Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:15

Iarwain a écrit:Nous enchainions les cagades durant cette mission. Notre chef, bien que sympathique, me restait incomprehensible. Tout d’abord, nous nous étions arrêtés en pleine mission capitale dans les bois pour nous entraîner. Ensuite, nous étions pénétrés dans le repère ennemi sans réflechir et comme des brutes. Ca allait forcément mal se finir. Pour être encore plus sûrs que la mission serait un echec, nous nous étions séparés au cours des étages, pour enchaîner des duels en un contre un. Si nous gagniions tous nos duels, je devrais de toute façon soigner tout le monde, puisque les gens sont quasiment tous incapables de se battre sans se faire démonter. La poisse…
Au troisième sous-sol, j’avais rencontré un certain Wiar, un être odieux qui faisait des expériences sur les autres. Il avait l’apparence d’un medecin et semblait en être un bon. De plus, je ne pouvais décemment pas abandonné les genins qui se sont arrêtés avant, même s’ils ne sont pas de Mahou. Et puis, les autres devraient se debrouillés. ILS AVAIENT INTERET A BIEN SE DEBROUILLER.

J’etais prêt pour mon petit duel. Mon adversaire était pour le moins excentrique. Tout mon contraire. Il se tenait en position de combat, tout en fourrant le rat à moitié crevé sur la table. Je n’avais pas non plus apprécié son histoire de rats de laboratoire géants. Il faudra que je le batte sans user trop de chakra, vu comment les autres sont des tâches…sauf Fuzzy qui est bon, et Ryo qui, grâce à ces techniques offensives d’une puissance extrême et ses stratégies agressives, ne risquaient pas de se faire trop blesser.


(Wiar) Tu peux te rendre, tu sais. Ce ne sera pas douleureux…En même temps, je n’en sais rien, puisque je ne l’ai jamais subi. HAHAHAHAHAHAHA
(Iarwain) Nous combattrons. Au nom de mon clan et de la médecine, je te ferais cesser tes agissements honteux !
(Wiar) Tu te trompes. C’est grâce aux gens comme moi que la médecine progresse. Il faut savoir sacrifier pour recevoir. La connaissance n’est pas venue toute seule. Des vies ont été perdues, mais ce n’est rien à côtée de toutes celles qui ont été sauvées !
(Iarwain) Sans doute. Mais cette époque est révolue.
(Wiar) Les époques ne sont jamais révolues. On peut toujours dire qu’il y a un temps pour tout, c’est faux. Quand on est mort, on ne peut plus rien faire !
(Iarwain) Il y a un temps pour vivre et un temps pour mourir, c’est le cycle de la vie. Il faut respecter toutes les existences, sinon, la société se détruirait d’elle-même.
(Wiar) Les règles sont faites pour être contournées par ceux qui en ont la force. Ainsi, certains se rangent, et d’autres agissent. Ce sont ceux qui agissent qui font progresser le monde ! Je vais faire progresser le monde, et tout le monde révèrera mes connaissances absolues !
(Iarwain) Tu ne sortiras jamais d’ici. Ta vie s’arrête maintenant.
(Wiar) C’est ce que nous verrons !
(Iarwain) En temps normal, je t’aurais proposé de nous laisser passer, mes amis et moi. Nous ne t’aurions alors pas fait de mal. Mais tu ne peux vivre.
(Wiar) Je vais avoir un nouveau jouet ! Ce rat commençait à m’ennuyer.
(Iarwain) Ne sois pas si présomptueux.

Et le combat s’engagea. Nous étions tous deux sur nos gardes maintenant que le duel à mort avait commencé, Wiar était serieux. Le combat est trop sérieux pour que l’on fasse le pitre pendant. Nous nous jaugions du regard. Nous avions le même âge vraisemblablement, sûrement la même taille…Seules nos pensées divergeaient.
Nous attendions que l’autre fasse le premier pas. Comme toujours pour moi. En général, la première chose que l’adversaire fait, c’est attaquer dans son domaine de prédilection. Par conséquent, le surprendre, s’il n’agit pas.

Nous courrûmes simultannément l’un vers l’autre. Si sa spécialite est le taijutsu, mieux vaut que je m’écarte. Mais c’est trop tard. Tant pis, espérons que je m’en tirerais sans trop de dommages. Après un bref échange, je me rends compte que je le vaux au taijutsu. Avec un peu de chance, et suivant le principe enonce plus haut, il est encore plus mauvais dans les autres domaines.
Un choc électrique me sortit de mes réflexions. Ma jambe avait quelques difficultés a bougé désormais. Le combat risquait de tourner à mon désavantage. Sauf si…Je réussis à l’électrocuter lui-aussi. A la meme jambe que moi. Puis je saute en arrière. Wiar était en plein saut arrière quand je l’ai touché. J’ai oublié que ma jambe gauche n’est plus au maximum de ses capacités. Je tombe, tout comme le fou.

Nous nous relevons rapidement, puis nous jaugeons du regard. Après quelques signes, je suis invisible. Au moins, la pose entrainement de NarutoRudy m’aura servie à ça…Seulement, mon adversaire n’est plus là. Il a disparu en un clin d’œil. C’est frustrant. Je créé un clone.


(CloneIarwain) Ca ne sert a rien si nous pouvons tous deux disparaître à la vue de l’autre. Rendons-nous visibles. Fais comme moi.
(Wiar) Tu as raison. Je réapparais.

Maintenant, je n’ai plus qu’à m’approcher par derrière et le tuer. Wiar et mon clone se jaugent du regard, et j’arrive par un côté. J’approche, doucement, sereinement, et surtout silencieusement. Jusqu’au moment où je heurte une forme invisible. Sous le choc, je réapparais. Wiar aussi, et nos deux clones s’annulent. Nous avions pensé à la meme chose au même instant ! La situation est critique.

Je joins mes mains, me rappelant les bases de l’academie. Le Kai. Il ne se passe rien. Si je suis dans un genjutsu, je vais de toute façon perdre, puisque je ne puis en sortir. Autant passer à l’attaque. Wiar fait pareil. Si c’est un genjutsu, il est drôlement puissant, Wiar.


(Wiar) On s’amuse vachement avec toi ! Tellement que je vais te motiver un peu ! En fait, je suis ton clone, ton côté obscur. Je sais tout de toi, j’ai les mêmes techniques. Tu ne peux me resister. Rends-toi et peut-être que je n’oublierais pas de t’anesthésier quand je te dissèquerais ! MOUHAHAHAHAHAHA !!!!!!!
(Iarwain) Comment est-ce possible ? Nous n’avons rien subi depuis le début de l’infiltration !
(Wiar) Je te le dirais avant de t’arracher les tripes.
(Iarwain) A quelques instants de ta mort, tu ne verras plus d’utilité à garder cette information secrète. Reprenons le combat. En plus, t’es qu’un excité.
(Wiar) En fait, je ne tuerais pas. Je ferais de toi un jouet, un simple objet !

Il était tres violent ce Wiar. Rien que penser qu’il était ma mauvaise face…Et qu’il savait tout de moi ! Une telle chose devrait être impossible…Il n’existe aucune technique capable de créer des homonculus avec des connaissances personnelles…
Surtout des connaissances d’autres personnes. Bon, je me calme. Mais je ne le quitte pas des yeux, surtout. J’ai appris la technique d’invisibilité récemment, donc ça ne peut venir de Mahou. Et il ne s’est rien passé de spécial depuis le départ…Espérons que nous connaîtrons la reponse un jour…

Si Wiar sait tout ce que je savais à partir du moment où j’ai appris la technique d’invisibilité de Ryo, il sait tout de moi. Il peut sûrement prevoir mon prochain mouvement. Il faudrait donc que je fasse des trucs débiles ? Et qui ne me ressemblent pas ? Mais il a peut-être prévu cela aussi. La situation est sans issue, autant tenter des trucs debiles. Je fis donc un genjutsu, un des rares que je connaissais, merci l’académie.
Alors que je lancais mon genjutsu, je me retrouvais dans une cage, avec Wiar devant moi, qui branchait des électrodes sur plusieurs parties de mon corps. Je me souvenais que dans mon genjutsu, Wiar était emprisonné à tout jamais dans une obscure cellule à Mahou, condamner par le village tout entier.

Mais alors, pourquoi étais-je ici ? Il était devenu si rapide que j’étais dans une cage en une microseconde ? Mais alors, c’était un genjutsu ? Argh…Kai Kai Kai !!!
Et voila, j’étais de retour dans cette salle pourrie dans ce batiment pourri en train de faire une mission pourrie avec des membres pour...sympathiques. Wiar avait également échappé à mon genjutsu. Nous agissions en miroir, c’était vraiment pas pratique. Ben…je vois plusieurs solutions. Soit continuer le combat ainsi jusqu'à épuisement, soit…y aller bourrin, et faire l’abruti version Makaya…

Les deux etaient tentants. D’ailleurs, celui qui me tentait le plus était de combattre jusqu'à épuisement. Si celui-ci me tentait le plus…Je me mis a courir dans tous les sens en hurlant
Raclette !! Hérétique !! et VIVE MOI !!!!. Wiar me regardait avec des yeux ronds comme des soucoupes, et je créai trois clones de foudre. Il devait me rester du chakra à la fin pour soigner les autres idiots ! Nous fonçâmes en formation losange sur Wiar, qui créa lui aussi trois clones de foudre. Je fis alors une chose debile. Et imprevisible donc. Deux de mes clones detruisirent les trois clones de Wiar par surprise, et le troisième courut derrière mon ennemi. Alors que le combat au corps a corps allait s’engager, je permutai avec mon clone pour me retrouver a peu près derrière Wiar, puis créai un autre clone, normal celui-la, qui se plaça à côté des restes du rat et des autres rares objets de la salle, un kunai à la main.
J’étais moi-même derriêre le medecin, un kunai posé sur sa gorge.

avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:15

Iarwain a écrit:(Iarwain) Tu ne peux plus m’échapper, j’ai gagné.
(Wiar) C’est ce que nous allons voir.
(Iarwain) Mon clone se trouve à proximité de tous les objets permutables, et moi-même je te tiens. C’est fini pour toi. Maintenant, dis-moi tout.
(Wiar) J’admets, oui. Je vais donc tout te révéler. Le chef des mercenaires a apposé un sceau à l’entrée que vous avez démolie. Il provoque la création de doubles maléfiques de chaque personne qui entre. Je suis ton reflet. Et puis tu sais, je ne mourrais pas seul. J’ai placé des notes explosives dans toute la salle, et nous allons tous sauter !!!
MOUHAHAHAHAHA !!!!!
(Iarwain) Pauvre nul ! J’étais censé gagné, puis tu me laisses partir en paix ! T’es rien qu’un mechant BOUHOUHOUHOUHOU ON ALLAIT DEVENIR LES MEILLEURS AMIS DU MONDE EN PLUS !!!
(Wiar) Maintenant lâche-moi, nous allons de toute façon mourir.

Je me mis en invisible, puis laissai un clone près de Wiar. Ma transfomation en moustique me permit de sortir de la salle par dessous la porte, puis mon clone disparut. Comment ?
Je fis mon grand come back, puis examinai la situation. Wiar était en train de me chercher, sans doute. Il avait du éliminer mes deux clones. Par contre, je ne savais pas comment. Il devait sans doute me cacher quelque chose. Ce que je vis alors me surpris grandement. Le rat se deplaçait dans la salle, et Wiar disparut dans un nuage de fumée, redevenant le rat trucidé de depart.

Wiar s’était substitué au rat, puis avait transformé le rat en lui-même, pour le faire me distraire et perdre du chakra ? La situation était mauvaise pour moi. J’arrivais en bout de chakra et Wiar se foutait de ma gueule depuis le début.


(Iarwain) Wiar, je sais ce que tu as fait. Tu t’es transformé en rat puis tu as fait agir le rat pour toi. Or, le rat était mort ou presque. Comment l’as-tu soumis à ta volonté ?
(Wiar, forme humaine) Je t’ai fait croire qu’il était vivant, puis je me suis substitué à lui à un moment du combat, et je l’ai ressucité pour le faire agir.
(Iarwain) C’est impossible de ressuciter les morts et qui plus est de les soumettre à sa volonté. Ou alors…une technique interdite ?
(Wiar) Exactement. Voilà un des miracles de la médecine ! Evidemment, je ne peux pas encore les ressuciter pour toujours, mais je sens que ce grand jour approche ! Et ce sera grâce aux experiences que je mènerais sur ton corps que cela deviendra possible ! Tu serviras la science. N’en es-tu pas heureux ?
(Iarwain) Il ne faut pas arracher les âmes défuntes au repos éternel. Ces pratiques honteuses…
(Wiar) Ne dis pas n’importe quoi, tu rêves toi-même de t’en servir ! Toi aussi, si tu en avais le pouvoir, tu l’utiliserais sans vergogne !
(Iarwain) Je…non…Il ne faut pas…
(Wiar) Tu vois, tu ne sais meme plus ce que tu dis. Ce pouvoir incommensurable qui me vient est celui de vaincre la mort !
(Iarwain) Je ne te laisserais pas agir ainsi. Ce pouvoir, il faut qu’il soit scellé à tout jamais.

Je me devais de le vaincre, ou une armée de zombies soumis à ces ordres envahirait le monde. Nous fonçâmes l’un sur l’autre, prêts à en découdre et à en finir au taijutsu. Les entrainements pendant une semaine entière avec GTB me revinrent subitement. Et dire que c’était juste avant mon passage au rang de chuunin !
Les enchaînements se poursuivaient. Je mettais en scène toutes les techniques que je connaissais, utilisant ma colère pour donner plus de force à mes coups. Un rictus sur le visage de Wiar m’apprit que lui aussi donnait le maximum. Etrangement, j’avais l’impression de partager une sorte de communion avec mon adversaire. Cette lutte pour la vie, pour la mort…
C’était certes affreux, mais nécessaire. Nos mains véhiculaient chacune du chakra raiton. Aucun des coups porté n’atteignait son but, et mon état approchait celui de l’épuisement. Il fallait agir.
Je décidai de faire un petit sacrifice. Une de mes mains toucha le ventre de Wiar, pendant que je laissai la sienne se poser sur ma jambe. J’utilisai alors ma seconde main pour lui électrocuter le cœur. Un arret cardiaque se produisit alors chez mon adversaire. Il allait mourir sous peu. Je lui immobilisai les mains, puis parlai :


(Iarwain) Tu vas mourir dans quelques instants. Révèle-moi tes secrets.
(Wiar) A l’intérieur…du..rat.
(Iarwain) Bien. Maintenant, comment fais-tu pour ressuciter les morts ?
(Wiar) La rép…onse se trou…ve au fond…de…t…oi…La rép…onse…c’est…moi !

Et mon adversaire expira dans mes bras. Il se transforma alors en poussière, ce qui ne m’étonna guere, sachant ce qu’il était, une pâle imitation… C’est triste pour lui, mais bon. Il ne me restait plus qu’à trouver le mystère du rat, puis retrouver mes coéquipiers. J’ouvris le rat de bas en haut, puis scrutai l’intérieur. J’y trouvai un bout de parchemin minuscule sur lequel était écrit en pattes de mouches : ‘ t’as gagné, mais espère pas l’emporter au paradis !’
Mais quel idiot ce Wiar ! Et dire que c’était moi…
Nekotto vint de l’étage superieur, soutenant Yneve, la genin de Chikara, qui semblait en mauvais etat. Nekotto lui-même n’avait rien.


(Nekotto) J’ai ramené la genin de Chikara ici. Tu me donnes combien ? Je te fais crédit parce que chui gentil. Ca fera donc 999 999 999 ryos.
(Iarwain) T’es blessé ? Yneve présente des symptomes étranges. Elle a du être empoisonnée. Je ne peux rien pour elle pour le moment. Continue de la porter, Nekotto. Allez, mon ami. Viens, nous descendons.
(Nekotto, murmurant) Tu vas raquer. Je fais rien gratis.
(Iarwain) Pardon ?
(Nekotto) Je disais, je vais la porter, et j’aime le pastis.
(Iarwain) Ah…euh…d’accord.

A l’étage inferieur, nous ne trouvâmes personne. Tyrande devait avoir rejoint Ryosuke. En effet, un étage plus bas nous les retrouvâmes, se tenant la main et en train de parler. Tyrande avait pris une flèche dans l’épaule, mais heureusement, la blessure était légère. Je retirais la pointe de la flèche puis posai un bandage dessus. Je ne pouvais faire mieux pour l’instant, il fallait que je garde mon chakra pour les éventuels blessés des étages inferieurs. Ryosuke n’avait par contre aucune blessure notable, mais je lui lancai une boite de pansements au cas où.

Nous continuions de descendre. A l’étage suivant, la situation était critique. Dragonight se vidait de son sang au-milieu de la pièce. Il avait une grosse blessure au ventre, et tenait un petit sachet dans sa main. Je refermai la blessure après avoir verifié si elle était vide, ce qui était le cas. Il ne se relèverait pas de sitôt avec son état actuel d’épuisement.
Alors que nous allions sortir de la salle, il murmura que les pillules regénéraient le chakra. Cependant, je ne pouvais pas prendre le risque de lui en donner une actuellement sans connaître les effets secondaires. Et le meilleur moyen pour cela, c’est de s’y coller soi-même. Je pris donc une gellule et la gobai. Immédiatement, je sentis mon chakra revenir. Je reconstituai une partie du sang de Dragonight puis confisquai le paquet de pillules. Yneve commençait à sortir de son etat toute seule. Tant mieux, car Ryo, qui était censé aider Nekotto à porter Drago et Yneve, semblait plus préoccupé par la personne qui marchait à côté de lui, j’ai nommé Tyrande.

Les deux étages suivant furent deux bonnes nouvelles. Fuzzy et NarutoRudy étaient tous deux en relativement bonne forme, ne souffrant que de la fatigue consécutive à leurs combats. Nous nous reposâmes tous dans le dernier sous-sol avant le chef qui avait été capable de nous dédoubler. Yneve n’avait pas encore retrouver tous ses moyens physiques, et Nekotto préférait rester dans cette salle vide pour la protéger. Il sortit alors un pendule et tenta de graver quelque chose dans la mémoire de la Chikarate.( Viens consommer dans mon fast-food à Gensou !)
Tyrande souhaitait nous accompagner, mais NarutoRudy s’y opposait totalement. Il pensait qu’elle ne serait pas au niveau pour lutter. De plus, son epaule blessée ne jouait pas en sa faveur. Elle refusait de rester, quitte à venir plus tard quand elle se sentirait mieux, jusqu'à ce que Ryosuke lui demande gentiment en privé.

L’heure était venue. Après une vingtaine de minutes dans la dernière salle, nous devions à présent pénetrer chez le chef de la garde, l’ultime protecteur de cette organisation maléfique. Les chuunins entrèrent donc tous en même temps dans l’antre de l’ennemi. La pièce était bien eclairée, et spacieuse. Notre adversaire se tenait assis à un bureau au fond de la salle. Un mobilier charmant décorait les murs, des plantes coloraient un peu cet endroit luxueux. En fait, une petite porte s’ouvrait encore tout au fond de la salle.


(Chef) Vous voilà donc. Ainsi, vous avez vaincu vos adversaires respectifs. Bien, bien. Mais maintenant, la fête est finie. On me paye suffisamment grassement pour que moi, Hishuiro, décide de vous arreter.
(NarutoRudy) J’ai fait le choix d’abandonner mes compagnons. C’était un mauvais choix, je m’en rends compte maintenant en voyant l’état de Dragonight. Je ne te laisserais plus jamais leur faire du mal.
(Hishuiro) Tu penses pouvoir les défendre ? Je vais vous envoyer en orbite !
(NarutoRudy) C’est ce que nous verrons !
(Hishuiro) Mourrez !

Hishuiro sortit alors un parchemin de son sac. Même de là où nous étions, c’est-a-dire dix bons mètres, nous pûmes apercevoir le signe signifiant ‘genjutsu’. Alors que notre ennemi déroulait son parchemin, celui-ci fut coupé en deux par une forme qui apparut quelques instants plus tard à nos côtés. C’était Ryosuke qui avait, en utilisant sa technique d’invisibilité, réussi à s’approcher d’Hishuiro et le surprendre en tranchant son parchemin.

Alors que le combat allait vraiment commencer, je sentis mon sang marteler mes tempes, et une explosion de lumière apparut devant mes yeux pendant que je me pliais de douleur. J’avais l’impression que mon cerveau gonflait tellement que mon crâne allait éclater, et que mes yeux allaient jaillir de leurs orbites. Je tentais alors bêtement de les contenir en appuyant dessus. L’intensité de la douleur ne varia pas. Je m’écartai du combat en titubant, avec des nausées. Au bout de quelques pas, je m’écrasai à côté de la porte d’entrée. Avant de partir dans le brouillard, j’aperçus la pointe d’un arc et un carquois entrouvrir la porte. Je murmurai alors ‘effets secondaires, pillules, bobo, va les aider…’ puis je m’évanouis.
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:16

Ryosuke a écrit:(Chef) Vous voilà donc. Ainsi, vous avez vaincu vos adversaires respectifs. Bien, bien. Mais maintenant, la fête est finie. On me paye suffisamment grassement pour que moi, Hishuiro, décide de vous arrêter.
Pas mal mon gros... tu me ferais presque peur...
(NarutoRudy) J’ai fait le choix d’abandonner mes compagnons. C’était un mauvais choix, je m’en rends compte maintenant en voyant l’état de Dragonight. Je ne te laisserais plus jamais leur faire du mal.
NR qui reconnait ses erreurs... de mieux en mieux... qu'il apprenne à ne plus les faire...
(Hishuiro) Tu penses pouvoir les défendre ? Je vais vous envoyer en orbite !
(NarutoRudy) C’est ce que nous verrons !
(Hishuiro) Mourrez !
Non mon gros... personne ne mourra aujourd'hui... ni toi ni aucun de nous.

Hishuiro plongea alors sa main dans une sacoche et en tira du papier... non, un parchemin. Alors qu'il commençait à le dérouler, je vis le signe symbolisant le genjutsu inscrit dessus. Je savais qu'aucun de nous n'est doué dans ce domaine, c'est pourquoi j'eu le réflexe de le déchirer lui et pas son propriétaire, ce qui désactiva mon camouflage au passage... dommage pour l'effet de surprise. Ou pas... nous verrons bien.

(Ryosuke) La fête finie? Oh non... elle ne fait que commencer...

Je redevins invisible et me rapprochai de mes coéquipiers tandis qu'il bondit en arrière pour m'éviter, retombant agilement sur un large meuble bourré de livres collé au mur. A coté de moi, Iarwain fit quelques pas en arrière... c'est bien, un guérisseur mort est inutile après tout.

(Hishuiro) Ce n'est pas mauvais du tout petit. Mais maintenant... vous ne m'aurez plus.

Il sortit à nouveau un parchemin, et cette fois pût le dérouler sans opposition. Il s'agenouilla, le posa à terre puis plaqua le bout de ses doigts dessus pendant quelques secondes.rien ne sa passa... pourtant, il le rangea dans sa sacoche avec un air satisfait. Quand il le fit, nous pûmes voir ce qu'il y avait marqué dessus....

(Dragonight) Doton... vous savez ce que ça fait?
(Ryosuke) Bien sûr que non...
(Hishuiro) Doton... à quoi celà me sert-il? Vous allez voir.

Il composa des signes de la main... je vis le sceau doton arriver en premier. Une secousse se fit sentir avant même qu'il ait finit.

(NR) On dégage! Dispersion!

Nous partîmes chacun dans une direction différente pour lui rendre l'attaque plus ardue... mais au final cela ne changea rien. Trois dragons de terre nous déboulèrent dessus ensemble, et l'un d'eux me percuta violemment. Complètement sonné, je fus ensuite emporté par un déluge de terre pendant que les autres se débrouillaient bien mieux que moi. Fuzzy était en train de promener un dragon dans toute la salle et NarutoRudy faisait de même avec le second. Je me relevais complètement sonné et cherchais le dernier du regard... puis le vis me foncer dessus à nouveau de se faire toucher une flèche. Une flèche? Ça veut dire...


Une détonation s'ensuivit et je ressentis la puissance du souffle (et faillis me faire enterrer par les restes du dragon). Une fois mon champ de vision rétabli, ce que je vis n'étais pas glorieux...

NarutoRudy et Fuzzy étaient aux prises avec quatre dragons doton à une quinzaine de mètres devant moi. Dragonight s'était rapproché du type pour l'attaquer, mais il faisait désormais face à un énorme mur rectangulaire... d'ailleurs il avait rapidement rebroussé chemin en voyant que le mur allait lui retomber dessus. Du coté de notre point d'entré, je voyais que les genin nous avaient rejoint... Tyrande se dirigeait vers moi, tandis que Nekotto et Yneve... s'occupaient d'un Iarwain à terre? 'Tain, c'est quoi ce délire? Un médoc à terre?

(Ryo) NR, tu fais quoi bordel? Chef de mission, fait quelque chose!

Je fonçais à mon tour en direction d'Hishuiro, et me déplaçant plus rapidement qu'un Dragonight en mauvais état, je ne fus pas arrêté par les murs qui poussaient au fur et à mesure de mon approche. Les trois dragons doton qui se furent bien plus efficaces pour m'arrêter, même si cette fois je pus m'en tirer à meilleur compte: un simple atterrissage dorsal à l'autre bout de la pièce. Bilan de ma tentative: trois des dragons qui s'occupaient de mes coéquipiers s'étaient écrasés, je m'étais rapproché de mes coéquipiers (le truc gisant à coté d'Yneve, c'est moi) et j'avais mal...

(Yneve) Euh... ça va?
(Ryosuke) Pas exactement... qu'est ce qu'il fait à terre lui?

Je désignais Iarwain d'un coup de tête tout en regardant attentivement Dragonight et NR se replier sous le couvert des flèches de Tyrande et Fuzzy.

(Yneve) Il s'est effondré quand on est arrivés... vous ne savez pas ce qu'il y a?
(Ryosuke) Bon d'accord, c'est pas très glorieux tout ça...
(NR) Ca va allez, ça ca allez... Kage Bunshin no Jutsu! Les gars, allez l'occuper le plus longtemps possible! Prenez le moins de risque pour gagner du temps!

Cinq autres babouins oranges apparurent et obéirent à leur mâle dominant d'un air zélé... j'aurais été amusé si la situation était moins anarchique. NR nous rassembla et prit la parole:

(Drago) Bon, c'est pas la joie là... quelqu'un a une idée?
(Ryosuke) On l'a même pas approché, c'est lui qui nous à attaqué...
(Drago) Si, j'ai réussi à l'atteindre moi!
(Ryosuke) Et tu as failli être réduit en purée...
(Drago) Merde il l'a vu...
(NR) Bon, quelqu'un à une idée?
(Ryosuke) Faut qu'on fasse une attaque groupée, pas des actions individuelles... mais non, j'ai pas d'idée.
(NR) il ne reste plus que quatre clones...c'est horrible de se faire broyer la tête par un dragon doton.
(Fuzzy) Mes amis, je crois que j'ai une idée...

Fuzzy nous expliqua brièvement son idée et attribua à chacun son rôle, lui disant précisément ce qu'il aurait à faire. Evidemment, j'aurais à me rapprocher beaucoup trop de l'autre monstre. Vint finalement le moment de s'y mettre, NR créant 3 amuses gueules pour distraire les dragons. NR, drago et moi courrions droit cers Hishuiro, priant pour ne nous faire toucher ni par les dragons doton, ni par les flèches de Tyrande et Fuzzy, respectivements explosives et incendiaires, destinées à éclater les dragons, les murs et tous les autres obstacles qui se dresseraient sur notre chemin. Aucune défense ne tint, et nous fûmes rapidement sur notre cible. Je commençais par lancer un déluge de flamme pour lui couper tout le champ de vision, puis NR et Drago combinèrent leur affinités respectives afin de créer cette fois ci une véritable tempête de flammes.

La chaleur était telle que je me protégeais instinctivement le visage en interposant mes bras. Quand l'effet retomba, je regardais en direction de l'impact, tentant de distinguer notre adversaire qui serait très certainement dans un sale état, ne devant son salut qu'à une protection doton -du moins je l'espérais, je ne tenais pas à être impliqué dans sa mort...
Mais nous ne pûmes rien voir: ni vague silhouette de ce type, ni restes calcinés et fumants de sa carcasse carbonisée. Même pas de la poudre...

(Drago) Oulà... on y est peut être allé fort sur ce coup là, hein les gars?
(Ryosuke) Trop... y'a un truc de pas normal...
(NR) Il devrait rester quelque chose, c'est ça?

Bon, voyons voir... il n'a utilisé que du doton... donc s'il devait faire quelque chose, ça serait à base de ça. Qu'est ce que tu aurais fait si t'avais été à sa place, et mono-doton? Ben... avec la terre, un beau bouclier... mais il a fait autre chose...
Je finis par percuter, et j'étais pas rassuré.

(Ryosuke) Sous terre... il s'est enterré et se balade en dessous de nous.

J'avais vu juste... mais trop tard. Aussitôt, des remparts émergèrent du sol, et un véritable labyrinthe se forma. C'est du moins ce que je crus avant de voir des plaques se former au dessus de moi: il voulait nous emprisonner dans des cubes de roche. En sacrifiant un bon paquet de mon chakra, je pus me tirer de là -pour me faire accueillir par une sorte de serpent de terre qui s'enroula à mon bras droit et me fis chuter sous son poids. et miiiiiiince.

Complètement cloué au sol, je risquais un regard tout autour de moi pour voir ce qu'il s'était passé. Trois gros dômes de roche se trouvaient dans la salle. Certainement un pour Drago/NR, un autre enfermant Tyrande&Fuzzy, et le dernier à l'endroit où reposait iarwain, confié aux soins de Nekotto et Yneve. Ok, ça se présente trèèèès mal. Surtout que l'autre dangereux se ramène dans ma direction...

(Hishuiro) Tu en as réchappé? Dommage pour toi, ce n'était pas une bonne idée. Mais puisque tu es là, autant en profiter...

Le morceau de roche qui entravait mon bras se modela lentement, prenant de la hauteur et du volume. la pression exercée sur mon membre augmenta également, afin de me causer une douleur cuisante sans trop m'abimer pour autant. Je pris quelques secondes pour inhiber la douleur à l'aide d'un genjutsu: désormais, je ne sentirais plus rien, ce qui était autant un avantage qu'un inconvénient. J'étais désormais debout, un bras enfoncé dans un mur épais et un sadique en face de moi.

(Hishuiro) C'est fini pour toi désormais.
(Ryosuke) ......
(Hishuiro) ... de quel village?
(Ryosuke Quoi?
(Hishuiro) De quel village est-ce que tu viens?
Pourquoi est ce qu'il me demande ça?
(Hishuiro) Réponds ou tu mourras très lentement... je peux encore t'accorder une fin propre, même si tu as brisé mon parchemin.
Ni l'un ni l'autre... gagne du temps...
(Ryosuke) Chikara... je suis du clan S... Uchiwa.
(Hishuiro) Un uchiwa? Il court d'étranges rumeurs sur vous... mais tu ne portes pas l'emblème...
Ceci te convaincra... si je ne le rate pas du moins...
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:16

Ryosuke a écrit:J'avais tout à l'heure changé mes yeux bleus en noirs... maintenant, de petites virgules rouges apparaissaient... je ne faisais qu'emprunter le dojutsu d'un clan. Hishiro sembla surpris, voir même... apeuré? Ils sont si fort les Uchiwas? En tout cas, il resserra l'étreinte autour de mon bras, et je sentis mon sang couler... de mauvais augure. Lui, il restait à observer attentivement mes yeux, l'air pensif... bon, au moins j'avais gagné du temps.

(Huishiro) Si je te les arraches après t'avoir tué, ils perdront leurs pouvoirs? Bon, mieux faut ne pas prendre de risque... finalement, tu vas souffrir... navré.
Quoi? NON, c'est pas prévu ça!

Je tentai de déloger mon bras, mais ne pus qu'agrandir légèrement la blessure. J'étais exactement comme un rat pris au piège, se débattant rageusement dans tous les sens pour s'accrocher à la vie. Un animal pris au piège déploie toute son énergie pour s'en échapper. Tandis que je m'acharnais sur mon bras, un pieux de terre se formait sur le mur au niveau de mon visage... cet enfoiré comptait m'empaler! Non, au niveau de mes yeux... il allait m'opérer...

(Hishuiro) C'est fini pour toi... bonne nuit.

'Tain 'tain 'tain c'est pas le moment de paniquer! Me couper le bras pour ce tirer d'ici... merde, un kunai sert à rien... dégage... allez, bouge de ce trou.... FAIT QUELQUE CHOSE!

Je me débattais furieusement comme un rat qui sait qu'il va mourir... mais c'est dur à éliminer un rat.



A force de tirer, je finis par extirper mon bras, arrachant au passage un bloc de roche complètement fissuré qui ne tarda pas à tomber en morceaux au sol. Un mur se dressa aussitôt entre Huishiro et moi pour le protéger, mais je le pulvérisai d'un seul coup de poing comme si ça avait été du carton. Complètement hors de contrôle, je lui tombais dessus et lui assena un coup de poing en pleine poitrine... mais le choc fut cette fois sans effet et un crochet du gauche de ce type m'aida à retrouver mon sang-froid. Mon cerveau assimilait lentement les informations alors que je me réceptionnais un peu plus loin... quelques pièces de puzzle qui s'imbriquaient difficilement...

J'ai éclaté de la roche à main nue...
Une drôle de sensation au bras... pourtant je ne ressens plus la douleur...
Puis j'ai laché du chakra instinctivement...

Ok je vois... je n'avais jamais réussis à concentrer autant de chakra dans un seul membre... jamais essayé non plus, ça en dissipe trop... comme ça s'est produit maintenant.
Mon adversaire profita du fait que je rêvasse une fois de plus pour rassembler à nouveau sa terre en un bloc compact. Il se scinda en plusieurs petits rochers qui se mirent à tourner tout autour de lui, un peu comme une ceinture d'astéroïdes autour d'une planète. C'était amusant comme technique...

Enfin, amusant tant que les cailloux ne me fonçaient pas dessus. J'avais beau me déplacer rapidement, ces projectiles me harcelaient sans relâche et je ne les esquivais qu'au prix d'acrobaties aériennes audacieuses, ne touchant le sol que pour bondir à nouveau. Je n'allais pas tenir ce rythme infernal bien longtemps...
Bon sang, ils font quoi les autres? Puisque NR est un rhino, il peut sortir de son dôme non? Quels boulets...

En réponse à mes vociférations, une salve de kunai et de shuriken vint distraire mon opposant et les pierres volantes étaient retournés près de lui, avant de se diriger vers Yneve qui venait de me donner un beau coup de main. Elle le contourna tout en continuant à le perturber, probablement pour me laisser une ouverture... je fonçais sur lui, esquivant les quelques pierres qui venaient à ma rencontre. Une fois dans son périmètre, je l'enchainai au corps à corps, visant son coude... si je le brisais, il n'aurait plus de jutsu possibles.

(Hishuiro) Aucune ne t'as touché... t'es vraiment très rapide...
(Ryosuke) Non, si j'étais si rapide je t'aurais déjà écrasé... simplement, j'ai de bons yeux...

J'enfonçais le clou pour le déstabiliser... je supposais que cela avait marché, car il ne s'aperçut pas de ma manœuvre tout au long du corps à corps. N'arrivant pas à le toucher, je décidai de me retirer sept mètres plus loin ... surtout qu'Yneve était juste derrière lui, une petite fiole dans la main droite, silencieuse. Il me fallait juste le distraire encore un peu et...

(Ryosuke) Pas mauvais mes yeux, n'est ce pas?
(Hishuiro) Et bientôt à moi...
(Ryosuke) Ce n'est pas avec doton que tu m'auras... je te conseillerais plutôt suiton, là ça deviendrait plus dur pour moi déjà...
(Hishuiro) Bonne idée... mais je pencherais plutôt pour raiton petit uchiwa... tu as encore à apprendre...
S'il savait comme ses paroles étaient vraies...

Il plongea à nouveau la main dans un étui pendu à sa taille, et en retira un autre parchemin... effectivement du raiton. Il l'utilisa comme auparavant, posant le bout des doigts dessus sans qu'aucun effet spécial ne soit visible... à ce moment, il était vulnérable...

Yneve en profita pour l'agripper et le neutraliser... je m'élançais à mon tour pour lui prêter main forte, mais arrivais trop tard... ou juste à temps pour me prendre une décharge d'électricité avec elle, et la rattraper avant de m'écraser une fois de plus lamentablement au sol. 'Tain, il était raiton... pas bon du tout pour nous. Et il allait recommencer...

C'est du moins ce qu'il aurait fait si un babouin orange ne lui avait pas sauté dessus armé d'un katafuton, rapidement suivi par Fuzzy qui avait semblait-il échangé l'arc pour son Taijutsu redoutable. Les autres m'aidèrent à me relever, puis nous emmenèrent yneve et moi à l'écart. Un peu après avoir retrouvé mes esprits, je jettais un regard autour de moi: toute la terre qu'il avait fait apparaître avait disparu au moment où il avait changé d'affinité. A ma droite se trouvait Tyrande, m'aidant à tenir droit.


(Ryosuke) Tyrande, j'ai une surprise pour toi... tu saurais faire fonctionner ce morceau de papier sur moi?
(Tyrande) C'est... quand l'as tu pris?
(Ryosuke) A un moment d'inattention... oui ou non?
(Tyrande)Hein? Euh, oui oui, je vais voir... ne bouge pas.

Elle me prit le parchemin des mains assez maladroitement et l'observa rapidement... pensant que cela allait être long, je commençais à m'éloigner, mais elle me retint brusquement et me fis signe de rester tranquille. Ça faisait bizarre de la voir soudainement aussi assurée... espérant ne pas commettre d'erreur, j'obéis sans discuter. Passa alors deux longues minutes pendant lesquelles je pouvais entendre mes coéquipiers participer à un combat endiablé... et dû endurer les inlassables commentaires de Dragonight... "Vous aurez tout votre temps pour bavarder après le combat vous savez!", "C'est pas le moment de faire vos trucs!" et autres "Je comprends que vous vouliez mourir ensemble, mais je veux pas mourir MOI". Bon sang faudrait que je le pacifie un jour...

(Tyrande) C'est bon Ryo, j'ai fini... place tes doigts sur les marques que j'ai faîte, envoie un peu de ton chakra et ça devrait être bon.
(Ryosuke) Très bien... et il me fera quoi ce parchemin?

Katon? Ca serait utile, mais pas le plus sympa... je me verrais bien avoir Suiton ou Futon juste pour rigoler un peu tiens...

(Tyrande) Du non affinitaire...

Je hais la vie... encore cloitré au chakra de base.

(Ryosuke) Bon, c'est mieux que rien je suppose... d'accord, on y va.

[Overabused Mode On]

Je me sentis alors étrange, envahit par une sensation de bien être à laquelle je n'étais pas habitué. Comme si désormais, manipuler le chakra était une chose ridiculement simple à faire, et encore plus évidente que la respiration... et cette sensation perdurait toujours après que j'ai laché le parchemin. Une sensation enivrante me laissant apercevoir un nombre infini de possibilités qui s'ouvraient devant moi, que je pourrais faire bien plus que tout ce que j'ai jamais imaginé, absolument tout...

Gagner ce combat ne devenait plus faisable, c'était désormais facile. Ridiculement facile.

(Tyrande) Euh... Ryo? Il va falloir que tu le gardes près de toi pour qu'il continue à faire effet... eh oh, tu m'écoutes?

Le garder près de moi... oh oui, je ne risquais pas de m'en séparer. A aucun prix. C'est pourquoi je le rangeais dans son étui, puis l'accrocha à ma ceinture. Sans dire un mot, je regardais du coté du combat: mes coéquipiers étaient en difficulté, seul NR parvenait vaguement à quelque chose contre les éclairs d'Hishuiro grâce à son affinité... et encore.

Je courus dans leur direction, me laissant guider par cette sensation qui me donnait astucieusement la solution la moins gourmande à chaque problème. Je recouvrais mon corps d'une fine couche de chakra, fine mais me rendant insensible à ses éclairs. Je pus donc m'approcher sans aucun problème et lui tomber dessus à toute vitesse, renforçant ma puissance à l'aide de cette énergie. Mes capacités devenaient redoutables, et mon corps ne souffrait même pas grâce au soutien du chakra. Cependant, il se déplaçait plus vite que moi, probablement grâce à son raiton... qu'importe, il était fini.

Quand il lança des kunai sur moi, je me débrouillais pour que deux d'entre eux me frôlent chaque bras, puis les stoppa net en l'air en concentrant mon chakra dessus. Il lévitèrent juste au dessus de mes avant bras pendant deux secondes avant que je les lui renvoie d'un coup sec. Evidemment, vu ma précision habituelle ils finirent dans le mur...

Il bondit en l'air pour tenter de m'échapper... quel pitoyable idiot. Je le rejoignis avec une aisance qui ne cessait de m'étonner, puis lui attrapais le bras pour le maintenir près de moi. Finalement, je créais une plaque de chakra flottante à mes pieds, un peu comme pour marcher sur l'eau... nous étions suspendus en l'air.

(Ryosuke) C'est si facile... et avec autant de pouvoir, tu ne nous a pas encore pulvérisé? J'aurais pû faire bien mieux que toi avec tes pouvoirs... à moins que tu ne joue avec nous?
(Hishuiro) Tu veux dire...

Il venait apparemment de comprendre comment j'avais fait pour faire de tels progrès... de toute manière, qu'est ce que cela changerait? Je sentais qu'il ne pouvait absolument plus rien face à moi...

(Hishuiro) Quand? Comment?
(Ryosuke) Je ne te ferais pas le plaisir de te le dire voyons...
(Hishuiro) Je n'ai rien vu du tout... mais tu n'aurais pas du me le faire savoir.

Il composa alors quelques signes, puis tendis la main dans ma direction. Et là, tout disparu, les pouvoirs, la sensation... moi qui venait de dormir éveillé, je redevenais terre à terre... et cela de la manière la plus brutale qui soit.

[Overabused Mode Off]

A plat ventre, écroulé au sol pour la énème fois. Merde... j'ai complètement merdé là...

(Hishuiro) Ainsi tu as pu t'en servir... malheureusement pour toi, il faut une certaine expérience pour utiliser ces armes. La vue de cette puissance, tu n'as pas pus y résister n'est ce pas? Mais une confiance en toi inutile à causé ta perte... t'es tout simplement trop jeune.

Un parchemin vierge se tenait devant moi, celui là même qui m'avait offert un don... je suis mal là...
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:17

Tyrande a écrit:Nekotto, Iarwain et Yneve étaient les shinobis qui se trouvaient aux étages inférieurs. Yneve semblait mal en point et était portée par Nekotto, Iarwain s'occupa de ma blessure que j'avais totalement oubliée dans mon empressement. Ryo lui n'avait rien d'apparent mais Iarwain lui donna une trousse de secours tout de même. Lorsque tout cela fut fini, nous étions descendu pour aider les autres et nous trouvâmes Dragonight en train de se vider de son sang. Après l'avoir soigné, notre médecin demanda à Ryo de le porter. Il y eut une courte discussion engueulade durant laquelle je fut mise de côté par notre chef de mission Nekotto et Yneve quand à eux restaient en arrière pour leur raisons personnelles. Il ne fallut que quelques minutes pour qu'un choc ait lieu sur la porte menant à l'étage du dessous. J'entrouvris la porte prête à tirer si il s'agissait d'un ennemi mais il s'agissait de notre médecin qui n'avait pourtant pas l'air blessé. Cette vision fut suffisante pour que je passe au dessus de lui et coure aider les autres. Nekotto et Yneve ne me suivirent pas tout de suite, je sentis qu'ils s'arrêtèrent au niveau du médecin.

J'arrivai dans la salle juste à temps pour voir un dragon de terre se diriger vers Ryo qui semblait ne pas être en pleine possession de ses moyens, j'armai donc une flèche avec un de mes parchemins explosifs amélioré et tirai sur le dragon qui explosa sans soucis. Je couru alors vers mon Ryo pour voir s'il allait bien Et il se mit à crier quelque chose que je ne saisi pas bien mais qui avait me semble-t-il un rapport avec NR. Voici ce que j'ai compris:


- NR, tu fais quoi [...] mission, fait quelque chose!

Ne m'attendant pas, Ryo se dirigea rapidement vers Hishuiro pour se faire éjecté rapidement à l'autre bout de la salle, percuter par des dragons doton. Me rapprochant à nouveau de lui, je vit qu'il parlait avec dragonight et les autres. Un plan fut mis au point et je dut tirer sur toute protection Doton qui se dresserait entre les assaillant et Hishuiro. L'attaque se fit sans riposte et au bout de quelques secondes, Ryo nous prévins:

- Sous terre... il s'est enterré et se balade en dessous de nous.

Des remparts dotonien sortirent du sol un peu partout jusque la aucun problème jusqu'à ce que Fuzzy et moi nous nous retrouvions coincés par des rempart et un toit qui s'était formé. Ma première idée fut de tout faire sauté mais à mon approche, les murs bougèrent et des pics s'allongèrent sans se soucier de rencontrer quelqu'un ou quelque chose, nous dûmes alors esquiver, la tache étant de plus en plus laborieuse à cause du nombre de pics. Alors que je nous croyais mort, tout le doton disparu et je vit Ryosuke couché près de Hishuiro. Yneve qui était la plus rapide à réagir aprè cette disparition était déjà sur notre ennemi à l'occuper et tenter de l'immobiliser. Ryo s'avança pour l'aider ou pour fracasser cet adversaire lorsqu'une décharge électrique les propulsa tous les deux quelques mètres plus loin. Notre chef babouin orange se chargea de s'occuper de cet ennemi coriace et fut aidé rapidement par un fuzzy qui s'amusait à présent au taijutsu.

J'étais à présent juste à côté de Ryo et je l'aidais à tenir debout, il ne sembla se rendre compte de ma présence qu'un peu plus tard et m'adressa la parole en me tendant un parchemin.


- Tyrande, j'ai une surprise pour toi... tu saurais faire fonctionner ce morceau de papier sur moi?
- C'est... quand l'as tu pris?
- A un moment d'inattention... oui ou non?
- Hein? Euh, oui oui, je vais voir... ne bouge pas.

Je lui prit son parchemin de mains l'observant un moment comme pour le retenir imprimé dans ma mémoire. Ryo commençait alors à s'éloigner me rappelant à la réalité, je le reins et m'attelai à la tache qu'il m'avait confiée.

- C'est bon Ryo, j'ai fini... place tes doigts sur les marques que j'ai faite, envoie un peu de ton chakra et ça devrait être bon.
- Très bien... et il me fera quoi ce parchemin?
- Du non affinitaire...
- Bon, c'est mieux que rien je suppose... d'accord, on y va.

Il ne m'écoutais déjà plus mais je me devais de lui faire comprendre encore autre chose et continuai de lui parler.

- Euh... Ryo? Il va falloir que tu le gardes près de toi pour qu'il continue à faire effet... eh oh, tu m'écoutes?

Cette fois rien n'y fit et il partit se battre avec des capacités qui semblaient très intéressantes. Cependant ce qui m'intéressait c'était d'obtenir l'un de ses parchemins et je comptais bien me donner à fond pour ça mais ne surtout rien dire aux autres concernant ce parchemin, il me faudrait l'étudier et être capable de le modifier pour créer des parchemins de tout type comme ce mec à fait. Je parvins à me glisser derrière Hisuiro qui était en l'air avec Ryo, Et je décochai une flèche qui paru le rater mais qui emporta l'un de ses parchemins qui dépassait de son étui. C'est alors que je vit Ryo tomber en lâchant cet ennemi plus que puissant, le parchemin que je lui avait activer était à présent vierge. J'étais dans le dos de cet ennemi qui avait l'air de s'acharner sur Ryo et décochai une flèche avec parchemin explosif amélioré. Il ne put l'esquiver mais se sauva de la mort grâce au Raiton. En effet il s'envola quelques mètres plus loin avec un disque Raiton dans le dos et une bonne partie de ses vêtements brulés. Alors qu'il se dirigeait vers moi je vit tous les chuunin, sans s'être dit le moindre mot, faire une attaque groupée qui eut pour effet de l'éjecter à nouveau. Cette attaque groupée était composée d'un rasengan de la part de NR, d'un enchainement de coup de pieds circulaires pour fuzzy, d'un Goukakyuu pour Dragonight, Ryo fit même l'effort de faire quelques enchainements au corps à corps et NR termina le tout par une NarutoRudy rendan, le combat tournait en notre faveur et j'en profitai pour aller ramasser le parchemin que j'avais réussit à lui enlever, il s'agissait du parchemin avec le kanji "Soins" marqué dessus, ce kanji et quelques signes qui n'avaient pas l'air simple... C'est alors que je me souvins de mon premier combat, combat contre un élève de ma classe, combat d'entrainement...

Je devais avoir huit ans et demi, notre première année de cours concernant l'art shinobi. Et pendant la récré nous voulions tester notre force en organisant une sorte de tournoi rapide, le combattant qui gagnait restait jusqu'à ce qu'il perde. Comme par hasard, j'avais été la première à devoir me battre contre le meilleur de la classe et le combat sans arme commençait...


- Je vais te taper. ... A toi ... A moi, aieuh mais c'était pas à toi, mais aieuh...

J'étais encore très naïve concernant le déroulement des combat et fut battue à cause de ça. Rien a voir alors avec mon manque de réussite dans l'art ninja. Parlant de cela avec Ryo, il rit un moment en me disant qu'il fallait être rapide et taper avant son adversaire tout en évitant de se faire frapper, et si l'adversaire ne savait pas que tu allais l'attaquer, le combat permettait alors un coup d'avance...
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:17

Dragonight a écrit:Et voilà mon gros, tu es là. Tu sers à rien à part a freiner les autres… Tu te bouges oui ? Je sais que tu peux le faire aller… Rien à faire… Oh tiens, Ryo va se faire massacrer.

(Dragonight) –Que ? Ah merde !

Oui, tu peux le dire merde. Mais bon si personne ne fait rien, il va y passer le petit là…

(Dragonight) –Ta gueule, mais au fait tu es qui ?

(NR) –Quoi ma gueule ? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?

(Dragonight) –Va chier!

J’empoignais mon épée et la lançais à toute vitesse vers Hishuiro. Alors que le bonhomme s’apprêtait à écorché Ryo il fut interrompu. Elle était passée juste entre eux…

(Hishuiro) –Qui a fait ça ?

(Les autres, sauf Ryo qui était sonné) –Lui, m’sieu…

Cafteurs… Merde il arrive vers moi…

(Hishuiro) –Alors mon bonhomme, ça te fait marrer de jouer avec des couteaux… Tu sais que tu peux blesser quelqu’un avec ça.

(Dragonight) –Et je ne vais pas me gêner…

J’attrapais ma seconde épée et entreprit de le frapper… Malheureusement comme j’étais déjà blessé mes mouvements étaient très ralentis… Je ne fis que passer à coté de lui. Il en profita pour m’assener un coup de poing chargé de raiton. Je tombais à terre…

(Hishuiro) –Tu vois, ça sert à rien de sauver les autres si on n’est même pas capable de sauver sa peau soi-même…

(Dragonight crachant du sang) –Si… Car on te rendra la pareille…

(Hishuiro) –Que ?

Ryosuke venait de sauter par-dessus notre adversaire et sourit… Tiens ce n’était pas habituel ça… Ensuite il permuta avec un rocher présent non loin de là. Fuzzy accourra pour m’éloigner du choc… Le rocher tomba sur Hishuiro… Il devait être sonné après un tel choc.

(Dragonight) –Merci…

(Ryosuke) –Pas la peine… Le combat n’est pas fini…

Effectivement, l’attaque avait bel et bien fonctionnée mais Hishuiro se relevait inlassablement. Et repartait à l’attaque. Cette fois ci c’était Yneve qu’il visait. La pauvre n’eut pas le temps d’esquiver le coup que l’homme s’apprêtait à lui lancer… Alors que le choc paraissait inévitable, Un nuage apparut a coté d’Yneve et je vis un NarutoRudy essoufflé mettre un pied à terre… Il avait envoyé deux clones au dernier moment pour la protéger.

(Nekotto) –Bon, les sous-merde, vous vous débrouillez pour le zigouiller qu’on puisse s’en aller ?

(Tyrande) –La ferme, on réfléchit…

(Dragonight) –J’ai peut-être une idée…

(Ryosuke) –Refusée…

(Dragonight) –Mais…

(Ryosuke) –Te connaissant ce sera une tactique de rhino, tu fonceras dans le tas pour le battre.

(Dragonight) –Pas loin mais j’aurai besoin de neko avec moi… Et ne t’inquiètes pas je peux encore me débrouiller…

(Ryosuke) –Ecoutes, si jamais tu te fais tuer, je t’enverrai en enfer…

(Dragonight) –Gné ? Euh… Bon Neko on y va.

(Nekotto) –Je refuse !

(Dragonight) –Ta gueule et tu bouges avec moi… Tyrande envoi lui deux ou trois flèches pour détourner son attention le temps de s’approcher…

Comme je lui avais demandé, elle arma son arc et envoya une première flèche qui s’encastra dans le mur à coté du…monstre. Une deuxième se ficha à coté de son pied et il arrêta la dernière qui était envoyée vers son visage.

(Hishuiro) –Peuh, si vous croyez pouvoir m’abattre avec des attaques aussi minables…

(Dragonight) –Attention les yeux !

J’abattis sur lui une épée enflammée tandis que l’autre m’avait été envoyé par nekotto, je l’enflammais de suite. La première lui effleura la joue et la deuxième le toucha à l’épaule.

(Hishuiro) –Espèce de sale petit…

Il m’agrippa et m’envoya valser dans le mur, quelle force… Je retombais à terre et vis nekotto face à son adversaire les genoux tremblants et criant : « Maman, si je survis j’offrirais des plats gratuits à chaque habitué du fast-food ». Ni une, ni deux, je criais :

(Dragonight) –Neko, a sa ceinture !!!!

(Nekotto) –Que ? Oh là là, oh là là…Mon dieu ! Vite…

A une vitesse ahurissante dépassant même celle de Fuzzy, Nekotto se rua sur son adversaire et revint vers moi un rouleau à la main, les yeux affichant de drôles de symboles, contemplant une pièce de 2 ryos que j’avais glissés dans la bordure d’un parchemin lors de mon attaque.

(Dragonight) –Donne-moi ça ! Tyrande attrape et lis le nous !

Je jetai le parchemin qu’elle prit au vol, elle l’ouvrit et sourit en disant : « Katon »…

Eh ben voilà, tu vois t’as réussi a bouger et à lui enlever un parchemin, tu vois que t’es pas si nul que tu le penses..

(Dragonight) –Mais chier ! T’es qui à la fin ?

Moi, je suis moi, ou plutôt toi, non peut-être bien nous… Ou alors on… Bref tu la boucles et tu continues à te battre… Et n’utilises pas ce truc… Pourquoi ? Ben, disons que sinon tu seras fort momentanément, bats-toi sans utilisé de produits dopants…

(Tyrande) –Bon je te l’applique ?

(Dragonight) –Non pas la peine…

Mais qu’est-ce que je viens de dire moi ? Je suis fou ? Attends je veux ce parchemin…

(Dragonight) –C’est parti !!!!!

Mais merde c’est mon corps là… Arrêtes tu vas me tuer… Et nous par la même occasion…

(Dragonight) –Ta gueule, et laisse moi contrôler tout ira bien… Je suis quand même toi… Ton subconscient si tu veux…

Passage en mode Drago bizarre
Ni une, ni deux, me voici lancé dans l’arène en face de mon adversaire, j’avais pu apercevoir une partie de ses pouvoirs par le biais de moi-même… Il pouvait donc permuter entre différents parchemins qui lui offrent une augmentation des capacités dans tel ou tel domaine…

(Hishuiro) –Es-tu fous ? Tu penses pouvoir me battre ?

(Dragonight) –Non, je n’ai pas le niveau pour ça… Mais au moins je pourrai peut-être te faire un peu bobo…

(Hishuiro) –Avorton !

Hishuiro hurla et tenta de me donner un coup de poing en plein ventre que je pus facilement éviter en sautant… Ma joie fut de courte durée étant donné que mon adversaire avait pivoté sur lui-même et me donna un puissant « kick » en pleine face, je fus projeté à l’extrémité de la salle et avant de me retrouver dans le mur j’encastrai une épée dans le sol afin de freiner mon arrivée… Je vis NarutoRudy me faire un signe que je compris tout de suite. Je lançai une de mes épées vers mon adversaire qui l’évita, de même pour la deuxième. Je me retrouvai désarmé face à Hishuiro.

(Hishuiro) –C’est la fin petit gars !

(NarutoRudy) –Drago, attrapes !

NarutoRudy me relança mes deux épées, mon adversaire tenta de s’en saisir mais ne remarqua pas que ces épées n’étaient pas tout à fait les miennes. Une fumée apparut et deux NarutoRudy apparurent devant lui et le frappèrent en plein visage. Hishuiro recula et se retrouva avec un coté du visage un peu ensanglantée… A peine avait-il relevé la tête que Fuzzy fondit sur lui assena un magnifique enchainement de Taijutsu à une vitesse folle. Tyrande arma son arc et profita de sa chute pour le toucher avec deux flèches à la jambe et au bras. Yneve lança à Ryo un flacon paralysant. Ce dernier l'attacha à un rocher de sa taille plus ou moins assez éloigné et se mit sous le point de chute de notre adversaire. Dès que le choc allait se produire je vis Ryo froncer les sourcils et permuter avec le flacon qui vint exploser devant Hishuiro… On l’avait battu.

(Tyrande) –Eh bien on a réussi…

(NarutoRudy) –Oui… C’était quand même vachement difficile. Heureusement qu’il n’a pas pu se servir d’un parchemin…

(Ryosuke) -… Bizarre... De l'eau.. Il transpirait ?

Nekotto sorti d’un trou au sol et nous félicita de loin pour avoir réussi notre mission…

(Nekotto) –Bravo, incroyable, vous avez gagné ! Génial ! Que ?

Une colonne d’eau se forma au coté de Nekotto et le pris à la gorge…

(Hishuiro) –Vous criez victoire trop vite…

Fin mode Drago bizarre

(Dragonight) –Merde ça fait dix minutes que je dis qu’il était là !

(Fuzzy) –Plait-il ?

(Dragonight) –Euh… Rien…

Tu te démerdes mon grand, après tout je suis toi… Je suis tes pensées, te sensations, tes réactions, je n’ai pas plus de force que toi vu que je suis toi. Je t’ai juste montré que tu peux te battre…

(Dragonight) –AAAAARGH !!!!!

(Tyrande) –Drago ! Quelque chose ne va pas ?

(Dragonight) –Merde ma jambe ! Elle est comme endolorie, je la sens plus…

(NarutoRudy) –C'est ton ancienne blessure. Ton combat s’arrête là. Tu nous as bien aidés mais reste en arrière…

(Hishuiro) –Dites, votre pote là je peux le tuer à tout moment. Ca ne vous fait rien ?

(Nekotto) –Mais si sa leur fait quelque chose ! Eh les gars regardez par ici ! NAAAAAAN !!!!

(Dragonight) –Bon, je vais user de ma dernière technique à vous de profiter de l’ouverture que je vais créer…

(Fuzzy) –Une technique Katon secrète à distance ?

(Dragonight) –Mieux ! Hé Hishuiro ! Ecoutes moi bien et tues Nekotto après si sa te chantes !

(Nekotto) –NAAAAAAAAANNNNN ! Même lui !!!!!

(Dragonight) -Un gynécologue dit à une jeune cliente:
« - Madame, j'ai une bonne nouvelle pour vous ! Elle l'interrompt:
- Docteur, dites "Mademoiselle".
- Ah, alors excusez-moi, j'ai une mauvaise nouvelle pour vous. »

Hishuiro recula, il desserra son étreinte sur Nekotto qui en profita pour partir et se tordit de rire sur le sol.

(Dragonight) –Allez-y voilà l’ouverture !

(Ryosuke) –Quel con celui là !
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:17

Fuzzy a écrit:Une ouverture! Dragonight avait créé une ouverture en mettant l’adversaire à terre à l’aide d’une blague!… Je me demandai brièvement lequel des deux était le plus abruti, entre celui qui avait raconté la blague la plus pourrie du siècle ou celui quiy avait ri… Constatant rapidement qu’aucune réponse satisfaisante ne sortirait de cette réfléxion, je me concentrai de nouveau sur Hishuiro. Je courus vers lui, une Orbe de feu dans la main droite, comme le faisaient la plupart de mes équipiers d’ailleurs(sauf qu’eux avaient respectivement un kunai, un Rasengan et un fouet à la main)… Nous étions prêts à en découdre! Pendant ce temps, notre adversaire reprit son sérieux, ne prit même pas la peine de se relever, car il semblait avoir épuisé son chakra Suiton(ou peut-être en avait-il marre?…) et sortit un nouveau parchemin, qu’il déroula. En courant toujours, je plissai les yeux et lus le kanji signifiant “Taijutsu”. Oh non! Hishuiro plaqua sa main dessus au dernier moment, alors que Ryosuke, NarutoRudy, Nekotto et moi bondissions tous sur lui, armes en avant. Notre opposant bondit à une vitesse folle, et NR et moi eûmes tout juste le temps d’écarter nos bras, pour que nos deux techniques ne nous reviennent pas dans la gueule.

Juste après ça, nous nous retournâmes tous vers Hisuiro. Il avait donc acquis une grande vitesse, et devait avoir de nouvelles techniques assez puissantes au corps-à-corps. Mais… Il avait également changé physiquement… Bien entendu, ses muscles s’étaient développés, si bien que son torse puissant saillait désormais à travers les lambeaux de ses vêtements explosés. Il portait également, plus surprenant, une barbe de trois jours qui était de couleur rousse, tout comme ses cheveux… Alors ces parchemins entraînaient parfois un changement physique… Hishuiro nous regarda tous tour à tour d’un œil qui se voulait puissant et dédaigneux, puis il prit la parole.


« Tous, je vous prends un par un… , dit-il avec assurance, mais calme. Non, d’ailleurs! Je vous prends tous ensemble!

Hey Hishuiro! , rétorquai-je. Je te préviens… Attention où tu mets les pieds!

Je mets les pieds où je veux, petit. , me dit-il en me toisant du regard. Et c’est souvent dans la gueule! »


Je fus subjugué par la puissance de sa réplique… Je restai paralysé pendant une bonne minute, ayant trouvé mon maître dans tous domaines… Il fallut les efforts conjugués de NarutoRudy, trois de ses clones, ainsi que Nekotto et son fouet(uh-uh-uh-uh) pour me réveiller et me reconcentrer sur notre objectif : le battre. Il n’avait toujours pas bougé de là où il avait aterri avec force, laissant dans le sol un cratère de bonne taille. Il dégageait une grande impression de puissance dans le moindre de ses battements de cil. Je déglutis avec peine, puis pris une profonde inspiration avant de me mobiliser. Nous pouvions le battre! Je réfléchis quelques instants et regardai Nekotto avec insistance. Il eut l’air de comprendre rapidement que je voulais qu’il ralentisse l’adversaire, car il était le plus apte à le faire, et que Chu… Hisuiro devait absolument être ralenti avant de faire trop de dégâts. Je ne pus mettre mon plan plus à exécution, car le Chef fonça sur nous. Il était rapide! Et j’étais bien placé pour le savoir!…

Il bondit à peuprès cinq mètres avant d’arriver sur nous, faisant un salto avant, jambe droite tendue. Je hurlai à tout le monde de s’écarter avant d’en faire autant, et son formidable coup de pied passa à quelques dizaines de centimètres de nous, la force du choc nous projetant bien à trois mètres supplémentaires! Le bruit avait été assourdissant, et la poussière empêchait d’y voir goutte… Quand elle de dissipa, je vis qu’Hishuiro avait tellement frappé fort que ses jambes étaient enfoncées dans le sol, et qu’il ne pouvait plus bouger! Non en fait… C’était Nekotto! Il avait les mains posées au sol, et il devait avoir créé une prison de terre pour capturer notre nouveau spécialiste du taijutsu. Ce dernier était en train de lutter pour s’extirper de la prison, mais n’y arrivait pas malgré ses grands mouvements de jambes. Il se calma, prit une grande inspiration, poussa un cri tonitruant et fracassa la terre d’un grand coup de poing! Il fut libéré et fonça sur Nekotto. Je réagis en tentant de m’interposer, mais je n’étais pas assez rapide, et il fut sur mon camarade Gensaoulard, qui ne put éviter le formidable coup de poing qui lui fut asséné sur la tempe. Il roula au sol sur une petite dizaine de mètres, et je ne pus que profiter de la concentration du Surhomme sur Nekotto pour lui envoyer, à la fin d’un grand bond, un gigantesque coup de genou dans les valsueses… « REECOM KICK!! »

Il cligna des yeux pendant que je massais mon genou droit endolori. Puis il m’envoya un grand coup de poing dans la face, que je ne pus esquiver tant il fut rapide. Je fus envoyé à cinq mètres, la joue en feu.


« Si tu te pointes encore… , me dit-il. Tu peux être sûr que tu repars avec la bite dans un Tupperware! »


Ouch… Ca promettait de faire mal… Mais s’il croyait m’impressionner, il se fourrait un de ses énormes doigts dans l’œil jusqu’au coude! Je me relevai, pendant qu’il se remettait en garde. D’un coup, je vis cinq flèches arriver dans le dos d’Hishuiro! C’était Tyrande, avec sa technique de clonage de flèches. Il dut entendre les projectiles, car mon vis-à-vis se retourna, regarda les flèches avec dignité, et ne chercha même pas à les éviter. Il fit juste quelques légers mouvements de bras, comme un toréador, et toutes les flèches passèrent à côté… toutes sauf une! Elle était très bien tirée et s’en allait droit sur sa face! Notre ennemi regarda encore une fois la flèche d’un œil glacial, et la laissa arriver à lui… Elle percuta sa barbe… et rebondit! Une protection par sa barbe!! Incroyable… Comment pourrait-on le vaincre?! J’eus bientôt uen partie de réponse, car je vis soudain apparaître juste derrière Hishuiro, Ryosuke! Je compris de suite comment il avait fait : il avait dû se substituer à une des flèches de Tyrande… Ils avaient le chic pour mettre au point des stratagèmes simples et efficaces en peu de temps, ces deux-là! Il fit un ample mouvement de bras, un kunai tranchant dans la main. Hishuiro ne se rendit compte de la présence de Ryosuke qu’au dernier moment, et put tout juste empêcher de se faire couper la tête, mais fut déséquilibré. Comme j’étais à six ou sept mètres de là, je profitai de l’occasion pour foncer sur lui, m’arrêtant au dernier moment pour m’accroupir et lancer un puissant coup de pied au menton d’Hishuiro. « KAGE BUYO!! »

Mon adversaire ne put pas esquiver, peut-être parce que les pouvoirs de son parchemin s’estompaient…En tout cas, j’en profitai pour encocher ma dernière flèche à la pointe de verre empli de saké, l’enflammai et la tirai avec force sur l’ennemi qui était en l’air. Celui-ci, sans que je sache comment, se volatilisa au dernier moment, pour aterrir avec bruit juste derrière moi! Mais il n’était pas humain!… Je ne pus même pas réfléchir plus longtemps, qu’il me saisit puissamment à la gorge, et se mit à m’étrangler!


« Toi, tu commences à me baver sur les rouleaux!… , me murmura-t-il.

- Grrrrrrrlggggggrrrr… Tu… Tu n’as pas encore gagné! »


Car j’avais bien entendu ce bruit si caractéristique… J’y étais habitué, mais lui ne le connaissait pas… Celui d’une flèche qui s’enflammait. Et qui se rapprochait! Elle était sans doute guidée par Tyrande. En une seconde, ma Makaya se brisa sur le dos d’Hishuiro, qui hurla de douleur et me lâcha. Par chance, je n’avais pas reçu d’alcool enflammé sur moi, et je pus m’écarter pour voir mon adversaire se débattre en un hurlement inhumain. Il trouva une flaque d’eau qui restait de son utilisation du parchemin Suiton et s’y jeta tout entier! Il s’éteignit progressivement, puis se releva avec peine. Il était toujours de dos pour moi, ce qui faisait que je ne pouvais voir son état…
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:18

NarutoRudy a écrit:Whoa ce type venait de se prendre cette énorme flamme sur son corps, et il se relevait… J’étais de dos comme Fuzzy, et je ne savais pas trop ce qu’il en était d’Hishuiro. Néanmoins, ses vêtements étaient brûlés et le peu qu’il lui restait cachait ses parties intimes.

(Hishuiro) Bande de petites enflures… Comment avez-vous osé me faire ça ? Je vais vous tuer !

(Moi) C’est… C’est terminé. Rends toi, ta jambe droite est inutilisable et ton bras gauche est en lambeaux…

(Hishuiro) Vous croyez sérieusement que c’est cela qui va m’arrêter ? Je ne pensais pas devoir utiliser ce parchemin contre des gamins dans votre genre, mais je vais finalement y être contrains. Cette technique sera ma dernière, et pour cause, je vais sacrifier mes autres parchemins au profil de celui-ci.

(Ryosuke) …

(Tyrande) Impossible, qu’est-ce qu’il prépare encore ?!

(Moi) Ne rêve pas trop… Kage Bunshin no Jutsu. Le temps que tu réalises ton rituel, tu sera déjà mort. Achevez-le !

(Hishuiro) Kukuku… Qui a parlé d’un rituel cette fois ?

Alors que mes clones se dirigeaient sur lui, dans le but d’en finir, Hishuiro transforma à l’aide de son chakra ses parchemins en une sorte de papier comestible qu’il ingurgita. Une pluie d’aiguilles en bois s’expulsa de son corps dans toute la pièce, détruisant les clones et nous blessant un peu plus chacun.

Une pluie d’aiguilles de bois hein ? Se serait donc du Mokuton ? Il a sacrifié tout son attirail pour ça ? Il doit cacher quelque chose ou bien il divague. Certes le Mokuton est puissant, mais pas énormément. Mais il est vrai que j’ai rarement vu quelqu’un utilisée cette affinité trop rare à mon goût.

Pendant que je divaguai quelques peu, Hishuiro se mit à hurler un grand coup, montrant sa souffrance, et pour cause ! Son bras gauche et sa jambe droite tombèrent de son corps, pour laisser place à des membres en bois. Mais ce n’était pas tout, Une sorte de grosse marque, symbole du « bois » apparu sur son torse.

Hishuiro semblait avoir finit sa « transformation ». La marque ayant apparue sur son torse luisait d’une couleur bleutée mais claire, comme celle du chakra. Serait la base de ses nouveaux pouvoirs ? En tout cas, il paraissait beaucoup plus agressif que précédemment, malgré que cela m’aurait paru il y a quelques minutes impossible.

Hishuiro se mit alors à ricaner et prononça cette phrase : « Dommage que le petit jeu soit fini… ». Fini ? Le petit jeu ? Il va lancer la dernière offensive ?! Nous devions l’en empêcher. Commençant à réagir, mes camarades et moi commencions à nous déplacer quand Hishuiro fit apparaître une barricade de bois autour de lui.

A cause de cette défense, il nous était impossible de parvenir jusqu’à lui, mais ce n’était pas le seul problème. En effet, nous ne pouvions voir ce qu’il préparait dans sa coquille. Le Mokuton, je ne connais pas bien cette affinité, et je ne sais pas vraiment ce que l’on peut en faire. Alors comment parer ?

Cette question sans réponse pourrait causer notre perte, et je crus celle-ci approchée. Soudainement, Hishuiro abaissa sa défense et poussa un petit « Niark niark » bien sadique comme les aime t’en Senpai. Serait-ce le début de la technique ? Probablement, en tout cas les racines géantes qui poussent sous nos pieds me font dire ça. Ryosuke, à l’égard de cette technique ouvrit mystérieusement les yeux, c’était la première fois que je les voyais aussi grand ouverts. Une idée… De contre ?!

Je le regardais, ébahi. Il me fit un signe de la tête dans le but que l’on se rapproche et m’expliqua son plan… Tout simplement génial ! Il ne nous restait maintenant plus qu’à le mettre en action. Hishuiro, qui était tellement ébloui par sa colère, lança son attaque avec une folie meurtrière démesurée, la rage se ressentait au travers de celle-ci. Les racines commencèrent à pousser d’un seul coup, empêchant l’espace d’un instant Hishuiro de nous voir.

Les racines étaient en place, mais que pouvait-il bien vouloir en faire ? Je ne mis pas longtemps à comprendre, sans doute car il commença à expliquer ce qu’il était en train de faire…


(Hishuiro) C’est la fin. Vous allez tous mourir ici kyahahahaha ! Du sang, je veux du sang ! Mon visage, les membres de mon corps, vous allez payer tout cela au prix de vos vies !

(Fuzzy) Et qu’est-ce que tu comptes faire ?

(Hishuiro) Tu vois les racines partout autour de nous ? Eh bien elles vont libérer des milliers de branches très aiguisées, fines et pointues. Ces branches vont vous transpercer de part en part et vous ne serez plus que de minuscules carrés de chair ! Cette technique va vous faire souffrir énormément jusqu’à votre trépas ! MOURREZ !

(Moi) At-Attends !

Il était trop tard, Hishuiro avait lancé sa technique la plus meurtrière. Etait-ce notre fin à tous ? Les racines libérèrent des milliers de petites branches tranchantes, elles-mêmes remplies d’aiguilles extrêmement aiguisées. Nous ne pouvions rien faire pour esquiver, et nous fûmes tous pris dans l’attaque. Hishuiro jubilait tandis que nous mourrions…

Enfin, c’est ce qu’il crut jusqu’à ce que mon cadavre disparaisse devant ses yeux, éblouis. Il en fut de même pour les cadavres de mes coéquipiers. Hishuiro se demandait ce qu’il s’était passé, et bien tout simplement nous l’avions berné ! En effet, avant qu’il n’ait le temps d’exécuter son attaque, Ryosuke lui avait lancé un Genjutsu. Sa technique consistait à nous faire disparaître des « yeux » d’Hishuiro. Pour cela, il créa une sorte de bloc illusoire au niveau de la plus grosse racine, dans lequel nous étions tous et nous rendait invisible pour Hishuiro. Celui ne voyait rien d’autre que sa racine. Tout cela se passa lorsqu’il lança sa poussée de racines, j’en profitai également pour créer des clones qui prirent nos apparences à tous et qui restèrent en bas à notre place, pendant que notre ennemi ne pouvait plus nous voir, cacher qui plus est en haut des racines.

Hishuiro ne nous voyait plus, et il était temps pour nous d’en terminer, il fallait profiter de cette opportunité pour l’achever. Ryosuke, toujours invisible descendit alors de la racine géante à toute allure puis frappa un grand coup dans la « marque » de bois sur le torse de notre ennemi, ce qui eut pour effet de lui faire très mal, tout du moins c’est ce qu’il paraissait être à la vue de ces cries de douleurs.

Néanmoins, Hishuiro n’avait pas dit son dernier mot et dans un élan de furie donna un énorme coup de branche extrêmement durcis dans la tête de Ryosuke, ce qui le fit voltiger à l’autre bout de la pièce, heureusement où il n’y avait pas de branches tranchantes. Tentant de l’achever, Hishuiro créa une nuée de sabres de bois tranchants, prêts à achever Ryosuke, inconscient.

C’était le moment ! Hishuiro allait donner le coup de grâce à notre ami. Il fallait agir maintenant ou jamais. L’offensive de Ryosuke nous avait permis, à Fuzzy et moi de préparer une ultime attaque, la plus puissante que chacun de nous deux pouvait offrir, c'est-à-dire une Orbe de Feu et une Orbe Tourbillonnante (Rasengan). C’est ainsi que durant l’assaut de notre ami, nous les avions préparé et que nous avions sauté, rendant nos attaques respectives et communes plus puissante à l’aide de l’élan de la chute.

Je criai alors le nom de notre adversaire une dernière fois, avant que celui-ci n’ait eut le temps de tuer notre camarade. Il se retourna alors et pu observer nos deux attaques combinées s’approchaient de lui, et plus précisément de sa marque. « Adieu, tu auras été un très grand adversaire, mais s’en est fini de toi ! » criai-je alors.

Nos deux attaques touchèrent simultanément la « marque » d’Hishuiro, le brûlant intensément et lui détruisant par la même occasion ses cellules. Hishuiro cria de toutes ces forces, et essaya de se défendre en créant une paroi Mokuton autour de son symbole, mais rien n’y faisait. Toute la rage et la puissance que nous avions mises dans notre attaque nous permis de traverser littéralement sa défense et de le tuer ainsi. S’en était fini de lui et de nos soucis, mais aussi de mes réserves de chakra, pour preuve je m’effondrai.

Le « corps » d’Hishuiro, si l’on peut appeler cela ainsi après notre attaque, était mutilé de partout, mais aussi brûlé au troisième degré. Il était aussi en lambeau du à la puissance combinée des deux attaques. De notre côté, il fallait au plus vite soigner tout le monde. Mais malgré tout, nous avions vaincu notre ennemi et nous étions enfin débarrassé de tous ces ennuis, enfin c’est ce que je croyais.

Une porte venait d’apparaître, puis s’ouvrit, laissant place à un homme en costume noir, qui essayait de s’enfuir. Tyrande, encore apte à se défendre malgré tout ça, décocha une flèche sur lui, le suspendant ainsi au mur. Il nous faudrait l’interroger. Mais pour le moment, la priorité était de vérifier l’état de santé de tous les membres de notre mission. Ryosuke était évanoui, qu’en était-il de son état ? Et Iarwain, toujours évanoui...

Tout du moins, c’est ce que je croyais avant d’apercevoir avec mes yeux, à moitié fermés, ce qui semblait être des tremblements de son corps. Iarwain se relevait lentement, mais semblait aller bien. Que lui était-il arrivé ? Yneve se précipita sur lui, l’assénant de questions. Apparemment, notre médecin avait pris une pilule, et cette pilule l’avait totalement régénéré, mais au pris de le mettre dans le coma sur une courte durée, en d’autres termes, durant par chance ou malchance la durée du combat.

Iarwain, après avoir pris le temps d’observer le carnage provoquer par ce combat et après avoir repris ses esprits, se dépêcha d’aller soigner Ryosuke et Nekotto, qui était les plus atteints par ce combat. Tout était de ma faute si l’on regardait bien, mon arrogance nous avait mené tous dans cette situation… Les remords me rongeaient quelques peu, et je vis que Fuzzy s’en était rendu compte. En effet, il me regardait avec un air quelque peu triste.

avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:18

NarutoRudy a écrit:(Fuzzy) NarutoRudy… Tu sais, je n’aurai sans doute pas fait mieux, et qui sait comment cela aurait pu se passer autrement ?

(Moi) Mais si j’avais été moins bourrin, moins tête baissée, si je ne nous avais pas fait entrer comme ça…

(Fuzzy) Eh bien cela aurait pu être pire ! Le sceau aurait pu faire plusieurs clones de nous, et nous n’aurions peut-être pas pu nous organiser face à ces redoutables clones et nous serions peut-être mort à l’heure qu’il est. De plus tu as tout fait pour essayer de nous protéger durant tous ces combats, non ? Ne regrette rien, tu as été un excellent chef, je ne sais pas si j’aurai fait mieux.

(Moi) Merci, Fuzzy… La prochaine fois… La prochaine fois je serai plus fort et je vous protègerai tous ! Quand je vois l’état de Nekotto et Ryosuke qui…

(Fuzzy) … Est parfait. Regarde par toi-même, Iarwain les a déjà soigné en partie et ils se relèvent. Tu es encore le seul à terre. Je vais lui demander qu’il vienne s’occuper de toi.

(Moi) Non ! Si je peux encore faire quelque chose, c’est supporter ma douleur afin qu’il soigne les blessures des autres.

(Fuzzy) Mais tu as pourtant l’air de ne pas aller très bien. Tu es couvert de blessure et à court de chakra. Il faut que l’on te soigne !

(Moi) Hors de question. S’il te plaît, ne lui dis rien et va te faire soigner. Pendant ce temps, je vais aller interroger ce type là haut.

(Fuzzy) C’est entendu, mais au moindre faux pas, je lui raconte tout !

(Moi) C’est entendu.

(Rysosuke) Idiots... vous étiez pas obligés de le tuer.

(Moi) Ah tiens il va mieux lui.

Je me relevais alors péniblement, mais ne grimaçant pas, faisant l’air de rien. Iarwain continuait son travail tandis que Fuzzy et moi allions interroger le drôle de type. Celui-ci était assez petit, gras et ne semblait pas savoir ce battre. Il ne semblait pas bien méchant, à première vue.

(Katsuki) Ne-Ne me faites pas de mal ! Je me prénomme Katsuki, je suis le « chef » de cette section d’organisation.

(Fuzzy) Il parle beaucoup ce type, tu n’es pas un ninja hein ?

(Katsuki) Non, pas du tout. Le type que vous avez vaincu était mon mercenaire en chef, et vous l’avez vaincu. Pitié ne me tuez pas, je vous dirai tous ce que vous voudrez !

Iarwain arriva alors, et entendit la conversation.

(Iarwain) De quelle section parles-tu ?

(Katsuki) De la branche du commerce dans le Yuukan appartenant au Zénith.

(Moi) Le Zénith ? Qu’est-ce que c’est que cela ?

(Katsuki) Une organisation qui veut prendre le pouvoir sur le monde, ou quelque chose comme ça. Je ne suis que le chef de la section financière de cette organisation dans le Yuukan, je ne sais pas grand-chose sur mes supérieurs. En tout cas, en nous ayant vaincu et capturer, vous venez de sauver l’économie de votre pays et de me condamner à mort.

(Moi) Ne dis plus rien, les services d’interrogatoire de Mahou s’occuperont de toi. Et quand à vous deux, gardons ça pour nous. On a l’air de tenir un grand filon là, et pas la peine d’inquiéter les autres, nous en informerons directement Mahou.

(Iarwain) Ok. Et moi je vais m’occuper de vous trois. Fuzzy et toi allez vous faire soigner, tandis que ce type va s’évanouir bien gentiment durant notre voyage.

(Moi) Soigne d’abord les autres avant de t’occuper de moi s’il te plaît.

(Iarwain) C’est entendu.

Iarwain, à l’aide d’une petite décharge électrique donnée dans la nuque de Katsuki, le rendis hors d’état de nuire. Fuzzy se fit alors ensuite soigner par Iarwain, et qui une fois remis d’aplomb, enfin un minimum, prit sur son dos le corps de Katsuki.

Lorsqu’Iarwain eut fini de soigner les membres de la mission, il se retrouva hors de chakra et ne pu donc pas me soigner. Au moins, j’aurai pu servir à ça. Il ne nous restait plus qu’à partir, à rejoindre Koka pour ensuite reprendre la route de Mahou. Allai-je tenir tout le chemin, dans mon état ? Telle est la question…

Nous prîmes donc le chemin de la sortie, après avoir au préalable inspecter le bureau de Katsuki et avoir récupérer tout les documents intéressants. Sur le chemin de sortie, se trouvait un drôle d’ascenseur. Nous le prîmes, croyant qu’il nous mènerait dans une autre salle, nenni. Celui-ci nous emmena en bas de la montagne, un passage secret ! L’arrivée se trouvait en bas de la montagne où nous avions au préalable installé notre camp, et où Koka nous attendait. La sortie était une petite fente, cachait non loin de notre campement.

Nous marchâmes donc en direction du campement, où Koka nous attendait. Fou de joie à notre vue, il se préparait à sauter sur moi, mais fut arrêté par Nekotto. Arrivés au campement, je laissai mes camarades directement puis allai me coucher, afin de récupérer un peu. Le lendemain matin à la première heure, nous remballâmes le campement puis nous partions en direction de Mahou. Koka se chargeait de porter Katsuki.

Après quelques kilomètres de marche, je m’écroulai soudainement, prétextant avoir glisser. Mais la sueur qui coulait de mon visage me trahie et Fuzzy compris ce qui se passait. Je lui jetais alors un regard, et il comprit ce que je lui demandais. Etonnamment, au lieu de me dénoncer comme prévu, il prétexta un entraînement et me pris sur son dos, me portant ainsi pendant les trois jours qui suivirent le chemin du retour. Arriver à Mahou, il me déposa devant le bureau du MahouKage.

Essayant de marcher convenablement, je remarquai que mon état ne s’était pas beaucoup améliorer durant ces trois jours de marche, il s’était même empiré. Après avoir fait mon rapport et avoir dit au revoir à mes amis, j’irai à l’hôpital afin de me faire soigner. Je me tournais donc, juste avant de rentrer dans le bureau du MahouKage vers mes camarades, et leur donna rendez-vous un peu plus tard dans la journée, prêt des portes du village pour leur dire au revoir.

Iarwain réveilla gentiment Katsuki, que j’emmenai alors avec moi au MahouKage, laissant aller se reposer quelques peu mes camarades où ils le souhaitaient. En ce qui concerne leur argent, chacun le recevrait par la poste. J’entrais donc dans le bureau de notre chef Mahousard. La jolie secrétaire m’envoya dans le bureau de notre chef, où je déposai Katsuki et où je racontais le récit de nos aventures au MahouKage, soit un rapport. Il conclua notre entretient par un : « Félicitations ! Mission réussie ! Vous obtenez 150 000 ryos par personne !

Je ressortais alors, avec un peu de difficulté mais heureux d’en avoir fini avec cette mission du Quartier Général du village.
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Makaya le 23/4/2008, 16:19

Nekotto a écrit:BOUM BOUM !! BOUM BOUM !!

(Moi )Hein ? Ou je suis ??
(liasse de biller géante qui parle) : Tu es dans ton restaurant !!
(Moi) Hein ? et c’est quoi tout ce bruit
(liasse de biller géante qui parle) : Ce sont les clients qui frappent a ta porte pour manger tes patés de dodo

BOUM BOUM BOUM

(Moi,) : Ohhh mais faut vite les faire entrer alors !!

Gyuk entre dans la salle les bras chargés de ryos
(Gyuk) : Neko les prêtres de Gensou font une commande de petits garçons supplémentaire. Les fast food concurent ont fermé !!!
(Moi) ohh mais c’est merveilleuh

Je me dirige vers la fenêtre et ouvre grand les rideaux a l’extérieur les gens portent des camisoles de force et trainent des boulets sur lequel on peut lire « ma vie »

BOUM BOUM BOUM BOUM

(Moi) Gyuk ouvre vite au client !!!

BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM
(Giuk) : Je ne peux pas la porte est bloqué !!!

BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM !!!! le tambourinement se fait plus sourd
(Moi) : Mais dépêche toi de l’ouvrir ils vont la défoncer sinon !

BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM !!!! les gens a l’exterieur utilisent maintenant un bélier pour ouvrir tenter d’entrer

(Belier ) Bééééééé

(Moi ) Ohh je ne me sens pas très bien ma vision se trouble …
BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM BOUM !!!

(Iarwan) Ca y est il se réveil !!!
Mes yeux s’ouvrir sur le visage rosi et écoeurant d’IARWAN je me redressais d’un bond en hurlant de terreur
(Moi) Ahhhhhhhhhhhh
(Iarwan) Neko reprend toi ce n’était qu’un cauchemar ! Maintenant on a vaincu le mechant !
(Moi) : hein quel cauchemar ? ah oui …
(Iarwan) J’ai aussi récuperer toute les affaires a moi que tu avais pris pour me délester et m’aider a mieux respirer quand j’étais dans le coma.
(Moi hochant la tête approbateur) Oui je les ai prises pour t’aider a respirer

Je me tournai vers Yneve qui était dans un sale état, c’est cheveux avait frisé a cause de l’attaque électrique qu’elle c’était prise.

(Airwan ) Elle a été heroique durant ce combat…
(Moi) Oui j’en ai eu la larme a l’œil quand elle s’est jeté sur l’ennemi a moitié morte alors que j’étais juste a coté sain et sauf trop occuper a te faire les poches qu’a...
(Airwan )hein ?
(Moi) euhh a te faire une broche !! je pensais que tu avais une jambe cassé !
(Airwan ) Ah ?
(Moi) bref elle s’est jeté sur l’ennemi et j’étais mentalement de tout cœur avec elle !! j’ai failli l’aider mais en fait je me suis dit que j’allais l’encombrer…
Et puis il l’a toute électrocuté apres alors… ca aurait servit a rien que je l’aide…

Drago : Bouhh le cupide il suffit de 2 ryos pour en faire ce qu’on veuhhh
(Moi) : Tiens note celle là c’est une made in Neko
Qu’est ce qu’un chien avec avec plusieurs bras et 4 pattes ?
Drago : Humm
(moi) : Un pitt bull dans un jardin d’enfant.

(Drago ) : …. et Il est ou le cul ?
(Neko) : bein y’en a pas …
( Drago) : Bein c’est nul


Narutorudy : Moi j’ai pas compris … il est mutant le chien ?
(Neko) Nan laisse tombé…

De retour a Mahou, nous étions riche 450 000 ryos … (bein oui j’ai aussi donné l’adresse de Koka et de Gyuk) je vais maintenant retourner a mes affaires a Gensou ou gyuk m'attend ^^
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mission: Sauver l'économie de Yuukan. by NR

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum