Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:50

Takeshi Masumane a écrit:Yozo - Merci…
Ce mot résonne en moi comme une délivrance. J’abaisse ma lame que je tiens contre sa gorge, et la fais disparaître.
Il se retourne vers moi, et, d’un geste fraternel, nous nous étreignons.
Le public semble troublé par un tel revirement de situation, de même que Miiyu.

Takeshi - Finissons ce combat, d’accord ? Montrons-leur les combattants d’exception que nous sommes !
Yozo - Et ensuite, on ira dans un bar pour se rappeler le bon vieux temps…
Miiyu se rapproche de nous.
Miiyu - Et alors les jeunes ! C’est quoi, cette histoire ? Je suis venue arbitrer un combat, pas un goûter entre amis.
Takeshi - Aucun souci, mademoiselle ! On reprend de suite !
Miiyu - Parfait ! J’aime mieux ça.
Elle s’éloigne de nouveau de nous, tandis que Kyuudan et moi-même nous remettons en posture de combat.
*Kyuu semble plutôt sur la défensive, je dois en profiter !*

J’entame une course rapide vers lui, me retrouvant en deux secondes prêt à frapper. Il a l’air étonné, mais pare néanmoins mon coup de poing, dirigé vers sa tête.
J’enchaîne en envoyant ma jambe droite frapper son genou, puis je redirige ma frappe vers son visage, le touchant des orteils, dans la mâchoire.
Je me recule un peu, pour reprendre de l’élan, et envoie cette fois ma jambe gauche, en direction de ses cotes.
D’un joli réflexe, il m’attrape par la cheville, et la fait pivoter. Je me retrouve projeté face contre terre.
Je prends alors appui sur mes mains, et pivote pour lui placer un coup du talon droit dans le visage. Pour éviter cette attaque, il recule de quelques pas, mais je reviens vite à la charge.
Je lui présente mon poing droit, qu’il pare du bras, me déséquilibrant. Je tourne une nouvelle fois sur moi-même, afin de frapper du dos du poing gauche. Je touche son épaule, puis attrape de la même main sa nuque, et lève mon genou. En tirant un grand coup derrière sa tête, je le fais se prendre en pleine face mon attaque.
Après avoir essuyé cet assaut, il se recule d’un pas, arme son bras, et d’un geste ample, fait passer sa masse de foudre quelques centimètres devant moi.

Takeshi - Yuugiri !
Je me télétransporte une trentaine de mètres plus loin.
*Merde, j’ai pas géré ! Ch’uis trop loin !*
Comme s’il avait lu dans mes pensées, Kyuudan frappe au sol avec sa masse, créant ainsi un nuage de poussière le dissimulant.
Je l’entends prononcer des mots, mais ne les comprends pas.

*Sûrement un jutsu…*
Alors que la fumée ne s’est toujours pas dissipée, un petit sifflement retenti, et une lueur bleutée s’allume à l’intérieur.
Takeshi - Invocation Kanazuchi !
Je plante l’énorme lame dans le sol, et sans la lâcher pour autant, me place juste derrière, à couvert. Le sifflement se transforme en bourdonnement, et une flèche de foudre vient percuter mon épée.
Le choc qui en résulte provoque un petit nuage de fumée, m’enveloppant d’un drap de poussière.
Kyuudan, quant à lui, n’est plus dissimulé. Mais il n’est plus seul non plus. Deux clones se tiennent à ses cotés. Et les trois Kyuudan ont en main leur arc bandé, une flèche de foudre prête à être décochée.

Je cours vers mes trois adversaires, en hurlant. Chacun leur tour, ils m’envoient une flèche qui fuse en vrombissant, laissant à un autre le temps de recharger.
Et à chaque fois, je suis obligé de ralentir pour parer avec mon arme, projetant ainsi les pointes chargées en Raiton à travers toute l’arène.
De nombreuses explosions ont donc lieu, couvrant presque le vacarme des spectateurs, exultant de voir tant d’effets pyrotechniques.
Une fois à environ cinq mètres de mes opposants factices, je lance sur eux la lourde lame à double tranchant, ne la retenant que grâce à la chaîne. Elle atterri juste entre deux Kyuudan, mais alors que je veux tirer sur la chaîne pour récupérer mon arme, un clone se jette dessus, et l’attrape fermement, la bloquant au sol.
J’ai beau tirer de toutes mes forces, rien, surtout que la lame est profondément enfoncée dans la terre.
Le second clone se met en mouvement, laissant l’original inactif, un peu en retrait. Le clone en question entame une course d’équilibriste sur la chaîne reliant mon arme à mon poignet. Lorsque qu’il arrive à environ trois mètres, je fais disparaître Kanazuchi, le faisant alors tomber au sol, privé de support.
Dans la continuité du geste, je fais appel à Takekaze, et le tranche en deux, alors que celui-ci tente de se relever.

Takeshi - Tu pense m’avoir comme ça ? Allez, Kyuu, viens ! En souvenir du bon vieux temps !
Il ne bougent pas d’un pouce, et je commence à m’impatienter.
Takeshi - Tu l’auras voulu ! Libération !

Mon arme de tir s’enroule une fois de plus autour de mon bras gauche. Je lève ce bras, pointant la bouche de tir vers le second clone. Mais le chargeur enclenché à ce moment ne me convient pas. Je fouille donc dans ma sacoche et en sors un chargeur similaire en tout point, que je mets à la place du précédent.
*Tu va être surpris, Kyuu… Voici ce que j’ai préparé tout hier !*
Takeshi - Prends ça !

J’ouvre le feu, mais n’envoie que trois aiguilles, toutes dirigées vers le clone. Il en évite une, la deuxième se plante devant lui, et la troisième l’atteint au bras, s’enfonçant profondément, juste en dessous de l’épaule.
Il ne réagit pas vraiment, jusqu’à ce qu’il entende une explosion retentir derrière lui. Il se retourne, mais ne semble pas comprendre à quoi elle est due. Puis il pose son regard sur l’aiguille fichée dans le sol, à ses pieds. D’un bond, il se replie, évitant de peu la déflagration. Puis vient le tour du troisième projectile de sauter.
Le clone d’ombre est emporté dans l’explosion, la détonation retentissant dans toute l’arène.
Les gradins vibrent tant le public est absorbé par le combat, sursautant et hurlant à chacune de nos actions.
Je tends le bras vers Kyuudan, et fais feu à nouveau. Il saute pour esquiver mon tir, l’aiguille enroulée dans un parchemin explosif créant un autre cratère, à l’endroit même de l’impact.
Grâce à mon jutsu Fuuton héréditaire, je me retrouve derrière ma cible, dans les airs. Il pivote pour me présenter sa lame de foudre, mais je passe sa garde d’un coup d’estoc.
Volontairement, il laisse filer l’attaque vers son cœur, la lame le traversant de part en part.
Puis il disparaît dans un nuage de fumée.

*Un autre clone ? Enfoiré !*
Je retombe par terre, puis cours me réfugier derrière un rocher pour mieux réfléchir.

*Bordel... Il s'est cloné en trois fois dans la fumée, et il a filé... Mais où ? Il a du se planquer ou se tranfor...*
Je pousse sur mes jambes, et me jette au sol, alors que Kyuudan, perdant sa forme de rocher, abat sa masse de foudre sur moi.
Malgré que j'ai de justesse évité sa première attaque, il revient à la charge.

Takeshi - Dissipation !
L'arme entourant mon bras gauche me gène au combat à l'épée, je la fais donc disparaitre. Me reste en main Takekaze, alors que Kyuudan transforme son marteau en épée de foudre.
Je charge mon sabre en Fuuton, et un terrible duel s'engage, mêlant les deux éléments.
Mais bien vite, même à niveau égal, le Fuuton prend l'avantage sur le Raiton. Mais le duel ne peut pas s'arrêter maintenant. Le public exulte face à cette démonstration.

*Si mon Fuuton gagne, je vais passer en Raiton !*
Ma lame perd sa teinte blanche.
Takeshi - Akaden !
Je libère une bonne dose de chakra pourpre dans ma main droite, et ce chakra prend la forme de petits éclairs rouges, entourant peu à peu la lame.
Ma lame, parcourue d'éclairs pourpres, face à celle de Kyuudan, faite de foudre d'un bleu pâle.

Yozo - Je t'attends !
Takeshi - Dis plutôt que tu as peur de moi... Ça va chier !
Nous reprenons alors notre course, l'un vers l'autre, sous les hurlements du public, visiblement emballé par la tournure des évènements.

Les deux lames se heurtent d'un un bruit digne d'un coup de tonnerre.
Et bien d'autres s'ensuivent, l'arène étant alors emplie de bruits assourdissants.
Je passe sous sa garde, et vise son buste, mais il saute au-dessus de moi pour esquiver. Puis il taille l'air en tout sens pour me forcer à reculer, jusqu'à ce que je pare sa lame, le déséquilibrant.

*C'est pratiquement fini, il est temps d'y aller à fond...*
En effet, Miiyu commence à regarder sa montre de plus en plus souvent, prête à annoncer que le match est terminé.
Je décide de d'utiliser toutes mes forces pour finir ce combat. Kyuudan semble bien décider à faire la même chose.
Les coups deviennent alors plus lourds, plus précis, plus rapides. La lame s'entrechoquent dans une tempête d'éclairs rouges ou bleus.
Après un échange bref mais intense, nous nous repoussons mutuellement. D'un bond, nous nous retrouvons chacun à douze mètres l'un de l'autre.
D'un regard en coin, j'aperçois Miiyu qui se prépare à lever son bras, signe de la fin du temps imparti.

*Il est temps...*
Je pousse un hurlement barbare, à peine audible dans le vacarme incessant de l'arène, puis me jette en avant, vers mon adversaire.
Kyuudan fait de même, et la distance entre nous se réduit en moins de trois secondes.
Nous abattons nos sabres de concert, ces derniers se frappant dans une véritable explosion, envoyant d'innombrables éclairs frapper les murs de l'arène.
Puis Miiyu lève le bras, c'est fini.

Alors que la poussière soulevée par le dernier choc retombe à peine, nous avons déjà tous deux faits disparaitre nos armes, et nous nous serrons l'un contre l'autre dans une accolade virile.

Yozo - Ça faisait longtemps, mon vieil ami...
Takeshi - Ça faisait longtemps, mon frère...
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:50

Yassin a écrit: Waouh… J’avais réussi à être qualifié… J’étais assez étonné d’en être arrivé jusque là, à ce stade du tournoi, réunissant les meilleurs Genins des trois villages. Moi qui venais à peine de sortir de l’académie, les juges m’avaient choisis. Un mélange intense de joie et de satisfaction m’emplissait. Dans quelques minutes, j’allais rentrer pour la troisième fois dans l’Arène de Chikara, et je pouvais même entendre l’ambiance de flamme qui régnait des spectateurs, leurs impatiences et leurs hâtes à voir le prochain combat auquel j’en faisais parti…


Je marchais en direction de l’entrée en pensant à mon futur adversaire se prénommant Akkurenaï… Je ne savais rien sur elle étant donné que j’avais passé le plus clair de mon temps à l’infirmerie, manquant par la même occasion les combats et d’éventuelles informations vitales pour mes futurs combats… Erf, j’avais fait une grosse bourde. Enfin, de toute façon, même si c’est une « personne de sexe féminin », je ne vais pas me priver vu que je connais l’ampleur de l’horreur dont est capable une femme… Pour preuve, le sadisme de ma Senseï, Miiyu… Elle m’avait obligée de porter de nouveaux poids tout neuf pour cause que j’avais explosé les anciennes par nécessité lors de mon ancien combat. Ils faisaient 15 kilos répartis sur mes avant-bras et mes jambes. Et mes mouvements en étaient affectés bien que mon corps commençait à s’y habituer.


Je dépassai l’entrée de l’Arène, laissant voir mon prochain opposant, une fille de taille moyenne, sûrement du même âge que moi, ayant des cheveux rouges étincelants… Tiens, tiens, ça fait la troisième personne que je rencontre qui possède des cheveux rouges étincelants, Miiyu en a aussi, ainsi que Hyûma… Sûrement une nouvelle coiffure top tendance, la nouvelle mode pour ce printemps. J’observais les alentours et j’apercevais les nombreux dégâts causés par les précédents combats. Quelques fissures apparentes sur les murs bombés, ainsi que sur le sol. Le juge s’avança, c’était le même qui était présent à mon ancien combat… On dirait que l’organisation du tournoi manque terriblement de main d’œuvre.

Juge – Bonjour, je suis le juge Izyroth. Bien, les deux participants sont présents. A ce stade du tournoi, je suppose que vous connaissez les règles, bonne chance. Sur ce, que le combat Akkurenaï VS Yassin commence !!!

Yassin – Merci !

Le juge disparu dans un nuage de fumée, disparaissant du terrain de combat à ciel ouvert.

Akkurenaï – Mais dit donc, tu n’as pas l’air d’être très fort, vu ton corps de poltron… Hum, ça va être un combat assez facile.

Yassin – Euh… Merci pour le compliment mais saches, bien que j’en ai l’air, je ne suis pas un poltron loin de là, et je comptes bien te le prouver… Et ne vends pas la peau de l’ours avant de le tuer tout en faisant un sourire ironique.


Comme réponse, Akkurenaï me fonça dessus, dégainant son sabre, et par la même occasion, me provoquant une petite peur en voyant la lame si bien aiguisée… Ca va pas être du gâteau. Pour parade, je sortis un kunaï quelconque, le tenant fermement dans ma main droite. Les difficultés commençaient à se présenter. En effet, étant donné que la lame de son sabre était longue, très longue comparé à mon kunaï… Ce qui provoquait des rapports de force inégalés, et elle avait l’avantage sur moi, s’autorisant même à afficher un sourire victorieux… Il fallait que je trouve une solution à ce problème épineux, sinon le tournoi serait bel et bien terminé pour moi…


Tout en souriant, elle multipliait ses coups et je ne faisais qu’essayer de parer donc de subir. J’avais repéré un défaut, elle sous-estimait ses adversaires… Intéressant. Le combat s’enchaînait et je me trouvais au beau milieu de l’Arène, sur le sol chaud, sec, aride et sableux provoqué par le soleil brûlant de Chikara. Soudain, elle enfonça ma parade et je ne pus esquiver totalement, une légère égratignure apparut sur mon bras gauche.

Akkurenaï – Je vais gagner ce combat, tu es beaucoup trop faible pour pouvoir me battre…

Yassin – Tu es beaucoup trop sûr de toi-même, et cela va causer ta défaite…

Akkurenaï – Je ne dis simplement que la réalité…


Je concentrais mon chakra, puis faisait une esquive latérale pour créer une distance entre elle et moi… Je me trouvais dans une situation qui ne m’était pas favorable, elle était bien meilleure au combat au corps à corps vu l’arme qu’elle portait. Je pris quelques kunaïs avec lesquels j’attachais des fils très fins, invisibles à l’oeil nu et relié à mes poignets. Avec un peu de chance, elle ne verrait rien.


Je les lançai subitement sur Akkurenaï, mais elle les déviait avec facilité grâce à son maudit sabre… Et elle courait vers moi, m’obligeant de combattre au corps à corps. J’esquivais ses coups tant bien que mal… Je devais m’éloigner. Brusquement, je sautais en l’air, puis je fis un mouvement de mon poignet pour contrôler le kunaï en direction de son angle mort… Elle était totalement concentrée sur moi, le regard posé sur son opposant, et ne se fiait pas du terrible projectile qui allait sans soute la blesser gravement…

Tout d’un coup, Akku, par réflexe, se baissa, sentant que quelque chose se dirigeait vers elle… Mais au moins, son épaule gauche était sérieusement entaillée. Enfin, j’avais un avantage sur elle et le combat tournait à mon avantage.

Akkurenaï – AIIIIE, mais comment m’as-tu fait ça ? De toute façon, tu n’es qu’un poltron !!

Yassin – Tu t’es trop sur estim…

Akkurenaï – Epargne-moi le blabla s’il te plaît, même avec une épaule blessée, je peux te battre FACILEMENT !!!


Voyant la colère et la rage débordante provoquée par l’entaille, je décidai de ne pas lui répondre, en tout cas, un vrai caractère… J’observais Akkurenaï qui avait beaucoup plus de mal à manier son sabre… Le combat tournait en ma faveur pour une fois. Je commençais à multiplier mes coups et les rendre plus puissants grâce au chakra. Mon adversaire semblait éprouver des difficultés à garder le rythme.

Soudain, elle préféra s’éloigner et aller vers la forêt…Sûrement pour qu’elle mette fin au combat au corps à corps puisqu’elle était désavantagée… Bon sang, elle préparait quelque chose. Je me ruai vers la forêt sombre, et j’apercevais Akku devant moi, s’enfuyant à toute vitesse et s’enfonçant dans la forêt peu à peu, laissant une obscurité oppressante. Quelques faisceaux de lumière sortaient des feuillages. Je déteste cette forêt. J’essayais de la rattraper mais en vain et lui lancer des projectiles ne me serait d’aucune utilité avec cette végétation. Subitement, elle disparut en un nuage de fumée. Quoi ! Erf, c’était sans doute un clone, je m’étais fait avoir. De plus, j’étais au beau milieu de cette « jungle » .Une voix, celle de la jeune femme, criait au loin :

Akkurenaï criant– On dirait bien que tu es trop naïf vu que tu t’es fait avoir par mon clone, et je te souhaite bonne chance pour la suite car j’ai gagné le combat !![/i]

Yassin criant – Pourquoi en es-tu aussi sûr ?

Akkurenaï criant– Tu vas le deviner bien assez tôt…


J’étais dans l’incompréhension totale. Pourquoi m’attirer dans la forêt ? Je regardais autour de moi et je vis le stratagème… MERDE !!! Il y’avait au moins une dizaine de parchemins explosifs accrochés sur les arbres… Soudain, les explosions retentirent, et les troncs d’arbres, branches, feuillages, s’écrasant sur moi, s’affaissant à toute vitesse, j’étais piégé, j’étais paralysé par la peur,moi, un shinobi, tout tombait sur moi pour m’étouffer, m’immobiliser, me tuer. J’allais finir enseveli sous ces arbres qui s’affalaient sur le sol… Malheureusement, le combat était terminé pour moi….Tout ça pour rien…Tout ses efforts pour en arriver là… NON, JAMAIS !!
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:50

Akkurenai a écrit:Post d'Akkurenaï


Bon il m’a quand même un peu amochée. Il faut que je soie de plus en plus prudente. Rappelle toi ce que Jydd’ m’a dit avant de commencer à me prendre supérieure à ton adversaire : « ne sous-estimes jamais ton rival, même si sa puissance n’est pas supérieure à la tienne, trop de confiance tue la confiance et tu en feras les frais. Tu commettras des fautes inhabituelles à cause de ton excès, et tu verras bien vite que ton adversaire est largement de taille dans de telles conditions.

Akku toucha son épaule en passant la paume des ses mains sur le devant de son entaille. Meurtrie par le coup surprenant de Yassin, elle ne s’attendait pas à une telle réaction de la part de son adversaire du jour. Elle profita du moment d’égarement de Yassin pour panser rapidement sa blessure. Elle dévissa le pommeau de son Katana qui laissa apparaître un onguent pour les blessures causées par les armes blanches. Après avoir étalé rapidement la pommade sur son échancrure, Akku se posa et prit le temps d’analyser la situation.

Maintenant, il croit que je le sous-estime. Il doit être énervé et il va commettre des fautes de son côté. Ne t’inquiète pas Jydd’, je ne serais pas encore de retour cette fois-ci. Je ne peux pas abandonner, je dois affronter ces puissants Génins des villages pour sauver mon frère ! Impossible d’abandonner ! Je montrerai à tous mes capacités et je me surpasserai. J’apprends à leur contact, j’invente. Si je ne vais pas en finale, ce sera pour moi un terrible échec. Je dois le sauver…

Akku sera le poing et un sourire confiant envahit son visage. Il fallait qu’elle gagne. Non pas pour défaire Yassin et prouver qu’elle avait la puissance nécessaire pour achever ce tournoi. Mais simplement pour quelqu’un…

(Akku) On y va ! Il va finir par me trouver…

(Yassin) Pas besoin de soupirer ! Je t’ai trouvé ! Tu vas voir !

Akku ne put même pas tenter de fuir, Yassin avait définitivement envie de prendre le combat à son compte et il semblerait que la tactique d’Akku marchait bien. Plutôt trop bien même : Yassin avait envie de passer à la vitesse supérieure pour montrer ce dont il était capable aux juges. Soudainement, il sortit des Kunais qu’il lança en direction d’Akku, dans tous les sens et dans toutes les directions.

(Yassin) Tu ne m’échapperas pas une nouvelle fois !

Akku ne savait qu’elle ne pouvait pas écarter toutes les lames blanches projetées vers elle. Une seule solution envisageable.

(Akku) Gokakyuu no Jutsu !

Une boule de feu concentrée fit son apparition : Akku tenta de repousser les Kunais envoyés par une très forte concentration de chakra, permettant ainsi à son corps d’être protégé des jets puissants de son adversaire. Malheureusement pour elle, elle ne put réellement avoir le temps nécessaire pour procéder à cette technique. Bien que la majorité des lames ne traversa pas la barrière de chakra, créée par la technique de feu, deux Kunais transpercèrent cette défense habile mais trop peu soutenue. Le premier ne fit que crisser au creux des oreilles de la demoiselle, mais le second, bien placé, se planta dans la cuisse d’Akkurenaï.

(Yassin) Je te l’avais bien dit ! Ne me sous-estime pas ! J’arrive !

Akku grimaça. Elle pensait que le fait d’avoir énervé son adversaire lui donnerait certainement plus d’occasion de la contrer et de terminer ce combat sans trop de heurts. Elle ne voulait pas blesser les gens, mais elle savait que si elle n’adoptait pas une vision plus meurtrière et plus radicale de ce combat. « Attaque ton adversaire comme si tu devais le tuer », telle était la leçon qu’elle devait retenir et appliquer.

Se relevant, Akku fit affluer le chakra dans ses pieds et se souleva pour éviter l’attaque de Yassin.

(Akku) Je ne lacherai rien !

(Yassin) Commence alors !

A quelques dizaines de mètres au dessus de sa tête, Yassin voyait Akkurenaï en position d’attaque. Il entendit alors…

(Akku) Je l’ai bien compris.

Puis en une fraction de seconde, Akku se trouvait à quelques centimètres de lui et lui chuchota à l’oreille.

(Akku) Je t’ai dit que je ne lacherai rien…

Dans un réflexe, Yassin, surpris par ce déplacement plus rapide, plaça son épée à l’horizontale et le katana d’Akku s’écrasa dans un bruit sourd sur le sien.

(Yassin) Outch ! Tu deviens un peu plus sérieuse…

(Akku) Garde ton souffle, Yassin, je ne veux pas te tuer, mais je dois passer. Si tu ne restes pas concentré, malgré moi, je te tuerai…

Akku joignit ses mains et ses cheveux devinrent plus rouges encore.

(Akku) Housenka no Jutsu !

(Yassin) Quuooooii ?

Un souffle se fit sentir et des pétales brûlants se formèrent au dessus de la tête du Mahousard. Pointés et tournés vers le sol, les pétales de feu s’orientèrent vers Yassin. Akku restait en hauteur, comme pour éviter elle-même les pétales. Mais la Génin, bien qu’elle maîtrisait partiellement cette technique, n’avait pas encore réussie à la personnaliser et à la rendre plus forte.

(Akku) Prends ca !

Les pétales se mirent à bouger et plongèrent en direction de Yassin. Il n’avait qu’une seule solution sur ce coup-ci lui aussi : sa vitesse. Portant son sabre au devant de son visage pour le protéger, Yassin fonca dans la direction opposée, pour empêcher les pétales de le tuer.

(Akku) Inutile, ils sont très rapides !

En effet, les pétales avançaient de manière fluide et agile. Ils s’abattirent alors sur le génin qui n’eut alors que la possibilité de se protéger en créant un bouclier de chakra.

Les pétales continuaient à tomber, mais Akku savait qu’elle ne pouvait pas durer éternellement. Cette technique demandait beaucoup de chakra et le consommer entièrement pour cette attaque était une pure folie. Même si elle semblait plus à l’aise sur cette partie du combat, un grand vide en chakra pouvait l’empêcher de remporter cette victoire et de laisser échapper ses espoirs de victoires.

Au sol, Yassin faisait face devant l’attaque, se contentant de puiser son chakra pour atténuer la force de l’attaque.

(Yassin) Raaaaaah ! Je dois les repousser !

Les pétales brûlants meurtrissaient la peau du Mahousard, mais il ne lâchait rien. Akku stoppa ses flux de Chakra et profita de ce moment pour plonger en direction de Yassin, le katana plongé en sa direction.

(Akku) Prends ca !

Yassin se redressa et para le coup de la Chikarate. Réflexe ? Chance ? Il en profita pour se retourner promptement, et d’effectuer une attaque rapide, en lançant des shurikens sur Akku, qui ne put encore une fois tous les éviter et qui fut touchée à son avant-bras.

(Yassin) Abandonne !

(Akku) Tu ne peux pas comprendre. Je dois me surpasser. Pour lui…

(Yassin) Alors meurs !

Le génin se rua sur la demoiselle pour la surprendre et lui asséner un coup violent dans le ventre. Akku changea de situation. De meneuse, elle était menée. Il fallait alors réagir…

(Akku) Me surpasser. Vaincre…

Elle souleva alors son Katana qu’elle planta dans la cuisse de Yassin. Puis elle enchaîna avec un jutsu :

(Akku) Katon !

Un souffle de feu enveloppa Yassin qui fut projeté à quelques mètres de là. Akku en profita pour se lancer sur lui et lui porter un coup de poing offensif au visage. Mais Yassin ne l’entendait pas de cette manière et pour se protéger, lui fit glisser un de ses Kunais le long de ses côtes.

(Akku) … hh…

Elle se désengagea du combat et prit une position défensive, le bras le long de son corps, pour stopper l’hémorragie apparente et douloureuse.

Yassin se releva. Il tenta une approche rapide sur Akku, mais la génin était encore lucide sur les tactiques adverses.

(Akku) Bunshin no Jutsu !

Un clone apparut. Yassin savait quelle était la véritable Akku et se dirigea vers elle. A sa grande surprise, la Chikarate lui attrapa ses deux poignets alors que sa blessure continuait de la faire souffrir.
Le clone s’approcha alors rapidement.

(Akku clone) Katon !

Surpris, Yassin tenta de se désengager mais la génin fit ce qu’il fallait pour le retarder. La boule de feu, dernière utilisation de chakra de la demoiselle, fit mouche et toucha de plein fouet le Mahousard. Projeté une nouvelle fois sur quelques dizaines de mètres, il alla s’écraser au devant de la forêt, non loin de là, brisant quelques branches épaisses et fournies.

(Akku) Hhhh… Je dois continuer. Je suis… désolée Yassin…

Yassin plissait les yeux. Apparemment, ce dernier assaut ne lui avait pas fait que du bien. Brûlé, le Mahousard, adoptait également pour la défensive. De plus sa peau restait fortement endolorie par les pétales de braises qui s’étaient abattus sur lui quelques minutes auparavant. Alors que les génins se regardaient, le juge intervint…

(Izyroth) Fin du combat ! Equipes médicales !

Les équipes faisaient leur entrée sur le terrain. Le combat avait tenu ses promesses et avait été acharné. Les deux combattants avaient montré des styles de combat différents mais efficaces. Touchés tous les deux, ils fallaient maintenant les appréciations des juges…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:52

Izyroth a écrit:[HRP/ J'ai pas pu retrouvé le topic en cache, donc je fais un bref rappel... A l'occasion des examens de sélection des Jounins à Chikara, un tournoi inter-Genins (c'est à dire regroupant des Genins de tout village) est organisé pour divertir le public pendant les "heures vides" de l'examen. Actuellement, le tournoi en est à la demi-final, autrement dit, il est sur le point de se terminer, et les inscriptions sont déjà closes depuis un bout de temps.
Pour plus d'infos, c'est ici]


Ca y est. Après la visualisation des combats ainsi qu'un entretien entre nous en soirée, nous avions les noms des vainqueurs, dont certains se révélaient être très prometteurs.
Le lendemain, à l'annonce des résultats, Genins se tenaient en place rempli d'excitation. Derrière se trouvait la foule qui attendait impatiemment les vainqueurs.

Izyroth : Les sélectionnés sont Yoso, Hisoka, et Akkurenaï. Le repêché est... Yassin !
Félicitations !
Ainsi, les quarts de final du tournoi se terminaient pour laisser place à la demi-final... Les quatre sélectionnés s'avancèrent au devant de la foule exaltée. Kezashi commença par prendre la parole.
Kezashi : Comme les autres fois, les prochains combats n'auront lieu que demain, mais cette fois-ci, le même jour : un le matin, et un autre l'après-midi.
Les gagnants iront, vous vous en doutez, en final. Ce tour-ci, il n'y aura pas de repêché. Des questions ?
Aucun des quatre sélectionnés ne dit un mot. Dans notre dos, un homme placardait une affiche de taille moyenne.
Kezashi : Très bien. Comme toujours, vous pourrez trouver les informations nécessaires sur l'affiche derrière moi. Bonne chance !
Alors que les tractes étaient distribuées au public, les quatre Genins allèrent voir cet fameuse affiche.

Chers Genins,
Félicitations ! Vous êtes à présent en demi-final !
Ce tour-ci, aucun repêché.
Les deux Genins gagnants iront s'affronter en final.
Les combats, cette fois-ci au nombre de deux, seront effectués ainsi, aux mêmes heures que les autres fois :
Matin : Seolchong VS Akku ; Arbitre : Kezashi
Après-midi : Yoso VS Yassin ; Arbitre : Izyroth


Bon courage !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:52

Yozo a écrit: J’avais retrouvé mon vieil ami, j’étais soulagé, ma peur s’était envolée et dans ma tête tout paraissait clair…Quelques temps s’écoulait avant l’annonce des résultats de se 2ème tour, pendant ce temps, les derniers combats faisaient rage.

Une bonne heure plus tard, les juges nous appelaient afin d’annoncé les résultats que tout le monde attendait…Serais-je qualifié ? Mes chances sont minimes mais je puis toujours espérer d’être repêcher…Un des trois juges s’avançait vers nous, c’était lui qui annonça les résultats…


Juge : Bien, après une rude journée, s’achève enfin le 2ème tour du ce tournoi resplendissant !

Il s ‘essuya le front…

Juge : Après longues réflexions de notre part, le choix a été très difficile et nous regrettons de devoir éliminer certains d’entre vous car vous avez été formidable ! Bon je pense qu’ils vous tardent de savoir les résultats et bien les voici !

D’un coup Brusque, il retira un parchemin de sa poche et le déroula avec un style et le tendit en sa direction.

Juge : Alors…..Premier combat…..

Le premier et deuxième combat me concernait pas mais le troisième lui était plus intéressant. Moi et takeshi étaient l’un à côté de l’autre se soutenant…

Juge : Combat numéro trois, Takeshi masumane opposant Yozo Hamu. Victoire pour yozo bravo à toi !

A chaque fois qu’un nom de vainqueur était dit à haute voix le public applaudissait et pendant quelques instant leurs sons emportait totalement la voix du juge…

J’étais sélectionné, mon regard resta fixe pendant un long moment, Je n’en revenais pas de ce qu’il était en train de m’arrivé, j’étais sélectionné pour le 3ème tour. Takeshi un peut déçu de sa défaite ce qui est normal à ce niveau de jeu me regarda un instant sans expression du visage puis me tendit sa main et un léger sourire. Je le prit dans mes bras, j’étais émue de ce qu’il se passait….Mais Le juge nous interrompit en reprenant…


Juge : Bien maintenant je vais annoncer les prochains combats ! Tout d’abord Akkurenai affrontera Hisoka et Yozo affrontera donc Yassin ! Bonne chance à tous reprenez vos forces car le combat de demain sera rude.

Les juges s’éloignèrent peu à peu de notre vision jusqu’à y disparaître complètement.

A présent je suis de nouveau dans ma chambre que l’on ma prêté pour le tournoi. Les blessures contre Takeshi se sont apaisées mais malgré tout, je suis quand même un peu amoché, demain j’aurais un handicap face à mon adversaire. Je dois passer une bonne nuit de sommeil et mon énergie reviendra.

Je me dirige alors vers mon lit douillé et m’endort quelques minutes plus tard …

Le soleil de lève à nouveau sur le village de chikara et les habitants sortent le matin afin d’acheter les produits frais du marché. Je me réveille tranquillement et prends un déjeuner copieux, jambon, œufs, jus de litchi…Nous sommes l’après midi, et il va pas falloir que je tarde à y aller, je vais m’habiller. J’enfile alors mon pantalon tacheté, mes rangers, et bande les parties ou je suis encore blessé… Je recouvre-le tout par ma veste en cuir. J’en profite pour faire le plein dans ma sacoche et la rempli de shurikens et parchemins explosifs.

Me revoilà à nouveau à l’intérieur de l’arène, toujours les mêmes mouvements, je m’approche peu à peu du centre de l’arène ou se trouve l’arbitre. En face de moi, je vois un shinobi, un peu plus petit que moi avec moins de carrure, il est brun et ses yeux marron paraissent semblables aux miens. Une fois chacun de nous au milieu de ce gigantesque terrain endommagé par tous les combats qui se sont déroulé l’arbitre prend la parole.


Izyroth : Bien vous voilà à présents plus que quatre à combattre, le public veut du spectacle n’oubliez pas ! A la fin du temps je viendrais vous interrompre !

L’arbitre disparaît alors dans un nuage de fumée. La voix qui se trouve dans la tour à côté des tribunes s’exprime.

Voix : Bienvenue, maintenant voici le deuxième et dernier combat de ce tour qui oppose Yassin à Yozo ! A présent je vais vous demander de vous reculez de 20 pas et de vous mettre face à face à mon signale le combat commencera. Reculez !

Moi et Yassin reculons et peu à peu notre vision diminue…19, 20 ! La cloche retentit. A présent me voilà en face d’un adversaire que je ne connais pas du tout. Son affinité ? Ses armes ? Je ne sais rien de lui… Je le fixe longuement et lui fais de même. Personne ne réagit pendant quelques instants.

Yozo : Bonne chance à toi Yassin mais n’oublie pas que c’est moi qui vais gagner ce tournoi pour Gensou et pour Takeshi ! Prépare-toi !

Yassin : Cours toujours pour gagner !

Il me fait un sourire mais ne bouge pas pour autant.

* Bien, comme je ne sais rien sur lui je vais lui faire dévoiler ses capacités *

Je sors alors mon arc accroché dans mon dos, son bois lisse brille à la lueur du soleil…
Je sors une flèche de mon carquois et l’arme calmement, ensuite je concentre mon chakra sur la celle-ci, c’est alors que ma flèche devient d’un bleu sombre, foudroyant. La puissance de chakra requit fait voler le sable aux alentours, je dirige alors mon arme en direction de Yassin et tire de front visant son bras gauche. La flèche arrive de plein fouet sur lui…


Yozo : Essaye d’esquivé ça !!!

*Parfait, avec ça il va forcément me montrer quelque chose d’intéressant… *

La flèche de foudre traverse toute l’arène et percute quelque chose. Une explosion de petite taille se produit faisant se répandre une poussière sableuse dans les alentours de mon adversaire.
Au boute d’un moment, le brouillard se dissipe laissant place à Yassin, il est essoufflé et il tient un kunai à la main…


* Quoi ? Il a paré mon attaque seulement avec son kunai ? En plus de sa il ma montré aucune compétences particulières… Malgré tout, le choc la essoufflé j’y vais franco ! *

Je range alors mon arc, le raccroche à mon dos et sort un kunai de ma sacoche.

Yozo : Let’s go !

Je prends mon élan et cours en sa direction, kunai à la main. Je le vois se mettre en position défensive prêt à me contrer… Une fois au corps à corps avec lui une bataille d’armes blanches fait rage…J’exerce un coup violent au flan de mon adversaire qu’il esquive en effectuant une roulade sur le côté opposé. Je reviens à la charge et tente une balayette qu’il esquive une nouvelle fois mais en sautant en l’air. J’ai réussi à le déséquilibrer, je dirige mon kunai dans sa direction mais flottant dans l’air, il m’attrape le bras et avec son autre bras prend appuie sur ma jambe. C’est alors qu’il m’adresse un coup avec son pied sur mon visage. Etonné de ce geste, je ne puis esquiver et prend son attaque de plein fouet, il me fait alors tomber à terre, s’éloigne et prend de la distance.

* Ok il veut utiliser les gros moyens, bé il va en avoir ! *

Je me relève et exécute une série de signe…

Yozo : Nimpo, Kage bushin no jutsu !

Un clone apparaît à côté de moi paré à l’attaque…

Yassin : C’est tout ? Tu va juste m’attaqué avec un clone ?

Yozo : Te réjouit pas trop vite nabot !

Simultanément moi et mon clone exécutons une nouvelle série de signes…

Yozo : Raiton, Masaku no jutsu !

Un katana d’un bleu pâle apparaît alors dans nos mains. Je vois Yassin crisper ses membres…

* Bien, maintenant tu es obligé de révéler tes secrets ! *

Yozo : Baka !!! Tu vas goûter à ma lame !

Yassin ne répond pas à ma provocation et se remet à nouveau en position défensive. J’arrive alors à pleine vitesse dans sa direction suivit par mon clone. En synchronisation, moi et mon bushin dirigeons un coup à la vertical en direction de Yassin qu’il esquive difficilement, mon clone déplace sa lame vers lui à nouveau cette fois à l’horizontal, il esquive en effectuant un saut assez impressionnant mais c’est fini pour lui j’arrive à ce moment là à pleine puissance sur lui…

Yozo : BWAAAA !!!

Des cris de rage sortent de ma bouche démultipliant ainsi ma colère. Dans ma course je frappe d’une violence extrême dans l’estomac avec mon poing alors qu’il est dans les airs…
La puissance du choc le projette contre le mur qui se fissure légèrement… Le public exalté, émet des cris qui mélangent la frayeur et l’exaltation.

Yassin est à terre mais tient le choc. Il se relève avec peu de difficultés…


Yassin : Même pas mal….

Il se met à sourire…

Yozo : Tu veux avoir mal ? Fallait demander !

J’attrape alors Yassin par le col de sa veste et le lance quelques mètres plus loin afin de me laisser de la distance pour lui donner un coup critique…Je vois tout d’un coup, Yassin préparer rapidement des kunai avec des parchemins explosifs dessus…Je décide de charger dans sa direction mon katana pendant vers l’arrière prêt à lui mettre un coup à la vertical partant par la bas…

Yozo : Tu ne m’auras pas avec tes parchemins explosifs minables !

Yassin : On verra bien….

C’est alors qu’il me lance une volé de kunai en ma direction. J’essaye alors d’analyser la situation…

* Il faut que je me dépêche d’esquivé ses kunai explosifs…On dirait que seulement trois kunai contiennent un parchemin explosif… *

Ne diminuant toujours pas ma vitesse, les kunai m’arrivent dessus très rapidement. Je les esquives en parant avec mon katana et en me déplaçant de gauche à droite, quant au kunai explosifs je les dévie de leurs trajectoires avec ma lame mais à chaque contact l’explosion me laisse des traces…A présent j’arrive sur lui, je ne suis plus qu’à deux mètres jusqu’au moment ou je vois Yassin recourber légèrement ses poignets…

Yozo : Quoi ?

* Merde derrière moi ! *

Je me retrouve perdant tout équilibre à cause de ma vitesse. A près tout c’est ça ou prendre chère…Je réussi à bloqué trois des quatre kunai mais le dernier m’entaille la joue gauche et me fait m’écrouler à terre…

* Me suis fait avoir ! Il a accroché des fils de chakra à ses kunai, le truc basique j’aurais du m’en douter *

Je me relève sans trop de difficulté et ramasse mon katana toujours aussi sombre qu’au début…

Yassin : Alors ? Une seconde plutôt je te les planté dans tes points vitaux ta eu de la chance !

Yozo : De la chance ! Pfff laisse-moi rire tes techniques sont vraiment trop prévisibles ! Mais juste une chose, Pourquoi n’utilise tu pas ton affinité qu’on s’amuse un peu ?

Je vois Yassin sortir un nouveau kunai de sa poche et s’enlève le sable accroché à ses vêtements après sa chute.

Yassin : Je n’en ai pas pour le moment….

Le public regarde le combat avec attention et essaye de faire le moins de bruit pour écouter notre conversation. Sa doit être sûrement la moitié du temps et c’est à ce moment, aux moments délicats que je pense à ceux que j’aime…Takeshi… Je me mets alors en position offensive et me dirige en direction de Yassin en faisant des mouvements irréguliers…

Yozo : Pour Takeshi je gagnerais ! Prépare-toi à finir en morceaux !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:52

Yassin a écrit:
Je me relevais avec peine, mon regard se tournait vers Yozo, qui semblait satisfait. Bon sang, cet adversaire est vraiment fort, il contrôle l’affinité Raiton, l’électricité à l’état pur. Il ne fallait surtout pas le sous-estimer. De plus, il avait réussi à parer mes kunaïs de justesse, seule une l’avait atteint au niveau de la joue, provocant une légère blessure. Il fallait que je trouve une solution, et vite, sinon, le combat était perdu d’avance.
Il était face à moi, quelques mètres nous séparaient, il semblait attendre quelque chose.



Yozo – Tu n’es pas en état de combattre, je te conseille d’abandonner ou je risque de te blesser…

Yassin – Ne sois pas aussi sûr de toi-même ! Et saches que je n’abandonnerais jamais !

Yozo – Alors, tu vas le regretter bien assez tôt…

Il fit disparaître son katana Raiton…

Yozo – Prépares-toi à perdre le combat !!

Yassin – J’attends de voir ça…

Soudain, il sortit de nouveau son arc, et le pointa sur moi, tout en sortant trois flèches de son arsenal…

Yozo – Goûte à mes flèches, Yassin.


Les flèches de métal commençaient à former des arcs électriques. Impressionnant… Je pouvais percevoir l’étonnement du public face à ses flèches. Brusquement, il les lança sur moi. Quelle vitesse !! Je fis une esquive rapide sur le côté mais une quatrième flèche m’avait eu par surprise. Erf, elle avait effleuré mon épaule gauche. Une douleur relativement faible apparaissait. De plus, il a l’avantage sur moi. Je me devais de trouver une solution…

Yassin – Tu m’as bien eu avec ta flèche cachée…

Yozo – Je suppose que tu ne veux pas abandonner ?

Yassin – Tu peux toujours attendre !

Yozo – Et bien perds ce combat !


Une idée me vint à l’esprit. Je concentrais une bonne partie de mon chakra dans mes jambes… Je ne sentais plus les poids, mais une douleur avait apparu à cause du trop de chakra contenu dans mes jambes…

Tout d’un coup, je partis en sa direction… Quelle rapidité ! La vitesse que j’avais atteins surprenait le public ainsi que mon adversaire. Un kunaï en main, je me dirigeais vers lui. Quelques secondes plus tard, je lui mettais un coup rapide concentré de chakra sur l’abdomen, mais par réflexe, il avait paré en parti avec son arc, ce qui le fit reculer d’un demi mètre.

Yozo – Intéressant… Je n’aurais jamais cru que tu puisses me porter un coup aussi puissant Mais tu vas perdre !! Admire un peu ça !

Raiton - Kasaku no Jutsu !


Une hache électrique apparaissait dans ses mains. Rien qu’en voyant l’électricité venant d’elle, il fallait que j’évite sous peine de gros dégâts… Quelques secondes plus tard il fit un mouvement latéral que j’évitai de peu, puis il fit un mouvement vertical, provoquant une fissure sur le sol me déséquilibrant et je tombai sur le sol. Il sortit un cri de victoire et l’abattit ne nouvelle fois sur moi…

Non…Je voyais cette hache monstrueuse chuter sur moi… Soudain, j’exécutai une balayette sur Yozo qui trébucha et par conséquent, rata lamentablement son coup de hache. J’en profitai pour me relever, et m’éloigner de quelques mètres. Si je restais à combattre au corps à corps, je finirais découpé par cette hache. Je sentais que mon corps n’était pas habitué à ce regain de vitesse et de force, baissant ainsi mes capacités. Encore une fois, il avait l’avantage.

Yozo, essoufflé, fit disparaître sa hache au profit de son arc. Une hache aussi puissante devait consommer beaucoup de chakra, ce qui expliquait son revirement. C’était l’occasion, il y’avait une ouverture devant moi, il ne portait plus d’armes, et se préparait à charger ses flèches le rendant inoffensif. Je me ruai vers lui à toute vitesse grâce au chakra contenu dans mes jambes.

Mon opposant, en me voyant courir vers lui, sortit ses flèches rapidement, et les lança avec une faible intensité électrique. Il était trop rapide à ses lancers pour que je puisse atteindre les ouvertures, et ses flèches posaient problème étant la difficulté à les esquiver, même avec ma vitesse. Rahh, encore un problème qui m’empêchait de pouvoir gagner ce combat. Il lançait ses flèches rapidement et je les esquivais tout en m’approchant. Encore une salve de flèches déboulait sur moi, et m’effleura l’avant- bras. Plus je m’approchais, plus il était difficile de les éviter.

Je tentais le tout pour le tout, en continuant à me diriger vers lui. Au fur et à mesure, la difficulté d’esquiver augmentait sans cesse. Il me restait une vingtaine de centimètres pour lui asséner un coup quand, brusquement, je fus pris par deux flèches que je ne pus esquiver. Une se situait dans l’avant- bras gauche, tandis que l’autre était planté dans mon tibia. Je les retirais et que je fermais les blessures en mettant des morceaux de parchemins dessus, faute de mieux…

Yassin – HAAA !!

Yozo – Abandonnes !

Je lui lançai un sourire défiant, lui montrant mon intérêt profond pour gagner ce combat. Je lâchais ma concentration de chakra. Erf, il ne me restait plus que la moitié de ma réserve, j’en avais trop utilisé pour un résultat quasi-nul. Quoique… En observant mon adversaire, je le voyais essoufflé, il avait lui aussi consommé du chakra pour m’envoyer toutes ses flèches. Enfin, j’avais un avantage sur mon opposant.

Yassin – Ne crois pas que le combat est gagné… Je vais te le prouver…

C’était ma dernière chance. J’enlevais mes poids. Soudain, une sensation de liberté emplissait mon corps meurtri. Je me sentais revigoré. J’étais prêt à le battre. Je prix deux kunaïs attachés à des parchemins explosifs que je lançai en sa direction. C’est parti !!!!

Je couru vers lui à une très grande vitesse. Les spectateurs étaient subjugués ainsi que mon adversaire, Yozo. Aussitôt, il dévia les kunaïs, ce qui provoqua deux explosions. Une fumée l’entoura entièrement. Lorsqu’elle se dissipa. J’étais arrivé face à lui, il était à la fois surpris mais montrait une certaine peur. Brusquement, j’enchaînais les coups avec rapidité et force bien qu’il arrivait à en parer une partie… Puis après lui avoir mis quelques coups, je fis un coup concentré de chakra avec mon pied dont il ne put parer, qui le propulsa quelques mètres plus loin, derrière quelques rochers. Je l’avais quasiment battu.

Il se leva, un regard empli de haine et de colère. Il sortit son arc et les lança vers moi. Sans peine, je les esquivais. Une dizaine de secondes plus tard, j’arrivais devant lui, prêt à lui mettre un enchaînement de coups. Je le frappai, et immédiatement, il disparut en un nuage. Un clone ?! Où était le vrai. J’entendis un léger sifflement parvenir. Qu’est que c’était ? Instantanément, des flèches remplies d’électricité avaient touchés de plein fouet mes deux jambes. HAAAAAAA !!! Il m’avait encore bien eu. Je me retournais, et je le voyais satisfait, l’arc en main, encore fumant… Et le sable dispersé dans l’air m’entourait, me gênant pour voir clairement ce qu’il y’avait autour de moi…


Je ne pouvais plus me déplacer aussi rapidement, mes jambes étaient ankylosés et blessés. J’apercevais qu’il arma encore son arc, ensuite il chargea ses flèches d’électricité. Je remarquais qu’il était épuisé. C’était sûrement son dernier coup. Le combat allait bientôt se terminer. J’étais en plein désespoir étant donné que je savais que c’était impossible de les esquiver vu l’état de mes jambes. Et les parer ? Impossible aussi, avec la puissance qu’il va fournir dans ses flèches, un simples kunaï ne pourrait pas parer efficacement ces flèches électriques. Je me rendais à l’évidence, devant le fait accompli. J’avais perdu ce combat… Mais peut-être que…

Il les lança soudainement en ma direction… Le sable et la poussière se dispersaient petit à petit, laissant voir mon stratagème. Un cri de stupeur parcoura les spectateurs de même que Yozo… Ils étaient dans l’hébétude face à ce que j’avais fait pour me protéger des flèches…

J’avais attachés une dizaine de kunaïs entre eux grâce à des fils très fins concentrés au chakra. Ces kunaïs attachés entre eux, formais une sorte de chaîne. Je tenais une extrémité du fil dans ma main droite que je faisais tourner très rapidement. Cette « chaîne » de kunaïs, en la faisant tourner sur elle-même très vite, décrivait un mouvement de rotation circulaire qui me permettait de me protéger face à ses flèches. Il fallait que je tourne le fil qui lie tous les kunaïs entre eux à une vitesse élevée pour pouvoir ainsi parer ou dévier les flèches. Une fine brise s’était formée devant moi, déplaçant le sable chaud du terrain tellement que je faisais tourner cette chaîne de kunaïs avec hargne et vitesse … Les flèches allaient affronter ma protection… Le public attendait avec hâte la fin de ce combat…

La première flèche fut déviée par ma défense de kunaïs… Les autres flèches qui suivaient la première furent déviées en partie mais la dernière arriva tout de même à causer une égratignure sur ma cuisse. Je voyais Yozo, dépité par l’échec de ses attaques. Il montrait une angoisse étant donné qu’il était à court de chakra. Je m’avançais vers lui, tout en tournant la chaîne, Il reculait peu à peu. Je commençais à courir malgré la douleur excessive de mes jambes. Il n’avait plus de flèches, et remit son arc sur son dos. Je lâchais la chaîne de kunaïs avec laquelle j’en pris un. Le kunaï en main, j’avançais vers lui, le sourire intense de victoire.

Yassin – Abandonnes !! C’est ta seule solution…

Yozo – JAMAIS !!!


Je comprenais parfaitement son choix, et je le respectais. C’était mon coup final, il était désarmé, épuisé, j’allais gagner ! Il ne restait qu’un mètre qui nous séparait. Brusquement, je bondis sur lui, tel un prédateur, mais ma douleur aux membres inférieurs avait atteint des sommets. L’idée de ma victoire compensait cette grosse douleur. Yozo, par réflexe fit un bond derrière lui, et se retrouva sur le lac. Il avait du mal à rester sur l’eau vu son manque cruel de chakra. Je n’avais même pas remarqué que le lac se trouvait devant moi. Je marchais à mon tour sur le lac, il était à quelques centimètres de moi, je fis un mouvement de ma main pour lui mettre le coup final, quand soudain…

Ses yeux semblaient montrer une grande frayeur mais aussi une volonté sans limite, un puissant instinct de survie. Peu à peu, de l’électricité jaillit de son corps, formant des milliers d’arcs électriques amplifiés par l’eau conductrice. Il lança un cri, et l’électricité se propagea jusqu’à entourer tout le lac. Je pris de plein fouet l’attaque, qui me fit sortir du lac…

Mes yeux se fermaient lentement, tout mon corps était paralysé par la puissance de l’électricité me traversant, j’étais consterné par cette attaque dévastatrice. J’entendais encore le bruit strident des arcs électriques… Puis, je fermais entièrement mes yeux me plongeant dans l’obscurité et l’inconscience totale…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:53

Akkurenai a écrit:
Les demis finales approchaient. Il était temps pour Akku se continuer à gravir les échelons de ce tournoi et surtout de se confronter à des adversaires de plus en plus redoutables. Déjà, les premiers matchs qu’elle venait d’effectuer s’étaient soldés par des combats intenses, où elle avait pu se confirmer dans certains domaines de combat et approcher de nouveau style.

La demoiselle était ravie de se retrouver si haut placée dans le tournoi. Non pas qu’elle ne s’y attendait pas, car elle avait travaillé durement avec son Sensei pour arriver à défendre les couleurs de Chikara, mais elle prenait de plus en plus confiance pour arriver à se concentrer sur ses oppositions d’avec les Génins des autres villages.

Son futur adversaire venait donc tout droit du village de Mahou. Pourtant, des rumeurs faisaient état que le jeune homme était né dans son propre village, Chikara, mais que ce lieu ne lui rappelait pas forcément que des bons souvenirs. Akkurenaï avait demandé à Jydd’ de lui fournir ses informations avant le début de leur combat. Non pas qu’elle n’avait pas le temps d’aller les glaner, mais ses blessures « recueillies » lors du combat avec Yassin avaient besoin de se refermer. Même si les équipes médicales faisaient des miracles pour des blessures profondes (la crème des médecins s’était apparemment rendue sur Chikara pour assister à ce spectacle et pour soigner au mieux les intérêts des Génins), les corps de ces petits shinobis, quand bien même leurs talents seraient grands, avaient besoin d’un peu de repos après de terribles journées d’intense combat et de réflexion acharnée.

La foule commençait à scander les noms des élus qui allaient maintenant pénétrer sur le sol de l’arène. Les spectateurs attendaient avec une incroyable ferveur ce combat, qui allait opposer des styles remarquablement différents avec des combattants relativement opposés. D’un côté, le représentant du village de Mahou, Hisoka Kaneda. Une peau mate recouvrait l’ensemble de son corps, immensément grand. Ce colosse avançait tranquillement sur le centre de l’arène, son épée posée sur son épaule gauche. L’œil sombre, caché par son tatouage, le géant Mahousard donnait une grande impression de sérénité. Son âge, plus avancé que la majorité des combattants, semblait lui donner un avantage physique, premièrement, pour ceux qui n’auraient pas encore compris cet avantage certain qui lui avait été conféré par Dame Nature, mais aussi de vécu et d’expérience, puisque les années supplémentaires lui avaient certainement permis de voir et de découvrir plus de choses que les autres combattants. L’autre protagoniste de ce combat était donc Akkurenaï Hakizito, jeune demoiselle de Chikara, aux cheveux rouge sang. Rapide et tactique, la Génin possédait des techniques de feu et un maniement du katana assez précis pour s’opposer à un adversaire de cet acabit.

Le Juge fit signe aux combattants de s’approcher.


(Juge) Vous êtes tous les deux en demis finales. La grande fin du tournoi approche et vous avez été sélectionnés par les juges, pour représenter la fine fleur des génins de Yuukan. Vous êtes encore quatre dans ce tournoi. Vous voici maintenant adversaires le temps de cet affrontement. Les règles restent les mêmes que celles précédemment énoncées. Restez vous-même dans ce combat, montrez nous que vous avez du cœur et de l’ambition et que nous ne nous sommes pas trompés dans ce choix.

Un silence se fit dans les travées de l’arène

(Juge) Combattez !

Akkurenaï se dépêcha de reculer de quelques mètres le temps d’analyser la situation. Pendant que son déplacement rapide était en cours d’exécution, elle regardait minutieusement les réactions et les détails de son adversaire, peut-être pour trouver une faille dans l’impressionnante ossature qui le composait.

A une distance plus que raisonnable de Hisoka, elle posa une paume de la main sur le sol, prête à se déplacer une nouvelle fois en cas d’attaque foudroyante de son adversaire. A sa grande surprise, Hisoka n’avait pas esquissé le moindre geste. Il semblait confiant en sa force et n’avait toujours pas bougé le moindre petit doigt depuis le lancement du combat.

Akku ne savait pas réellement par où commencer. D’habitude, elle savait que son maniement du katana était une force, mais les circonstances étaient toutes autres : son adversaire la dépassait de quelques dizaines de centimètres de plus, lui laissant plus d’avantages et de perspectives dans un combat au corps à corps. De plus son impressionnante arme pouvait laisser envisager une maitrise des arts du corps à corps. Pour tester un peu son adversaire, qui n’allait certainement pas en rester là et qui n’allait pas tarder à engager les hostilités, Akku sortit de sa bandoulière une poignée de Kunai qu’elle lança en direction de sn adversaire du jour, tout en s’élançant en sa direction…


(Hisoka) Tu te décides enfin ?

(Akku) Bouges pas de la mon grand ! J’arrive !

Alors que les kunais arrivaient à grande vitesse sur Hisoka, ce dernier se baissa et apposa sa main sur le sol :

(Hisoka) Kakôgan Kabe !

Un mur de granit se dressa rapidement au devant de son corps, et les kunais se firent que ricocher sur le mur ainsi formé. Akku profita de sa position ainsi courbée pour sauter par-dessous le mur et retomber derrière. A la suite d’un rapide pivot elle était face à Hisoka et plongea son katana en direction de son ventre.

Hisoka n’eut pas la peine de se redresser car il avait placé son épée en opposition juste avant d’effectuer son jutsu. Il para le coup et évita ainsi l’attaque de la demoiselle.


(Hisoka) T’es rapide ! A mon tour un peu !

Le jeune homme se redressa d’un coup et brandit son poing ; Akku pensait que le bras du colosse allait s’abattre sur elle, mais ce dernier frappa le sol de manière puissante en criant :

(Hisoka) Kakôgan Kakera !

Akku n’eut pas le temps d’esquisser un geste, pensant à une attaque directe de la part de Hisoka. Des éclats de granit firent leur apparition et se répandirent aux alentours, notamment en direction de la Chikarate.

(Akku) Merde ! Pas le temps !!

Akku ne s’attendait pas à une contre attaque de cet acabit pour sa première approche avec son adversaire. N’étant pas en position défensive, elle ne put que mettre son katana en opposition, tout en faisant ressortir son chakra pour éviter que des particules de granit ne viennent la toucher trop sévèrement.

Peine perdue ! La demoiselle n’avait pas prévue cette attaque et les éclats virent la toucher de pleine face, la faisant trébucher et rouler bouler sur le sol de l’arène. Des clameurs en haut des travées se faisaient et le public commençait à s’enhardir devant le spectacle proposé.


(Hisoka) Ah ! On va régler ca encore !

Hisoka fonça en direction de la demoiselle, qui avait créé un joli nuage de poussière en retombant durement sur le sol. D’ailleurs, la première attaque du Mahousard l’avait quand même touchée et elle saignait quelque peu au niveau de sa cuisse. Rien de bien grave, mais il devait y avoir une petite pointe d’amertume et de défi dans le regard de la demoiselle.

Hisoka souleva son épée géante et la fit s’abattre de toutes ses forces sur le corps de la demoiselle. Une superbe explosion se fit entendre dans les travées, où les badauds et les spectateurs poussèrent un cri d’angoisse devant la puissance brute de ce Génin.

(Akku) T’es un bourrin, toi non ?

Hisoka se retourna et vit Akkurenai intacte, se tenant derrière lui, le poing serré dressé vers le ciel, un main avec deux doigts relevés au devant de son visage.

(Akku) Gokakyuu no Jutsu !

Une boule de feu soutenue fit son apparition au devant de Hisoka. Cette fois-ci le Mahousard n’eut pas le temps de former sa barrière défensive et ne put, à l’instar de la demoiselle le round précédent, placer son épée au devant de son corps pour le protéger.

Une explosion se fit ressentir sur le devant de l’arène. Hisoka venait de percuter lourdement la paroi Est de l’arène, causant de graves dégâts et quelques éboulements sur la plateforme de spectacle.

Hisoka se releva en maugréant, l’œil noir. Son combat ne serait pas aussi facile que prévu. Certes sa puissance brute était supérieure à Akkurenai, mais elle semblait plus rapide et plus réfléchie que lui. Il allait devoir combattre sérieusement pour éviter toute déconvenue dans cette demie finale.

Akku profita de ce moment pour courir en sa direction, multipliant les déplacements latéraux pour éviter toute attaque impromptue du colosse.


(Akku) Bunshin no jutsu !

Des clones firent leur apparition et virent se mêler aux divers déplacements de la demoiselle. Hisoka ne se laissa pas surprendre par la flopée d’apparitions qui venait d’être fraichement créée et apposa lourdement son épée contre les parois du stade Chikarate, provoquant de nouveaux éboulements au dessus de son corps. Les pierres semblaient étrangement éviter le jeune homme, peut-être cela est-ce dû à son affinité et parce qu’il savait où se placer ?
Toutefois, les éboulements faisaient disparaitre rapidement les clones qui n’avaient pas assez de puissance pour résister à de grands blocs rocheux.

Mais Akku profitait de ses déplacements pour les éviter et observer les déplacements mêmes rapides, de l’épée de Hisoka, dont il se servait pour fendre en deux les clones qui parvenaient à s’approcher un peu trop prêt de lui à son goût.

Akku arriva au devant de Hisoka, qui ressentit un chakra plus puissant que celui dégagé par les autres clones. Il se retourna pour frapper son adversaire, mais Akkurenaï était déjà les deux mains sur le sol pour effectuer une rotation foudroyante. L’épée de Hisoka fracassa le rocher prêt de la demoiselle mais elle l’évita sans grande difficulté. Akku fit une volte face , concentra son chakra dans ses jambes et asséna un violent coup de pied à Hisoka qui alla une nouvelle fois s’écraser sur les parois du stade.

Une clameur monta dans l’arène ! La p’tiote Chikarate venait d’envoyer valdinguer le grand gaillard par deux fois dans le même combat ! Des cris de liesse commençaient à prendre de l’ampleur lorsque depuis les gravas, une voix se fit entendre :


(Hisoka) Ce n’est pas fini, jolie fleur !

Akku se retourna et vit parmi les dégâts qu’un mur de pierre avait été formé au devant de son adversaire. Certes, le coup de pied avait été encaissé, puisque le géant avait le dessus du crâne un peu vermoulu et quelques gouttes de sang tombaient sur le sol déjà bien rouge de l’arène Chikarate. Mais en aucun cas il n’était allé s’écraser sur le mur dressé au devant lui : dans sa chute, il avait utilisé sa technique pour se retourner et placer un mur de granit hautement solide et fiable qui l’avait complètement protégé des parois. Il avait pu ensuite se relever et préparer son attaque pendant que la poussière le cachait.

Sans plus attendre, il fonça sur Akkurenai et frappa sur le sol son épée.


Des milliers de particules de granit firent leur apparition, en direction d’Akkurenai, mais également de gros rochers. Akku entendit une formule de jutsu, mais ne put entendre ce que cela était tellement les rochers retombaient brutalement sur le sol dans un vacarme tonitruant.

Alors qu’Akkurenaï se protégeait et faisait jouer sa pointe de vitesse pour éviter les gravas, une voix se fit entendre derrière elle :


(Hisoka) Ce n’est pas fini !

Le rocher qu’elle venait d’éviter n’était d’autre qu’Hisoka, parfaitement dissimulé. Ce dernier lâcha un coup sur les côtes d’Akkurenai qui ne put esquisser le moindre geste pour se protéger…

(Akkurenaï) Haaa…. Hhhhh…

Le géant ne se contenta pas de cette simple attaque et relâcha un coup d’épée féroce sur la demoiselle.

Akku mit une nouvelle fois son katana au devant, en le tenant fermement des deux mains, mais l’enchainement alla un peu vite et le coup qu’elle venait de recevoir ne lui avait pas fait que du bien. Un peu groggy, Akku ne put que subir le coup ainsi porté, tout en se protégeant un minimum.

Une bouffée d’étincelles illumina le stade tellement les deux armes s’entrechoquèrent avec force et conviction. Mais sonnée, Akku ne put totalement contenir la force déployée par son adversaire et fut projetée au sol, dans les gravas de granit formés par les attaques précédentes et les éclats des parois…

Le silence se fit une nouvelle fois dans l’enceinte de l’arène. Les Chikarates passaient donc d’un moment d’euphorie à un moment de douleur, puisque l’adversaire du jour semblait reprendre du poil de la bête…


(Hisoka) Je te le redis, ce n’est pas fini…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:54

Hisoka a écrit:
‘tain… Elle assure pas mal, la gamine. Bon, la réflexion n’étant pas mon fort, je vais pas y aller par quatre chemins. Même si je vais avoir du mal à la toucher, un coup bien placé devrait mettre un terme définitif au combat…

Hisoka se met en garde, position jigotai. C'est-à-dire pied gauche en avant, jambes légèrement fléchies, bras gauche en avant, le sabre vertical dans la main droite. Son visage est fermé. Le public ressent la détermination d’Hisoka. Aucun doute n’est permis, maintenant. Il va se battre à fond, sans aucune retenue.

Sans la moindre hésitation, il s’élança sur son adversaire. Ayant insufflé du chakra dans ses jambes, il fait un bond qui l’amène directement au contact de Akku. Alors qu’il est encore en mouvement, il abat violemment son sabre. Akku esquive le coup sans difficulté et riposte dans un mouvement fluide. Son coup porte directement au niveau des basses côtes. Hisoka pare in extremis avec sa protection gauche.

Les deux combattants commencent alors une danse mortelle, dans laquelle le premier qui se relâche meurt. Les coups d’estoc et de taille pleuvent dans tous les sens, les étincelles jaillissent de toutes parts, le métal ne rencontrant que le métal. Les spectateurs retiennent leurs souffles, ayant l’impression que le moindre bruit troublerait la concentration des deux combattants.

Imperceptiblement, l’échange de coups tourne en faveur du géant, sa puissance faisant la différence, la taille imposante de son arme ajoutant encore. Mais Akkurenaï a encore de la ressource. Sa vitesse est un atout de taille, qui, bien utilisé, peut aider. La jeune femme concentre un peu de chakra dans ses pieds et donne une impulsion afin de se retirer du combat.

Les deux combattants se retrouvent alors séparés d’une dizaine de mètres. Le souffle court, chacun d’eux prend le temps de récupérer. Mine de rien, cet échange a été violent, autant sur le plan physique que psychologique. La puissance de l’un et la vitesse de l’autre les déstabilisent. Ils n’arrivent pas à tirer avantage de leurs atouts.

Raté… Non seulement, j’arrive pas à la toucher, mais en plus, j’y laisse un max de force. Je suis dans la panade, sur ce coup là. Un seul… un seul coup et je gagne…

Ils se fixent tous deux et se remettent en garde. Ils s’élancent à nouveau l’un vers l’autre, mais s’arrêtent à quelques pas l’un de l’autre et ne bougent plus d’un pouce. Le temps s’est arrêté, comme suspendu, attendant un signe quelconque pour repartir. Des sifflets commencent à venir des tribunes. Ils ne comprennent pas ce qu’il se passe.

Il est vrai que, pour les non initiés, il est difficile de saisir la situation. En fait, il s’agit du Ma-Ai. Le Ma-Ai est la distance idéale qui sépare un combattant de sa cible. Celui qui parvient à pénétrer le Ma-Ai de son adversaire en premier, pourra, dès lors porter un coup mortel. Seuls les grands maîtres connaissent la signification de ce terme, mais tous les sabreurs l’utilisent inconsciemment.

Grâce à sa taille et à son arme, le Ma-Ai d’Hisoka est plus grand que celui de Akkurenaï. Cette dernière doit, au moins, faire encore un pas pour être dans son propre Ma-Ai. De ce fait, Hisoka bénéficie d’un très léger avantage. Ce dernier, d’ailleurs, tient son arme à deux mains, afin d’augmenter la puissance de son coup.

Soudain, Hisoka se décide. Il frappe de toutes ses forces, dans un mouvement latéral de gauche à droite, maintenant fermement son arme. L’impact est tel, que plusieurs éclats volent dans les airs. Les spectateurs retiennent leur respiration. Qu’est il arrivé à la jeune kunoichi ?

Lorsque la poussière retombe, tous peuvent voir qu’elle se trouve derrière Hisoka. Au moment où la lame de ce dernier arrivait sur elle, Akkurenaï a fait un roulé boulé, afin de passer sous le sabre de Hisoka. Avant que le jeune genin ne réagisse à la présence de la jeune femme derrière lui, celle – ci porte une attaque directe, un coup d’estoc au niveau des côtes. Au moment où la lame va toucher la chair, Hisoka se contorsionne et la lame glisse sur un os, n’entamant ainsi que la peau.

Bon nombre de combattants, novices ou aguerris, oublient, dans le feu de l’action, que l’espace entre deux côtes n’est généralement pas suffisant pour permettre à une lame de passer verticalement. C’est ce qui vient de sauver Hisoka. Si Akkurenaï avait frappé en inclinant sa lame sur le côté, Hisoka serait probablement mort à l’heure qu’il est.

En réponse à la blessure, ou juste par réflexe de voir son adversaire si près de lui, Hisoka lui administre un violent coup de coude dans le haut du corps, la faisant reculer de plusieurs mètres et lui coupant la respiration.

C’est pas passer loin, cette fois. Il faut croire que ma bonne étoile est entrée en action. Va falloir que je sois un peu plus prudent. Elle est fine, rapide et intelligente. Trois atouts de trop, à mon goût…

Hisoka déchire un bout de son kimono et se fabrique un pansement de fortune qu’il applique comme il peut sur sa blessure. Un cri horrifié se fait entendre dans l’assistance. Hisoka et Akkurenaï jettent un rapide coup d’œil vers la source et remarquent un Izyroth épouvanté de voir comment ose se soigner ce genin. Il semble même prêt à venir dans l’arène soigner Hisoka. Plusieurs chûnins s’approchent de lui et le maîtrise afin de permettre le bon déroulement du match.

Ce petit intermède a permit aux deux combattants de reprendre quelque peu leurs esprits. Ils se remettent en garde tous les deux et tournent l’un autour de l’autre. Bien qu’il ne s’agisse pas de leur manière de prédilection pour se battre, ils n’ont pas vraiment d’autres choix. Leur concentration est totale. Ils ne semblent pas entendre les encouragements qui montent des gradins. Ils ne font que chercher la faille, le petit truc qui va leur donner la victoire.

Franchement, c’est l’adversaire le plus coriace que j’ai jamais affronté. Bien que nos aptitudes diffèrent, notre façon de mener un combat est beaucoup trop proche. Résultat, j’affronte le vent et elle ne rencontre qu’un mur. Du moins, avec une arme dans les mains. Si j’arrive à transformer ce match en combat à mains nues, ça devrait me donner l’avantage et peut être me permettre de gagner. Si… devrait… peut être… j’ai gagné des matchs avec moins de stratégie que ça…

Hisoka se met à sourire à cette pensée. La stratégie et lui, ça a toujours fait deux. Au grand dam de ces coéquipiers. Il n’a que deux moyens pour faire perdre son arme à son adversaire : la briser ou la prendre. Vu que le katana d’Akkurenaï à supporter sans broncher leur violent échange de coups, cette option est à oublier. Reste à lui piquer son sabre. Et ça, ça va être nettement plus dur.

Pour lui piquer son katana, je peux peut être le lui demander gentiment… Dans tes rêves, crétin !!! Vu que toi tu lui donnerais pas le tien, y a aucune chance qu’elle le fasse. Donc, faut le prendre de force. Et pour ça, faut le saisir. Je suis sûr que si je lui demande de tendre son arme, elle va sentir le coup fourré et elle va pas le faire. Le seul moyen d’attraper ce sabre, c’est lorsqu’il est arrêté. Et il ne s’arrêtera que… lorsqu’il sera planté dans mon corps… Mouais, pas très joyeux comme programme… Mais, vu que j’ai pas d’autre idée…

Hisoka s’arrête de tourner. Il saisit son sabre à deux mains et le brandit bien haut au dessus de sa tête…. Et charge droit sur la jeune femme, qui ne comprend vraiment pas ce qu’il peut bien se passer dans la tête du géant. Il s’agit d’une attaque simple et terriblement grossière. Même un aspirant pourrait l’éviter sans effort. Ce que fait Akkurenaï, en faisant un pas de côté, pas qui l’amène dans le dos d’Hisoka. Cette fois, elle arme son coup pour frapper dans les reins du colosse Mahousard. Mais, l’élan de se dernier fait que le coup pénètre l’abdomen sans toucher le moindre organe.

Hisoka attrape alors à pleine main la lame du katana de Akkurenaï et, lâchant son arme, lui balance un monumental coup de poing, qui vient achever sa course sur le visage de la jeune femme, lui explosant la pommette gauche. La ninja part en arrière, lâchant son arme, et finissant sa course à quelques mètres de là.

La blessure d’Hisoka le fait souffrir. Il sait qu’il va falloir jeter ses dernières forces dans la bataille. Il compose rapidement une série de signes, imité par son adversaire. Chacun d’eux essaie de composer plus vite que son rival. Comme s’ils s’étaient synchronisés, ils achèvent en même temps leur technique :

KAKOGAN KAKERA !!!! HOUSENKA NO JUTSU !!!!

Alors que des projectiles de feu se précipitent vers Hisoka, ils rencontrent sur leur passage des éclats de granit qui vont dans le sens inverse. Les deux techniques se neutralisent partiellement, ne laissant que peu de projectiles passer de part et d’autre, qui sont évités aisément par les deux protagonistes. D’ailleurs, ces derniers se regardent, quelques peu déconcertés. Rien ne semble marcher pour arriver à vaincre l’autre.

Franchement, va falloir que je trouve le moyen de me débarrasser d’elle. Parce qu’avec ma blessure au bide, et mon sang qui coule parterre, je ne vais pas tenir longtemps… Attends… Il me reste encore une solution. Ce n’est pas très courtois et encore moins fair-play. Mais une seule chose compte… gagner !

Hisoka ramasse le katana de la jeune femme et le lui lance. Puis, il ramasse son propre sabre. Enfin, il trempe sa main dans son sang, compose une série de signes et appose ses mains sur le sol :

Kôhanryo Kyuchiyose no Jutsu !!!

Dans un nuage de fumée apparaît Mikaijin, le compagnon d’Hisoka. Ce dernier s’appuie sur son ours, afin de soulager un peu la douleur. Akkurenaï regarde, incrédule, le nouvel adversaire qui vient d’apparaître. Les spectateurs assistent pour la seconde fois à la venue un peu spéciale de cet animal. Certains crient à l’injustice (des pro chikarates), d’autres estiment que c’est le jeu (des pro mahousards), mais, de toutes façons, qu’ils aient raisons ou torts, ils ne peuvent rien faire.

Akkurenaï décide de réaliser quelques clones, afin de perturber l’animal. Ce dernier fonce sur le groupe adverse et la multitude de kunoichi se dispersent dans l’arène. Hisoka profite de l’accalmie provoqué par Mikaijin pour déchirer un autre bout de tissu et se faire un second bandage de fortune. Dans les tribunes, Izyroth est au bord de l’apoplexie en voyant cette scène.

Alors que Hisoka termine de stopper l’hémorragie, il ressent une forte énergie d’agressivité venir de son dos. Et, au moment où la lame d’Akkurenaï va toucher le dos du mahousard, celui-ci disparait dans un grand nuage de fumée… pour être aussitôt remplacé par un ours, qui n’a pas l’air franchement content que quelqu’un essaie de tuer son maître. Il dévie l’arme d’un simple coup de patte et, avec l’autre, propulse une Akkurenaï complètement médusée par cette substitution.

Merci Mikaijin… Tu as fait du bon boulot. Mais, c’est à moi de finir le combat…. Enfin, si je tombe pas dans les pommes avant…

Alors que l’ours disparaît dans un nouveau nuage de fumée, Akkurenaï sort du tas de pierres dans lequel elle avait fini son vol plané. Visiblement, les deux genins semblent à bout de force. Ils ne vont pourvoir lancer qu’une dernière attaque. La jeune femme n’a plus son sabre, resté dans les gravas. Quand à Hisoka, sa faiblesse l’empêchant de porter correctement son sabre, il décide de la laisser au sol.

Les deux combattants s’avancent l’un vers l’autre. Hisoka s’arrête au milieu de l’arène. Il se campe sur ses deux jambes, prenant une pose non pas de combat, mais de stabilité. Il semble évident qu’il n’avancera pas plus. Akkurenaï, quant – à elle, semble pouvoir se mouvoir avec plus de facilité. Elle s’avance toujours au devant d’Hisoka, accélérant de plus en plus. Arrivée devant le géant, elle se baisse subitement et, prenant appui sur ses deux mains, donne un magistral coup de pied dans le menton du Mahousard. Ce dernier, ne voyant plus son adversaire devant lui, mais sentant le pied passé devant lui, assène un monumental coup de poing qui touche le sommet de la tête d’Akkurenaï.

La sonnerie retentit alors, annonçant la fin du combat. Mais aucun des deux combattants ne semblent l’avoir entendu. Ils restent immobiles. Le public se souffle mot. Il cherche à comprendre ce qu’il se passe. Puis, le corps de Hisoka bascule lentement vers l’arrière, tandis que celui d’Akkurenaï s’affaisse sur lui-même. Ils touchent le sol au même moment et ne bougent plus.

Deux équipes médicales s’approchent alors et sortent les deux ninjas sur des brancards, chacun par une porte, sous les applaudissements des spectateurs. Mais aucun des deux ne les entend…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:55

Miiyu a écrit:
Enfin. Enfin les combats des demi-finales étaient terminés. Combats spectaculaires s’ils en étaient. Le public avait été servi. Hisoka contre Akkurenaï, et Yassin contre Yoso. Pour les trois arbitres, déterminer qui passerait au stade suivant –dernier stade- n’avait pas été une mince affaire, comme à chaque fois ou presque. Après quelques longues délibérations, ils avaient cependant fini par se mettre d’accord. Et comme les jours précédents, ils s’apprêtaient à faire leur annonce.


Comme les jours précédents, aussi, la foule était là. La plupart des genins, aussi bien ceux qui étaient encore en lice que ceux qui avaient été éliminés, étaient aussi présents. Tous dévisageaient les trois juges, attendant leur sentence.


Miiyu regarda la foule amassée dans son ensemble. A côté d’elle, Kezashi avait déjà pris la parole, déclamant un petit résumé préparé du tournoi, soulignant certains moments dits forts des combats, insistant sur les qualités des tous les participants, accentuant la difficulté des choix et… SURTOUT faisant patienter les gens, pendant que Izyroth et Miiyu allait attacher une grande banderole, où, marqués en grosses lettres rouges (hé oui, le tournois se déroule à Chikara…), figuraient les noms des deux (heureux ?) finalistes.


Bientôt, le public n’écouta plus le discours soigneusement préparé par Kezashi –au grand dam de celui-ci- : la banderole était maintenant largement visible par tous, et un immense brouhaha envahit l’assistance : enfin, on connaissait les noms des deux élus. Vexé, Kezashi reprit le micro en main pour réciter (bah non, il ne peut pas lire) l’affiche à voix haute.



Et nos deux finalistes sont :
AKKURENAI pour Chikara
YOZO pour GENSOU

Miiyu –Tiens, j’avais pas vu…
Izyroth –De quoi ?
Miiyu –C’est toi qui a fait la banderole, non ?
Izyroth –Oui, pourquoi ?
Miiyu –Tu m’expliques pourquoi « Gensou » est écrit en gros caractères ?
Izyroth –Hein ? Ah, heu… ooooh tiens, j’avais pas vu ! Mais comment ce fais-ce ? Quelle erreur d’inattention de ma part !
Miiyu –….
Izyroth –Rooo, c’est pas important Miiyu. ‘Faut pas être jalouse et rabat-joie parce qu’il n’y a pas de Mahousard en finale…
Miiyu –Hein ?
Izyroth –Nan, rien. J’ai dit que c’était pas important. Ce qui est important, c’est qu’on a enfin nos deux finalistes. Dont un de Gensou... Et pas de mahousards…


Miiyu retourna son regard vers la foule, puis plus précisément sur le couple qui allait s’affronter le lendemain. Tous deux se jetaient déjà des regards en coin…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:55

Kesashi a écrit:hrp/ Il est conseillé de lire mon dernier RP dans le topic de Chikara pour comprendre ce qui va suivre. /hrp

Kezashi se tenait près de la porte qui menait vers l’arène. Il tenait sa tête. La nuit avait été mauvaise, pleine de souvenir et d’image de ce qui s’était passé la veille dans la demeure de Gatonoa. Il secoua la tête et respira un grand coup.


Izyroth : Kezashi tu te sens bien ?

Kezashi : Oui ne t’inquiète pas. C’est juste la pression du combat qui me met dans cet état.

Izyroth savait pertinemment que Kezashi n’avait aucune pression quant au combat qui l’attendait. Il glissa quelques mots à Miiyu qui se trouvait en retrait.

Izyroth : Kezashi n’est pas dans son état normal. Il faut le surveiller.

Miiyu :
Je devrais peut-être prendre sa place pour l’arbitrage.

Izyroth : Non il ne voudra jamais. Nous allons juste le surveiller et garder un œil sur lui pendant le combat.

Le moment était venu. Kezashi, Izyroth et Miiyu entrèrent dans l’arène sous les acclamations du public. Le tournoi avait éveillé chez les Chikarates, un grand intérêt. D’autant plus qu’une Chikarate était en final.

Izyroth annonça le nom des participants à la finale.

Izyroth : Je vous pris d’accueil du coté droit Yoso Hamu qui nous vient du Village de Gensou.

La plus part des gradins n’applaudissait qu’à moitié, préférant l’autre finaliste.

Izyroth : De l’autre coté, venant de Chikara, Akkurenaï Hakizito

La foule cria avec fureur quand Akku entra dans l’arène. Il valait peut-être mieux que la Chikarate gagne le combat si les juges ne voulaient pas créer d’incident diplomatique. Mais les règles sont les règles. Les juges choisiront lequel des deux à mener le combat au mieux. La décision sera annoncée directement après la fin du combat.

Izyroth et Miiyu prirent place dans les tribunes des juges. Yoso et Akku qui se fusillaient du regard, s’avancèrent l’un vers l’autre pour arriver à la hauteur de Kezashi.

*Tremblement*

Kezashi se secoua la tête.

*Tremblement*


Kezashi (pensée) : Que m’arrive-t-il ? Ma tête me semble si lourde. J’ai du mal à distinguer les formes autour de moi.

L’arbitre tituba légèrement.

Kezashi (pensée) : Merde à la fin. Je ne comprends pas, je ne sens presque plus mes mains. J’ai l’impression de perdre le contrôle de mon corps.

Izyroth (à Miiyu) : Kezashi ne va vraiment pas bien. Je ne le sens pas.

Kezashi (pensée) : Mes forces me lâchent. J’ai l’impression de ressentir une haine énorme. J’ai un besoin de tuer. J’ai peur…

Ses bras se lâchèrent le long de son corps et sa tête tomba comme s’il dormait.

Akku : Monsieur l’arbitre ? Qu’est ce qu’il se passe ?

Evaline qui était dans les gradins se leva de sa place et cria à l’intention d’Izyroth.

Evaline : Izyroth fait quelques choses. Kezashi n’est plus lui-même.

Yoso : Est-ce que l’on peut commencer le combat maintenant ?

La tête de Kezashi se releva lentement et se tourna vers Yoso, un sourire narquois aux lèvres.

Kezashi (d’une voix pleine d’insolence) :
Nous avons le temps non ? On pourrait s’amuser avant de passer tout de suite au combat…

Yoso : De quoi parlez vous ?

Akku : Vous faites peur.

Kezashi :
Tu as peur ? Peur de moi ?

Le Chuunin leva sa tête vers le ciel, écarta ses bras autant qu’il put et se mit à hurler. Le cri raisonnait dans toute l’arène. Le public avait cessé d’applaudir. Ils avaient tous les yeux rivés sur le juge en train de crier. La situation dégénérait.

En un instant, Miiyu et Izyroth était dans l’arène, suivi d’Evaline et de quelques Chuunins de Chikara.

Sans hésiter, Izyroth frappa son ami au visage. Une giclé de sang sortit de la bouche de Kezashi sous le choc violent. Il n’avait même pas tenté d’esquiver l’attaque.

Kezashi : Tu es toujours aussi pitoyable Izyroth.

Izyroth sortit une lame d’os de son poing et frappa à nouveau Kezashi. Contrairement à la fois précédente, il para l’attaque en attrapant le poing de la main. De son autre main, il saisit le col d’Izyroth et l’envoya valser à quelques mètres. Au même moment, Evaline immobilisa son Sensei par derrière. Avec force, il réussit à se retourner et attrapa Evaline par le cou, la soulevant du sol d’une seule main. La Genin porta ses mains sur le bras de Kezashi pour le faire lâcher.

Kezashi :
Tu as peur Evaline ?

Evaline (s'étouffant) : Non

Kezashi : Pourtant j’ai envi de te tu…

Kezashi s’écroula au sol. Miiyu l’avait frappé à la nuque. Les Chuunins de Chikara évacuèrent Kezashi vers l’hôpital sous les ordres d’Izyroth.

Que s'était-il passé?

Miiyu se dirigea vers les deux finalistes et tenta de les rassurer. Quelques minutes plus tard, Ils reprirent place au centre de l’arène avec Miiyu comme arbitre.

La finale pouvait enfin commencer.
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:56

Akkurenai a écrit:
N'ayant aucune nouvelle et ne voulant pas être disqualifiée pour la finale, je poste donc la seconde partie du tournoi à l'heure fatidique. J'espère qu'on pourra mettre au moins le RP complet. J'ai normalement le premier jet de son RP, mais il ne colle pas avec le message d'introduction à la finale.
Si jamais on pouvait au moins incorporer le texte au dessus, ce serait sympa, pour que cette finale est une jolie saveur (donc ne lisez pas mon texte, attendez au moins celui de Yozo ^^)


---------------------------------------------------------


Il semblait bien sûr de lui. Encore un reproche que l’on peut faire à un adversaire masculin lorsqu’il s’agit de combattre une demoiselle. Encore plus lorsqu’il s’agit d’une finale d’un tournoi inter-génins. D’accord il était fort, mais Akkurenaï n’avait pas volé sa place, au même titre que son adversaire du jour. Il lui fallait donc être plus maligne que lui et ne pas jouer sur son terrain favori, la provocation. Elle devait tenter de remporter plus qu’une victoire lors de ce combat : une confirmation des techniques apprises et connues lors de son entraînement et utilisées pendant ce tournoi.

La situation était plutôt compliquée pour la demoiselle. D’un côté, elle avait plutôt été épargnée par les premières attaques de Yozo, qui s’était contenté, à tort certainement, de ne pas trop la blesser pour éviter quelques égratignures supplémentaires. Il avait peut-être pris à la légère un combat qui se devait d’être le plus impressionnant de tous.

Le public… De ce côté-là, aucun souci à se faire pour l’ambiance ! Les Chikarates haranguaient la demoiselle afin que la victoire soit leur revienne, tandis que Gensou se délectait du spectacle que proposait Yozo.

« N’y compte pas ! Contre moi tu n’as aucune chance, approche je vais te faire goûter ma puissance destructrice ! » avait dit Yozo…

Il fallait donc réfléchir.

Ne pas se jeter dans la gueule du loup et jouer plus fin et plus tactique que Yozo, telle était la solution que devait trouver Akku.

La demoiselle posa un genou au sol, la paume de la main droite dirigée vers le sol. Cette position lui permettait de fuir en cas de danger immédiat en utilisant sa vitesse. Même si cela lui donnait un avantage pour cette optique là, Akku l’utilisait pour une toute autre utilisation : la réflexion.

D’un côté, le chakra qu’elle possédait restait encore suffisant pour quelques techniques mais l’utilisation de trop de Katon pouvait la mettre en danger. D’autant que, même si Yozo n’était pas aussi rapide qu’elle, ses mouvements restaient tout de même extrêmement fluides pour parer les attaques…


(Akku, à elle-même) Trouve vite, le public commence à s’impatienter…

(Yozo) Alors tu as peur, tu préfères rester en retrait ?

(Akku) Très bien, puisque je n’ai pas le choix, je vais devoir venir te chercher !

Yozo attendait un déplacement rapide de la demoiselle, mais contre toute attente, Akkurenaï le fixa du regard et avança tranquillement en sa direction. Surpris par une telle attitude, Yozo ne put s’empêcher de se poser des questions sur ce qu’elle était en train de préparer. Akku sortit de sa poche quelques kunais, qu’elle prit dans sa main droite, comme pour les lancer.

(Yozo) De simples kunais ? Tu crois réellement m’avoir avec ca ? Approche !

Akku, sans répondre à la nouvelle tentative de déstabilisation, s’élança en sa direction tout en pointant les kunais vers Yozo, mais prenant celui-ci au dépourvu, elle les lança sur sa droite et sur sa gauche.

(Yozo) Raté !

A ces mots, les kunais se mirent à scintiller et à prendre feu tout autour de leur manche. Yozo, dans un réflexe, regarda le curieux frémissement des kunais lorsqu’il s’exclama :

(Yozo) Des sceaux explosifs !

Une nouvelle fois, une angoissante déflagration se fit retentir dans l’arène, qui retint son souffle devant cette attaque inattendue et impromptue.

Du nuage de poussière résultant de la déflagration, on vit une forme qui remuait en son sein et qui tentait de se dépêtrer puis de s’extraire de la nuée ainsi formée.


(Yozo) *Touss Touss* ! … Je te l’ai dit ! *Touss* ! Je suis increvable !

Alors qu’il ouvrait les yeux lentement, Yozo s’aperçut que la demoiselle qui devait se trouver en face de lui n’était plus là. D’un mouvement rapide, il se retourna…

(Akku) Trop tard, beau parleur !

Akkurenaï avait, pendant ce court laps de temps, contourné l’adversaire pour se retrouver dans son dos et ainsi faire face à la rive, puisque Yozo était tourné vers Akku. Après ce rapide mouvement, elle avait considérablement augmenté sa vitesse pour arriver droit sur le génin adverse. Concentrant son chakra à l’extrême limite de son poing, la forte densité du chakra de feu embrasa sa main, l’enrobant de fort belle manière…

(Akku) Prends ça !

Akku porta un violent coup à la poitrine de Yozo, qui ne pu esquiver le geste tant la génin avait pris de la vitesse, les sens encore perturbés par le nuage de fumée. Projeté à très grande vitesse, Yozo fut propulsé par delà le lac et retomba sèchement sur le sol aride de l’arène.

(Akku) Tu vois ce sable là que tu es en train d’avaler ? Je joue dessus depuis que je suis petite, et ca me dit bien de continuer là-dessus !

(Yozo) Merde, elle est sérieuse, il faut que je me reprenne, la victoire ne doit pas m’échapper…

(Akku) La prochaine fois que tu me sous-estimes, tu meurs, ce sera aussi simple que ca.

Yozo ferma les yeux. Finalement, Akkurenaï n’était pas à prendre à la légère et s’il se retenait ou s’il continuait à poursuivre sur cette voie, nul doute qu’il serait encore gravement blessé voire peut-être même pire lors de ce combat.

(Yozo) Fais chier ! Va falloir encore se démener pour gagner !

Alors qu’Akkurenaï arrivait sur Yozo une nouvelle fois, Yozo rassembla ses dernières forces. Ce combat allait être le dernier, il fallait qu’il soit fort et impressionnant pour les juges.

Armant son bras, Yozo cria :


(Yozo) Kasaku no jutsu !

Une hache enveloppée de Raiton fit son apparition.

Alors qu’Akku plongeait en direction de Yozo pour lui asséner le coup fatal, ce dernier fit tournoyer la hache qu’il venait d’invoquer et l’envoya en direction de la demoiselle alors qu’elle était à proximité de lui.

Akku tenta d’éviter l’attaque qui venait d’être lancée, mais les éclairs qui enveloppaient l’arme rendaient impossible toute esquive à cette distance. Touchée, elle évita partiellement l’arme et cria :


(Akku) Pas encore assez rapide !

La demoiselle tira son katana et le pointa dans la direction du génin de Gensou. Alors que l’épée allait pénétrer dans son corps, donnant une victoire plus que certaine au camp de Chikara, Yozo para l’attaque avec sa hache qu’il venait de reformer.

Les éclairs remontaient rapidement le long du katana de la jeune fille qui sentait le vent tourner sur cet assaut d’orgueil de la part de Yozo. Alors qu’Akku voulait se retirer du combat, Yozo lui attrapa la manche, puis le coude pour la stopper net dans son mouvement.


(Yozo) Mon chakra est habitué à mes éclairs, ils peuvent me parcourir le long de la peau sans me déranger. Il semblerait que les miens te gênent tout d’un coup ?

Akku grimaçait. Les éclairs commençaient à s’enrouler autour de sa main droite puis le long de ses côtes. La douleur commençait à être difficilement supportable pour la représentante de Chikara.

(Akku) … HHhhh….

(Yozo) Ne t’inquiète pas ce sera bref, je vais rassembler mes forces pour accumuler mon chakra et augmenter la puissance de mes éclairs…

L’arène regardait avec angoisse cette scène où le Gensouard semblait largement avoir le dessus. Maintenue fermement par une poigne de fer et affaiblie par la situation de laquelle elle se trouvait, Akku ne pouvait même pas esquisser des signes rapides de la main, puisqu’elle était tenue. Pire encore, son adversaire lui avait attrapé la main droite, ce qui signifiait pour elle une incapacité à se servir de son katana, étant droitière.

(Akku, à elle-même) Réfléchis, y’a forcement un moyen…

La douleur continuait à progresser et les muscles de la demoiselle se tétanisaient sous l’effort engagé pour se défaire et résister à la vive douleur ainsi créée.

Avec son bras gauche, Akku tira de sa poche un objet, que Yozo ne pu manquer de remarquer.


(Yozo) Encore un Kunai ? A cette distance, je le parerai aussi vite que les autres avec mes éclairs. Ne sois pas idiote…

Encore une fois, Akku avait recours à l’improvisation pour rivaliser avec son adversaire du jour.

(Akku) C’est le dernier…

Akku sorti un énorme sceau, marqué de plusieurs runes et formé par trois cercles.

(Akku) Je l’ai fait spécialement hier soir, je ne l’ai jamais testé…

(Yozo) Tu es folle ! Tu risques de faire exploser le stade avec ca.

Yozo tenta de se désengager avant que le parchemin n’explose et lorsqu’il lâcha la main d’Akkurenaï, la jeune chikarate exécuta un signe qu’elle n’avait alors fait qu’une seule fois dans le tournoi :

(Akku) Housenka no Jutsu !

Un souffle ardent se fit ressentir dans l’assemblée.

Akkurenaï venait de lancer la technique des pétales tranchants.


(Yozo) C’est quoi ça ? La victoire ne m’échappera pas…

Les cheveux de la demoiselle se mirent à étinceler. Une violente tornade fit son apparition dans l’arène et se plaça au dessus de la demoiselle.

(Akku) C’est fini pour ce combat, ce sont mes dernières forces…

Les pétales qui venaient de se placer, s’orientèrent dans la direction de Yozo et s’immobilisèrent. Puis le feu fit son apparition et les pétales s’embrasèrent et devinrent ardents, d’un rouge vif que tout le stade pouvait apercevoir.

L’assemblée présente retenait son souffle, il s’agissait du dernier round de ce tournoi. La tension était palpable et les spectateurs ne faisaient plus qu’un, essayant de respirer le moins fort possible tellement le combat était palpitant et indécis.


(Yozo) Je ne te laisserai pas faire, ce combat est pour moi !

Yozo exécuta alors rapidement des signes de la main et prononça :

(Yozo) Masaku no jutsu !

Le génin venait de puiser ses dernières forces également, même si la technique était certainement moins gourmande en chakra. Mais Yozo devait certainement mieux l’utiliser que le Housenka d’Akkurenaï.

(Yozo) / (Akku) Yaaaaaaaaah !

Les pétales de fleurs se mirent à bouger et à affluer massivement vers Yozo à une vitesse folle. Alors que Yozo aurait pu concentrer son chakra pour se défendre, il campa sur ses positions et prit des appuis sur le sol de l’arène.

Les pétales fusaient dans sa direction et commencèrent leur incessant va et vient sur le corps du génin, tandis qu’Akku perdait de plus en plus de forces, n’arrivant pas à maitriser totalement le coup qu’elle tentait de jouer. Les brûlures augmentaient sur la peau de Yozo et le souffle ardent lui faisait perdre peu à peu des forces.


(Yozo) … Encore un peu… Encore un peu plus de force…

Les pétales martelaient maintenant les jambes de Yozo qui commençait à courber l’échine mais se redressait dans une incroyable volonté de gagner.

Akku manquait de perdre de connaissance, elle était en train d’atteindre sa limite de chakra et usait ses dernières forces.


(Yozo) Maintenant !

La dague pointée vers Akku, il la propulsa violemment, dans un dernier sursaut, afin de blesser mortellement la génin chikarate. De toutes ses forces, de tout cœur.

Akku vit arriver la dague lentement, telle une flèche empoisonnée qu’elle allait recevoir. Si elle esquivait, le Housenka serait détruit et Yozo serait vainqueur. Si elle continuait, restait une chance de vaincre son adversaire. Le regard fixé sur la lame qui arrivait inexorablement sur elle, Akku regardait Yozo pilonné par les pétales, presque au bord de l’apoplexie. Il en allait de même pour la demoiselle.

Alors que l’assistance se tenait prêt à intervenir, que les juges ne savaient pas quel dénouement allait se produire et que le public retenait son souffle, Yozo tomba et mit un genou à terre. Simultanément, Akku, les yeux grands ouverts, vit la lame s’enfoncer dans son corps et traverser ses organes. Un sentiment de froid l’envahit alors. Le Housenka se stoppa net…

Un regard vers Yozo qui, penchant vers le sol, était sur le point de rejoindre ses rêves les plus fous, Akku se tourna vers l’assistance comme pour assister à un spectacle où elle n’était qu’une simple spectatrice.
Un regard vers le sol Chikarate qui lui avait permis de jouer dans la cours des grands, pour une fois. Et Akku ferma les yeux, et tomba lourdement, face contre terre. A ce moment, Yozo chuta.

Un frisson parcouru l’arène. Les soigneurs arrivèrent en trombe sur les corps inanimés des finalistes. Une finale grandiose dans un stade comblé du spectacle qui venait de se dérouler. Mais les regards et les pensées étaient tout autre ; la santé des deux jeunes combattants semblait bien compromise et les médecins allaient devoir faire des miracles pour qu’un de ces deux là refoule le sol avant quelques semaines… Ou pas…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:57

Yozo a écrit:J’ouvre les yeux, la lumière du jour m’éblouit, ma vision est floue. Mon œil gauche est recouvert de bandelettes, ainsi que certaines parties de mon corps. Au loin, j’entends des voix féminines…

Infirmière : Regardez ! Notre grand finaliste s’est réveillé !

J’entends des pas se rapprocher de moi mais n’arrive pas à voir de qui il s’agit...

Infirmière : Alors Yozo, bien dormit ?

Yozo : On pourrait dire que j’ai connu mieux…

J’essaye de me lever, mais impossible, une douleur intenable envahit mon corps…

Infirmière : Surtout pas ! Il vaut mieux que vous vous reposiez ! Dormez, vous avez encore le temps avant le match final !

Éberlué, .je l’interroge.

Yozo : Vous avez dit quoi là ?

Infirmière : Eh bien, que vous avez encore du temps, avant le match, en finale, face à la jeune chikarate… Akkurenaï, me semble t-il.

Mon regard reste alors fixe un instant, une goutte de sueur coule le long de ma joue, mes mains se crispent…

Yozo : En fina….

Je ne puis finir ma phrase et m’écroule, sur le lit, de fatigue.

Quelques temps plus tard, je me réveille à nouveau, cette fois en pleine forme, enfin, si je puis dire. Ma vue est à présent nette et mes membres me font moins mal que tout à l’heure. Je décide de me lever, c’est alors que je vois posé sur la table de nuit une lettre avec mon petit déjeuner, et mes affaires sont rangées, prêtes à l’emploi. Je décide d’ouvrir cette lettre et lit ce qui est marqué.


« Yozo Hamu,
N’étant pas présent lors de l’annonce des résultats nous vous envoyons cette lettre pour vous informer des résultats…
Finale du tournoi inter-villages Genin
AKKURENAI
pour Chikara
YOZO
pour Gensou
Le combat se déroulera demain à 12h00 précise.
Si vous n’êtes pas présent, votre adversaire sera promu vainqueur d’office.

Cordialement,
Les organisateurs du tournoi inter-villages Génin. »

* Midi…..Tiens, il est quelle heure d’ailleurs ? *

Je regarde tranquillement par la fenêtre et vois le soleil de chikara au plus haut de sa beauté.

* Merde j’en ai marre d’être en retard ! En plus pas de pti dej’ comme la dernière fois ! Grrrr *

J’enfile rapidement mes vêtements et m’équipe avec kunai, shuriken, parchemins explosifs. Je me dirige ensuite vers la sortie de l’hôpital, à toute vitesse, et une jeune femme m’arrête.

Infirmière : Eh ! Où allez-vous là ! Vous n’êtes pas complètement rétablit !

Yozo : Désolé mais j’ai une finale à remporter !

Dommage, une si belle femme. Je serais bien resté pour discuter un peu.
Sur le chemin de l’arène une question primordiale se pose.


* Mais qui est mon adversaire au fait ? Je crois qu’elle s’appelle Akkurenaï. Elle !! Une kunoichi ! Comment ? Ah non ma galanterie va me jouer des tours… *

Me voilà enfin arrivé à l’arène de chikara, le village du sable et de la force brute. Devant l’entrée une foule de gens attend quelque chose, puis me voyant arriver, ils se retournent tous. C’est alors que des cris résonnent dans la rue et je vois la montagne de spectateur m’arriver droit dessus. Je me mets à courir le plus vite possible afin d’éviter de me faire piétiner, jusqu’au moment où je vois deux chuunins sûrement chargés de me protéger, me prendre par le bras et m’emmener avec eux à l’intérieur de l’arène.

*En voilà une arrivé discrète, moi je dis ! *

Une fois au sol, les deux chuunins me lâche et partent rapidement vers la sortie.
A présent je suis face à face avec mon dernière adversaire, une kunoichi d’une beauté certaine. Ses cheveux rouges et détachés flottent dans l’air, pareils des vagues.


* Même si c’est une fille je dois garder mon sang froid, pour arriver jusqu’ici c’est qu’elle doit être très forte…*

C’est alors que l’aveugle fait surface. Nous nous avançons donc vers lui. Izyroth annonce nos noms à la foule en liesse. Akku et moi-même arrivons au niveau de Kezashi, en nous jetant des regards assassins.
Quand soudain je remarque que quelque chose ne va pas.


*Il est bizarre... Il... Tremble ?*

D'un coup, ses muscles se relâchent, et sa tête ballote. Il donne l'impression d'être rentré en léthargie, mais il ne tombe pas.

Akku : Monsieur l’arbitre ? Qu’est ce qu’il se passe ?

Dans les gradins, une voix féminine retentit.

Yozo : Est-ce que l’on peut commencer le combat maintenant ?

C'est alors que le juge se redresse, et nous parle, avec un sourire moqueur et sadique.
Kezashi : Nous avons le temps non ? On pourrait s’amuser avant de passer tout de suite au combat…


Yozo: De quoi parlez vous ?

Akku : Vous faites peur.

Kezashi : Tu as peur ? Peur de moi ?

Soudain, dans un énorme cafouillage, un combat débute, entre kezashi et d'autres chuunins venus aider Izyroth et Miiyu.
Au final, Kezashi perd connaissance, et c'est Miiyu qui le remplace.


Miiyu : Bon ! Vous connaissez les règles ? Alors le match va commencer !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:57

Yozo a écrit:La cloche se met à retentir, le public crie de joie, certains même se jettent depuis les gradins pour venir nous voir mais des chuunins chargé de la sécurité les font dégager rapidement.
Des hurlements se font entendre tout autour de nous, le public a la pêche !


Voix : A présent pour ce dernier match qu’on espère fantastique, de jeunes kunoichi vont vous faire une petite chorégraphie comme bal de fermeture du tournoi ! Applaudissons-les !

Le public applaudit le plus fort possible et de jeunes kunoichi font leurs apparitions dans mon dos, leurs tenues sont très légères on peut dire une matière douce comme la soie. Elles se lambinent dans toutes les sens exécutant une chorégraphie digne des plus grands. A la fin de leur représentation le public applaudit ainsi que Akkurenaï, je ne puis faire de même…

Voix : Maintenant le combat tant attendu va bientôt commencer ! Veuillez vous reculez je vous prit. Quand la cloche sonnera vous pourrez commencer ! Bonne chance à vous !

Moi et mon adversaire reculent diminuant chacun nos champs de vision. Akku diminuer peu à peu quand la cloche retentit. C’est partit sa commence, par contre je ne connais absolument rien de mon adversaire et elle non plus, c’est donc à nous de nous découvrir !

* Bon comme c’est une fille je vais pas me la jouer bourrin, veut pas lui faire mal *

Je lève alors ma main et dirige mon index dans sa direction. Le public ne fait alors plus aucun bruit.

Yozo : Bonne chance à toi jeune demoiselle ! Je suis Yozo Ha….

Pas le temps de finir ma phrase que je la vois arriver à pleine vitesse sur moi tout en dégainant sont sabre.

* Oua ! Elle est rapide ! Faut pas que je fasse l’idiot*

Mais même pas la peine de faire un jutsu elle m’arrive droit dessus, même pas le temps d’esquivé tellement que je suis surprit… La jeune demoiselle passe juste à côté de moi à une vitesse extrême, la lame penché à l’horizontal en plein sur mon flan. Je ne puis esquiver l’attaque et la prends de plein fouet, un saignement devient alors visible à travers ma veste mais je n’ai le temps de rien faire, elle revient à la charge de suite toujours sa lame prête à me transpercer. Rapidement, je sors un kunai de ma sacoche et bloque ses attaques au sabre évitant ainsi de prendre trop de dégâts…jusqu’au moment ou elle prend un peut de distance ce qui me laisse le temps de réfléchir quelques peu à la situation…
D’un geste sur, j’enlève ma veste laissant place à mon torse bandé à cause des blessures précédentes. Au moment ou elle dirige sa lame en direction de ma tête j’esquive et me baissant et pose la paume de ma main gauche sur le sol et par pression de mon bras lui envoie un coup de pied en plein dans le menton ce qui la projette en l’air…


* C’est l’occasion ! On va se la jouer comme les héros de manga ! *

Je saute à mon tour dans les airs afin de la rattraper. Pendant ce temps j’exécute une série de signes…

Yozo : Nimpo, Kage bushin no jutsu !

Un clone apparaît à mes côtés, celui-ci m’attrape le bras et je jette en l’air pour me permettre de passer au-dessus de la jeune demoiselle…Une fois de plus j’enchaîne par un nouveau jutsu…

Yozo : Raiton, Masaku no jutsu !

L’épée de foudre apparaît dans ma main, sa lueur d’une couleur bleue sombre se remarque des épées ordinaires, la foudre l’entoure et les sable accroché sur ma lame pétille avec le contact de la foudre. Me voilà à présent au-dessus d’Akku, arme foudroyante en main prête à la projeter au sol… Elle ne peut rien faire que d’attendre de retomber mais malheureusement pour elle j’ai prit beaucoup plus de vitesse et retombe sur elle à pleine puissance. Je porte mon coup vers sa poitrine à puissance soutenue qu’elle arrête en la comprimant entre ses deux mains. C’est à ce moment là que je vois la jeune femme, les cheveux dans le vent, un regard motivé, me fixer dans les yeux et balbutier des phrases incompréhensibles avec la vitesse du vent qui frôle mes oreilles… Par réflexe, je regarde la position de ses mains. Elle tient ma lame d’une façon bizarre…

* Mais c’est…..Le signe du tigre, une technique katon ? *

Je ne puis finir mes mots quelle me coupe la parole en criant

Akkurenaï : Katon, Gokakyuu no jutsu !

Ma position face à cette attaque n’est pas franchement la meilleur, je suis au-dessus d’elle, elle bloque mon arme et en plus elle m’ajoute une technique Katon au corps à corps…Une boule de feu de taille moyenne mais destructrice apparaît suite au jutsu utilisé. Le public paraît choqué de ce qu’il se passe, la technique Katon ma complètement touché…Une fois au sol, Akku pose pied à terre et se met en posture défensive…

Akku : Ah ! Je t’ai eu !

Yozo : Ne croit pas si bien dire !

La voix vient de son dos, elle se retourne et me voit les mains dans les poches, les yeux fermés, un comportement propre à moi…La jeune demoiselle se retourne rapidement pour voir ce qui avait bien pu brûler…Un morceau de bois.
Yozo : Tu ne connais pas la substitution ? C’est une technique basique. Si tu ne la connais pas c’est que ta eu du bol d’arrivé jusque là !

Je me mets à rire tout seul mais sa n’a pas l’air d’amusé Akkurenaï pour autant…Je vois son regard se durcir, elle serre son arme à en faire saigner ses mains, ses cheveux rouge flamboyant recouvre les yeux de la belle kunoichi…

Akkurenaï : Je vais t’exploser !

La jeune demoiselle sort subitement deux parchemins explosifs et les tiens chacun dans une main. D’un mouvement symétrique et synchronisé, Akku lache ses parchemins provoquant une explosion dans l’arène, le sable s’envole et provoque un brouillard…

*Hum… Bien réfléchit ! Elle s’est caché derrière le nuage de sable, elle va me préparer un truc mais je ne sais pas quoi vaut mieux être vigilant… *

Je me mets en position défensive et me prépare à une éventuelle attaque de mon opposant. Au loin, j’entends une voie aiguë, sa voie prononçant exactement le même jutsu que tout à l’heure…

Akkurenaï : Katon, Gokakyuu no jutsu !

La boule de feu, apparente par sa taille, m’arrive droit dans la figure et dans son déplacement, emporte les grains de sable qui volent encore provoquant ainsi des grains enflammés de petite taille…Surpris de cette attaque, je l’esquive en me décalant vers la droite mais le jutsu me touche mon bras et le brûle…

* Ahhhhh !!! Cette douleur ! .c’est horrible ! *

Je n’ai même pas le temps de m’occupé de mon bras gauche qu’elle commence à tourner autour de moi avec sa vitesse..Une vitesse impressionnante, je ne vois presque plus mon adversaire sous l’emprise de la vitesse. Je décide de me mettre en position défensive, prêt à riposter dès qu’une chance s’offre à moi…

* Si je trouve pas un moyen de prendre l’avantage je puis dire adieu à ma victoire…Je l’ai peut être un peut trop énervé…*

Par à-coups, la belle demoiselle m’entaille le corps par des attaques à l’arme blanche quasi-imparable…J’ai chaud, ma gorge se noue, je ne sais pas quoi faire pour sortir de ce pétrin…C’est à ce moment qu’une idée me vient….

Yozo : Raiton, Shizoku no jutsu !

Ma masse de foudre apparaît dans mes mains prête à écraser qui conque veut s’approcher de moi…Je dresse alors masse imposante en l’air toujours sous l’emprise des coups de Akku, et frappe d’une violence extrême sur le sol faisant trembler le sable….Surprise de la puissance du coup, Akku trébuche par les vibrations du sol provoquer par mon attaque. Elle décide alors de ce replier attendant une action de ma part…

* C’est le moment…J’ai une idée ! *


J’exécute une série de signes….

Yozo : Nimpo, Kage bushin no jutsu !

Trois Clones apparaissent à mes côtés et courent en direction d’Akku, Au bout d’une certaine distance, moi et mes clones nous séparons entourant ainsi l’ennemi et lui bloquant tout espace de fuite…
Cette position très spécial, empêche Akku de s’échappé par les côtés, elle n’a qu’une seule solution….Bloquer mes attaques…


*Parfait, maintenant je vais la faire sauter…. *

Moi est mes clones sommes en position prêt à attaquer. Nous commençons à courir à la même vitesse autour de Akku en nous rapprochant petit à petit, nos masses se rapprochent d’elle, elle n’en à plus pour longtemps avant de devoir esquiver…A cinquante centimètres d’elle, mes trois clones effectuent un coup d’une puissance impressionnante, Sur le même point du terrain, la puissance de la masse et multiplié par trois. Cette force expulse le sable aux alentours et oblige la jeune demoiselle à sauter dans les airs afin d’évité ce coup destructeur.
Malgré tout elle ma vu, je n’ai pas porté mon coup et j’attends le bon moment pour la frapper. Elle se prépare à une attaque en courbant ses muscles et ne me lâchant pas une seule seconde du regard…Une fois Akku a un mètre du sol je commence ma course, masse en main, je me dirige vers son point de chute paré à lui infliger le coups de grâce…Au moment de touché le sol, elle se propulse avec ses mains en arrière afin de se mettre en retrait et de diminué ma puissance d’attaque mais c’est trop tard pour elle, elle le sait. Ma masse va rentrer en contact avec elle et lui détruire au moins des côtes mais au lieu de ça, je feinte et lui adresse un violent coup de poing dans l’estomac qui la projette quelques mètres plus loin…
Les cheveux au vent, les mains dans les poches, je m’approche d’elle et lui tend la main. Je l’aide à se relever, mais au lieu de me remercier elle me propulse par la violence de son coup de pied dans le lac auquel je tombe à l’intérieur…


Yozo : J’adore ta façon de dire merci jolie cœur !

Akkurenaï : Je vais devoir te couper la langue tu parle trop !

Le public est exalté par tant d’actions, ils leur tardent de ce qu’il va se passer ensuite mais moi je sais, sans quelle sans rende compte, la chance à basculé de mon côté, je suis sur le lac soutenue par mon chakra et j’ai un avantage distinct, si elle met un seul pied dans le lac s’en est fini pour elle, je suis bien curieux de savoir comment comment elle va me sortir de là…
Le temps est à moitié et les entailles de Akku lors de ses attaques rapides mon épuisé, mon chakra diminue peut à peut cela veut dire donc que je suis quand même en mauvaise posture…Je la regarde avec lui sourire en lui faisant croire qu’aucun problème n’était présent…


Akkurenaï : Tu me nargue encore une fois ! T’est franchement énervant ! Mais je dois avouer que te bat bien et que tu ma surprises plusieurs fois…Mais assez parlé je vais en finir avec toi et remporter ce tournoi !

Yozo : N’y compte pas ! Contre moi tu n’as aucune chance, je vais te faire goûter ma puissance destructrice !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:58

Miiyu a écrit:
Le dernier combat était terminé. Les deux finalistes transférés à toutes vitesses à l’hôpital. En effet, comme à la fin de la majorité des combats, les deux adversaires avaient fini blessés et épuisés. Kezashi aussi avait été transféré à l’hôpital en urgence. C’était Miiyu qui l’avait relayé pour arbitrer le match opposant Akkurenaï à Yoso. Au moment où le duel aurait du commencer, l’aveugle avait changé du tout au tout, et Izyroth, Evaline et Miiyu avait du intervenir et le neutraliser. Cela n’avait pas empêché le bon déroulement du dernier tour du tournoi. Les deux jeunes genins s’étaient donné à fond, pour le plus grand plaisir de la foule.

Plusieurs heures après que la finale, tout le monde revint à l’arène, pour apprendre le nom du vainqueur. Les paris allaient bon train, l’argent passait de main en main sans discrétion. Izyroth et Miiyu se regardèrent, prirent une inspiration et s’engouffrèrent dans l’arène. Ils avaient du se débrouiller sans Kezashi, cette fois-ci, puisque ce dernier était rester à l’hôpital.

Le public poussa plusieurs exclamations, attendant –comme à son habitude- le résultat non sans impatience. Ce fut Miiyu qui prit la parole la première.


Miiyu -Aujourd’hui s’est terminé le tournoi inter-village des genins. Nous avons eu le droit à une superbe finale, dans la lignée de tous les autres combats auxquels nous avons pu assister.

Après un silence, la jeune fille reprit :

Miiyu –Il est maintenant temps de dévoiler le nom du vainqueur de ce tournoi. Il s’agit d’Akkurenaï, notre jeune finaliste féminine issue de Chikara.

La fin de la phrase se perdit dans l’ovation du public chikarate. Ils avaient gagné, semblaient-ils dire bien qu’ils n’y soient pour rien dans la victoire de leur représentante. Les gensourads présents ne purent cacher leur grande déception, bien qu’ils fussent tous heureux que leur couleur fut portée jusqu’en finale. Les quelques Mahousards présents étaient pour leur part mitigés : il n’y avait pas eu de Mahousard en finale, donc forcément, le résultat ne pouvait vraiment leur plaire.


Izyroth –Le prix que recevra Akkurenaï ne sera pas le seul décerné aujourd’hui. En effet, nous avons décidé de féliciter aussi Yassin, du village de Mahou, comme étant le Genin le plus prometteuret par la même occasion/ et surtout le plus CASSE COUILLES pour l’avenir. Le combat Takeshi, du village de Chikara, contre Evaline, du village de Gensou, a été déclaré comme étant le plus attrayant de tout le tournoi, et Evaline comme étant la Genin la plus sexy.
Miiyu –C’est quoi ce prix ?! J’étais pas au courant.
Izyroth –Heu... si je réponds un prix de dernière minute, à la demande de certains, ça te va ?
Miiyu -…

Ainsi se termina le tournoi. Une fête eut lieu dans la soirée, en l’honneur d’Akkurenaï et du village d’accueil (et village vainqueur par la même occasion) du tournoi. A peine après avoir annoncé les résultats, Miiyu et Izyroth partirent pour l’hôpital de Chikara afin –dans un premier temps- d’annoncer les résultats à Yoso et Akkurenaï qui n’avaient pu quitter l’établissement puisqu’ils étaient encore bien trop faibles, et de rendre visite à Kezashi par la même occasion.
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Makaya le 15/4/2008, 11:59

Akkurenai a écrit:Quelques bruits se firent ressentir dans la petite chambrée. Akkurenaï venait d’ouvrir les yeux. Une superbe journée s’annonçait, les oiseaux commençaient déjà leurs chamailleries dans le ciel bleu Chikarate.

(Akku) Qu’est-ce que je fais ici ?

(Infirmière) Hola ! Repose-toi encore ! Tu restes fragile, je te signale que tu as dormi pendant presque 24 heures et que tu as mobilisé les meilleurs médecins du village !

(Akku) Les meilleurs médecins du village ? Alors ca veut dire que j’ai perd…

(Infirmière, la coupant) Et ton adversaire aussi ! Vous nous avez donné du fil à retordre ! Ils ne se doutent pas, els organisateurs, que c’est du boulot en perspective pour nous autres ! Vous étiez salement amochés tous les deux, heureusement que c’est fini maintenant.

(Akku) Dites, il s’est passé quoi ?

(Infirmière) Et bien, lors de votre combat, vous avez tous les deux tenté une dernière attaque tellement vous étiez épuisés. Apparemment, ton style ou ta bravoure a été plus récompensé que celle de Yozo. A moins que ce soit parce que le tournoi se déroulait à Chikara…

(Akku) !! J’ai gagné ! … Hey !! Mais !! J’ai pas triché ! Ca veut dire quoi ca ? Si j’ai gagné, c’est parce que je le méritais et je…

Akku fit la moue, mais sa blessure l’épuisait et elle avait du mal à respirer encore correctement.

(Infirmière) Allez, je plaisantais, Miss Tournoi ! Tu as bien gagné cette rencontre. Maintenant pense à te reposer, parce que tu ne risques pas de recommencer de sitôt.

(Akku) Beuh, d’abord, il faut que je progresse ! J’ai failli y rester dans ces combats, et puis ils m’ont défiguré ! J’ai des cicatrices de partout maintenant.

(Infirmière) Ah lalala…

L’infirmière allait s’éloigner, lorsqu’elle fit volte face et s’adressa une nouvelle fois à Akkurenaï :

(Infirmière) Au fait, les chuunins Miiyu et Izyroth sont passés au début de la soirée, avant la fête pour voir comment tu allais. Malheureusement, ils ont été vite débarqués puisque vous nous donniez assez de mal pour vous rafistoler et pour vous mettre sur place. Au moins, à part les abrutis venus au spectacle, il y en avait qui s’occupaient un peu de votre santé. Y’a eu aussi ta famille, mais ils n’ont pas pu passer les barrages étant donné que seuls les gradés pouvaient y circuler. On les a quand même rassurés, et ils t’attendent avec impatience…

(Akku) Merci

(Infirmière) Y’a eu aussi un grand brun, un Jounin, qui est venu mais on ne sait pas trop qui il était, je ne l’ai pas vu au tournoi.

(Akku) Jydd’ est passé ?

(Infirmière) Je ne sais pas qui est cet homme, mais en tout cas, il venait simplement prendre de tes nouvelles.

Akku voulu se mettre debout lorsque l’infirmière se mit devant elle, les mains sur les hanches.

(Infirmière) Mais tu es têtue toi ! File au lit !

(Akku) Grummbl bl…

L’infirmière se tourna et prit une petite bouteille de médicament, qu’elle reposa sur la table.

(Infirmière) Alors là, tu vois, ce sont les gouttes que tu devras prendre pendant deux jours, c’est pour que la fièvre ne remonte pas. Normalement, y’a pas de risque, mais on ne sait jamais. Près de toi, il y a une petite boite de pilules, c’est pour éviter que ta blessure ne se ré-ouvre et c’est censé baisser le temps de cicatrisation. Il y a aussi les nouveaux bandages ici, si tu souhaites qu’on vienne te les changer, parce qu’on sait bien que ce ne sera pas facile, mais dans quelques jours, tu pourras gambader de partout, il faudra tout de même faire attention…

Un bruit de porte se fit entendre et l’infirmière se retourna. La demoiselle n’était plus dans la chambre et la boite de médicament avait disparu. Un petit mot était posé sur le lit : « Merci, je vais bien ! »

(Infirmière) Je sens que je vais craquer ! Tous les mêmes ! Même les demoiselles s’y mettent !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournoi Inter-villages [Tournoi 1]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum