliés.

Fatalement, je finis par tomber dans une impasse : je n’irais pas plus loin dans ce conduit… Mais il semblait que j’étais au bon endroit au bon moment… alors que toutes les unités que j’avais croisé depuis mon conduit se dirigeaient à peu près vers le même point, j’étais arrivé à un endroit particulier : une salle toujours gardée, par des hommes calmes et concentrés, contrairement aux autres, qui courraient dans tous les sens en plein affolement. Cette pièce devait cacher quelque chose d’intéressant. Je descendis donc de mon conduit pour chercher un moyen d’entrer.
Deux hommes devant l’entrée principale, 3 dans la pièce d’à coté, et 1 type en combinaison de plongée « caché » au dessus d’une armoire, dans cette même pièce…
Je m’approchais de la salle ou les 4 ninjas patrouillaient, une sorte de « sas », en somme. Je me mis le long du mur, tout près de la porte. Un kunaï bien nettoyé dans la main droite, je regardais discrètement la disposition des lieux dans la salle voisine : la pièce était vide, mise à part l’armoire métallique sur laquelle était perché le ninja plongeur. Les 3 autres ninjas faisaient les cent pas, de long en large, avec la précision d’une horloge dans leurs pas. Le ninja plongeur fixait quand à lui la porte, mais son champ de vision devait être limité à une dizaine de mètres à peine, car il ne voyait pas mon kunaï….
Je ne pouvais pas prendre le risque d’attaquer les 4 en même temps, d’autant plus que les 2 présents dans la pièce suivante pourraient s’en rendre compte.
Je fis donc preuve d’ingéniosité, en tapant au mur pour attirer l’attention des ninjas patrouilleurs. Après une courte discussion avec les autres, le premier sortit. Je m’éloignais alors encore un peu, jusqu’à me trouver derrière un large poteau, puis je tapai de nouveau au mur. Le Zezetien continuait quand à lui à me suivre, en maugréant des phrases comme « Hein ? », « Il y a quelqu’un ? » ou encore « Qui va là ? ». Quand il fut au niveau du poteau, j’en fis rapidement le tour pour me retrouver derrière lui, avant de lui briser le cou par des pressions successives. Je pris alors ce corps et le mis un peu plus loin.
Fort de cette première réussite, je me remis à espionner les 3 shinobis restants.
Pour attirer le ninja plongeur qui fixait toujours la porte, je pris un livre ecchi trouvé sur le corps du premier ennemi et le lançai juste devant la porte. Celui-ci ouvrit soudain de grands yeux ébahis… Puis il tourna la tête vers ses équipiers. Lorsque ces yeux se posèrent de nouveau sur le livre, celui-ci n’était plus là…
Surpris, il fit une remarque presque intelligente à ses camarades : « Oh bah… oh bah ! Hè les gars, y’manquerait pas un mec à nous par hasard ?! ». Après cette remarque fort constructive, il s’empressa de venir vérifier qu’il n’avait pas halluciné. Mais à peine eut-il passé le seuil de la porte qu’il vit encore une fois la revue, au niveau du poteau ou était déjà passé son acolyte.
Il s’approcha, je fis le tour du poteau, puis je le saisis de nouveau à la nuque, un kunaï sous sa gorge.

-« Qui es-tu, pourquoi ces vêtements, et qu’y a-t-il derrière cette porte ? » (Ryu)

-« Arf, tu es vicieux comme le serpent… et ta prise est solide. Mon nom de code est Renard Gris, je porte cette combinaison parce que mon squelette est mal en point ainsi que par amour des tenues exotiques; et derrière cette porte tu trouveras le plus fort des lieutenants du Zenith : il s’entretient avec ses meilleurs hommes dont le sous-lieutenant Ned-Quick, du groupe NessLait. Mais tu ne devrais pas me tuer, je peux te donner des informations sur… » (le ninja plongeur, le bras transpercé par les crocs de son bracelet serpent)

-« Oups, bavure… » (Ryu, en posant le corps de Renard Gris sur le premier)


Bon, plus que 2… J'avais au moins appris 2 choses: il faudrait être prudent pour interroger un de ces ninjas, et on ne disait pas Zezete mais Zenith... ^^ Je retournais donc derrière la porte et lançai cette fois 2 shurikens au hasard dans la pièce, ceux-ci produisirent un sifflement intense, qui tétanisa de peur l’un des 2 shinobis restants. A ma grande surprise, si le second ninja n’avait pas eu peur, c’était tout simplement parce que l’une des 2 étoiles ninja lui avait traversé le cou… Je profitai de la panique qui avait pris l’autre pour me précipiter sur lui et le toucher.
Mon Genjutsu avait-il fait effet ? J’eus la réponse en voyant le dernier ennemi de la salle prendre le cadavre de l’autre comme s’il s’agissait d’un sac de victuailles pour aller le déposer avec les autres. Je fis alors un effort de concentration supplémentaire, poussant le vice jusqu’à lui faire dévorer un de ses amis comme un beefsteak (le dernier repas d’un condamné à mort… ^^). Malheureusement, après quelques bouchées seulement, il reprit ses esprits. Juste à temps pour voir un kunaï lui couper le bras.
Malheureusement, je ne pus pas interroger celui-ci non plus : il s’évanouît instantanément et mourut, en quelques secondes à peine, de son hémorragie…

Puisque ce dernier n’avait pas rempli sa mission de nettoyage des preuves, je pris d’autres dispositions pour éviter que les corps ne soient découverts par l’ennemi. Je les pris donc un par un pour les enfermer dans l’armoire de la pièce dorénavant vide… (tout en prenant évidemment la peine et le temps de les secouer, au cas ou l’un d’eux cacherait une boite de cassoulet ou un Hot Dog, cette mission commençait à me donner faim).

Pendant que je faisais ces basses besognes, Pendragon était revenu. Il me confia que j’avais eu raison de ne pas partir directement avec Tsukiyo : ils étaient assaillis par des dizaines de ninjas ennemis, et s’en débarrassaient semble-t-il aussi facilement que des serpents dans les marais… Ils s’étaient même débarrassés d’un grand nombre de sous-lieutenants sans utiliser de chakra. Si je les avais suivis, je serais probablement déjà mort, ou tout du moins véhiculé comme un boulet par le groupe.
L’écureuil avait ensuite observé un moment les soldats de la pièce suivante : l’un d’eux allait aux toilettes toutes les 2 minutes 15’ précisément… Il y avait de quoi se demander ce que le Zenith donnait à bouffer à ses hommes… Toujours est-il que je mis à contribution le temps de battement pendant lequel les 2 étaient séparés : je pris un kunaï et le lançai sur le ninja restant. Celui-ci esquiva, surpris, mais se pris 2 uppercuts et un Chikara Sempu dans la seconde suivante. Assommé, il tomba au sol : j’en profitai pour le tuer dans son sommeil et le mettre avec les autres.
Le 2ème shinobi rappliqua alors, mais il tomba dans un bête piège que je lui avais tendu : au moment ou il voulut sortir des toilettes, un fil d’acier s’enroula autour de sa gorge, accroché d’une part au montant de la porte, et de l’autre à mon bras. Ce dernier finit noyé dans les WC, et comme il ne restait plus de place pour lui dans l’armoire, je décidai de le laisser sur place.


Il était enfin temps de m’approcher de cette fichue porte de Lieutenant pour écouter ce qu’il s’y disait. Je le fis bien entendu par l’intermédiaire du rongeur, dont la présence était bien plus difficile à remarquer pour un humain, d’autant plus qu’il ne possédait en lui aucune forme d’agressivité (à part envers moi, bien sûr ^^).
Lorsqu’il revint vers moi, qui m’étais caché un peu plus loin, il m’apprit que seules 2 personnes étaient encore présentes quand il avait commencé à écouter.
L’une d’elle était un certain Toguro, Lieutenant; et l’autre se nommait Ned-Quick, sous-Lieutenant du 1er, et chef de la brigade « NessLait ». Il était question d’un piège : si jamais les intrus arrivaient à passer les 2 prochaines zones de sécurité, les Lieutenants iraient directement les intercepter, pour ne leur laisser aucune chance. Aussi, pour plus de sûreté, le sous-Lieutenant jouerait un rôle important : les Lieutenants ne seraient cette fois qu’un leurre. Le danger immédiat pour Tsukiyo résidait en réalité dans la présence de Ned-Quick en haut d'un arbre, juste derrière les 3 Lieutenants. Celui-ci détenait une arme expérimentale : un poison qui, une fois à l'air libre depuis un certain temps, commencerait à bouilloner et se répandrait en seulement quelques secondes, tuant toute vie humaine dans cette partie de la base. Selon Toguro, seuls « le monstre » et lui-même y survivraient, de par leur constitution unique.


Tout ça n’était pas spécialement réjouissant, et je devrais faire vite si je voulais les sauver de cette mort certaine…
Je passais donc à la vitesse supérieure; évitant de justesse des rencontres avec les groupes de Zenithiens toujours en panique, je me dirigeais à vive allure vers l’endroit que l’écureuil m’avait indiqué.
Quand j’arrivai enfin sur place, dans une immense forêt intérieure, tout le monde semblait attendre qelque chose: ils s'étaient apparament engueulés et s'apprétaient à se séparer pour commencer les combats… Je pus d’ailleurs voir, de mes propres yeux, ce que le fameux sous-Lieutenant avait décrit par le mot « monstre ». Pendant ce temps, les 2 groupes se regardaient, sans parler, bêtement… De temps en temps, un des groupes prenait la parole, toujours avec un regard bovin, pour lancer à l’autre une provocation à la mord-moi-l’nœud.
Mais mon attention était ailleurs : derrière, dans un chaîne suffisemment haut et loin pour se trouver hors de portée du byogen de Datenshi, Ned-Quick avait déjà commencé à aérer une petite marmite, pleine d’un liquide peu appétissant. Etait-il au moins conscient que ce poison allait le tuer, lui aussi, s’il restait à coté au moment ou des bulles aparaitraient à la surface ?!
Je pris donc les devants. Sautant d'un autre arbre par lequel j’observais la scène, je mis à mal le sous-Lieutenant en lui envoyant un Chikara no Jutsu dans les poumons. « Tiens ! Va ramasser tes côtes ! » pris-je le temps de lui glisser, en renversant le contenu de la marmite au sol, plusieurs mètres plus bas.
Pour éviter qu'il ne reste à l'air libre, je fis quelques rapides signes de type Doton: le sol absorba alors le liquide avec une grande rapidité.

Ned-Quick s'écrasa au sol, se retrouvant visible aux yeux des membres présents, un liquide mauve coulant à ses cotés avant de disparaitre dans le sol.

-« Qu’est-ce que ça veut dire, Toguro ? Tu nous avais caché ce détail. Si ce liquide est bien ce que je pense, tu allais me sacrifier pour… » (le Lieutenant aux allures de scientifique)

-« Qu’est-ce que ça peut te faire, Ketsuo ? Tu n’avais qu’à t’en rendre compte tout seul. Concentre toi plutôt sur l’ennemi, puisque tu es encore vivant. » (Toguro, une sorte de vampire)

-« Pas la peine de vous chamailler inutilement, vous allez tous mourir ici, de toutes manières. Le fait d’avoir un sous-fifre pour vous aider n’y changera rien. » (Shimaru)

-« Oui, mais ce qui m’intrigue, c’est l’utilisation très spécifique de chakra que j’ai senti il y a quelques secondes, juste avant que ce type ne valdingue jusqu’ici… Le jutsu utilisé ressemblait étrangement à celui de… » (Datenshi, perplexe)

A ce moment, je me mis tranquillement à jouer de l’harmonica, en sortant de l’endroit ou j’étais : je jouais un air plutôt enjoué, donnant l’impression d’un renversement de situation en faveur des « gentils » de l’histoire… Bref, je jouais un petit air pour le « style », quoi (à prononcer à l’américaine, of course ^^).
Une fois à découvert, hors de ma « cachette », je pus constater que mon entrée avait fait son petit effet : tous avaient le visage illuminé: ils étaient très certainement bluffés de me voir ici.

-« Ryu… Mais depuis quand tu sais jouer d’un autre instrument que la flûte de champagne ? » (Ardanel, surpris mais contant)

-« Cam’s t’as éjecté de la base parce que tu jouais trop mal ? » (Shimaru, agacé par le bruit)

-« A peine arrivé, tu gâche déjà ton chakra contre un faible… » (Makaya, perspicace)

-« Si t’es pas venu avec nous, c’était pour pas nous ralentir ? » (Ishima, encore plus perspicace)

-« J’imagine que tu voulais éviter les combats… » (Datenshi, toujours plus vexant de vérité)

-« Et que cette bête affreuse ne te sert à rien pour te b… » (Maes, désignant Pendragon, encore noir de boue, sur mon épaule)

-« OUI-OUI bah ça va, OH ! J’aurais dû laisser ce type vous buter, tiens… Bon, on fêtera joyeusement nos retrouvailles en ripaillant autour d’un grand banquet, mais seulement après s’être débarrassés de ces types, si ça vous fait rien… » (Ryu, de nouveau sérieux et rangeant l’harmonica)

-« Maître… Pardonnez mon échec, je vais m’occuper de cet homme plus loin pour ne plus vous gêner. » (Ned-Quick, pour Toguro)


Joignant le geste à la parole, le sous-Lieutenant me sauta dessus à une vitesse folle, m’assénant un coup de pied fulgurant, que je parai tant bien que mal, puis un second coup, plus puissant encore, qui me repoussa plus profondément dans la forêt, vers le coté de la base ou se trouvaient les autres membres du groupe quelques temps auparavant.

-« A tout à l’heure ! » (lançais-je au reste de l’équipe, tout en m’éloignant de leur position, pour me battre plus librement contre mon adversaire).
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:27

Kamashiro a écrit:
Kamashiro s'avança en compagnie de Maes et Tetsuya vers Toguro. Celui ci eut pour unique réponse de laisser apparaître un sourire narquois, qui laissait à penser que les trois membres de Tsukiyo étaient pour lui un combat déjà fini. Tous les trois, vigilants, se préparèrent à attaquer. Tetsuya semblait prêt à en découdre, il serra le pommeau de son katana.

Les quatre ninjas se jaugèrent en se tournant en rond. Alors que les trois membres de Tsukiyo pensaient que le combat allait commencer, Toguro leva la main, pour parler :


« - Stop ! Les lieus ne sont pas propices à l'affrontement. Je ne pourrai retirer la quintessence du plaisir en vous tuant, si cela est dans une salle si minuscule. Veuillez me suivre, s'il vous plait. Toguro insista très fortement sur la formule de politesse. Kamashiro ne put déterminer s'il était vraiment poli, ou s'il s'agissait d'un effet de style ironique.

– Te fous pas de nous ! Tetsuya n'avait visiblement pas apprécié l'invitation de Toguro, qu'il avait jugé humiliante. A fortiori, son échec précédent face au lieutenant du secteur cinq l'irritait au plus haut point.

– Allons, allons, nous n'allons pas laisser quelques ressentiments puérils gâcher l'instant délicieux de l'affrontement, de la gerbe de sang qui fend poétiquement l'air... Venez, je vous en prie.

Qu'est ce qu'on fait alors ?
Demanda Maes.

– Togura a raison, dit Kamashiro, se battre dans une salle aussi exiguë n'est certainement pas un avantage. Mais si on doit changer de salle... Ce sera à nous de choisir.

- Très bien, on fait comme ça,
répondit-il. Bon Kama, Tetsu, une idée de lieu ?

- Je ne vois que le self....
Avança le chuunin de Mahou. Tetsuya ne répondit pas, seul l'issue du combat l'intéressait, sans aucun doute.

– Alors nous irons au self. » Se contenta de répondre Toguro. Il invita poliment les trois membres de Tsukiyo à le suivre, en précisant que rien ne se passerait durant les quelques secondes de marche qui les séparaient de la cafétéria.

Ce fut un moment assez étrange, pour les membres de Tsukiyo, que de suivre un adversaire pour combattre. Au bout d'une trentaine de secondes, le lieutenant Toguro ouvrit une porte. Elle donnait sur le self-service, une salle gigantesque, où se trouvaient seulement des tables et des bancs. De fins tubes blancs émettaient une lumière blanchâtre, et la pièce semblait dégager une atmosphère pesante.

Les quatre personnes se firent face, Toguro trancha l'air d'un geste vif de la main.


– Que le combat commence !

Sans se faire prier, Tetsu fut le premier à charger. L'important était ici de tester les capacités de Toguro, voir ce qu'il valait, pensait Kamashiro. Il vit Tetsuya brandir son katana et entrer au contact face à Toguro. La scène dura une fraction de seconde, il avait tranché la tête de Toguro.

Une gerbe de sang vint décorer le mur, et la tête tomba au sol dans un bruit sourd, à côté de Tetsuya, lui aussi étonné de la tournure des évènements. Tous les trois se regardèrent dans l'incompréhension la plus totale. Le combat pouvait-il déjà être fini ?

Deux secondes plus tard, le corps de Toguro qui tenait étrangement encore debout, pivota et propulsa Tetsuya au fond de la pièce grâce à son pied. Maes et Kamashiro regardèrent alors à leur plus grand étonnement, que les yeux de la tête du lieutenant du secteur cinq bougeaient encore. C'était donc ça, ses capacités, pensa Kamashiro.
Le corps du lieutenant saisit la tête et la replaça sur ses épaules, sa peau se déforma petit à petit pour recoller la tête. Toguro sourit, visiblement aux anges que sa petite démonstration ait fait son effet.


– Merde ! S'exclama Tetsuya qui avait atterri sur une table, renversant au passage tous les verres s'y trouvant.

– Et qu'est ce qu'on fait maintenant, s'il peut se reconstituer, cela m'étonnerait qu'on puisse le tuer en lui plantant notre lame dans le coeur, contrairement à ce que la croyance populaire fait laisser croire. Demanda Maes.

– J'aimerai bien le savoir moi aussi... Continuons de voir ce qu'il vaut pour le moment, peut-être laissera-t-il apparaître une faille ? Proposa le chuunin de Mahou.

– Alors faisons comme ça, nous allons lui faire la peau. C'était Tetsuya qui venait de rejoindre Maes et Kamashiro, visiblement encore plus énervé suite au coup qu'il venait de recevoir.

Les trois membres de Tsukiyo se dispersèrent autour de Toguro pour pouvoir l'attaquer de tous les côtés. Quand Maes hocha la tête, tous les trois lui foncèrent dessus. Tetsuya concentra son katana de fuuton pour le rendre plus acéré, Maes concentra sa paume de Raiton, et Kamashiro se hissa en hauteur grâce à son arme qu'il avait planté au plafond. Il exécuta quelques signes pour envoyer plusieurs boules de feu, et lui couper toute retraite.

Au moment de recevoir le coup de Maes au niveau de la colonne vertébrale, Toguro sauta agilement pour se poser sur l'avant bras de Maes, qui le bras tendu avait raté son coup. Il effectua un saut périlleux arrière et envoya valdinguer Maes, puis il saisit le katana de Tetsuya, et malgré sa main pleine de sang, il l'envoya valser une nouvelle fois au loin. Pendant ce temps, les boules de feu de Kamashiro allaient l'atteindre, mais le lieutenant se retourna, et para les boules de feu en les envoyant ailleurs grâce à sa main. Il renvoya la dernière vers Kamashiro qui dut se contorsionner pour l'éviter, ce qu'il l'empêcha de retomber correctement.

– Putain il est fort. Kamashiro n'avait jamais vu quelqu'un résister aussi facilement à trois personnes, s'il s'agissait encore des préludes du véritable combat, Toguro donnait l'impression de maitriser la bataille de bout en bout. Cela ne présageait rien de bon pour le moment, pensa-t-il.

Puisque les attaques dispersées n'avaient pas marché, Maes, Tetsuya et Kamashiro décidèrent de l'attaquer tous de front pour voir s'il était capable de résister aussi aisément à une attaque coordonnée. Pendant quelques secondes, ils se distribuèrent les rôles, tandis que Toguro reconstituait sa main déchiquetée par le katana de Tetsuya. A peine eut-il finit de la recomposer, qu'il vit arriver les trois membres de Tsukiyo vers lui.

Kamashiro créa un petit mur de terre, sur lequel Tetsuya prit appui. Le chuunin de Mahou envoya ensuite son arme se figer au plafond, Tetsuya se saisit alors du fil de spectra pour se balancer et prendre encore plus de vitesse et de hauteur, il chargea son katana de fuuton et l'abaissa pour trancher Toguro en deux. Maes exécuta une suite de signe très rapidement, pour que bois aille écraser les chevilles du lieutenant et pour que ce dernier soit dans l'incapacité de bouger. Ceci réalisé avec succès, il invoqua deux clones pour s'assurer que leur adversaire ne bougerait pas, Kamashiro fit de même et Toguro fut complètement immobilisé par les quatre clones de Maes et Kamashiro.

Le katana de Tetsuya s'abaissa, et Toguro fut tranché dans toute sa longueur. Les deux parties de son corps se séparèrent.


– Maintenant ! Hurla Kamashiro.

L'idée était de détruire chaque cellules, chaque parties de Toguro, pour qu'il n'existe plus du tout. Il fallait maintenant détruire complètement son corps. Kamashiro créa une énorme boule de feu pour disloquer ce qu'il pouvait. Tetsuya l'imita et envoya lui aussi une gigantesque boule de feu. Maes quant à lui, à l'aide de son raiton voulut lui aussi réduire en charpie le corps du lieutenant. Malgré l'éprouvante chaleur et tout leurs efforts conjugués, la tentative fut inefficace. Ils n'avaient pas assez de puissance pour désagréger un corps en moins de quelques secondes, et Toguro se reconstitua tranquillement, face à ses adversaires essoufflés.

– A mon tour de m'amuser maintenant.

Toguro fit craquer ses jointures. Il balaya la salle du regard, et fonça vers Maes, qui avait un genou à terre, tout comme Tetsuya et Kamashiro. Face à la charge de Toguro, Maes chargea ses paumes de raiton. C'était sans compter le lieutenant qui fit de même avec le fuuton, face à la logique des forces et faiblesses du chakra, Maes était dans une position difficile.

Toguro frappa avec précision au niveau de la carotide de Maes pour tenter de la trancher. Maes parvint à mettre son bras en opposition, et essaya de répliquer en lui écrasant son poing en pleine figure. Ce fut sans effet, et une vilaine plaie apparut sur le bras de Maes, qui fut éjecté plus loin, dans une pille d'assiettes.

Kamashiro et Tetsuya eux, accoururent pour tenter de prêter main forte à leur compagnon, Kamashiro envoya son arme saisir les jambes de Toguro, mais ce dernier, alors qu'il sentait la lame lui transpercer une des chevilles, se saisit du fin fil et le tira vers lui, pour faire trébucher le chuunin de Mahou, et l'amener à portée de ses coups. Il dut sa vie à l'intervention de Tetsuya qui le saisit, et l'empêcha de se rapprocher plus du lieutenant.

– Merde, il nous surpasse pour le moment... On ne l'aura pas comme ça. Ça fait chier ! Tetsu avait du mal à contenir sa colère.

– Je sais... laisse moi réfléchir quelques secondes, j'ai déjà lu des ouvrages sur les vampires... Mais rien ne me vient pour l'instant.

Kamashiro observa alors Toguro, qui léchait le sang de Maes qui coulait sur sa main. La solution lui paru alors évidente.

– Son point faible... C'est le sang. Il faut le vider de son sang, je me souviens maintenant. Seulement, on ne risque pas d'y arriver si on se contente de l'attaquer sporadiquement comme on le fait actuellement. Va aider Maes, il faut que je me concentre.

Tetsuya hocha de la tête, et vint aider Maes à se relever, pendant que Toguro finissait d'absorber le sang. Pendant ce temps, Kamashiro posa deux doigts sur sa tempe, il devait réfléchir et vite. En fermant les yeux, il avait oublié de surveiller Toguro qui lui fonçait dessus.

Malgré les cris de Maes et Tetsuya pour le prévenir, le chuunin de Mahou réagit trop tard, et il sentit le poing chargé de fuuton du lieutenant s'enfoncer dans son abdomen, le choc fut d'une extrême violence, et Kamashiro laissa échapper une gerbe de sang de sa bouche. Il vola sur plusieurs mètres avant de retomber sourdement sur le sol. Toguro le chargea à nouveau, mais fut stoppé par Tetsuya qui avait saisit une de ses jambes, pendant que Maes employait de son chakra pour envoyer Toguro valser quand il le frapperait et gagner ainsi un moment de répit.

Le lieutenant reçu le coup frontal dans la figure, et imita Kamashiro en volant à son tour. Le nez écrasé, il dut prendre quelques secondes pour y voir clair.

Maes et Tetsuya eux coururent vers Kamashiro pour lui porter assistance. Ce dernier se releva tant bien que mal, en tentant de reprendre son souffle. Alors qu'il récupérait, il réussit à sortir quelques mots.

– Je... Je pense.. Je pense avoir trouvé. Il reprit à nouveau son souffle. Si on intervertit notre sang, avec un composant plus... Plus nocif, cela pourrait peut-être avoir de l'effet. Il suffit de diluer notre sang dans un produit, et faire en sorte que Toguro l'absorbe...

- C'est assez dangereux...
Répondit Maes. Mais je suppose qu'on a pas le choix.

- Alors, allons y. Ça doit marcher ! »
Tetsuya semblait plus déterminé que jamais.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:28

Tetsuya Nomura a écrit:
L'idée de Kamashiro était tout a fait intéressante, mais que mettre dans notre sang qui pourrait avoir l'effet recherché?

De puis le début du combat, la colère s'emparait de moi tel un feu qui me consumait, mais alors que je sentais mon corps chauffer de lui même, je me forçait à me calmer afin de ne pas libérer malencontreusement Katon... Même si en le laissant faire nous avions plus de chances de tuer Toguro, je ne pouvais pas me le permettre... Nous aurions bientôt des ennemis encore plus puissant, et je ne pouvais utiliser ma dernière carte contre un "sous-fifre" de lieutenant...

Nous devions trouver quoi mettre dans notre sang de nocif... mais je ne trouvais pas d'idées! De plus, nous ne pouvions pas nous permettre d'attendre longtemps pour trouver... Déjà, Toguro se relevait du coup de Maes.


"Bravo... Maintenant, je suis énervé pour de vrai... Goules! Occupez vous des deux plus faible! Tetsuya, tu es a moi! Comme tu l'a déja été la dernière fois!" (Toguro)

Tandis que des dizaines de goules apparurent de nulle part et se mirent à nous attaquer, Toguro fonça sur moi et m'infligea un coup relativement faible, juste pour m'écarter du groupe et m'affronter seul à seul...

Lorsque je me relevai, je jeta un regard vers Maes et Kamashiro qui se débarrassaient des goules facilement, mais plus ils en tuaient, plus il y en avait... Comme si Toguro avait fait de tous ses sous-fifres des goules obéissantes... Je remarquai rapidement qu'elles élaboraient des stratégies relativement intelligentes... Elles semblait posséder un seul esprit.

Je me mis en garde face à Toguro qui se lécha les lèvres avant de me foncer dessus... Je tentai un coup horizontal, mais il esquiva au dernier moment en sautant avec une vitesse incroyable et se retrouva debout en équilibre sur mon katana...


"Plus besoin de me retenir! Ton sang sera mien! Je ferais de toi un vampire comme moi, et nous vivrons éternellement laissant dans notre sillage morts et désolation..." (Toguro)

"Pas de chance, JE SUIS DÉJÀ IMMORTEL!" (Tetsuya)

"Hahahaha! Immortel peut être, mais pas invincible!!" (Toguro)

Il me décrocha alors un puissant coup de pied au visage, me faisant voler à une dizaine de mètres, rencontrant tables et chaises qui volèrent en éclat!

Je me relevai tant bien que mal, léchant le sang qui coulait au bord de mes lèvres, puis me remis en position de garde.

Cette fois, c'est moi qui fonçai sur lui pour l'attaquer. Arrivé à sa hauteur, je tentais divers attaques : Coupes horizontales, coupes verticales, attaques circulaires et diagonales mais rien n'y fit, il esquiva toutes mes attaques sans mal... Et il ne semblait même pas fatigué d'esquiver mes coups...

Pendant ce temps, les goules du côté de Kamashiro et Maes semblaient de moins en moins nombreuses et organisées... Kamashiro jeta alors un regard vers moi et voyant mes attaques et les esquives de mon adversaire, il cria a mon attention:


"Continue Tetsuya! Lorsqu'il se concentre sur autre chose, il contrôle moins bien les goules! Nous reviendrons t'aider une fois toutes les goules éliminées!" (Kamashiro)

"Cela ne devrait plus durer longtemps!" (Maes)

A ces mots, Maes empoigna une goule et il la jeta violemment sur un groupe de 3 autres goules. Sous la violence de l'impact, un grand bruit sourd se fit entendre, preuve de la mort des 4 goules par dommages internes.

Kamashiro quand a lui utilisa son arme pour jeter de la même manière une goule sur un groupe d'autres, utilisant ses lames-grappins pour emporter dans le mouvement d'autres goules, les jetant violemment au sol. Ces goules furent rapidement tuées par Maes d'un violent coup de poing leur explosant le visage... Ceci semblait très barbare et violent, mais ces créatures n'étaient plus humaines, et il avait conscience de l'urgence de les battre.

De mon côté, je continuai de couper l'air, tentant vainement d'atteindre mon ennemi. Décidé a en finir avec lui, je me jeta d'un seul coup en arrière, les pieds en avant afin de le projeter loin de moi... Avec succès!

Je me relevai avec hâte tandis que Toguro était encore au sol et sorti le bandeau de Sangura...

Toguro souris à la vue de ce bandeau, il connaissait vraisemblablement Sangura et savait que je l'avais vaincu... Tandis qu'il appelait à lui une goule afin de boire son sang et ainsi se ressourcer, je me couvrais les yeux du bandeau afin de sacrifier ma vue à mes autres sens...

Je tendis alors mon sabre devant moi vers la position où devait se trouver Toguro, puis effectuai un tour complet avec mon sabre avant de me remettre en garde... Faisant intentionnellement face à une direction aléatoire, non tourné vers Toguro donc.

J'attendis quelques secondes puis parais a ma droite sans bouger mon corps. La main de Toguro tentant de me couper la gorge se heurta à mon sabre... Même si je ne pouvais le voir, je ressentais une hésitation de sa part, en plus du fait qu'il ne dégagea pas sa main immédiatement, ce qui me fis sourire...

Je fis alors un tour complet vers la gauche avec mon sabre afin de l'attaquer. Mais il esquiva avec plus de mal qu'auparavant. J'utilisai alors Fûton afin de rendre mes mouvements plus rapides et plus fluides tandis que je l'attaquai a nouveau. Cette fois je le touchai avec une grande satisfaction!

Je profitai de la situation afin de lui infliger de nombreuses blessures, puis stoppai net... D'après le son qu'émettaient les pas de mon adversaire, son souffle rauque et sa lenteur, je déduisis qu'il était beaucoup plus faible, comme blessé, et ce après avoir perdu beaucoup de sang. Alors l'immortel vampire n'était pas invincible après tout... De plus, cette possibilité semblait plus intéressante que celle de tenter de l'empoisonner, n'ayant aucun produit de ce genre sur nous...

Il appela alors deux goules qu'il vida de leur sang, ce qui le fis reprendre des forces! Il se montra a l'issue de ce repas aussi fort et sur de lui qu'au départ de ce combat, sans aucun trait de fatigue...

C'est alors que Kamashiro et Maes arrivèrent à mes côtés.


"Bon sang, tu fous quoi avec les yeux bandés, ce n'est pas un jeu..." (Maes)

"Je sacrifie mon sens visuel pour améliorer les autres sens... cela me rend plus rapide et plus réactif... Une technique de Bushi-dô..." (Tetsuya)

"Cela n'est pas important tant que ça améliore tes capacités... On a tué toutes les goules! Les deux dernières, il les a rappelées à lui afin de..." (Kamashiro)

"Boire leur sang et se recharger... Je sais... Maintenant il n'a plus de goules! Plus de Joker... Je peux le vaincre!" (Tetsuya)

"Héhé, plus de goules? vous croyez cela?" (Toguro)

Il fonça alors sur nous et envoyai Kamashiro au loin, à 6 mètres de nous. Je ne pus le protéger assez rapidement...

Toguro esquiva le coup que je tentai de lui porter juste après qu'il ait frappé Kamashiro et se retrouva en très peu de temps à son niveau... Puis il plongea ses crocs dans la nuque de notre ami...

Peu après, Kamashiro se releva...


"Il a les yeux... vides... Toguro l'a mordu..." (Maes)

"Merde! Il en a fait une goule... Il n'y a qu'un moyen de le libérer de l'emprise du vampire... Tuer Toguro ou bien l'éloigner de plusieurs centaines de kilomètres comme il a été fait pour moi lors de notre premier affrontement!" (Tetsuya)

"Donc, on met Kamashiro-goule hors combat, et on bute Toguro..." (Maes)

"En le vidant de son sang, oui... C'est le nouveau plan!" (Tetsuya)

Nous nous mîmes alors en position de combat à nouveau, face à Toguro et Kamashiro...
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:29

Maes a écrit:
"Il a les yeux... vides... Toguro l'a mordu..." (Maes)

"Merde! Il en a fait une goule... Il n'y a qu'un moyen de le libérer de l'emprise du vampire... Tuer Toguro ou bien l'éloigner de plusieurs centaines de kilomètres comme il a été fait pour moi lors de notre premier affrontement!" (Tetsuya)

"Donc, on met Kamashiro-goule hors combat, et on bute Toguro..." (Maes)

"En le vidant de son sang, oui... C'est le nouveau plan!" (Tetsuya)

Nous nous mîmes alors en position de combat à nouveau, face à Toguro et Kamashiro...


(Toguro) Elimine les !


Sans aucune autre somation , Kamashiro se mit à courir vers nous tout en agrippant d‘une main son poignard à double lame. Ce fut Tetsuya qui s’élança le premier pour le contrer de son katana. Les lames s’entrechoquèrent …

Mais Kamashiro ne renforça pas l’appui contre l’arme de Tetsuya et se laissa glisser sur le coté et frappa la cheville de son opposant qui roula sur le sol , mais se releva très vite pour parer le kunai lançait au niveau de sa gorge.

J’en profitais pour essayer d’agripper Kamashiro de dos , mais il semblait que sa notion dans l’espace était perçue différemment depuis qu’il était sous le contrôle de Toguro.

Il me mit un coup de coude dans l’estomac, il ouvrit alors la main laissant la lame se retourner vers le bas , et la ressaisi par le pommeau pour me la planter au niveau de la cuisse … je reculais, la blessure resta superficielle …

Lorsque je vis Tetsuya tenter à nouveau de le neutraliser, je me croyais hors d’atteinte … entendant un craquement sourd sur le sol, je me jetais une seconde fois en arrière. Toguro venait de sortir de terre en brandissant son poing ( via une technique Doton sans doute réalisé par Kamashiro ), je ne réussi pas à esquiver , la blessure à ma jambe m’empêchant de réagir dans l’instant . Recevant son poing en plein sur mon menton , je m’envolais et pensais retomber sur le sol … un bloc rocheux se souleva du sol et venait de me percuter en plein dos.

Néanmoins ce coup reçu inopinément me permit de ne pas recevoir cette large lame de vent que Toguro envoyait à l’endroit où j’étais censé atterrir l’instant d’auparavant qui traça une sorte de tranchée au sol.

Je me relevais enfin voyant Tetsuya en train de tenter de les contenir tout deux.



(Maes se parlant à lui-même) Neutralisé Kamashiro sans lui faire de mal ? Tsss y a aucune chance …


Tout en me relançant dans la bataille , je ne pouvais affirmer que deux choses. La première la maîtrise de Toguro ‘sur le contrôle et les mouvements de Kamashiro’ était nettement supérieur à ce qu’elle était lorsque nous affrontions les goules … sans doute du fait qu’il n’avait à diriger ici qu’une seule personne … donc plus le nombre de personne sous son contrôle est élevé et moins son emprise sur eux est grande.

Mais ce contrôle restait toutefois non total puisque Kamashiro pouvait attaqué par lui même … De plus, le niveau de Kamashiro n’avait rien de commun avec les autres goules plus fort mais sans doute aussi plus résistant psychiquement.

Quand à la seconde, je me mis à l’hurler à Tetsuya qui s’apprêtait à frapper dans un des angles morts de Kamashiro. Ce dernier para sans être surpris … en coinçant la lame du katana entre la double lame de son poignard.



(Maes) On n’arrivera pas à le surprendre. Je pense que dans cet état … C’est davantage ce que voit Toguro qui prime …


(Tetsuya ) C’est pour ça qu’il réussi tout le temps à nous contrer.


(Toguro légèrement en retrait) Avoir saisi cela ne vous aidera en rien !


(Maes) Si , on sait maintenant qu’il faut …


(Tetsuya) … d’abord te vaincre , pour sauver notre ami.


(Maes tournant la tête vers Tetsuya ) EHH ! Me vole pas mes répliques !!! Grrr


(Tetsuya) Tes répliques ? Pas de ma faute si tu es lent !!! Arrête de faire des pauses dans tes discours !!!


(Maes) … Mais qu’est-ce qui m’arrive … ? Ma dernière phrase juste avant, on aurait dit Makaya …


(Toguro) De quoi vous parlez là ? > <


(Kamashiro articulant quelques mots) Ouais pendant un instant , j’y ai cru aussi …


(Maes) Punaise !!! Me dites pas qu’il déteint sur moi !


(Tesuya) Faut croire …


(Maes) Je pense que je vais laissé Ishima le tuer , lors de leur prochaine querelle …


Toguro en ayant marre et reprenant le contrôle complet de Kamashiro.

Kamashiro tourna la lame ; Tetsuya fut obligé de lacher son katana ; il esquiva l’attaque suivante et ramassa son arme trainant sur le sol .

Toguro faisant un geste du bras une lame d’air de fuuton fonçais vers Tetsuya .

Posant mes mains sur le sol une barrière de bois de chêne poussa devant Tetsuya mais celle-ci fut couper comme un rien le tronc tombant sur le sol …

Mon mokuton n’aidant pas, j’usais alors du Reversal Side. Courant un instant vers le tronc couché sur le sol, je m’appuyais dessus et sautais du coté où se trouvait le vampire. Une partie du tronc s’étant flétri au point que la poussière gêné la visibilité de mon adversaire … mais celui çi provoqua une bourrasque qui écarte toute cette poussière.

Tetsuya en profitant pour s’élancer sur lui sabre a la main. Toguro croisant les bras et les baisant d’un mouvement rapide de façon a ce qu’ils forment une croix.

Tetsuya visa le centre de la croix avec son katana … les lames de vent furent dispersées mais le coupèrent toutefois au niveau des deux bras du sang coulait.

Kamashiro du lasso de son poignard tenta d’enrouler celui çi autour de Testuya qui réussi de sa lame a agrandir ce qui risquait de l’enserrer et ainsi de ne pas être pris.



(Toguro) Je crois que le temps de dire au revoir est venu !


Il sauta contre un mur pris appui de ses pieds par adhésion du chakra qu’il renforça ensuite du futon et se propulsa vers moi. La marque de ses pied faisant un large trou là où il avait pris son élan.

Je concentrais le chakra noir autour de moi. Il frappa du poing dans mon estomac , l’impact fut rude. Me relevant appuyer sur un genou, je vis les ongles de la main gauche du vampire s’allonger , prêt à transpercer mon cou.

Intensifiant le chakra noir tout autour de mon corps , les griffes du vampire furent broyé il écarta la main et s’éloigna



(Toguro) Eh bien je ne peux te toucher à proximité ? Qu’il en soit ainsi ! Je te couperais en deux à distance.


Il croisa les bras et les abaissa et leva chacun leur tour dans un rythme effroyable. J’esquivais en sautant , en courant sur les murs et en faisant pousser des arbres qui me dévié des trajectoires des lames de vents lors des moments où j’annulais le reversal side …

Chacune d’elle, provoqué de profond sillon dans la pièce et mes esquives en continu ne m’empêchaient pas de me retrouver blesser en de nombreux endroits. Chaque arbre que je faisais poussais me placer un peu plus en hauteur .

Quand je fus assez proche et assez haut. J’activais de nouveau la marque lunaire … Encore une fois deux sceaux étaient brisés … le chakra noir entourait de nouveau mon corps.

Je le concentrais comme lors de mon combat contre les Golem et m’élançais vers Toguro …

Une sphère m’entoura … J’atterrissais sur le sol la sphère disparu , … Toguro avait éviter la rencontre de plein fouet …



(Toguro) Quel technique effrayante … on dirait un Zekkai.


(Tetsuya) Zekkai ?


Tetsuya et Kamashiro terminant leur joute et s’écartant l’un de l’autre .

Tetsuya regardant le bras de Toguro qui saignait abondement sur le sol… ou plutôt ce qu’il restait de son bras désintégré.
Le souffle court , les sceaux se recomposaient … Il allait sans doute m’être impossible de réutiliser la marque comme à mon dernier combat …



(Toguro) Le Zekkai … est une technique qui réduit à l’état de néant tout ce que touche son utilisateur… Je comprend mieux pourquoi le bois se désintégrait tout à l’heure à ton contact … Mais c’étais certainement là ton dernier Jutsu sous cette forme Hu Hu Hu


Toguro retirait la veste de son costume de son bras valide … Chose étonnante , le vêtement ce recomposa …


(Toguro) Ce vêtement est entièrement composé de fibres cellulaires m’appartenant, il se reconstitue tout comme moi …

Kamashiro se rapprochant de Toguro avant que nous ne puissions faire quoique ce soit


(Toguro remordant Kamshiro ) Je suis immortel !!!


Il semblait prendre davantage de sang que précédemment ce n’étais pas une simple morsure.
Tetsuya fendit l’air entre eux deux. Le vampire se déporta laissant Kamashiro retomber sur le sol inanimé …

Le bras de Toguro se reconstituait devant nous …

Kamashiro se releva l’instant d’après plus livide encore qu’auparavant et rejoignit le vampire.

Ce dernier sauta alors en l’air

Tetsuya et moi nous placions dos à dos. Kamshiro était face à moi. La vampire face à Tetsuya.

Nous réengagions chacun le combat. Après de nombreux échanges de coup Tetsuya et moi nous retrouvions à nouveau dos à dos.



(Maes avec un léger sourire narquois) Qu’est-ce qui t’arrives Tetsu ? … Tu ralentis.


(Tetsuya) La ferme, abruti. Toi aussi t‘es lent là.


(Maes) Eh on dirait qu’une partie de toi est encore dynamique, hein ! Tu as pris ta décision !


(Tetsuya) Se battre pour protéger …


(Maes) … Même si ça doit nous coûter la vie …


(Kamashiro face à moi semblant reprendre ses esprits ) C’est-ce que … Shimaru nous a fait promettre en … rejoignant Tsukiyo.


(Maes) Tu n’es pas si faible pour suivre ses ordres, Kamashiro ! Je compte également sur toi !


Toguro semblait plus entamer que précédemment par son combat contre Tetsuya qui avait touché le vampire ,semblait il, de façon sérieuse à divers endroit vu son état.


(Toguro) Je perd le contrôle de ma goule et je m’affaibli pourquoi ???


(Tetsuya souriant) Tu le dois à Kamshiro ! Il s’est inoculé un poison peu de temps avant que tu ne le morde la première fois ce poison met du temps à agir mais une fois que l’organisme est atteint …


(Kamshiro tombant sur le sol )


(Toguro m’agrippant ) Le sang de l’autre immortel ne m’intéresse pas pour me régénérer.


Il mordit et s’abreuva … quand alors il vit un second moi un peu plus loin.


(Maes) >>Mokuton Bunshin no Jutsu<< Le Clone de Bois …Fiou c‘était juste …cette substitution , tu sembles paniquer; tu ne réagis plus avec attention. mais j’ai rajouté un artifice à ce clone … sa sève est remplie du même poison que celui qui se trouvait dans le sang de Kamashiro


Courant ensuite et frappant Toguro de mon poing gauche sur sa joue suivi d’un uppercut du droit . Je sautais et attrapais sa tête, j’envoyais une forte charge Raïton dans celle-ci et je terminais en propulsant mon genou sur sa face.

A l’instant même où il se releva Tetsuya était déjà sur lui, et le taillada avec une vitesse impressionnante. Le sang de l’adversaire coulait à flot mais il réussi quand même à se ressaisir et il commença à tenter de frapper Tetsuya qui esquiva en fermant les yeux.

Chacun des mouvements du vampire envoyaient des vagues Futon et laissaient d’énormes coupures sur les murs et le sol , Tetsuya réussissait entre chaque mouvement de son adversaire à le blesser entre deux de ses attaques.

Togoru était suffisamment occupé par Tetsuya , j’eus le temps de composer les signes . Des branches sortir de terre et enlacèrent lentement les jambes puis les bras de Toguro qui ne pouvait plus se mouvoir.


>>Mokuton, Jukai Koutan no jutsu<<

Tetsuya recommença alors de plus belle à taillader son opposant immobilisé de façon plus profonde que précédemment devant les râles de son adversaire , il planta alors son sabre en plein dans son cœur et après un moment de silence le retira et s‘écarta rapidement en composant lui aussi des signes lorsqu‘il vit mes branches s‘insinuer dans les plaies ouverte du Vampire pour les ouvrir davantage et ainsi éviter une possible régénération.

Une fois éloigné, je me fondis un instant dans l’arbre et plongeant ma main dans une des veines de dioxyde de carbone; je réalisais une étincelle grâce au Raïton


>> Bakuha No Mokuton <<

La déflagration fut énorme …

Tetsuya lança un énorme Katon dans l’intention de brûler davantage l’arbre.

>>Gogage no jutsu<<


(Toguro hurlant et riant à la fois dans les flammes) Cela ne suffira pas … Je suis IMMORTEL !!!!!



De sa bouche , il lança un long cri qui provoqua une sorte de vague d’air … qui atteignit le Katon de Testuya , l’air se consuma mais le Katon de Tetsuya ne réussissait à atteindre Toguro ou l’arbre.

Kamashiro debout bien que très mal en point composa lui aussi les même signe que Tetsuya , pointa son poignard dans la direction d’un mur derrière l’arbre brûlant



(Kamashiro résolu) Ne nous sous estime pas!!! Nous te l’avons déjà dit tout Immortel que tu es, nous n’avons pas le droit de perdre ici.


Le dispositif de son poignard lui permis alors d’être tiré très rapidement en direction de l’arbre IL lança à son tour Katon avec le reste de ses forces …

>>Gogage no jutsu<<

Cette boule de feu fut propulser avec force et vitesse due à l’attraction qu’exercer le poignard le tirant en avant .

Lorsque le Katon atteignit l’arbre et Toguro , une nouvelle explosion retenti plus énorme que la précédente. Le fils accroché au mur se détacha sous l’impulsion du souffle de feu , et Kamashiro se retrouvait éjecté dans le sens inverse vers lequel il était tiraillé juste avant.

Au bout d’un moment le feu s’éteignit et seul restait les cendres du vampire sur le sol ainsi que du bois calciné …

Je me retournais et voyais Tetsuya maintenant Kamshiro très mal en point malgré sa forte résistance au poison.

Nous nous apprêtions à aller à la rencontre d’Ardanel pour qu’il fasse les premiers soins à Kamashiro qui semblait en avoir bien besoin.


Lorsque j’aperçus un peu plus loin sur le sol, le costume de Toguro… Je le ramassais et regardais mes camarades.



(Maes) Vous pensez que ça peut servir à quelque un ce genre d’accoutrement excentrique ?


(Tetsuya et Kamashiro) … Makaya !
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:29

Shimaru a écrit:
Shimaru et Ardanel (Jounin Tsukiyo) vs Ketsuo (Lieutenant Zénith)

De suite après la rencontre de Ketsuo, Toguro et Shokujin, le groupe se scinda en trois. Alors que Tetsuya, Kamashiro et Maes partirent avec le vampire et que Makaya, Datenshi ainsi qu’Ishima étaient restés dans la forêt face à la chimère humaine, Ardanel et moi-même suivîmes le scientifique à travers une trappe cachée sous l’herbe. Une fois la plateforme totalement descendu au beau milieu d’un couloir, l’homme se trouvant à quelques centimètres de nous commença à marcher le long de l’allée parsemée de portes à droite à gauche.

Quelques secondes plus tard, 4 hommes aux visages cachés qui sortirent des portes vinrent le rejoindre à ses côtés. Ces derniers étaient vraiment bizarres. L’un avait l’air plutôt costaud et possédait d’énormes pieds d’éléphant, un second avait des pieds de panthères et tenait dans ses mains une épée, un autre avait des bras longs et verts tout comme les serpents et touchaient le sol tellement ils étaient long, et enfin avait des bras au pelage gris, en plus de griffes acérées. Pour finir, tous avaient plus une moins une apparence de zombie.


« - Où est-ce que tu nous mènes au juste ? (Shimaru)

- Nous allons dans mon laboratoire. (Ketsuo)

- Et peut-on au moins savoir pourquoi ? Et qui sont ces types ? (Ardanel)

- Mais bien sûr… C’est en ce lieu que votre chemin s’arrêtera, c’est aussi simple que ça. Quant à ces hommes, il s’agit de mes gardes personnels. Ce ne sont ni plus ni moins que des zombies chimères sans âmes qui se contentent de m’obéir au doigt et à l’œil, et seulement sur mes ordres. Donc, si jamais vous tentez quoi que ce soit contre moi… (Ketsuo) »

Alors que nous nous contentions de suivre le Lieutenant et ses chiens en laissant un certain espace entre lui et nous, ce dernier s’arrêta soudainement, se tourna à droite devant une porte, l’ouvrit puis y pénétra à l’intérieur en compagnie de ses gardes. Nous fîmes de même mais, bizarrement, les agents avaient disparus. De plus, l’entrée menait sur un autre couloir quasi identique au précédent. Encore plus sur nos gardes, nous avançâmes petit à petit. Quelques secondes après, la galerie ne semblait pas s’arrêter. Nous avions comme la curieuse impression de toujours marcher au même endroit. Lorsqu’Ardanel ouvrit une porte, celle-ci donnait aussi sur un long chemin. Nous nous regardâmes dans les yeux.

« - Kaï ! (Shimaru) »

Tout juste après, le décor fut comme effacé, laissant place à… un autre couloir, à la différence que celui-ci devait être le bon. Lorsque nous nous apprêtions à reprendre la marche, une présence se fit sentir de derrière moi. Je voyais par l’expression d’Ardanel qu’il avait lui aussi ressenti la même chose. Nous nous retournâmes donc, et aperçûmes Ketsuo immobile en train de nous regarder avec à ses côtés, ses 4 zombies protecteurs. Etait-ce dû au fait qu’ils n’étaient pas vivants, mais en tous cas je n’avais pas perçu leur présence à ceux-là.

« - Tiens tiens, qui revoilà… (Ardanel)

- Alors je n’ai pas rêvé, celui qui à défait notre camouflage tout à l’heure, c’était bien toi, n’est-ce pas ? De même, c’est toi qui nous à plongé dans cette illusion sans fin il y a quelques minutes ? (Shimaru)
- Evidement. Cela t’étonne ? (Ketsuo)

- Hé bien… d’après Blood, tu n’étais la dernière fois qu’un simple scientifique sans pouvoir. (Shimaru)

- Tu le dis toi-même, LA dernière je n’étais qu’un simple humain. Dans la vie, si tu ne veux pas te faire manger, il faut constamment avancer. Contrairement à la plus part des êtres humains, moi j’ai su évoluer et m’élever. (Ketsuo)

- Hm, je serais curieux de savoir comment tu t’y es pris… (Ardanel)

- La question serait plutôt combien de vie as-tu gaspillé pour arriver à tes fins... (Shimaru) »

L’homme se mit à rigoler. De part sa réaction, la réponse était plus qu’évidente. Cela faisait quelques minutes à présent que nous marchions à travers les nombreuses allées que comportaient ce qui semblait être le sous-sol de la base du secteur 5. Enfin, au bout d’un petit moment, Ketsuo s’arrêta de nouveau devant une porte. Différente des autres car comportant un code d’accès, elle coulissa de droite à gauche lorsque le scientifique y entra les bons numéros. Nous entrâmes à l’intérieur de ce qui semblait être une grande salle. Bizarrement, une odeur plus que repoussante fit immédiatement son apparition. Une odeur… de mort. Nous comprîmes tout de suite de quoi cela venait en voyant qu’au fond de la salle se trouvait une pile de cadavres décomposés bien entassés.

« - Voilà ta réponse, Maboroshi. (Ketsuo)

- C’est… dégoutant… (Shimaru)

- Que leur as-tu fait ? (Ardanel)

- Mais pourquoi vous me posez des questions alors que vous en connaissez déjà les réponses ? Ils m’ont tout simplement servis de cobaye, voilà tout. Maintenant, si vous le voulez bien, continuons d’avancer. Nous ne sommes plus bien loin de mon laboratoire. (Ketsuo) »

C’est ainsi que nous reprîmes la route, jusqu’à ce que 2 minutes plus tard, Ketsuo stoppe pour la 3ème fois. Cette fois-ci, c’était pour entrer dans son laboratoire. Avant d’entrer, le Lieutenant laissa dehors les gardes. Bref, la pièce étant sombre, l’agent alluma la lumière dévoilant alors l’intégralité de la pièce. Vers la droite se trouvait bon nombre d’étagères placés un peu partout dans la pièce, et sur chacune d’elles étaient posés divers objets, tels que des bocaux, papiers et ustensiles en tous genres. Pour finir, vers la gauche, ce sont des tables et chaises qu’il y avait. Des tubes, des liquides de différentes couleurs, quelques scalpels… la plus part en étaient ornées.

Ardanel regardait un peu tous les objets et semblait plutôt intéressé par ces derniers. Moi, je trouvais ça on ne peut plus exécrable, immonde. Mater des cerveaux enrobés dans un étrange liquide vert gluant, le tout compressé dans une petite boîte… hm… Non merci. Bref, le fait est que la salle était plutôt grande en longueur. La preuve, nous étions toujours en train de suivre le Lieutenant. Finalement, une fois arrivé au bout, il s’arrêta devant ce qui devait sûrement être son bureau principal et se retourna vers nous.


« - Bienvenue donc, dans mon magnifique laboratoire ! (Ketsuo)

- Si l’on peut vraiment appeler ça un laboratoire… (Shimaru)

- Très intéressant tout ça. Une fois que l’on t’aura tué, tu ne m’en voudras pas de te prendre deux ou trois choses… ? (Ardanel)

- Ahaha ! Tu sembles bien confiant toi… bien trop confiant. (Ketsuo) »

De suite après, l’homme ouvrit l’un de ces tiroirs puis chercha quelque chose, semble t-il. Même si pour la énième fois environ nous eûmes l’occasion d’attaquer Ketsuo lorsqu’il était sans ses zombies, nous ne fîmes rien. Qui sait ce dont quoi il était capable. S’il était si tranquille même en notre présence, cela signifiait qu’il était sûr de lui, et donc forcement puissant. Finalement, alors qu’il sembla attraper quelque chose, il se retourna. Ce dernier tenait à la main une sorte de collier bleu émanant d’une bien puissante énergie.

« - Vous vous demandez sûrement de quoi il s’agit, hein ? (Ketsuo)

- Non. (Shimaru)

- Ouais. (Ardanel)

- Pour tout vous dire, il s’agit de mon chakra. Ce pendentif en contient une quantité incommensurable qui me permet d’user de toutes mes techniques, même si je ne suis pas un shinobi. Enfin, ce n’est pas vraiment le mien, mais je l’utilise comme tel. En réalité, il appartient, ou plutôt appartenait à un certain Blood, que tu sembles déjà connaître justement. Autrefois, je lui en ai prélevé une grande quantité puis le lui ai placé dans ce collier. (Ketsuo)

- Vraiment fascinant… (Ardanel)

- Blood ? Il ne m’en à jamais parlé. Enfin, ça ne m’étonne pas de lui, y’a que celui-là pour se faire avoir aussi facilement par des types comme toi. (Shimaru)

- Tu dis ça pour me déstabiliser, je me trompe ? Blood était une personne très puissante… je doute même que toi tu arrives à sa cheville. (Ketsuo)

- Tu me sous-estime ? (Shimaru)

- Bon, je ne voudrais pas vous interrompre dans votre discussion, mais… Shimaru, tu ne crois qu’il serait temps d’en finir avec lui ? (Ardanel)

- En finir ? Mais voyons, nous n’avons même pas commencé ! (Ketsuo)

- Hm… ouais, mais tout compte fait, ce type ne vaut même pas la peine qu’on s’intéresse à lui. Qu’es t’en pense, on s’en va ? (Shimaru)

- Ok. Mais attend 2 minutes, j’ai 2-3 choses à prendre avant. (Ardanel)

- BORDEL vous m’écoutez !!? Et vous vous croyez ou là, d’abord ? (Ketsuo) »

Nous continuâmes d’ignorer le scientifique. Lorsque tout à coup, alors que nous commencions à repartir, ma vue se troubla et devint petit à petit noire, telle que je n’y voyais plus rien. En fait… c’était comme si les ténèbres envahissaient la pièce. Je ne mis que quelques millièmes de secondes à comprendre ce qu’il m’arrivait... un Genjutsu !! Je fis un Kaï d’extérieur, à ce moment là l’ombre s’évapora. Comme je le pensais, il ne s’agissait que d’un Genjutsu affectant l’environnement, et donc plutôt facile à contrer.

Je voyais de nouveau Ardanel à côté de moi. Lorsque nous décidâmes de retourner voir Ketsuo à quelques mètres de nous afin de lui botter les fesses, quelque chose de bizarre se produisit. Un bruit de roulement se fit entendre juste après que l’agent activa un levier, et soudain, le plafond se mit à descendre lentement. Le Lieutenant rigolait en nous voyant, d’un air de dire c’est fichu pour vous. Ardanel lui, gardait son calme sans ne rien dire. Est-ce aussi un Genjutsu, destiné à nous tromper ? Enfin, je décidai de faire quelque chose. Je composai comme pour tout à l’heure, un Kaï d’extérieur, cela ne fit rien.

Commençant à trouver cela bizarre, je fis cette fois-ci un Kaï intérieur. Après 2-3 secondes de concentrations, alors que le plafond était tout juste au dessus de ma tête et qu’Ardanel avait commencé à se baisser, il s’arrêta de descendre puis s’annula. En revanche, je remarquais que mon équipier continuait encore à se baisser. Je le touchai donc afin de le sortir de l’illusion mentale. Ce dernier reprit esprit tout en secouant la tête.


« - Que s’est-il passé ? C’était une illusion ? (Ardanel)

- En effet… (Shimaru)

- Ohohoh ! A ce que je vois, vous vous en êtes sortis. Pourtant, il s’agit de l’une des illusions les plus puissantes que je connaisse à ce jour. Enfin… après tout, cela ne m’étonne pas, car tu es un Maboroshi. Quoi qu’il en soit, voyons comment vous allez tous les deux vous en sortir face à mon plus puissant Genjutsu !!! (Ketsuo) »

Alors que je me trouvai sur mes gardes, prêt à contrer le Genjutsu au cas où, les yeux du scientifique devinrent sur le coup jaune.

« - Les pupi… (Shimaru) »

Surpris, je n’eu le temps de terminer la phrase que je me retrouvai en pleine chute dans ce qui semblait être l’intérieur d’un volcan. Par reflexe, et parce que il ne pouvait s’agir que qu’une illusion, je composai le Kaï d’intérieur… ou du moins j’essayai. Car en effet, il n’était pas très facile de sortir d’un Genjutsu sans vraiment pouvoir se concentrer. Enfin, après 3 essais, la chute s’arrêta… Je tombai alors à terre, mais le décor lui était toujours là... j’étais couché en plein dans le vide. Ardanel étant toujours à côté de moi, je le touchai afin d’annihiler l’illusion mentale sur lui aussi. Ensuite, je fis le Kaï d’extérieur, puis nous réapparûmes à l’intérieur du laboratoire.

« - Vraiment impressionnant, Shimaru. Tu viens de résister à ma meilleure illusion, celle où d’habitude tout le monde butte. Tu es bel et bien un Maboroshi… Ahahah ! (Ketsuo)

- Tes yeux… serait-ce les… pupilles dorées ? (Shimaru)

- Oh, ça ? Hé bien oui, ce sont bien des pupilles provenant tout droit de ton clan. C’est grâce à cela que je peux lancer des illusions. (Ketsuo)

- Les pupilles dorées ? J’en ai vaguement entendu parler. Il s’agit vraiment de celles de ton clan, Shimaru ? (Ardanel)

- Pas de doute possible. Il y a quelques temps, je possédais des archives volées lors de la première rencontre et ayant appartenu à Ketsuo. Il mentionnait à un moment à l’intérieur, qu’une personne aux yeux jaunes avait été victime d’expérience… j’ai tout à penser qu’il s’agit des yeux de cette même personne. (Shimaru)

- On ne peut rien te cacher à toi. Quoi qu’il en soit, étant donné ton niveau Shimaru, le Genjutsu ne servira plus à rien contre vous deux. On dirait que je vais devoir passer aux choses sérieuses. (Ketsuo) »

De suite après ces mots, Ketsuo annula les pupilles dorées. Une chose est sûre; une fois tué, je reprendrai ce qui m’appartient, ou plutôt ce qui revient à mon clan. Bref, le Lieutenant se dirigea semble t-il vers derrière une étagère. Nous le perdîmes de vue quelques secondes, puis enfin ce dernier revint avec un bocal à la main. Ce bocal contenait plusieurs pilules, j’avais pu en compter 9 au total. Une rose, une blanche, une noire, une rouge, une violette, une jaune, une marron, une verte et pour finir une bleu.

« - Des gélules qu’utilisent les shinobis ? (Ardanel)

- Exactement. Ce sont des pilules que j’ai créé. Mais elles ne fonctionnent que sur moi-même, car leur but est de booster mes propres capacités que je possède déjà. (Ketsuo)

- J’ai du mal à comprendre… (Ardanel)

- Hm… en clair, grâce à de nombreuses expériences sur mon propre corps, j’ai pu acquérir de grandes capacités que même les ninjas ne peuvent obtenir. Vous allez de suite comprendre… (Ketsuo) »

Ketsuo rangea son bocal dans la poche droite. Apparemment, il n’avait pas encore l’intention d’utiliser sa dope. Je remarquai que depuis tout à l’heure, il portait désormais son pendentif au coup. Le scientifique plongea sa main dans sa poche gauche cette fois-ci, et sortit plusieurs shurikens. Puis il les lança vers nous. Ardanel et moi esquivâmes les projectiles d’un pas de côté. L’homme enchaina en nous fonçant dessus. Nous nous séparâmes de quelques mètres, il décida de prendre d’assaut Ardanel. Il semblait vouloir l’entamer au Taijutsu.

Au tout début des échanges de coups, le Jounin semblait d’ores et déjà avoir du mal à soutenir le rythme d’esquive. Car oui, celui-ci n’en plaçait qu’une de temps en temps. Je décidai donc d’intervenir puis à toutes vitesses m’élançai vers Ketsuo. Arrivé à lui, alors qu’il était toujours en train d’enchainer coup sur coup à Ardanel qui lui essayait de se défendre tant bien que mal, le Lieutenant d’un claquement de pied fit secouer la terre sous forme de vague, ce qui par surprise me fit perdre l’équilibre et reculer de quelques peu.

Je me relevai, puis fonçai de nouveau sur le scientifiquement toujours à fond dans le combat. Mais, alors que comme pour tout à l’heure je n’étais plus qu’à quelques centimètres de lui, un mur de terre se forma devant moi, le protégeant ainsi. Point à la main, sans pouvoir le freiner, je tapai dedans. Ma main éclata, je la reconstituai. Pendant que je faisais ça, l’homme avait envoyé reculer Ardanel quelques mètres plus loin, ce dernier reprenant son souffle. Alors comme ça il était doton et bon au Taijutsu… voilà qui n’était pas notre veine.

Sans plus attendre, je décidai de passer à l’action. Je dégainai mon sabre puis fonçai tout bêtement sur Ketsuo. Après tout, je n’avais rien à craindre moi. Une fois à son niveau, il me frappa au niveau du torse mais son poing passa à travers moi, à son grand étonnement. J’en profitai donc pour lui assener un coup de sabre en essayant de lui transpercer le ventre, mais quelle fut ma surprise à moi aussi en voyant qu’au contact de la pointe de mon katana sur sa peau, la lame se brisa. Il n’avait pas été transpercé, et il ne restait de mon attaque qu’une simple trace rouge. Son corps était aussi solide que du béton.

De suite après, il recula un peu, composa en vitesse des signes puis cracha une grande rafale de vent qui m’expulsa directement sur l’une des étagères se trouvant non loin derrière moi. Alors il était aussi Futon... On à vraiment du souci à se faire là. Alors que je pensai qu’il allait essayer de continuer l’assaut, non. Au contraire, il resta immobile et piocha de sa poche droite, une pilule, en l’occurrence la rose. Puis il l’ingurgita.


« - Co… Comment ?! Tu prends déjà une pilule !!? (Ardanel)

- Ahah, oui ! Je sais bien que vous avez déjà du mal à suivre le rythme, mais je préfère être sûr de la victoire et donc ne pas laisser le temps à l’ennemi de s’adapter, c’est en général très mauvais. De cette manière, j’aurais toujours une longueur d’avance sur vous. Ahah ! Hm… cette pilule de force… je dois dire que son goût est vraiment dégueulasse. (Ketsuo)

- Attend un peu, le combat vient tout juste de commencer ! (Shimaru)

- Tu m’as l’air bien sûr de toi. Ah, au passage, jolie don que tu possèdes. Je n’avais jamais vu ça jusqu’à présent. Une fois que je t’aurais capturé, je t’examinerai… et te prendrai ton pouvoir… même si j’avoue que cela risque d’être difficile, si je ne peux pas te toucher. (Ketsuo)

- Au fait Ketsuo, c’est quoi ce délire ? Comment un simple humain peut-t-il posséder une affinité ? Dans ton cas deux, qui plus est… (Ardanel)

- Etonnant hein ? Si j’y suis arrivé, c’est grâce à de multiples expériences sur le corps humain, d’où les nombreux cadavres de tout à l’heure ahah. Il n’y a pas si longtemps que ça, j’ai réussi à m’injecter le Futon et le Doton. Malheureusement, il s’agit là de ma limite. Encore une de plus et je risquerais d’y passer… (Ketsuo)

Alors qu’il était en train de parler, je voyais ses muscles en train de se contracter, comme lorsque moi je bois la gourde.Ca sent le roussi. Lorsque l’effet fut terminé d’être appliqué, ses muscles étaient plus imposants qu’avant. D’après Ardanel, cela allait lui améliorer sa force, sa vitesse ainsi que son agilité. Enfin, il se mit à courir vers moi tout en composant des signes. En chemin, il cracha une boule de boue que j’esquivai en me baissant. Mais ceci n’était qu’un l’heure, car une fois face à moi, tendit la paume de sa main droite vers moi et sans comprendre pourquoi au début, je fus expulsé à l’autre bout de la salle.

Je me relevai sans problème, néanmoins avec la tête qui tournait. Sa technique précédente était sûrement du Futon. Sans plus tarder, je revenais à toutes vitesses là ou se trouvaient Ketsuo et Ardanel. En arrivant, mon équipier était en train d’éviter quelques attaques Doton tout en combattant quelques faibles clones de terre. Alors que je m’approchai d’Ardanel afin de lui porter secours, encore plus rapide et fort physiquement qu’avant, Ketsuo s’approcha de nous et commença à nous lancer des coups de poings/pieds. Au bout de quelques secondes, sous les puissants et rapides assauts du Lieutenant, nous reculâmes.

Mais il ne s’arrêta pas là, si bien qu’il composa des signes puis cracha une quantité moyenne de boue de part sa bouche, ce qui forma une vague… néanmoins suffisante pour nous attraper au passage et nous amener directement contre le mur de la pièce. En quelques secondes nous sortîmes du tas de boue, puis nous nous dirigeâmes assez loin derrière une table afin de nous cacher le temps de réfléchir. Pour l’occuper en attendant, je créai 2 clones aqueux et Ardanel 3 Kage Bunshin que nous envoyâmes sur Ketsuo.


« - Il est vraiment très fort… en plus, si ma lame n’a pas tenue face à lui, inutile de penser que mon suiton puisse faire mieux. Quant à mon Genjutsu… (Shimaru)

- Ouais. J’ai bien peur que si nous voulons sortir d’ici, nous soyons obligés d’utiliser beaucoup de chakra. Car même si ce n’est que le début du combat… (Ardanel)

- Il y a peut-être un moyen d’en finir autrement… ? (Shimaru)

- Tu penses à quoi ? (Ardanel)

- J’en sais rien, je te posai la question justement. (Shimaru)

- Ben… peut-être bien que oui. Son collier bleu là… logiquement, s’il ne le possède plus, il ne peut plus utiliser ses affinités, non ? Avant de le battre, il faut commencer par l’affaiblir. (Ardanel)

- Maintenant que tu le dis… Ouais, il nous faut essayer de lui retirer. Après tout, nous n’avons rien à perdre… à par peut-être finir à tout jamais en tant que cobaye du Zénith. Bon, vu qu’il est moins risqué pour moi de m’approcher de lui, tu me couvres ! (Shimaru)

- Ok ! (Ardanel)

- Mais d’abord, je vais lui faire perdre en vitesse. (Shimaru) »

Au bout de 3, nous nous relevâmes tous les deux. Nous constatâmes que l’agent n’était plus très loin de nous, entouré de 2 clones, 1 d’Ardanel et 1 de moi. Je fis exploser le mien, l’eau se rependit sur le corps du scientifique. Il s’agissait en réalité d’eau collante, chose sui allait lui réduire sa vitesse. Enfin, alors que je passai à l’assaut en courant vers lui, Ardanel d’un coup de pied envoya une chaise en sa direction, puis enchaina avec plusieurs boules de feu.

Le Lieutenant brisa la chaise en plusieurs morceaux mais ne se préoccupa des boules de feu, ces dernières arrivèrent tout droit sur lui, mais il ne sentit rien. Arrivant enfin à son niveau, je me baissai anticipant un coup de poing, puis me relevai en bondissant, Kunai à la main. J’eu tout juste le temps de poignarder son pendentif bleu que d’un coup de genoux surpuissant qui en temps normal m’aurait complètement transpercé la chair et les os, qu’il me jeta un peu plus loin.


« - On à réussi… je ne pensais pas que ce serait aussi facile de l’atteindre. (Shimaru)

- C’est facile seulement pour toi… (Ardanel)

- Ahah ! Je dois dire que c’était plutôt intelligent de votre part de vous attaquer à mon pendentif, mais laissez-moi-vous dire une chose; cela n’aura servi à rien ! (Ketsuo)

- Comment ça ? (Shimaru)

- En effet, même si au départ ce n’était pas prévu qu’il soit brisé et que je me sois fait surprendre… mon corps à déjà aspiré une grande quantité de chakra, il m’en reste encore pas mal en réserve. En tous cas, bien utile que la liquéfaction en eau… tout cela me donne des frissons ! Ohohoh ! (Ketsuo)

- Et quand tu n’en posséderas plus une goute ? (Shimaru)

- Vous serez déjà mort avant que cela arrive. Et si c’était réellement le cas… il me restera toujours les gélules… Héhé ! (Ketsuo) »

Notre premier plan ayant échoué, et décidant de passer aux choses sérieuses, je pris mon parchemin rouge, puis invoquai la gourd et enfin englouti l’eau. Quelques secondes plus tard, mes muscles se contractèrent sans faire grossir mon ventre. Encore une fois, j’avais bien réussi à répartir l’eau, et j’étais devenu encore plus fort, résistant et quelque peu plus rapide que tout à l’heure. Pourquoi toujours attendre le moment critique avant de passer aux choses sérieuses ? Un corps solide comme du béton, un Taijutsu bien supérieur aux nôtres, les pupilles dorées, 2 affinités… telles étaient les caractéristiques effrayantes de Ketsuo, un simple humain à la base.

« - Hm… intéressant. (Ketsuo) »

Ardanel a écrit:Etrange. C’est ainsi que je qualifierais ce « laboratoire ». Ce qui me choquait le plus était l’absence visible d’instruments aseptisés et d’évier pour nettoyer ses outils. Bon, certes, lorsqu’on travaille en sachant qu’on va tuer ses sujets, ça n’a pas grande importance, mais ça me choquait tout de même…
En revanche, certaines expériences m’intriguaient. J’aurais bien pris le livre de Ketsuo, il devait y avoir des choses intéressantes dedans… Et ses pilules aussi. Les étudier pourrait s’avérer intéressantes.
Les potions soigneusement alignés sur les étagères aussi, à la limite, même si c’étaient encombrants.
Mais pas les cerveaux, organes et membres disséminés dans des bocaux. C’était de mauvais goût et franchement inutile de mon point de vue…

Enfin… Ce n’était pas vraiment le sujet. On avait un adversaire costaud. C’en était même surprenant. L’homme était très fort au taijutsu. J’arrivais tout juste à le contenir, et ne parlons même pas de contre-attaquer. Il était aussi doton et futon apparemment. Au moins n’avait-il plus son collier, même si selon lui c’était inutile de le briser à présent…
Je jetais un œil vers mon coéquipier. Il était près, manifestement. Il me semblait l’avoir vu boire cette gourde une fois, lors des combats d’entraînements, à la base. On pouvait reprendre l’avantage.
Doton et Futon hein…


"Je vais faire une diversion. Profites-en pour lui en coller une bonne." (Ardanel)
"Tu vas faire quoi ?" (Shimaru)

Sans répondre, je fis trois clones. L’un deux s’élança en avant, vers notre adversaire qui s’approchait. Il survécut glorieusement trois millième de seconde au contact du scientifique. Pendant ce temps, mes deux autres clones faisaient des signes, tandis que je longeais le mur vers la droite, afin de coincer Ketsuo entre Shimaru et moi.

"Katon, Gogage no jutsu." (Clone)
"Futon, Akikaze no jutsu." (Clone)
"Katon, Kazekansei no jutsu." (Clones)

Comme prévu, l’attaque, exécutée par des clones, était bien plus faible que celle produite par deux personnes réelles, mais le résultat était tout de même honorable, et je vis Ketsuo faire quelques signes. Je n’en attendais pas plus. Il ne pouvait pas faire un Futon, contre un Katon de bon niveau, c’était absurde. Il allait donc faire une technique Doton… Et je le chargeais avec mon sabre imprégné de Raiton… Alors que les flammes s’estompaient, je vis le mur, et le tranchais tranquillement. Je vis l’air surpris de Ketsuo lorsque je passais au travers, ainsi que lorsque ma lame lui entailla légèrement le flanc. Il sauta alors en arrière pour se mettre hors de portée, oubliant ainsi Shimaru, qui lui mit une bonne grosse beigne en pleine tête, ce qui l’envoya voler à l’autre bout de la salle.

"Impressionnant… Tu disposes d’une grosse puissance brute… Je dois bien t’avouer que ce genre de coût pourrait être très dangereux pour moi, même avec mon doton pour accroître la résistance de mon corps, alors…" (Ketsuo)

Je vis Ketsuo plongé la main dans son bocal et en sortir deux nouvelles gélules. La blanche et la verte. Il les avala.

"Il faut qu’on lui vole son bocal, sinon, on n’en finira jamais…" (Ardanel)
"Je suis d’accord… Cette fois, je vais faire une diversion, et tu lui prends ses pilules." (Shimaru)
"Et bien… Voilà qui est mieux. Allons-y." (Ketsuo)

Shimaru s’élança. Il était plus rapide qu’avant… A nouveau, le sol bougea légèrement, mais le gensouard ne se laissa pas distraire et attaqua l’homme au corps à corps… C’était équilibré. Aucun des deux ne parvenait à frapper l’autre. Je m’élançais à nouveau, insufflait du Raiton à mon sabre, et sautai sur Ketsuo par derrière. Changement de programme. L’épaule de mon ennemi était offerte, j’enfonçai mon sabre jusqu’à la garde dans son articulation.
Du moins, c’est ce que je voulais faire. Le sabre râpa contre la peau de mon ennemi, et je ne parvins qu’à tomber au sol, en évitant heureusement de me blesser avec ma propre épée. Je roulai sur le côté pour éviter de me faire écrabouiller la tête d’un coup de pied rageur de Ketsuo, ce qui permit à Shimaru de frapper à trois reprises Ketsuo en plein torse. Je me relevai d’un bond et courut sur le médecin… Le bocal !!

Mais Ketsuo expulsa alors Shimaru plus loin, qui se liquéfia lors du contact brutal avec le mur. Quand à moi, je me retrouvai au corps à corps avec un Ketsuo mi-énervé, mi-amusé. Encore une fois, le duel au taijutsu fut neutre. Il paraissait un peu fatigué, et j’arrivais à tenir bon cette fois. Mais impossible de placer un coup. Je finis par reculer afin de revenir près de mon coéquipier.


"Il n’a rien senti ?" (Ardanel)
"Ce n’est pas possible… J’ai frappé le plus fort que je peux." (Shimaru)
"Ah. Auriez-vous oubliés mes pilules ? Je viens d’absorber la pilule de résistance, ce qui me rend, avec mon pouvoir doton, absolument invulnérable aux coups." (Ketsuo)
"C’est possible ça ?" (Shimaru)
"Pas que je sache. Invulnérabilité… Non, d’autres personnes l’auraient utilisé. Il doit y avoir des effets secondaires terribles, ou un gros point faible." (Ardanel)
"Tu te trompes… Il n’y a aucun effet secondaire à mes pilules, sauf la noire. C’est l’avantage de travailler sur de nombreux cobayes humain… De plus, il n’y a pas de point faible, si ce n’est le temps, et qu’on ne peut pas absorber deux pilules du même genre à quelques heures d’intervalles. Toutefois, comme leurs effets durent presque une heure…" (Ketsuo)
"Il était déjà solide avant cette pilule… A présent…" (Shimaru, chuchotant)
"Même mon sabre n’a pu le percer, et pourtant, il ne m’avait jamais fait faux bond." (Ardanel, murmurant)
"Mais je ne comprends pas… Normalement, après le coup reçu avant, tu aurais du être étourdi, abruti au moins légèrement par la douleur, surtout que tu as deux belles entailles... " (Shimaru)
"Je le suis… Enfin, je l’étais. L’autre pilule était une pilule stoppant les influx nerveux de la douleur. Je suis invulnérable et insensibles… Et maintenant…" (Ketsuo)

L’homme avala une troisième pilule, jaune cette fois.

"Je suis frais et dispos." (Ketsuo)

L’homme s’élança alors sur nous en courant. Rapide… J’étais apparemment sa cible, et je me préparais au choc. Au moment où il arriva au contact, j’esquivai sur la droite, et fit une balayette au sol. J’eus l’impression de me casser la jambe, sans parvenir à faire tomber Ketsuo. Je le déstabilisai toutefois, et Shimaru, arrivant à la rescousse, l’attaqua, me permettant de me relever. Mais à peine étaitje debout que je me pris des coups. Shimaru se reconstituait à l’autre bout de la salle. Ah.
A l’évidence, Ketsuo était fatigué avant que nous arrivions. Car il était plus rapide, plus fort, plus agile que jamais. Je ne fis pas le poids et battit en retraite en catastrophe, tout couvert d’hématomes naissants. J’espérais n’avoir rien de plus grave…


"On y arrivera pas… Ardanel, tu ne pourrais pas invo…" (Shimaru)
"Non." (Ardanel)
"Mais pourquoi ?" (Shimaru)
"C’est bien trop dangereux…" (Ardanel)
"Justement, c’est ce qu’il nous faut." (Shimaru)
"Je parlais de danger pour nous deux." (Ardanel)
"… Bon. Il faut lui prendre ses pilules. Puisque au corps à corps, on est minable…" (Shimaru)
"Oui… Il faudrait que…" (Ardanel)
"*chuchote*" (Ardanel, Shimaru)

Je fis quelques signes, et deux clones apparurent. Shimaru fit de même, et un clone d’eau apparut.

"Vos clones ne tiendront pas deux secondes, c’est idiot." (Ketsuo)
"On verra…" (Ardanel)

J’avançais tranquillement vers l’avant, mes clones sur les côtés, de façon à ce que Ketsuo sache bien que j’étais l’original. Shimaru lui se préparait. Ketsuo s’élança en avant, droit sur moi. Le clone à ma droite s’élança à son tour vers moi. Je me mis en garde, sabre au clair, prêt à l’assaut. Alors que Ketsuo s’apprêtait à me frapper, mon clone le précéda, et me mis un grand coup de pied dans les cottes. Je volai un peu plus loin, sous le regard surpris de mon ennemi. Comme prévu, il ne s’était pas soucié du clone en train de charger. Il se retourna alors vers moi, pour voir Shimaru le charger.

"Katon, Gogage no jutsu." (Clone)

Mon clone restant envoya alors une boule de feu sur le clone d’eau de Shimaru, provoquant de la vapeur qui entoura le scientifique. Profitant du camouflage, le vrai Shimaru s’élança dans la fumée, et en ressorti un bocal à la main. Parfait, plan parfaitement exécuté. Il me le lança et je m’éloignais juste avant qu’un coup de pied à niveau de la tête oblige mon coéquipier à se liquéfier et se recomposer plus loin.

Je levais la tête, pour voir Ketsuo, avec sur le visage une expression évaluatrice, et aussi un peu amusé.


"C’était bien joué… Mais vous ne vous êtes pas trompés ?" (Ketsuo)

Le scientifique sortit alors de sa poche gauche… un flacon de gélules !! Je regardai ce que je tenais dans la main. Le même flacon… Curieux. Sauf que… Un camouflage !! Très bien dissimulé… Je l’annulais et découvrit alors un flacon remplit d’une potion jaunâtre…

"Et merde !!" (Ardanel)
"Ce n’est pas le bon ?" (Shimaru)
"Non… Il a apparemment changé le bocal de poche après notre première tentative…" (Ardanel)
"Ardanel... Ton sabre." (Shimaru)
"Oui ?" (Ardanel)

Je regardais mon épée Raijin…

"Non… Le noir." (Shimaru)
"Non." (Ardanel)
"On est en danger là !!" (Shimaru)
"Non." (Ardanel)

Nous n’eûmes cette fois pas le temps d’établir une nouvelle stratégie. Ketsuo semblait lassé de ce petit jeu et prit les choses en main. Une grande vague de vent arriva sur Shimaru, qui avait le choix entre se liquéfier ou recevoir plein de petites coupures. Il choisit la première option, et je me préparais à recevoir l’assaut du zénithien pendant les quelques secondes ou je serais seul. Mais l’assaut ne vint pas de l’homme qui approchait à toue vitesse de moi, mais du sol. Mes pieds s’enfoncèrent, et je fus bloquer. Je vis un instant le triomphe dans se syeux, et puis un poing arriver vite… Si vite… Shimaru se jeta alors devant moi, et absorba le coup. Le poing de Ketsuo le traversa mais le coup qui me parvint en pleine poire fut tout de même grandement amorti. Je me laissais tomber au sol pour éviter le coup suivant, et, comme contre les genins lors de l’examen, je tailladais le sol autour de moi pour me dégager. Je relâchais ensuite mon esprit, ayant décidé d’opposer le Honnou à mon adversaire, dans l’optique bien simple de survivre. Je parais donc instinctivement les coups d emon adversaire, et tout allât bien, jusqu’à ce que je contre-attaque, toujours instinctivement. Ma jambe rebondit sur le scientifique, lui laissant une ouverture monstrueuse, et je me pris un bon coup dans les cottes qui m’envoya valser plus loin. Rien à voir avec celui que m’avait assené mon clone. J’eus le souffle coupé, et la vue brouillé quelques instants. Je la récupérai pour voir une grosse vague de terre me foncer dessus.

"Raiton, Ha juujika." (Technique de la croix tranchante, Ardanel)

Certes, ce n’était pas le niveau du « Hoshi Sundan » d’Almelda, mais ma technique était tout de même correcte. Deux grandes lames Raiton partirent de mon sabre et tranchèrent la vague, et je pus ainsi passer au travers et éviter de me faire enterrer vivant. Shimaru atterrit alors à mes côtés, essoufflé.

"Katon, Saikai no jutsu." (Technique de la purification, Ardanel)

La vague de vent qui venait vers nous s’enflamma, et repartit dans l’autre sens, suivant mon jutsu. C’était la première fois que j’utilisais le Saikai en visant un ennemi, au lieu de l’utiliser sur le sol. L’effet n’était pas mal. Un jet de feu très concentré…

"Il faut qu’on, fasse de la vapeur, vite." (Ardanel)

Shimaru me jeta un coup d’œil, puis créa une grosse boule d’eau. Je lançais boule de feu sur boule de feu contre l’eau, jusqu’à ce que la salle soit remplie de vapeur. Ca brûlait un peu, un vrai sauna, mais au moins, on était tranquille pour un moment, et on pouvait discuter stratégie.

Enfin, discuter… On pouvait surtout constater notre échec. Alors ? Fallait-il battre en retraite ? Essayer encore une fois de lui prendre ses pilules ? Tenter de lui casser une jambe ? Vu comment il était dur, la dernière option me paraissait difficile… En tout cas, le corps à corps était à éviter, et les jutsus de distance n’était pas terrible… Enfin…

J’entendis alors du bruit. Comme… Une aspiration. Rapidement, toute la vapeur de la salle partit.


"Vous pensiez qu’un laboratoire digne de ce nom n’aurait pas un système de ventilation efficace ?" (Ketsuo)

L’homme nous tournait le dos… Mais bientôt, il nous trouverait…

"Tentative inutile encore une fois… Aller, venez, qu’on en finisse." (Ketsuo)
"Ardanel ?" (Shimaru)

Je regardais Shimaru… Bon, tant pis. Il n’y avait que des mauvais choix de toute façon…

"Oui…" (Ardanel)
"Tu vas le faire ?" (Shimaru)
"Je n’ai pas vraiment le choix… Reste là ou tu es pour l’instant." (Ardanel)

Je mis la main dans ma sacoche, en sortit un parchemin, que j’enroulais autour de la garde de mon sabre, et signai, puis je sautai au sol. Ketsuo se retourna, sourit, et courut vers moi.

"Invocation, Marumasa !!" (Ardanel)


Dernière édition par Ardanel le 11/5/2010, 00:37, édité 1 fois
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:30

Shimaru a écrit:
Ardanel invoqua donc son fameux sabre à lame noire, Muramasa. Et il était temps, car même si ce dernier était absolument contre, il était pour nous l’une des seules solutions de s’en sortir… ou pas. Je m’éloignai donc quelque peu de mon coéquipier qui à présent était en possession de l’arme. En face de nous, Ketsuo nous regardait sans vraiment comprendre ce qu’il se passait, si l’on s’en fiait à son expression faciale. Ardanel et moi-même avions tous deux usés de nos dernières cartes en quelques sortes, mais malgré ça le plus dur était sûrement à venir.

« - Tu penses pouvoir percer la défense de Ketsuo avec ce sabre ? (Shimaru)

- C’est même certain. Si lui ne peut pas le faire, alors personne d’autre ne le pourra. (Ardanel)

- Ohohoh, mais qu’est-ce donc que ce curieux sabre émanant d’une terrifiante énergie ? Il me ferait presque peur… que c’est amusant ! (Ketsuo)

- Tu vas vite te rendre compte que ce sabre n’a rien d’amusant ! (Ardanel)

- Bon, allons-y. Il est temps de lui montrer de quoi on est réellement capable !! (Shimaru) »

De suite après, nous fonçâmes tous les deux sur Ketsuo en mode bourrin. Arrivé au niveau du scientifique, Ardanel tenta une attaque verticale que le Lieutenant réussi à parer de justesse en expulsant du vent de la paume de sa main gauche, avant que le katana ne l’atteigne. Le Jounin recula de quelques pas, c’était à moi. Toujours dans mon élan, je composai des signes, crachai de l’eau puis envoyai en la direction de l’agent du Zénith un requin aqueux destiné à le faire reculer ou tomber afin qu’Ardanel en profite.

Mais avant que mon attaque ne l’atteigne, Ketsuo riposta en envoyant sur mon requin d’eau un requin de boue. Le mien fut littéralement éclaté, et toujours entier le requin boueux fonça sur moi sans que je ne puisse rien faire et m’emporta quelques mètres plus loin sous un violent choc néanmoins quasi inoffensif pour moi. Une étagère étant tombé sur moi juste après l’atterrissage, je me liquéfiai de manière à passer entre et me reconstituai. Je voyais non loin devant moi Ardanel et Ketsuo en train de s’affronter, ce dernier possédant dans sa main une lame de futon.

Je créai donc un katana aqueux afin d’aller les rejoindre et d’y apporter ma contribution. Une fois de nouveau aux côtés de mon équipier, je l’aidai pour plus d’efficacité. C’était incroyable, c’était la première fois que je voyais le Lieutenant autant galérer face à nous. En particulier sous les nombreux coups d’Ardanel et de son sabre noir, Ketsuo n’eu d’autre choix que d’annuler son épée futon et de cracher en vitesse une nouvelle rafale afin de nous faire tous deux reculer. Nous eûmes tous les deux le reflexe de planter notre sabre dans le sol pour ne pas nous faire emporter.


« - C’est vraiment incroyable… même avec mes quatre premières gélules, cela ne suffit pas ! En quelques secondes, ce sabre noir… il est vraiment puissant, il à même réussi à quelque peu m’épuiser, pourtant… (Ketsuo)

- Alors, toujours aussi confiant qu’au début Ketsuo ? Ahah ! (Shimaru)

- Tu oublies qu’il me reste de nombreux atouts, Shimaru. J’ai déjà rencontré pire, vous ne me battrez pas aussi facilement ! (Ketsuo)

- Shimaru, dépêchons nous d’en finir ! Ce sabre, il… (Ardanel) »

Ardanel n’eu le temps de finir sa phrase que son corps se mit à courir vers Ketsuo qui avait sa main plongée dans sa poche, celle où se trouvaient les pilules. Pour esquiver le Jounin, le Zénithien n’eu d’autre choix que de reculer et de créer un mur de doton en face de lui. Lorsqu’Ardanel brisa le mur à l’aide de son épée, le scientifique l’attendait derrière prêt à lâcher une boule de boue géante. Mon équipier en reçu le visage, ce qui ne l’empêcha toutefois pas de continuer à poursuivre Ketsuo. Je me dirigeai vers Ardanel pour l’aider, même s’il n’en avait pas besoin.

Observant le combat, Ketsuo n’arrêtait d’utiliser bon nombre de techniques afin de se protéger des assauts répétés du Jounin. Enfin, quelques secondes plus tard, il réussi à sortir un dragon boueux qui finalement eu raison d’Ardanel. Ce dernier se fit éjecter à l’autre bout de la salle par un jutsu de grande puissance… et d’après mes estimations, il n’y avait que très peu de chance qu’il soit encore dans la capacité de bouger. Il ne restait donc plus que moi, et Ketsuo, assez épuisé, avec quelques entailles et sûrement plus beaucoup de chakra.


« - Ardanel à fait le plus gros. Maintenant, c’est à moi. Prépare-toi, car c’en est terminé de toi et de tes agissements ! (Shimaru)

- Hmpf, je te l’ai déjà dit, tout n’est pas fini. Il me reste encore mes pilules !! (Ketsuo)

- Je ne te laisserais pas en prendre une seule ! (Shimaru) »

Comme pour tout à l’heure, il essaya de piocher l’une de ses gélules. Je l’en empêchai en lui lançant mon épée aqueuse, seul objet que j’avais sous la main. Celui-ci ayant quelques blessures plus ou moins profondes, il allait être plus facile pour moi de le combattre. Je commençai donc par cracher de l’eau un peu partout autour de moi afin d’améliorer ma rapidité ainsi que mon agilité. Je tapai l’eau des pieds et fit remonter des dizaines d’aiguilles aqueuses que j’envoyai directement sur l’adversaire, ou plutôt sur ses nombreuses plaies.

Ce dernier réussi à les contrer en tournoyant sur lui-même de manière à former un tourbillon tout autour de lui mais néanmoins de courte durée. Après cela, je créai 4 clones que j’envoyai à l’assaut. Je fis de même. Pendant que les clones assez éloignés de lui balançaient des multitudes de boules d’eaux, moi je l’affrontai au corps à corps équipé de mon kunai. A l’aide de celui-ci, j’essayai de viser les blessures de le toucher aux blessures, de façon à l’affaiblir pour ensuite lui porter le coup final. Mais il maintenait encore le rythme.

Le Lieutenant tout aussi fatigué que moi à présent, et même malgré sa dernière gélule, avait de plus en plus de mal à maintenir le corps à corps… et moi aussi. Je décidai donc d’en finir au plus vite. Mes clones se jetèrent sur lui pendant que moi je préparai ma plus puissante attaque, mon dragon aqueux. Une fois suffisamment d’eau accumulée et le scientifique venant juste de défaire tous mes clones, je lançai vers lui mon attaque à toutes vitesses. Aucune chance pour lui de l’esquiver, et avec un peu de chance cela allait le rendre KO. Le dragon aqueux n’était plus qu’à quelques centimètres de lui, quand…


« - Attention !!! (Ardanel) »

Sur le coup, je ne compris pas pourquoi, mais mon corps fut littéralement coupé en deux par une vague verticale de futon. De même pour mon attaque qui touchait presque au but. Mais pourtant, Ketsuo fut quand même expulsé jusqu’à l’autre bout de la salle pour finalement terminer encastré dans le mur cassé. Je pensais savoir ce qu’il s’était produit, et c’est en me retournant après m’être reconstitué que je vu que mes doutes étaient bels et biens fondés. En effet, devant moi se tenait Ardanel, sabre à la main. Son visage affichait une drôle expression.

« - Ardanel ! J’y étais presque, pourquoi… ? (Shimaru)

- Je… je n’y peux rien ! C’est Muramasa, je n’arrive plus à le contrôler ! (Ardanel)

- Erf ! Bon, quoi qu’il en soit, cela n’a plus grande importance vu que Ketsuo est battu maintenant. Muramasa nous aura bien aidés de toutes manières. Sans lui, nous serions fichus. (Shimaru)

- Tu ne sembles pas bien comprendre, je n’arrive plus à le contrôler, mais je n’arrive plus non plus à le retirer de ma main !! (Ardanel)

- Quoi ?! (Shimaru) »

Je compris que j’étais de nouveau dans la merde au moment même ou Ardanel, à moitié possédé par le sabre, se rua sur moi. Il fallait absolument que je lui retire ce katana des mains, si je ne voulais pas finir en… ben en je ne sais pas. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire, car en effet en plus d’avoir un adversaire enragé si l’on peut dire en face de moi, il ne fallait tout de même pas que je le blesse. Je devais donc trouver un moyen de l’immobiliser sans mal. Mes pensées furent vite chassées par une attaque qui me projeta quelques mètres plus loin.

Je décidai pour plus de sûreté de me liquéfier sous forme de flaque. Tout en rampant au sol, je me retrouvai à présent derrière le Jounin. Je me reconstituai, me préparai à prendre en étreinte Ardanel jusqu’à ce que soudain, ce dernier se retourne et d’un coup de sabre me tranche en deux au niveau du torse. Mais il ne s’arrêta pas là, et une fois à terre, continua à me piquer. Je n’eu d’autre choix que de fuir un peu plus loin afin de me transformer. Une fois ceci fait et me rendant compte qu’il n’y avait plus rien d’autre à faire, je passai aux choses sérieuses.

Ne sachant pas si le Genjutsu allait fonctionner sur quelqu’un de possédé, je décidai de l’attaquer de front. Je commençai avec quelques boules d’eaux, des dizaines d’aiguilles aqueuses, un jet d’eau bien placé, une lance de suiton et enfin un puissant requin aqueux… mais rien de tout cela n’y faisait. A vrai dire, il avait réussi à toutes les annuler à l’aide de Murasama avec plus ou moins de mal. C’est alors que tout à coup, quelque chose attira son attention ce qui le fit se détourner de moi. Etant juste à côté de moi en version gruyère, je saisi son bras et son sabre, puis quelques secondes plus tard avec mon aide et la volonté d’Ardanel, le sabre à lame noire se détacha et tomba à terre. Mais il se trouve que ce quelque chose de tout à l’heure, n’était autre que Ketsuo !


« - AHAHAHA ! Vous êtes pitoyables ! Alors que vous étiez à deux doigts de me vaincre, vous vous affrontez ! Stupide de votre part !! (Ketsuo)

- Toi aussi tu es toujours débout !? (Shimaru)

- Je le savais que ça allait se terminer comme ça avec Muramasa… j’suis désolé ! (Ardanel)

- Ahah ! Que c’est regrettable ! Pendant que vous vous battiez, je me suis relevé discrètement et j’ai ainsi pu prendre des pilules. *montre le bocal* (Ketsuo)

- Il n’en reste plus qu’une !!!! Il en aurait avalé trois !? (Shimaru)

- Et ses blessures ont toutes disparues… ! (Ardanel)

- Hé oui ! La pilule violette de régénération qui permet d’entièrement régénérer mon corps, et cela même pour la suite. Mais aussi la gélule bleu de chakra, qui commençait à me manquer. Et enfin… la pilule rouge, katon !

- Katon ? Ne me dit pas que… (Shimaru)

- Et si. Désormais, en plus de Futon et Doton, je vous présente… Katon ! (Ketsuo)

- Pourtant, je croyais que ton corps ne pouvait en supporter que deux !!? (Ardanel)

- Parfois, il est bon de savoir mentir… Héhé ! (Ketsuo) »

La situation était critique. Il ne me restait plus beaucoup de chakra, et Ardanel lui était debout mais semblait à moitié dans les vapes. L’agent du Zénith quant à lui, était encore plus puissant que tout à l’heure. De suite après donc, Ketsuo envoya dans notre direction une énorme boule de feu, que je parvins à contrer à l’aide d’un grand mur d’eau. Il continua à nous pourchasser dans son laboratoire tout en nous lançant des jutsus tous plus redoutables les uns que les autres, alternant Futon, Doton, Katon et corps à corps.

Au bout d’un moment, lorsqu’il comprit enfin que le Katon ne servait plus trop à rien, il arrêta de l’utiliser. Mais ce n’est pas pour autant que cela devenait plus facile de contrer ses coups. Entre les tourbillons géants et les vagues de boues dévastatrices, il était de plus en plus difficile de rester debout. Nous nous faisions laminer à mort. Ardanel tenta des attaques, telles que les cubes de pression, mais toujours rien. Notre quantité de chakra diminuait à vu d’œil, et bientôt nous n’en possédâmes presque plus.

Le retournement de situation était encore une fois radical. Mais bizarrement, alors que notre dernière heure semblait arriver, Ketsuo stoppa. Il était très essoufflé, et lui aussi épuisé de tous ses assauts malgré les apparences. Il se dirigea vers un bureau, l’ouvrit, et chercha quelque chose me semble-t-il. Finalement, quelques secondes plus tard, il prit ce qui semblait être une fiole avec à l’intérieur quelque peu de liquide noir. De part la réaction d’Ardanel, je devinai que ce dernier savait sûrement de quoi il s’agissait.


« - Serait-ce… du poison ? (Ardanel)

- Oui. C’est exact, c’est du poison. Pour tout vous dire, il s’agit de l’une de mes dernières créations, il n’a même pas de nom et je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester. (Ketsuo)

- Laisse-moi deviner; tu veux l’expérimenter sur nous, c’est ça ? (Shimaru)

- Tout à fait. Si je dois vous tuer, alors autant le faire tout en avançant dans mes recherches, n’est-ce pas ? (Ketsuo) »

Ceci fait, il prit une lame qu’il enduit alors du poison. Nous n’avions aucune idée de quoi il en retournait, mais en tous cas ce n’était pas la pire des choses qu’il pouvait nous arriver. Bah ouais, moi je ne risque sûrement presque rien, et Ardanel quant à lui est un médecin, alors voilà. Ca c’était le point positif, si toutefois on peut vraiment le considérer comme tel. Parce que oui, y’a un point négatif. Il ne nous reste plus que quelques goutes de chakra, tout juste assez pour créer 2-3 vulgaires clones. Ca c’est méchant…

Bref, le Lieutenant commença à foncer sur nous, plus précisément sur Ardanel. Le scientifique semblait être énervé contre lui, sûrement l’humiliation de Muramasa tout à l’heure. Alors que je fonçai à mon tour sur l’agent du Zénith, ce dernier, tendant sa paume de main droite vers moi, expulsa une grande quantité de vent. Assez pour que je me retrouve une nouvelle fois hors combat, laissant Ardanel seul face à ce psychopathe. En me relevant, je commençai d’ores et déjà à ressentir le contrecoup de la liquéfaction. Pour le moment, il ne s’agissait que de simples courbatures, mais qui sait ce qu’il pourrait se produire plus tard.

Enfin, je rejoins Ardanel. Mais le mal était déjà fait. D’après Ketsuo, mon équipier n’en avait plus que pour 5 minutes à vivre, tout au plus. Cela ne l’empêchait tout de même pas de s’accrocher. Histoire de faire une mise au point à ce combat qui s’annonçait pratiquement perdu, nous courûmes le long de la salle afin de nous éloigner le plus possible du scientifique, puis une fois au calme pour quelques secondes maximum…


« - On doit agir à tout prix !! (Ardanel)

- Je le sais bien… tu crois pouvoir y faire quelque chose ? (Shimaru)

- Pour le poison ? Je pense qu’il y a un moyen que je m’en sorte. Si Ketsuo à fabriqué ce poison ici, il doit obligatoirement y avoir les ingrédients quelque part, voire même l’antidote déjà tout prêt ! Mais pour ça… il me faudrait le laboratoire, ainsi qu’un peu de temps ! (Ardanel)

- Je vois… et je pense avoir une idée ! Nous n’avons cas faire croire à Ketsuo que nous voulons nous enfuir. C’est bien simple, on fait 2 clones chacun. On en envoit 2 affronter Ketsuo, et 2 autres sortir du laboratoire. Ainsi, peut-être qu’il croira en détruisant les premiers que nous nous sommes enfuis, et poursuivra les 2 autres alors qu’en réalité nous serions cachés ici même. (Shimaru)

- Ouais… ça peut marcher et nous faire gagner assez de temps, mais dépêchons nous alors ! (Ardanel) »

De suite après, nous créâmes 2 clones chacun. Nous appliquâmes donc le plan en envoyant 2 clones à l’assaut et les 2 autres en fuite. Alors que nous étions accroupis sous cette table, j’en profitai pour nous camoufler tous les deux. Il était très peu probable que Ketsuo nous remarque, du moins tant qu’il n’a pas l’idée d’activer ses pupilles dorées. Sans vraiment ne pouvoir regarder le combat, 2 de nos clones nous revinrent, en l’occurrence ceux envoyés à l’assaut. Avait-il marché ? En tous cas, nous le vîmes passer et après quelques secondes de réflexion sortir du laboratoire.

Nous attendîmes quelques secondes, puis sortîmes nous aussi de notre cachette. Nous n’en avions que pour très peu de temps, il fallait donc faire vite. Il ne devait rester que 3 minutes environ avant que le poison n’agisse totalement sur Ardanel, sans compter que nous ignorions son effet. Je vis donc mon équipier se précipiter à l’endroit d’où Ketsuo avait choppé le poison, en prendre une autre fiole, l’examiner à l’aide d’une machine bizarre et enfin courir dans tous les sens afin de rassembler divers ustensiles et substances, ainsi qu’un bloc note.

Des fioles, des tuyaux, des entonnoirs, des appareils qui font bouillir, quelques autres fioles de diverses couleurs. Après avoir utilisé le tout et fait je ne sais trop quoi avec, Ardanel tenait enfin dans ses mains une fiole contenant un liquide verdâtre paraissant dégueulasse. Sans plus tard, il chercha une seringue propre qu’il trouva, fit passer le liquide à l’intérieur et se l’injecta juste attend, sous des soupirs de soulagement.


« - Tu crois que ça va fonctionner ? (Shimaru)

- Il le faut. Sinon dans moins de quelques secondes, mon corps va se mettre à se décomposer de l’intérieur jusqu’à ce qu’il ne reste plus que les os ! (Ardanel)

- Arg ! Mais comment tu sais ça ? (Shimaru)

- C’est marqué sur le bloc note. Y’a même les ingrédients dessus, le moyen de fabrication du poison et tout ça, bref j’ai eu beaucoup de chance sur ce coup là ! (Ardanel)

- On à aussi eu de la chance que le plan fonctionne… (Shimaru) »

Soudain, les souvenirs des deux clones en fuite nous revinrent. Apparemment, il semblerait qu’ils aient été tués dans la salle où se trouve la fosse à cadavres. La porte coulissante du tout début fonctionnant à code, ils n’ont pas pu s’enfuir loin et se sont fait avoir par la garde des zombies chimères de Ketsuo, sur les ordres de ce dernier.

« - Merde ! (Shimaru)

- On à fait une connerie j’crois ! (Ardanel)

- Tu l’as dit ! On à carrément oublié la garde de Ketsuo qui attend en dehors du labo !! (Shimaru)

- Cette enflure va sûrement se ramener avec eux !! Ils seront là d’une minute à l’autre ! (Ardanel)

- Par pitié, dit moi que t’as des pilules pour le chakra ou quelque chose du genre ! Et pour la fatigue aussi tant que t’y es… (Shimaru)

- Je possède les deux, mais les prendre en même temps serait beaucoup trop dangereux pour nous. Contentons nous du chakra, ça nous servira amplement à botter le cul à Ketsuo et à sa garde une bonne fois pour toute ! (Ardanel)

- Au fait, tu comptes utiliser quoi pour te battre désormais ? (Shimaru)

- Hé bien, comme tu as pu le constater, Muramasa est certes très puissant mais bien trop dangereux. Je me contenterai à présent du sabre Raijin ! (Ardanel) »

Ardanel me donna donc une gélule que je ne tardai pas à ingurgité. Je fis mon énergie revenir. Ce dernier fit de même. Quelques secondes plus tard, comme nous nous en doutions, Ketsuo arriva en compagnie de ses 4 chimères zombies. Le zombie mastodonte aux pieds d’éléphants, le zombie aux pates de panthères, le zombie aux mains velus et aux énormes griffes de loups et enfin le zombie aux mains vertes et longue en forme de serpent. Enfin, le Lieutenant paraissait fatigué et vexé en quelques sortes par ce qu’il venait de se passer.

« - Vous… vous avez bien calculé votre coup ! Je dois dire que c’était assez intelligent de votre part, mais je dois aussi vous dire que c’est fichu pour vous. (Ketsuo)

- Ah ? Et pourquoi ça ? Tu vas encore nous sortir une excuse bidon du genre il me reste encore une pilule ? (Shimaru)

- Ahah ! Dans un premier temps, oui. Mais au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, ma garde est à présent avec moi. Il s’agit de mes plus grandes créations en termes de zombie, vous n’avez plus aucune chance contre moi à présent. (Ketsuo)

- Assez parlé, envoi nous tes choses pour qu’on puisse en finir vite ! (Ardanel)

- D’accord. Si c’est comme ça que vous le prenez. Yzokras et Salocin, allez y ! Pendant ce temps, moi, je vais en profiter pour me reposer. L’effet des pilules n’agit presque plus à présent, de plus mon corps d’humain à du mal à supporter tout ça. (Ketsuo) »

Après ces mots, le zombie aux pieds d’éléphants et le zombie aux pieds de panthères portant un sabre s’avancèrent. Le mastodonte me prit pour cible et s’approcha de moi, l’autre s’avança vers Ardanel. Ce dernier dégaina Raijin, et leur duel commença. Je décidai des à présent de me consacrer au mien. Alors que je me retournai afin de voir ou il était passé, il me suffit de lever ma tête pour avoir ma réponse. Yzokras avait sauté sur moi et avait tenté de m’écraser comme une vulgaire crêpe… ce qu’il réussit à faire.

Je me déplaçai sur forme de flaque et me reconstituai quelques mètres plus loin, la tête qui tourne. J’avais en face de moi un autre bourrin, mais à la différence de Ketsuo que celui-ci n’avait pas de cerveau. Lorsque ce dernier me vit donc, il fonça de nouveau sur moi sans réfléchir tout en sautant super haut. A vrai dire… ses possibilités étaient limitées car il ne savait faire que ça. Seul problème, ses coups malgré ma liquéfaction faisaient mal et son corps était tout comme cette raclure de Ketsuo, plutôt dur.

N’ayant aucun moyen de l’atteindre, je me contentai pour le moment d’essayer d’esquiver ses terribles assauts. J’essayai néanmoins plusieurs attaques. Je composai les signes, crachai énormément d’eau et lui envoyai un puissant dragon eau enchainé d’un requin aqueux… il n’eu aucun mal à casser le premier en sautant et en retombant dessus comme un malade. Quant au requin, il le percuta de plein fouet mais à part le faire reculer de quelques mètres, rien de plus. Bon, si mes deux meilleures techniques de Suiton ne fonctionnaient pas face à un adversaire tel que lui, inutile d’utiliser les autres.

Enfin, une idée jailli dans ma tête. Il y avait peut-être un objet dans mon sac me permettant de toucher le zombie chimère; un parchemin explosif. Après avoir compté, je m’aperçu que j’en avais au total 7, ce qui allait sûrement être suffisant. Je créai donc 6 clones aqueux, chose qui demandait néanmoins pas mal de chakra. Je leur donnai à chacun un parchemin et les envoyai tous en même temps à l’assaut, avec pour ordre de scotcher tous les parchemins explosifs sur Yzokras. Ce qu’ils firent tels des kamikazes.

Avec beaucoup de mal, ils y parvinrent enfin. Les parchemins étaient placés sur les deux pieds, les deux bras, la tête, le thorax, l’abdomen et le dos. Je n’eu plus qu’à composer les signes afin de faire exploser le garde, qui gicla en plusieurs dizaines de morceaux. Mon plan avait fonctionné. Un peu plus loin de moi, je voyais Ardanel ayant emprisonné son ennemi à l’intérieur de 4 cubes de pressions. Une fois l’adversaire immobilisé, il le trancha en deux à l’aide du sabre Raijin sans trop de mal.


« - Hm… je vois que Yzokras et Salocin ont échoués. Très bien, avec ces deux là ça sera bien plus compliqué. Lenadra et Uramihs, tuez-les ! (Ketsuo)

- Ardanel… l’effet de ma gourde ne va pas tarder à se dissiper, c’est maintenant ou jamais ! (Shimaru) »

Ardanel a écrit:
"Maintenant ou jamais… Maintenant ou jamais… Faut déjà se débarrasser d’eux." (Ardanel)

Sabre en main, je voyais avancer les chimères restantes. Le « loup » se dirigea vers moi. Couvert de poil, hormis le visage, il avait aussi des dents très pointues, avec les canines démesurément longues. Ses doigts, quand à eux, étaient prolongés par de longues griffes luisantes… L’autre, le « serpent », se dirigea vers Shimaru. Son corps écailleux était déjà troublant, mais il n’avait apparemment plus de bras, remplacés par deux serpents qui pendouillaient… Lenadra et Uramihs donc… Quels noms bizarres… Je les plaindrais presque.

Le « loup » s’arrêta à quelques pas de moi, et pencha légèrement la tête de côté. Puis il me sauta d’un bond à la gorge. Rapide… Je levais mon sabre et bloquai sa tête. Ou plutôt, il mordit dans mon sabre et le coinça au milieu de ses deux canines. Puis, il referma les bras pour me saisir dans ses griffes.
Je réagis de la seule manière possible: je me serrais contre lui, ramenais mes jambes contre le corps, et l’expulsai le plus loin possible. Je me relevais et reprit mon arme, tout comme le « loup ». Il se jeta sur moi et tenta de m’entailler les yeux et la gorge, et je sautai en faisant un saut périlleux, et tailladais mon ennemi pendant que j’étais en l’air, tête en bas. Mon sabre trancha profondément, mais quasiment pas de sang ne sortit de la blessure. Pas comme moi, qui, à peine retombé, me prit un coup dans le bas-ventre qui me fit saigner abominablement. Je reculai et jetai un œil à la blessure. Spectaculaire, ennuyeuse car le sang coulaient abondamment, mais relativement superficielle tout de même…
Le loup se lança à nouveau sur moi, j’esquivai. Il pivota et tenta de me frapper dans le dos. Je roulai au sol, et lorsqu’il se jeta à nouveau sur moi, je levai le bras gauche, apparemment pour me défendre, mais en vérité, au moment ou ses griffes arrivaient à mon bras, je fis un mouvement circulaire, dégainant ainsi ma dague caché dans ma manche. Elle mordit dans l’épaule ennemie. Bon. Ketsuo avait-il insensibilisé ses chimères au poison ?


"Comment peux tu tenir debout ?" (Ketsuo)
"J’ai concocté un antidote." (Ardanel)
"Impossible." (Ketsuo)
"Mais si…" (Ardanel)
"Mais non. Le poison a été soigneusement travaillé et…" (Ketsuo)
"Je suis médecin. J’ai été formé par Idoku." (Ardanel)
"Ahh… Je vois. Mais Idoku est mort il y a trois ans. Je m’en suis chargé moi-même." (Ketsuo)
"Tu quoi ?" (Ardanel)

Je ne prêtais plus attention à la chimère-loup agonisante, ni même à Shimaru qui se battait contre le serpent… Ce type… Pouvait-il vraiment avoir vaincu Idoku ? En y réfléchissant… En duel, surement. Mais Idoku était toujours au village… Je tendis brusquement les deux bras vers le bas, en les écartant légèrement du corps. Mon sabre touchait presque le sol. Ma dague, elle, était plus courte, mais le liquide vert clair qui se voyait dessus si on y faisait un peu attention prouvait qu’elle était tout aussi dangereuse. Je pointai mes armes sur le scientifique.

"Toi. Je te tuerais, quel qu’en soit le coût." (Ardanel)

Ketsuo rit, et il entra tranquillement dans le laboratoire.

"Alors Uramihs est mort. Voyons comment s’en sort Lenadra." (Ketsuo)

Je pivotai pour avoir dans le même champ de vision Ketsuo et Shimaru. Ce dernier affrontait l’homme serpent. Ses deux bras ne cessaient de s’étirer et de mordre le jounin, ou de tenter de l’assommer. Ce dernier tentait de les trancher, mais ils étaient apparemment très solides. Je le vis finalement faire un requin aqueux et le lancer sur le « serpent ». Celui-ci chancela sous le choc. Shimaru en profita pour faire deux clones à partir de l’eau du requin, qui se jetèrent sur les bras du serpent, le jounin arriva alors et enfonça un kunai dans la gorge de l’ennemi. Bien, maintenant qu’il est sauf, je vais me faire ce salopard d’assassin scientifique de mes deux.

Je me jetai en avant. Ketsuo écarta les bras. Du taijutsu. Mais la colère m’avait redonné des forces. Alors que j’arrivai sur lui, je pivotai sur moi-même, frappant de taille avec mon sabre, qu’il para tant bien que mal, puis avec ma dague, qu’il jugea plus prudent d’esquiver en sautant en arrière. Je fonçais dans le tas. Je lançai un coup d’estoc en avant, et le vis s’élancer sur le côté et ramener sa jambe en arrière. Il allait me frapper dans les cottes. Je ne bougeais pas et supportai le choc, tout en le tailladant avec ma lame empoisonné… Je valsai plus loin, et me relevai, un air mauvais sur le visage. Ketsuo regardai, incrédule, la très fine entaille que je lui avais faite sur le mollet. Une entaille ou le vert se mêlait à un tout petit peu de rouge…


"Toooiiii !! Comment oses-tu essayer de m’empoisonner !!" (Ketsuo)
"Viens là enfoiré, je vais te refaire le portrait si bien que tu regretteras de n’être pas un de tes sujets d’expérience !!" (Ardanel)
"Peu. Tu es bien trop faible pour ça. Comme cet abruti d’Idoku… Un ami à toi manifestement ?" (Ketsuo)

Je revis le visage de l’homme. Souriant, décontracté. De nombreuses rides parcouraient son front. Le stress des opérations. Il y en a toujours trop, il faut aller très vite, mais ne pas faire d’erreur… Idoku, qui m’avait accepté comme nouveau chef d’équipe, en remplacement de mon ancien, qui me haïssait et ne le cachait pas. Idoku, qui m’avait tout appris en médecine, et surtout, en poison et antidotes, son domaine de prédilection. Idoku ne pouvait pas avoir été vaincu par ce crétin bouffi de lui-même. Non…

"Un ami ? Pas vraiment. Mais il a fait quelque chose de remarquable pour moi. Il ne m’a pas jugé sur ce que j’étais, mais sur ce que je faisais." (Ardanel)
"Peu." (Ketsuo)

Je me relançai sur mon ennemi. Au moment d’arriver au contact, je joignis les mains, collant ainsi mon sabre contre ma dague, puis je les écartai d’un seul coup. Las, Ketsuo avait prévu l’assaut, et il se lança sur ma gauche. Il attrapa ma dague, me l’arracha, et la brisa au sol sous sa semelle…

"Ardanel, ne l’attaques pas seul, c’est trop dangereux !!" (Shimaru)

Si peu de temps s’était écoulé depuis que j’avais vu Shimaru vaincre Lenadra ? Curieux…
Je reportais mon regard sur Ketsuo. Un regard empli de haine. Quoi qu’il m’en coûte, je lui ferais la peau.
Je sortis mon parchemin pour la deuxième fois, le signai, et ré-invoquai Marumasa. Je sentis le sabre vibrer de plaisir en écho à ma haine et ma colère, et j’eus presque l’impression qu’il se nichait parfaitement dans ma paume. Je levais le regard avec un rictus mauvais, mais Ketsuo semblait seulement ennuyé, et non pas effrayé, par le retour de mon arme. J’allais changer ça.

Je vis un requin aqueux arrivé sur la droite. Je le laissai passer, et dès que Ketsuo l’encaissa, je courus en avant. Je sautai en l’air et laissai de bon gré ma main obéir au sabre. Je ressentais le froid désormais habituel lorsque j’invoquai cette épée qui envahissait mon corps à une vitesse clairement inhabituelle. Je sentais déjà mon coude commencer à geler. Et les parties gelées, je ne les contrôlais plus. Mais contrairement à quelques minutes plus tôt, je me fichai d’être possédé, de tuer tout ce qui vit à plusieurs mètres à la ronde ou encore de sentir la douleur du froid saisir mes membres, tout ce que je voulais, c’était faire crever cette pourriture. Sans lésiner sur les moyens.
Ma main bougea donc toute seule, mon poignet se tordit bizarrement, et le sabre, suivant une trajectoire improbable, frappa Ketsuo au niveau du coude, l’entaillant légèrement.
Légèrement ? C’EST TOUT ?? Crève enflure !!
Ma fureur augmenta encore, et je sentis le sabre vibrer à l’unisson. Etais-je en train d’entrer en symbiose avec lui ? Tant mieux si cela me rendait plus fort.

Ignorant les attaques d’eau, j’attaquais sans relâche l’ennemi. Un moment, j’eus à l’esprit la pensée des berserkers, ces soldats fous qui attaquaient sans faire attention aux risques ou aux dégâts qu’ils subissaient. Mes pilules B avaient cet effet secondaire, mais je n’imaginais pas que j’y prendrais plaisir un jour. Je poussais un rire de dément et me jetai sur Ketsuo, qui reculait et essayait de plus en plus d’esquiver. Je frappais sans relâche, à gauche, à droite, de taille, d’estoc… tout était bon. Les entailles apparaissaient de plus en plus nombreuses. Son corps avait beau être dur, à ce rythme, il allait mourir d’hémorragies internes et externes. Esquivant un faible contre, je frappais au cou. Le sabre mordit la peau, et j’entendis bizarrement le cri qui venait du scientifique. Je fus déconcentré un moment et il put reculer. Pourquoi n’avais-je pas bien entendu ?
Ah… D’accord… Le gel avait atteint mon oreille droite…


"Ardanel ?" (Shimaru)
"Quoi ?" (Ardanel)

Je me tournai vers mon coéquipier, et ne compris pas pourquoi son visage reflétais tant d’inquiétude. Il me dévisageait et semblait horrifié.

"Ca va ?" (Shimaru)
"Très bien pourquoi ?" (Ardanel)
"Tu as un œil qui devient noir… Ton bras, ton cou et une partie de ton visage elle est pâle comme la mort…" (Shimaru)
"Ah ?" (Ardanel)

Je levais la main pour toucher mon visage. Ou la regarder pour voir si elle était pâle, je ne sais plus. Mais je ne vis que l’épée noire, Marumasa. Tiens, c’est vrai que je l’avais en main… Qu’est-ce que je regardais déjà ? Peu importe… Le froid atteignit le sommet de mon crâne… Et passa de l’autre côté. Curieuse impression que de sentir son cerveau gelé…

"Dégages. Tu me gênes." (Ardanel / Muramasa)
"Ardanel ?" (Shimaru)
"Dégages je te dis…" (Ardanel / Muramasa)

Je me tournai vers Ketsuo… Le scientifique, épuisé, s’approchait de la porte en catimini. J’ignore ce qui se passa ensuite, mais je me retrouvai sur son chemin, lui coupant toute retraite. Mon sabre frappa, et je le vis lever les bras pour parer… Mais avec quelle lenteur !! Jouait-il ? Il allait le regretter… Mon sabre s’écrasa sur son nez, le brisa, ripa sur l’articulation en miette, et coupa le bout du cartilage. L’homme fit un vol plané dans la salle, toujours au ralenti. Je courus vers lui, sautai au dessus de lui, et me laissais tomber de tout mon poids sur lui, lame en avant. Je ne parvins pas à le transpercer, et j’en fus irrité… Je le saisis alors à la gorge de l’autre main. Je remarquai au passage que ma main était blanche, comme celle d’un cadavre. Ah. Et le gel ? En y repensant, je sentais juste le bout de mes pieds, le reste était devenu insensible… L’homme s’agita alors pendant que je le tenais. Je le plaquais contre le mur, me mis de profil, et ramenai mon bras droit en arrière. Je lui mis alors un grand coup d’estoc sur la pomme d’Adam, puis le lâchai, suffoquant… Mort par étouffement. Je le regardai essayer de respirer, toujours au ralenti. Il commençait à paniquer, et je m’adossai au mur pour profiter du spectacle.

Ce faisant, je vis, à l’autre bout de la salle, avec des yeux ronds, un jeune homme qui m’observait. Il me semble que je le connaissais. Non ? Ou alors, c’était peu être un ennemi que je devais tuer après celui-là ? Non ? Je ne sais plus… Son nom ? Il me semble que je connais son nom. Mais si je le connais, alors il a assisté à ma mort sans rien dire ? Sale traître… Non, je ne le connais pas d’aussi longtemps… Quoique ? Je ne sais plus… Raaa, ça me rend fou. Autant le tuer, qu’on en finisse. Alors je me sentirais bien. Ce jouet là ne m’amuse plus de toutes façon. Je frappais l’homme à terre du pied, et, en lui marchant dessus, je m’avançais vers celui qui me regardait toujours. Je levai ma lame. Je vis un éclair de compréhension dans son regard avant que je lui explose la tête. Explose dans tout les sens du terme… Quel garçon étrange… C’est amusant comme jouet ça… Je me demande si je le découpe en plusieurs morceaux, pourra-t-il survivre ? J’essayais en utilisant une de mes techniques favorites: la danse des fleurs. Mais je ne connais pas de techniques de sabre importantes !! Ou bien…

L’homme !! Il s’est relevé !! Il n’a pas étouffé ? Et ben, son corps est vraiment solide… Je délaissais le gamin aquatique, l’autre était plus rigolo, puisqu’on pouvait le faire souffrir…


"Encore debout ? Je vais arranger ça, ne t’inquiètes pas…" (Ardanel / Muramasa)

L’homme se tourna vers moi, et je lus la peur dans son expression. J’eus un frisson de plaisir.

"On dirait que je n’ai pas le choix… Quitte à mourir, je vais vous emporter avec moi !!" (Ketsuo)
"Blablabla…" (Ardanel / Marumasa)
"C’est quoi ça ?" (Shimaru)
"Ma pilule noire, la meilleure de toute !! Elle cumule les effets des 7 précédentes, mais en beaucoup plus puissante. Toutefois, elle a un sacré désavantage : Celui qui l’utilise détruit son cerveau. Il devient un légume une fois les effets finis… Enfin, s’il survit." (Ketsuo)
"Ouais bonne idée !! Prend un truc pour te rendre plus fort, ce sera plus drôle de te mettre en pièces !!" (Ardanel / Marumasa)
"On est mal…" (Shimaru)

Je me lançai en avant, mais Ketsuo fut plus rapide cette fois… C’était cette « pilule » qui le rendait si rapide alors qu’il était si lent ? Je n’eus pas le temps de me poser plus de questions, j’entendis un cri, et le garçon aquatique heurta un mur, ou il explosa encore.

"Intéressant… Si on est suffisamment rapide, tu n’as pas le temps de te liquéfier lors d’un choc… Il faut être extrêmement rapide, je te l’accorde… Mais tout ce qui est possible est à ma portée !! " (Ketsuo)
"Et tout ce qui est vivant est susceptible de mourir… Et c’est bien mieux s’il meurt sous ma lame." (Ardanel / Marumasa)
"C’est à ton tour justement…" (Ketsuo)

L’homme s’élança. Je remarquai alors les changements. Disparues, les entailles que je lui avais faites. Redressés, son nez cassés, parti en fumée, sa fatigue et sa douleur. Seul un bout de nez manquant témoignait du combat précédent… plus curieux, son corps avait pris une teinte rougeâtre, et ses muscles semblaient gonflés… Baaa, quelle importance tant que je pouvais lui écraser mon sabre sur la figure, tant que je pouvais le trancher en petits morceaux, l’étriper, le… Je m’égare !!
L’homme me sauta dessus et lança un énorme coup de poing. Je contre-attaquais d’un coup de sabre. Ou était-ce mon corps qui avait contre-attaqué tout seul ? En tout cas, poing contre lame, acier contre acier, je dirais, tellement sa main était dure, nous luttions à l’épreuve de force. Je la perdis au bout de quelques secondes, et fut expulsé en arrière. Je me relevai furieux, le meurtre au fond des yeux.je courus vers lui, tandis qu’il me chargeait en me lançant des boules de feu. Peu. J’ignorais ces flammes pitoyables, on ne gèle pas le passé… Mais quel sens avait cette pensée ? Pourquoi pensais-je ça ? Encore et encore, je luttais contre l’homme. Je taillais, frappais, contrais, j’esquivai les boules de terre qu’il me lançait, et ignorai les rafales de vent et les boules de feu. Je me contentais de mettre en pratique ma science de l’escrime: feinte, bottes, taille, estoc, dégâts calculés… Tout y passa…
Mais il y avait un gros problème… Quand je perçais sa garde, j’avais l’impression de frapper un mur de diamant. Quand il perçais la mienne, je voyais des étoiles et me retrouvais plusieurs mètres plus loin…
Finalement, il se rua sur moi, et je pris mon sabre à deux mains. Je vis un énorme dragon aqueux arriver dans le dos de l’homme. Je frappai en même temps. J’entendis un bruit métallique et je fus propulsé contre le mur, qui perdit de nombreux carreaux sur le choc… L’homme se retourna alors, et regarda d’où venait le dragon aqueux… C’était le gamin aquatique… Shimaru !! Son nom me revenait… Shimaru. Jounin de Gensou, chef de l’équipe Tsukiyo.


"Shimaru, attention !!" (Ardanel)

Je croassais bien inutilement… Comment ne pas voir le danger ? Enfin, j’avais du mal à le voir tout de même… Sa vitesse avait encore augmenté ? Je me relevais tant bien que mal, et partit aider mon coéquipier. Je courus aussi vite que je pus, et j’entendis alors un craquement lugubre, suivit d’un grand cri, puis un deuxième craquement…

"Amusant… Tu ne peux pas suivre cette vitesse hein ? Et maintenant que tes deux genoux sont brisés, que vas-tu faire ? Peux-tu te transformer en eau et les régénérer normalement ? Ou non ? Mais le problème, c’est que si tu te transformes en eau, j’utilise Katon… Je me demande si tu peux te reconstituer à partir de la vapeur…" (Ketsuo)

Je sentis un frisson d’angoisse en voyant Shimaru ainsi en proie à son adversaire… Je sentis curieusement mes doigts de la main droite, mais je ne m’attardais pas sur ce phénomène et sautai sur le scientifique rougeâtre. Je le frappai de toutes mes forces avec mon sabre sur la nuque.

Du moins, c’est ce que je voulais faire. En fait, je lui sautai dessus, puis, ne faisant rien, je retombais à terre… Pourquoi mon bras ne m’avait-il pas obéit ? Normalement, l’invocation réagissait bien quand il s’agissait de tuer… Je tournai la tête à droite. Je crus que j’allais m’évanouir.

A droite pendait, ballant, un bout de manche. Je n’avais plus de bras droit. En un éclair, je compris ce qu’était le bruit métallique lors du dernier assaut de Ketsuo. Il avait réussi à arracher mon arme, et, ne faisant pas les choses à moitié, il avait pris le membre avec. Ca expliquait aussi pourquoi j’avais repris mes esprits: le sabre n’était plus là. Et c’est pour ça que je sentais ma main gauche. Enfin… même mon bras gauche à présent… Avec un frisson d’angoisse, je me demandais ce qui allait se passer lorsque mes membres ne seraient plus geler…


"Et bien, tu ne fais plus le fier ?" (Ketsuo)
"Tu vas mourir aussi…" (Ardanel)

C’était suffisant pour que je me prenne un coup de pied dans la mâchoire. Visiblement, il n’aimait pas qu’on lui rappelle qu’il allait mourir. Je comptais ensuite 37 coups de pieds, mais je pense qu’il y en eut plus. En tout cas, je me retrouvai allongé sur le côté, à l’autre bout de la salle, du sang coulant de ma bouche entrouverte, avec plusieurs côtes brisées, et un Ketsuo méprisant à mes côtés…

Je sentis alors mon bras. Ou plutôt, la douleur occasionnée par la disparition de mon bras. C’était horrible. Indescriptible… Mon cerveau, submergé, répliqua de la seule manière qu’il connaissait : se mettre en veille. Je sombrais donc dans l’inconscience…
Mais je luttais contre cet état qui m’aurait offert le repos. Pas par stupide esprit de revanche. J’étais vaincu, je le savais, et Idoku ne serait pas venger. Pas non plus par instinct de survie. J’étais déjà mort, à présent, puisque j’étais à la merci d’un ennemi m’en voulant à mort de l’avoir fait prendre une pilule kamikaze.
Non, si je luttais, c’est parce que j’entendais une discussion intéressante entre Ketsuo et Shimaru.


"Vois-tu, jeune Maboroshi, je n’ai jamais été doué pour le combat. La brutalité vulgaire des armes, le maîtrise nécessaire, tout ce qu’il faut supporter… Non, ce n’était pas pour moi. Alors je me suis tourné vers le genjutsu. Le plus noble et le plus puissant des arts ninjas à mon humble avis. Mais je n’étais qu’un simple humain… Comment pouvais-je utiliser le genjutsu ? Et puis, un jour, j’ai eu comme sujet d’expérience un Maboroshi. Je lui ai pris ses yeux, et depuis, je peux stocker, engranger des illusions, et les réutiliser, pour peu que j’absorbe des potions de chakra, car je n’ai moi-même pas de chakra…" (Ketsuo)
"Pourquoi tu racontes ça ? Achève nous et transforme toi en légume, qu’on en finisse…" (Shimaru)
"Oh, je ne risque pas de me transformer en légume. Ni de vous tuer d’ailleurs… Vous me serez précieux comme sujet d’expérience. Car vois-tu, le genjutsu que je vous ai lancé me permet de voir vos techniques de combat. Ton don est incroyablement utile, et ce sabre qu’à ton camarade n’est pas mal non plus. Son petit jeu des cubes, je le connais déjà, c’est comme Eidil, un sacré morceau celui-là… Mais j’ai bien aimé en revanche tes combinaisons dragon aqueux-clone aqueux, c’est bien pensé, bien exécuté…" (Ketsuo)
"Un genjutsu ?" (Shimaru)
"Et oui… Vous êtes tout les deux dans un genjutsu. Difficile à croire hein ? C’est un peu la honte pour un Maboroshi de se faire piéger. Un membre du clan fondateur de Gensou, le village des illusions, qui se fait piéger comme un débutant dans un genjutsu…" (Ketsuo)
"Quand…" (Shimaru)
"Au tout début. Quand je suis allé chercher un bocal de pilules derrière l’étagère. En vérité, je me suis caché pour faire les signes et relâché le genjutsu." (Ketsuo)
"…" (Shimaru)
"Et oui… tout le reste, c’est votre imagination qui l’a créé… Et puis aussi un peu ce que je voulais voir, j’ai modifié le genjutsu au fur et à mesure, pour que je ne perde pas… A votre décharge, je suis un expert en genjutsu. Seul quatre membre du Zénith font mieux que moi. Dont un Maboroshi justement…" (Ketsuo)
"Pourquoi l’avoir fait durer si longtemps ?" (Shimaru)
"Si longtemps ? A peine cinq minutes se sont écoulées depuis votre entrée dans mon laboratoire…" (Ketsuo)

J’étais abasourdi… Un genjutsu ? J’avais du mal à y croire… La douleur était si… Réelle… Les sensations aves Marumasa, ressemblait tellement à mes entraînements…

"Et maintenant ?" (Shimaru)
"Et bien, je pensais vous capturer tout les deux, mais il y a un problème… Ton don pour te changer en eau : des liens ne suffiront pas. Donc je te garde dans le genjutsu pour l’instant. En réalité, tu es ligoté, et tu ne peux donc joindre les mains et faire un Kai. Alors tu ne poses pas de problème… Mais je me demande comment t’enfermer… Peut-être devrais-je te tuer…" (Ketsuo)
"Et… Et moi ?" (Ardanel)

J’avais réussi à articuler malgré ma bouche en sang et mes dents qui se barraient, j’étais fier de moi. Ketsuo de tourna vers moi, avec un regard de mépris absolu.

"Toi, tu ne représentes aucun danger. Tu n’as pu sortir seul d’aucun de mes deux genjutsus, et pourtant, le premier était facile. Je ne t’ai même pas attaché…" (Ketsuo)

Ah… Dans ce cas… Si c’est vraiment un genjutsu… Mais je n’ai plus de chakra… Non, attends. En vrai, je dois encore en avoir, non ?

"Kai !!" (Shimaru)
"Je t’ai dit que ça ne sert à rien. Tes mains sont ligotés derrière ton dos, dans la réalité." (Ketsuo)
"Je ne veux pas finir en sujet d’expéreince !!" (Shimaru)
"Ne fais pas l’enfant avec tes « je veux » et « je ne veux pas » s’il te plaît." (Ketsuo)
"Shinri Shirome." (Ardanel)

Le blanc… Jamais je crois je ne fus aussi soulager de le voir. Je m’y engouffrais avec plaisir, scrutant attentivement l’apparition de nouvelles couleurs.
Et soudain, je n’étais plus là…Je n’étais plus contre le mur, en sang, j’étais debout, et je regardais Shimaru, ligoté au sol, et Ketsuo, qui bouquinait à une table, me tournant le dos. Quel fou !!

J’osais finalement bouger mes doigts, et je les sentis répondre. Je tournai la tête et vis que mon bras était bien là. Je faillis fondre en larme de joie.
Toutefois, je préférais m’avancer furtivement, puis dénouer les liens de Shimaru. Enfin, je posais mes mains sur son crâne.

Je n’avais jamais été bon en genjutsu. En fait, j’étais même franchement minable. Mais je savais quand même qu’envoyer du chakra dans le cerveau pour perturber les flux devrait faire sortir un allié de son tourment. Effectivement, Shimaru ouvrit les yeux. Je fis le signe universel intimant au silence: je posais mon index levé sur ma bouche, puis désignai Ketsuo. Mon coéquipier se releva, et nous courûmes ensemble sur lui. Il se tourna juste à temps pour voir deux poings lui exploser la tronche. Il s’effondra et ne bougea plus.


"Déjà ?" (Ardanel)
"C’est vrai… Ce n’est pas un ninja… On y est peut-être allé fort…" (Shimaru)
"C’est ça, plaint le…" (Ardanel)

Je me sentais vide… Bon sang… Après la première illusion, dont m’avait délivré Shimaru, j’avais utilisé le Shinri Shirome pour déceler la deuxième. Mais Shimaru avait cru que j’y étais toujours enfermé, et m’avait « libéré ». Je ne l’avais pas détrompé, et heureusement, car c’est ce qui nous avait sauvé la vie. Mais après ça, épuisé, vide de chakra, j’avais désactivé mon dojutsu… Et là, je venais de le réutiliser… En comptant les marais… Ca devait bien faire une minute vingt… Et Toren qui m’avait dit de ne pas dépasser une minute… Pfff

Je m’assis sur une table, apparemment pour feuilleter un bloc note, mais en fait, je luttais contre le sommeil. J’avais rarement été aussi crevé. J’avais la nausée, et pour de vrai cette fois… Mais je devais d’abord interroger Ketsuo.


"Ligote le, tu veux…" (Ardanel)

Je me réveillais en sursaut. Je me sentais un peu mieux, mais pas terrible encore… Je me retournai… Shimaru se baladai dans le labo, sous l’œil du scientifique. Je m’approchais de ce dernier. Shimaru me rejoint.

"Pas de pilules, pas d’affinités… Il nous a bernés jusqu’au bout." (Shimaru)

J’acquiesçais… Je m’en fichais un peu en fait.

"Comment es-tu sorti ?" (Ketsuo)
"Ici, c’est moi qui pose les questions. Connais-tu vraiment Idoku ?" (Ardanel)
"C’est vrai, comment tu es sorti ?" (Shimaru)

Je me tournai vers mon coéquipier, qui me dévisageai, étonné…

"Et tu as dormi un bon quart d’heure là…" (Shimaru)
"Il avait négligé de travaillé son genjutsu sur moi. Et il ne m’avait pas ligoté. J’ai du utiliser énormément de chakra, mais j’ai pu me libérer. Mais ça m’a épuisé." (Ardanel)
"Hmmm…" (Shimaru)
"Rigoureusement impossible…" (Ketsuo)
"Toi, tu réponds à mes questions, et c’est tout." (Ardanel)
"En tout cas, c’était du bon boulot." (Shimaru)
"Quoi ?" (Ardanel)

Je n’arrivais pas à suivre… Etait-ce moi qui était fatigué, ou Shimaru qui passait du coq à l’âne ?

"Nous infliger un genjutsu tout en nous faisant croire le contraire, et pour tester nos capacités… Très ingénieux… Et en plus, on n’a même pas perdu de chakra, on est pas blessé, ni rien… Je préfère ça à un vrai combat… J’aurais peut-être du garder mes pupilles…" (Shimaru)

Je regardais Shimaru observer Ketsuo un moment, puis il se tourna vers moi, hésitant…

"Tu pourrais…" (Shimaru)

Je me sentis las un moment…

"Oui. Je peux arracher ses yeux… Mais laisse moi l’interroger d’abord." (Ardanel)

Je vis la panique s’allumer dans le regard du scientifique. Il venait de comprendre qu’il allait mourir, sans doute… Je m’accroupis pour être à sa hauteur et le regardais dans les yeux. Il les détourna. J’attendis qu’il recroise mon regard.

"Je vais te laisser réfléchir à tout les moyens par lequel je peux te forcer à parler, et quand je reviens, si tu es coopératif, je n’en utiliserai aucun. Une mort propre et rapide." (Ardanel)

Je me relevai et fit le tour du laboratoire. J’empochai le carnet de note de Ketsuo, ainsi que le collier, pas du tout brisé en fait… Je ne touchais pas aux potions, tout étais consignés dans le carnet. Quand aux pilules… ma foi, c’était des illusions. Je regardais autour de moi mais ne vis rien qui méritait que je l’emmène. Etrange tout de même que de me promener dans ce laboratoire intact. Je l’avais vu saccagé, les potions brisées au sol, les murs défoncés, avec du plâtre tombant du plafond, des alambics roulant par terre… Je l’avais saccagé, en fait… Et là… tout était normal… Et on était parti, allez, au maximum depuis une demi-heure de la grande forêt…
Je dois maîtriser mieux le Shinri Shirome. C’est vital. Sinon, les illusionnistes me tueront. Et facilement encore.


"Bien tu as réfléchi ?" (Ardanel)
"Idoku… Je le connaissais de nom, comme tous. C’était un maître pour créer des poisons et des antidotes, mais aussi un grand médecin. Il y a trois ans, nous nous sommes croisé à un congrès. J’étais alors membre du Zénith depuis un an. Mais personne ne le savait. Je venais en temps que chirurgien, et j’étais un des rares à ne pas venir d’un village ninja. Bref, je l’ai tué, comme on me l’ordonnait. Un coup de poignard en plein sommeil, et hop." (Ketsuo)
"Il avait toujours une escorte… Comment as-tu pu le prendre dans son sommeil ?" (Ardanel)
"Idoku était un idiot. Il était persuadé qu’on pouvait créer des potions améliorant les capacités de l’utilisateur sans effet secondaire. Je lui ai dit pendant le congrès que j’avançais dans ce domaine, et nous avons orchestré un rendez-vous secret. Je lui ai donné quelques éléments sans intérêt, mais qui pouvaient laisser planer le doute sur mes vraies recherches, et le leurrer. Ensuite, avoir accès à sa chambre en secret fut un jeu d’enfant." (Ketsuo)
"En fait, tu as gagné son amitié." (Ardanel)
"On peut dire ça comme ça oui…" (Ketsuo)
"Hmmm… Avait-il parlé un jour de ses élèves ?" (Ardanel)
"Oui. Il se plaignait du mauvais niveau moyen de ceux-ci, et craignaient pour l’avenir de son village du point de vue médical. Un seul lui paraissait non seulement bon, mais même exceptionnellement doué." (Ketsuo)
"Qui ça ?" (Ardanel)
"Il s’appelait Ishii je crois…" (Ketsuo)

Ishii… Oui, surement. C’était mon aîné d’un an, et il était jounin depuis longtemps maintenant. C’était un médecin hors pair. Ishii avait surement hérité des livres de médecine d’Idoku, puisque je ne les avais jamais trouvés dans la bibliothèque du village… Toutes ces notes sur les poisons et leur antidotes…

"Bien… Shimaru ?" (Ardanel)
"Il a dit tout à l’heure dans le genjutsu qu’il y avait quatre personnes dans le Zénith plus fort que lui en genjutsu, dont un Maboroshi. Qui sont ces quatre personnes ?" (Shimaru)

Shimaru semblait intrigué, et il excita ma curiosité, je dois bien l’avouer. Je me tournais vers le scientifique attaché. Celui-ci avala difficilement. Il avait peur, c’est évident. Il prit une grande inspiration, et ouvrit la bouche.
Aucun son n’en sortit jamais. Il s’effondra sur le côté, la bave aux lèvres. A son poignet, deux bracelets cliquetèrent. L’un était en argent et représentait un dragon. L’autre était un serpent de bronze… Encore !!

Et bien… Tant pis. Je partis chercher un bocal, que je remplis d’un fluide conservateur à base d’eau sucrée et d’aseptisant, puis je récupérai les yeux de Ketsuo, et les mit dedans. Je fis ensuite un sceau sur un parchemin, que je signais, et expédia le bocal à l’intérieur du papier. Je mis ensuite le parchemin dans ma sacoche. Je n’aimais pas ce genre d’opération, mais j’étais nettement moins pâle que Shimaru.


"Bon… Et bien, allons-y, il reste encore du monde à dénicher…" (Shimaru)

Les illusions… Pouvait-elle refléter la réalité, même si celle si n’était jamais arrivé ? Ou ne reflétait-elle que ma peur ? Marumasa… Si je l’utilisais trop longtemps, risquais-je réellement de devenir possédé et à moitié fou ? Ou ne reisquais-je que d’avoir de sérieux problèmes d’engelures ? Dans tout les cas, c’était dangereux, mais…

"Dis-moi Shimaru…" (Ardanel)
"Oui ?" (Shimaru)
"Les illusions peuvent elle rattraper la réalité ? Ou la dépasser ?" (Ardanel)
"A quoi penses-tu ?" (Shimaru)
"A mon sabre maudit, Marumasa." (Ardanel)
"Je ne sais pas… Mais à mon avis, tu ne devrais pas l’utiliser." (Shimaru)

J’eus un petit sourire… Lui qui me disait le contraire dans l’illusion… Enfin…
Nous nous dirigeâmes vers la sortie du laboratoire. Alors que nous allions ouvrir la porte, nous entendîmes un « ploc » sonore, et je me retournai d’un coup, tout comme mon coéquipier.
Une étrange chimère, qui ressemblait à une plante carnivore avec des bras et des jambes, dévorait le cadavre du scientifique sans se préoccuper de nous. Un nettoyeur manifestement, mais je croyais qu’il n’y en avait qu’un, celui que nous avions vu avec les deux lieutenants dans la forêt…
J’eus la réponse lorsque la chimère se tourna vers nous, du sang dégoulinant de ses lobes. La « dionée » avait au fond des yeux un air d’extrême contentement du à la vengeance et à une haine enfin assouvie. Apparemment, même si elles étaient obligées d’obéir, les chimères n’aimaient pas forcément leurs maîtres…
Bizarrement, je fus non pas répugnée mais satisfait du spectacle. Cet apprenti sorcier avait eu ce qu’il méritait, et il me paraissait dans l’ordre des choses qu’il se fasse dévorer par une monstruosité qu’il avait lui-même créé. Je partit donc, suivi de Shimaru, laissant la « dionée » à son repas.

En sortant, je vis quatre tête se tourner vers nous.


"Arf, je les avais oublié ceux-là." (Shimaru)
"Mais ont les as déjà tué !!" (Ardanel)
"En illusion seulement…" (Shimaru)

Devant nous se tenaient Yzocras, Salocin, Lenadra et Uramihs. Ils s’avancèrent vers nous, l’air mécontent. Je jetai un coup d’œil à Shimaru. Oui. Chacun reprendrait ceux qu’il avait déjà vaincus une fois.
Sauf que deux à la fois, c’était plus dur…
Je préparai quelques cubes de chakra, pendant que Salocin et Uramihs avançaient lentement vers moi… Yzocras avait déjà sauté sur Shimaru, qui avait fait de nombreux clones aqueux. Je vis rapidement un dragon partir et frapper Lenadra, qui de fit ensuite immobiliser par deux clones, tandis que les autres collaient des parchemins explosif sur Yzocras. L’affaire fut expédiée. Je me concentrai sur les miens. Uramihs se jeta sur moi, mais je fis exploser un cube, ce qui le repoussa. Salocin en profita pour me frapper avec son sabre, et je parai, je créai alors plusieurs murs autour de lui, et le laissai s’acharner sur son invisible cage. Elle n’allait pas tenir bien longtemps, mais bon. Je me lançai sur Uramihs, qui se relevait, et lui entaillait la jambe d’un coup de dague. Je reculai, puis parai ses assauts de plus en plus faible jusqu’à ce qu’il se traine au sol. Alors, Je me tournai vers Salocin. Il avait presque troué la cage, que je fis exploser. Sonné, il ne vit pas arriver sa mort, qui prit la forme de mon sabre lui tranchant la jugulaire. Je nettoyai mes armes et les rengainaient.


"Bien… Allons-y." (Ardanel)


Dernière édition par Ardanel le 11/5/2010, 00:38, édité 1 fois
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:31

Ishima Akagi a écrit:
Makaya a écrit:
[HRP]Ishima, pas eu le temps d'editer totalement ton post (ah ben t'as voulu rivaliser avec moi 🆒 )..voir meme pas du tout vu que j'ai changé de pc entre temps...Mais je le ferais, c'est un réel defi !! [/HRP]

---------------

Un type très laid et chauve se tenait devant nous, il faisait environ deux mètres et était bossu. J’avait les mains dans les poches et le regardai en haussant un sourcil, Datenshi à ma gauche sembler le jauger et Makaya à gauche de Datenshi avait la bouche grande ouverte. Il reprit soudainement ses esprit et commença à percer le silence de ses exclamations

« Hé Quasimodo ! On va te refaire le portrait gratos ! J’espère que sa te fais plaisir ! Une chirurgie plastique sans dépenser le moindre sou ! » (Makaya)
« … » (Shokujin)
« Ishimandroïde, un cousin ? » (Makaya)
« Ta gueule » (Moi)
« Ah nan c’est vrai tu sais un peu parler » (Makaya)
« Et toi à part raconter des conneries tu sais faire quoi ? » (Moi)
« Des raclettes » (Makaya)
« … je te l’accorde » (Moi)
« Makaya : 37689 et Ishima : 0 » (Makaya)
« Par pitié, taisez-vous » (Datenshi)
« Silence sale nain ! Tu n’es pas humain tu n’as donc rien à …. Et si on lui roxer la tronche ? » (Makaya)

Une vilaine veine venait d’apparaître sur le front de Datenshi se qui lui donner un air des plus agressif malgré sa blanche tunique

« Bon, tu t’appel Shokujin apparemment » (Datenshi)
« Cannibale ? » (Moi)
« Comment tu sais comment il s’appel ? » (Makaya)
« Son badge sur le torse … enfin l’endroit ou est censé se trouvé le torse » (Datenshi)
« Entre les deux furoncle ? » (Makaya)
« Oui » (Datenshi)
« En effet, bon Shokupops radioactive, on vas te démoulé la gueule, nous en veut pas trop mais t’es tellement moche que le robot doit se sentir beau » (Makaya)
« Je ne relève même pas … » (Moi)
« T’as raison ferme ta gueule, t’as rien à dire de toute façon » (Makaya)
« … » (Moi)
« JE LE SAVAIS ! VOUS ETES COUSIN SA SE VOIT AU VISAGE » (Makaya)
« P*T**N D’*NF**R* DE M*RD* JE VAIS DEFONCEF T’AS S*L*P* DE TR*NCHE ET L’ACCROCHER SUR MA POUBELLE !!! » (Moi)
« TAGGLE SALE DROIDE OÙ JE TE ROX LA GUEULE JUSQU'A QUE TU ME SUPPLIE DE T’INITIER A LA SAINTE RACLETTE !!! » (Makaya)
« LA FERME !!! » (Datenshi)
« … » (Moi & Makaya)

Le corps de Shokujin commença à changer de forme jusqu’à prendre une apparence qui fit réagir Datenshi comme s’il voyait un revenant

« Kaen ? » (Datenshi)
« Qui ça ? » (Makaya)
« C’est un lieutenant du Zénith que j’ai affronter et je le croyait mort mais apparemment ils l’aurait transformer en chimère » (Datenshi)
« Il à pas l’air de te reconnaître, je dirais plutôt qu’il peut bouffer les cadavres et piquer leur apparence … peut être même leur pouvoir, qui sait » (Moi)
« Bon assez bavarder, allons à l’action ! Défonçons lui sa sale gueule ! » (Datenshi)

Makaya et moi-même nous élançâmes sur notre adversaire, lance et Wakisashi sortit laissant Datenshi derrière. Makaya arriva en premier sur Shokujin et donna un coup de lance latéral que l’adversaire esquiva en reculant. Je prit appuis sur l’épaule de Makaya et me propulsa vers le moche et lança ma lame dans un coup vertical que Shokujin esquiva en se mettant de profil et plaça la paume de sa main sur mon arme

« Ishima jette ton arme elle va exploser !!! » (Datenshi)

En effet je vit une sorte de bombe sur mon Wakisashi et le lança au loin laissant l’explosion agir hors de portée. Une fois la fumée dissiper, aucune trace de mon arme n’était visible. Mes sourcil s’inclinèrent, mon iris s’assombrit faisant apparaître mon regard de tueur qui se porta sur le bossu

« Datenshi, toi qui l’a déjà combattus, quel sont ses capacité ? » (Moi)
« Il peut crée des bombes avec ses paumes de main » (Datenshi)
« Comme mon Tenohira Te Bakuhatsu ? » (Moi)
« En quelque sorte, il peut crée trois sortes de bombes. La première, peut se placer sur le corps de la victime, elle explose quand bon lui semble. La seconde, quant à elle, possède une minuterie. Ainsi, à la fin du compte à rebours… » (Datenshi)
« Je vois, mon jutsu ressemble à la première bien que mes bombes ne soient pas visible à l’œil nue » (Moi)
« Et la troisième ? » (Makaya)
« La dernière possède également un compte à rebours qui prend en compte les battements de ton coeur » (Datenshi)
« Tiens c’est pas mal ça, sa m’intéresse » (Moi)
« Tsss » (Datenshi)

Mon regard se tourna à nouveau vers Shokujin. Se Kaen pouvait donc crée des bombes ? Sa risquer d’être dangereux, le moindre faux pas annoncerais la mort assurer s’il a le niveau lieutenant du Zénith. Il fallait avant tout tester sa capacité cérébrale

« Il maîtrise l’affinité Katon, à mes souvenirs aucun de vous deux n’est Suiton ? » (Datenshi)
« Je n’ai que Raiton » (Moi)
« Pareil pour moi » (Makaya)
« On ne va pas pouvoir user de la même stratégie que la dernière fois alors » (Datenshi)
« Testons son intelligence avant de déployer une stratégie, mettons le dans une situation ou il sera obliger de réfléchir pour s’en sortir » (Moi)
« Trop long, on lui bourrine la gueule jusqu'à se qu’il crève, c’est plus direct » (Makaya)
« On a l’avantage du nombre » (Datenshi)
« Pas faux mais s’il est pas con sa servira à rien » (Moi)
« Nous aurons la réponse à ta question au moins » (Datenshi)

Datenshi s’élança sur notre cible, je me mit à soupirer et allait le suivre quand Makaya m’attrapa par l’épaule

« Il a déjà réussit à le vaincre, depuis il a progresser donc il devrait y arriver une deuxième fois, ne nous fatiguons pas et laissons le nain s’en occuper, on viendra l’aider s’il est en difficulté » (Makaya)
« Pas faux, j’ai la flemme de me battre en plus » (Moi)

Makaya sortit un tapis de jeton et un paquet de carte de sa touffe et commença à les distribuer.
Au bout de quelques minutes la tension pouvait se faire sentir, le Touffu transpirer à grosse goutte tellement l’effort lui était grand, il ne lui restait que trois jetons et il les avait miser. Comme à mon habitude, aucune expression n’était percevable sur mon visage, Makaya n’avait aucun moyen de savoir si je bluffer ou pas sur mon dernier jeu. Il était facile de deviner que le Chuunin de Mahou avait un jeu des plus déplorable vu l’hésitation qui était des plus lisible sur lui, il ne savait décidément pas bluffer …
Pour le narguer d’avantage, je mis tout mes jetons en jeu et dans un sourire en coin, dévoila mon jeu, une quinte flush, difficile de faire mieux.
Makaya ouvrit grand les yeux, m’indiquant sa surprise, un sourire encore plus large sur mon visage fit son apparition mais celui-ci s’ôta soudainement quand Makaya se mit à rire comme un posséder. J’haussai un sourcil puis le deuxième quand je compris, il avait fait semblant d’être nul au bluffe depuis le début de la partie et avait attendus d’avoir un jeu excellent pour me faire croire qu’il avait un jeu de merde et qu’il allait perdre alors qu’en réalité il avait …


« Une Quinte Royale ! Pauvre glandu t’as perdu comme une grosse merde ! » (Makaya)

J’avait miser tapis et voila que j’avait tout perdu car je n’avait pas envisager cette éventualité, je n’avait pas explorer toutes les possibilités ? Il m’avait bien eu sur se coup. J’avait perdu contre cet abrutit de Touffu ! C’était rageant ! Je devais avoir ma revanche coûte que coûte !
Alors que j’allais défier Makaya pour cette revanche si désirer ! Datenshi se mit à nous hurler dessus


« PUTAIN VOUS ALLEZ BOUGER VOTRE SALETE DE GROS CUL OU JE LAISSE SHIN VOUS ECLATEZ LA GUEULE JUSQU’À SE QUE VOUS LE SUPPLIEZ À GENOUX DE VOUS ACHEVEZ !!!! » (Datenshi)
« COMMENT OSES-TU ME PARLER SUR SE TON SALE NAIN !!!! » (Makaya)
« … » (Moi)

Je me levai subitement et me mit derrière Makaya pour envoyer un Tenohira Te Bakuhatsu sur la paume de main de Shokujin ‘Kaen’ mais rien ne se passa, nos technique, quasi identique, c’était annuler entre-elle

« C’est pas l’effet attendu mais c’est intéressant quand même » (Moi)
« Comment as-tu fait ça ? » (Shokujin ‘Kaen’)
« J’ai analyser ta technique et figure toi que j’en est une qui y ressemble de près malgré un petit détail » (Moi)
« Lequel ? » (Shokujin ‘Kaen’)
« Tu crées des bombes, moi des explosions » (Moi)

Je le chopai au poignet pour abaisser son bras et fit un léger saut pour prendre appuis sur son épaule et lui mit un léger coup de pied à l’arrière du crâne le faisant légèrement avancer et se prendre le coup de boule triple rotatif propulser par la force des cheveux de Makaya

« Ha vous avez décider de travaillez en équipe ! » (Datenshi)
« Et merde, je voulais utiliser Ishima comme projectile pour le balancer sur quasimodo » (Makaya)
« Tu es si prévisible que j’ai put voir ton coup venir et agir en conséquences » (Moi)
« O.K. … » (Datenshi)

Grâce à mon Inazuma ho no jutsu que je commencer à bien contrôler, je me plaça en un éclair en arrière de Shokujin ‘Kaen’. Je fit demi-tour et l’attaqua avant qu’il ne se retourne mais au moment ou j’allait frapper, il se décala sur le côté et mon poing alla s’emmêler dans la touffe de Makaya que j’entendis rager avant de me balancer vers un arbre sur lequel je me réceptionna facilement

« Ishimabruti tu es sur mon passage ! Dégage ! » (Makaya)
« La ferme sale forêt noir ! C’est toi qui es sur mon chemin ! » (Moi)
« Pardon ? Viens la qu’on règle ça une bonne fois pour toutes ! » (Makaya)
« Je vais pas me faire prier ! » (Moi)

Je me propulser vers se foutu touffu avec toute la rage que j’avait pour lui et lui envoya mon poing qu’il para avec le manche de sa lance. Je le pris par surprise en attrapant sa lance et me fit passer au dessus de lui et le fit passer au dessus de moi à son tour en le faisant basculer sur mon épaule. Une fois qu’il fut à nouveau debout en face de moi je lui décocha une droite fulgurante en plein visage qui le fit reculer mais il garda l’équilibre en reculant l’une de ses jambes et m’envoya sa lance d’un coup horizontal que j’esquiva en me baissant puis m’avança pour l’attaquer mais il frappa une seconde fois avec le manche de son arme. Je fut propulser en arrière mais me rétablit vite et le propulsa à sont tour en lui envoya un Tantou Kudaketa (Brise charge) après qu’il se soit mit à me charger. Makaya c’était agrippé à mes épaules avec des mèches de cheveux et se fit revenir vers moi et m’envoya balader avec un coup de boule dont il avait le secret. Dans les air, je posa une main au sol et me rétablit pour ensuite pivoter en allant sur le côté et lui balancer un rapide balayage le faisant tomber au sol et donna une petite impulsion sur mes mains pour pivoter verticalement et tendre une jambe droit vers le ciel (enfin le faux ciel de la forêt du Zénith) et l’abattit sur Makaya qui para avec sa lance, s’enchaîna ensuite un duel enragé entre le touffu et l’assassin lorsqu’une nouvelle fois, Datenshi se mette à hurler

« VOUS ALLEZ ARRETER TOUT LES DEUX VOUS COMMENCEZ VRAIMENT a ME GONFLER ET ENCORE JE SUIS GENTIL. ISHI ARRETE D’ESSAYER DE LUI ARRACHER LA TETE ET TOI MAKAYA ARRETE D’ESSAYER DE LUI ARRACHER LES COUILLES !!! » (Datenshi)

Maintenant que j’y penser, mon regard se poser sur Shokujin ‘Kaen’ qui avait l’air des plus étonner. Merde je l’avait zapper et cet abruti n’en a pas profiter pour nous attaquer … je profitai de son ahurissement pour refermer mon piège sur lui. Des fils, s’enroulèrent discrètement autour de ses bras et jambes et l’immobilisèrent soudainement. J’avait invoquer des hamster durant la partie de carte et les avaient envoyer tendre se piège en toute discrétion, ses bestioles était vraiment dévastatrice. Le cinquième hamster, Ebichu, sauta juste devant lui et lui cola une note explosive sur le front puis s’éloigna à toute vitesse

« Je l’ai eu ! » (Moi)

Enfin c’est se que je croyais, en réalité Shokujin avait changer de forme pour prendre celle d’un sous-fifre qu’on pouvait reconnaître grâce au bracelet qu’il avait au bras. L’explosion se produisit et quelques minutes de suspense prirent place en attendant que la fumée se dissipe.
La fumée commencer à s’éparpiller et à notre grand malheur, une silhouette prenait forme petit à petit jusqu’à prendre celle d’un homme à lunette


« Ha … on a un problème » (Datenshi)
« C’est qui lui ? » (Makaya)
« D’après une déduction très simpliste, il pourrait, semble t’il, dévorer les morts et prendre leur apparence et leurs pouvoir et dès qu’on le tue sous une apparence, il en prend une autre pour éviter de mourir » (Moi)
« Et cette larve par terre ? Sa serait le corps que l’on a vaincu ? » (Datenshi)
« Sûrement, sa expliquerai pourquoi il a changer de forme avant l’explosion, il ne veut pas perdre le corps d’un lieutenant immédiatement » (Moi)
« J’espère qu’il n’a pas trop mangé de corps sinon on est dans la merde, celui la semble être un Sous-lieutenant et … je crois que c’est Tetsuya qui l’a affronté » (Datenshi)
« Et tu sais quoi sur lui ? » (Moi)
« Heu … il fait du Genjutsu » (Datenshi)
« Cool et ? » (Moi)
« Je ne sais rien d’autre, Tetsuya n’a pas beaucoup parlé de lui » (Datenshi)
« Je vois » (Moi)
« Makaya arrête de te curais le nez ! » (Datenshi)
« Ha tiens vous avez fini votre réunion tuperware ? » (Makaya)
« Très drôle Makaya … » (Moi)
« Pff t’as aucun humour de toute façon » (Makaya)
« Si j’ai de l’humour » (Moi)
« Ha ouai ? Prouve le ! » (Makaya)
« Très bien je vais vous racontez une blague » (Moi)
« Hum … » (Datenshi)
« Qu’est ce qui est pire qu’un bébé dans une poubelle ? » (Moi)
« Un bébé dans deux poubelles … » (Makaya)
« Merde tu l’as connais, j’en est une autre » (Moi)
« Hey ho » (Datenshi)
« Qu’est ce qui est petit, tout mignon, qui a des antennes et qui se cogne dans tout les murs » (Moi)
« J’allais dire Datenshi au début mais la suite … surtout avec mignon » (Makaya)
« Heu non c’est pas ça » (Moi)
« Les gars ? » (Datenshi)
« C’est quoi alors ? » (Makaya)
« Un bébé avec des fourchette dans les yeux » (Moi)
« Et à part des blague morbide, tu as quoi ? » (Makaya)
« J’ai modifier les paroles d’une chanson » (Moi)
« Fait toujours écouter mais je crains le pire » (Makaya)
« Je vous parle » (Datenshi)
« C’est la danse des cadavres
Qui en sortant de la tombe
Reviennent de suite à la vie
Et son Zombie » (Moi)
« JE CAUSE ! » (Datenshi)
« Je m’ennuis » (Makaya)
« Je chante » (Moi)
« Ha, celle la elle était pas mal » (Makaya)
« Bon laissez tomber … » (Datenshi)
« On t’écoute Datenshi, allez mon petit raconte se qui va pas à tonton raclette » (Makaya)
« On est dans un Genjutsu » (Datenshi)
« Ha oui » (Makaya) [Hrp : reprise d’un gag pour qu’il ne soit pas perdu ^^ /Hrp]

Sans réfléchir j’exécuter un Kai mais rien ne se passa. Avait il un niveau supérieur au miens ? Makaya éssaya à son tour mais encore une fois rien ne se passa

« Il nous a coincé … » (Datenshi)
« C’est ta faute Makaya, si tu ne m’avais pas demander de raconter une blague » (Moi)
« Tu n’avais cas ne pas relever Ishima » (Datenshi)
« Ouai d’abord ! Pourquoi tu n’as pas fait comme d’habitude raclure ? Tout est ta faute ! » (Makaya)
« Makaya tu as t’a part de responsabilité la dedans aussi alors la ferme » (Datenshi)

Enfermer dans un Genjutsu d’où on n’arrive pas à sortir, que faire ? Soudain une lumière vint à nous, Datenshi intriguer s’en approcha Makaya lui gueula dessus

« Abruti de nain ! On t’as jamais parler de se genre de lumière ? Nous sommes sans doute mort et si on suit la lumière on ne pourras pas revenir ! » (Makaya)
« Makaya on est pas mort, nous sommes dans un Genjutsu » (Datenshi)
« Si sa se trouve se que tu prends pour un Genjutsu est en faite la mort ! » (Makaya)
« Makaya, on est dans un Genjutsu » (Moi)
« Tu parle ? » (Makaya)

Datenshi haussa les épaules et se dirigea à nouveau vers la lumière, suivit de moi cette fois ci et peu après par Makaya. Une fois la lumière franchit, je me retrouvai dans une sorte d’arène et je vit avec horreur que Datenshi avait disparu

« Makaya ! Datenshi a disparu ! … tiens lui aussi … YOUHOU ! » (Moi)

Me voila seule dans se Genjutsu, les deux autres devaient se trouver dans la même situation et pour le moment nous n’avions pas d’autre choix que d’affronter se Genjutsu. Soudain je sentit une présence arriver par derrière. Je m’éclipsai discrètement et attendit que la personne entre. Un type surmonter d’une touffe verte, d’une chemise rose à fleur bleu et d’un pantalon crème, En somme, un Makaya en baba cool, fit son entrée.
Je m’élançai vers lui sans réfléchir de qui il s’agissait mais celui-ci, semblant observer la pièce, tourna sur lui-même jusqu’à m’apercevoir et me stoppa avec sa lance sortit de ses cheveux. Gné ? Comme Makaya ? Sûrement le but du Genjutsu, me perturber en me faisant affronter un type possédant les même techniques que cet abruti de Touffu, soit, je vais jouer le jeu et lui défoncer sa putain de tronche en pensant fortement à lui !
D’un saut en arrière je m’éloignai et me propulsa en diagonal pour arriver sur le flanc du baba cool et tenta de le frapper à la tempe mais la masse capillaire vint amortir le coup. J’enchaîné avec un coup de genoux au niveau des côtes et lui agrippa le bras pour le faire tomber au sol. Je me relevai et dirigea ma main vers mon fourreau quand elle s’arrêta subitement, j’avais déjà oublié que j’avais perdu mon arme …
Mon adversaire s’élança sur moi et tenta de me toucher avec sa lance mais j’esquivai sa série de coup et riposta en lui balançant mon coup de coude en plein visage mais je sentis une matière m’attraper. Des mèches de cheveux était sortit de la touffe du type et m’avait choper pour me balancer au plafond et me rabattre ensuite violemment contre le sol. L’homme prit ensuite une pose de triomphe à la Makaya mais je ne lui laisser pas le temps de se réjouir et l’attaqua en le frappant dans le creux du genoux avec ma jambe pour lui faire poser un pied à terre. Je plaçai ensuite ma main contre son bras et usa du Shûsûsei Biribiri pour le lui paralyser et en profita pour me glissai dans sont dos d’un pas glisser et lui donna un coup de genoux dans les lombaires puis tira sur ses épaules pour le jeter au sol. Je sautai en arrière en exécutant plusieurs signes et lui lança un Dengeki no jutsu qu’il esquiva en se remettant debout grâce à sa touffe et en s’éloignant d’un bond.
Nous étions tous deux face à face à jauger l’autre, son style était tout copier de cet abruti de touffu, ils avaient donc la même faille, les mêmes point fort, sachant cela j’avait un avantage dans se combat. L’attaquer par les airs était s’exposer à ses cheveux, l’attaquer de face était risqué avec sa lance, il restait les flancs et l’arrière. Je sortis un kunai et usa du Inazuma Ho no jutsu pour me déplacer derrière avant qu’il ne puisse réagir et tenta de lui planter mon arme dans la 5ème vertèbres mais une touffasse de cheveux vint me propulser au loin. Je me rétablit tant bien que mal et m’apprêtai à une charge qui vint comme prévu. Je me mit sur mes mains et balança mes deux pieds dans la gueule de mon adversaire qui s’attendait sûrement que je me désaxe. Je me remis rapidement sur mes jambes et enchaîna plusieurs coups au visage qu’il n’arrêta qu’après avoir crée une sorte de barrière de cheveux tout autour de soi. Je fit un bond en arrière histoire de prendre une distance de sécurité et analyser la situation, c’est alors que la touffe de cheveux se mit à grossir jusqu’à remplir la moitié de la pièce


« Je vois, il veut limiter mes possibilités de déplacement » (Moi)

J’exécuter plusieurs signes et m’approcher de la touffe de cheveux en esquivant les coups qu’elle lancer sur moi et imposer ma paume de main dessus

« Tenohira Te Bakuhatsu » (Moi)

Un bout de touffe explosa juste devant moi me dessinant ainsi un chemin jusqu’à mon opposant à qui je balançai un bon Kaminari no jutsu dans la face. Je m’éloignai à nouveau ensuite et le laissant faire reprendre une taille habituel à sa touffe

« J’ai vraiment l’impression d’affronter Makaya là … » (Moi)

Le touffu produisit se qui ressemblait de près à une Raiken de Makaya et s’élança sur moi. J’user de mon Denba no jutsu pour dévier le coup et lui balança un coup de poing booster au Raiton dans le thorax l’envoyant directement contre l’un des murs de l’arène. La touffe verte commença à exécuter une série de signe qui me fit immédiatement penser aux Fujii Raiken que j’esquivais en sautant dans les airs et m’accrochant au plafond mais une mèche de cheveux verte m’envoya la lance que j’esquivais d’un pas sur le côté une autre mèche vint frapper la plafond, là ou je me trouver une seconde avant mais il continua à me poursuivre et à peine eu-je toucher le sol qu’une autre mèche de cheveux vint me balayer suivit de près par la mèche de cheveux ayant frapper la plafond qui vint m’écraser au sol. La lance c’était pointer vers moi et aller me perforer le torse mais je réussis tout de même à me substituer

« Bon sang ses enchaînements sont rapide » (Moi)

Je m’élança sur lui en sortant deux kunai dans chaque main et au dernier fit un pas en diagonale pour passer à côté de lui et le laisser frapper dans le vide ayant prit la direction opposer au coup. Je me retrouvai ainsi dans le dos du touffu et tenta de lui planter l’une de mes lames dans le creux de son genou en esquivant une deuxième attaque en me baissant mais green touffe se jeta dans les airs pour esquiver le coup.
Je le poursuivit et fit en sorte de passer en dessous de lui avant qu’il ne puisse atterrir, il pivota et saisi sa lance à deux mains et deux pieds et se laissa lourdement tomber au sol. J’esquivai le coup en me jetant sur le côté et me relevai immédiatement en continuant le saut par une roulade sur l’épaule. Je lui fonça dessus et laissa le coup passer au dessus de ma tête et frappa à droite. Le coup fut parer par le manche de le lance me laissant une ouverture à gauche que j’exploita mais mon adversaire fit glisser sa lance pour prolonger le manche qu’il fit remonter pour dévié mon kunai vers le haut et le faire se planter dans sa touffe. Je lâcha immédiatement l’arme pour éviter que ma main se fasse prendre et donna un coup de pied dans l’une des mains de mon opposant pour lui faire lâcher et donna un coup avec deux doigt à un poing précis du poignet pour lui faire lâcher la seconde main et d’un autre coup de pied envoya l’arme d’hast se figer plus loin dans le mur.
Une mèche de cheveux vint me faire lâcher mon second kunai et comme un miroir, green touffe et moi-même levèrent la main pour frapper le visage de l’autre en même temps. Etrangement le Genjutsu s’annula et je pus voir en face de moi, Makaya. Datenshi était un peu plus loin avec Shokujin par terre à côté de lui. Il devait avoir réussit à « vaincre » le genjutsu et à tuer cet apparence


« Mmmh vite fait comme ça je dirait que Shoku à user de son Genjutsu pour que Makaya et moi nous affrontions et nous entretuons » (Moi)
« Dommage j’ai pas eu assez de temps pour y parvenir » (Makaya)
« J’avait le dessus dans notre combat … » (Moi)
« PARDON ??? J’ETAIS ENTRAIN DE TE REFAIRE LE PORTRAIT SALE JUIF !!! » (Makaya)
« Oui bien sur … » (Moi)

Shokujin fut prit d’une étrange convulsions et une sorte de lave fut projeté de sa bouche, larve qui vint atterrir juste entre se touffu et moi

« C’est dégueu … » (Moi)
« Par contre la vue du sang, des organes exploser, réduit en bouille, les boyau de ta cible se déversant sur le trottoir, sa te fait rien par contre » (Makaya)
« Non, pourquoi toi oui ? » (Moi)

Notre attention se reporta sur Shokujin dont les convulsions continuer et des sortes de bout d’armures se mirent à pousser de sous sa peau jusqu'à se qu’il ressemble à un samouraï. Il se leva et Datenshi vint nous rejoindre. Il ouvrit grand la bouche et y plongea sa belle main recouverte de furoncle pour en ressortir une sorte de Tanto à lame noir

« Dommage que je n’ai plus mon Wakizashi » (Moi)
« Ils comptent faire quoi avec sont couteau à beurre ? » (Makaya)
« Attendez, si je me souviens bien, c’est Kageshin qui l’a affronter celui la » (Datenshi)
« Que sais tu sur lui ? » (Moi)
« C’est, c’était un samouraï et sa lame noir n’est qu’un leurre, en réalité il possède une lame d’une taille normal pour un sabre mais celle-ci est invisible, invention du Zénith » (Datenshi)
« Il est rapide malgré son armure » (Moi)
« En tout cas il est pas lent » (Datenshi)
« Une vitesse moyenne en gros » (Moi)

J’avançai rapidement vers lui et sauta pour esquiver l’un de ses coupes de taille et aller poser mon pied sur sa tête mais celui se décala sur le côté et tenta de m’embrocher en tenant sa lame à l’envers. J’esquivai le coup et enchaîna en le frappant au niveau d’une vertèbre mais il pivota et me fit frapper l’une de ses épaulières. Je reculai mais la lame invisible réussit quand même à venir trancher mes vêtements au niveau de mon abdomen

« Enfoirée » (Moi)

Je me mit à fixer Shokujin de mon regard noir mais une masse noir vint soudainement le faire voltiger plus loin grâce à un coup de genoux en pleine tête

« Tous les deux rester en arrière, je me le fait, vous n’avez pas d’arme à part de simple kunai alors que moi j’ai mon bébé, en plus c’est un sous-lieutenant, je devrais réussir à l’avoir » (Makaya)
« Peut être mais tu vas te fatiguer à le combattre » (Moi)
« Je me reposerai après, de plus, à mon sens il est encore plus faible qu’un sous-lieutenant » (Makaya)
« Puis-je savoir ton raisonnement ? » (Moi)
« Pour moi il ne fait que copier les techniques de combat de ceux qu’il à gober mais il n’est pas eux, à mon avis il ne peux pas user de ses pouvoirs aux même niveau que ses repas même s’il s’en approche » (Makaya)
« Se n’est qu’un hypothèse, si tu meurs nous n’aurons pas de regret » (Moi)
« Je suis sur qu’au fond tu m’aime et que tu as envie de me ressembler …. HAAA J’AVAIT OUBLIER TU ES GAY !!! TU ES AMOUREUX DE MOI ??? » (Makaya)
« Fait toi buter par pitié » (Moi)

Je mit les mains dans les poches et rejoignit Datenshi qui sembler observer le combat avec attention, combat qui reprit après quelque jurons du touffu

« Bon on use de la méthode, je combat, deux autres se repose, ensuite je vais me reposer, un autre prend le relais ? » (Moi)
« On verra mais sa serait pas mal pour économiser nos forces mais dans cette stratégie y a un défaut » (Datenshi)
« Oui je sais on se refroidit » (Moi)
« Je peux poser une question sur toi ? » (Datenshi)
« Poses toujours » (Moi)
« Quel est ton but dans la vie » (Datenshi)
« Faire revivre mon clan et venger le jour où il a vue son dissolution de près » (Moi)
« Comment vas-tu faire ? » (Datenshi)
« Je n’en sais trop rien » (Moi)
« T’es parents sont mort ils me semblent » (Datenshi)
« C’est pas parce que j’ai l’air froid que je ne peux pas être triste » (Moi)
« Désolé, au moins sa je le saurai, qu’est ce qui te motive dans la vie » (Datenshi)
« Pourquoi ces questions ? » (Moi)
« Si on doit faire équipe autant qu’on en sache plus l’un sur l’autre » (Datenshi)
« Dans se cas, quel est ton but à toi ? » (Moi)
« Devenir l’un des plus grand maître du Taijutsu de Yuukan et un autre qui est particulier » (Datenshi)
« Je vois » (Moi)
« Makaya a des ennuis » (Datenshi)
« Putain il est pas foutu de vaincre un Sous-lieutenant » (Moi)
« Vous avez à peu près le même niveau tout les deux et le Genjutsu de l’autre vous à fait vous affrontez, il est moins endurant que toi, c’est normal qu’il commence à fatiguer » (Datenshi)
« Pff c’est Mahousard sont vraiment des merdes » (Moi qui emmerde ceux qui vont râler : D)

Les deux Chikarates se replongèrent dans la bataille et pendant que Datenshi fit reculer Shokujin avec un Hakke Tenohira, j’aider Makaya à se relever

« Debout grosse merde ! Tu veux quand même pas que je tende la main ? » (Moi)
« TA GUEULE SALE ROBOT DE MERDE » (Moi)

Je sortit un kunai et lui plaça sous la gorge avec un regard noir pendant que lui avait placé le bout de sa lance sur mon entrejambe. Datenshi nous regarder d’un air désespérée et soupira.
Après la querelle rapidement régler, Datenshi et Makaya chargèrent Shokujin. Le touffu arriva en premier et frappa de sa lance qui fut parer par la lame invisible et dévié sur le côté. La chimère humaine aller pourfendre le flanc du Korove mais Datenshi le tira en arrière et profita de la surprise pour balancer un coup au visage et fit éclater un furoncle au passage. Le monstre recula mais para les attaques de ses assaillant et les repoussa avant de partir à sont tour à l’assaut. Makaya profita de son Allonge avec sa lance pour stopper ??? dans sa charge mais celui-ci ne fit que dévié le coup et avança sur Datenshi qui sortit un Kunai et para le coup. Makaya en profita pour l’attaquer à nouveau mais le samurai dévia l’arme de Datenshi pour parer également le coup du Touffu mais le Jounin lui balança un Hakke Tenohira avec sa deuxième main. Shokujin se remit en garde mais se tourna subitement pour frôler ma tête qu’il avait viser mais dont j’avais esquiver le coup. Je sortit un kunai et frappa au niveau de la carotide mais le samouraï esquiva en reculant et tenta de me frapper en faisant tourner son arme au dessus de sa tête et l’abattit sur moi avec un nouveau coup de taille que j’esquivai en reculant mais il arma à nouveau son coup et avança pour frapper une fois à porté mais je fit un pas en diagonale pour me retrouver à côté de lui et fit un second pas pour me retrouver dans son dos mais je dut sauter en arrière pour éviter un coup de coude.
Le touffu arriva en trombe et frappa de sa lance qui fut dévié vers le haut mais Makaya poursuivit le coup avec le manche de son arme mais son coup fur portée de tel manière qu’il désarma notre adversaire et envoya l’arme plus loin. Il pivota ensuite sur lui-même pour pouvoir ainsi planter le bout de sa lance dans notre opposant.
Shokujin fut à nouveau prit de convulsion et … vomi sur la touffe du touffu ? Puis lui cracha une sorte de larve en pleine face.
Shokujin reprit l’apparence de Kaen et Makaya se recula rapidement pour éviter de se faire exploser la tronche


« On a réussit à vaincre le samouraï plutôt facilement » (Moi)
« Normal vous avez enfin réussit à travailler en équipe » (Datenshi)
« J’ai tout fait tout seul sale ingrat ! » (Makaya)

Nous avions vaincus deux apparences de sous-lieutenant ainsi que celle d’un sous-fifre, maintenant se tenait devant nous celle d’un Lieutenant. Datenshi l’avait vaincu à l’aide de Shimaru qui l’avait couvert des Jutsu Katon de leur opposant mais à présent on était deux Raiton et un Katon, Doton. Notre Ninjutsu ne nous permettait pas de nous défendre contre ceux de notre adversaire à moins d’envoyer un Raiton de même puissance. Le problème c’est que Makaya perdais trop de chakra dans ses jutsu et les miens n’avaient pas assez de puissance.
Approcher Shokujin ‘Kaen’ serait dangereux à cause des bombes et les annuler avec mon Tenohira Te Bakuhatsu serait une tache compliquer et je dépenserai trop de chakra. Il était doué au Taijutsu et était dangereux à cause de ses bombes. Restait le Genjutsu, sauf que Makaya et moi-même n’avions pas vraiment de Genjutsu « offensif »


« Makaya tu peux l’emmerder en gardant un maximum de distance ? je l’attaquerai au corps à corps et Ishima se dissimulera, on lui ouvrira ensuite une brèche dans la garde de Shokujin et il l’exploitera » (Datenshi)
« Sa semble une bonne idée mais je vais attaquer au corps à corps avec toi et m’éclipser petit à petit, il verra le coup venir sinon » (Moi)
« Allons y alors » (Datenshi)

Le Jounin partit devant, moi derrière. Il commença à attaquer Kaen pendant que je continuer mon chemin pour passer de l’autre côté de Shokujin et l’attaque en visant sa nuque mais d’un brusque pas sur le côté, il nous laissa, Datenshi et moi, face à face. On se tourna à nouveau vers lui et je l’attaquer en premier. Je frappai d’un coup de pied niveau visage qu’il para avec son bras auquel je pris appuis pour passer au dessus de lui pour lui laisser croire à une attaque de Taijutsu de Datenshi ou moi mais se fut Makaya qui intervins en tentant de le frapper avec sa lance tenue par une mèche de cheveux. Shokujin ‘Kaen’ dévia le coup et essaya d’y poser une bombe mais le touffu ramena rapidement sa lance à lui.
Datenshi propulsa notre antagoniste contre le tronc d’un arbre et j’en profitai pour aller le frapper de plein fouet avec le Denba no jutsu mais il para le coup et ne broncha pas malgré a décharge que je lui balança en dépit de pouvoir lui porter un coup.
Il m’effectua un balayage et me frappa à l’abdomen pour me repousser. Une fois le sol atteins je me releva en quatrième vitesse mais Shokujin tenta de m’imposer une bombe sur le visage, heureusement j’eut le réflexe de reculer pour esquiver le coup, comme à mon habitude, réflexe acquis.
Datenshi vint attaquer mais notre adversaire passa sous l’attaque du Jounin en copiant l’un de mes mouvements et lui imposa une bombe sur le torse puis se recula soigneusement. Le regard de Datenshi montrer la terreur qui l’habitait, Makaya commença à l’insulter d’abruti ou d’idiot pendant que moi je rester de marbre. Au bout de quelques minutes je me releva en soupirant et posa un regard lourd sur Datenshi


« On va devoir se débrouiller sans toi, c’est quel type de bombe ? » (Moi)
« J’en sais rien, peut être la troisième, celle relié au cœur » (Datenshi)
« Alors reste calme, Mac touffu et moi on s’occupe de lui » (Moi)
« Je suis obliger de vous faire confiance » (Datenshi)
« C’est sûr, tu veux un Genjutsu pour pas savoir se qui se passe ? » (Moi)
« Non je préfère être conscient des évènements » (Datenshi)
« Comme tu veux, sa m’économise du chakra comme ça » (Moi)

Makaya nous avait rejoins et lui et moi nous apprêtions à affronter Shokujin ‘Kaen’ avec néanmoins une appréhension pas très rassurante

« Concourrant mettez- vous sur la ligne de départ le combat va bientôt commencer » (Makaya)
« Qu’est ce qu’il nous fait ? » (Moi)

Cet abruti de Touffu imitant le bris d’un tir et fonça droit sur Shokujin avec sa lance. Je le suivait de près et le dépassa au dernier moment pour prendre notre opposant par surprise et me laissa glisser sur le sol pour l’attaquer au niveau des jambes et le déséquilibrer. Malheureusement il ne se laissa pas avoir et sauta dans les airs pour ensuite nous envoyer un jutsu un Gokakyu

« ENFOIRE !!! » (Makaya)

Tous deux nous jetèrent sur le côté pour esquiver l’attaque qui fut plus puissante que je ne l’avais crut. Je m’appuyai sur une main pour me relevai et lança plusieurs shuriken relié par des fils. Kaen les esquiva tous mais je les fis revenir vers lui dans son dos. Ils allaient les toucher quand Makaya vint le percuter pour l’envoyer plus loin. Je tirai sur les fils pour dévier les shuriken mais cela rafla la touffe du touffu

« Abruti ! J’ai bien faillit te planter avec ça ! » (Moi)
« Avec t’es disque compact ? Fait moi rire ! » (Makaya)
« La ferme ! La prochaine fois je ne les dévierai pas ! » (Moi)
« Essaie donc et tu verras que tu n’es qu’une grosse merde comme je les toujours dit ! » (Makaya)
« Va … » (Moi)

Mon regard se tourna vers Datenshi, mes priorités n’étaient pas qu’il explose et le fait de nous voir nous disputer devait être assez inquiétant pour lui. Je soupirai et me tournai à nouveau vers Makaya

« Sans Datenshi, si on veut battre Shokujin sous l’apparence de Kaen, va falloir qu’on essaie de coordonner nos attaques » (Moi)
« Comment veux-tu qu’un gay comme toi s’accorde à mes attaques ? » (Makaya)
« Pourquoi sa serait à moi de m’accorder à t’es attaques ? » (Moi)
« Tiens tu reconnais enfin que tu es gay ? » (Makaya)
« Je ne reconnais rien du tout ! Maintenant ta gueule et à l’attaque » (Moi)
« Yes, viens la que je te défonce ta face ! » (Makaya)
« Je parlais d’attaquer Shokujin » (Moi)
« Let’s Go ! » (Makaya)

Nous avancions sur Shokujin qui avait fermé les yeux. Une fois à 2 ou 3 mètres il ouvrit subitement les yeux et provoqua une énorme explosion qui nous éjecta à plusieurs mètres

« C’était quoi ça ? » (Moi)
« Kaen avait deux personnalité, la seconde personnalité est encore plus agressif que lui, plus rapide et a la capacité de te faire exploser directement de l’intérieur » (Datenshi)
« Huhu on vas se faire plaisir » (Makaya)

Makaya passa à l’attaque mais revint vite s’écraser pas loin de moi. J’exécuta quelques signes et invoqua mes Hamster et les lança à l’attaque

« Hamster Kamikaze ! » (Moi)

Les cinq hamsters que j’avais invoqués se lancèrent les un après les autres sur Shokujin mais celui-ci les repoussa tous, les laissant ainsi exploser dans le vide

« Et merde une invocations pour rien, MAKAYA LA FERME !!! » (Moi)
« J’AI ENCORE RIEN DIT ALORS TOI LA FERME !!! » (Makaya)
« PEUT ETRE MAIS T’EN PENSE PAS MOINS !!! » (Moi)
« FAIS PAS COMME SI TU ME CONNAISSAIS !!! » (Makaya)
« JE NE PRETENDS PAS CONNAITRE UN ABRUTI COMME TOI !!! » (Moi)
« JE VAIS T’EMASCULER COMME JAMAIS SALE ROBOT ROUILLE DE MES DEUX A QUI IL MANQUE DEUX OU TROIS MILLES NEURONNES !!! » (Makaya)
« C’EST TOI QUI OSE ME FAIRE SE GENRE DE REMARQUE ALORS QUE TU DOIS EN POSSEDER DEUX GRAND MAX !!! » (Moi)
« SA SERAIT DEJA BIEN PLUS QUE TOI ISHIMABRUTI !!! » (Makaya)
« JE VAIS TE BUTER ENFOIREE !!! » (Moi)
« PAS PLUS QUE MOI RACLURE !!! » (Makaya)
« LA FERME VOUS DEUX !!! » (Datenshi)

Une explosion retentit et nos deux regards se tournèrent vers Datenshi mais seule un nuage de fumée était présent se qui nous fit ouvrir les yeux en grand. Les larmes commencèrent à couler des yeux du Touffu qui se mit à courir dans sa direction

« Ho le con … » (Moi)
« DATENSHI NOOOON ! NE SOIS PAS MORD JE T’EN SUPPLIE ! TOUT SE QUE J’AI DIT SUR TOI JE NE LES JAMAIS PENSER SAUF CELLE OU JE DIT QUE TU ES UN NAIN, UN IMPIE, UN TRAVELOT EN PYJAMA BLANC OU ENCORE QUE TU COMPLETEMENT DEMODE ! » (Makaya)
« Makaya ? » (Moi)
« Pour dire vrai, je t’ai toujours beaucoup apprécié Datenshi, pour moi tu étais une idole ! Toujours sur de toi ! Toujours avec cette même classe et se regard à faire frémir toutes les filles ! Si j’était si cruel avec toi c’est parce qu’en réalité j’était jaloux de ta personne Datenshi alors je t’en pris, SOIT VIVANT » (Makaya)
« On devrais lui dire … il me fait pitié le pauvre » (Moi)
« Chut, laisse le continuer » (Datenshi)
« … » (Moi)
« Datenshi je t’en supplie par la sainte raclette ! Mon seule souhait aurait était que l’on puisse devenir les meilleurs amis du monde et que je t’initie à la raclette, reviens parmi nous par pitié, je ne suis plus rien sans toi » (Makaya)
« RAAAH je ne peux plus tenir, MAKAY C’ETAIT UN CLONE DEPUIS LE DEBUT, Datenshi est vivant il est juste là … » (Moi)

Makaya se retourna et vit Datenshi souriant lui faisant un léger signe de la main

« Tu sais moi aussi je t’appré Humpf … » (Datenshi)
« LA FERME IMPIE !!! TU VAS ME LE PAYER SALE JUIF !!! ENFOIRE DE NAIN TU VAS GOUTER A MON GENOUX !!! » (Makaya)
« … » (Moi)

Pendant que Datenshi tentait de réconforter le Korove et que le Korove tentait d’émasculer le Jounin, je me tournai vers Shokujin qui était allonger au sol avec un cocktail et une BD se qui me fit hausser un sourcil. Une fois qu’il se rendit compte que je le regarder, il rangea ses affaires et se releva

« Notre seul clé est de te vaincre au Taijutsu, hors tu es doué et rapide. Je vais te montrer l’un des art ancestrale de Chikara » (Moi)

J’exécuta plusieurs signes et imposa un sceau au sol qui fit apparaître une paire de tong devant moi. Je retirai mes sandales noir de ninja et retroussa mon pantalon pour le remonter et mit les tong à mes pieds et les mains dans les poches

« Tu fais quoi Ishimandroide ? » (Makaya)

Sans donner de réponse je fonça droit sur Shokujin et le frappa à l’abdomen avec le plat du pied dans un impact plus puissant qu’à mon habitude

« Dans cette technique le chakra est uniquement concentré la où se trouve les Geta. Ma vitesse en est augmentée ainsi que ma puissance mais ma résistance, qui n’est déjà pas très grande, est encore diminué et je ne peux pas non plus me servir du ninjutsu et du Genjutsu. Quand j’invoque ses tong, ça devient du pur Taijutsu et je n’use pas de fourberie comme le Taosujutsu, non je suis direct avec mes coups » (Moi)

Je poser me deuxième pied sur le torse de Shokujin et le propulsa en arrière. Je ne lui laissa pas le temps de se relever entièrement que je lui mit mon pied sous la mâchoire le faisant se lever plus rapidement puis pivoter sur un pied pour le cogner avec le second que je lui plaça à nouveau dans l’abdomen. Je donna ensuite une petite impulsion sur mon pied d’appuis pour m’élever un peu et tournoya encore pour lui balancer un autre coup de pied derrière la tête se qui eut pour effet de lui enfoncer la tête dans le sol.
Je fit un bond pour retomber, pied en avant, sur Shokujin mais celui si se mit sur le dos et m’envoya une autre boule de feu contre la quel je dut mon salut qu’à une substitution. J’attaquai de mon nouvel angle mais le Zénithien plaça une bombe qui m’obligea à reculer pour éviter d’être balayé par l’explosion.
Je prit appuis contre un rocher et m’envoya à toute vitesse sur lui et le frappa au visage avec un coup de pied circulaire puis le côté du genoux pour lui faire pencher un peu et le frappa au cou pour lui baisser la tête à hauteur de ses hanche puis effectua un balayage pour ensuite l’envoyer en arrière avant qu’il ne touche le sol.
C’est alors que Datenshi se téléporta devant lui, les mains jointe en arrière et les mit en avant en hurlant « Kamehameha » laissant un puissant rayon d’énergie emporter Shokujin plus loin. Celui-ci n’était pas encore mort et j’utilisai mon Kuudan qui se matérialisa par un Hamster d’électricité pour foudroyai mon adversaire et Makaya enchaîna. Il brandit sa lance vers le ciel en criant « Bankai » et sa lance se transforma en une lance encore plus grande, plus grosse et avec une touffe à l’origine de la lame et il beugla «Getsuga Tenshô » produisant ainsi une sorte de vague d’énergie se dirigeant droit sur Shokujin qui sauta sur le côté.
Datenshi arriva devant à plusieurs mètres, un genoux au sol et les mains jointe. Makaya et moi nous mirent de chaque côté du Jounin en prenant une pose symétrique et tout trois concentrèrent notre cosmo énergie en hurlant à l’unisson « Athéna Exclamation » mais la chimère annula le Genjutsu


« Je vous avez dit que se Genjutsu ne marcherait pas » (Datenshi)
« On aura essayer au moins » (Makaya)
« Suis dégoûté j’ai pas eu le temps d’envoyer ma boule rouge et blanche pour envoyer une souris jaune électrique au combat » (Moi)
« PiKACHuuuu » (Makaya)
« Makaya la ferme, pourquoi tu aime tant les rongeur Ishima ? » (Moi)
« Ils sont trop kawaii ^_^ » (Moi)
« Ishima c’est toi ? O_o » (Datenshi)
« … sa arrive à tout le monde non ? » (Moi)
« Non … » (Makaya & Datenshi)
« Ok … » (Moi)

Shokujin avait profité de la réunion tuperwar pour s’approcher et commença à crée une bombe à côté de nous mais je le stoppa avec un coup de pied fulgurant dans le foie puis à la tête. Je m’approchai à nouveau de lui en courant et dévia sont coup de poing avec le pied et le frappa à l’abdomen puis enchaîna au thorax et aux côtes avant de le repousser au loin et de lui envoyer une tong dans la gueule d’un coup. J’avança ensuite rapidement sur lui et récupéra la tong à la main pour le gifler avec et pivota sur moi-même pour lui envoyer un coup de pied avec celui encore armer d’une tong. Je remit la seconde tong au pied et me propulsa sur Shokujin à qui j’envoyai un puissant coup de pied l’envoyant au bord du lac. Datenshi arriva à toute vitesse et l’envoya bien en plein milieu du dit lac et Makaya, aider par moi, lança une puissante décharge électrique dans l’eau mais la réaction ne fut pas la souhaité.
Pour faire simple, une grande explosion nous surprit et nous envoya valser à plusieurs mètres


« Gaaaa … » (Makaya)
« Il a encore crée une explosion ? » (Moi)
« J’en sais rien mais en tout cas y a plus de lac … » (Datenshi)
« Gaaaa … » (Makaya)
« Makaya ? » (Datenshi)
« Gaaaa … » (Makaya)
« Houlà il a subit un choc » (Moi)
« Gaaaarçon si t’enlève la ç sa fait gars con et gare aux con ma fille » (Makaya)
« Et pas qu’un choc » (Datenshi)
« Gare aux con gare aux con, qui perdent leur ç dididoum dididam » (Makaya)

Je balança mon pied dans la face du Touffu

« Raclette ? » (Makaya)
« Sa va mieux … » (Moi)
« Makaya tu te sent mieux maintenant ? » (Datenshi)
« Raclette ? » (Makaya)
« … » (Datenshi & Moi)
« Raclette ? » (Makaya)
« Merde j’ai peut être aggraver le cas, il ne sais dire qu’un seul mot maintenant » (Moi)
« Au moins il a arrêter de chanter faux sur une chanson pourri » (Datenshi)
« Sa fait 10 min que je vous propose une raclette, vous pourriez répondre au lieu de racontez des conneries bande de moule » (Makaya)
« … » (Datenshi & Moi)
« GNIII ? » (Makaya)
« Quoi encore ? » (Moi)
« C’est quoi se papier cul ambulant ? » (Makaya)
« De quoi ? Ha tiens c’est Momie ça, Benihime l’avait affronter » (Datenshi)
« Y a une larve plus loin, ont doit avoir vaincu la forme de Kaen » (Moi)

Makaya leva les bras en se mettant à loucher et cria « YOUHOU »
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:33

Makaya a écrit:
[J’editerai certainement mon post afin que cela colle avec celui d’Ishima, donc le debut est susceptible de changer]

----------------------

Immediatement, la Momie lanca vers nous ses grands bras et de nombreuses bandelettes metalliques foncèrent a notre encontre pour nous taillader dans la joie et la bonne humeur. Ishima s’allongea au sol, laissant passer les bandelettes siffler par-dessus sa tete, Datenshi effectua un bond sur le coté, quand a moi je fis un saut vers l’arriere afin de me poster dans un arbre a la lisière de la foret. Puis la Momie rammena ses bandelettes a elle et nous observa d’un air mauvais…enfin si on pouvait determiner qu’elle pouvait regarder quelque chose vu que son seul orbite qui n’était pas recouvert par ce metal hyper souple et tranchant, était totalement creux.


(Maka) Bon maintenant l’expert en combat on fait quoi ? Perso j’ai déjà affronté ce genre d’adversaires qui ont des excroissances extensibles…mais la je ne pense pas pouvoir battre cette Momie en lui meurtrissant les tetons
(Ishima) Hein ? Tu gagnes tes combats en tetonnant tes ennemis ?
(Maka) Ca t’etonne hein ?!
(Datenshi) Chut…Laissez moi me souvenir…Benihime il y’a un certain temps m’avait parlé de cet adversaire…seulement elle était restée tres evasive sur la manière dont elle l’avait vaincue. Elle ne voulait pas qu’on en sache trop sur elle et ses techniques mais il me semble qu’elle avait aspergée la momie de son propre sang, et qu’a force, le sang composé d’eau, avait fait rouiller les bandelettes et donc elle avait pu la tuer ainsi.
(Maka) Benihime…c’était pas cette espece de furie en rouge dont Tetsuya était éperdument amoureux, mais que quand il l’a nommait d’un air melancolique, Shimaru faisait de grands gestes dans son dos, mimant l’etouffement ?
(Ishima) Peut etre…seulement aucun de nous ne dispose de techniques Suiton dans son repertoire, donc on ne peut pas esperer faire pareil…
(Maka) Bien sur que si !! Ishima je te saigne, je recupere ton sang et je le balance sur la Momie !! Et hop Daten lui fait un hakke machin et emballé c’est pesé !
(Ishima) Makaya, tu sors….
(Makaya) FAUT PAS ME LE DIRE DEUX FOIS !! TCHO LES GLANDUS !!
(Datenshi) Putain j’y crois pas…MAKAYA REVIENS ICI !!
(Maka) JE VOUS EMMERDE ET JE RENTRE A MA MAISON !!



Aaah il m’a dit de me tirer, je me tire hein ! c’est bien le seul ordre que j’accepte de la part d’Ishima… « Tue-moi » ca aussi j’accepterai de m’executer…m’enfin sans rire…Dans quoi je me suis fourré moi ? Me voila dans une foret peuplée d’eponges en short, a combattre un mutant hyper casse couilles, avec deux blairautistes…tututut…J’arriverais bien a sortir d’ici, vu comment il est aisé d’entrer…Et…putain !!


Une puissante main vint alors me saisir l’epaule et effectuant un rapide demi tour, Datenshi se posta face a moi, et dans son elan, me plaqua contre un arbre. A l’aide de son autre main, il me forca a me baisser en effectuant une forte pression sur ma tete, et il se pencha en meme temps que moi, en scrutant le ciel.
Immediatement apres, le tronc contre lequel nous etions appuyés fut scié net en deux, a seulement trente centimètres au dessus de nos cranes respectifs.


(Datenshi) Bon maintenant est ce que tu comprends pourquoi on ne doit pas se separer ? On ne sait rien sur cette horreur et elle est bien trop puissante. Je devrais te tuer pour ainsi avoir quitté le champ de bataille. Tu prends tout bien trop a la legere, mais la on risque nos vies, contre un adversaire hyper puissant, qui lui se delecte de ta lacheté. Alors que j’allais te suivre, Shokujin lanca de nouveaux ses bandelettes, et Ishima me sauva comme je viens de faire avec toi.
(Maka) Hum…okay, admettons que je m’excuse…j’aurais besoin que tu arretes de tenter de faire du jus d’epaule, parce que je vais avoir besoin de mon bras pour demouler la gueule a ce machin.
(Datenshi) Bien….plus de faux bonds hein ?
(Makaya) Si tu me promets de ne pas chanter, okay.


Mon compagnon d’armes esquissa un sourire, heureux certainement de constater que j’etais de retour dans la baston. C’est a ce moment la qu’Ishima vint se poser pres du tronc d’arbre coupé en deux. Pendant que nous discutions Dat et moi, il avait espionné la Momie. Celle ci avait une allonge monstre avec ses bandelettes, et elle se rapprochait de notre position tout en sectionnant net tous les arbres alentours. Selon son analyse, il vaudrait mieux combattre dans un terrain degagé, pour eviter de se prendre des troncs sur la gueule pendant que Shokujin hurlerait « TIMBER »


Ce que nous fimes donc sans tarder. Rebroussant chemin afin de retourner devant la grande porte qui achevait la le parc a chimères, nous courrions a toute vitesse en voyant le paysage devasté par les redoutables attaques de Momie/Shokujin. Partout des troncs gisaient sur le sol et des cadavres de chimeres innofensives comme des ecureuils en scaphandre, etaient tranchés net. Visiblement note pote Shokujin se souciait peu de ses homologues chimèriques.


Et enfin nous le croisames. Il avait changé d’apparence et incarnait cette fois ci un ninja de gensou qui semblait particulierement agile…Il était impossible de se tromper vu l’aspect repoussant qu’il avait :malgré ses transformations, les formes que prenaient Shokujin restaient marquées par de gros bubons, avait une peau repoussante par endroit et de sa bouche exahalait le meme parfum que les toilettes de Chikara (souillées par mes soins).
Mais il n’eut pas le temps de reprendre l’apparence de Momie afin de nous trancher. Datenshi avait ramassé une pierre a la hate durant sa course, et l’avait envoyée en plein front, avec toute sa force, contre le crane bosselé de Shokujin. Celui-ci s’effondra avec la pierre incrustée en plein front, tandis que nous continuions toujours notre progression vers la clairière. Avant d’etre hors de portée de Shokujin, nous entendimes le bruit typique qu’il faisait lorsqu’il crachait une de ses repoussantes larves. Puis enfin nous arrivames dans la clairiere.


Ayant quelques minutes d’avance sur Shokujin, nous en profitames pour installer a la hate des pieges aux endroits ou il serait susceptible d’apparaitre hors du bois. Je penchai la tete en avant et le sac d’Ishima tomba au sol. Prestement, il deballa son stock d’armes et de parchemins explosifs, nous en confia une partie et tous nous allames les disposer aux endroits strategiques.
Et nous etions a peine revenus que sur notre droite, la ou Datenshi venait de poster ses pieges, une grosse explosion retentit, suivie du bruit de nombreux craquements. Je repris le sac d’Ishima dans mon dedale capillaire et ensemble nous allames estimer les degats


Plusieurs arbres etaient tombés, et nombreux etaient ceux qui comportaient d’importantes traces de brulures. Comme quoi les parchemins explosifs avaient fait effet. Et au milieu de ce maelström, on pouvait voir Shokujin qui se reconstituait a la va-vite. Vu les larves et les armes de jets qui jonchaient le sol, il s’était fait avoir par des attaques a la chaine et avait perdu quelques corps supplementaires dans l’operation. Mais il reprenait l’apparence de la Momie et nous scuta de nouveau de son œil vide. Visiblement il n’était pas si con que ca, car il avait fait en sorte de sacrifier des enveloppes inutiles.
Et il repassa a l’assaut, en lancant ses grands bras en avant et projetant par la meme occasion ses bandelettes mortelles. Nous evitames en reculant, desirant l’attirer au milieu de l’étendue degagée



Il était convenu d’economiser au maximum notre chakra, vu que l’on ignorait combien de corps on devrait affronter. Nous esperions tous les trois une arrivée salvatrice des autres membres de Tsukiyo, qui nous aideraient a achever ce combat qui s’annoncait bien parti pour etre interminable. Enfin dans tous les cas, nous devions eviter de gaspiller nos forces…un vrai combat d’endurance. Mais surtout, vu qu’aucun de nous n’etait Suiton, il semblait inutile de gacher nos forces en assauts vains basés sur du ninjutsu. En un regard entendu, nous foncames pour nous mettre hors de potée de ses redoutables attaques a distance. En restant au corps a corps, nous serions certainement moins exposés.


Ainsi Shokujin/Momie nous voyant foncer a toute vitesse vers lui, se mit a projeter tout un tas de bandelettes vers nous. Chacun avait son style qui lui était propre. Evitant l’affrontement direct, Ishima s’était dissimulé aux yeux de tous a l’aide d’un genjutsu et disparut, laissant seulement exposés Datenshi et moi. Le nain preferait le combat au sol, si bien qu’il foncait droit devant vers Momie. Il ne prenait pas le temps de s’arreter ou d’esquiver : a l’aide de ses disques concentrés de chakra, il deviait les attaques tentaculairs de Momie.
Il arborait une expression de farouche determination. Il fallait qu’il arrive au corps a corps pour etre réellement utile…Quand a moi qui avait un style plutôt aerien et bondissant, j’esquivais du mieux que je pouvais, passant entre les bandelettes qui sifflaient pres de mes oreilles et repoussaient certaines d’entre elles avec ma lance.
Encore dix metres, et Momie continuait de nous assaillir Datenshi et moi vu que nous etions les seuls ennemis visibles…mais plus nous nous rapprochions, plus le flux de bandelettes devenait dense, et plusieurs fois nous nous en tirâmes avec des coupures superficielles, mais qui etaient vouées a voir leur nombre augmenter si nous continuions ainsi a foncer tete baissée vers le hachoir momifié qui nous servait d’adversaire…Puis soudain un kunai fendit l’air et se ficha dans la tete de la Momie. Mais sa tete etant aussi enroulée de cet espece de pécu tranchant, cela ne lui fit pas grand mal. Cependant l’intervention d’Ishima mit fin aux hostilités a distance. Aussitôt elle ramena a elle toutes ses bandelettes afin de trouver une protection sure dans ces enroulages successifs de lamelles metalliques.


Et Datenshi fut le premier a attaquer. Enfin il pouvait donner plein court a son art. Nous le vimes donc enchainer de gracieux enchainements, tous effectués avec un positionnement parfait, de facon a s’economiser le plus possible. Mais il était habitué a des adversaires ayant une morphologie humaine standard. Ici Momie defiait tous les criteres de la souplesse, esquivant sans peine ses assauts. Lorsque celui-ci, ayant fini par trouver une faille dans ses gesticulations spasmodiques de mort vivant chimerique, en lui assenant un coup de poing imprégné de Kô au niveau de l’abdomen, le pecu cadaverique esquiva en pliant la moitié superieure de son buste vers l’arriere. Le poing frappa le vide, mais revint vite afin de contrer le coup de pied de Momie. Toujours penchée en arriere, elle s’était servi de ses mains comme appuis, et avait projeté ses pieds en l’air. Le chikariote recula et placa ses bras en croix pour amortir le choc, tandis que Momie se remettait sur ses pieds. A ce moment Ishima jaillit de nulle part et en profita pour lui saisir le bras afin de le briser, mais Momie ne semblait avoir aucun os. Pourtant elle tenait debout, elle se deplacait d’un pas plutôt humain, mais le bras se plia, puis revint a sa position initiale sans aucune gène apparente.
Alors Ishima fut projeté par le bras qu’il tenait dans ses mains, qui le repoussa violemment au loin, d’un ample mouvement de l’epaule. Il se receptionna sans difficulté mais était de nouveau hors de portée.


Je saisis alors ma chance assenant a la creature du Zenith un coup vertical a l’aide ma lance, afin de couper son bras qui était tendu, apres avoir propulsé Ishima. Et a ma grande surprise, je reussis sans probleme : le bras se detacha sans peine et tomba au sol, tout juste retenu par quelques bandelettes. Datenshi qui était alors placé en retrait, fut fulgurant et perfora son abdomen avec son poing gonflé au Kô une fois de plus. Il retira alors son poing du trou beant qu’il avait fait et recula, attendant la nouvelle forme que prendrait Shokujin.



Il nous avait habitués a ce genre de coups : feindre la mort, pour se relever ensuite avec une apparence. Seulement Shokujin/Momie tomba bel et bien…pour mieux se relever ensuite, reliant son bras a son épaule grâce aux bandelettes qui servaient de ligaments, et le trou fut bouché par un amas des mêmes bandelettes métalliques.


Et la bataille reprit de plus belle : Le taosujutsu d’Ishima se révéla purement inutile a son grand dam. En effet Momie ne semblait avoir aucune consistance physique, soit rien a briser comme os…tout n’était que souplesse, ce qui déstabilisait aussi grandement Datenshi qui ne s’attendait pas a ce genre d’esquives totalement imprévisibles. Quand a moi avec mes attaques a la lance, bien plus lente que leurs coups hyper rapides, j’étais mis sur la touche. A la base, j’etais judoka et latteur de couilles. Mais je doutais de la présence de testicules sur la Momie (ou alors elles seraient minuscules, desséchées et me resteraient dans la…rholala j’étais en train de songer a émasculer un mort vivant. Michael Jackson-San m’en voudrait d’avoir de telles pensées.
Bref, si ces deux la étaient tout pourris, je le serais encore plus. Alors je fis ma technique favorite, soit une Raiken que je prolongea jusqu'à Momie.



Le contact avec l’électricité fut radical : aussitôt toutes les bandelettes se détachèrent du corps de Momie et s’agitèrent dans tous les sens, obligeant Datenshi et Ishima a fuir pour ne pas se faire hacher. Mais ainsi nous pûmes voir un squelette rachitique, mais qui ne l’empêchait pas -au contraire- d’être incroyablement souple. Nous vîmes aussi que les bandelettes n’étaient pas simplement collées a la surface de la peau de Momie : elles la traversaient de part en part et il serait donc visiblement difficile de l’avoir en essayant de neutraliser son arme principale vu qu’elle faisait partie intégrante de son corps.


(Ishima) Bordel tu fous quoi ? On va être obligés de se frayer de nouveau un chemin pour arriver au corps a corps !
(Makaya) Pour que tu lui montre de nouveau a quel point ton Taijutsu est inutile ? Au moins on sait comment il est fait…pis ca permet de nous reposer un peu.
(Datenshi) Oui…Maintenant on sait que pour percer sa défense, il suffit de l’électrocuter…Seulement des qu’on fait ca, toutes les bandelettes se déploient et elle devient intouchable…Il faudrait pouvoir la paralyser
(Ishima) J’en suis incapable
(Makaya) Je doute que mon genjutsu de lattage de couilles fonctionne mais…
(Datenshi) T’as une technique rien que pour ca ? T’es pas foutu de le faire toi-même ?
(Makaya) Tais toi impie…Ecoutez je veux bien tenter de l’endormir ou de l’assommer via un genjutsu…couvrez moi


Et meeerde…je suis vraiment con hein. Je viens de me livrer tout seul comme un grand a l’abattoir, ou je vais finir tranché, aseptisé et on vendra des Makasteaks dans les restaurants…Putain mais qu’est ce qui me prend faire des trucs aussi héroïques et donc aussi débiles ? De plus mon fameux genjutsu…d’une je ne suis meme pas sur qu’il fonctionne contre ce truc la, de deux chui loin de gérer dans les illusions au même titre que Shimaru, et que ca ne marche que dans un rayon de 5 mètres autour de moi. Bref je vais mourir.


Je lançais alors un regard en arrière plein d’espoir. J’espérais que ces connards aient conscience que de m’envoyer en première ligne était suicidaire et que c’était une connerie de plus. Qu’ils me rappelleraient a eux, des larmes dans les yeux, qu’ils tacheraient de faire d’essuyer avec leurs mouchoirs immaculés. Mais au lieu de ca, Ishima avait bel et bien sorti son mouchoir, mais afin d’expulser mickey et tous ses copains, et Datenshi me brandissait son pouce avec un grand sourire, l’air de dire « vas y Maka, on te regarde ! On croit en toi ! »


PUTAAAAAIN !!


Enfin bon, j’y etais hein. Alors je m’approchais lentement de Momie qui me regardait avancer, totalement immobile. Je pensais etre a la bonne distance, alors je commençai a effectuer mes signes pour qu’un moi armé d’une marteau de cinq tonnes apparaisse, et l’assomme net. Seulement je n’avais pas eu conscience qu’une fine lamelle de metal serpentait dans l’herbe, de Momie jusqu'à moi. Je me rendis compte bien trop tard qu’elle m’avait enroulé la cheville avec, qu’elle avait tiré dessus d’un coup sec, et que j’etais en train de faire un vol plané, pile au dessus de Shokujin. Car oui il avait repris cette apparence.


La bandelette qui me tenait était la seule visible et sortait de la main de Shokujin. Je compris alors après que Shokujin sous sa forme originelle ne pouvait pas garder de réels attributs des corps qu’il avait ingerés. J’aurais pu comprendre ca en tant que spectateur, comme Daten et Ishima, qui regardèrent tranquillement la façon dont je m’étais élevé après m’être fait chopé la jambe, qui virent comment je parcourus une courbe en l’air, de ma situation initiale jusqu'à la bouche de Shokujin, et comment ce dernier avait considérablement ouvert sa gueule béante pour me gober. J’eus tout juste le temps de pousser un dernier « RHAAA CASSE TOI SALOPERIE DE BOUCHE A PIPE !! » que je disparus dans les méandres de son estomac.


(Datenshi) C’est moi ou Shokujin vient d’avaler Makaya ?
(Ishima) Naaan, c’est le genjutsu. Cet obsédé du fromage fais des illusions égales a son esprit tordu…attend un peu.
(Datenshi) Tu crois ? Parce que d’après mon Byogen, Makaya a disparu, il ne reste que Shokujin, qui se tourne actuellement vers nous
(Ishima) Attend voir tu me mets le doute la…tu penses vraiment que Makaya pourrait s’être fait mangé comme ca ?
(Datenshi) Ben faut croire hein…regarde il change d’apparence…Oh mon dieu…Non…Shokujin afro
(Ishima) Et affreux…bon viens on se bouge, ca devrait être moins dur de latter Makaya que Momie.
(Datenshi) Oui, on va pouvoir se défouler…



Le combattant de Tsukiyo fit craquer ses phalanges, et Ishima fit de même avec son cou en arborant un sourire mauvais, et tous deux assaillirent la chimère humaine du Zenith qui désormais arborait une sublime touffe, une classe vestimentaire indiscutable, ainsi que des techniques terrifiantes !
Mais étrangement ca ne semblait absolument pas effrayer Datenshi et Ishima, qui commençaient a franchement connaître ma façon de combattre. Ils ne s’inquiétèrent pas outre mesure en voyant ma lance jaillir de ses nouveaux cheveux, ni de voir ceux-ci s’allonger pour tenter de les étouffer. Ishima esquivait sans peine les cordes capillaires, tandis que Datenshi repoussait les tronçons des cheveux avec son Hakke Tenohira. Mais alors qu’ils allaient assener un coup mortel a Shokujin, celui-ci se mit subitement a enfler…Aussitôt les deux Tsukiyottes se reculèrent, s’attendant a un nouveau coup tordu…


Makaya/Shokujin voyait son ventre grossir de façon démesurée, tout en semblant totalement impuissant face a la situation…Puis subitement, Shokujin explosa en une gerbe de sucs gastriques….Et un individu sortit des entrailles fumantes en beuglant : « DANS TA GUEULE CONNARD !!! » tandis que ses cheveux retrouvaient un volume normal.


PUTAIN !! JE M’ETAIS FAIT GOBER !! JE M’ETAIS FAIT SUCER PAR UN ZOMBIE MUTANT DE MERDE, JE M’ETAIS RETROUVE COLLE A SON INTESTIN GRÊLE, ET ON AVAIT PRIS MA DIVINE APPARENCE !! ENCULE !!


J’étais en train de piétiner les morceaux de Shokujin qui jonchaient le sol, sous les yeux hagards de mes deux camarades…Mais pendant que j’étais en train de faire de la purée de chimère, le tronc de Shokujin qui s’était retrouvé a quelques mètres de la commençait lentement a se recouvrir de bandelettes…Elles s’amalgamèrent jusqu'à former un bassin, des jambes et enfin Shokujin se releva sous l’apparence de la Momie. Et de nouveau lança ses bandelettes, sur moi.


Au dernier moment je me rendis compte de l’attaque, mais esquiva une seconde trop tard. J’eus la chance de ne pas être scalpé, et reçut la bandelette de face, et non du bord tranchant. Mais l’élan était tel que je fus projeté contre un arbre à la lisière de la foret. Le choc fut extrêmement douloureux et ma tête prit un coup sérieux, que mes cheveux ne purent amortir…




Paradis du Fromage


Un ciel tout bleu, un sol tout blanc…une petite musique angélique et un type a l’air jovial qui me regardait d’un air paisible. Il portait une grande toge blanche, avec un gros pis de vache imprimé dessus et une inscription en caractères gras « Le lait, c’est la santé »


(Remi-molette) Port-salut a toi mon fils
(Makaya) Hein ? Je suis ou la ? Serais-je mort ?


Autour de moi, une plaine interminable…Mais a s’y pencher, je n’étais pas sur du sol a proprement parler…Je reposais sur une sorte de nuage laiteux. Et en réalité, le sol de cette vaste étendue inconnue était constitué de cette matière et s’étendait à perte de vue.
Sans faire attention au gus qui se tenait a coté de moi et qui me regardait d’un air attendri, je me baissais et vis que le sol pouvait sans peine se détacher. Je tenais donc un bout de sol dans ma main…c’était très frais, léger et crémeux. Je le reniflais, l’observais sous toutes les coutures, puis y goutais…



(Makaya) Fromage de chèvre frais, avec un petit arrière gout d’amandes, 5% de matières grasses. Je n’ai jamais gouté à un tel fromage…Et apparemment le sol entier est constitué de cette délicieuse matière…
(Remi-molette) Remercie nos vaches divines. Elles mesurent 40m de haut et produisent chaque jours plusieurs millions de litres du meilleur lait de la création.
(Makaya) Mais…C’est génial !! Je suis au paradis !
(Remi-Molette) Tu ne fais pas si bien dire…Tu es au Paradis du Fromage…Ici tu peut manger de la raclette toute la journée, te rouler dans du brie et frapper des babibel en forme de tête de Fuzzy.
(Makaya) Fantastique !! Mais…cela voudrait dire que je suis mort ?
(Remi-Molette) Je dois t’avouer que j’aimerais bien…ainsi que toutes les personnes que tu as côtoyées certainement. Rester ici pour l’éternité est la meilleure chose qui peut t’arriver, Racletoiste.
(Makaya) Hey mais vous connaissez mes attributs !! C’est cool ca…Hey y’a un Jacuzzi de fromage fondu ici ?
(Remi-Molette) Oui bien sur cher ami…seulement, je suis perplexe…le fait d’être mort ne te chagrine en rien ?
(Makaya) Ben voyez vous, avant que je n’arrive ici, j’étais en train d’affronter aux cotés d’un horrible nain et d’un mec essayant de me gruger aux cartes, un zombie hideux qui a pris l’apparence d’un type enroulé dans du moltonel de compétition. Tout ca dans le cadre d’une organisation d’autistes maladifs persuadés de sauver le monde. Je suis bien plus heureux ici !! Nan mon seul regret, ca sera de ne pas avoir fait payer Iarwain…


Je soulevais alors mon poncho vert, et levais ma manche droite. Sur mon avant bras était tatoué le nom des personnes a faire souffrir. Les noms de Gogeta, GTB ou encore Fuzzy étaient rayés…D’autres noms figuraient aussi : Ryu, Ardanel, Datenshi, Lisa…mais un seul était tatoué avec des caractères bien plus épais. On pouvait lire « IARWAIN ».
Avec une expression contrite, je recouvris mon bras et m’adressa de nouveau au saint homme



(Makaya) «Et sinon…y’a des filles ? Parce que manger du fromage c’est bien, mais j’ai des bas instincts a assouvir moi !
(Remi-Molette) Oui, il est stipulé dans les termes de ton contrat post-mortem que tu auras un libre accès entre le Paradis du Fromage, le Paradis de la Débauche et l’Enfer…D’ailleurs pourquoi l’Enfer ? C’est un endroit terrifiant !
(Makaya) Vous plaisantez ? C’est fabuleux comme endroit ! Y’a des succubes totalement nymphos partout, des juifs et des hippies qui brulent et Satan organise fréquemment des soirées Ukulélé avec Saddam !
(Remi-Molette) J’avoue ne pas comprendre…enfin de toute façon qu’importe vu que tu n’es pas mort. Tu dois…
(Makaya) QUOI ? JE DOIS RETOURNER EN BAS AVEC TOUS CES CONNARDS ? C’EST HORS DE QUESTION JE RESTE ICI A MANGER DU FROMAGE TOUT EN ME TAPANT UNE SUCCUBE !!
(Remi-Molette) Je crains pourtant mon fils que ton heure ne soit pas venue…si je t’ai convoqué ici, c’est pour un but bien plus grand…suis moi.


Nous marchâmes ainsi quelques lieues dans cet endroit ravissant. Au fur et a mesure de notre progressions sur ce sol enchanteur, je vis des chérubins qui lançaient des petits fromages aux fines herbes sur notre passage, des femmes simplement couvertes d’une fine lamelle d’emmental, en guise de toge, et un monsieur barbu qui préparait une fondue dans une grande marmite. A ses cotés, un nabot et un gros mec se battaient pour gouter le divin breuvage…Le vieux dit alors au gros« non pas pour toi, tu es tombé dedans étant petit ! »


Et au terme d’une longue marche (bien que je constatai avec délectation aucun signe de fatigue ni de douleurs) nous arrivâmes auprès de deux moutons volants qui semblaient nous attendre…Ils broutaient paisiblement quelques touffes de persil sortant du sol en fromage de chèvre.



(Makaya) AH NON !! PAS ENCORE CES SALOPERIES KAMIKAZES !
(Remi-Molette) Du calme mon fils, tu ne risques rien ici…ces moutons ailés seront nos montures jusqu’au royaume supérieur. Nous allons voir la grande instance qui gère ce lieu, et sans ces fideles destriers, nous ne pourrons point les voir.
(Makaya) Mouais…tant qu’ils ne me mordent pas les couilles…J’ai une anecdote a ce sujet et je ne veux pas qu’on m’appelle l’emasculovidé n°2. Allez en selle…


Les moutons ailés se laissèrent chevaucher sans problème, et s’élevèrent doucement. Puis après avoir effectués quelques puissants battements d’ailes afin de prendre de l’élan, ils prirent de la vitesse et je dus me cramponner a leur touffe. C’était d’ailleurs grisant comme sensation…Je volais a toute vitesse au dessus d’un champ de fromage qui s’étendait a perte de vue, montant un homologue frisé…Aaaah je me serais bien plu ici…


Et enfin après une croisière qui se passa sans accrocs, nous vîmes se dessiner au dessus de nos têtes, les contours d’un palais colossal, qui volait a travers des nuages de fromage frais. Il était soutenu par 10 taureaux volants d’une taille monstrueuse, qui sillonnaient le ciel sans effort apparent.



(Remi-Molette) Je t’avais parlé des Vaches Laitières du Ciel…voici quelques exemplaires des males…qu’en penses tu ?
(Makaya) Je…déjà que sur terre « monté comme un taureau » c’est flatteur, mais si je disais « monté comme un Taureau du Ciel » Ca serait terrifiant…J’imagine bien… « Hey chérie, tu veux que je te montre que je suis monté non pas comme un trois mats, mais comme un Taureau Céleste…hey reviens !! Comment ca je suis un monstre ? »
(Remi-Molette) Hum oui, tu aurais tout a fait ta place dans le Paradis de la Débauche…Bref voici devant nous le Palais Divin. La Seigneur, notre Berger, ne te recevra pas personnellement… ce sera le Comte de Comté qui t’accueillera.


Décidemment, j’adorais cet endroit. Et pendant que je réfléchissais a ce que j’aurais bien pu faire ici, mon mouton vira de bord, effectuant une large manœuvre afin que Saint Remi-Molette et moi atterrissions sur un des larges balcons du Palais. Devant nous, il y’avait une imposante porte, et le Saint homme qui m’accompagnait m’incita a la franchir…mais seul. Visiblement, il ne m’accompagnerait pas dans ce lieu divin.


Je poussai donc la lourde porte et fut saisi au premier abord par l’odeur qui régnait en ces lieux…Un arôme…ben divin, qui imprégnait chaque pièce. Mais surtout devant moi se tenait un homme d’un certain âge, dégageant une sensation de puissance inégalée. Il arborait comme emblème une grosse meule de fromage …Son charisme me foudroya et sans même y penser, je m’agenouillais devant lui



(Comte de Comté) Relève-toi mon fils. Je te souhaite la bienvenue dans ce lieu qui nous est cher a tous, nous les Saint-Sectaires
(Makaya)…Oui cet ordre d’adeptes du Saint Fromage, et les premiers adeptes du Fromagisme. Par extension, l’appellation englobe tous les Fromagistes…
(Comte de Comté) Je suis heureux de voir que tu connais tes références…Je n’aurais pas toléré en ces lieux un hermétique. Bien Racletoiste…Sais tu pourquoi tu es ici ?
(Makaya) Au départ, je pensais que j’étais mort et que j’allais enfin pouvoir jouir pleinement de cet endroit fantastique…mais visiblement non, je l’ai bien dans le cul car je vais devoir revoir ces branques qui m’attendent en bas.
(Comte de Comté) Oui en effet…Sache qu’actuellement ton enveloppe charnelle est sur terre, et que tu es évanoui, suite a un rude choc contre un tronc d’arbre. Apres avoir pris connaissance de ta mission, je te renverrais a ton existence de mortel et tu te réveilleras comme après une bonne cuite.
(Makaya) Merde-moi qui comptais…rester ici…
(Comte de Comté) J’aurais aimé garder a mes cotés un être aussi fidele que toi…seulement de nombreuses épreuves t’attendent encore en bas, et tu dois continuer a rependre la bonne parole. C’est pour cela que j’ai un cadeau pour toi. Mange ceci.


L’homme fouilla un instant dans sa grande cape, puis en sortit un petit bout de fromage…Il paraissait insignifiant ainsi…seulement il brillait. Intrigué, je pris donc le morceau et le mangea.


Le gout me cloua sur place…une telle explosion de saveurs dans un si petit bout de fromage ! Je pris tout mon temps pour le manger, savourant chaque molécule, sous l’œil pétillant du Comte. Enfin, quand j’eus avalé et entièrement nettoyé mon palais avec ma langue pour ne laisser aucune particule, il reprit la parole.


(Comte de Comté) Bien, te voila maintenant investi des pouvoirs du Fromage ! Avec ce bout de Maroilles Divin, tu viens d’obtenir un nouveau don, un nouveau ninjutsu ! En tant que Gourou du Racletoisme et Emissaire du Saint-Sectaire, je peut maintenant te renvoyer sur terre. Fais bon usage de ton don…Je te rappellerais en tant voulu si j’ai d’autres directives a te donner. Maintenant va…et ne te soucie pas du temps, seulement une minute s’est écoulée depuis que tu as posé le pied dans cette lande
(Makaya) Cool ! Ben merci monseigneur et bonne continuation a vous ! J’espère revenir vite ici !
(Comte) Si tu te suicides ou si tu fais exprès de mourir, tu iras en Enfer…
(Makaya) TROP BIEN !!
(Comte) Avec les Hippies…
(Makaya) AAARGH NAoOOOn !! Bon je ferais attention !! Sur ce, ce fut bref mais intense…a une prochaine fois !!


Tout heureux d’être investi de nouveaux pouvoirs (enfin j’espérais qu’il ne m’avait pas grugé, mais étrangement j’étais incapable de faire usage d’une technique ici…Mais s’il m’avait niqué, je lui râperai la tronche !!) je revins sur le balcon, ou Remi-Molette m’attendait. Nous remontâmes sur nos destriers ovins, et repartîmes vers la plaine laitière…Et une fois au sol, Remi-Molette me parla en ces termes


(Remi-Molette) Bien Makaya…Tu es maintenant au courant de ta mission…maintenant tache de t’en acquitter au mieux. Je vais maintenant te renvoyer sur terre, et tu te retrouveras en plein combat contre ces horreurs que tu m’as décrites
(Makaya) En fait oui y’a des horreurs en bas : Je me bats contre une horreur, mais avec d’autres…Heureusement que je suis le seul mec normal pour contrebalancer tout ca…Allez Remi-Molette, ca m’a fait plaisir de venir ici, j’espere qu’on se reverra !! A toute
(Remi-Molette) Bonne route Makaya, et bonne chance


Puis subitement, je sentis le sol s’ouvrir sous mes pieds….j’effectuais alors une chute prodigieuse, tout en hurlant....le cri qui sortait de ma gorge ne semblait pas vouloir s’arreter : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA…


-------------


(Makaya) AAAAAAAAAAAAH C’EST QUOI CE BORDEL ?
(Ishima) Ah ben t’es enfin réveillé tête d’éponge ? Lève toi et marche !
(Makaya) Argh putain, j’ai la tête dans le pâté…
(Datenshi) T’as rêvé de murges ou quoi ? Grouille-toi bordel ! On va pas tenir dix ans a ce rythme la !!
(Makaya) Nan en fait j’ai rêvé de…Oh et puis laissez tomber…COME HERE BABY !!


Toujours tout souillé, je me relevais et écoutait Ishima me débiter son plan : Il fallait que je lance une attaque Raiton afin de faire jaillir les bandelettes de Momie, pour qu’Ishima puisse percer sa défense…Seulement on avait rien capable d’immobiliser Momie…
(Makaya) Impies ! J’ai la solution !! Ready ? Steady ? Kill !!


Devant nous, Momie avait déployé ses bandelettes et commençait a tournoyer, formant un véritable cyclone tranchant…Mais Ishima lui lança un Dengeki no Jutsu et comme prévu, Momie se stoppa, ses bandelettes s’agitant dans en un nuage tout autour d’elle. A ce moment, sous l’œil interrogateur de mes compagnons, j’effectuais un psaume
Ô divin fromage
Offre-moi ta puissance
Cette force qui surpasse les âges
Pour qu’en notre faveur penche la balance
Pour que les ennemis soient englués
Et que dans le cul ils l’aient !



(Ishima) Mais qu’est ce que tu fous !! L’effet de la décharge va s’arrêter !! Je tiens pas a dépenser mon chakra inutilement pour entendre tes stupides vers !!
(Makaya) Taggle heretique!! Nebaneba no Chi-Zu!!


Je bondis alors en l’air, et ouvra grand la bouche afin de déverser sur Momie un torrent de fromage, sous les yeux ahuris des deux Tsukiyottes. Momie elle, se retrouva complètement englué et voulut ramener ses bandelettes a elle afin de se protéger, mais elle s’exécuta très lentement, du au fromage collant qui imprégnait ses bandelettes. Ishima saisit alors l’occasion et fonça, murmurant « Inuzuma Ho no jutsu ». Il parcourut donc la distance qui le séparait de la Momie en « un éclair » et lui apposa sa main sur son front, l’électrocuta avec un « Shûsûsei Biribiri » qui foudroya notre adversaire. Et Datenshi l’avait rejoint et arrachait consciencieusement les membres de Shokujin afin qu’il ne se reconstitue pas…Et la Momie décharnée fut prise de spasmes et vomit une grosse larve gluante qui souilla malencontreusement le beau kimono immaculé de Datenshi, qui maintenant etait orné d’une grosse tache verte…Et enfin Shokujin tomba.


Aussitôt tous les trois, nous en profitâmes pour nous refugier dans les sous bois au cas ou. Shokujin était capable des pires coups de pute, et nous observions la suite des événements tout en soufflant un peu.


Enfin Momie était tombée. Finalement on s’en était pas trop mal sorti : quelques coupures, du chakra de grillé certes, mais un gros casse-couilles en moins. Bon il en restait encore deux a mes cotés, mais ceux la je saurais m’en accommoder pour le moment. Mais surtout, j’avais un nouveau jutsu !! Le Comte de Comté ne m’avait pas menti, ce n’était pas un rêve !! Seulement j’avais eu l’occasion de gouter le fromage que j’avais crée et il avait un gout infect…Dommage…


Ainsi, pendant que chacun faisait le bilan des combats précédents, estimant son taux de chakra, ses douleurs et songeait a une stratégie pour la suite, Shokujin s’était relevé et il prenait une nouvelle apparence.
Sous son « état naturel », la peau de Shokujin était couverte de bubons, était parcheminée et toute ridée…seulement celle-ci était en train de foncer progressivement, retrouvait un aspect net. De plus, miracle du Zenith, des vêtements bleus firent leur apparition, sortant de Shokujin tels des excroissances, pour qu’enfin une seconde peau bleue couvre notre adversaire. Mais plus surprenant encore, sa tête grossissait de façon exponentielle, formant un énorme globe qui muta une fois son volume maximal atteint. Puis il se mit a friser, pour qu’enfin apparaisse une coiffure afro qui rivalisait avec la mienne.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:33

Makaya a écrit:(Makaya) HAHA !! TOI, T’ES UN BON !!
(Ishima) Et merde…Maintenant on a deux touffus. Maka, tu devrais faire attention, je risque de te confondre avec lui et tu pourrais te prendre un coup.
(Makaya) Ta gueule connard, tu ne peux pas comprendre ! Enfin, le jour du douwel ultime est arrivé !! Je vais enfin pouvoir combattre un homologue, quelqu’un qui a les mêmes opinions sur le mojo capillaire que moi !!
(Ishima) Maka…Il est mort ce mec. N’oublie pas qu’on combat contre une chimère du Zenith, pas contre un membre de ta dégénérée de famille. Au passage Datenshi, tu aurais des infos a son sujet ?
(Datenshi) Moui...C’est un sous lieutenant que j’ai déjà combattu par le passé…Il est prodigieusement doué en Taijutsu, et utilise un peu le Suiton, d’où sa tenue bleue..Seulement c’est un combat que je n’ai pas vraiment gagné…
(Ishima) Comment ca ? S’il a été ingéré par Shokujin, c’est qu’il est mort !
(Makaya) Rectification : Shokujin peut avaler des mecs sans qu’ils soient morts…Mon parfum aux entrailles en témoigne…
(Datenshi) Oui oui, je l’ai vraiment tué, mais d’une façon qui ne correspond pas a mon code d’honneur, et qui me hante encore aujourd’hui…Ca a été un combat difficile et la façon dont je l’ai gagné ne m’a pas convenu, ni a Shin. Mais aujourd’hui je saurais triompher avec panache !! Et honorer ma promesse !!


Soudain Datenshi fut pris d’étranges convulsions !! Il remuait son bassin d’une façon insensée, faisant de petits pas incontrôlés, pliait ses jambes de façon spasmodique et bougeait les bras d’une telle manière qu’il avait failli nous assommer Ishima et moi. Décidemment ce sous lieutenant maitrisait aussi un redoutable genjutsu, et avait déjà réussi à piéger Datenshi dans un monde fictif ou il semblait se battre dans un monde ou l’équilibre était précaire. Mais a cette distance, nous n’eûmes aucune difficulté a interrompre l’illusion qui troublait notre compagnon, si bien qu’Ishima posa sa main sur son épaule et insuffla de son chakra. Comme prévu, Datenshi se stoppa.


(Datenshi) Mais qu’est ce que tu fais ?
(Ishima) Et bien je viens de te sortir d’un genjutsu…tu devrais me remercier, j’ai mis fin a tes tourments.
(Datenshi) Mais…je n’étais pas sous l’emprise d’un genjutsu !!
(Ishima) Que faisais-tu alors ?
(Datenshi) Ben je dansais ! Ca ne se voit pas ? J’ai promis a Mizuiro de créer un nouveau pas a sa mort, afin de révolutionner le monde de la danse ! C’est flagrant non ?
(Ishima) Euuh je suis vraiment obligé de répondre ?
(Makaya) Attend tu quoi ? T’APPELLE CA DANSER ?? BWAHAHAHA !! Rhalala mec on voit que t'as pas le rythme dans la peau...regarde ca...admire un peu ce subtil déhanché typiquement black...Suck on my chocolate salty balls…. Nan mais sérieusement, si tu danses durant le combat, tu as l’intention qu’il mette des billets dans ton beau pyjama blanc ?
(Datenshi) Va te faire foutre !! Tu ne peux pas comprendre !!
(Makaya) Rho ca va hein…Au fait t’as bien dit Mizuiro? Son nom de famille c’était quoi ?
(Datenshi) Douke, Mizuiro Douke…pourquoi ?
(Makaya) Mizuiro Douke…Mizuiro Douke…Ca me dit quelque chose…Rhaa..Si t’enlèves l’énorme bubon sur sa tempe, et la partie tuméfiée de son bras…que tu gardes la touffe et les yeux de Tata Maldon qui passait son temps a chanter Nettoiyééé, balaiyéééé, astiquééé…
(Ishima) Accouche.
(Makaya) Voila ! Ce mec est un cousin eloigné !! Mizuiro Douke : le fils de Ueki Douke et de Maldon Korove ! Une Tata qui parlait un dialecte incompréhensible d’Iwoti…ca ressemblait a « Ka sa yé misyé bobo »
(Ishima) Bon finalement on va opter pour un deux contre deux : Les deux Korove touffus contre les gens normaux.
(Makaya) Arreeeete !! C’est inespéré tu te rends compte !! Que le monde est petit ! Qui aurait cru que je retrouverais ici un membre de ma famille dans ce bled ?
(Datenshi) Dans le corps d’une chimère du Zenith ? Super les retrouvailles !
(Makaya) Mais…MAIS C’EST VRAI !! SALAUD TU AS MANGE UN KOROVE !! JE VAIS TE…
(Ishima) Chuut ! Mais ta gueule on récupère la !! Et puis bon…ca doit avoir un gout atroce…déjà que Shokujin n’a pas apprécié Maka…Je pense que le seul moyen d’appréhender un Korove, c’est qu’il soit mort…
(Datenshi) Sans aucun doute !, Shin me fait dire qu’il est d’accord avec toi et qu’il est volontaire pour rendre Makaya appréhendable. Plus sérieusement, je n’ai pas réussi a vaincre comme je le voulais Mizuiro Douke et je compte beaucoup sur ce combat pour me rattraper. Faites très attention a ses mouvements imprévisibles et a sa grande souplesse…et il combat comme un dément !!
(Makaya) Bon okay…allons lui montrer de nous deux qui est le meilleur Korove. Et DATENSHI SI TU DANSES JE TE FRAPPE OKAY ?


Nous sortîmes alors Dat et moi des sous-bois, tandis qu’Ishima et moi restions dans l’ombre. Lorsqu’il nous vit, Shokujin/Mizuiro se mit en garde, commençant à connaître la manie de notre assassin a attaquer dans le dos par surprise. Puis…voyant qu’aucune attaque n’était déclarée…Il se mit à danser.


Le bougre se débrouillait plutôt bien et il alternait les mouvements debout-sol avec une vraie aisance et une fluidité qui ne permettait pas de discuter sur sa maitrise. Je mis alors mes mains a hauteur de ma bouche et me lanca dans une rythmique endiablée. Aussitôt Mizuiro bougea de plus belle, tandis que je m’étais adonné a un « bouncebouce rwarwa rewaaaaard : CHECK THIS OUT ! » des plus stylés.
Cela faisait bien deux minutes que nous conversions ainsi, lui avec son flex et moi avec mon flow…entre blacks on se comprenait.


Et soudain l’ambiance changea radicalement : un froid terrible envahit l’atmosphère, la lumière déclina et des hurlements lugubres retentirent au loin. Surement pris dans le mouvement que nous avions crée Mizuiro et moi…



Datenshi s’était mis à danser.



Immédiatement, face a cette vision d’horreur, je plaquai mes mains sur mes yeux, et Mizuiro qui était en train d’effectuer une rotation au sol, se stoppa et fut pris de spasmes douloureux.
(Makaya) AAARGH !! MES YEUX !! ILS BRUUULENT !! PUTAIN DATENSHI CESSE CA !! AAARGH !!
(Datenshi) Mais je vous emmerde !! Mizuiro Douke ! Regarde ca ! J’ai passé des heures a créer cette danse inédite en honneur a ta mémoire !! J’ai l’ai baptisé Techtonik !
(Makaya) T’AURAIS DU APPELER CA EPILEPTIKTONIK !! PUTAIN DAT, TU VAS TOUS NOUS TUER CONNARD !!


Face a nous, Mizuiro était toujours pris d’horribles convulsions, tordu par la douleur que lui provoquait la vue de Datenshi en train de désarticuler. Heureusement qu’Ishima mit fin a ce supplice collectif en lançant un sembon qui alla se ficher dans la jambe de Dat’. C’était superficiel et sans conséquences aucune...Mais le message était clair. Alors Datenshi ôta le sembon de son mollet, et se mit en garde en nous fusillant tous du regard. Je pus enfin recouvrer la vue, et Mizuiro se releva en sueur.
Puis je fis face a Dat d’un air solennel, et lui latta les couilles. Alors qu’il était plié a terre, a quatre pattes et se massant l’entrejambe, je pus entendre une voie aigue dire :


(Datenshi) Oupmf…mais espèce de malade, pourquoi t’as fait ca ?
(Makaya) Désormais, je t’interdis d’utiliser ce jutsu maudit en présence d’un coéquipier !! Il rend fou tout ceux qui le subissent !!
(Datenshi) Mais bordel c’est pas un jutsu !! C’est une danse !!
(Makaya) C’EST UNE MALEDICTION !! Cette danse peut avoir des effets désastreux sur la psyché des gens !! Fais confiance a ma sagesse de black !! Quelqu’un trop exposé a ton Trémoussement Epileptique Chargé d’Horreur Traumatisant les Ours, les Nudistes, les Idiots et les Korove, deviendra irrémédiablement fou !! Il s’habillera en rose et portera des vêtements entravant sa liberté de mouvement ! Ce n’est souhaitable pour personne !! Pis regarde notre pauvre Shokushoku…Il a les yeux qui saignent…Alors par pitié, promets-moi de ne rien me promettre !!
(Datenshi) Grmbl…okay…dire que j’avais fait une super choré avec Shin qui accrochait ses jambes autour de mon bassin et…Bon arrête de me regarder comme ca. Mizuiro a séché ses yeux. A défaut de lui montrer ma danse, je lui montrerai mes progrès de combattants !!


Nous nous jetâmes donc sur lui, sur qu’Ishima rodait dans les parages. Et immédiatement, Mizuiro lança la technique que Datenshi semblait tant redouter, le « Crazy breaking noob dance of kung fu!". Aussitôt le danseur en bleu assaillit Datenshi qui semblait cependant plus confiant…A l’aide de son Byogen et du fruit de ses entrainements, il arrivait mieux a contrer les assauts furieux de celui qu’il appelait « le bouffon bleu ». Mais bien qu’il arrivait relativement a esquiver et contrer ses attaques a l’aide du Hakke Hifu no jutsu, il n’arrivait toujours pas a placer des coups convaincants, Shokujin utilisant les aptitudes du sous-lieutenant pour se contorsionner et éviter tous les coups de Jûken. Il n’avait aussi aucun mal a esquiver et contrer mes attaques. Mes attaques a la lance semblaient ridiculement lentes face a sa souplesse et son agilité….je dus donc me rabattre sur le Kami no jutsu pour être utile. Je réussis alors a saisir son bras en enroulant une mèche autour de son bras. C’est alors qu’Ishima apparut, ayant guetté le bon moment pour passer a l’acte. Il saisit le bras entravé et a l’aide de son Taijutsu bizarre, lui brisa le bras sans peine. De son coté, Datenshi se donnait corps et âme dans ce combat, cherchant par tous les moyens a analyser ce style de combat. A un moment je le vis même tenter une feinte en faisant passer ses bras derrière sa tête et en pliant les jambes…ca ressemblait bien trop a…


(Makaya) DATENSHI !! JE T’AI PREVENU !!
(Datenshi) Ouais ouais okay j’ai compris…occupe toi de ta touffe.


Mais même avec un bras en moins, Mizuiro s’avérait redoutable. Il avait réussi a force de contorsions, a se libérer de mon étreinte, et s’était désengagé du combat rapproché, afin de lier ses deux mains et de nous assaillir avec une attaque Suiton qui nous inquiéta guère. Nous esquivâmes sans difficultés et repartîmes au charbon. Je voyais toujours Datenshi qui se démenait au corps a corps, tandis qu’Ishima évoluait silencieusement quelque part. Je n’étais résolument pas adapté a ce genre de situation, soit un assaut combiné. Avec ma lance et mes attaques a large rayon, j’étais autant une gène pour mes ennemis que pour mes alliés. Je pris donc de la distance et ficha profondément ma lance dans le sol, afin de pouvoir grimper dessus et prendre de la hauteur.
Non loin je voyais Datenshi qui se protégeait avec son bouclier de chakra sur un bras, et assaillait Mizuiro de l’autre, avec son poing luisant de chakra. Et Ishima avait une fois de plus réapparu et tentait de trancher mon défunt cousin avec un kunai effilé.


Je n’étais pas non plus adepte des armes de jet, et les seules que j’employais étaient logées dans ma touffe, prêtes a être envoyées sur l’ennemi avec un simple coup de tête. A cette distance, il me restait donc le Kage bunshin, ou le Genjutsu. Je me refusais d’utiliser la première techniques pour des raisons personnelles, cependant le Genjutsu a cette distance la serait niquel. Je composais donc les signes nécessaires a mon « Maka no Gaki » et des petits moi apparurent sur tout le corps de Mizuiro. En réalité, c’était seulement de petites têtes a mon effigie, qui le harcelaient, le mordant, le pinçant et l’insultant de hippie, de juif et de pourriture communiste sans aucun répit. Totalement pris au dépourvu, Mizuiro tentait de s’en débarrasser, tout en continuant a s’opposer a Ishima et Datenshi. Qui finalement eut raison de lui…Apres quelques minutes de plus, Datenshi demanda a Ishima de s’écarter, car il voulait finir le combat seul…il me somma aussi d’annuler mon genjutsu.


Visiblement, a force de combattre contre lui et d’analyser tous ses mouvements, il avait réussi a décrypter le « Crazy breaking noob dance of kung fu ». Il arrivait a combiner vitesse et anticipation, afin de pouvoir a la fois frapper, prévoir l’esquive, et réattaquer encore. Il menait clairement le combat maintenant, et il commencait à acquérir une certaine aisance, alors qu’Ishima et moi étions assis dans l’herbe, en train de se reposer et d’observer le combat.


Mizuiro stoppa alors les tremblements typiques de ce style de danse et enchaina sur la"funky duck dance" ou encore la "groovy breaking ya neck attitude" tentant de déstabiliser notre Juunin. Mais étant inferieures au style ultime qu’il nous avait imposé jusqu’alors, ces styles de danse-combat furent rapidement défaits et Mizuiro avec un bras en moins, couvert d’hématomes, montra les premiers signes de réelle faiblesse lorsque Datenshi lui trancha sa coupe de cheveux (je ne pus m’empêcher de pousser un cri d’horreur et de compassion) et qu’il ne réagit même pas.


Considérant le combat achevé, Ishima avait fermé les yeux et méditait, malaxant calmement son chakra pour la suite des événements. Pour ma part j’avais sorti un paquet de gâteaux de mes cheveux et grignotait tranquillement, allongé et reposant sur un coude.


Et enfin Datenshi remporta ce duel simplement par sa maitrise du Taijutsu, en faisant exploser le crane de Shokujin grace a son Kô. Une grosse larve verte sortit de son cou et un liquide vert et peu ragoutant s’étala sur le sol. Le juunin se permit une pause, en acceptant l’eau et la bouffe que je lui tendais, avec un soupir de soulagement. Toutes les cellules de son corps avaient été sollicitées au maximum et son corps lui faisait bien sentir. D’ailleurs a force d’enchainer ainsi les déplacements, les coups, les Justus…nous commencions à être vraiment crevés…Ce combat commençait a durer des plombes et aucun signe des autres tsukiyottes…


Mais soudain, nous sentîmes une présence hostile dans notre dos. Je regardais la chose qui grossissait de plus en plus sans réagir, la bouche ouverte, et Datenshi faillit s’étouffer avec un biscuit. Ishima lui ouvrit les yeux, puis se les frottas de nombreuses fois avant de réaliser ce qu’il lui faisait face.


Shokujin était méconnaissable. Il avait visiblement mélangé en un seul corps tous ceux qu’il avait ingérés, si bien que nous nous retrouvions face a un blob géant composé de centaines de jambes, de mains, de têtes et culs…comme les poulets.
Et surtout, chacun de ces corps était capable d’utiliser un jutsu semblait t-il. En effet nous vîmes des centaines de mains s’agiter, et une déferlante de flammes, et de terre, d’eau, de vent et de foudre nous tomba sur le râble. Nous réussîmes juste à temps à trouver refuge au cœur de la foret. Apres une course effrénée, sautant par-dessus les branches et les racines, nous pûmes reprendre progressivement notre souffle, contents d’avoir échappé a ca…


(Makaya) Putaaaain ! On fait comment la maintenant ?
(Ishima) Ces types individuellement sont nuls…Shokujin a du manger tout et n’importe quoi comme corps, même ceux de ninjas de bas étage. Mais en effet collectivement ils sont redoutables…On combat contre une vraie armée…J’ose a peine imaginer la quantité de chakra qu’a cette chose.
(Datenshi) Il faut absolument qu’on la tue rapidement…On commence a être raque question capacités physiques et chakra et on ne sait toujours pas ce qui nous attend. On dirait que cette chose est immortelle. Mais j’en déduis que si elle a pris cette apparence, c’est qu’elle est en train de jouer ses dernières cartes…
(Makaya) Et pourquoi ca gros malin ?
(Datenshi) Elle n’aurait aucun intérêt à combattre avec ces corps de façon individuelle. Comme l’a dit Ishima, aucun n’a le niveau suffisant pour nous causer du tort…Donc ca serait un vrai gâchis pour cette horreur. En fusionnant ces corps, certes elle prend le risque d’en perdre beaucoup d’un seul coup, mais ca montre aussi qu’elle n’a plus beaucoup de corps puissants a nous opposer…Si elle nous tue avec cette apparence, tant mieux pour elle. Si on arrive cependant a la tuer, okay elle perdra de nombreuses « vies » mais nous aura forcement usés, pourra déballer ses derniers atouts et nous tuer…Je sens qu’elle est au bout.
(Ishima) Et pourquoi Shokujin ne ferait il pas une fusion de tous les corps de lieutenants et de sous lieutenants qu’il a mangés ?
(Datenshi) Un problème de chakra surement ? Quelque soit la quantité qu’il possède, au point de vue physiologique et selon ce qu’on a pu voir des avancées du Zenith, on ne peut pas avoir autant de chakra en une seule fois. Peut être que le Zénith aspirait a ca, mais le fait que Shokujin fusionne des corps de sous-fifres plutôt que d’officiers prouve bien que c’est impossible.
(Makaya) Okay cool…seulement a trois on n’a pas autant de chakra que Frankenstein…On fait comment pour le buter sachant qu’on commence a se crever…
(Ishima) Hum…Question techniques de masse, on n’a pas grand-chose qui vaille une attaque Futon+Katon d’Ardanel, ou un dragon aqueux de Shimaru…Ton Fujii Raiken est une bonne attaque de zone mais j’ai l’impression qu’elle te coute trop en chakra, et puis tu ne pourras jamais créer suffisamment de lames pour tuer ce blob. Nan la solution la plus simple, ce sont les pièges que l’on a posés tout a l’heure a l’orée de la foret, contre Momie. Ceux de Datenshi ont été utilisés, mais il reste encore les miens et ceux de Makaya..
(Makaya) Et merde…il faut qu’on se retape le chemin jusqu'à la plaine…On a parcourus je ne sais pas combien de kilomètres depuis le début de ce combat, j’ai les mollets en feu…Enfin bon, quand faut y aller…


Nous quittâmes donc notre abri provisoire et repartîmes vers la plaine, la ou tous les combats avaient commencés, ou Tsukiyo s’était séparé. Durant notre course, nous vîmes de nouveau Shokujin qui nous cherchait, cette fois ci avec l’apparence d’une femme, qui sautait de branches en branches. Datenshi la remarqua et nous avertis. Si bien que nous nous stoppâmes et attendîmes quel tour allait nous jouer Shokujin…Il ne pouvait pas se transformer en blob dans la foret, alors apparemment il allait adopter pour une apparence plus puissante…Mais avant qu’il n’achève sa transformation, je l’avais déjà transpercé avec ma lance, que j’avais lancé comme un javelot. J’avais attaché une mèche de mes cheveux sur le manche et avait pu ainsi récupérer mon arme en tirant dessus. Puis nous partîmes sans demander notre reste, il fallait que Shokujin se retransforme.


Et enfin nous arrivâmes à la lisière de la foret. Shokujin apparut donc de nouveau avec une autre apparence, mais se hâta de se doter d’une multitude de pieds, de jambes, de têtes et de culs…Il était vraiment moche.


Mais nous n’eûmes pas le temps de nous extasier devant sa plastique. Datenshi s’était placé sur un de ses flancs et lui avait infligé un Hakke Tenohira surpuissant, qui le fit trébucher. Aussitôt je me plaçai sous lui, me protégea avec mes cheveux auxquels j’avais fait prendre une forme oblongue, si bien qu’il roula sur moi et enfin Ishima se propulsa grâce a son Inuzuma ho no jutsu, et lui décocha un puissant coup qui le fit encore se rapprocher de l’endroit ou j’avais posé mes pièges. Nous réussîmes finalement a l’y pousser, grâce a un Hakke Tenohira et un Reecom Kick simultané.


Des lors, Shokujin fut transpercé par une multitude de kunais, de shurikens, une note explosive lui peta a ses nombreuses gueules et un tronc lui tomba dessus. Enfin un gros rocher sur lequel j’avais peint deux yeux, une bouche en train de faire « HAHAHA » finit de l’écraser. Nous étions en train d’attendre la riposte de Shokujin, convaincus que ca ne l’avait pas achevé…


(Ishima) J’hallucine, t’as eu le temps de prendre un gros rocher et de peindre ta sale gueule dessus ?
(Makaya) Héhé, ne sous-estimes pas le pouvoir d’un racletoiste, infâme cassouletiste…
(Datenshi) Commencez pas, il arrive…


En effet Shokujin sortit tout fumant de la foret, et sa taille avait fortement diminué. Il commença l’offensive et nous vomissant dessus toutes les larves qui étaient mortes précédemment, puis enchaina par une attaque multi élémentaire, mais nettement moins puissante que la première, vu qu’il disposait de bien moins de corps. Nous esquivâmes sans peine et recommençâmes notre petit manège : il restait encore la zone qu’Ishima avait truffé de pièges.


Et ainsi, a grand coups de Reecom Kicks, de Hakke Tenohira et de charges Raiton, nous l’emmenâmes vers la dernière zone, et une fois de plus Shokujin fut lacérée, transpercée et explosa….Lorsque la fumée se dissipa, un homme extrêmement massif mais qui semblait avoir un petit coup dans le nez, nous faisait face.


D’après Datenshi, le gros mec aviné s’appelait Tasatsu.
(Makaya) Super Juuninutile…et ?
(Datenshi) Mais j’en sais rien moi ! Je n’ai jamais combattu contre lui, c’est juste Shimaru qui m’en a parlé vite fait a la base !
(Ishima) Regardez…Il est en train de sortir un truc de sa bouche…
(Makaya) Waaa !! Mais vous avez vus la taille de cette bouteille ? Quelle bouche a pipe ! Dommage que ce ne soit pas la nana avec laquelle Dat voulait faire mumuse tout a l’heure, hein Datenshi ?
(Datenshi)…Je ne veux même pas essayer de répliquer…
(Makaya) HAHA TU T’INCLINES DEVANT MA VERVE (et ma verg…hum bref). Bon allons tâter du bourré, Hippies !


A quelques mètres devant nous, le dénommé Tasatsu avait vidé d’un trait sa grande bouteille et je vis les veines de ses bras gonfler…Dopage ? Puis il brisa le fond de sa bouteille sur un rocher, en la tenant par le goulot. Mais armé ou pas, avec le genjutsu que j’allais lui préparer, son physique ne lui servirait a rien, et il pourrait se carrer sa bouteille dans le cul…et en plus il fournissait même le verre pilé ! Fantastique !


Mais mon In’kei no Ouda n’eut pas l’effet escompté. Visiblement le genjutsu ne l’affectait absolument pas…Alors je décidai de passer de l’illusion a la réalité, en lui assenant un grand coup de pied son entrejambe…en béton armé !!
(Makaya) AAARGH !! MAIS IL SE FROTTE LA BITE AVEC TONYGLANDIL OU QUOI ?


Seulement pendant que je sautillais sur un pied, Tasatsu tendit sa grosse main vers ma gorge, le saisit et commença à serrer, tout en me décollant du sol sans difficulté. Vu la force qu’il avait, lui opposer la mienne pour le faire lâcher était dérisoire et inutile. Vu qu’il me tenait fermement le cou, je ne pouvais pas faire basculer ma tête vers l’avant pour lui balancer les quelques kunais qui restaient planqués dans ma touffe. Et je n’arrivais pas à utiliser le Kami no Jutsu, vu que mon cerveau manquait cruellement d’irrigation et d’oxygène vu la pression qu’il avait…


Je vais mourir…au combat, sans l’avoir voulu…Dooonc… je vais retourner au Paradis du Fromage !! Great !! Dépêche-toi de me buter grosse brute !!


Seulement Dat et Ishi m’aimaient tellement qu’ils n’avaient pas l’intention que je crève maintenant, et ils me sauvèrent une fois de plus, sans tenir compte du « une prochaine fois Remi-molette » étouffé que j’avais prononcé lorsque Tasatsu avait relâché son étreinte, électrocuté par le Shûsûsei Biribiri d’Ishima. Datenshi me réceptionna et m’éloigna rapidement du colosse tandis qu’Ishima continuait a le harceler avec ses attaques Raiton.


(Datenshi) Ca va ?
(Makaya) Un peu déçu…Enfin merci bien, je vous dois une raclette.
(Datenshi) A ce sujet, y’aurait pas moyen que tu l’immobilises de nouveau avec ton fromage ?
(Makaya) Nan…Pour utiliser le Chi-zu, je dois ingérer une dose de fromage de qualité avant chaque utilisation, et la j’ai sollicité tout le fromage que j’avais mangé a notre halte a Gensou sur Momie…J’ai plus rien en stock désolé.
(Datenshi) Inconvénient plutôt emmerdant…enfin bon, tu te sens d’aplomb ?
(Makaya) Et comment ! Faut que j’y retourne si je veux avoir une chance de retourner au Paradis du Fromage…et en Enfer par la même occasion !!
(Datenshi) Une fois de plus, je ne cherche même pas a trouver une réponse a ce que tu peut baragouiner comme inepties…


Nous rejoignîmes donc Ishima qui esquivait avec aisance les coups puissants, mais ô combien lents de Tasatsu. Immédiatement, Datenshi l’assista au corps a corps alors que je créai un Hessenrai :
Sortir ma lance, la pointer sur la cible, faire une Raiken, puis concentrer le flux électrique au maximum avec le Ten, augmenter la fulgurance et la puissance avec le Ren…mais je sentais qu’il me manquait toujours un truc pour achever cette technique…


Puis j’entendis Datenshi qui me beugla des conseils, ayant repéré mon manège avec son Byogen. Il vociféra ses directives alors qu’il venait d’esquiver un direct de Tasatsu, qu’il avait alors saisi son bras a deux mains et s’était hissé avec sa propre force jusqu'à hauteur de son visage pour lui enfoncer ses deux pieds dans le visage. Tasatsu parut surpris de saigner légèrement du nez.


(Datenshi) Tu ne connais pas le Zetsu ? Va falloir pallier a ca !
(Makaya) Non connard, déjà que le Ten et le Ren me les brisent, sans parler de ton enfoiré de colloc…j’ai déjà bien assez a faire, alors apprendre encore une de tes notions a la con, de surcroit en plein combat…non merci !
(Datenshi) Bon écoute quand même, c’est précipité et on approfondira ca plus tard mais essaye de concentrer ton chakra autour de ton jutsu, de façon a le renforcer, afin qu’il forme une couche solide autour de ton dard électrique, pour contenir l’énergie et le rendre plus perforant !


Plus facile a dire qu’a faire...
Je laissais donc les deux glandus las bas jouer avec Chooten Terminator afin de m’exécuter…C’était affreusement dur de se concentrer en plein combat et d’allier ainsi Ren, Ten et ce soit disant Zetsu. Soulé, je fis un truc a l’arrache avec mon chakra et balançais mon Hessenrai en relâchant le Ren a la base de celui-ci afin qu’il fonce a toute vitesse sur le groupe de combattants en face de moi. Mais vu que cette fois, je n’étais pas foutu de beugler le nom de ma technique, Ishima ne dut son salut qu’a Datenshi qui lui avait dit de dégager. Il effectua un saut a la va vite sur le coté, de justesse, mais la grosse cuisse de Tasatsu fut perforée net. Mais cela ne le dérangea visiblement pas pour assener un gros coup de pied dans Ishima, qui déséquilibré par son saut, alla s’effondrer dans l’herbe a quelques mètres de la. Et le colosse surenchérit en baffant Datenshi rendu distrait par la façon dont j’exécutai ma technique et qui encaissa bon gré mal gré avec son Hakke Hifu no jutsu…


« Oups ! »


Seul point positif de cette attaque foirée, nous savions désormais que Tasatsu était insensible a la douleur…en fait je me demandais si c’était vraiment un point positif…


Mais bien qu’insensible, cela ne l’empêchait pas de s’énerver. Vomissant une nouvelle bouteille (quelle capacité buccale tout de même…), il l’a vida de nouveau cul sec et la brisa, si bien qu’il était maintenant armé de deux tessons menaçants. Et il fonça sur moi qui me tenait pile en face de lui…J’étais passablement paniqué, ne sachant pas comment encaisser : je n’avais pas la défense et la résistance de Datenshi, ni l’agilité et les reflexes d’Ishima…J’avais beau être Raiton comme lui, j’étais infoutu de faire une techniques comme son Shûsûsei Biribiri. Mais non loin, lui et Datenshi reprirent vite leurs esprits et foncèrent a mon encontre, plus rapidement que Tasatsu, qu’ils dépassèrent. Et nous firent face de front, a trois.


Tandis qu’Ishima harcelait toujours Tasatsu, apposant sa main chargé d’électricité sur ses membres, j’avais réussi a lui ôter ses bouteilles. Brisant la première d’un revers de manche de lance bien placé, et je lui fit lâcher la seconde en infiltrant mes cheveux rendus fins et souples sous ses gros doigts boudinés, puis avait fait friser a l’extrême tout ca, si bien qu’il tenait plus mes cheveux que le goulot de sa bouteille, qui tomba. Entre deux attaques, Datenshi shoota dedans et elle alla s’exploser contre un rocher plus loin.


Alors Tasatsu poussa un monstrueux cri qui nous obligea a reculer en plaquant nos mains sur nos oreilles. Nous qui n’avions pas entendu un son sortir de la gorge de Shokujin depuis le début du combat, quelque soit l’apparence qu’il prenait, c’était plutôt surprenant…Mais lorsque nous ôtâmes nos mains, ce que nous primes pour un bourdonnement dû au cri, s’apparentait en fait bien plus au bruit que faisait des dizaines de pattes en train de piétiner le sol. Ce connard de zombie avait appelé ses petits copains…


(Ishima) Il ne faut pas qu’on se fasse prendre en sandwich, avec Shokujin sur la plaine et les chimères du parc dans notre dos, dans la foret. Ni combattre tout d’un coup en même temps, et surtout il faut qu’on laisse Tasatsu ici.
(Makaya) Pourquoi ca ?
(Ishima) Il est bien plus facile d’esquiver ses coups sans le risque se retrouver dos a un arbre, ou le pied coincé sous une racine.
(Datenshi) Ouep bonne analyse Ishi…Donc la séparation est de mise. Deux ici contre Tasatsu et un l’autre contre les chimères.
(Ishima) Nan, allez affronter les chimères vous deux : vu le bruit qu’elles font, elles sont trop nombreuses pour être affrontées seul, ou alors en dépensant beaucoup de chakra. A deux vous serez plus rapides, et je suis celui qui dispose des meilleures aptitudes pour affronter Franky.


Son ton et son raisonnement avaient achevés de nous convaincre, et nous partîmes de nouveau dans la foret, laissant Ishima faire mumuse avec Tasatsu, qui s’approchait en claudicant.


(Makaya) Hey Naintenshi, ca te dit un petit concours ? Celui qui bute la plus grosse chimère soumet l’autre et ce dernier doit se plier a tous ses ordres. Autant dire que je vais t’humilier et que ton connard d’hôte va regretter tout ce qu’il m’a fait subir lors de son entrainement a la con !! BAWABAWA !!
(Datenshi) Mais ce n’est pas un jeu !! On risque notre vie la !! On ne peut pas se permettre de la jouer solo alors qu’Ishima est seul face a Shokujin !
(Makaya) Je l’emmerde ce cassouletiste, et je t’emmerde toi aussi avec ton code d’honneur de stikinass…AHAHA ONE SHOT !! MAKA : UN, DATENSHI : ZEROOOO !!
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:34

Datenshi a écrit:
Ce Makaya finira vraiment par tous nous rendre chèvres… En plein combat, il s’était mit à débiter un flot d’inepties sans noms, ce qui ne différait pas de d’habitude en fait... Non le problème cette fois ci c’est qu’il avait provoqué Shin’ en duel de chasse à la chimère ! Ishima semblait sûr de lui, et pensait pouvoir retenir Shokujin, qui avait prit la forme de Tasatsu, pendant que nous nous occupions des chimères, ce que notre amis touffu fit avec joie :

- "BOUHAHAHAHAHAHA, ptit’ noob j’en suis déjà à trois !! Le perdant à un gage choisi par l’autre !! "

- "Si tu changes les règles à tout bout de champ on ne va pas s’en sortir… Je croyais qu’il fallait ramener la plus grosse chimère possible ?", répliquais-je en envoyant valser un de ces "poulets à plusieurs culs" comme les appelait Makaya.

- "Taggle, et prépares toi à me servir d’esclave pendant une semaine, impie !"

*"Plutôt crever que de devoir endurer ça ! T’as intérêt à le battre !"*, s’exclama Shin’

Pas besoin qu’on me le dise… Il était suffisamment insupportable ainsi, si en plus on devait lui servir de souffre douleur… Pendant une semaine ?! Je n’osais l’imaginer. Ainsi, j’utilisais le Ken afin d’essayer de prendre Makaya de vitesse et m’élançais kunai à la main au travers des rangs de chimères qui semblaient se multiplier plus vite qu’on les tuait… Leur nombre était tel qu’une attaque de front se finirait en bain de sang, et pas forcément le leur malheureusement ! J’optais donc pour une approche un peu moins directe, mais pas franchement élaborée non plus : j’isolais une à une les chimères les plus lentes et les moins résistantes dans un premier temps, pour les tuer par derrière sans qu’elles puissent réagir, ni recevoir de l’aide des autres. Cependant, le nombre ne semblait toujours pas vouloir diminuer pour autant…

- "RAION, FUJI RAIKEN !!!!", s’écria alors Makaya

Dans une anarchie complète, d’innombrables lances de chakra raiton vinrent s’abattre sur un troupeau de chimères de bas étage. Ces dernières poussèrent des beuglements sonores avant de rendre l’âme, ce qui m’obligea à me boucher les oreilles tant leurs cris étaient insoutenables ! Après que leurs râles eurent cessé, celui de Makaya commença à mon plus grand damne… La compétition devait lui avoir fait oublier qu’on était dans un parc rempli de chimères toutes plus abominables les unes que les autres, et surtout dans une base contrôlée par le Zenith… Ma grande crainte étant justement qu’une chimère un peu plus élaborée, ou un autre lieutenant nous tombe dessus ! Shokujin était tout de même assez coriace sans pour qu’on ait, en plus, besoin d’autres chimères du même genre sur le dos… Je jetais rapidement un coup d’œil en direction d’Ishima. Il semblait ne pas avoir de difficulté à esquiver les coups de Tasatsu. Ce dernier était bien trop lent pour espérer le toucher. Cependant, un seul coup et notre assassin serait probablement KO !

Un vicieux coup de griffe d’un puma à ailes de faucon jaunes m’obligea à me replonger dans mon combat contre les chimères. J’esquivais son coup en plongeant au sol, puis en profitais pour enfoncer mon arme profondément dans l’abdomen du monstre qui s’écroula. C’est alors que tout le troupeau essaya de me sauter dessus et de m’écraser sous le nombre. Rapidement, je composais quelques signes et exécutais mon unique technique Doton : Shinju Zansho no jutsu, et me retrouvais sous la surface du sol. Je m’appliquais alors à attraper les chimères et les attirer sous terre afin de les tuer une par une. Mais bien vite, il m’apparut que, bien que cette tactique soit la plus sûre, elle n’était pas efficace ! En effet, une fois les chimères de bas étages tuées, celles possédant un semblant d’intelligence s’éparpillèrent ou s’envolèrent, ne me laissant d’autre choix que de refaire surface…

- "Attention à vous glandus !!! KAMI NO JUTSU !!!", hurla Makaya en balayant tout autour de lui les chimères qui osèrent s’aventurer à portée de son espèce de lance de cheveux…

Mais tout ce manège s’arrêta bien vite… Les chimères restantes devaient être les plus évoluées. En effet, elles se maintenaient hors de portée de son attaque, et tournaient autour de lui, cherchant la faille… Une masse informe sortie de nulle part tomba tout d’un coup en piqué sur Makaya. Je profitais que la chimère soit focalisée sur sa proie pour l’intercepter d’un bond boosté au Ken. Je faillis me faire percuter par la lance de Makaya, mais réussis néanmoins à l’esquiver d’une contorsion hasardeuse.

- "Mais fais un peu attention où tu fous les pieds, j’ai faillis te faire un troisième cul !!", s’exclama ce dernier

*"Je vais le buter !"*, grinça Shin’

"Ca attendra la fin de la mission …", répliquais-je avant de plonger sur le coté pour éviter de me faire éventrer par un sanglier à griffe d’ours et tête de serpent violette…

L’être abominable rencontra la vraie lance de Makaya tout droit sortie de sa masse capillaire et fut littéralement tranché en deux. Nous nous positionnâmes alors dos à dos, face à un groupe de chimères enragés et bien plus futées que les autres.

- "Elles sont dix. Je préférerais éviter d’utiliser trop de chakra, mais elles ont l’air coriaces… Bon, je suppose que tu connais le Kage Bunshin ? "

- "Je l’utiliserai pas !", s’exclama soudainement mon coéquipier

- "Et pourquoi je te prie ?", lui demandais-je tout en surveillant nos adversaires qui rodaient, semblant n’attendre qu’une ouverture pour nous dévorer…

- "Un hérétique comme toi ne peut comprendre…", commença t’il

- "Shin’ me dit de te dire que si tu ne te sors pas les doigts du cul et que tu ne te débrouilles pas pour créer, au moins, trois Kage Bushins il te tond de la tête au pied… C’est green ?", insistais-je d’un ton mordant.

- "Super green… Kage Bushin no jutsu !", incanta Makaya afin de laisser apparaitre trois clones de lui-même…

Voir ces quatre fous furieux autour de moi en plus des chimères... Je fus parcouru par un frisson d’appréhension, qui se transforma en sueur glacée lorsqu’ils commencèrent à s’engueuler et à se battre entre eux ! Même pas capable de contrôler ses clones ?! J’allais finir par croire qu’Ardanel n’était pas si loin de la vérité lorsqu’il parlait de corruption lors de ce fameux examen Chunnin à Chikara. Après quelques échanges de coups de genoux bien placés, les trois clones disparurent dans un nuage de fumée. Mon compagnon d’infortune ne trouva alors rien de mieux à dire que :

- "Je t’avais prévenu, sale nain lessiveur compulsif!"

J’allais répondre lorsqu’une chimère sauta sans prévenir et fondit sur nous, je la renvoyais d’où elle venait d’un coup de Kô en pleine tête, mais les autres se lancèrent alors à l’assaut. Nous enchainâmes donc feintes, attaques et esquives, ainsi que des invocations de la sainte raclette et des jurons bien sentis ( pour Makaya ). Ces chimères-ci étaient effectivement bien plus travaillées que les précédentes. Là où les anciennes étaient "tapis" en un coup, celles-ci se relevaient d’avantage enragées après avoir subi une attaque ! Pour le moment, je luttais contre une tortue à deux têtes et pattes de tigres. Son imposante carapace bariolée la rendait presque insensible à mes attaques, elle m’occupait donc depuis un bon moment, ce qui permettait aux autres de m’attaquer…

Je me résolu enfin à la laisser de coté, pour tenter de tuer les autres qui me semblaient plus abordables au vue de mes capacités. Ainsi, je sautais sur le coté et, à l’aide du Ren, retournais la tortue sur le dos. Une chauve souris à tête de léopard et à fourrure verte en profita pour essayer de me griffer dans le dos. Je sautais en avant, et fus donc bien moins touché. Je récoltais néanmoins une longue trace rouge sur ma toge, ce qui me valut quelques plaisanteries de Makaya qui semblait s’amuser à shooter dans une chimère en forme de sphère et à l’envoyer sur les autres… J’invectivais alors ce dernier afin que nous nous occupions ensemble des chimères restantes et que ça aille plus vite. Il accepta malgré lui ( sous les menaces de Shin’ ) et l’affaire fut pliée rapidement. Alors que nous achevions la tortue transgénique, Ishima arriva à toute vitesse dans notre direction en hurlant :

- "A couvert !!! Ce malade va se faire explo…", une énorme détonation couvrit la fin de sa phrase et nous projeta à terre malgré la distance nous séparant de l’imposant ex-lieutenant absorbé par Shokujin.

Une fois un peu moins sonnés, nous nous remîmes sur pieds et nous dépêchâmes de rejoindre l’endroit où nous avions laissé notre adversaire, avec l’espoir qu’il ait vraiment disparu avec l’explosion. Notre espoir fut de courte durée, car à peine arrivé aux abords du cratère formé qu’une multitude de boules de terre nous foncèrent dessus. Nous esquivâmes sans mal cette attaque qui venait de bien trop loin pour nous surprendre. Du moins c’est ce que nous pensions, car à peine avions nous esquissé un geste que les projectiles suivirent nos mouvements ! Nous dûmes finalement bloquer ces attaques, qui heureusement n’étaient pas excessivement puissantes. Nous cherchâmes alors Shokujin, qui semblait avoir utilisé un lieutenant possédant Doton. Cependant, cette monstruosité n’apparaissait nulle part… Soudain, Ishima s’exclama :

- "Sous terre !!"

Instinctivement, nous nous précipitâmes vers des arbres ou des rochers avoisinants, afin d’éviter de se faire ensevelir. Une fois tous à l’abri, je fus quelque peu surpris de mon manque de jugeote. Comment n’y avais-je pas pensé… Une des techniques de base du Doton, la seule de mon répertoire, et que j’avais utilisé quelques minutes auparavant qui plus est… Nous discernâmes peu à peu Shokujin, sortant lentement de sous la surface du sol à l’aide d’une autre technique Doton. Toujours sans un mot, la chimère se mit en garde. Je ne connaissais pas ce lieutenant-ci, et en fis part à mes coéquipiers. Il fallait rester prudent, le Doton n’était peut être pas sa seul capacité. Cependant, Ishima et Makaya étaient raiton, ce qui nous procurait un relatif avantage. Relatif car ils étaient infoutus de travailler en équipe pour le moment, tant était grande leur aversion réciproque… Soudain, Shokujin passa à l’attaque : il utilisa à nouveau sa technique des projectiles terreux téléguidés. Nous esquivâmes les premières qui arrivèrent, mais nous dûmes abandonner cette tactique devant le nombre croissant de mottes de terre volantes. Cependant, alors que nous pensions être submergés, certains projectiles dévièrent de leurs trajectoires et s’écrasèrent lourdement, sans que nous comprenions pourquoi… De plus en plus arrêtèrent de filer au vent, tant et si bien que seule une petite dizaine revint vers leur créateur, et se mirent à flotter autour de lui.

- "Mais qu’est ce qu’il glande Frankenstein ?!", s’exclama Makaya

- "Aucune idée. ", répondis-je en serrant les dents, m’attendant à un coup tordu

D’un commun accord, nous nous approchâmes lentement de notre cible, tous les sens à vif. Alors que la distance entre nous et l’abomination se réduisait lentement, cette dernière ne bougea pas. Elle se hasarda même à afficher un sourire qui, entre nous, ressemblait plus à une grimace.

- "Il a du bugger… J’vais les lui latter pour vérifier ! ", s’exclama soudainement Makaya avec entrain.

Ce dernier s’élança alors à toute vitesse, suivit de prêt par Ishima qui semblait rester sur ses gardes. Je les rejoignis avec un temps de retard, tout de même convaincu que quelque chose n’allait pas. Alors que Makaya allait toucher au but, Shokujin concentra son chakra Doton, et avant même que j’ai pu prévenir Makaya l’envoya valser dans les airs avec un mur de terre! La chimère enchaina rapidement quelques signes et d’autres mottes de terre se soulevèrent, puis foncèrent vers un Makaya qui se rétablissait l’air furax ! Pour notre part, nous nous précipitâmes au corps à corps avec la chimère, du moins nous essayâmes car arrivés à quelque pas, les mottes de terre flottant autour d’elle entrèrent en action et nous foncèrent dessus. Habitués à ces projectiles mous, Ishima attrapa un kunai et se lança dans la contre-attaque. Je l’imitais tout en notant une petite différence dans le projectile que je venais de dévier : il était sensiblement plus lourd et plus dur. Le suivant ressembla plus à une pierre qu’à de la terre et celui d’après manqua d’exploser mon kunai ! Il avait renforcé la terre au chakra, du Shu ?! Je rangeais mon arme devenu inutile et me concentrais afin d’utiliser le Ten, prémices de ma technique de défense "Hakke Hifu no jutsu". Cependant, la percée devint de plus en plus difficile, Ishima semblait se débrouiller, enchainant attaques raiton et esquives. Pour ma part, je ne pouvais me permettre de détruire toutes les sphères dures comme de la pierre avec le Jûken! Cela me pomperait beaucoup trop de chakra ! Bien qu’elle soit extrêmement ennuyante pour nous, je devais admettre que cette technique était très bien pensée…

- "Bougez de là bandes d’hérético-glandus-pré-pubères !! KAMI NO JUTSU !!", s’exclama notre coéquipier qui redescendait à toute vitesse tout en se recouvrant d’une couche de cheveux phénoménale !

L’arrivée de Makaya provoqua un cratère encore plus gros qu’auparavant et surtout un bruit monstrueux ! Si deux trois sourdingues du Zenith n’étaient pas au courant qu’ils étaient infiltrés, c’était à présent chose faite ! Je me demandais même si tout Gensou n’était pas au courant ? Quoi qu’il en soit, lorsque la motte de cheveux vivante se releva et s’éloigna, Shokujin gisait aplati comme une crêpe ! Du moins c’est ce que nous pensions jusqu’à ce que ce corps se transforme en glaise !

- "Un clone de boue ?! Putain Datenshi tu sers à quoi ?! Pourquoi tu m’as pas dit que c’était pas le vrai ?!", hurla Makaya

- "Il ne le savait pas…", conclu Ishima devant mon incompréhension. En effet, le Byogen m’aurait normalement permis de discerner un simple clone boueux d’un être vivant ! Soudain, une idée me traversa l’esprit :

- "Sous terre !!", hurlais-je.

Mais c’était trop tard, Ishima se fit attraper la jambe. Cependant, il concentra son chakra raiton dans sa jambe, électrocutant ainsi le bras qui tentait de l’ensevelir. Une odeur de chair brulée se répandit peu à peu, alors que nous regagnions les hauteurs des arbres et rochers avoisinant.

- "Bordel, on n’a pas que ça à foutre de jouer à chat perché avec ce chiffon!!", hurla Makaya

- "Tu proposes quoi ?", demanda Ishima alors que Shokujin émergeait à nouveau du sol

- "Y’ nous faut un plan pour l’exploser… Déjà si notre jounin de mes deux savait différencier un clone de boue d’un être humain ça serait plus simple!", railla le touffu

Sans chercher à répondre, je scrutais l’être se tenant devant nous… Il semblait on ne peut plus humain !! Une circulation normale du chakra, partant du Hara et se propageant dans toutes les parties du corps. Je jetais rapidement un coup d’œil à Ishima et Makaya, mais non… tout semblait correspondre. C’était à n’y rien comprendre ! Personne n’était capable de créer des clones possédant à ce point les caractéristiques qu’un corps humain, et j’étais persuadé que ce qui se tenait devant nous était un autre clone boueux ! Donc…

- "Eyh tu m’écoutes ?... ", insista le touffu

- "Ishima, Makaya…", commençais-je

- "PAR LA SAINTE RACLETTE !! Un autiste qui cause !!... Bon ok, j’admets qu’elle n’était pas terrible !... Hum, tu disais ?", répondit Makaya après que je l’eus foudroyé du regard.

- "Je disais donc, que c’est probablement un autre clone."

- "Tu en es certain ou c’est juste une hypothèse ?", me questionna Ishima

- "Je suppose seulement. Mais s’il n’est pas sorti la première fois de son trou, il n’y a aucune raison qu’il se montre réellement à présent. Pensez-y…", déclarais-je en désignant Shokujin du menton, "Passer sa défense de boules de terre nous fatigue et nous oblige même à utiliser du chakra, alors que lui que fait il ?"

- "Un ou deux clones boueux de mes deux, que je vais aller poutrer de ce pas si tu me dis pas ce que t’as en tête desuite!!", répliqua Makaya en affermissant sa prise sur Jin’Ro.

- "C’est pas compliqué Makaya : L’ennemi est Doton et il ne se montre pas. Donc il est sous terre. Il essaye juste de nous épuiser pour nous achever tranquillement. C’est une tactique de base…", expliqua Ishima

- "Tu me prends pour un débile ?! J’avais compris robot-Ishi !!", s’égosilla le touffu avant de souligner un point important, "Au fait il est con ce clone ou quoi ? Pourquoi il n’attaque pas depuis tout à l’heure ?!"

- "L’odeur du fromage sans doute…", tenta Ishima avant de manquer de se les faire "latter en bonne et due forme".

- *"Arrêtez de vous battre deux secondes bande de demeurés vous êtes saoulant !! "*, s’exclama Shin’ en se tournant vers eux alors qu’il prenait le contrôle de notre corps.

Soudain, tout s’embrouilla. Ma tête se mit à tourner à une vitesse folle, mes sens s’affolèrent et mes yeux semblèrent me bruler. Les voix de mes deux coéquipiers devinrent graves, puis stridentes la seconde d’après, sans que je discerne le moindre mot compréhensible. Je fus enveloppé dans un brouillard couleur sang. Quelque chose me heurta violemment la tête, et je me sentis étouffer. Shin’ hurlait à la mort, des cris de rage, et de douleur. J’entendis ma propre voix comme un écho, puis elle résonna à l’infini. Tout mon être me faisait souffrir, mes muscles crissaient à chacun de mes soubresauts, mes os semblaient sur le point de craquer et mes tendons de se rompre tant la tension que dégageait mon corps était immense… Puis tout cessa. Aussi vite que la douleur était apparue, je retrouvais mon calme et la pleine possession de mes moyens alors que quelques secondes auparavant ma tête semblait sur le point d’exploser. Je vis de manière encore un peu floue Ishima faire exploser le clone avec une attaque raiton, et Makaya penché au dessus de moi, la main à quelques centimètres de mon front…

- "KAI !!", m’hurla t’il aux oreilles

- "Merci Maka… mais une fois aurait suffit. ", répliquais-je en me relevant péniblement.

- "C’est comme ça que tu remercies ton sauveur, coéquipier indigne ?!! ", vociféra t’il

- "Excuses moi, le contre-coup…", argumentais-je, très peu envieux de l’entendre brailler à nouveau après ce que je venais de subir.

- "Sous terre à nouveau !", lança Ishima alors que je me replaçais sur mon rocher.

Je me secouais la tête pour sortir complètement du genjutsu, puis réactivais mon Byogen. C’était étrange, une telle illusion ciblait très certainement mon cerveau, mais je n’avais pas vu le chakra utilisé… Chassant ce petit détail de mon esprit, je me concentrais sur le moment présent, puis une idée me vint.

- "Makaya Ishima, on va aller le chercher sous terre, venez !"

Rapidement, alors qu’un autre clone émergeait, nous plongeâmes sous la surface du sol, et je pus nettement discerner l’endroit où se trouvait notre adversaire. Il avait atteint une telle profondeur, qu’il m’aurait été impossible de le trouver sans m’enfoncer sous terre, et ce même grâce au Byogen. Rapidement, Makaya créa une lance de raiton dans la direction que je lui indiquais. L’ennemi fut percuté de plein fouet, ne s’attendant probablement pas à une telle contre-attaque. Il refit surface en vitesse. Makaya fut le premier à sortir, et l’ennemi lui envoya directement une attaque Doton, qu’il contra en s’entourant d’une épaisse couche de cheveux. Soudain, Makaya sembla remarquer quelque chose, et plaça ses deux mains l’une contre l’autre, tout en concentrant une grande quantité de chakra…

- "Mais qu’est ce qu’il fout ?! Il va tout faire foirer !", s’exclama Ishima

- "KAI !!!", beugla l’ami touffu

Le résultat fut surprenant ! Une tonne de chakra s’éparpilla au quatre coins de la salle, laissant peu à peu apparaitre un nouveau décor… Qui n’était autre que la réalité ! En effet, nous vîmes Shokujin, ayant toujours l’apparence du lieutenant que nous combattions depuis tout à l’heure, en train d’amalgamer une énorme quantité de terre tout autour de lui ! Au vue de la lenteur avec laquelle la terre se rassemblait, et de la quantité amassée… Un autre genjutsu nous avait été lançé, et probablement depuis le début du combat contre ce lieutenant-ci ! Au moment où Makaya s’apprêtait à foncer, lance en avant et appuyé par Ishima et moi-même, toute la terre entra en mouvement et fonça à notre rencontre à une vitesse vertigineuse ! Stoppant net son assaut, Makaya nous recouvra tous de cheveux, mais cela pris une seconde de trop, et nous fûmes touchées et emportés au loin par la vague de terre. Le lieutenant se lança à nouveau dans une série de signes, mais s’interrompit au beau milieu, les yeux dilatés par la surprise. Il baissa la tête, et vit une main enveloppée de chakra raiton lui traverser la cage thoracique. Ishima était au bout de cette main, alors que j’étais moi-même en train de sortir de terre avec Makaya.

- "Eh ouais sale glandu, ya pas que toi qui sais faire du Genjutsu !!! GYAHAHHAHAHA, tu l’as dans le cul Frankenstein !", s’exclama t’il

- "Et nos Bushins t’en fais quoi ? Enfin…Il lui reste peut être encore des corps en réserves.", rappelais-je à Makaya tout en conseillant à Ishima de s’écarter, car on se savait trop quelles seraient les aptitudes de Shokujin s’il possédait effectivement d’autres corps.

Voyant que celui-ci ne répondait pas, je lui touchais l’épaule et le sentis tendu. Etrange pour un assassin, un mort de plus ne devrait pas… ! Je le forçais à se retourner, de manière à ce que je puisse voir son visage, et ma peur s’avéra justifiée ! Il avait les yeux vitreux !

- "Genjutsu !!", hurlais-je à Makaya qui déjà commença immédiatement à composer le signe du Kai…

Ce dernier acheva de rompre l’illusion au moment même où la réelle vague de terre fonçait sur nous. Le corps fictif de Shokujin s’évapora, et Ishima retrouva ses esprits alors que la terre était déjà sur nous ! Nous esquivâmes du mieux que nous pûmes mais le jutsu était rapide, et il nous entraina tout de même sur une dizaine de mètres, bien que nous ayons évité le gros de l’attaque. Crispé, Makaya ne put s’empêcher de provoquer le lieutenant, qui créait à nouveau ses mottes de terre tout autour de lui… Ce qui me donna l’occasion d’analyser sa manière de procéder…

- "Putain mais c’est pas vrai!! Viens te battre si t’es un zombi, eyh connard !"

- "C’est rageant, on y était…", surenchérit Ishima

- "Je crois qu’il y a une faille dans sa défense.", commentais-je

- "Formidable, notre Jounin qui sert enfin à quelque chose !", railla Makaya

*"Rappelles moi de le tuer quand tout ceci sera fini…"*, me demanda Shin’. Faisant fi de son intervention, j’expliquais mon raisonnement :

- "Les mottes de terre ne sont liées chacune que par un fil de chakra à son corps. Il suffit de les sectionner, et il devra alors en recréer d’autres. Vu qu’il met un certain temps à le faire…"

- "On aura une occasion de lui éclater la face, on sait !... Bon on y va ou vous voulez faire une pause Tupperware?", finit Makaya

- "Une autre possibilité est qu’il procède comme les utilisateurs de marionnettes.", continuais-je sans tenir compte de sa dernière phrase, "Il pourrait recréer d’autres fils au fur et à mesure que je les lui détruis. Dans ce cas là, je m’en occuperait aussi, pas de problème.", déclarais-je devant l’approbation générale.

Je me concentrais et créais cette grossière aiguille de chakra, fondements du Jûken de style Kiten que j’étais loin de maitriser… Cependant, elle avait été capable de rompre du fil Shiga lors de mon combat contre Ardanel, aussi, des fils de chakra ne devraient pas lui poser trop de problèmes, étant elle-même en chakra… J’avançais donc prudemment à la rencontre de notre adversaire, alors que Makaya utilisait un Kai ( par prévention ), puis, qu’Ishima disparaissait grâce à une technique de Genjutsu. Une fois à portée, les mottes de terres foncèrent à ma rencontre. Comme prévu, mon aiguille de chakra coupa les premiers fils sans problèmes. Cependant, au lieu de créer de nouvelles armes, le lieutenant se contenta d’émettre à nouveau des fils de chakra afin de recapter les mottes de terres. Comme les marionnettistes donc… Sa stratégie m’obligea à procéder en deux temps. Tout d’abord je me concentrais pour esquiver le projectile tout en restant à portée, afin que je puisse sectionner le fil. Puis j’éjectais la motte de terre au loin d’un simple coup de poing, ce qui l’obligeait à en créer des nouvelles, ne pouvant plus atteindre les anciennes. Bien vite, et malgré ses efforts, le nombre de mottes protectrices diminua.

Soudain, Ishima apparu derrière lui, kunai à la main et lança une attaque visant à lui sectionner la jugulaire. Le lieutenant esquiva en sautant sur le coté, mais fut réceptionné par Makaya qui, d’un bond boosté au Raiton, lui fonça dessus et le gratifia d’une longue entaille sur l’abdomen. Notre ennemi envoya des boules de terres sur le touffu, l’obligeant ainsi à battre en retraite, car j’étais occupé de mon coté à maintenir l’ouverture créée afin qu’Ishima puisse se faufiler à nouveau derrière lui. Deux fils plus tard et la main d’Ishima dépassait à nouveau du corps du Lieutenant. Cette fois-ci, il n’y eut pas de Genjutsu. Les projectiles tombèrent au sol et Shokujin reprit sa véritable apparence, alors que le trou laissé par Ishima se refermait et qu’elle vomissait le corps du lieutenant.

- "Enfin ! Elle commençait sérieusement à être chiant à pas vouloir crever cette chimère!", commenta Makaya

- "Le problème reste le chakra : on en a utilisé beaucoup jusqu’à présent…", précisa Ishima

En effet, la fatigue se lisait très certainement sur nos visages. Cependant, il nous resterait suffisamment de chakra pour finir ce combat ! Du moins l’espérais-je en voyant la forme que prenait peu à peu Shokujin : Ningyou ! Pendant que nous prenions nos distances, je précisais :

- "C’est une lieutenant nommée Ningyou. Tsukiyo l’a rencontré il y a un certain temps maintenant. Je ne sais pas grand-chose à part qu’elle est Voodoo, et qu’elle utilise Futon… Donc oubliez votre Raiton.", annonçais-je donc alors que Ningyou sortait une aiguille démesurément grande et trois poupées qu’elle tritura un moment pour qu’elles nous ressemblent.

- "Expliquez-moi un truc là, si elle est Voodoo, pourquoi est qu’on a été assez con pour la laisser créer nos poupées, au juste ?", demanda Makaya

- "Merde…", commenta simplement Ishima. J’étais de son avis, on était dedans jusqu’au cou !

Shokujin nous regarda d’un air sadique, puis leva bien haut l’aiguille… Immédiatement, nous nous précipitâmes vers la monstruosité, convaincus qu’elle ne pourrait nous toucher tous les trois en même temps ! Cependant, cette dernière attendit un moment sans bouger, l’aiguille en l’air, sans que je comprenne pourquoi… Puis, la lame s’abaissa prestement et une immense douleur explosa dans mon bras droit. Je tentais de ne pas y prêter attention, mais Shokujin s’attela à tourner et retourner l’aiguille dans la plaie… Voyant que je serrais les dents mais continuais à avancer, elle changea de tactique. Par coups secs et précis, elle piqua les genoux de toutes les poupées, et nous nous étalâmes par terre. Commença alors le supplice… Les quelques projectiles que nous essayons de lui lancer n’y changèrent rien, elle réduisit en charpie les jambes de nos poupées respectives, jusqu’au moment où Makaya réussit à envoyer une poignée de sembons qui la mirent en difficulté. Ishima et moi-même en profitâmes pour lui jeter à notre tour une flopée de projectiles afin de la distraire !

La diversion fonctionna. Instantanément, nos genoux répondirent plus ou moins bien, bien qu’une petite douleur sourde persista et que nous ne pûmes nous lever complètement… Après quelques signes rapidement exécutés, je lançais un Hozenka, et elle battit en retraite en s’éloignant de plusieurs mètres afin d’esquiver la vague de feu. La douleur s’estompait rapidement, mais courir était pour l’instant impossible… Après un tel traitement, il n’y avait rien d’étonnant à cela d’ailleurs ! Alors que nous nous apprêtions à lancer d’autres jutsus dans le but de nous laisser le temps de récupérer, Shokujin utilisa du chakra Futon, et une grande rafale de vent vint nous fouetter au visage. Alors que nous nous protégions tant bien que mal, nous la vîmes approcher à pas hâtifs. Elle sembla réfléchir un court instant, puis leva à nouveau son aiguille. Immédiatement, j’empoignais mes coéquipiers tout en concentrant mon chakra dans les pieds. D’abord le Gyo, puis le Ten… Le Zetsu, et enfin le Ren. Le Kô produit explosa, et nous propulsa au loin, m’infligeant au passage une certaine douleur aux jambes. Alors que Shokujin semblait à nouveau vouloir nous suivre, Ishima l’en dissuada :

- "Kaminari no jutsu !", lança t’il alors qu’une boule concentrée de chakra Raiton fonçait vers notre ennemie.

- "Ya un problème avec son attaque, non ?! Bordel ça fait mal !!", s’exclama Makaya

- "J’ai remarqué aussi ! Apparemment, elle a besoin de se rapprocher jusqu’à une certaine distance… Dans le cas contraire, elle n’aurait pas eut à lancer une technique Futon afin se rapprocher, mais nous aurait tout simplement écorché vifs de là où elle se trouvait. Ca explique aussi son comportement du tout début…", déclara Ishima.

Cela confirmait ce à quoi je pensais. La preuve étant que Shokujin essayait encore de réduire l’écart entre nous, mais dut abandonner sa tentative devant nos efforts combinés pour la maintenir à distance, au moins le temps que nos genoux récupèrent… Au bout d’un certain temps, nous fûmes sur pieds… Nous dûmes tous les deux retenir Makaya, qui voulait absolument latter Shokujin, en prétextant qu’il ne pouvait pas latter une femme… Anatomiquement parlant. Bon… Il fallait trouver une solution. On ne pouvait s’approcher, même à trois. Leur raiton serait inutile, et mon Katon n’était probablement pas assez puissant pour luter pleinement contre son Futon… Donc le Ninjutsu était à oublier. Le genjutsu de Makaya serait peut être utile, mais illusion ou pas, si elle transperçait notre poupée et que nous étions dans son rayon d’action, le résultat serait sans doute le même… Non, la priorité restait de déterminer la distance maximale à laquelle elle pouvait opérer justement. Pour ce faire, il nous faudrait obligatoirement nous faire toucher à nouveau… Au minimum une fois. Je regardais mes coéquipier et sut qu’ils étaient arrivés à la même conclusion. Cela se compliquait. Une personne sainte d’esprit n’accepterait jamais spontanément de subir à nouveau le supplice d’être à la merci de Shokujin. Mais nous n’avions pas le choix, un de nous devait y aller car des clones ne seraient probablement pas touchés… Quelle galère...

- "Bon alors, je sais pas pour vous hein, les glandus mangeurs de cassoulets, mais j’ai toujours une furieuse envie de la latter. Alors je vais faire un geste…", commença

- "Ok Maka on te couvre !", lança Ishima

- "C’est gentil, et j’en prends note cassouletiste, mais en fait j’allais proposer d’envoyer le jounin qui sert quasi à rien depuis le début !", lança Makaya d’un air vicieux… L’enflure…

Devant le vote majoritaire, je fus contraint de m’avancer de nouveau devant la psychopathe aux aiguilles et… aux fils ? Elle venait de sortir ses fils en me voyant approcher… Je n’aimais pas ça du tout, mais le vote m’y obligeait… J’avançais à pas prudents alors que les deux autres se préparaient à me tirer d’affaire au cas où. Repérer exactement la distance nous séparant elle et moi n’allait pas être très aisée. En effet, cette garce se déplaçait en même temps que moi dans ma direction, un air de défi et de mépris gravé sur tous ses traits. Cela promettait d’être une bonne partie de plaisir… Je m’immobilisais alors, et lui lançais un Shuriken qu’elle contra d’un simple revers de main en projetant une petite bourrasque à son encontre. Cependant, chose à laquelle elle ne s’attendait pas, le shuriken revint à la charge grâce au fil que je lui avais accroché. Je la harcelais donc pendant un moment, pour gagner du temps. Le problème était assez épineux : elle savait que nous voulions estimer son rayon d’action. Aussi, il serait plus que probable qu’elle "triche", et nous en montre un plus petit que le réel. Il me fallait donc l’amener à l’utiliser à pleine portée, c'est-à-dire la pousser dans ses dernier retranchements !

"Mais c’est un lieutenant. Même avec Ishima et Makaya en soutient, cela risque d’être dur…", pensais-je alors que Shokujin, excédée, sortait une lame de nulle part et sectionnait le fil retenant le shuriken qui vint se ficher dans la terre un peu plus loin.


Alors que je réfléchissais, la lieutenant s’avança encore à pas vif, jusqu’à une distance d’environs 3 mètres de moi, puis s’immobilisa, l’aiguille levée. Je ne bougeais pas d’un pouce, cherchant avant tout à élaborer une stratégie plausible pour la forcer à nous révéler sa véritable portée. Soudain, elle abaissa l’aiguille mais s’arrêta à quelques centimètres à peine de la poupée. Je grinçais des dents, elle voulait tester ma réaction. Si je n’avais pas sentis son hésitation avant la frappe, j’aurais sauté en arrière grâce au Kô, afin d’agrandir la distance nous séparant au maximum. Au lieu de cela, je me contentais d’un pas en arrière, réflexe normal de la part de quelqu’un s’apprêtant à subir à nouveau un traumatisme auquel il avait déjà été confronté. Elle sourit. Quelle vicieuse petite chose… Elle leva à nouveau lentement son arme de torture. A ses yeux, je sus que l’aiguille plongerait à nouveau vers ma poupée avant même d’atteindre la hauteur de son épaule. Cette fois, elle ne s’arrêterait pas. Je préparais donc mon Kô, faisant mine de planifier un assaut. L’aiguille fonça vers la charpie servant de poupée, et je plongeais en arrière aussi vite que je pus tout en gardant un œil sur elle. La jambe de ma poupée fut transpercée de part en part, et une douleur fulgurante me poignarda à nouveau la cuisse. Soudain, alors qu’Ishima et Makaya allaient s’élancer, un détail me revint !

- "Barrez vous !!", m’exclamais-je

Heureusement, leurs styles étaient principalement basés sur la vitesse. Aussi, leurs réflexes leurs permirent à eux aussi de plonger en arrière, évitant ainsi de se faire ligoter par les fils que la lieutenant avait sortie avant que je ne l’attaque. Cette garce avait tout prévue : mon sauvetage par mes coéquipiers, et la manière d’en profiter ! Même si elle était morte, Shokujin semblait utiliser toutes les facultés d’analyse et de déduction de Ningyou, pas seulement ses capacités physique…

- "Putain mais je vais me la faire cette tritureuse de poupées à la con !!", lança Makaya l’air rageur.

- "Déjà on va le sortir de là.", proposa Ishima en me désignant.

J’appréciais grandement l’idée… Shokujin s’attelait maintenant à essayer de m’asphyxier en serrant autour de la gorge de ma poupée un fil extrêmement fin, ce qui était évidemment pour me déplaire, mais qui semblait la combler ! Makaya lança ses cheveux en action et obligea Shokujin à faire un bon en arrière sou peine de se faire écraser. Malheureusement, cela ne suffit pas : elle avait toujours emprise sur mon corps ! L’air commençait à manquer, mais j’avais confiance en mes deux coéquipiers… Dieu seul sait pourquoi lorsqu’on voyait leur entente parfaite ! Cependant, j’eus le plaisir de sentir ma gorge libérée de toute pression, et de pouvoir enfin aspirer une bonne goulée d’air !

- "Rien de cassé ?", me demanda Makaya qui s’amusait à poursuivre la lieutenant avec ses cheveux en forme de lance.

- "Non ça va, merci. Vous avez pu estimer la distance ?", répondis-je

- "Je t’ai porté sur un ou deux mètres supplémentaire lorsque je t’ai entendu respirer à nouveau… Je dirais six mètre d’action environs.", jugea Ishima

- "Ok… C’est bon à savoir. On va pouvoir s’organiser si c’est la bonne distance.", répondis-je en me levant et en toussant un peu.

- "Et tu comptes faire comment pour vérifier, lui demander avec un jeu stupide du genre "Eyh toi là, l’affreux. J’ai une question, si tu réponds juste on va pouvoir te tuer peinard… Tu joues ? ", ou plutôt un truc… ", railla Makaya dont les cheveux avaient repris une forme norm… enfin leur forme habituelle.

- "Je pense qu’on va essayer de la tuer, tout simplement. ", répliqua Ishima

- "Ooook… Le nain, tu t’y colles ou je le lui dis que son plan est craignos ?", lança Makaya

- "Au lieu de te foutre de moi, branches ton talkie et écoutes ce que j’ai à proposer !", répliqua Ishima en s’écartant de nous pour encercler Shokujin en prenant bien garde de laisser, au moins, six mètres d’espace entre eux.

- "Bon voyons ce qu’il a…", dis-je en l’imitant, laissant un Makaya ahuris pester, puis brancher son talkie à contre cœur.

Le plan d’Ishima s’avéra tout à fait logique compte tenu des circonstances actuelles. En effet, la manière la plus simple de vaincre notre adversaire eut été de la maintenir à distance tout en l’attaquant à l’aide du Ninjutsu. Cependant, son affinité lui permettait de ne pas craindre ce genre de stratégie étant donné que nous étions plus faibles qu’elle dans cette branche des arts ninja. Le véritable problème, et c’était sur ce point que s’était basé Ishima pour agir, était le foutu rayon d’action de la Voodoo qui, une fois passé, était synonyme de grandes douleurs… Cependant, afin de garantir un taux de succès confortable, il nous fallait tester un dernier détail, qui avait néanmoins son importance ! Alors que nous nous nous occupions de la diversion, Ishima créa un Kage Bunshin, puis se rendit invisible sans que Shokujin aie pu s’en apercevoir. Son clone s’aventura prudemment, et le plus silencieusement possible derrière sa proie, mais une brindille le trahit ! Instantanément, la Voodoo réagit et son aiguille siffla pour venir transpercer la cage thoracique de l’assassin. Le Kage Bushin partit en fumée. Expérience concluante !

Rapidement, nous nous dirigeâmes tous les trois vers la forêt, mimant une retraite au travers des arbres. La forêt était dense, et bientôt, le talkie devint vital pour nous repérer les uns par rapport aux autres. En effet, les arbres immenses ne laissaient filtrer que très peu de rayons de soleils, et tous les recoins semblaient identiques ! Hormis les quelques rares chimères qui restaient encore après le massacre de tout à l’heure, nous n’entendîmes personne. Certains arbres furent abattues par la chimère grâce à d’énormes lames de Futon, ce qui me permit de juger plus correctement de la différence de niveau nous séparant en Ninjutsu : tout simplement démesuré ! Nous avions donc bien fait d’éviter un affrontement par cette voie… Bien vite, la chimère se rendit compte qu’il lui était impossible de découper tous les arbres sans en ressortir extrêmement affaiblie. Elle s’avança donc prudemment dans la forêt dense, où nul bruit de subsistait : nous nous cachions efficacement. J’utilisais même le In… Enfin les seuls prémices de ce dernier que je connaissais : je n’étais pas très doué pour cacher mon aura. Le talkie grésilla faiblement, me coupant dans mes réflexions :

- "Elle est entrée de ton coté Datenshi, donc c’est toi l’appât… Désolé.", me déclara Ishima.

Je me résignais, espérant juste que cela ne deviendrait pas une habitude, puis essayais de la repérer grâce au Byogen. Je la trouvais enfin : à un peu plus de cinq mètres de l’arbre sur lequel j’étais perché. Je lançais un faible Kai, sans un bruit, afin de m’assurer que je n’étais pas sous l’emprise d’un genjutsu, ce qui nous aurait été fatal… Ce n’était pas le cas, ou alors mon niveau ne me permettait pas de le découvrir. Quoi qu’il en soit, je me devais d’agir, et vite : elle s’éloignait à pas légers, prenant bien garde à ne pas émettre de bruits. Je créais un Kage Bushin, et nous descendîmes de la même manière de l’arbre. Une fois à terre nous la contournâmes, chacun d’un coté, puis la suivîmes, à bonnes distances. Elle se dirigeait vers le Nord, c'est-à-dire vers Makaya. J’en fis part à mes coéquipiers qui s’organisèrent en fonction.

"Pourvu qu’elle n’ait pas d’autres coups fourrés… Ses fils sont un vrai problème… En plus des poupées !", pensais-je

Soudain, un cri de Yeti en rut vint troubler le calme, ou plutôt le silence oppressant de la forêt. C’était le signal de Makaya, bien que je doute que cela soit le véritable cri de la dite créature… ‘Menfin, passons. Au signal, mon clone grimpa prestement à un arbre, pendant que Shokujin s’était immobilisée, du fil sorti et l’aiguille prête à l’emploi. Mon Kage Bushin s’élança d’arbres en arbres, jusqu’à être situé au dessus d’elle, je me préparais, attendant le deuxième signal… C’est alors qu’une chimère toute de poils recouverte tomba d’un arbre et regarda Shokujin d’un air bovin. Cette dernière la tua sans aucune hésit ation à l’aide d’une technique Futon, ce qui l’obligea à tenir ses poupées de manière précaire, comme elle le faisait à chaque fois qu’elle utilisait le Ninjutsu…

- "HESSENRAI !!!", hurla alors Makaya

Alors que la lance de chakra raiton fonçait vers la lieutenant, cette dernière esquiva de justesse. Elle eut cependant le déplaisir de s’apercevoir que la lance d’électricité était suivie de prêt par des sembons et toute sorte de projectiles également chargés en Raiton. Cette attaque l’obligea à de nouveau utiliser du Futon, et c’est là que mon clone entra en action. Il lui sauta littéralement dessus et lui arracha les poupées pour me les lancer. Je m’en saisis et m’enfuyais le plus loin possible de la chimère, qui réduisit mon Kage Bushin en charpie avant de se lancer à ma poursuite. J’étais à plus de dix mètres d’elle, aussi, je m’attelais à détruire les poupées à l’aide de chakra Katon, en priant pour que je ne finisse pas rôti sur place. Ce ne fut le cas que pour les marionnettes. Cette bonne chose de faite, je me retournais en sautant pour lancer un Hosenka en direction de Shokujin. La diversion me permit de sauter sur un tronc, puis de grimper rapidement aux arbres. La chimère se retrouva seule, mais loin de se démonter, eut un de ses sourires ignominieux, et se tourna vers une de ses sacoches de laquelle elle sortie une boule de poil…

- "PREND CA DANS TES DENTS, REECOM KICK !!!", lui gueula Makaya

Le genou du touffu arriva en pleine tête de notre ennemi, et la chimère fut littéralement éjectée pour aller s’écraser contre un arbre ! Elle se releva la fureur visible sur son visage, et dès qu’elle vit Ishima, transperça de part en part sa poupée. Le Kage Bunshin de l’assassin partit en fumée ! Ce dernier se rendit visible juste à coté d’elle, puis se saisis rapidement des sacoches de la Voodoo. Une fois cela fait, il s’éloigna le plus vite possible avec Makaya alors que je clouais la chimère à l’arbre à l’aide de kunais. Je rejoignis ensuite mes compagnons, alors que des arbres pleuvaient tout autour de nous : Shokujin semblait pour le moins irritée. Nous ne nous arrêtâmes pas, même lorsque toutes ses réserves de poupées furent détruites.

- "Ca me troue le cul de devoir le dire, mais t’avais raison : elle en avait encore d’autres!!"

- "J’avais remarqué ses sacoches à sa ceinture. Elle avait sorti ses premières poupées de l’une d’entre elles, pourtant elle n’y prenait ni son fil ni des armes de jets ! Donc elle devait forcément contenir ses autres marionnettes ! Deplus, je me doutais que son pouvoir ne fonctionnait que contre les personnes qu’elle pouvait voir ! Il fallait aussi vérifier qu’il affecte également les Kage Bushins, comme l’a prouvé l’expérience de tout à l’heure. Maintenant on est tranquilles niveau Voodoo !"

- "Oui mais il lui reste ses fils et son Futon, voir même d’autres capacités qu’elle ne nous a pas dévoilées, donc on est toujours pas sorti d’affaire… On continue dans la forêt ou quelqu’un a une meilleure idée ?", demandais-je

- "Une raclette vous tente pas je suppose ? Bon alors forêt ! Sinon, j’ai un plan pour lui péter la gueule!", avança Makaya, "vu que t’as l’air d’adorer faire l’appât le nain, on va… Ouais non, en fait laisses tomber. ", dit il alors que mon visage prenait une teinte plus sombre et que mes traits se crisper, signe que Shin’ avait quelque chose à dire…

- "Va pour la forêt donc, on se sépare pour couvrir un périmètre plus large? ", proposa Ishima

- "Ok, on se tient au courant par talkie. ", répondis-je avant de bifurquer pour essayer de repasser derrière Shokujin qui semblait vouloir détruire tous les arbres dans notre direction…

Je me mis alors à réfléchir comment luter contre ces vagues de Chakra futon, et surtout la dextérité dont elle faisait preuve avec des fils. Cependant, rien ne me vint… Certes, nous étions dans une forêt où les arbres offraient bien peu d’espace pour piéger quelqu’un avec des fils. Cependant, son habileté n’était plus à prouver, aussi il ne serait pas surprenant qu’elle réussisse tout de même à nous ficeler, tout en évitant les troncs et les branches… Pour ce qui était du Futon, j’y réfléchissais depuis le début du combat, mais ma conclusion était toujours la même : inutile d’essayer de la surpasser ! Même mes techniques de défenses ne rimeraient à rien selon les estimations que j’avais pu faire en me basant sur la quantité de chakra déployée. Il fallait donc jouer sur la finesse, et le poids du surnombre. Le terrain n’étant pas à notre avantage il fallait ruser: même si nous avions réussis à la piéger en très peu de temps, l’adversaire devait connaitre bien mieux que nous la configuration des lieux. Si tel n’était pas le cas, cela importerait peu si Shokujin continuait à détruire systématiquement les arbres avoisinants… D’ailleurs à ce rythme là, la forêt n’existerait bientôt plus… Makaya me coupa dans mes réflexions une fois de plus :

- "Bon j’en ai marre !! L’aut’ glandu me les brise à couper ses arbres, bientôt il en restera plus du tout ! Alors soit on bouge nos gracieuses, hideuses pour les vôtres, petites fesses, soit on repart sur la plaine !!"

- "Même si ça me fait mal, il a raison, attaquer sans plans face à ce monstre, c’est du suicide...", confirma Ishima

- "On n’a pas trop le choix, je la ramène vers la plaine, allez y, on se retrouve devant le cratère.", répondis-je en partant chercher Shokujin pour qu’elle nous suive

La première approche passée, la forêt comptait trois arbres en moins. Lorsque Shokujin m’avait aperçu, son premier réflexe avait été de m’attaquer avec quelques lames de vent, dont une qui avait déchiré ma toge… Décidément, mon sensei allait encore me passer un savon… Si je rentrai vivant. Chassant cette pensée négative, je tournais les talons et parti à toute vitesse rejoindre les deux autres avant que la chimère n’ait le temps de me saucissonner avec des fils qu’elle commençait déjà à sortir. La course poursuite s’avéra plus difficile que prévue : la chimère, boostée par ses élans de rages, voyait sa vitesse décuplée. Par trois fois elle faillit m’arracher un bras avec ses fils ou ses lames de vents ! Cependant, j’arrivais à bon port, mon torse présentant néanmoins quantité de coupures diverses et variées que j’essayais de soigner du mieux que je pus avec des bandages alors que Makaya et Ishima s’occupaient de Ningyou. Une fois les plaies convenablement bandées, je me lançais à mon tour dans la bataille. Cette fois ci, nos actions étaient dénuées de toute stratégie, la chimère ne nous laissant plus le temps d’en élaborer une tant ses assauts étaient rapides et furieux.

- "TCBRPPFDC !!!", s’exclama subitement Makaya alors que ses cheveux s’amalgamaient pour venir frapper de plein fouet la chimère.

Cette dernière fut projetée en l’air. Mais alors qu’Ishima et moi-même essayons de poursuivre l’assaut, des fils sortis de nulle part se jetèrent vers nous. Je ne dus mon salut qu’à un réflexe : j’avais utilisé le Zetsu sur tout mon corps de manière à ce que les fils ne me lacèrent pas à nouveau. Ishima quant à lui avait exécuté une substitution avec une pierre. Ce faisant, nous n’avions pus atteindre notre ennemie, qui à présent se relevait la haine gravée au plus profond de ses yeux… Cela s’annonçait mal. Soudain, elle entama une série de signes incantatoires à grande vitesse. Makaya commença à son tour à composer des signes, préparant semblait t’il un genjutsu, tandis qu’Ishima et moi-même foncions à la rencontre de la chimère. Cette dernière lança alors une attaque combinant fils et Futon ! Alors qu’Ishima esquivait son lot de fils, je jetais un kunai dans la direction de mon ennemi et me substituait avec. Makaya quand à lui ne fut pas touché, les fils se jetant à quelques mètres de lui, sur ce qui devait être une de ses illusions… Enfin arrivé au corps à corps, les choses se corsèrent. Shokujin utilisait les fils pour se battre, et ce même au corps à corps, mais aussi toute sorte de lames recouvertes de Futon ! Ainsi, elle essayait de m’enserrer le poignet à chacune de mes tentatives, voulant sans doute engourdir cette partie de mon corps pour ensuite mieux la couper ! A cette idée, je fus parcouru d’un frisson que je réprimais en me lançant corps et âme dans la bataille.

Bien vite, la balance pencha en notre faveur. Bien que Ningyou combina à merveille le Futon et les fils avec son style de combat, nous arrivions toujours à nous sortir mutuellement de ses coups fourrés avant qu’ils ne tournent au drame. Enfin, une ouverture se profila, ouverte par Ishima qui venait de feinter un coup de pied, puis disparaitre pour réapparaitre plus loin. J’en profitais pour envoyer Ningyou faire un vol plané un peu plus loin d’un "Hakke Tenohira" bien senti. Makaya s’élança alors, lance à la main, et trancha l’air d’un coup rageur, pour ensuite enchainer avec une autre de ses coups de tête farfelue, qui encastra la chimère dans le sol, l’assommant sur le coup. Il retourna alors la lieutenante sur le ventre et la harangua en levant sa lance bien haut:

- "Tu vas payer pour toutes les crasses que tu m’as faite, foutu chimère piqueuse de poupées !! Expérimentes mon tout nouveau châtiment, classé niveau 67 sur l’échelle officielle des Korove !! RAITON SEN NEN GOROSHI !!!!", hurla alors Makaya

[HRP] Pour ne pas heurter la sensibilité du jeune publique, nous dirons simplement que la lieutenante eut très (très) mal ce jour là, sans plus de détails… [/HRP]

La lieutenante grillée, nous nous reculâmes pour nous reposer, car le combat avait été rude… Je n’en revenais pas que ces deux là aient réussis à faire équipe, surtout que, sitôt la chimère électrocutée par la dernière attaque de Makaya, ils s’étaient de nouveau mis à se gueuler dessus en ce qui concernait ce dernier coup de lance justement. Ishima la trouvaient trop honteuse pour être utilisée en plein combat, alors que Makaya soutenait que la lieutenant n’avait eut que ce qu’elle méritait… Pour l’heure, Shokujin se leva à nouveau à notre grand damne… Surtout celui de Makaya :

- "Elle a bouffé combien de chats au ptit’ dej cette saloperie ?!! " ( [HRP] Je sais c’était nul ^^ [/HRP] )

Pour toute réponse, notre ennemie fut prise de convulsions, s’agita en tout sens à une vitesse folle, puis se rétablie enfin, une foule de bras, tête et griffes en plus… Cette fois-ci y’en avait marre, quitte à bouffer du chakra, fallait que ça aille vite !!

*"Mais qu’on lui coupe la tête à cette saloperie !!"*, hurla Shin’ dans ma tête

- "J’en ai marre ! La dernière fois qu’elle s’est transformée comme ça c’était plus simple qu’un corps de lieutenant. Regagnez un peu vos forces dans un premier temps, au cas où elle ait encore un corps en réserve, je vais aller l’occuper… Par contre si j’ai du mal venez m’aider. ", leur dis-je en m’avançant.

Shokujin me regarda, des flammes dansaient au fond de ses milles yeux. Je n’y prêtais pas attention et concentrais mon Ken au maximum. Cela n’allait pas être du Jûken, mais tant pis. Du chakra s’échappa en masse par tous les pores de ma peau, produisant des ondes sur le sol. Soudain, d’un coup dans le sol, je me projetais contre Shokujin qui n’eut pas le temps de réagir et se retrouva projetée dans les airs. Je la suivais rapidement en l’air et lui lançais un Hakke Tenohira qui la projeta au sol. Je pris alors appuis sur un Kage Bushin, de manière à me projeter dans sa direction de toutes mes forces. Puis, au moment où j’allais entrer en contact avec elle, lançais un autre Hakke Tenohira :

- "Hakke Ten’ Batsu !!", criais-je laissant derrière moi le cratère causé par ma paume démesurément boosté au Kô.

Cependant, à ma grande surprise, la bête se releva. En titubant certes, mais elle fut tout de même sur pied après avoir encaissé… C’était impressionnant. J’avais donné le maximum dans cette attaque, et pourtant cela ne l’avait pas tué ! Je continuais de l’occuper pendant un temps, cependant, il apparut bien vite que j’allais m’épuiser sans pouvoir la tuer à ce rythme…

- "La pause aura été de courte durée, désolé. Mais je ne pense pas pouvoir faire mieux… On va devoir s’y mettre à trois. ", lançais-je à mes coéquipiers

- "Je te hais, tu sais…", me répondit Makaya sans que je cherche à comprendre pourquoi

La contre attaque de Shokujin fut donc stoppée nette par la lance de Makaya, et un kunai d’Ishima qui lui traversa la gorge. Après quelques courts échanges, la monstruosité créée par le Zenith recracha les corps qu’elle avait utilisé pour son attaque, puis s’écroula, inerte… C’était assez gros tout de même. Nous l’avions vu bouger sans corps, pourquoi s’écroulerait-elle maintenant ? C’était un piège, à tous les coups…

- "Elle nous prend pour des cons à faire la morte ? Eyh l’affreuse, arrêtes ton cinéma !!", lança Makaya en lui envoyant un sembon électrocuté en pleine tête !

Mais Shokujin resta allongée, pas même un tressaillement ! Sa réaction, ou plutôt son manque de réaction me fit douter… Certes, elle ne pouvait réellement être considérée comme "vivante", mais si elle pouvait bouger, ses nerfs fonctionnaient un minimum… Or, le système nerveux sert également à transmettre les informations au cortex cérébral, bien que ce ne soient pas les mêmes nerfs qui entrent en action… Elle serait dépourvue de nerfs sensitifs ? Non… Elle souffrait tout à l’heure… Alors comment ? Peut être était elle morte ?

- "Ok… Datenshi va vérifier qu’elle est bien dead qu’on en finisse!", me dit Makaya

- "Tu l’as sans doute oublié Makaya, mais c’est moi ton supérieur dans le groupe, et non l’inverse. Donc ton ordre tu te le fous là où je pense et pour la peine tu bouges ta touffe immonde et tu vas vérifier toi-même sale adolescent pré pubère !!", répliquais-je

- "Tien, Shin’ est de retour ?", hasarda Ishima comme par le passé

- "Non, c’est encore Datenshi et je vous emmerde toujours !! Makaya, exécution !!", ordonnais-je au touffu qui essayait de s’éclipser discrètement

- "Mais si elle me bouffe comme la dernière fois ?!!", tenta t’il

- "Et si je laisse Shin’ commencer à t’entrainer tout de suite ?", répondis-je avec hargne

- "Ok !! Shoku Shoku, me voilà !!", s’écria t’il

Après ce petit différent, le gourou racletoiste s’approcha avec prudence du cadavre, alors que nous nous préparerions au pire Ishima et moi. Il changea de prise sur sa lance et donna un coup en plein thorax à l’amas de chair qui gisait à ses pieds. Aucune réaction. Il leva à nouveau sa lance et frappa à la tête… Bon elle était vraiment morte.

- "Bon elle est morte, Makaya on y va, les autres nous attendent surement !", lui dis-je

- "Attendez c’est délire, c’est tout mou !!", s’exclama t’il l’air joueur en s’amusant à lacérer de part en part Shokujin en la traitant de tous les noms pour ce qu’elle lui avait fait subir

- "Tout mou ? Pas d’os tu veux dire ? Qu’est ce que c’est que cette histoire encore ?", questionna Ishima

- "Je sais pas moi, venez voir au lieu de râler les stikin’ass !", répliqua Makaya en se tournant vers nous

Nous rappliquâmes en vitesse, j’avais légitimement un mauvais pressentiment… Arrivé devant Shokujin, je l’examinais de plus prêt, et me rendis compte que ce n’était effectivement qu’un amas de peau, muscles et de graisses, incapables de se mouvoir… Ca sentait pas bon. Je me redressais rapidement et activais mon Byogen à nouveau. Rien. Elle n’était ni sous nos pieds, ni autour de nous dans un rayon de six mètres… Peut être devenais-je un peu parano avec cette histoire. A la base, Shokujin n’était pas un être humain, juste une expérience du Zenith. Peut être était elle réellement cette masse informe devant nous, une fois tout ses corps ingurgités recrachés? Mais j’en doutais fortement… Le Zenith avait certifié que Shokujin était une chimère aboutie. Non, il fallait rester sur nos gardes !

- "Bon on y va ?", lança Makaya en me donnant une tape sur le crane

"On l’aura quand elle se remontrera.", me dit il grâce à son genjutsu

- "T’as vraiment un problème avec la hiérarchie mon pauvre… Bon ok, allons retrouver les autres. ", lançais-je

Nous retournâmes donc en direction du cratère, lieu où tout avait commencé. Une fois arrivé là, un problème se posa : nous ne nous souvenions plus où se trouvait la trappe… Une simili-dispute éclata car Makaya pensait avoir trouvé la trappe, alors qu’Ishima affirmait que ce n’était que son imagination de mangeur de raclette. Alors que Makaya se baissait pour ouvrir sa trappe, je lui lançais :

- "Tu t’es gouré d’un mètre sur ta droite. "

Immédiatement, Makaya sauta et lança un Raiken qui fit sortir Shokujin de sa cachette creusée à l’aide de ses griffes. Cette dernière fonça vers le touffu mais trouva le kunai d’Ishima en travers de son chemin, ce qui l’obligea à faire un écart et à rencontrer mon poing. Elle s’écrasa deux mètres plus loin et se releva comme si de rien n’était pour foncer à nouveau sur nous. Ishima engagea le combat au corps à corps. Makaya attaqua la chimère sur le coté pendant que je préparais un Kô, et une ouverture se profila. Makaya ne se fit pas prier et d’un lourd coup de lance sectionna le bras droit de Shokujin. A notre grande stupéfaction, un autre identique repoussa immédiatement. Ishima ne se laissa pas démonter, et d’un saut périlleux arriva derrière son ennemie pour lui briser les cervicales. Cela n’eut pas de plus grand effet que l’attaque précédente… Nous commencions à manquer de force : le combat avait duré trop longtemps ! Alors que Shokujin me tournait le dos, j’en profitais pour m’élancer silencieusement alors que mes coéquipiers l’occupaient. Mon poing lui traversa la cage thoracique, mais le gouffre causé se reboucha également… Avec plus de lenteur cependant.

- "Raion, Dengeki no jutsu !", lança Ishima avant qu’une énorme vague d’électricité n’engloutisse Shokujin

Cette dernière réapparut, pleine de trace de brulures, et de cicatrices qu’elle referma tant bien que mal. Son pouvoir semblait diminuer avec le nombre de blessures, et non la gravité de ces dernières. Deplus, elle semblait montrer des difficultés plus importantes à se reconstituer si elle sollicitait son pouvoir plusieurs fois dans un laps de temps très court… Immédiatement, Makaya et moi-même commençâmes à réduire en charpie le corps de notre ennemie, alors qu’Ishima préparais une autre attaque Raiton.

- "Raiton, Shûsûsei Biribiri !", lança t’il alors que nous nous écartions

Makaya et Ishima échangèrent leur place et la danse sanglante continua pendant quelques temps encore. Lorsque vint mon tour de lancer un jutsu, Shokujin n’était plus qu’un amas de chair sanguinolent, et son pouvoir de régénération ne suffisait plus à refermer ses innombrables blessures. Elle s’était recroquevillée sur elle-même, mais bougeait encore un peu, essayant inlassablement de nous tuer jusqu’à son dernier souffle ! Je lançais alors un Hosenka sur elle alors que Makaya et Ishima me soutenaient à leur tour, et Shokujin ne fut plus.

- "Ca m’a donné faim cette histoire ! On s’fait une raclette ?!", proposa Makaya

Je laissais partir devant mes deux coéquipiers, car un détail venait de me sauter aux yeux: le sabre de Keito. Il était assez étrange, malgré son apparence de tanto, sa lame était celle d'un sabre, bien qu'elle soit en fait invisible... Ce sabre était une pure merveille, même moi, un inculte dans ce domaine pouvait le dire. Je me baissais et le ramassais pour l'examiner de plus près.

"Tetsuya le voudrait surement...", pensais-je avant de ramasser aussi le fourreau et de partir à la suite de Makaya et Ishima qui déja menaçaient de recommencer à se battre...

Au passage, je ramassais également quelques bouteilles d'alcool de feu, car nul n'avait besoin de me dire à quel point elles étaient rares, utiles et précieuses!
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:40

Ryu666 a écrit:Mouahahahaha !!!

Post réservé pour demain; il se pourrait que Tetsu poste un peu plus tôt que moi, alors je veux pas le ralentir... je m'adapterai à son début, si besoin, mais ça devrait aller Wink !


PS: elle est bien bonne, hein ? Very Happy

Ce post mérite sa citation, rien que pour le "demain" qui date d'il y a 30 mois xD
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:40

Tetsuya Nomura a écrit:
Une fois tout le monde, en plus de Ryu, rassemblés, Ardanel passa rapidement à une distribution de pilules énergisante afin de nous rendre du chakra...

Evidemment, lui n'en pris pas et Shimaru non plus, probablement car ils en avaient déjà pris!

Une fois devant moi, je lui demandai :


"Dis moi, tu peux faire un antidote à ça?" (Tetsuya)

Je lui tendais alors un bout de papier avec griffonné rapidement dessus ce que Kamashiro s'était injecté pour vaincre Toguro. Il dit alors rapidement aux autres d'attendre et m'invita a le suivre en portant Kamashiro dans la salle ou il avait combattu Ketsuo avec Shimaru. Je vis sur le chemin 4 cadavres de chimères humaines... Leur combat avait dû être plus dur que prévu avec ces 4 adversaires supplémentaires...

Une fois dans la salle, je remarquai rapidement qu'il n'y avait quasiment aucune trace de combat dans la pièce... pourtant il semblait réellement las de ce combat, comme si il avait été très éprouvant... Il chercha dans les étagères et ramena près de Kamashiro qui poussait des râles de douleurs quelques ingrédients... Après un processus médical m'échappant totalement, il inocula a Kamashiro l'antidote.


"Normalement, cela devrait prendre environs 10 minutes a agir... Pour le moment, retournons auprès des autres!" (Ardanel)

Nous retournâmes alors vers la grande salle où Makaya, Ishima et Datenshi avaient combattu un monstre difforme.

Dès mon retour je remarquai le regard suspicieux de Ryu a nouveau, comme lorsque nous étions à la base de Tsukiyo... Avait-il reçu des ordres du Kage de Chikara a mon égard? Il n'avait sûrement pas parlé a Benihime comme je l'avais écrit sur notre table habituelle du Bar Yakiniku et donc il n'avait reçu aucune explication quand à ma désertion...

Datenshi me tira de mes réflexions en s'approchant de moi...


"Dis, j'ai trouvé ça... Je pensais que peut-être ça t'intéresserait..." (Datenshi)

Il me tendit alors une sorte de Tantô étrange... Celui-ci avait une garde de sabre mais une lame de Tantô...

"Je me bat au sabre, pas au couteau..." (Tetsuya)

"Je sais..." (Datenshi)

Il planta alors le Tantô dans... l'air! Et ce dernier tenait seul, rigide, droit. Intrigué, j'approchai ma main de la garde et, en tirant dessus, je senti une résistance, comme si la lame était plantée dans le sol... Je passa ma main le long du plat de la lame et remarquai rapidement la spécificité de cette arme... La lame était invisible! Il s'agissait en fait d'un véritable Katana, mais seule une lame de la taille d'un Tantô était visible! Incroyable!

"C'est une arme développée par le Zenith que nous avons récupérés sur Shokujin..." (Datenshi)

"Cette saloperie de change-forme... Putain!" (Makaya)

"On se passe de tes commentaires Maka!" (Ishima)

"TU VEUX TE PASSER DE TES COUILLES AUSSI????" (Makaya)

"Putain c'est reparti... Shin occupe toi de le calmer... Ok! MAKAYA, SI TU CONTINUE TON BORDEL ON REPRENDS L'ENTRAINEMENT TOUT DE SUITE!" (Datenshi)

"Merde, le retour du barge! Okay, je me calm down! Cool mec!" (Makaya)

"Bien... Merci Shin! De rien! Bon on peut y aller?" (Datenshi)

Décidément, je ne m'y ferais jamais à cette double personnalité chez Datenshi... Mais il avait raison, nous devions avancer! Nous nous mîmes alors a nouveau en marche vers les profondeurs du repaire du Zenith, quittant le parc où nous nous trouvions.

Après plusieurs minutes de marche, nous tombâmes face à face avec un groupe de personnes. Nous nous mîmes immédiatement tous en posture de combat, mais le groupe ne nous regardait même pas...


"Ici vous pouvez voir le chemin vers le parc a chimères du Zenith, mais pour cause d'une destruction progressive de la base par le groupe de personnes ici présentes, nous ne pouvons y aller... Bien, maintenant, veuillez me suivre vers la fabrique des bracelets..." (Meneur du groupe)

Nous nous regardâmes alors sans rien comprendre... Ce type faisait une visite guidée du repaire du Zenith... soit d'une base secrète...

"On devrait peut être les suivre pour détruire la fabrique!" (Kama)

"C'est ça, on va les suivre comme si nous étions des touristes?" (Maes)

"Bah oui, pourquoi pas?" (Kama)

"Ouais, pourquoi pas?" (Makaya)

"C'est bizarre, te voir être d'accord avec mon idée ne me réconforte pas..." (Kama)

"Hahaha très drôle, je suis mort... de... rire! Mais moi je m'en branle, j'y vais! (Makaya)

"Bon, on a pas le choix je crois..." (Shimaru)

Nous nous mîmes donc a suivre le guide comme de simples touristes... Et il nous mena rapidement à une salle pleine de machines...

D'une extrémité de ces machines rentrait de vrais serpents, de l'eau, du sel, du tissu, du parchemin et du pain, et il en ressortait de l'autre côté des bracelets en bronze, en argent et en or... Décidément, ils inventaient de ces trucs ici...


"Bon, on explose tout?" (Ryu)

"Attends, on pourrais peut être étudier la fabricat…" (Ardanel)

"Yaaaahhhh!" (Makaya)

Makaya commença alors a se jeter sur les machines et a les faire exploser a coup de lance chargée au Raiton… Il lui fallut 30 secondes pour toutes les détruire!

"Nouveau record de fonçage irréfléchi dans le tas : Makaya!" (Tetsuya)

"Ce qui es fait est fait! Et puis de toute façon, on doit se dépêcher de détruire totalement la base!" (Shimaru)

Nous repartîmes donc dans les dédales composant la base, s'arrêtant de temps en temps pour regarder les plans affichés aux murs ou pour écouter les joutes verbales entre Makaya et Ishima…

Soudainement, nous nous trouvâmes nez a nez avec 6 cyborgs, dont un qui semblait tous les commander… Celui-ci pris la parole.


"Bonsoir, je suis le professeur Gero, alias C-20, et je dois garder l'entrée de la porte…" (C-20)

"C'est quoi ce truc?" (Makaya)

"On dirait un tas de boulons dégarni!" (Shimaru)

"Je l'explose?" (Maes)

"Attends deux secondes…" (Ardanel)

"Et c'est qui tes joyeux amis la?" (Kamashiro)

"Eux? Ce sont mes créations, mes enfants… C-16, C-17, C-18, C-19 et le plus puissant… C-15!" (C-20)

"Trop logique que le plus fort ait le nombre le plus petit! Alors tu es le moins fort, c'est ça?" (Tetsuya)

"C'est exact… Je brille par mon intelligence et non ma force!" (C-20)

"C'est ce qu'on v… Makaya, qu'est-ce que tu fous???" (Shimaru)

Makaya se tenait juste à côté du cyborg C-20 et lui touchait la joue…

"C'est drôle… c'est tout froid… comme du métal!" (Makaya)

"Mais c'est parce que JE suis fait de métal, ainsi que mes sublimes créations!" (C-20)

C-20 tenta alors de donner un coup de poing a Makaya, mais celui-ci esquiva en revenant auprès du groupe…

"L'es pô gentil le môsssieur! Je le poutre?" (Makaya)

"Hé! Laisse-en aux autres!" (Maes)

"Moi aussi, moi aussi, moi aussi!" (Datenshi)

"Vous vous surestimez, ninjas…" (C-20)

"… Pas le temps! Ishima!" (Shimaru)

Shimaru lança alors sur nos adversaires de rapides boules d’eau simplistes pour lui afin de les mouiller, puis Ishima usa de "Dengeki no jutsu" afin de les électrocuter, ce qui provoqua leur arrêt pur et simple!

Les cyborgs hors d'état de nuire, nous nous retrouvâmes seuls devant une porte ornée et dorée sur laquelle gisait le panneau : Secteur Administratif

avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:41

Shimaru a écrit:
Finalement, nous arrivâmes devant ce qui semblait être la conclusion de notre périple, le secteur administratif de la base secrète de la section cinq du Zénith. Devant nous, se trouvait une porte dorée plutôt grande. Derrière ce passage, devait certainement se trouver Hasaki. Si je ne m’étais pas trompé, les cinq Lieutenants sous le commandement du Capitaine étaient à présent tous hors d’états de nuire, il ne restait donc que lui comme adversaire potentiellement dangereux. De même pour toutes les bases et laboratoires sous la direction de cet homme.

Nous hésitâmes quelque secondes à rentrer, sachant pertinemment ce qui allait nous attendre un peu loin… mais nous n’avions pas vraiment le choix. Enfin, après que Datenshi m’ait confirmé que rien ni personne ne nous attendait de l’autre côté, je passai devant et ouvris. Un autre couloir se présentait désormais à notre groupe. De par leur expression, je remarquai que presque tous avaient senti que l’air au bout de ce chemin était pesant, chaud et rempli d’une énergie incroyable, la même que lorsque j’avais rencontré Hasaki la première fois, il y a longtemps.

Même s’il en devenait presque difficile de respirer, nous nous mimes donc à avancer. A droite à gauche, se trouvait plusieurs pièces ressemblant à des bureaux. Mais bizarrement, toutes les personnes qui s’y trouvaient étaient mortes, sûrement assassinés. Ardanel se dépêcha vite fait d’aller analyser deux ou trois corps. Il en tira une brève conclusion : tous avaient été tués par empoisonnement du bracelet. Mais pourquoi ? Ce qui se trouve plus loin nous en apprendrait sûrement plus sur la raison.

Aussi, nous en profitâmes pour fouiller quelque peu, mais nous n’y trouvâmes à première vue rien de bien intéressant. Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais comme l’impression que certains documents n’étaient plus là. Bref, nous continuâmes notre route pour au final arriver face à une porte, située tout au bout du couloir. La sensation d’énergie s’était énormément amplifiée. Décidés à en finir une bonne fois pour toute avec l’une des parties du Zénith, nous entrâmes. La salle dans laquelle nous venions de pénétrer n’était ni plus ni moins qu’un grand bureau.

Au centre, était assise une personne, mais il ne s’agissait pas d’Hasaki. Et surtout, l’aura qu’elle dégageai était très différente de celle d’Hasaki, elle reflétait un agent de faible niveau. L’homme n’était pas en blouse, il était habillé normalement. Il était de taille plutôt petit et avait des cheveux bruns cours. Il avait l’air d’un type tout à fait banal sans défense donc. Après les quelques échanges de regards, l’homme prit la parole tout en souriant.


« - Je présume que c’est vous, Tsukiyo. (Agent du Zénith)

-C’est exact. Et je suppose que vous savez aussi pourquoi nous sommes là ? (Shimaru)

- Malheureusement pour vous, il n’y plus rien puisse vous intéresser ici… (Agent du Zénith)

- Comment ça ? (Tetsuya)

- L’homme que vous recherchez, Hasaki, est parti de la base il y a quelques minutes de cela. C’est lui-même qui m’a confié la mission de rester ici pour vous l’annoncer. Je suis désolé de vous dire ça, Tsukiyo, mais vous avez encore perdu. (Agent du Zénith)

- Quoi ?! Ca veut dire qu’on à fait tout ça pour rien ? Putain si j’avais su… (Makaya)

- Nous n’avons pas échoués. La base à été infiltrée par Tsukiyo, la majorité des chimères et des agents du Zénith sont tombés. Il ne reste plus rien au secteur 5… (Ardanel)

- C’est là que tu te trompes ! Hasaki à emporté avec lui les documents de fabrications de la majorité des chimères de cette base. Il ne lui reste plus qu’à trouver de nouveaux chirurgiens afin de les récréer. (Agent du Zénith)

- Mais alors… et qu’en est-il de cette chimère ultime ? (Shimaru)

- Une chimère ultime ? Vous voulez sûrement parler du projet Léviathan ? Il se trouve que le projet à tout juste abouti hier après l’obtention de la dernière pièce. Hasaki s’est aussi enfui avec. C’est vraiment pas de chance pour vous, héhé ! (Agent du Zénith)

- Par ou est-il parti ? (Datenshi)

- Vous ne comptez tout de même pas essayer de le rattraper ? Vous n’y arriverez jamais. Sinon, je regrette mais j’en ai déjà trop dit. Le bracelet d’Hasaki va bientôt sceller les quelques secrets qui résident en moi, le bras droit d’Hasaki, à tout jamais. (Agent du Zénith)

- Les bracelets d’Hasaki ? (Ishima)

- Vous ne le saviez pas ? Les bracelets serpents que tous les agents du Zénith ont été conçus autrefois par Hasaki. Il s’agit de vrais serpents trafiqués contenant chacun une très faible dose de Chakra d’Hasaki. Ah et une dernière chose : le repaire va bientôt sombrer au fin fond du marais. (Agent du Zénith)

- Le Zénith n’en à pas marre de sacrifier des bases ? (Kamashiro)

- Ahah ! A présent qu’Hasaki à rempli ses objectifs, il n’en à plus rien à faire… (Agent du Zénith) »

Après ces mots, l’homme s’écroula au sol et devint inerte. Nous entendîmes soudain comme des bruits d’explosions venant d’en dessous. Il nous fallait sortir de cet endroit au plus vite. Quelques secondes plus tard, Datenshi grâce à son Byogen décela une sortie de secours dans cette pièce même. Nous l’empruntâmes donc, pour finalement nous retrouver sur le toit des locaux de la base, après avoir escaladés une échelle. Au bord du bâtiment, on pouvait voir que ce dernier s’enfonçait petit à petit dans le marais.

Alors que nous nous apprêtâmes à sauter pour atterrir en force sur une petite parcelle de terre, un serpent géant surgit de l’eau pourrie. C’était incroyable tellement il était grand. Il devait environ mesurer quatre mètres d’épaisseur, et la hauteur était incalculable étant donné que le reste de son corps se trouvait dans le marais, mais on imaginait la chose. A vrai dire, je n’avais jamais vu un animal aussi grand de toute ma vie, même les animaux que convoitaient le Zénith n’atteignaient pas cette taille démesurée.

Ses yeux étaient perçants et ses crocs aussi grand que moi. Et il nous regardait, nous ne savions plus quoi faire. Je comprends maintenant pourquoi ce lieu avait été autrefois caché par Yaiba. Quoi qu’il en soit, il était impératif de partir d’ici au plus vite. Soudain, la tête du reptile mastodonte fonça sur nous, tout en crachant du venin. Nous évitâmes tous de justesse l’assaut, et Makaya en profita pour lui infliger des attaques tout en gardant ses distances. Ce dernier commença à lancer une multitude de lances Raiton sur sa gueule.

Malheureusement, cela ne lui fit semble t-il rien. L’invertébré se révéla, et retenta son attaque en visant cette fois-ci celui qui l’avait visé, Makaya. Ce dernier eu tout juste le temps d’esquiver le coup d’un déplacement rapide que la tête du serpent s’encastra profondément dans la base. C’était le moment ou jamais. Pendant que le reptile avait la tête bloquée, nous lançâmes en sa direction bon nombre de jutsus. Makaya usait de ses lances, Ishima et Maes de leurs éclairs, Ardanel envoyait un katon et Tetsuya essayait de le découper.

Mais rien. Il n’avait pratiquement aucune égratignure, nos coups ne lui avaient rien fait. Quelques secondes plus tard, il réussi à se dépêtrer. Sûrement énervé de ce qu’il venait de se produire, il cracha de nombreux serpents plus ou moins gros que nous n’eûmes pas grand mal à tailler en pièce. Alors que le groupe venait de tuer tant bien que mal la dernière bestiole rampante, il ne s’arrêta pas là. En effet, il cracha cette fois-ci non pas d’autres serpents mais bien une vague géante de ce qui semblait être de l’acide, ou du venin.

Il nous était presque impossible d’éviter ce jet. Alors que nous pensions que tout était fini, une personne surgit à toute vitesse devant notre groupe et souffla de toutes ses forces sur la vague de poison. Le venin fut balayé en un clin d’œil par cette surpuissance rafale. Mais le monstre lui était encore là, et ne semblait pas content. Lorsque tout à coup, un trou d’au moins trois mètres de largeur vint curieusement se former sur le corps du serpent, juste au dessous de la tête. Un trou débouchant… le reptile avait été incroyablement perforé.

Mais cela ne s’arrêta pas là. La personne qui se trouvait devant nous et qui avait réussi à déjouer la vague toxique dégaina son sabre qu’elle portait à la taille, et d’un geste horizontal envoya en la direction de l’animal une onde de choc qui eu pour effet radical de le couper en deux, carrément. La bête sombra. Je poussai un souffle de soulagement. La personne qui nous avait sauvée se retourna, je m’aperçu alors qu’il s’agissait d’un ANBU, étant donné qu’elle portait un masque représentant un pélican.

Je me tournai à mon tour et vu un autre ANBU au masque Iguane, tenant de sa main gauche, sa main droite parcouru d’éclairs. Il s’agissait certainement de l’homme ayant transpercé le serpent. Alors c’est donc ça, la puissance de l’élite du village de Gensou. Quelques secondes plus tard, trois autres personnes arrivèrent. Deux autres ANBU, l’un au masque d’ours l’autre au masque d’hippopotame, ainsi que le Kage lui-même.


« - C’était juste hein… vous n’avez rien ? (Ryoshima, le Kage de Gensou)

- Grace à vous, non ! (Shimaru)

- Et ou est ce prétendu Hasaki ? Que je m’occupe personnellement de lui… (Ryoshima)

- Il s’est enfuit on ne sait où… (Tetsuya)

- Depuis combien de temps ? (Ryoshima)

- Sûrement un bon quart d’heure, tout au plus. (Ardanel)

- Hm. On à peut-être encore une chance de le retrouver si on s’y met tous. Hâtons nous, nous devons impérativement le retrouver ! (Ryoshima)

- Attendez ! Et qu’en est-il des personnes encore présentes dans la base ? (Shimaru)

- Tous les survivants que nous avons trouvés on été enfermés par mes soins dans plusieurs parchemins présents dans ce sac. Vous n’avez pas à vous inquiéter pour eux. (Anbu hippopotame) »

De suite après donc, l’Anbu pélican composa des signes et invoqua un faucon géant. Nous montâmes tous dessus, puis il s’envola, laissant derrière lui la base du Zénith quasiment enfouie dans le marais oublié. Quelques secondes plus tard, après que l’oiseau soit passé au travers d’une barrière d’un puissant Genjutsu, néanmoins annihilé par le Kage, nous sortîmes du marais pour arriver désormais au dessus d’une vaste plaine. En plein vol, l’Anbu ours qui se révélait être une femme nous soigna vite fait et nous remit d’aplomb.

Enfin, nous décidâmes d’atterrir afin de continuer la recherche en plusieurs groupes. Tsukiyo fut donc divisé en deux. Ardanel, Makaya, Kamashiro, Ryu et moi-même vers l’est, Tetsuya, Datenshi, Maes et Ishima vers le nord. Quant au Kage et aux ANBU, ils prirent la direction de l’ouest, sauf l’Anbu hippopotame qui parti en direction de Gensou afin de ramener les parchemins et d’avertir tout le monde. Avant de se séparer, chacun prit un talkie-walkie que ce même Anbu avait invoqué d’un parchemin, quelques peu plus tôt.

Finalement, quelques minutes plus tard, nous aperçûmes de loin une personne de dos avec une silhouette imposante, en train de se balader avec une mallette à la main, certainement Hasaki. Nous nous empressâmes de contacter les deux autres groupes, tout en suivant de loin le Capitaine. Dix minutes plus tard, l’autre groupe de Tsukiyo arriva. En revanche, cela allait mettre bien plus de temps pour le Kage et son groupe étant donné que ces derniers étaient à l’opposé, et que d’après lui l’Anbu pélican n’avait plus assez de chakra pour invoquer de faucon.

Il nous donna donc l’ordre de l’attraper de suite. Nous nous rapprochâmes donc en vitesse d’Hasaki. Ce dernier ne tarda pas à nous remarquer, et au lieu de fuir s’arrêta. Hasaki était un homme de grande taille plutôt imposant. On ne voyait que ses yeux, étant donné que sa bouche était cachée par une sorte de bandana noir, et ses cheveux à l’intérieur d’une espèce de cagoule. Il portait dans son dos un curieux sabre en forme de cobra. Une fois le dévisagèrent terminé, il soupira.


« - Hmpf… je vois que vous êtes toujours vivants, malgré mes Lieutenants et mon serpent. (Hasaki)

- Alors ce serpent hérétique était en fait le tien ? Enflure !! (Makaya)

- Partez avant que je ne vous tue. (Hasaki)

- Hors de question ! On à passé tant de temps à te chercher, alors à présent que tu es enfin là, nous allons te capturer ! (Maes)

- Vous n’y parviendrez pas. Je peux lire la peur dans vos yeux. Alors écoutez mon conseil et oubliez moi. (Hasaki)

- Jamais ! (Shimaru)

- Alors qu’il en soit ainsi… (Hasaki) »

Après ses mots, le Capitaine lâcha sa mallette qui fut immédiatement gobée par un serpent sortant du sol, et y retournant de suite après. A toute vitesse, il effectua des signes et sans que nous ne puissions intervenir invoqua… une énorme chimère d’au moins quinze mètres de haut !! Une tête de dragon rouge, des cornes de buffles, un corps de lion, des ailes de dragon noir et une queue de scorpion… ils avaient finalement réussi à assembler tout ce beau monde. Le résultat était vraiment terrifiant, sans compter que la bête n’arrêtait pas d’hurler.

« - J’ai l’honneur de vous présenter l’impétueux Léviathan, capable de raser un village ninjas à lui seul. Vous allez être les premiers à tester sa puissance apocalyptique. Léviathan, je te donne l’ordre de revenir vers moi une fois ces misérables écrasés. (Hasaki) »

Puis il se tira en courant à folle allure. Tout juste après, Makaya se mit à crier au talkie walkie. Nous nous mimes tous à courir afin de ne pas nous faire détruire par cette chose.

« - Bordel !! Ryoshima dépêche toi de ramener tes fesses j’ai pas envie de finir en poudre de régilait !!! (Makaya)

- Quoi ?! Qui à dit ça ? (Ryoshima)

- Ishima !! (Makaya)

- QUE SE PASSE T-IL ? (Ryoshima)

- Hasaki à libéré la chimère ultime !! Elle nous pourchasse !! (Shimaru)

- Merde… amenez là vers nous, et tenez bon !! (Ryoshima)

- Mais nous devons aussi rattraper Hasaki ! (Ardanel)

- CE CON ATTENDRA !! (Makaya)

- Arrête de gueuler bordel !! (Ishima)

- Nous allons nous séparer. (Shimaru)

- Quoi ?! (Le reste du groupe)

- Pendant qu’Ardanel, Ryu, Makaya, Kamashiro et moi-même allons occuper comme on le peut la chimère, vous autres vous en profiterez pour passer afin d’aller rejoindre Hasaki. (Shimaru)

- C’est de la pure folie ! (Datenshi)

- On ne peut se permettre de laisser filer Hasaki ! Ce que contient sa mallette pourrait mettre en péril la vie de milliers de gens ! (Shimaru)

C’est ainsi que le groupe se sépara. Datenshi, Tetsuya, Maes et Ishima réussirent à passer Léviathan, tandis que les autres allaient servir d’appât pour Léviathan.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:42

Makaya a écrit:(Makaya) NON NON NON ET NON!! J'en ai MARRE qu'a chaque fois on se tape des monstruosités a gros nichons, des zombies multiformes, des serpents de merde et des mastondontes invulnerables!! Tout ca c'est de votre faute!! Depuis que j'ain integré Tsukiyo, j'enchaine les situations pourries, en compagnie de muets compulsifs. Vous etes obligés de vous sentir investis d'une mission sainte, de sauver la veuve et l'orphelin? Vous etes incapables de vous visualiser butant l'orphelin pour se taper la veuve? Vous ne pouviez pas rester dans vos villages respectifs et profiter du bon temps, sauver des chats et mater les filles au bain? Plutot que de se retrouver empetrés dans une galere intervillage, a affronter cette horreur!! Non mais regardez moi ca!! Ce truc est imbutable!! Comment esperez vous avoir une chance de le battre? On est si petits! Oui meme toi Ardanel! Et...merde enfin! Deja qu'a neuf on aurait eu du mal, mais non, on est seulement cinq, dont trois chuunins, dont un qui doit avoir les membres ankylosés a force de dormir!! Honnetement ca me rend dingue! On va tous mourir, au nom de la pretendue liberté et pour un kage de mes deux meme pas foutu de se teleporter ici!! Franchement...je trouve la situation deplorable...Mes amis, ce ne fut pas un plaisir de combattre a vos cotés
(Shimaru) Pourquoi tu restes alors? Si on t'ecoute, on ferait mieux de tous se tirer en vitesse et au diable du Zenith...
(Ryu) Enfin y'a quand meme une grosse partie sur lequel je suis okay "passer du bon temps, mater les nanas, rester chez soi pour pas avoir a supporter des individus chevelus"
(Makaya) Voila!! Je ne suis pas le seul a penser ca!! Seulement non, on reste parce qu'on est completement debiles nous aussi...a croire que la meningite est contagieuse...
(Kamashiro) Et si au lieu de se plaindre, on songeait a un plan...L'autre groupe est deja hors de vue et doit avoir rattrapé Hasaki. Il est de notre devoir d'empecher le Leviathan de les rattraper et qu'ils se retrouvent entre deux feux. Pour cela on doit donc ecarter la chimère d'ici...et plus precisement vers le Kage de Gensou qui est sur la route. Seulement les vents sont contraires et il sera la d'ici un bon bout de temps...Jusqu'a son arrivée, nous devons tenir...L'ideal serait d'affaiblir la chimere et de l'attirer vers le denommé Ryoshima et sa troupe d'Anbus.
(Ardanel) Tres bonne analyse...Bien, tout le monde a recuperé son chakra, s'est fait soigner par l'anbu ours et est pret a en decoudre? Soyez vigilants, je ne tiens pas a depenser tout mon chakra en soins...
(Makaya) Arrete de me regarder quand tu dis ca...Bon donc le plan c'est quoi? Se retenir le plus possible avant de crever?
(Shimaru) On a pas besoin d'avantage de defaitisme...tout le monde a conscience ici que la situation est tendue, que le temps joue contre nous et qu'en fait, tout le succes de cette operation respose sur le second groupe, chargé d'intercepter Hasaki et de lui prendre les documents. Le Levianthan va certainement tenter de revenir vers Hasaki une fois qu'il aura executé l'ordre que lui a donné le capitaine, soit nous tuer
(Makaya) Puis nous ecraser, nous empoisonner, nous bruler, nous encorner, nous vomir dessus comme l'autre transformiste...Oh maman... mais regardez moi ce truc...Et quelle queue! Mais pourquoi ne bouge t-il pas?
(Ryu) Ca doit etre la premiere fois que ce machin sort de la base du Zenith...Meme si c'est une creature artificielle, y'a forcement des "restes", de l'instinct....Regardez elle hume l'air...
(Kamashiro) Makaya sent le fromage, grace a son odorat elle va certainement nous trouver et la petit tertre que j'ai fait sera soufflé...
(Ryu) Un peu comme les petits cochons...Et en face c'est le grand loup.
(Makaya) Bon tu ne ressors plus jamais une comparaison aussi pourrie, ou je sors d'ici en hurlant et en levant les bras, pour que Leviathan en finisse vite avec nous, pour que je n'ai plus a t'entendre.


Depuis que le second groupe avait reussi a esquiver la chimere XXL, nous nous etions a moitié enfouis sous terre, grace a une technique de Kamashiro...Seul une petite dune de terre etait visible, et nous avions percés un trou afin de toujours garder la chose qui semblait activement nous chercher. En meme temps vu sa taille et sa gueule, elle etait difficilement manquable. Enfin bref, notre abri de taupe n'allait pas servir tres longtemps. Il nous fallait reflechir a une stragie rapide. Fort heuresement, j'avais pas les mecs de Tsukiyo avec moi (mais eux etaient avec le mec le plus con de Tsukiyo)
Ryu, bien que ne payant pas de mine comme ca, se vantait d'un Q.I elevé
Ardanel etait tres loin d'etre con
Shimaru avait une bonne experience des combats, vu la quantité qu'il en avait fait en tant que chef de notre groupe de bras cassés
Et Kamashiro etait ici pour son cerveau ( oui peu de gens ici etaient sexuellement attirés par lui...Y'avait plus de fille dans cette organisation...Seulement Datenshi)


Ainsi pendant que je restais l'oeil collé au trou, observant inlassablement la chimere qui commencait a pietiner, preuve de son impatience, derriere moi les quatres types causaient strategie. Je pus ouir "Ninjutsu, positionnement, sens du vent, situation geostrategique, j'aurais bien aimé avoir un café...".
Vu les differents appendices du monstre, il devait certainement pouvoir en faire.


(Ryu) Alors recensons ses differentes capacités. Une enorme queue empoisonnée, un corps agile et souple, des ailes puissantes, une gueule menacante et des cornes redoutables....Un hachoir sur pattes. Mais visiblement taillé dans la robustesse et la force.
(Kamashiro) Le corps a corps est donc a proscrire...Pas de sabre, pas de lance, pas de couteau a double lame...
(Shimaru) Il serait bon de savoir si il est sensible au Genjutsu...Quelque soit sa force, il serait neutralisé
(Ardanel) Et je suppose aussi que le poison est inneficace, vu la composante scorpion. Mais le Zenith a effectué des transformations interressantes. Lorsqu'on a combattus ces animaux par le passé, aucun ne faisait cette taille. La taille des ailes est proprement dantesque...lorsqu'on a combattus les dragons noirs, ils faisaient grand maximum cinq metres de haut, avec des ailes adaptées a leur morphologie. Ici les ailes ne semblent pas simplement decoratives...
(Ryu) Donc les differents membres ont été agrandis? Et donc renforcés aussi j'imagine. Donc encore plus resistants....
(Makaya) On aurait dit un slogan pour des capotes "vu que les membres se sont agrandis au cours des ans, nous avons renforcés les..."
(Kamashiro) On t'a pas sommé dans cette discussion, donc ne viens pas nous deranger. Donc on en deduit Taijutsu, Poison, force pure..inutile contre lui. Reste le genjutsu et divers types de ninjutsus a tester. Si j'arrivais par exemple a l'engluer...
(Makaya) Moins quinze
(Ardanel) Et que je l'empechais de s'envoler avec une rafale Futon...
(Makaya) Moins dix
(Shimaru) Pour pouvoir utiliser mes illusions
(Makaya) Moins cinq
(Ryu) Pendant que je vous soutiendrais heroiquement...
(Makaya) Time out.
(Kamashiro) Mais bordell Quoi enfin? C'est quoi ton probleme?
(Makaya) On en reparlera si on en ressort vivants..ou si tu vas aussi au Paradis du Fromage
(Ardanel) Quoi donc? Explique! Dis nous ce qui se passe dehors! Et c'est quoi ce tremblement de terre?


Mais je n'eus pas besoin d'expliquer a notre Juunin medecin que Chimere-Super-Venere-Super-Sayen-4 avait finalement reussi a nous localiser aproximativement, qu'elle avait donc enfoncé profondement ses cornes dans le sol, et avait brusquement rejeté en arrière son immense tete rouge.

Vu de loin, le spectacle d'une motte de terre volante aurait pu etre banal. Si la motte de terre ne faisait pas la taille de ma baraque.

Heuresement qu'Ardanel avait reussi a s'extraire de notre "abri", nous sommant de sauter a sa suite. "Cool...on a le choix entre mourir ecrasés ou aplatis. Tant qu'a faire, la seconde option me paraissait plus interessante: l'impression fugace de voler, d'etre totalement libre...Tellement libre que notre enveloppe charnelle exploserait et repandrait notre ame et nos organes aux quatre vents...

Remi-Molette me voici, enfin...


L'atterissage fut rude...rien a voir avec le sol en fromage de chèvre. J'entendais toujours des bruits terribles...et puis cette odeur de chiottes. Je rouvrais les yeux.
(Makaya) PUTAIN! POURQUOI JE N'ARRIVE PAS A CREVER!! POURQUOI QUAND J'OUVRE LES YEUX Y'A RYU EN FACE DE MOI ET NON REMI-MOLETTE!
(Kamashiro) Mais qu'est ce que tu racontes? Qui est ce Remi-Molette?
(Ardanel) Et puis si tu veux mourir, ce n'est pas compliqué, il te suffit de sauter du haut de ma surface de pression....
(Shimaru) Une initiative de genie Ardanel...Sans ca, j'aurais été le seul survivant...et encore meme pas sur...Et puis dans quel etat.
(Ryu) Ouep...Bon ce n'est pas tres confortable...pas possible de siester, mais le paysage est sympa.


Apparement, Ardanel avait crée une grande surface plane de pression en l'air, durant notre chute, sur laquelle nous nous receptionnames tous, tandis qu'a une quarantaine de metres en contrebas, la motte de terre eclatait. Leviathan ne se fit pas attendre et deploya ses immenses ailes noires et vint a notre rencontre, nous laissant totalement improviser.

(Ardanel) SUIVEZ MOI!!

Il effectua une longue serie de signes et nous pumes voir se dessiner les contours de petits cubes de pression, qui descendaient de notre plate forme, jusqu'a une quizaine de metres du sol.

(Ardanel) Je ne peut pas faire mieux...Il faut que j'economise mon chakra...Suivez moi attentivement, regardez bien ou je pose les pieds et arrivé a la fin des cubes, demerdez vous pour vous receptionner correctement.

Ainsi nous nous mimes a "marcher dans le ciel". C'etait terrifiant et grisant a la foi. Les cubes qu'Ardanel avait crées etaient a peine plus grand que notre pied, et peu visibles. Il fallait absolument garder l'equilibre. Et faire vite. Shimaru fermait la marche et juste apres avoir posé le pied sur un cube, ce dernier disparaissait, pour eviter a Ardanel de griller du chakra. Pendant ce temps, CSVSS4 s'etait elevée haut dans le ciel et suivait d'oeil tres interessée notre petite course dans les airs. Il se rapprochait d'ailleurs pour etudier le phenomène.

Puis vint le dernier cube. Ardanel sauta gracieusement, effectua moults saltos tout en effectuant des signes, permettant la creation d'une ultime cube invisible a mi chemin entre le cube et le sol, sur lequel il bondit avant de rouler au sol et de se relever en epoussetant son grand manteau noir.
Kamashiro qui le suivait opta pour une technique differente...il sauta tout simplement vers le sol...qui s'enfonca doucement lorsqu'il atterit. Il s'extirpa de la boue qu'il avait formé tout en fixant le ciel. Ryu lui invoqua un vautour et s'accrocha a ses pattes. La pauvre bete etait totalement decharnée et peinait a soulever le chuunin de Chikara, mais finalement s'acquitta correctement de sa mission et disparut en un "Pouf" de soulagement. Quand a moi, je plongeai tete la premiere vers le sol, fit pousser mes cheveux, puis les fis friser a l'extreme, afin qu'ils amortissent ma chute. Cette technique n'etait pas initialement prevue pour ce genre d'acrobaties mais je m'en etais quand meme sorti. Et Shimaru se laissa couler tranquillement au sol, et se reforma, ne quittant pas la chimere des yeux.


Les ennuis avaient deja commencés, on avait deja failli mourrir sur un simple coup de tete...Et CSVSS4 n'avait encore rien eu. Et elle n'avait pas visiblement l'intention de se faire toucher. Elle se tenait au dessus de nous, et battait des ailes furieusement. Heuresement que j'etais indecoiffable.
Puis le rythme de ses battements s'intensifia, a tel point qu'Ardanel nous somma de nous enfuir. Quelques secondes apres, le sol etait parcouru de profondes balafres, causées par les rafales de vent provoquées par notre ami Levianthan. Heuresement que nous etions equipés de talkies, qui nous permimes de dialoguer malgré nos positions eloignées. Leviathan lui survolait la vaste plaine....Le marais de gensou etait bien loin....


(Ryu) On ne peut rester ainsi, il faut reussir au moins a la neutraliser, ne serait qu'une partie de son corps. Je preconise les ailes. Ainsi elle perdra sa position surelevée et ses rafales. Ses ailes ont un aspect parcheminé...comme celles des chauves souris. On devrait pouvoir les transpercer....
(Shimaru) Je veux bien mais on fait comment? Elle est impossible a atteindre de la ou elle est...
(Makaya) ON FAIT PAS!! ON SE CASSE!!
(Kamashiro) Oui, tirons nous...il y'a une foret non loin...On ne peut rien faire tant qu'on reste ainsi exposés sur cette plaine.
(Makaya) Ce n'est pas vraiment ce que j'entendais par la...
(Shimaru) Bonne idée!! Allez en avant!!


Et notre groupe se mit en branle, suivit de tres (trop?) pres par le Leviathan qui nous suivait en volant, en balancant regulierement des boules de feu. Ce fut la pire course poursuite de notre vie. Ryu trebucha une fois et nous crumes que c'etait la fin...Heuresement que Kamashiro l'avait "harponné" avec son grappin, le faisant s'accrocher a ses vetements, afin de le tirer en avant, lui evitant de finir comme une saucisse sur un grill. Le manteau d'Ardanel se coinca dans un buisson epineux et il ne voulait pas le couper. Nous n'eumes tout de meme pas le choix, et je dus me sacrifier pour le lacerer consciencesement.
Derriere, Levianthan alternait en nous lancant des boules de feu, des rafales de vent, si ce n'etait pas les deux en meme temps...Ca rappelait la technique d'Ardanel...en mille fois plus puissant seulement.

Et enfin nous atteignirent la foret. Aussitot Levianthan entreprit d'y mettre le feu. Nous n'avions que peu de temps devant nous...Shimaru aspergeait la zone autour de nous pendant que d'autres reflechissaient et que d'autres encore se faisaient dessus.

(Kamashiro) Il faut qu'on lui montre qu'on est encore vivants, qu'en ayant brulé les bois, sa mission n'est pas achevée pour autant et qu'elle ne peut toujours pas retourner vers Hasaki. Il faut gagner du temps!
(Ryu) Lancons lui un signal...Un truc visible et evident...
(Ardanel) Et qui ne nous fasse pas depenser de chakra...ou du moins pas a nous. Makaya?
(Makaya) Ouui cher ami? Plait il? Tu tiens a me transmettre tes dernieres volontées? Tu veux te confesser avant de mourir?
(Ardanel) Fais la plus grande Raiken possible, pointée vers le ciel. Ne discute pas s'il te plait.


Bon...apparement ils comptaient en finir rapidement, en alertant CSVSS4 de notre position. Ca m'allait...Ainsi j'extirpai ma lance des cheveux, la tendit vers le ciel et une immense Raiken jaillit. Un vrai phare.


C'etait moi ou le soleil se rapprochait?

(Makaya) Bieeen! Une immense boule de feu venue nous purifier!! Raclelullia!! Tres bonne idée Ardanel!!
(Shimaru) Je m'en charge!

Aussitot, au milieu de ce maelström, notre chef tendit le bras vers la boule de feu, et un gros dragon aqueux apparut et alla la percuter. Le rapport des forces pencha en notre faveur et la boule s'eteignit, nous gratifiant d'une douche bienfaitrice...et bouillante!!
Un kami no jutsu et notre groupe se refugiait sous un parasol capillaire.

(Kamashiro) Bien...elle sait que nous sommes toujours la, que nous sommes toujours operationnels, et que son feu est inneficace...
(Makaya) Mais elle ne va toujours pas nous foutre la paix parceque ?
(Kamashiro) Attendez vous aux lames de vent.

Et des qu'il eut finit sa phrase, un tronc a demi consummé nous tomba dessus. Tout autour, les abres avaient deja enormement souffert du deluge de flamme provoqué par la chimère, et ils menacaient de s'effondrer d'un moment a l'autre. Mais les battements d'ailes furieux achevèrent de mettre a sac la foret. En vitesse, nous pumes nous refugier sous le couvert d'autres arbres bien moins atteints, et souffler un peu...Puis j'envoyai une autre Raiken balise vers le ciel, comme pour narguer le Levianthan, lui signifiant "ahahah grosse merde!! Nous sommes invincibles!! Tes attaques nous chatouillent a peine!!"

Alors nous entendimes un enorme rugissement, suivit d'un choc terrestre. La chimere venait de se poser.
(Kamashiro) Bien...elle est maintenant au sol comme prevu...Maintenant on a nos chances. Je vais tenter de l'immobiliser.
(Shimaru) Oui, voyant que les flammes et les rafales ne suffisent pas a nous tuer, elle va certainement trouver autre chose...mais au moins on va pouvoir l'approcher et...Ryu que fais tu?
(Ryu) Je prepare mon stratagème..ne vous occupez pas de moi pour le...BAISSEZ VOUS VITE!!

Immediatement, tout le monde se plaqua au sol, laissant passer l'enorme troncon chitineux articulé qui formait la queue de scorpion du Levianthan. Sa queue venait de balayer cette portion du bois, en fauchant tous les arbres. Nous nous extirpames rapidement hors des decombres, en ayant au passage degagé Ryu qui etait resté coincé sous un arbre (une fois de plus, il avait été trop lent a nous rejoindre). La progression jusqu'a la clairière ou s'etait posé LA chimère fut donc ardue, car le terrain etait devasté, a moitié calciné, l'air irrespirable a cause de la chaleur et de l'odeur entetante de seve qui se deversait, tel le sang de la foret qui s'ecoulait.

Puis enfin, la confrontation...CSVSS4 n'eut pas eu le temps de s'extirper du marécage que Kamashiro avait formé sous chacune de ses pattes felines. Elle se mit donc a battir furieusement des ailes pour pouvoir nous prendre de haut, mais Ardanel avait disposé des surfaces pressurisées qui mirent a mal son envolée. Je jaillis donc hors du bois, concentrant gyo et aura Raiton pour m'elancer vers ses ailes, tandis que Shimaru composait une serie de signes complexes pour emprisonner la bete dans un puissant genjutsu. Et Ryu brandissait des pancartes "Allez les gars!" "Je crois en vous!", "Vous pouvez le faire!"

Tout etait parfait...

Seulement le genjutsu n'eut aucun effet, si bien que la chimere cracha une boule de feu a l'encontre de Shimaru qui se tenait face a elle, tentant d'influer sur son cerveau en la regardant dans les yeux. Mais la boule le forca a se remettre a l'abri derriere un tronc d'arbre. La bete furieuse balancait des jets de flamme ca et la...si bien qu'elle atteignit Ardanel qui fut contraint de prendre lui aussi la fuite, de peur de finir roti...Il fut donc obligé d'annuler son attaque de pression. CSVSS4 put donc de nouveau battre des ailes. Ainsi au moment ou j'allais taillader l'une d'entre elles avec Jin'Ro, je me prit une immense baffe ailée qui m'envoya violemment valser contre un arbre. Ryu lacha alors ses pancartes pour venir me receptionner. Et depourvue d'entraves dans le ciel, la chimere put se liberer du piege qu'avait tendu Kamashiro, qui semblait heberlué par sa force colossale.

Au final, l'action s'etait revelée etre un cuisant echec...mis a part Ryu qui avait depensé son energie a faire des affiches avec des morceaux d'ecorces prelevés sur les arbres, chacun d'entre nous avait depensé pas mal de chakra dans cette operation...et ce pour un resultat nul. Et qui resterait nul vu que Leviathan s'etait remis a incendier la foret, nous forcant a fuir de nouveau

(Shimaru) Finalement, on ne peut pas rester ici!! Les arbres peuvent s'ecrouler a n'importe quel moment, la chaleur me nuit grandement et on ne peut esperer toucher Leviathan ainsi...il faut qu'on trouve autre chose!!
(Kamashiro) Oui! Tout le monde dehors!! Faites attention lorsque vous serez sur la plaine, et restez ecartés les uns des autres.

La foret s'acheva de se consummer lorsque nous en sortimes. Ardanel cherchait le sens du vent, et notre position par rapport au groupe du Kage, pendant que nous etions aux aguets, regardant Leviathan en train de tout bruler, se demandant quand est ce qu'il nous remarquerait.

(Ardanel) C'est pas bon du tout...on s'est tres mal orientés et finalement, on s'est eloignés du groupe du Kage, et le vent lui est toujours defavorable. On va encore devoir tenir coute que coute. Pour se rapprocher de lui, il faudrait contourner voir retraverser la foret, mais ce n'est pas concevable.
(Ryu) Arda, tu ne peux pas créer des plates formes pour tout le monde, et tenter un combat aerien?
(Ardanel) Non, ce n'est pas possible. Maintenir une pression suffisante pour assurer la stabilité de tout le monde me coute bien trop d'energie...c'est pour ca que j'ai limité les cubes tout a l'heure...Et puis il me serait impossible de créer des cubes pour chacun en fonction de vos deplacements...
(Kamashiro) Il faut resolument l'attirer au sol...Surtout que maintenant on sait que seul le ninjutsu peut avoir une influence sur lui, vu que meme Shim n'a pas reussi a le pieger.
(Makaya) Putain mais j'en ai marre de ce machin volant, insensible a tout et moche comme tout!! Regardez ca! Une tete rouge, un corps couleur sable, des ailes noires, des cornes ivoires et une queue marron!! Pourquoi tout ce que je combat doit etre moche ou difforme?
(Shimaru) Tu m'a combattu je te rapelle... et je ne suis pas moche, ni difforme...
(Makaya) Toi t'es pas difforme Aqua-man? ben c'est la meilleure ca...Bon moi je propose un truc...Kama, tu nous refous sous terre...En esperant que Brolyviathan vienne nous refaire le coup du bechage XXL...Il se pose, mais nous on a deja fait un tunnel sous terre et on le zigouille!! Oh et puis arretez de me regarder comme ca...c'etait une idée en l'air et je sais bien qu'elle n'est pas recevable par des genies comme vous.
(Ryu) Ca tient la route je trouve...
(Kamashiro) Hum oui c'est faisable...C'est ce mysterieux Remi-Molette qui t'as soufflé ca a l'oreille?
(Makaya) J'aimerais bien...


Je me mis alors a pousser le cri du yeti en rut pour attirer SupaChim', qui vira et plongea vers nous. J'eut tout juste le temps de suivre le reste du groupe dans le tunnel que Kama etait en train former, que deja, la terre etait labourée par deux cornes gigantesques. Puis Leviathan se posa et nous rejoua le coup du fermier geant, qui retourne son champ. Mais alors qu'elle enfoncait ses cornes dans le sol, Kamashiro en tete suivi du reste du groupe, se frayait un chemin jusqu'a sa position. Puis nous entendimes un bruit sinistre et nous devinames qu'elle avait du faire un home-run avec sa force heritée de Chuck. Mais le tunnel dans lequel nous etions commencait a se fissurer...
(Kamashiro) Bon on sort discretement...j'ai mesuré approximativement la distance, et on doit etre pile sous son ventre...J'ouvre le chemin.


En effet, nous etions juste au niveau de l'abdomen de la chimère. Nous pouvions distinguer clairement chacun de ses monstrueux muscles, son long pelage qui lui fournissait une excellente protection, ses pattes griffues de dragon...
Mais nous ne nous attardames pas longtemps a la contempler. Chacun de nous effectuait une longue serie de signes, silencieusement et guettant le moment ou le Levianthan nous remarquait. Pour l'instant il etait plus occupé a scruter les cieux a la recherche d'eventuelles plate-formes volantes.

Puis Ryu demarra l'offensive. Il bondit jusqu'au ventre du monstre et lui assena de puissants coups. "Le taijutsu etait inutile" qu'on avait dit...mais la chacun de ses membres etait entouré d'un courant venteux, qui charriait de grosses pierres, et a chaque coup, des lames de vent et des pierres venaient s'ecraser contre le ventre velu de la chimere.
Pendant ce temps, nous avions attaqués les membres de la bete. Ardanel avait projeté une deferlante de flammes alimentées par son Futon sur l'une des pattes, et avait degainé son sabre qui luisait, du a au courant electrique qui le parcourait...Il etait aussi d'affinité Raiton???
Mais je me souciais peu de lui pour le moment, au meme titre que Kamashiro qui avait fait sortir de terre de grosses stalagmites effilées qui vinrent percuter une autre patte. J'observais aussi avec peu d'attention Shimaru qui avait envoyé plusieurs requins aqueux sur une autre patte...Non moi je m'occupais de la derniere patte, en envoyant toute l'electricité que j'avais en stock, avec un gros Fujii Raiken.

La bete hurla et immediatement nous cessèrent, pour eviter de se faire ecraser si jamais elle s'effondrait. Chacun contourna sa patte, hormis Ryu qui suivit Ardanel, et nous encerclions desormais le Leviathan, qui ne semblait pas avoir apprecié. Ses membres tremblaient legerement...mais pas sa queue que nous avions epargnée. Elle siffla a toute vitesse et alla s'ecraser contre Shimaru qui explosa en une myriade de petites gouttelettes tellement l'impact etait puissant. Il allait mettre du temps a se reformer. J'esperais aussi qu'il ne se ferait pas absorber par la terre.
La queue continua sa lancée et ne tint pas compte des murs de terre successifs que Kamashiro avait erigé pour se proteger. Finalement il plongea sous terre, in extremis. Les ennemis sur son coté droit etant pour le moment hors combat, la queue geante virevolta de nouveau et un deluge de poison fondit sur Ryu et Ardanel qui esquivèrent bon gré mal gré, en s'eloignant le plus possible de la chimere et de la lande touchée par le jet, dont les effluves s'averaient toxiques, a tel point que la vegetation fletrissait a vue d'oeil. Et le meilleur pour la fin, La chimere tenta de m'ecraser en faisant s'elever sa queue, pour ensuite l'abattre a l'endroit ou j'etais situé. Chaque choc laissait une profonde empreinte dans le sol...Mais je reuississais a esquiver, m'aidant de ma vitesse et de mes reflexes herités des courses poursuites avec mon pere, ou celui ci tentait desesperement de m'assomer avec sa massue.

(Makaya) Olé! Ooolé! Hey Brolyviathan, t'es plutot lent!! Aaargh il faut que Datenshi voit ca, mon dehanché subtil qui me permet d'esquiver avec grace!! Olééé!! Quel Chimerador je fais!! Como estas cabron? Tequila guerilla!!

Et soudain, je me rappelai mon combat contre le dragon noir...Lorsque j'etais sur son dos, il etait en difficulté. Ainsi, apres que la chimère ait une nouvelle fois tentée de m'aplatir, je bondis sur sa queue, m'y agrippa fermement alors qu'elle reprenait de la hauteur, puis sauta sur son dos.
Sa fourrure etait hyper longue, et m'arrivais jusqu'au milieu de la poitrine. J'evoluais donc comme si j'etais dans une savane poilue....J'avais la desagreable impression d'etre un puce.


A terre, les autres Tsukiyens avaient reperés mon manège, et etaient en train a leur tour d'essayer de grimper. Kamashiro sortit de terre, en faisant pousser une grande colonne de terre qui s'arreta a la hauteur du dos du Leviathan. Puis il sauta a son tour mais il etait plus au niveau de la nuque ecailleuse de la chimere et je ne pus le rejoindre. Ryu et Ardanel s'eleverent grace aux surfaces de pression de ce dernier. Enfin Shimaru, a dos de Requin aqueux, vint me rejoindre. Grace aux talkies, nous pumes converser.

(Ryu) Il est difficile de progresser ici, on se croirait dans les cheveux de Makaya
(Makaya) Je t'emmerde
(Ryu) Mais on peut operer chacuns de notre coté. Nous sommes du coté de la tete, on va tenter de l'empoisonner, ou de l'aveugler. Essayez de vous charger de la queue.
(Shimaru) Okay, bonne chance.
(Kamashiro) A vous aussi

Je me retrouvais avec le boss de Tsukiyo, a l'autre bout de la chimère:
(Shimaru) Bon, lorsqu'on a combattus le scorpion, il etait insensible a toutes nos attaques ou presque...seule l'alliance Suiton-Raiton a eut raison de lui, apres que nous ayons reussi a percer son blindage...T'as une idée pour faire ca?
(Makaya) Je peut faire un trou...mais une grande plaie...ca va etre dur.
(Shimaru) Tente quand meme...

Je sortis donc ma lance, et fis un Hessenrai, en appliquant le Zetsu comme me l'avait conseillé Passe-partout. Mon harpon electrique fit un trou de la taille d'un kunai dans la chitine, et aussitot Shimaru y deversa de l'eau. Je collai alors ma lance contre la plaie et y insufla plein de chakra electrique. La queue se tremoussa quelque peu.


De l'autre coté, Ryu, Arda et Kama avaient escaladés la tete draconique du Leviathan. Celui ci se souciait apparament peu de ces squatteurs et lechait ses plaies aux pattes avant. Ardanel sortit alors une fiole de couleur peu avenante (j'entendis Ryu, dans le talkie lui dire: "Ca ressemble aux traces qu'on laissés les mahousards durant leur sejour a Chikara") et ensemble, ils escaladerent la tete, cherchant les yeux, afin d'y deverser le produit. D'apres notre toubib, c'etait un paralysant redoutable. Une vraie dose de cheval. Seulement la bete faisait une bonne centaine de chevaux a elle seule...mais si ca atteignait le cerveau via les yeux...


Mais ils n'eurent pas le temps de passer a l'acte. CSVSS4 se redressa subitement et deploya ses ailes, puis s'envola.
(Kamashiro) Il fonce vers Hasaki!!
(Shimaru) Merde!! On ne peut pas le laisser faire! Ils comptent sur nous la-bas!!
(Makaya) Comptez sur moi alors !!


Je fis alors un truc tres stupide. Mais le simple fait de me retrouver sur le dos d'une aberration haute de vingt metres de haut, avec ces gars la, etait deja une preuve de stupidité. Alors au point ou j'en etais hein...
Je fis s'enrouler fermement mes cheveux a la base de la queue du scorpidé mutant, puis me jeta dans le vide, sous le regard interrogateur de Shimaru. Puis stoppa mon "deroulage capillaire" a hauteur de...
Oui cette chimere en avait bien un. MOUHAHAHAHAHA!! Je pus mettre en application mon redoutable:

(Makaya) ULTIMATE LIGHTNING SENNEN GOROSHI!!
(Shimaru) J'hallucine.

Aussitot, Brolyviathan fut une brutale embardée, se cabra et plongea vers le sol, puis se reénvola...Visiblement, elle avait une envie furieuse d'oter ce suppositoire electrique. Ses mouvements etaient donc totalement imprevisibles...Tout comme l'apparition de ce petit village qui se dessinait au loin.

(Shimaru) C'est le villlage de Sendai! Il est sous la protection de Gensou!! Il faut a tout prix eviter que Leviathan l'attaque!!
(Ardanel) Je crois qu'au contraire, il va se defouler dessus...

En effet, des que Sendai fut en vue, Leviathan se rua dessus, enfonca sans mal les portes, et les murs qui soutenaient la porte et les gardes qui protegaient la porte. Quand Hasaki disait que son bébé etait capable de raser un village...Il n'avait pas tort: tout etait reduit a l'etat d'alumette apres que Leviathan se soit defoulé dessus. Et nous observions le massacre de nos positions respectives : Shimaru, Ryu et Ardanel cramponnés a la fourrure, et Kamashiro accrochés a une corne du dragon, avec ses filins. Et moi affermissant ma prise sur Jin'ro, qui etait solidement encastré dans une partie sensible...

En quelques minutes, Sendai fut totalement ravagée par le Leviathan qui leur tomba dessus sans crier gare. Tous les batiments fut detruits, les commerces saccagés et la population pietinnée, brulée, tranchée, ensevelie ou fondue sous les jets d'acides...

(Shimaru) Makaya arrete ca!! On est responsables de la destruction de cet innocent village!!
(Makaya) Rhoo...Okay...de toute facon j'ai pulverisé mon record de douleur...
(Ardanel) Et on descend, on ne peut rien faire d'ici!
(Ryu) Pas avant que...

Le flemmard de Tsukiyo se fraya un chemin a travers cette savane poilue jusqu'au ailes, et commenca a les escalader. J'avais desencastré ma lance et etait revenu sur le dos du Leviathan. Voyant Ryu, suivi de pres par Ardanel, je me mis en quete de monter sur la seconde aile, assisté par Kamashiro. Chacun tailladait les ailes a sa facon. Ardanel faisait de grandes balafres dans l'epaisse peau qui formait les ailes, a l'aide d'attaques Futon, imité par Ryu qui avait impregné son sabre de la meme energie affinitaire et qui s'acharnait aussi a reduire en lambeaux les ailes. De l'autre coté, je faisait de meme en lacerant avec ma lance, tandis que Kama avait planté deux grappins dans le haut des ailes, et tirait dessus, faisant deux grandes dechirures. Mais la chimere n'ayant plus de thermometre electrique dans le derriere, put de nouveau pleinement se consacrer a sa mission principale: notre mort.

Elle battit des ailes et Ryu et moi furent ejectés sans menagement, puis elle roula sur le dos, forcant les trois autres restants a sauter, sous peine de finir ecrasés. Debarassée de ses squatteurs, CSVSS4 se remit a tout bruler, tandis que nous essayions de nous rassembler dans les ruines de Sendai, mise a sac quelques minutes auparavant. Partout de la destruction, partout des gens agonisants, partout des morts. Les degats que pouvait faire la chose du Zenith etaient considerables et il fallait a tout prix l'arreter. Pour sauver Yuukan et venger les habitants de Sendai? Surement pas! Ces cons n'avaient qu'a s'enfuir ou a construire plus solidement! Nan il fallait arreter un truc aussi laid d'evoluer libremement. Tout de meme: rouge, noir, marron, sable...

(Shimaru) Merde...Sendai est ravagée par notre faute...C'est terrible
(Makaya) Meuuh nan, on dira a Ryoshima que ces cons faisaient un barbecue geant et que le Leviathan a été attiré par l'odeur...On a pas a lui raconter que deux mahousards et deux chikariottes ont reduit un de ses protectorats a l'etat de cendres. Et puis il ira pas inspecter l'anus de la bete une fois qu'il l'aura depecée hein.
(Ryu) Oui motus et bouche cousue. Desolé Shim si ce village t'etait cher...Mais ca nous motive d'autant plus pour l'arreter hein?
(Ardanel) Bien sur! Que ce soit affilié a Gensou, Mahou ou Chikara ca n'a pas d'importance! Tout le monde doit etre protegé de cette chimère
(Makaya) Moi perso je m'en fous des autres...du moment qu'on touche pas au domaine des Korove et a ma fromagerie favorite. Si au contraire elle pouvait detruire la baraque d'Iarwain et celle de Fuzzy, ca m'arrangerai meme...
(Kamashiro) Et en admettant qu'elle detruise tout ca et les tue?
(Makaya) Hum t'as raison...c'est a moi de les tuer, pas a elle. Bon allez on la dezingue. Et je veux etre rentré pour le diner.


Nous sortimes donc des decombres sous lesquels nous nous etions refugiés provisoirement, alors que CSVSS4 tentait de s'envoler du champ de ruines qu'elle avait crée. Sans succes...Finalement on avait ravagé un village, mais Leviathan ne pouvait plus voler...On ne s'en tirait pas trop mal!!

Mais la nouvelle ne semblait point rejouir notre camarade artificiel, qui se hata de se mettre en chasse. S’ensuivit une course poursuite de trente minutes, a travers la foret, les villes, la plaine, le tout sur un fond de musique digne de Benny Hill. Enfin, a cours de chakra, lassés, epuisés, meurtris, nous pumes nous soustraire quelques minutes a la vigilance du Leviathan, en se cachant derriere le buisson portatif de Ryu

(Makaya) Pfiouu…Hey chui a sec de chakra moi…je commence a en avoir marre de faire le chimerador…
(Kamashiro) Pareil…ca ne mene a rien ce qu’on fait la…Certes on progresse vers la position du Kage, mais les vents ont redoublés depuis tout a l’heure…je ne peut pas estimer sa distance et nos talkies ne recoivent plus aucun signaux
(Ryu) Oui, surement lorsqu’on est passé a travers le camp de brigands…Ils ont commencés a nous tabasser et ils ont dus abimer le mecanisme des talkies…Heureusement que le Leviathan les a annihilés ensuite..
(Shimaru) On est donc coupés du monde…Personne n’a une idée lumineuse ?

*Gros silence*

(Ryu) Bon…je n’ai pas envie de tester le buisson ardent V2, alors je propose qu’on bouge…pis il est adapté a deux personnes au mieux mon buisson..la on va l’abimer…
(Ardanel)…j’ai peut etre une idée…

Il se pencha alors sur sa sacoche, et nous firent de meme, en nous rapprochant les uns des autres pour voir quel sorte de tresor le toubib allait nous sortir…De la lumiere sortait de son sac, et lorsqu’il ouvrit la pochette, la lueur nous aveugla tous…Une fois habitués, enfin nous pumes voir de quoi il s’agissait….
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:44

Shimaru a écrit:Cela faisait à présent plusieurs longues minutes qu’Ardanel, Makaya, Ryu, Kamashiro et moi-même essayions tant bien que mal d’occuper la chimère afin d’éviter qu’elle ne retourne vers Hasaki et fasse ainsi échouer la tentative de capture de ce dernier par le second groupe de Tsukiyo. Je ne m’inquiétais pas vraiment pour les autres, Tetsuya, Datenshi, Maes et Ishima, car tous étaient forts et j’avais confiance en eux. En revanche pour nous… la réalité était tout autre. Le Léviathan portait bien son nom à vrai dire…

Depuis tout à l’heure, nous nous contentions de fuir en essayant quelques fois divers stratagèmes… mais rien, chaque tentative s’était soldée par un échec. Cette chimère nous battait dans tous les domaines, il était impossible de rivaliser avec elle. Même à neuf contre elle, je pense que le résultat aurait été le même. Mais le pire, c’est que nous n’avions pratiquement plus de chakra... nous ne pouvions tenir plus de temps ainsi. C’est alors qu’Ardanel sembla avoir comme un éclair de génie. Tout en courant, il commença à farfouiller dans son sac.

Quelques secondes plus tard, il sorti un objet incroyablement lumineux. Une fois nos yeux habitués à la lumière, je m’aperçu en fait qu’il s’agissait du collier de chakra du docteur Ketsuo, celui qu’Ardanel avait volé avant de quitter son laboratoire. Il était en effet possible que ce pendentif soit notre dernier atout face à ce monstre. Si ce prétendu scientifique avait dit vrai, ce bijou devait contenir une réserve d’énergie quasi illimitée... on l’espère. Cependant, je voyais de par le regard des autres qu’ils ignoraient de quoi il s’agissait.


« - Un collier ? C’est ça ton idée ? Nos vies reposent sur un vulgaire collier !!? Remi-Molette… cette fois-ci j’arrive, cela ne fait plus aucun doute !! (Makaya)

- Mais il dégage une puissance énergie… étrange. (Kamashiro)

- C’est parce que ce n’est pas qu’un simple bijou… (Shimaru)

- En effet. C’est un pendentif expérimenté par le Zénith. Il contiendrait apparemment une très grande quantité de chakra… espérons suffisamment pour rester en vie quelques minutes de plus… (Ardanel)

- Et comment est-ce qu’il fonctionne ? (Ryu)

- Ketsuo le portait autour du coup… (Shimaru)

- Laisse-moi l’essayer !!! (Makaya)

- Non, je commence ! (Ardanel) »

Ardanel plaça le collier autour de son coup, s’arrêta net puis se retourna vers Léviathan. Il composa des signes et créa dix Kage Bunshin. Avec ses clones cette fois-ci, il recomposa de nouveau des signes. Enfin, les onze médecins envoyèrent alors un énorme Katon chacun en direction de la chimère géante. C’était incroyable, les boules de feu étaient d’une taille démesurée comparée à ce qu’Ardanel savait faire d’habitude, et puis même les attaques des copies semblaient puissantes. Le collier de chakra fonctionnait bel et bien !!

La grosse bête reçue donc un peu partout une dizaine de déflagrations, ce qui eut pour effet de la faire stopper. Elle secoua tout simplement la tête, mais se remit à notre poursuite de plus belle comme si de rien n’était. Le jutsu ne lui avait rien fait… en même temps c’était normal, étant donné que l’animal était aussi d’affinité Katon, en particulier la tête. En tout cas, c’était une chance pour nous que cet objet soit à présent en notre possession. Mais… est-ce que tout ceci allait réellement suffire pour en venir à bout ?


« - Il est normal que ça fasse rien, cette chimère est d’affinité Katon… (Kamashiro)

- C’est pas ce que je voulais… (Ardanel)

- Hein ? (Ryu)

- Je voulais concentrer toutes les attaques vers la jambe avant droite de Léviathan, mais il m’a été impossible de viser correctement… ce surplus de puissance m’a surpris… et mes clones n’ont pas supportés d’envoyer de si grandes boules de feu. (Ardanel)

- Ouais, j’ai vu tes clones s’évaporer de suite après les Katon, j’ai cru que tu les avais rappelés… (Shimaru)

- Bon on s’en fou de tout ça, passe moi le maintenant !! J’aimerais l’essayer au moins une fois dans ma vie !! (Makaya)

- Pas encore, j’en ai besoin vite fait ! (Shimaru) »

Alors que nous étions toujours en marche rapide, pour ne pas dire très rapide, Ardanel me passa le collier qui allait me permettre d’invoquer une salamandre, qui je l’espère allait être plus grosse et puissant que d’habitude. Je m’arrêtai donc à mon tour, effectuai en vitesse des signes et apposa mes mains au sol une fois cela fait. Sous une quantité impressionnante de fumée… tien d’ailleurs, pourquoi est-ce qu’à chaque fois il y a de la fumée ? Fin bref je disais, sous une quantité impressionnante de fumée… une salamandre géante apparu sous mes pieds !

Stupéfiant. L’amphibien en hauteur était pratiquement de taille humaine, il devait environ mesurer trois mètres de largeur pour je dirais, douze voire treize de long !! L’animal était de couleur noire, et était tacheté de lignes jaunes. Quant à ses yeux, ils étaient globuleux et faisaient plutôt peur. J’en avais presque les larmes à l’œil tellement c’était fantastique… ma première invocation de taille humaine !!! Soudain, la chimère cracha en notre direction une énorme boule de feu, que ma salamandre évita d’un saut.


« - Euh… Salut ! (Shimaru)

- Eyh, qu’est-ce je fais ici ?! (Salamandre)

- C’est moi qui t’ai invoqué ! (Shimaru)

- Arf, encore un minus de Maboroshi je supose… (Salamandre)

- … on à besoin de ton aide… (Shimaru)

- Et si j’ai pas envie ? (Salamandre)

- Tu vois cette chose derrière ? Hé bien si tu ne bouges pas vite ton cul elle va tous les deux nous réduire en cendre !! (Shimaru)

- Tsss… j’accepte de t’aider juste pour l’occase, mais que ça ne se reproduise pas !! (Salamandre)

- Shimaru, envoi moi le collier !! (Ryu) »

Tien ! Ryu avait besoin du collier de chakra… mais pourquoi donc ? Je ne cherchais pas à comprendre et lui passai. Lorsqu’il le réceptionna, il l’enfila et composa de suite des signes semblables au miens… il allait invoquer quelque chose ! Sans plus tard, une imposante masse de fumée vint asphyxier le pauvre Chuunin. Quelques secondes plus tard, à mon plus grand étonnement, un ours géant en sorti, le Chikariote se trouvait sur son épaule droite. Son invocation était invraisemblable et encore plus grande que la mienne.

L’ours mesurait environ 3 mètres de hauteur et semblait plutôt costaud. Il était tout blanc, semblait avoir des griffes acérées et portait une armure. Une fois ceci fait donc, il lança le pendentif à Makaya qui devait l’attendre avec impatience. A présent, Ryu et moi-même n’en avions plus vraiment besoin. Puis nous décidâmes de nous arrêter quelques temps afin d’essayer de combattre une bonne fois pour toute ce Léviathan déchainé, qui lui ne semblait même pas encore épuisé. Sûrement bourrée aux médicaments la bête.

Toujours sur ma salamandre, cette dernière commença par une rafale de boules d’eaux plus ou moins grosse en direction de la tête de la chimère, tandis que l’ours de Ryu apparemment nommé Iorek optait lui pour un souffle glacial sur les pattes. Dernière nous, Makaya envoyait une multitude de lances Raiton un peu n’ importe où. Léviathan reçu toutes nos attaques, le résultat n’était pas très convainquant. Mais sûrement saoulé par nos petits coups, la chimère s’envola… il allait être plus difficile de l’atteindre.


« - Ca ne sert à rien de continuer ainsi, on arrivera à rien comme ça… il faut combiner nos techniques pour espérer lui faire des dégâts… (Shimaru)

- C’est sûr, en plus on dirait qu'elle à retrouvée l'usage de ses ailes... c'est comme si elles s'étaient régénérées... (Ardanel)

- Shimaru, il faut que ta salamandre envoie de grosses boules d’eaux sur Léviathan… je m’occupe du reste ! (Ryu)

- Hm… je vois… (Shimaru) »

Ardanel reprit le pendentif à Makaya. Le Jounin commença à préparer une technique en attendant que chimérador comme l’appelait Makaya, redescende sur terre. En l’air, cette dernière envoya plusieurs Katon qui furent tous plus ou moins atténués par le souffle givrant de l’invocation de Ryu ou bien encore par le Suiton de ma salamandre. Lorsqu’elle vu que cela ne rimait à rien, elle se pointa vers nous. Une fois les pieds au sol, une espèce de tornade de feu aussi grande que le monstre vint percuter ce dernier.

Je me tournai et vu Ardanel essoufflé. Sa technique surpuissante avait eu beaucoup d’effet, la face avant de la chimère était carrément en train de brûler sous les flammes, elle ne l’avait pas vu venir. Nous n’attendîmes par pour enchainer, c’était le moment ou jamais. L’amphibien envoya une grosse boule d’eau en direction de la chose. A mi-chemin, elle fut radicalement transformée en glace par l’animal de Ryu. Cette dernière désormais solide alla percuter de plein fouet le visage de notre ennemie. Celle là aussi, il l’avait senti !

Nous continuâmes, néanmoins cette fois-ci vint s’ajouter le Raiton de Makaya. La chimère était en train de déguster pour la première fois. Mais nos espoirs fut vite brisés par le battement des ailes à toute vitesse de cette dernière qui eut pour effet d’éteindre le feu qui s’était propagé sur la moitié de son corps et en même temps de nous repousser quelques dizaines de mètres plus loin. Son corps fumait… mais il n’avait pratiquement rien. Certainement énervée, d’un énorme bond elle nous rejoint, écrasant au passage Kamashiro sous l’une de ses quatre pattes. Nous nous remîmes à courir.


« - AAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHH ! Kamashiro s’est fait tuer !!! (Makaya)

- Eh merde… et en plus, la chimère n’a rien !! (Ryu)

- Et on a failli tous y passer cette fois-ci… (Ardanel)

- Quelqu’un à un autre plan ? Maintenant notre petit stratagème ne va plus fonctionner bien longtemps… (Shimaru)

- Pas forcement… ça peut continuer à marcher… si seulement elle n’avait pas ses ailes. (Ardanel)

- On à déjà essayé de les détruire !! (Makaya)

- On peut toujours réessayer… peut-être qu’en les transformant en glace… et en les cassant après… couvrez moi ! (Ryu) »

Alors que nous occupions la chimère avec des boules d’eaux, des lances raiton et des katon, Ryu ainsi que son ours qui avait contourné la bête sauta sur cette dernière. A folle allure, l’invocation glaça l’une des ailes de Léviathan et d’un coup de poing bien placé, la fit exploser en plusieurs centaines de morceaux. Sous des cris de douleur, la chimère se mit à faire des bonds tel un taureau enragé. Au final, Iorek et Ryu tombèrent à la renverse et se prirent en pleine chute un méchant coup de queue de scorpion, ce qui les éjecta quelques centaines de mètres plus loin.

« - PLUS QUE TROIS ? QUI SERA LE PROCHAIN SUR LA LISTE ? (Makaya)

- Plus que trois ? Vous m’enterrez un peu trop vite… (Kamashiro)

- Kamashiro !? (Shimaru)

- On te croyait mort ! Comment… ? (Ardanel)

- Au moment précis ou Léviathan m’a piétiné, j’ai transformé la terre solide en boue, le choc à été absorbé. Ensuite, je vous ai rejoins par un chemin souterrain creusé par moi-même… (Kamashiro)

- Bon, on s’attaque à l’autre aile ? (Makaya)

- Ca n’est pas forcement nécessaire ! Je ne pense pas qu’elle arrive à faire grand-chose avec une seule aile. (Ardanel)

- D’ailleurs, j’ai une idée pour en finir. Makaya, j’ai besoin de toi… et aussi du collier ! (Kamashiro) »

Pendant que Léviathan faisait son cinéma, Kamashiro attrapa le collier et demanda à Makaya s’il pouvait attacher du fil au bout de sa lance, Jin’ro. Ce dernier accepta, et après les conseils du stratège, lança de toutes ses forces son arme rattachée à un fin fil jusqu’au torse du monstre, plantée. De suite après, Kamashiro saisi l’extrémité du fil et le rempli de Katon. Le feu se propagea tout le long pour finalement arriver sur la bête, qui dans une énorme déflagration fut tout bonnement enflammer de la tête aux pieds. La bête, enflammée, recula de plusieurs dizaines de mètres. Jin’ro retomba à terre, Makaya se précipita alors afin de la récupérer.

« - ENCULE !! QU’EST-CE QUE TU AS FAIT ? JIN’RO EST CALCINE !!! TOTALEMENT CALCINE !!!!!!!!!! (Makaya)

- Ahah ! (Shimaru)

- Ouais… mais au moins, on l’a eu! (Kamashiro)

- Je n’en serais pas si sur à votre place… (Ardanel)

- Hein ?! (Kamashiro)

- Regardez donc ! (Ardanel) »

Ardanel pointa la chimère du doigt. Effectivement, je voyais que quelque chose commençait à repousser à l’endroit ou se trouvait l’ancienne aile… quelque chose… oui, mais c’était son aile ! Son aile droite était en train de repousser !!! En quelques secondes donc, le monstre avait retrouvé une aile toute propre toute neuve. Toujours en train de bruler, il commença à décoller dans les airs et à gesticuler dans tous les sens, sûrement dans le but d’éteindre les flammes…. Malheur, tout ce cirque pour au final rien du tout…

« -NE ME DITES PAS QUE JIN’RO A ETE BRULEE POUR RIEN ? AAAAAAAAAHHHHHHHH SALETE DE MERDE DE CHIMERE A LA CON !!! (Makaya)

- De toutes évidences, cette chimère à une capacité de régénération hors norme… (Ardanel)

- Et un chakra à ne plus savoir quoi en faire ! (Kamashiro)

- Le feu est presque éteint… nous ferions mieux de continuer à fuir… encore une fois. (Shimaru)

- Et Ryu ? (Kamashiro)

- ET JIN’RO ? TU PENSES A MA LANCE HEIN ? ELLE QUI N’AVAIT RIEN DEMANDE… (Makaya) »

C’est donc ainsi que nous nous remîmes à courir. D’après Ardanel, le Kage ne devait plus se trouver bien loin de nous… c’était une question de minutes, apparemment. Mais… nous étions lessivés (mais pas moi, surtout ma salamandre), et Léviathan lui en colère pour de bon. Nous avions de plus en plus de mal à maintenir le rythme… finalement, nous tombèrent. A vrai dire… moi-même, je n’éprouvai même plus l’envie de continuer à courir inutilement, sachant pertinemment que cela ne menait à rien et que la seule issue possible pour nous était… la mort.

Alors que je pensai que tout était fichu, une lueur d’espoir me revint lorsque je vis la tête de dragon se faire violement percuter par un dragon boueux des plus puissants. Elle ne provenait pas de Kamashiro étant donné que ce dernier se trouvait à côté de moi. Je me tournai, et aperçu un Anbu au masque d’hippopotame, celui qui avait été rapporté les parchemins à Gensou. J'aidais Kamashiro à se relever, le groupe alla rejoindre cette homme qui ne faisait pas parti de l’unité du Kage que nous attentions depuis tout à l’heure.


« - Vous allez bien ? C’est la deuxième fois qu’on vous sauve, vous devriez faire attention… (Anbu)

- Allez dire ça à cette chimère… (Ardanel)

- Hm… ne vous inquiétez pas, je m’en charge ! (Anbu)

- Mais cette pute est imbattable !! (Makaya)

- Qui vous à dit que j’allais tenter de la combattre ? (Anbu) »

L’anbu nous fit signe de reculer quelque peu. De suite après, il s’avança vers le monstre. Commença alors un échange de coups. Léviathan envoya des boules de feu que l’homme contra à l’aide d’un mur de terre, il riposta de suite après avec un dragon boueux comme pour tout à l’heure. Il créa 5 clones qui allèrent combattre la bête, pendant que lui composai des signes. Une fois tous les clones anéantis, il eu terminé et invoqua… une sorte de parchemin géant, il faisait pratiquement sa taille. Il le posa sur son épaule droite et s’avança encore un peu.

Léviathan se rua sur lui d’un bond gigantesque, l’Anbu l’évita. A toute vitesse, ce dernier se propulsa sur le dos de la chimère à l’aide d’un pilier de terre surélevé. Une fois sur sa fourrure, il déroula le parchemin, l’opposa sur le dos du monstre, et… soudainement, il disparu. Le parchemin se referma et tomba à terre avec l’Anbu, qui lui se réceptionna. Le rouleau était en train de fumer… incroyable… ce ninjas avait réussi à emprisonner Léviathan dans un parchemin géant, et cela à l’aide d’un sceau semble-t-il puissant.


« - Et voilà… (Anbu)

- Ohh je rêve ! (Makaya)

- Déjà ?! (Ardanel)

- Vous êtes sûr que ça va tenir ? (Shimaru)

- Y’a pas de raison. Il s’agit de mon plus puissant fuinjutsu, j’ai réussi à enfermer un dragon rouge géant avec… ça devrait tenir ! (Anbu)

Tout le monde poussa un cri de soulagement… enfin ce fut de courte durée. Quelques secondes après, le parchemin se mit à bouger dans tous les sens… sans attendre que cela s’aggrave, l’homme s’approcha du rouleau et en colla d’autres petits dessus… sûrement dans le but de le consolider. Malheureusement, cela ne fut pas suffisant. Le sceau céda, le parchemin s’ouvrit libérant ainsi l’impitoyable Léviathan. Avant que le démon ne reprenne ses esprits, nous nous mimes de nouveau à fuir… encore et encore, mais cette fois-ci avec une nouvelle victime à nos côtés : L’Anbu hippopotame !! Mais une question me frappait tout de même l’esprit : qu’était-il advenu de Ryu et de sa monture ?
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:46

Ishima Akagi a écrit:
Léviathan ne fut pas aussi facile que ça à franchir mais au finale nous y étions parvenus indemne. Maintenant il s’agissait de rattraper une nouvelle fois Hasaki. Etant un assassin habitué à traquer sa cible et ayant une vitesse plus grande que le reste du groupe, je pris vite les devant. Je me chargerai de rattraper Hasaki pour le retarder le temps que les autres nous rattrapent. Sur mon passage je laissai quelques indices pour permettre aux autres de nous suivre mais cela ne dura pas longtemps. Hasaki n’avait pas prit autant d’avance que ça.
J’utilisai le déplacement furtif du loup pour m’approcher rapidement de lui et en silence mais apparemment, il avait sentit ma présence. Il sortit son sabre et lança un coup de taille que j’esquivai avec beaucoup de difficulté. Il trancha à nouveau et me rata de peu encore une fois. J’avais exécuté un rapide pas en arrière mais mon haut goûta à la lame comme auparavant. Je n’y prêta pas une grande attention et m’élançai sur lui pour passer sous sa garde et arriver derrière lui. Il me donna un grand coup de coude dans l’abdomen me faisant tomber en arrière. C’est à se moment là que je remarquai qu’il ne m’avait pas seulement découper les vêtements juste avant, se n’était heureusement qu’une blessure superficielle.
Je me relevai rapidement mais il frappa l’air avec son sabre et une puissante bourrasque m’emporta à quelques mètres en me laissant plusieurs coupures superficielles.
Hasaki fit un bond pour arriver jusqu’à moi avant que je me relève et leva son sabre pour l’abattre sur moi.
Je ne fus jamais aussi heureux de voir la lame de Tetsuya intercepter celle du capitaine du Zénith.
Notre opposant fit un bond en arrière en rangeant son sabre. Datenshi et Maes nous rejoignirent à se moment là


« Je vous préviendrez s’il utilise un jutsu » (Datenshi)

Tetsuya se mit en garde, Datenshi partit sur la droite et Maes partit sur la gauche alors que moi je fonçai droit sur Hasaki pour finalement sauter simplement par-dessus lui. On l’encercla ainsi d’une manière basique et simple.
Tetsuya s’avança en premier mais le Capitaine du Zénith para son coup et lui infligea un coup de pied l’obligeant à reculer. Datenshi s’élança à son tour mais son intervention fut bien veine face au sabre d’Hasaki, comme celle de Maes, mais la mienne fut la plus dévastatrice


« Fuuton attention ! » (Datenshi)

Hasaki fit frapper son sabre tout autour de lui et une rafale de vent nous envoya tous balader à plusieurs mètres sauf Maes qui avait user de son affinité Mokuton pour crée une sorte de bouclier de bois.
Hasaki le regarda d’un œil et d’un coup vif avec son sabre, trancha la protection en deux pour envoya valser Maes à sont tour. Je me relevai rapidement et commençai à exécuter plusieurs signes mais Datenshi m’arrêta


« Il est d’affinité Fuuton, ton Raiton sera inutile » (Datenshi)

Je le regardai puis reportai mon regard sur Hasaki qui c’était mit à chargeai. Tetsuya usa d’un jutsu qu’il lança droit sur le capitaine du Zénith, un Gogage no jutsu. Hasaki concentra son chakra d’affinité Fuuton dans sa lame et fit s’éparpiller les flammes de la boule de feu. J’envoyai un Dengeki no jutsu, mais le Zénithien concentra encore son chakra dans sa lame et frappa ma boule d’électricité qui se stoppa net. Il fonça ensuite sur Tetsuya et engagea un duel au sabre dans lequel il prit vite l’avantage. Je me précipitai sur lui et envoya un coup entre les deux omoplates mais mon poing rencontra la lame d’Hasaki. Il para ensuite un coup de Tetsuya et enchaîna ses parades contre nous deux. Cet homme était vraiment fort, nos attaques venaient de deux directions différentes mais il parvenait tout de même à les parer.
D’un pas vif je me plaçai derrière lui et cibla la 5ème vertèbre, mais je dus vite stopper mon coup. Hasaki avait présenter le tranchant de sa lame à mon poing après avoir repousser Tetsuya. Je m’éloignai à mon tour.
Deux Hasaki apparurent aux côtés du premier et effectuèrent plusieurs signes déclenchant ainsi un véritable cyclone. Chacun des membres de Tsukiyo s’accrocher au sol comme il le pouvait mais ont fut bien vite emporter par le souffle, moi en premier.
On se releva tous avec peine sauf Datenshi qui en réalité avait profité de la confusion de l’attaque pour s’enfuir dans le sol. Il surgit derrière Hasaki et se débarrassa des clones mais un serpent vint le mordre à la cheville et notre adversaire en profita pour l’envoyai voler plus loin. Tetsuya s’éleva dans les air et vint abattre sa lame sur celle d’Hasaki au dessus de sa tête. Maes et moi avions rejoins Datenshi et l’aider à se relever


« Saleté de serpent ! » (Datenshi)
« Sa va aller ? » (Moi)
« Ouai, tiens, tu en auras besoin » (Datenshi)

Datenshi me passa deux kunai et je parti immédiatement rejoindre la bataille. Tetsuya s’éloigna et je m’élançai dans une combinaison où je tournai sur moi-même où j’enchaînai les attaques avec les deux kunai. Je fit un pas rapide en arrière et laissa un tronc d’arbre pousser droit sur Hasaki qui le coupa directement en deux. Tetsuya revint à la charge et donna un coup vertical et horizontal avant de se reculer à nouveau pour me laisser la place. Je sautai au dessus de notre opposant et envoyai une série de coups au passage. Une fois le sol toucher je me reculai rapidement pour laisser Maes s’écraser lourdement près d’Hasaki le déséquilibrant légèrement se qui n’échappa pas à Tetsuya qui s’empressa de l’attaquer. Hasaki arriva tout de même à dévié la lame mais n’empêcha pas d’être toucher au bras gauche. Tetsuya fit un long saut en arrière. Même si on avait réussit à le blesser, nos effort ne devaient pas être relâcher. Je concentrai une grande quantité de chakra et invoquer ainsi l’armée d’Ebichu, le second niveau de mon parchemin d’invocation. La centaine de hamster arrivèrent comme une vague sur Hasaki mais celui-ci rangea son sabre pour le ressortir aussitôt en provoquant une puissante rafale de vent qui balaya mes invocations d’un seul et unique coup

« … Ha oui quand même … » (Moi)

Hasaki fit une invocation à sont tour et se fut quatre serpent de moyenne taille qui furent éruption. Je ne m’y connaissait pas en serpent mais se que je pouvait dire c’est qu’ils n’avaient pas l’air commode

« Je n’ai pas envie de perdre du temps, je vous laisse en compagnie de mes compagnons » (Hasaki)

Il s’en alla et ses serpents avancèrent chacun vers l’un d’entre nous.
Je rangeai les deux kunai que m’avait filer Datenshi et m’engagea dans une série d’esquive. Malheureusement pour moi, la peau du reptile était trop épaisse pour mes attaques. Datenshi sembler aussi embêter que moi tout comme Maes. Le serpent de Tetsuya, lui, se contorsionner dans tout les sens pour esquiver les coups de sabre. Ça aller s’annoncer très long.
Datenshi usa d’un Hakke Tenohira pour propulser sa bestiole contre celle de Tetsuya et Maes en fit autant avec un tronc d’arbre. Quand à moi j’avais conduit la langue fourchu jusqu’aux autres serpent à l’aide d’un genjutsu.
Datenshi sortit une bouteille d’alcool de feu et fit signe à Tetsuya juste avant de la lancer sur le tas de serpent. Tetsuya lança une boule de feu qui fit exploser la bouteille se qui provoqua une explosion plutôt impressionnante. Les cœurs des monstres ne battaient plus mais aucun de nous ne fit mine de s’en réjouir. Tous déplorer la perte d’une première bouteille d’alcool de feu alors que le combat venait de débuter.
Hasaki ayant sentit la disparition de ses créatures, nous avait gentiment attendus mais je pouvais lire dans son regard qu’il voulait en finir


« Nous allons finir ça rapidement » (Hasaki)

Il se mit à courir dans notre direction. Tetsuya fit de même et courut vers lui mais le capitaine du Zénith dévia son coup puis le blessa légèrement à l’épaule ainsi qu’à la cuisse. Il fonça droit sur Datenshi et s’arrêta juste devant lui pour l’envoyer voler vers d’autres cieux à l’aide d’un jutsu. Il courut ensuite vers moi mais un mur de bois s’éleva pour le stopper. Malheureusement la barricade ne fit pas long feu et Hasaki planta sa lame profondément dans mon abdomen.
Je m’étais heureusement substitué et arrivai derrière lui mais il tendit son bras vers moi et trois serpent sortir de sa manche pour m’arrivai dessus. Je descendit sur mes jambes en me décalant également sur le côté et laissa les serpents passer pas loin de moi. Deux des serpents sortir entièrement de la manche et s’éloignèrent du combat pendant que le troisième fit office de fouet.
Hasaki attrapa la jambe de Maes, avec le serpent, le fit tomber pour ensuite le surélever et l’abattre contre le sol.
Datenshi exécuta plusieurs signes mais avant de finir, posa un genoux à terre en laissant paraître une grimace de douleur sur son visage


« Je vois que mon poison commence à faire effet » (Hasaki)
« Poison ? Manquer plus que ça putain » (Moi)

Datenshi sortit une seringue de sa poche, contre toute attente, et se la planta dans la cuisse

« Qu’est ce que c’est ? » (Maes)
« Un antidote que m’a passer Ardanel, il agit contre le poison des serpents et comme Hasaki peut en invoquer, il m’en à passer pour parer à un empoisonnement, il nous en reste trois » (Datenshi)
« Combien de temps durent l’antidote ? » (Tetsuya)
« Le mien ne fait déjà plus effet, nous ne pouvons nous faire empoisonner que trois fois encore, après c’est finit » (Datenshi)
« Bon ben on va faire en sorte d’éviter » (Moi)

Le Jounin de Chikara se releva et celui de Gensou avança droit sur Hasaki. Celui-ci lui lança plusieurs Serpent mais Tetsuya les trancha aisément. Il arriva sur le capitaine du Zénith et abattit sa lame sur lui. Il disparut dans un nuage de fumée laissant place un l’un des deux serpents qu’il avait fait sortir de ses manches plus tôt. Tetsuya le sépara en deux parties sans faire d’histoire et se tourna vers Hasaki qui avait atterri plus loin.
Je fonçai droit sur lui et au dernier moment, usai du déplacement furtif du loup pour exécutai un long pas en diagonale puis lança mon Kaminari no jutsu sur son flanc mais il trancha net l’attaque en insufflant du chakra Fuuton dans son arme.
Trois Datenshi foncèrent sur le capitaine du Zénith mais se firent facilement éliminer. Hasaki fit un bond pour esquiver une attaque Katon de Datenshi mais Maes lui attrapa les bras et les jambes avec des racines. Hasaki les trancha avec sa lame mais une autre attaque Katon, de Tetsuya cette fois, le frappa de plein fouet.
À peine l’attaque avait-elle toucher Hasaki qu’un souffle virevolta tout autour de lui et fit s’estomper le feu.
Une fois qu’il eut remit un pied sur terre, je vint sur lui et enchaîna les coups avec mes kunai mais mon habilité avec ces armes laisser à désirer. Il n’eut aucune peine à parer mes coups malgré leur rapidité.
D’un coup de pied frontal, il m’envoya valser. J’évitai de m’écrouler au sol en me rétablissant sur une main et me remit en garde.
Aucun du groupe n’arrivait à franchir sa garde de manière significative. C’était rageant.
Hasaki rengaina son arme et effectua plusieurs signes pour faire apparaître dans plusieurs nuages de fumée, une multitude de serpent de toute sortes et toutes tailles


« Tetsuya, Ishima, On va s’occuper des serpent avec Maes ! » (Datenshi)

Sans même répondre je me mit à suivre Tetsuya qui déjà se faufiler entre les multiples serpent qui joncher notre route. Hasaki et Tetsuya rentrèrent dans un duel au sabre mais notre adversaire prit rapidement l’avantage et repoussa notre bretteur.
De suite après, sans le laisser souffler, j’attaquai à mon tour avec mes deux Kunai mais je suivis le même destin que Tetsuya.
Le Jounin de Gensou repartit à l’assaut mais il n’eut même pas le temps de porter un coup qu’il rencontra le pied d’Hasaki. Comme c’était mon tour d’action, je fonçai droit sur Hasaki mais il me piqua se tour et envoya un coup de sabre fulgurant au niveau du visage qui me fit hurler de douleur qui se changea vite en cri de rage


« PUTAIN D’ENFOIRÉ JE VAIS TE CREVER TA SALE GUEULE DE MERDE RAAAAAAAH !!!! » (Moi)

Je retirai ma main de mon visage laissant ainsi voir mon œil droit meurtrit. Ma vision de se côté avait plonger dans l’abysse me laissant comprendre la gravité de la blessure, c’est se qui déclencha ma rage.
Sans réfléchir d’avantage, je fonçai droit sur le capitaine du Zénith et lui lança mon poing, booster au Raiton, au visage mais il para le coup avec sa lame (se qui ne l’empêcha pas de reculer sur plusieurs mètres). Je pivotai sur moi avec une vitesse fulgurante et envoya mon pied droit dans l’abdomen d’Hasaki qui se permuta avec son serpent. Sans perdre de temps je le liquida avec un kunai et chargea à nouveau se Zénithien de malheur. Il se décala rapidement sur le côté me laissant ainsi frapper dans le vide et partir en avant. Je me remis rapidement dans l’axe pour attaquer à nouveau mais le capitaine du Zénith prit l’initiative cette fois et attaqua. Malgré ma rage il me blessa simultanément aux deux épaules. Je lançai ma main vers son cou et lui balança une puissante décharge mais encore une fois il se substitua à un serpent


« ARRÊTE DE FUIR SALE LÂCHE ET VIENS TE BATTRE FACE A FACE QUE JE TE RÈGLE TON COMPTE ENFOIRÉ !!! » (Moi)

Je sentit la présence d’Hasaki derrière moi et me baissa promptement le laissant brasser l’air. Je lui envoyai un rapide coup de pied dans l’abdomen pour l’expédier dans les air et me propulsa au dessus de lui pour le réexpédier vers le sol. Je le poursuivit à nouveau et l’explosai d’un coup de genoux au niveau du plexus en même temps qu’il touchait le sol, mais encore une fois il se substitua à un serpent. Mes points se serrèrent et je me mis à nouveau à hurler de rage mais cette fois sans m’en rendre compte, laissa échapper du chakra.
Datenshi fonça droit sur moi et me plaqua au sol


« ISHI ÉCOUTE MOI ! Tu as perdu t’as capacité de jugement en t’énervant et Hasaki en profite pour te fatiguer autant qu’il le peut, tu ne le battra jamais ainsi ! Reprends toi ! » (Datenshi)

Je me débattais un bon moment mais le Jounin ayant plus de force que moi, je finis par me calmer.
Plus loin, Tetsuya avait profiter de ma fureur comme diversion et avait attaquer Hasaki avec une sorte de Tanto noir et avec, avait réussit à blesser son adversaire au thorax, bien que se ne fut qu’une blessure superficielle. Hasaki se recula en restant en garde et observa l’arme de son opposant


« Une garde de Katana, une lame noir de Tanto … je vois … » (Hasaki)

J’avais complètement oublier l’arme que Datenshi avait ramassé et donner à Tetsuya après qu’on est battu Shokujin. Un serpent sortit de la manche d’Hasaki et répandit quelque chose sur la lame de celui-ci, du Venin
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 11/5/2010, 00:47

Tetsuya Nomura a écrit:Du venin venait d'être répandu sur le sabre de Hasaki tandis que je venais de réussir a blesser le capitaine du Zenith grâce à l'arme que m'avait donné Datenshi... Le Katana invisible... Toutefois, je ne me sentais pas a l'aise avec cette arme! Ce n'étais pas a cause du fait que la lame était en partie invisible mais parce que je sentais qu'il manquait quelque chose a ce sabre...

Hasaki me regarda alors et fonça sur moi, tentant de me toucher avec son sabre empoisonné... Je dus utiliser les deux katanas en même temps afin de repousser tous ses assauts sans me faire empoisonner... Datenshi, Ishima et Maes voulurent venir combattre Hasaki avec moi mais je les en dissuada. Ils ne pourraient pas esquiver tous les coups d'un sabreur de ce niveau sans maîtriser le sabre...

Comme réponse à ce que je venais de leur dire, Hasaki me repoussa avec une force incroyable et fonça vers eux... J'eus juste le temps de m'interposer et de contenir son attaque avant qu'il n'atteigne les autres... Toutefois, Hasaki se transforma alors en serpent... Une substitution!

J'eus a peine le temps de trancher rapidement ce serpent et de me retourner pour voir Maes se faire toucher au bras par le katana empoisonné... Puis il s'écroula quelques secondes plus tard...


"Et d'un!" (Hasaki)

"Salaud! Qu'est-ce que tu as fait a Maes?" (Ishima)

"Ne t'inquiètes pas... Il n'est que paralysé... Je le tuerais une fois le combat terminé..." (Hasaki)

Garder mon calme... Je devais garder mon calme ou je libérerais Katon... Or il ne me restait plus que lui et Fûton... Je commençai a sentir mes yeux me brûler et mes mains chauffer... Je devait rester calme...

"Tetsu... On a besoin de toi..." (Datenshi)

Cette phrase de Datenshi me remis les idées en place, et je réussi a me calmer... Mes mains redevinrent normales et mes yeux aussi... Au lieu de m'enflammer comme j'ai failli le faire, je rangeai le Tantô/Katana et gardai "Gatsu Wa Dai Mi" avant de me bander les yeux du foulard de Sangura...

"Il fout quoi?" (Ishima)

"Regarde..." (Datenshi)

Je ne voyais plus rien, comme d'habitude lorsque j'utilisai cette technique... J'entendis des signes, puis je senti une odeur de reptile vers l'endroit ou se trouvait auparavent mes amis... Hasaki avait invoqué des serpents pour s'occuper d'eux pendant notre combat apparemment...

Je ressenti alors un courant d'air sur ma droite... Je plaçai instinctivement mon sabre a cet endroit, et il rencontra le sabre d'Hasaki... Nous commençâmes alors un échange de coups qui semblait équilibré, mais quelque chose clochait... Il était réputé pour sa maîtrise du sabre, comment pouvais-je rivaliser avec lui? Comment cela était-il possible que j'arrive a lui tenir tête? Même si j'avais acquis un niveau plus qu'honorable, je ne pouvais espérer rivaliser avec lui, même grâce au Moojin-dô... Notre but était de le retenir, mais je ne pensais pas pouvoir autant rivaliser avec lui...

Au bout d'un violent échange de plusieurs minutes, Hasaki prît ses distances par rapport a moi et ne bougea plus... En tout cas, je ne ressentais plus de fluctuations dans l'air...


"Regarde moi, sabreur..." (Hasaki)

Etonné de sa requête, je m'exécutai et retirai mon bandeau... Je vis immédiatement Ishima et Datenshi en prise avec des serpents et Hasaki qui me fixai...

"Tu es bon... Mais je suis le meilleur... Depuis mon combat contre Yohken Asakura, mon ancien maître, personne ne m'avait forcé a utiliser cette technique... Uraeus est un magnifique sabre ayant une puissante âme... Observe sa puissance!" (Hasaki)

Je vis alors Hasaki se concentrer sur son sabre, et je sentais quelque chose fluctuer... une aura se dessinai autour de lui... Ce n'était pas du Chakra mais autre chose... Je ne compris que lorsque cette aura pris forme autour d'Hasaki! C'était une sorte de serpent entourant tout son corps et son bras droit, la gueule grande ouverte la ou était le sabre était tenu...

C'était l'âme de son sabre... il venait d'utiliser cette technique qu'Urah m'avait apprise... Ishiki no Katana... La transe...

Je tentais alors d'atteindre aussi cet état, mais sans succès... L'aura entourant Hasaki me pétrifiait de par sa forme et sa puissance... Je ne pouvais me focaliser calmement sur "Gatsu Wa Dai Mi"... Je me contentais alors d'utiliser une technique ninjutsu sur Hasaki afin de tester ses nouvelles capacités... Je lançai sur lui quelques "Ha no Kyuu" très rapidement, mais il les trancha sans sourciller... Il avait encore gagné en vitesse et en précision... Il était quasiment imbattable... Mais au moins, cette technique avait eu pour effet de faire s'évaporer tout le poison sur ses lames... Je devais pouvoir tenir le plus longtemps possible...

Tandis que je tentai de remettre le bandeau sur mes yeux, Hasaki fonça sur moi et m'arracha le bandeau, le découpant en fines tranches...


"Tu ne veux plus voir pour combattre... Mais la vie elle même est un combat!" (Hasaki)

A ces paroles, il me coupait avec une vitesse incroyable au visage... Je fermai les yeux de douleur et tombai à la renverse, tout en serrant mon visage de mes mains... Je ne pus dire ou j'étais blessé, mais la douleur était atroce... Lorsque la douleur se calma, je relâchait mon visage et ouvrit les yeux, mais le pénombre demeura...

"Tu es maintenant aveugle... Tu n'auras plus besoin de ce bandeau! Relève toi, et affronte moi!" (Hasaki)

Tentant de ne pas succomber à la colère, j'empoignais "Gatsu Wa Dai Mi" et me mis en garde... Je ressentais mon environnement encore plus vivement que lorsque j'utilisai le bandeau... Je remarquai alors que je pouvais aussi ressentir l'âme du katana d'Hasaki... En effet, c'est comme si je le voyais, mais sans réellement le voir... Cette sensation étrange était indescriptible...

C'est alors que de mon sabre se dégagea une tendre chaleur... Je sentis son âme m'envahir et me parler... J'avais atteint le Ishiki no Katana! Une sorte de paix intérieur m'enveloppai alors, et je ressentais la forme de l'âme de mon katana... C'était une belle jeune femme, habillée de draps blancs flottant autour de son corps... C'était la lune! La magnifique pleine lune...

Je fis face alors à l'endroit ou se trouvait Hasaki, entouré de l'âme de son katana, et me mis en garde... C'est alors que je sentis deux présences derrière moi... Datenshi et Ishima avaient vaincu les serpents et avaient ramenés Maes en retrait...

avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum