[Mahou] Hyûma Sakkaku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mahou] Hyûma Sakkaku

Message par Hyûma le 21/2/2009, 20:55



Nom : Hyûma Sakkaku ("illusion/hallucination" : étant sans nom, Hyûma se l’ait choisi lui-même)
Âge : Environ 18-19 ans (une léger doute subsiste sur sa date de naissance)
Village : Mahou.

Affinité(s) : Aucune aisance pour le ninjutsu ni de curiosité sur le sujet, donc inconnue(s).

Description Physique : Hyûma mesure 1m80 pour un peu moins de 60 kilos. Fin et élancé, il a la peau pâle, des cheveux d’ébènes et des yeux dorés. Il souffre de nyctalopie : ses yeux sont particulièrement sensibles à la lumière, ce qui, certes, le dote d’une excellente vue même dans une quasi-obscurité, mais l’oblige à protéger ses yeux des lumières vives (notamment celle du soleil). Bien évidemment, le bandeau qu’il utilise ne bloque pas complètement la lumière et lui permet donc de voir dans une moindre mesure (mais pas aussi nettement que de nuit). Il affectionne particulièrement les vêtements sombres et les bijoux divers (pendentifs, bracelets, bagues… Qu’il perd, revend ou échange avec régularité).

Description Psychologique : (Ce ne sont que quelques lignes directrices, qui s’affineront au fil du Rp)

On pourrait être tenté de croire que Hyûma souffre d’une légère démence, étant donné qu’il ne vit que dans l’instant présent. Passé et futur n’ont aucune importance ni aucune existence à ces yeux. Cela explique, entre autre, pourquoi Hyûma semble incapable de se projeter au-delà de 48 heures, ou d’envisager les conséquences à long terme de ses actes, et se soucie rarement de ce qui a pu se passe avant les deux derniers jours.
Il en résulte que Hyûma est quelqu’un de particulièrement insouciant et inconstant, n’hésitant jamais à céder à ses lubies et ses caprices.
Dans la même veine, Hyûma n’attache que peu d’importance aux gens. Ce n’est pas qu’il est froid ou distant, bien au contraire : Hyûma est plutôt bavard et n’aime rien tant que discuter et se bouffer le nez avec les gens. Seulement, rares sont les personnes à dépasser le simple rang de camarades pour être réellement considérer comme des amis. S’ils sont là, tant mieux, et sinon, tant pis. Vous l’aurez compris, Hyûma n’est pas un grand sentimentale et il est inutile de compter sur lui pour partir à votre recherche s’il vous arrivait quelque chose.
Ceci implique deux choses : primo, Hyûma est quelqu’un de particulièrement égoïste, qui se contrefiche de ce qu’on pense de lui. Secundo, casant tout le monde dans le même panier, Hyûma ne voit guère de différence entre le bouseux de pétaouchnock et, disons… son chef de mission, par exemple. Inutile de compter sur un plus grand respect dans ses relations, Hyûma est très familier avec tout le monde.
Il en va de même pour les biens matériels : Hyûma se contente de ce qu’il porte sur lui. Néanmoins, il est toujours prêt à tout pour se procurer (de façon plus ou moins honnête) des babioles inutiles dont il se désintéressera rapidement une fois en sa possession. De plus, ne comprenant pas le concept d’économie, il claque toujours rapidement son argent.
Par ailleurs, Hyûma est quelqu’un d’un naturel gai et optimiste (voire stupidement positif), et qui n’adore rien tant que se disputer avec autrui ou caser des remarques chiantes.
Enfin, Hyûma n’est pas un foudre de guerre : d’une part, il n’en vient jamais aux mains avec quiconque (pas même pour rire) et d’autre part, surtout, Hyûma évite le combat comme la peste : c’est long, chiant, dangereux et potentiellement douloureux. Pour cette raison, Hyûma fera tout ce qui est en son pouvoir pour prendre la poudre d’escampette, sauf si les circonstances l’exigent (généralement, si toute retraite est impossible…).

Pour terminer, Hyûma a deux passions dans la vie. La première regroupe les jeux d’argents. Hyûma traîne dans les salles depuis son plus jeune âge et a été formé par des vieux de la vieille et de fins roublards. Sans avoir à tricher, Hyûma est particulièrement bon à bon nombres de jeux. Il en connaît un rayon sur le sujet et ne refuse jamais une bonne partie (de toute façon, n’accordant aucune importance à l’argent, il se fiche de gagner ou de se faire plumer…).
Si le jeu est la pierre angulaire de sa vie, ce n’est rien comparé à sa seconde passion : le Genjutsu. Hyûma est un véritable mordu, intarissable sur le sujet, et animé d’une constante soif de découverte. Même s’il est excellent en la matière, bien loin de s’en gargariser et de snober autrui, Hyûma est au contraire toujours exciter de voir ceux des autres et est plutôt bon public.

Biographie : Hyûma a été abandonné bébé aux portes de l’orphelinat de Mahou, où il a passé la majorité de sa vie. Pour Shigemori, le directeur de cet établissement, considérant que tout orphelin recueilli par le village avait une dette a remboursé envers celui-ci, la voie de Hyûma était toute tracée : il serait un shinobi qui servirait avec fierté et honneur le kage de Mahou. C’était malheureusement sans compter le caractère du principal intéressé (Hyûma, hein, pas le Kage…), qui s’avéra être l’un des pires garnements de sa fratrie, et qui passa presque autant de temps à l’académie qu’à l‘école buissonnière. En dehors du genjutsu, rien l’intéressait, et risquer sa vie pour un vieillard gâteux ne l’enchantant pas plus que ça, il mit donc une formidable mauvaise volonté à devenir shinobi, allant même jusqu’à ne pas se présenter aux examens genins. Après quelques années de conflits tumultueux, ce fut néanmoins la patience (d’aucun dirait l’entêtement) de Shigemori qui triompha lorsqu’il parvint à l’emmener de force devant les examinateurs avant de les tanner pour qu’ils ferment les yeux devant ses lacunes et conviennent que son talent en Genjutsu lui permettait de prétendre de plein droit au titre de Genin.
Son protégé enfin sur la bonne voie et devenu légalement majeur, Shigemori s’empressa aussitôt de le mettre à la porte de l’orphelinat pour qu’il survive par ses propres moyens. Malheureusement, Hyûma profita de l’occasion pour abandonner la voie du Shinobi et vivre uniquement de ses gains aux jeux. Le vieux directeur se vit donc obligé une nouvelle fois de s’immiscer dans la vie de son protégé pour l’emmener manu militari au QG s’inscrire en apprentissage chez un chunin.

Malheureusement, peu de temps après, Hyûma et son condisciple, Tsume, disparurent de la circulation lorsque leur maître fut tué par des samouraïs, lors d'une expédition hors de la ville. Ils s'infiltrèrent en fait au sein d'une caravane marchande pour Heiki. Le kunin qui supervisait l'expédition découvrit rapidement les capacités martiales des genins et les prit sous son aile, leur imposant des entraînements infernaux, dans un environnement extrême. C'est à cette occasion que Hyûma abandonna la vision académique du Genjutsu pour développer la sienne.

Après près d'un an d'absence, Hyûma est enfin revenu de son périple -en fauchant compagnie à la caravane lors de l'escale à Bazaka et en se faisant ramener par un organisateur de l'examen chunin qui s'y déroulait. Sans le sous, il est retourné vivre à l'orphelinat, le temps de se remettre à flot, raison pour laquelle il enchaîne mission sur mission.

Projet d’avenir :
Devenir le plus grand spécialiste en genjutsu de Mahou et siéger au conseil du village pour profiter de tous les privilèges éhontés de cette caste sans avoir à glander grand-chose en retour.
Une fois fait, profiter de sa position pour licencier Shigemori pour lui apprendre à pourrir la vie des gens, non mais !

Équipements : Lors de son voyage à Koori, Hyûma a eut un coup de cœur pour un somptueux sabre forgé par les maîtres-artisans de Koori. Rangé dans un fourreau gainé d’une fourrure blanche tirant légèrement sur le bleu, la poignée recouverte d’une lanière couleur crème, brodée d’or, ce katana arbore en outre une impressionnante lame immaculée. Bien que ce ne soit qu'une contre-façon, Hyûma reste persuadé qu'elle doit posséder quelques unes des capacités légendaires des armes Kooriennes (à savoir que la lame ne gèlent pas dans le fourreau, même à basse température, qu’elle cause des engelures à la moindre plaie, et qu’elle est bardée de charmes d’Hiver permettant d’annuler les techniques Katon et de stocker des fragments de tempêtes pour les relâcher sur l’ennemi).
Bien entendu, ce ne sont que des rumeurs fantasques et même les vraies lames Kooriennes ne possèdent pas ces capacités, mais Hyûma est incapable de l’envisager.

Répertoire de Techniques :
~Affinité naturelle pour les Genjutsus~ : Hyûma semble avoir un don innée pour le Genjutsu. Il possède de réelle facilité en la matière, tant pour les lancer que pour les détecter.
Hyûma est capable de ressentir plus ou moins précisément un genjutsu dans un rayon de cinq mètres autour de lui. Les chances de ressentir un genjutsu dépendant principalement de la différence de talents entre lui et le lanceur, ainsi que de la subtilité du Genjutsu. Plus le Genjutsu est éloigné de Hyuma et plus les chances de détection s'amenuisent.
Si, en raison de cette sensibilité, il est difficile de piéger Hyûma avec un genjutsu mental sans qu’il s’en aperçoive, il lui est par contre plus difficile de détecter un genjutsu mental déjà présent chez quelqu’un entrant dans son périmètre.


~La Théorie du Genjutsu Simplifié~
Hyûma s’est initié au Genjutsu d’antan, tel qu’il était enseigné à Shinobi, et qui se distingue principalement de la version académique par son refus de brider l’imagination des utilisateurs à grand renfort de théories et de règles solidement établies. Bien qu’il lui ait été difficile de faire table rase de ce qu’il avait appris, Hyûma est parvenu à se libérer du Genjutsu contemporain pour en revenir à ses bases.

Bien qu’il pratique toujours trois catégorie de Genjutsus, à savoir Kuusou, Kankaku et Kagami -les illusions virtuelles, mentales et psychiques-, celles-ci ne peuvent plus être divisées en sous-catégorie distinct, ni même faire l’objet de description précise, puisqu’elles changent constamment au gré de l’imagination et de l’utilisation de Hyûma.

Aptitude liée au Genjutsu Simplifié
- Portée adaptable : De base, tous les Genjutsus de Hyûma sont des Genjutsus de contact. Néanmoins, en s’acquittant d’un surcoût en chakra proportionnel à la dépense de base du Genjutsus, Hyûma peut transformer son Genjutsu en Genjutsu à distance. Ajouté au fait que la distance globale à parcourir augmente exponentiellement le coût en chakra pour maintenir l’intégrité du genjustu, on comprend que Hyûma n’utilises ses gros genjutsus qu’au contact et réserve exclusivement les plus petits aux attaques longues portées.
- Autonomie : Lorsque Hyûma construit son Genjutsu, il programme dans le même temps son temps de maintien. Celui pouvant aller jusqu’à trois minutes pour un Kuusou, et atteignant les cinq minutes pour un Kankaku (le Kagami étant alimenté par les réserves des protagonistes, il ne possède virtuellement aucune limite de temps).
Cette réserve de chakra qui permet une telle autonomie joue en plus le rôle de tampon lors d’un Kaï : le Genjutsu n’est alors pas affecté, mais son temps de maintien sera réduit.
- Indépendant : Une fois lancés, Hyûma n’a plus aucun lien avec ses genjutsus ! En clair, il lui est impossible de les arrêter prématurément, ou de les modifier/altérer. Parallèlement, tout système de contre-mesure sensé affecter un shinobi par le biais de son Genjutsu ne peut fonctionner sur Hyûma.
Pour ceux qui aurait du mal à se l’imaginer, considérer que les Genjutsus de Hyûma sont comme des ballons qu’il lance : une fois lancé, et bien que la cible ne soit pas encore affecté, Hyûma n’a plus aucun contrôle dessus.
- A Koori, on se les pèle : Lors de son voyage à Koori, Hyûma s'est montré très réticent à enlever ses moufles pour pouvoir former ses mudras. Ainsi, il a développé sa capacité à pouvoir lancer ses genjutsus en utilisant une seule main pour former les mudras, ce qui lui a permis de pouvoir conserver l'autre au chaud. A noter que Hyûma est incapable de pondre deux genjustus simultané avec ses deux mains.


~Kuusou~
Hyûma est capable de fabriquer à peu près n’importe quelle illusion, pour peu que son volume soit inférieur à 3m3. Ces illusions doivent néanmoins être d’un seul tenant, Hyûma ne maîtrisant pas la transparence (ainsi, s’il veut créer deux plots, il lui faut passer par deux Genjutsus différents, quand bien même la somme des deux soit inférieure à la limite de volume. Par contre, s’il les relie par un tapis d’herbe et que le tout ne dépasse pas la limite de volume, l’illusion rentre dans un unique Genjutsu).
Ne maîtrisant pas le son, ces illusions sont bien évidemment silencieuses. Et ne parlons même pas des odeurs...

Aptitude liée au Kuusou :
- Pseudo-Animé : Hyûma peut animer ses illusions, mais celles-ci ne gagnent pas pour autant en mobilité (un clone peut vous faire coucou de la main, mais pas venir à votre rencontre). Par contre, elles peuvent être "fixées" à un support et se déplacer avec ce dernier. Par ailleurs, les animations sont cycliques, bien que la séquence puisse atteindre une effroyable complexité.
Néanmoins, plus l’animation est complexe ou longue et plus le Genjutsu sera gourmand en chakra (Il est plus facile de faire onduler un fanion sous une brise printanière que danser un clone de Makaya en transe).
- Alimentation : Si Hyûma crée une illusion dans un rayon de moins de 5 mètres et ne s’en éloigne pas, il peut directement l’alimenter en chakra. S’il s’en éloigne, le flux est interrompu et ne pourra plus être rétablie, néanmoins, si le genjutsu disposait d’une autonomie, il peut perdurer après la perte de contact.
Il est nettement plus dur de dissiper un genjutsu alimenté qu'un genjutsu autonome.
Un genjutsu alimenté est "fixé" à Hyûma : il peut donc se déplacer avec son genjutsu, tant que ce dernier reste dans son rayon d'alimentation.
Par ailleurs, ce système lie Hyûma à son genjutsu : il peut donc l’arrêter lorsqu’il le souhaite, sans avoir à passer par un Kaï, et peut être victime de contre-mesure par ce biais.


~Kankaku~
Hyûma est capable de dérégler plus ou moins les sens de son adversaire. Il ne peut pas faire prendre conscience de chose n'existant pas (exemple : il ne peut pas vous faire croire qu'une odeur est présente si ce n'est pas le cas), simplement jouer sur leur fonctionnement (augmenter la sensibilité à la lumière, atténuer les sons, etc...) ou leur synchronisations (un décalage de quelques dixièmes de seconde de la réalité). De plus, Hyûma est capable de faire ressentir de grandes douleurs, même si celles-ci ne causent aucune séquelle physique. Il peut aussi forcer des muscles à se crisper/se détendre/se figer quelques dixièmes de seconde (seulement les muscles des membres –et pas tout les membres en même temps– donc pas le diaphragme ou le cœur, etc…).
Par ailleurs, Hyûma est aussi capable d'amplifier ou de décroitre des sentiments existants par petites touches (augmenter ou réduire la méfiance, la confiance en soi, etc...), ce genre de genjutsu est particulièrement retors puisque le genjutsu ne reste actif que quelques secondes, mais ses effets peuvent perdurer "indéfiniment". Un kai est donc totalement inutile. Par contre, un esprit plus fort* que le genjutsu peut s'apercevoir de la manipulation, et revenir spontanément à la normal.

*La force et la faiblesse d'un esprit recouvre des milliers de paramètres, et d'un individu à l'autre, certaines caractéristiques deviennent des avantages ou des défauts. Mais fort heureusement, on peut simplifier l'équation de façon très simple : ceux dont le niveau est supérieur à Hyûma ont un esprit fort, ceux dont le niveau est inférieur ont un esprit faible. Quant aux autres, c'est 50/50.

Aptitude liée au Kankaku :
- Mot de pouvoir : Hyûma est capable de placer un genjutsu mental chez quelqu'un, qui ne se déclenchera que si un mot ou une phrase est prononcé. Bien entendu, les Kankaku n'étant autonome que cinq minutes, si Hyûma dépasse ce délai, le genjutsu se dissipe naturellement. Etant incapable de spécifier la voix, n’importe qui peut enclencher le genjutsu.
- Scanner : Hyûma peut tenter de déceler la présence d’un genjutsu mental chez quelqu’un et de le cartographier. De base, cette technique coûte peu de chakra et nécessite d’être en contact avec le sujet. Les chances de succès sont évidemment corrélés au niveau du Genjutsuka, la niveau et la subtilité de son genjutsu, etc… Néanmoins, plus Hyûma dépensera de temps et de chakra, et plus ses chances de succès augmenteront.
Cartographier un genjutsu lui permet de comprendre dans un premier temps ses effets, puis la structure du genjutsu. A partir de là, il lui est nettement plus facile d’adapter son Kaï de façon à atténuer/neutraliser le jutsu pour un rapport efficacité/prix sur-optimisé.
Note : si le sujet est sous l’effet de plusieurs genjutsus, il va de soi que la tâche se complique drastiquement pour Hyûma, qui peut tout à fait se planter, gâcher du chakra pour rien, et se rabattre sur un Kaï standard.


~Kagami~
Hyûma est capable d’enfermer cinq autres personnes avec lui au sein d’un Kagami. Le monde virtuel peut prendre n’importe quelle configuration, tant que celle-ci est naturelle ou façonnable par l’homme. Les lieux représentés sont infinis, dans le sens où ils n’ont pas obligatoirement de murs pour bloquer l’utilisateur. Ainsi, dans le cas d’une clairière au milieu de la forêt, rien n’empêche de s’aventurer dans ladite forêt, bien que celle-ci s’étendent à l’infini.

Les Kagami de Hyûma sont "absolus" : une fois dedans, ils "deviennent" la réalité pour ceux qui y sont prisonniers et plus rien n’y personne ne peut les altérer. Le seul moment où une telle chose est possible est lors des fractions de secondes avant la mise en place du jutsu, ou un autre adepte des Kagami peut tenter de mettre son grain de sel (voire l’annuler purement et simplement s’il a le niveau).
Par contre, le Kagami peut tout à fait être modifié par des personnes extérieurs (et donc agissant dans la réalité) si elles en sont capables (ce n’est pas parce que vous savez faire des Kagamis que vous savez forcément comment influencer et modifier un Kagami déjà établi et auquel vous ne prenez pas part).

Il n’y a que trois façons de s’échapper d’un Kagami : Hyûma y met fin tout seul, ce qui lui demande une forte dépense en chakra, proportionnelle aux nombres de personnes impliquées. Il peut aussi y mettre fin avec l’aide de l’ensemble des participants, pour une dépense modique pour tous. Enfin, s’il perd connaissance/est tué dans le Kagami ou le monde réel, l’illusion est brisée.
Lorsque quelqu’un est enfermé dans un Kagami, son corps reste immobile dans la réalité, et complètement vulnérable. Hyûma ne l’utilise donc que lorsqu’il est certain d’avoir tous les assaillants sous sa coupe.

A noter qu’en combat multiple, il n’adore rien tant qu’emprisonner ses adversaires avec lui dans un combat mental multiple pendant que son allié les maîtrise dans la réalité.
Un individu qui perd connaissance (ou la vie) dans le monde réel disparaît du Kagami.

Par ailleurs, Hyûma est suffisamment familiarisé avec le Kagami pour pouvoir contrer ceux qu'on lui lance. Il a donc la possibilité de les inhiber purement ou simplement, ou bien d'apporter quelques modifications de son crue, selon la différence de niveau.

Enfin, en mettant fin à un Kagami, Hyûma a la possibilité de pénétrer l'esprit des protagonistes vaincu -que ce soit dans la réalité ou le genjutsu- et de les plonger dans un léger coma pouvant aller jusqu'à quelques heures.

Aptitude liée au Kagami :
- Intemporel : Lors de la création du Genjutsu, Hyûma est capable d’affecter le temps qui s’y écoulera d’un facteur maximum de 5, dans un sens comme dans l’autre (Le temps peut donc s’écouler plus lentement ou plus rapidement que dans la réalité, selon la configuration voulue par Hyûma).

Barème de puissance : par rapport à un genin moyen
Overabusé : Esquive
Balèze : Attaque et détection de Genjutsu
Bon : Contre des Genjutsus, Vitesse
Moyen : Endurance, Chakra
Faible : Force, Précision
A chier : Résistance
Désespérant : Taïjutsu, Ninjutsu, Fuinjutsu, Invocation


Dernière édition par Hyûma le 22/2/2009, 11:55, édité 2 fois
avatar
Hyûma
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 33
Date d'inscription : 21/02/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum