[Mahou] Onigiri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mahou] Onigiri

Message par Oni le 11/3/2008, 21:19

Prénom:
Onigiri, prénom qui correspondait très bien à ma personnalité avant que je devienne kunoichi. Epoque où je me démarquais par mon extrême maladresse et ma naïveté impressionnante.
Aujourd'hui, le diminutif Oni reflète bien mieux ce que je suis devenue...
Age et traits physiques:
16 ans et demi,1m65,55 kilos,..Mensurations: 90,70,85
Assez bien proportionnée pour la mission que l'on veut me confier...

Grade:
Genin

Histoire/ Flash Back:
Passer des années dans un couvent, ça ne vous donne pas une vision très proche de la réalité de ce monde.
Mes parents étant décédés, ou plutôt sauvagement assassinés quand je n'étais encore qu'une larve pleurnicheuse et nue comme un verre, les bonnes soeurs de Magdalena m'avaient recueillie.
Mon existence au sein de ces murs me semble tellement éloignée de la vie que j'ai mené par la suite qu'aujourd'hui j'ai l'impression de penser à une autre personne quand je me remémore ces instants.
Mais, pour comprendre mon histoire pourtant, on ne peut passer outre le début de ma vie qui fait ce que je suis maintenant.

"Au commencement il y eu la terre...."
Pardon, je m'égare un peu là.
Alors tout a vraiment commencé pour moi quand la guerre entre mon village et le village voisin a éclaté.
Je ne l'ai appris que bien plus tard, en revenant dans cette région, que mes parents étaient tout les deux guerriers, et qu'ils s'étaient rencontrés sur un champs de bataille. Ils étaient tombés amoureux donc au milieu de corps gisant sur le sol recouverts de sang, les membres pas toujours là où ils devraient normalement être.
Quoi de plus romantique me direz vous?
Enfin bref, passons sur les détails de comment j'ai été conçu, ce n'est un secret pour quiconque sera capable de lire mes mémoires.

[HRP] texte écrit en japonais, l'assimilation de kanji demandant beaucoup plus de temps, l'auteur, c'est à dire moi ( comment je suis trop humble), suppose que ceux qui pourront lire son récit ont au moins une dizaine d'année et en réalité se réjouit à l'idée que des gosses viennent demander plus de détails à leur parents (imaginez leur regard sur le coup) [/HRP]

Quoi qu'il en soit j'ai vécu jusqu'à mes 13 ans avec des personnes persuadées que mener une vie la plus pure possible conduit au paradis.
J'ai cru ça encore quelques temps après avoir quitté ce lieu, mais à 13 ans, on est facilement influençable, et avec les horreurs que j'ai vu, et que j'ai ensuite commises, comment croire en un entité supérieure bonne et salvatrice?
Je ne connais pas la vérité, mais peu importe, je ne peux imaginer que l'enfer soit pire que ce que j'ai pu voir.

L'année de mes 13 ans, je dus quitter le paradis originel.
Le couvent où j'avais été recueilli allait fermer. Les soeurs qui s'en occupaient devant partir en mission loin d'ici, prêcher la bonne parole dans une région ravagée par la guerre. Autant dire qu'elles couraient droit à leur perte.

N'ayant personne pour se charger de mon éducation, les chefs du village décidèrent que la meilleure prise en charge possible pour moi était de suivre une formation de ninja.
Je me retrouvais donc entourée d'enfants bien plus jeunes que moi dont la vie importait peu à leur parents apparemment puisqu'ils les formaient à se tuer mais surtout à se faire tuer.
A l'époque j'avais donc du mal à comprendre comment l'on pouvait prôner la guerre et toutes les horreurs qu'elle impliquait.
Aujourd'hui, mon avis sur la question a, comme la majorité de mes valeurs et sentiments, bien changé.


Voilà donc comment mon destin a changé du jour au lendemain et comment, d'une jeune fille douce, mais surtout trop naïve et si peu au courant de la réalité de ce monde, j'allais devenir une arme de combat au service de mon village, une fille cynique et dure.

Les premiers mois furent assez pénibles, je n'avais aucune expérience du combat et l'idée même de devoir blesser quelqu'un me révulsait.
J'avais droit à des moqueries de la part d'enfants à cause de mon âge, de ma gaucherie et justement parce que je refusais systématiquement de me battre.

Je m'attirais également les foudres de mes professeurs qui essayaient par tous les moyens de me faire comprendre l'importance de se battre en vain.
C'était des valeurs que mon esprit rejetait en bloc.


Mais, comme pour toute chose, il y a toujours un événement qui vient modifier votre vision des choses.


Cet événement restera toujours gravé dans ma mémoire comme la première horreur que j'ai pu voir dans ma vie.

C'était une après-midi d'été. Comme à mon habitude, n'ayant aucun ami à l'époque, je me promenais seule dans la forêt, perdue dans mes pensées.

Je ne m'étais pas rendue compte que je m'étais aventurée trop loin et que je ne pourrais pas être au village avant la tombée de la nuit.
Celle-ci ne tarda pas à tomber et je me retrouvais donc complètement perdue, n'ayant plus aucun repère.

La panique commençait à me gagner quand soudain, un peu plus loin j'aperçus une lumière qui vacillait non loin.

Me rapprochant assez près, je pus distinguer la silhouette d'un homme éclairée par la torche qu'il avait à la main.

Je restai figée alors que je commençais à comprendre que quelque chose d'anormal était en train de se produire.

En effet, à ses pieds se trouvait un enfant dont le visage me semblait familier, c'était un des étudiants de l'académie qui était avec moi.
Ce dernier était ligoté à un tronc d'arbre et semblait gémir de douleur.

Me rapprochant pour mieux comprendre ce qui se passait, je vis que les yeux du prisonnier étaient exorbités.
Je compris qu'il était soumis à une illusion très certainement insupportable.

L'homme en revanche esquissait un sourire de satisfaction.
Il semblait jouir de la souffrance qu'il infligeait à cet enfant.


La scène me sembla insoutenable et, prenant mon courage à deux mains, dans un élan qu'aujourd'hui je qualifierais de folie, je m'élançai sur l'homme pour rompre l'illusion.
J'obtins l'effet escompté. Seulement, j'avais largement surestimé ma force et, bien que l'enfant s'évanouit, libéré de l'emprise de cet homme, je me retrouvai au sol, plaquée par ce dernier.
La colère se lisait sur son visage et, je savais instinctivement que je n'allais pas m'en sortir vivante.

De la suite, je me souviens seulement qu'avant de s'occuper de moi, l'homme se mit à maltraiter l'enfant et le faire souffrir de façon insupportable, très certainement par sadisme mais aussi pour me faire payer mentalement de m'être interposée.

Je vis donc l'enfant mourir de façon indigne et affreuse sous mes yeux avant que l'homme se lève et se dirige vers moi.

Je ne me souviens ensuite que de quelqu'un s'interposant entre le bourreau et moi puis plus rien, je m'étais évanouie.


Je me réveillai le lendemain encore sous le choc, je pleurais toutes les larmes de mon corps et je crois que j'aurais pleuré encore longtemps si quelqu'un n'était pas venu me rendre visite.

La personne qui se présenta à moi n'était autre que la personne qui était venue à mon secours.
C'était un chunnin du village de Gensou qui était en mission dans mon village pour quelques mois.

Mois pendant lesquels il me prit sous son aile.
Je m'étais résolu à apprendre à me battre, non pas pour blesser, mais parce que la nuit où j'avais vu, pour la première fois, quelqu'un mourir devant mes yeux, que je ne pouvais protéger les gens, et d'autant plus ceux que je serais amenée à aimer que si j'étais plus forte que mon adversaire.

J'apprenais donc à ses côtés. Malheureusement, vu mon âge, il était dur pour moi de rattraper le retard que j'avais accumulé. D'autant plus que le village dans lequel j'étais n'était pas un village très puissant, la formation des ninjas n'étant pas des meilleures.

Ayant rapporté cela à mon protecteur, celui-ci, devant partir, demanda l'accord de me prendre avec lui pour que je continue ma formation à Mahou.

C'est donc là que ma nouvelle vie et ma formation commença réellement.


Objectifs:
Pas encore trouver d'objectif à atteindre si ce n'est celui de continuer à apprendre ce que je n'ai pas su pendant mes 13 premières années.

Barème de puissance :


+ = Nul / A chier

++ = Moyen / Très faible

+++ = Bien / Pas trop mal

++++ = Excellent / Très bien

+++++ = Grand maître (personne l'est ça encore )


Force:
++

Vitesse:

* ++ Réflexes
* ++ Mouvements


Précision:

* ++ Précision au corps à corps (bon maîtrise des combats CaC)
* ++ Lancer ( a une bonne précision quand au lancer d'aiguille sur des cibles qui peuvent être en mouvement)

Résistance:

* + Endurance physique (difficile avec ma consommation de tabac de combattre longtemps sans être essoufflée)
* ++ Résistance aux coups

Tactique:

* ++ Planification
* ++ Improvisation

Invocation:

* + Parchemins (le papier, moi je le brule!)
* + Kanjis

Sceau:

* + Sceau

Médecine: (on verra si je développe l'acuponcture, pour l'instant je préfère me servir de mes aiguilles pour blesser que pour soigner)

* + Soins d'urgence
* + Analyses, soins sous surveillance
* + Potions et pilules

Maniement d'arme:
* + Arc et armes de jets
* + Sabre et armes blanches
avatar
Oni
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 200
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum