[Gensou] Izaya Kiddo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Gensou] Izaya Kiddo

Message par Izaya Kiddo le 1/3/2010, 06:55

Nom . Kiddo
Prénom . Izaya
Âge . 16/17 ans
Grade . Genin
Village . Gensou

Description mentale . Subtile, calculatrice, les scrupules ne l'étouffe pas; sa morale élastique lui permet de rouler les autres afin d'obtenir ce qu'elle convoite sans se tuer à la tâche.
Outre ces quelques tendances non-avouables, Izaya est une jeune femme qui a souvent tendance à asticoter ses supérieurs, ou même ses camarades, simplement pour le jeu.
Les responsabilités et le trop-plein d'action l'horripile. En parallèle, le manque d'activité plombe son naturel aimable [ la bonne blague ] et enjoué. Il ne faut cependant pas perdre d'esprit qu'elle est doté d'un véritable sale caractère.
Sa franchise décapante ne manquera pas d'en faire grimacer quelques uns, et le mot « diplomatie » est pour ainsi dire, rayé de son vocabulaire. Son arrogance frôle l'inconscience par moment mais elle sait tenir sa langue quand la situation le requiert.
Impatiente et pour le moins pugnace, Izaya n'est pas réellement une personne facile à vivre, son caractère plus qu'affirmé et son coté chieuse pour un rien ne fait pas d'elle une personne facile à gérer, loin de là. Mais tant que l'on ne l'embête pas trop, elle reste plutôt sympa.
En mission c'est un coéquipier sur qui l'on peut compter sans risque. Cependant, un peu kamikaze sur les bords, elle prend souvent des risques inutiles pour le plaisir et le panache en provoquant ouvertement son adversaire par exemple.

Description physique . Izaya avoisine le mètre soixante pour un peu plus de cinquante kilos. Gare à celui qui oserait faire la moindre remarque à ce sujet, si il y a bien une chose pour lequel elle ne rigole pas, c'est celui la.
Concernant ses habits, la genin a toujours opté pour des vêtements assez serrés, sans pour autant qu'ils gênent ses mouvements. Elle porte généralement une veste anthracite à manche trois/quart qui tombe jusqu'à sa taille, ainsi qu'un pantalon fin relativement serrés à coupe droite, d'un noir profond. Concernant ses chaussure elle se contente d'une paire de bottines noirs, elle aussi. La seule note de couleur visible sur la jeune femme est le bleu qu'elle arbore sur son écharpe et sur ses gants.
Obsédée par les détails, elle fait dans le perfectionnisme presque obsessionnel, elle porte une grande attention à son apparence ou à ce qui l'entoure et sera en toutes circonstances tirée à quatre épingles. Les cheveux d'Izaya sont d'un noir de jais, elle les portes assez courts, ceux ci allant jusqu'à la naissance du cou, savamment ébouriffés ils sont épargnés de son attitude monomaniaque. Ses yeux gris sont fins et perçants, donnant à son regard pénétrant une intensité remarquable digne des plus grands des jeunes conquérants. Enfin, son ravissant visage aux traits nobles et réguliers finit de donner toute sa prestance à cette jeune femme au port altier. Ilus

Biographie . Née d'un boss de quartier coureur de jupons/Joueur compulsif et d'une mère dont on ne sait rien, Izaya a une enfance plutôt calme derrière elle. Bien que vivant dans les quartiers peu recommandable de Gensou, elle a toujours eu tout ce qu'elle désirait, vraiment tout.
Son père se nomme Heiwa Kiddo, aussi dit « Le Kid ». Le moindre sous gagné dans les casinos, maisons closes ou autres endroits kewl dans son territoire lui appartient. Il reste cependant dans ces domaines, préférant éviter de se mouiller dans des affaires plus sales, ou du moins, c'est ce qu'il dit à sa fille. Comme la plupart des “ Mafieux ” il s'est rangé sous couvert de Zeus et d'Héra, depuis leur début, ce qui lui permit de garder une bonne place contre son allégeance. D'un naturel plutôt déconneur et bon vivant quand il ne s'agit pas d'argent, il voue un véritable culte à son « petit rayon de soleil d'amour » et tient tout particulièrement à la tenir éloignée de ses activités « L'argent sale n'est pas fait pour des mains si délicates, choupinette ». Il est a savoir qu'il est nettement plus dur dès qu'il s'agit de ses affaires.
Si son père la tenait hors de ses occupations, il n'en était pas de même pour le jeu en général, et jamais ces deux la se refusaient une partie de quoi que ce soit. Baccara, Poker, Black Jack, Shogi, Backgammon, Go, le moindre jeu un tant soit peu sérieux sur lequel on pouvait parier ou miser était utilisé à outrance dans les rapports Père/Fille. Ainsi la moindre demande, le moindre service se décidait autour d'une partie. Plus le temps allait, plus les parties se finissaient en faveur d'Izaya, bien qu'il demeure quelques exceptions. Son entrée dans l'académie ninja est le résultat de sa plus amère défaite, c'était il y a deux ans.
Jusqu'à ce jour fatidique [ marqué d'une pierre noire ] Izaya suivait un enseignement classique, sans chakra ni combat, chez elle, en compagnie des enfants des membres de la “ Famille ”.

Priorité . Faire ravaler son entrée à l'académie à son père.
- Être à la tête de l'univers.

Répertoire de combat . Elle n'a jamais réellement réfléchi à son propre style de combat, c'est sa constitution assez faible et son enseignement paternel qui lui dicta son style.
Le combat à mains nues est purement et simplement éliminé de la question, puisque ce n'est pas avec ses poignets de biafrais qu'elle serrait capable d'infliger des dégâts conséquents, mais c'est tout autre chose une fois armée de ses couteaux. Si elle n'a rien dans les bras, elle n'en reste pas moins une jeune fille ayant vécue dans les quartiers peu fréquentables de Gensou, so, elle coure vite, et ses esquives n'en sont que plus efficaces. Vive, agile et plutôt rapide, elle avait tout pour devenir un ninja axé sur le Taijutsu, mais elle tend à se débarrasser de ce style de combat à l'avenir.
Seul le Genjutsu l'intéresse réellement, si elle a quelques connaissances élémentaire concernant le style Kûsou, elle a une net préférence pour les Genjutsu mentaux, mais pour le moment son niveau ne lui permet pas d'en user.
On ne lui connait pas d'affinité particulière, cependant, elle pallie son manque de techniques offensives à l'aide de sa maîtrise des champs magnétiques. Pour le moment elle se contente d'attaquer à l'aide de ses couteaux ou même des armes de son adversaires qu'elle ferra voleter autour d'elle avant de les envoyer sur son ennemi.

Armement . Deux paires de couteaux disposés en rangées sur sa ceinture, en biais, dans son dos. Ainsi qu'un rasoir coupe choux dissimulé dans une de ses bottes.

Technique .

    Tobi Tobu . L'utilisateur a la possibilité d'influer sur les champs magnétiques sur un rayon de 1o mètres maximum, pour, par exemple, projeter des objets ou encore se protéger. Passée cette limite, les objets métalliques ne sont plus sous son contrôle. Au delà de 5 mètres le contrôle de ces derniers devient plus délicat et bien moins précis, la force appliquée sur les projectiles est elle aussi amoindrie.
    Plus la masse de l'objet est élevée, plus la consommation en chakra est conséquente, il en va de même pour la vitesse à laquelle les objets son déplacés.
    Pour le moment Izaya ne peut garder le contrôle que pendant 5 minutes environs.
    Basiques . Bushin, substitution, Henge ...

Post rp . La tension était à son comble et seul le claquement régulier des pierres sur le plateau interrompait le silence austère. L'affaire était grave, il s'agissait de jouer judicieusement. Le même manège se déroula quelques minutes encore, et soudain, silence.
Le reste de l'assemblé retenait son souffle, disposée en cercle autour des joueurs elle regardait avidement le combat acharné que menait les deux adversaires. C'en était fini.
Un soupir, las et résigné, suivit d'un sourire en coin de la part de son adversaire.
La victoire était ...
« C'était une partie d'échauffement. »
... Criée trop tôt.
Le sourire victorieux qu'affichait Izaya était balayé. Et c'est incrédule qu'elle releva les yeux du Goban pour les poser sur son père. Se comporter ainsi était ridicule, bien trop ridicule, même pour lui. Enfin quoi, ses gars pétaient des phalanges aux types qui osaient lui sortir de genre de trucs.
« Tu ne peux pas faire ça ...
- Oh que si je peux.
- Mauvais joueur.
- Me fais pas rire ... »
Il avait raison sur le coup ... Et les observateurs étaient bien avisés d'éviter tout commentaire à ce sujet. Dépitée, ses yeux se posèrent sur l'air de jeu, c'était une belle partie qu'ils avaient menés là, finir sur une telle note ... Mais ainsi il lui laissait une occasion à saisir. Sûre d'elle, Izaya sa redressa en croisant les bras, toisant le mauvais perdant qu'était son père.
« J'accepte ... Mais les enjeux grimpent. »
La remarque arracha une grimace au vieux singe, mais il ne pouvait qu'accepter, c'était de bonne guerre.
« Annonce la couleur.
- Après ta défaite, tu seras sous mes ordres. »
Silence, de nouveau.
Un simple sourire, serein, nullement troublé par ce qui risquait de se dérouler, et même presque ... Nostalgique? Ce n'était pas vraiment l'effet voulu. Il répliqua simplement, arborant un sourire plus dur cependant.
« Si tu perds ... Tu fais ton sac et tu entre à l'académie. »
Le chien.
Y'a pas à dire, c'était bien son père. Mais qu'importe la mise, elle avait dépassé les limites, il en faisait de même. Les ninjas ... Bien que vivant depuis toujours à Gensou, elle ne pouvait s'imaginer en train de faire des acrobaties, à glapir des noms de techniques ridicules tout en enchaînant frénétiquement des signes obscurs avec ses mains. Non, entrer à l'académie n'était pas envisageable. Il savait très bien ce qu'elle pensait de tout cela.
Ils commencèrent tout de suite après s'être entendus sur les enjeux de la partie, de longues minutes plus tard, ils s'arrêtèrent. Elle compta les points à plusieurs reprises, mais pas de doute, à chaque fois elle tombait sur le même résultat, il gagnait de 0,5 points ... Ce misérable demi point venait de l'envoyer à l'académie ninja. Elle resta en place alors que les hommes de son père se dispersait. Ses yeux ne quittèrent pas le Goban, encore et encore elle faisait le décompte, ne pouvant se rendre à l'évidence. Un demi point ... C'était de loin la partie la plus amère qu'elle avait mené, elle bouillonnait.
« Pourquoi l'académie?
- Baah ... Comme ça, mais il ne faut pas t'en faire, ce n'est que pour quelques temps.
- Pourquoi l'académie? Elle releva la tête vers son père, le foudroyant du regard, mais il répondit du tac-au-tac, sans prendre compte de son ton pour le moins agressif.
- Car tu es une sale gosse.
- J'ai été à bonne école ... »
Non, sa réponse n'était pas vraiment satisfaisante, mais elle savait très bien que cela ne mènerait à rien. Elle se releva, marmonnant un vague “ merci pour la partie ” qui lui arracha littéralement un bras.
« Attends ... Elle se retourna, à bout de nerfs. Il lui envoya une enveloppe teinté d'encre verte émeraude, on pouvait y lire “ Académie de Gensou ”.
- Tu avais ... Cette torture n'avait donc pas de fin? Prévu le coup ... T'es vraiment un enfoiré de première.
- Han ... Ne dit pas ça de ton papou. Il se releva, soupirant. Tu te trompe, je fais tout pour toi. Il prit sa fille dans ses bras, qui ne bougea pas d'un poil. Ça me rend triste quand tu dis ça. Les deux mains sur les épaules de la futur kunoichi, il la regarda un instant, des étoiles dans les yeux. Tient, en cadeau de départ. Sans plus attendre il déposa quelque chose dans sa main avant de la refermer délicatement. Elles sont à toi, rends les moi quand tu seras ... Allez, au moins Chûnin. Je dois y aller maintenant. »
Et il s'en alla, le plus naturellement du monde. Elle le suivit du regard, restant en place. Ses yeux se posèrent enfin sur sa main, toujours fermée sur le “ présent ” de son père. Il avait bien raison, en le traitant d'enfoiré, elle était bien loin du compte ... Ouvrant sa main, elle découvrit les deux pierres que son père avait retirer du jeu pour pouvoir gagner.
“ Seul le résultat compte. ”


Dernière édition par Hattori Naoto le 19/3/2010, 14:54, édité 2 fois
avatar
Izaya Kiddo
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2010
Localisation : Reichenbach.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Ryosuke le 1/3/2010, 12:27

Bienvenue ^^

Tu t'es donnée du mal avec les balises... même si j'trouve que ça rend pas des masses, c'est sympa comme effort de présentation. Ou alors, c'est pas les balises qui font zarb', plutôt l'effet paquet des gros pavés. Et ce qu'on ne remarque même pas avec le petit format, c'est que t'as énormément rédigé les descriptions. Du coup, j'me retrouve avec de petits énormes pavés xD
Y'a moyen que tu facilites la lecture ^^?

Description mentale: beeeen... en fait, j'arrive pas à cerner ta personnalité. Ouais, pourtant y'a de quoi faire, mais assez souvent j'ai l'impression que tu dis un truc pour dire le suivant juste après. Et comme tu vas à gauche puis à droite, je sais pas où aller.

Description physique: je ne pense pas que tu ais une rapidité et une agilité hors du commun avec un sabre entre les pattes... parce que je vois ça sur plus de la moitié des fiches xD
Sinon, tu te dis jamais nonchalante mais t'es parfois débraillée selon la section d'avant... enfin, même tendance qu'au dessus.

Bon, j'vais être carrément monstrueux et te dire de tailler dans ces descriptions touffues à grand coup de tronçonneuse. Plein d'infos c'est bien, mais trop d'info rend le tout inutilisable. Évite les énumérations d'adjectifs, l'idéal type pour les fiches, c'est "clair, précis et concis" afin que les autres sachent comment manier correctement ton perso. Y'a les infos, mais on ne peut pas vraiment les extraire et les décrypter sans un gros effort.
La tournure des phrases n'aide pas non plus, même si c'est sympa à lire... je sais pas, ça va être compliqué. Pour le moment, j'vais te suggérer de ne pas tout effacer, mais de copier coller ça ailleurs, et de réinjecter les bons passages. Aussi, de réorganiser ça pour pas que l'effet "gauche-droite" ne porte pas à confusion.

Au fait, j'ai ptêtre l'air d'un monstre insensible à te larguer mes "T'en fais trop, je me noie dans les détails", mais j'trouve ça très sympa à lire et bien tourné, hein.

Section combat: Donc je devine que tai est bon, sabre est bon, gen est inexistant (haha, j'aime mes stéréotypes), et que t'as le contrôle absolu de ton métal liquide sur 20 mètres (et 20 mètres, c'est pas restreint, c'est presque une longueur de piscine).
Pouvoir morpher ce liquide en projectiles télécommandés sur simple volonté... ben, c'est assez féroce quand quand même. Tu peux aussi faire des murs en métal et d'autres joyeusetés du genre, en plus de la technique du porc épic? Bref, faut limiter le métal, là comme ça ça m'a l'air bien trop puissant (tu peux faire ça qu'avec le tien, ou n'importe lequel?).


Bref, bonne chance pour trouver le courage de tailler dedans, ça risque d'être frustrant. Pour commencer, occupe toi des deux descriptions et de la section combat. Je préfère lire le post Rp avant que te dire quoi que ce soit sur l'histoire, mais y'aura sûrement des trucs à modif. Vais chercher si y'a moyen de trouver une alternative pas trop violente...

Ryosuke
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 2308
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Seol le 1/3/2010, 12:49

Hattori, bonjour!

Ryo, je te hais!!
Et en plus, avec ma réplique xD N'empêche, c'est vrai qu'on pourrait peut être mieux s'organiser...


Hattori Naoto a écrit:NOM Hattori, anciennement Hsing.
Il s'agit d'un nom d'emprunt qu'elle a adopté lors de sa fuite, néanmoins, elle préfère se faire nommer par son nom, plutôt que par son prénom. Seules quelques rares personnes sont autorisées à être aussi familière avec elle.

PRÉNOM Naoto
ÂGE 16 ans
GRADE Genin
VILLAGE Gensou
R.A.S.

Hattori Naoto a écrit:DESCRIPTIONMENTALE
Comme tous les êtres humains, Naoto est complexe et souvent contradictoire, à la fois dans sa manière de penser que d'agir. Élégante, emphatique, théâtral parfois, énergique, Naoto est aussi froide, désabusée, fragile, humaine, tout simplement.
Ses capacités intellectuelles ont toujours été remarquable; inventive, surprenante, magnétique et talentueuse, ses dons d'observatrice se doublent d'une redoutable lucidité et ce malgré son jeune âge, aucun problème ne reste avec elle sans solution, et son merveilleux esprit d'à propos ne manquera pas d'en faire sourire plus d'un. Avec virtuosité et brio elle sait convaincre et obtenir ce qu'elle souhaite. Elle est enthousiaste, extravagante, cocasse, un peu machiavélique sur les bords et narcissique à ses heures; Naoto sait prendre du recul et ne se battre que lorsque ses intérêts sont en jeu. Sous ses airs sage et tranquille elle prépare en cachette ses coups, elle est moins directe que les autres et affronte rarement les problème en face. Elle peut tout a fait afficher un sourire des plus francs à son interlocuteur tout en pensant les plus horribles choses à son sujet. Mais à ce genre de pratique elle préfère la franchise. Quelque soit ses entreprises, elle a toujours un tour dans son sac. Elle n'hésitera pas à mentir et à faire des pieds et des mains pour parvenir à ses fins. La conscience tout comme la modestie ne lui sont pas des choses familière, Naoto se range pas parmi les gens qui placent ces deux derniers au nombre des vertus. Pour elle les choses sont ce qu'elles sont, et se sous-estimer est, tout autant que se surestimer, une altération de la réalité, l'un comme l'autre son donc des choses à éviter si l'on veut rester dans le concret. Elle est égoïste et didactique et on dit qu'elle est aussi sensible à la flatterie concernant son physique qu'un artiste concernant son art. Naoto a la propreté d'un chat et s'habille d'une certaine élégance, du genre strict. Mais elle pratique, dans la vie courante, un débraillé qui n'a pas toujours plu à son père. Légèrement condescendante, elle n'utilise pas moins l'humour à ses dépends, permettant aux autres de rire de ses travers si cela peut lui être utile. Elle supporte mal les intelligences moins vives que la sienne et elle peut être franchement désagréable voir même méprisante pour ceux qui lui sont inférieurs mentalement, et pour ceux avec qui il n'est pas d'accord, bien que quand il s'avère qu'elle ai tord, elle n'hésite pas à reconnaître son erreur, même si - avouons le - ce genre de chose ne saurait se produire. Cette conduite couplée à sa nature pouvant paraître froide au premier abord bien sûr renforcé son coté solitaire, même si ce dernier n'est pas dans ses habitudes. Sa prouesse est d'être à la fois, rigide et gracieuse, expressive et énigmatique, incisive et ironique, fragile et dure. Par tempérament ou par éducation, Naoto a toujours eu tendance à ne pas tenir sa place, à se prendre pour seul maître à bord, et ce, en omettant simplement son grade ou encore son âge. Désinvolte mais tout de même prudente, elle connaît ses faiblesses et sait en profiter aussi bien que de ses atouts, quel qu'ils soient, affirmant qu'il est stupide plus que courageux de refuser de croire au danger quand il vous menace de près, Naoto est plutôt du genre à attendre d'avoir tous les éléments en main avant d'agir. Elle ne se laisse pas prendre dans le jeu des rapports sociaux, et même si en apparence elle parait légère, Naoto sait où sont ses priorités. Mais une fois pris dans un combat, pour peu que son adversaire éveille son attention, mission, objectifs et camarades sont mit de coté, en faveur du combat, qui reste de loin un de ses plus grand plaisirs. A la fois gaie et pessimiste elle n'en demeure pas moins une bonne vivante qui n'hésite pas à éclater de rire pour un bon mot.
Beaucoup de qualités pour peu de défauts, je trouve. Mais bon. Et comme Ryo, tu pars dans tous les sens

Hattori Naoto a écrit:DESCRIPTIONPHYSIQUE
Naoto avoisine le mètre soixante pour un peu plus de cinquante kilos. Si sa taille ne l'avantage pas en combat, elle compense ce manque par une rapidité et une agilité hors du commun. Ces capacités se distinguent particulièrement quand elle use de son sabre. C'est sa carrure naturellement fine et élancée qui lui dicta son mode de combat - qui jusque ici ne lui a jamais fait défaut. Loin de prendre de l'exercice par amour de l'exercice Naoto considère l'effort physique sans objet, comme un gaspillage d'énergie. Néanmoins, pour être efficace dans ses missions, elle n'hésite pas à s'entraîner aussi souvent que nécessaire, son physique est donc tout a fais en accord avec sa carrure délicate. Par soucis de discrétion, elle à quitté le style vestimentaire de son pays natale pour des vêtements plus discrets dans Yuukan, sans pour autant tomber dans le banal. Concernant ses habits, Naoto à toujours opté pour des vêtements assez serrés, mais ils ne gênent pas ses mouvements. Elle porte généralement une fine chemise d'un blanche imaculée dont elle relève légèrement le col ainsi qu'un pantalon relativement sérré à coupe droite, simple.
Quoiqu'il en soit, elle reste dans des tons relativement neutres, sans jamais arborer de couleurs vives. Son Tachi, seul souvenir de Wu, est maintenu en place par une ceinture de cuir, de tel sorte qu'elle ne le porte pas sur le coté gauche - tel qu'il doit être porté - mais en biais, dans le bas de son dos. Son sabre a toujours été l'objet d'une grande attention, presque obsessionnel de la part de Naoto, veillant toujours à ce qu'il ne soit pas abîmer, hors de ses combats.
Souvent considérée comme maniaque par ses connaissance - à tord ou à raison - Naoto a toujours porté une grande attention aux détails, que ce soit au niveau de son apparence, ou de ce qui l'entoure. Les détails font la différence, selon elle. Cela provoque chez elle quelques manies qui lui sont propre et dont elle ne saurait se passer. Les cheveux de Naoto d'un noir de jais, elle les portes assez courts, ceux ci allant jusqu'à la naissance du cou, savamment ébouriffés, elle ne porte guère peu d'attention envers eux. Ses yeux gris sont fins et perçants, donnant à son regard pénétrant une intensité remarquable digne des plus grands des jeunes conquérants. Enfin, son ravissant visage aux traits nobles et réguliers finit de donner toute sa prestance à cette jeune femme au port altier.
De nature plutôt nerveuse, Naoto n'est jamais proche de la nonchalance, elle préfère à cette attitude un air calme et posé souvent teinté d'une arrogance certaine qui risque d'être mal interprété si on le la connaît pas assez bien.
Pas grand chose à redire. Sauf peut-être sur les premières lignes, mais le commentaire sera un peu plus loin.

Hattori Naoto a écrit:HISTOIRE
Tout d'abord envoyé dans le Yuukan en tant qu'ambassadrice représentante de Wu, un coup d'état retentit dans son pays alors qu'elle était en route pour le monde Shinobi, profitant de cette occasion inespérée, elle quitta ses responsabilités pour vivre une vie de ninja tout ce qu'il y a de plus normal à Gensou.
Avant cet épisode charnière de sa vie, Naoto à vécue une vie tout ce qu'il y a de plus banale pour une ... princesse. Le fait est qu'elle déteste se faire appeler comme ça.
Ses premières années se sont passées sans trop de remue-ménage, occupée à suivre l'enseignement rigoureux que lui imposait son père. Stratégie guerrière, combat armé ou à main libre, tout devait y passer.
Hum... Un peu court, non? De quel pays vient-elle? Ou, du moins, où se trouve-t-il? Il te faut savoir qu'il y a très peu d'échange entre Shinnen et le reste du globe. On y entre facilement, mais on en ressort quasiment jamais (affaire de courants marins et autres problèmes). Donc, en général, lorsqu'on arrive dans l'archipel de Shinnen, ça a un côté plutôt définitif. A méditer pour ton histoire.

Hattori Naoto a écrit:PRIORITÉ
« Avoir pour pays tout l'univers et pour loi sa volonté. »
Ce n'est pas pour tout de suite en effet. A une échelle plus réduite, elle aspire pour le moment à sa futur promotion.
Orignial. J'aime bien.

Hattori Naoto a écrit:COMBAT
Son style de combat contraste assez avec l'image que renvoie Naoto, puisque loin d'user de la finesse elle préfère se la jouer bourrin, et pour se faire, Naoto dispose de la capacité de contrôler les champs magnétiques. Pour l'heure ce pouvoir ne lui permet que de contrôler les objets métalliques dans un périmètre assez restreint [ 2o mètres ].
Bien qu'utile si l'adversaire dispose d'arme sur lui même, sans matériel, cette capacité n'est d'aucune utilité, pour palier cet inconvénient, Naoto dispose du Ginshō [ Lit. Général d'Argent ].
D'aspect argenté presque blanc, il est semblable au mercure en de nombreux points. Fruit des expérience alchimiques effectués à Wu, il diffère néanmoins du métal liquide en ce qui concerne sa toxicité ou encore sa résistance à la chaleur, puisque ce dernier peut sans problème aucun se mêler au sang humain ou encore protéger Naoto d'un attaque Katon sans partir en fumée.
Même si cette capacité lui permet d'attaquer à distance sans courir le moindre risque, Naoto préfère se risquer au corps à corps, faisant surgir des lames de Ginshō de tout son corps de manière à surprendre l'adversaire.
Malgré tout il ne s'agit la que d'une tendance, et si elle voit qu'elle n'a aucune chance au corps à corps, elle prendra ses distances avec son adversaire.
Le Ginshō est transportée par Naoto par le biais de sceaux, ces derniers sont tatoués sur ses poignets, formant une sorte de bracelet. Néanmoins, afin de ne pas être prise au dépourvu en cas d'attaque surprise, elle dispose d'une petite quantité du froid métal dans ses manches.

Pour ce qui est de l'armement plus basique, elle détient un tachi ainsi que deux couteaux, ils sont cet attirail est fixé dans son dos à l'aide d'une ceinture de cuire à double courroie.
Mouais. Bon, on va dire que l'affinité Ginshō est une variante de l'affinité Kinton (manipulation du métal), ça va être nettement plus simple.
Vu que tu n'y fais pas référence, je suppose que le genjutsu n'est pas la discipline de prédilection de ta genin, hormis, bien entendu, le clone inconsistant et le déguisement, qui sont le bagage académique.
Après, c'est un petit bout de bonne femme à l'intelligence remarquable qui se bat au corps à corps, avec une agilité et une rapidité hors du commun (dixit la description physique), qui contrôle les champs magnétiques dans un rayon de 20 mètres (pour le moment) ainsi qu'un métal liquide qui peut faire office de protection (Ginshō Kawa) ou de projectiles (Ginshō Tobidōgu), sans compter les sceaux qui lui permettent de stocker le Ginshō liquide! N'en jetez plus, la coupe est pleine!

Blague à part, hormis le genjutsu, ce genin ne possède aucun défaut. Plus encore, ce genin est très largement plus puissant que nombres chunins sur ce forum.
Donc, la conclusion qui s'impose, c'est qu'il va falloir revoir ton personnage à la baisse. Après le grade genin, il y a encore le grade chunin et le grade junin (plus un autre après, mais là, y a le tmeps). Si tu commences avec autant de puissance, il ne te restera rien à prendre pour après.

Bonne nouvelle, s'il en est, avec la qualité d'écriture que tu as, aucune difficulté à t'octroyer ton affinité spéciale.

Hattori Naoto a écrit:- Ginshō Tobidōgu
Utilisé lorsque l'utilisateur envoi le Ginshō sous forme de projectiles effilés vers son adversaire.
Est ce coûteux en chakra? Jusqu'à quelle dsitance cela va-t-il?

Hattori Naoto a écrit:- Ginshō Kawa
En adhérant à la peau de l'utilisateur, le Ginshō protège de la plupart des attaques physiques. L'attaquer à l'aide de kunais ou parfois même d'un sabre devient se réduirait à la combattre à coup de masse. Cette technique est souvent détournée de manière à créer des lames sur le corps de l'utilisateur.
Combien de temps cela reste-t-il? Cela reste-t-il quelle que soit la quantité de coups encaissés? (pas très clair) : En gros cette armure reste tant que l'utilisateur le souhaite, ou bien disparait-elle au bout d'une quantité de dégâts absorbés?

Hattori Naoto a écrit:- Basiques
Bushin, substitution, Henge ...
R.A.S.

Hattori Naoto a écrit:POSTRP
Ses pas vifs résonnaient dans les couloirs tandis qu'elle s'enfonçait de plus en plus dans le palais. Elle ne cachait pas son agacement, et quiconque se serrait dressé sur son chemin à cet instant se serrait fait réduire à l'état de chair à pâté en moins de temps qu'il en faut pour le dire. La raison de cet énervement tenait en un mot :
« Départ ».
Voyant qu'elle ne ralentissait pas l'allure devant les portes fermées, les gardes se mirent en travers de son chemin, la forçant à s'arrêter.
Wu.
Royaume de combattants par excellence, ce dernier se trouve à bonne distance du continent Ninja et de tous ses conflits. Jamais Wu ne s'est manifesté auprès des Shinobi, encaissé dans une vallée protégée par de vastes montagnes, il est même possible que ce royaume soit inconnu pour la plupart des Ninjas.
Elle articula ces mots calmement, sans même accorder un regard aux gardes.

- Laissez moi entrer.
- L'empereur est en pleine audience. Vous ne pouvez pas entrer pour le moment.
- Une fois mis à pieds ... Vous aurez encore le cœur de m'arrêter?
Pas de réponse, les gardent échangèrent un regard avant de la laisser passer.
Elle franchit les portes en trombes, débarquant dans la salle du trône, seules trois personnes s'y trouvaient : L'empereur, son conseillé, et un seigneur de pacotille, qui semblait profondément outré devant cet manque de considération. Elle s'avança d'un pas rapide vers l'empereur avant de s'agenouiller, attendant qu'il lui donne la parole. L'empereur ... était sur le déclin. Son état état catastrophique, les médecins ne lui donnaient guère plus d'un an à vivre, mais quiconque se tenait en face de lui l'aurait déjà prit pour mort tant son visage s'était éteint. Quant à son conseillé ... Toute la perfidie et la sournoiserie de ses pensées était inscrite sur son visage, à un tel niveau, c'en était presque de la franchise. L'empereur fit signe à Shen de se relever tandis qu'il congédiait le jeune seigneur qui se retint de tout commentaire. Le vielle homme était si faible que sa voix ne parler à voix haute lui était impossible, le conseillé se tenait toujours à ses cotés pour annoncer de vive voix les murmures du dirigeant.

- Que veux-tu, Naoto ?
- Père, sauf votre respect, m'envoyer à l'étranger n'est pas recommandé ... Pas maintenant. Il se baissa et attendit la réponse de l'empereur.
- Exprimes le fond de ta pensée.
La jeune femme resta silencieuse, si elle redoutait de partir, c'est qu'elle craignait que ce ne soit qu'un stratagème de plus pour affaiblir les Hsing, permettant ainsi à quiconque convoitant le trône de se l'accaparer sans trop d'effort, vu l'état de santé de son actuel occupant ... Et si elle devait énumérer ces potentiels meurtrier, elle mettrait le conseillé en tête de liste. Bien que ce dernier se débrouillerait pour ne pas se salir les mains.

- Je souhaite parler à mon père ... en privé, conseillé Liao. Mais il répondit sans même consulter le vieil homme.
- L'empereur tient tout particulièrement à ce que je reste à ses cotés, et ce tant que sa santé est faible.
Son ton était comme à l'habitude emprunte d'une pointe de fourberie, mais il n'en fallait pas plus pour Naoto. Non, il la jugeait, bien à l'aise à la droite de son père, lui signifiant toute l'antipathie qu'il avait pour elle, et qui était réciproque, par un regard assassin. Ils restèrent ainsi en silence, à se dévisager mutuellement pendant quelques secondes, avant que Naoto prenne finalement la parole.

- Dans ce cas j'en ai finit. Elle se retira.
Si son père était assez faible et crédule pour se fier aveuglement à Liao, elle n'avait en effet plus rien a faire ici.

J'allais être envoyée à Chikara. Un village ninja perdu au fin-fond d'un désert aride. Un village de rustres à coup sûr, avec un tel climat, et ce nom n'adoucissait guère cette image ...
Le conseil, ou du moins Liao avait forcé le conseil, pour ce qui était de cette politique de rapprochement. Selon ce dernier, il était temps à Wu de s'ouvrir aux autre pays de sortir de Nous étions à quelques heures de mon départ, malgré l'heure, il m'était impossible de trouver le sommeil, j'étais bien trop nerveuse à l'idée de quitter le palais. Ce n'était pas le fait de tomber dans le civile que j'appréhendais, à vrai dire cet aspect me réjouissais plus qu'autre chose, depuis mon plus jeune âge je trouvais que toutes ces cérémonies, ces protocoles, ces étalages de richesses étaient aussi inutiles qu'agaçant, alors la perspective de trouver une vie plus simple me plaisait bien, j'y voyais même une échappatoire à ce destin de dirigeant que l'on me réservait, que je n'avais pas choisi. C'était un sentiment bien moins noble qui m'avais poussée à tenter de dissuader mon père. Je ne supportais pas que l'on m'arrache quelque chose qui m'était dû avant même d'y avoir renoncé. Tout ce qu'il y a de plus puéril, mais c'est ainsi.

Voilà trois semaines que nous étions partit.
Chikara était à deux mois de marche, pour l'attendre il fallait traverser les montagnes enneigé qui ceinturaient Wu, parcourir les plaines jusqu'au littoral pour enfin traverser la mer pour atteindre le continent, une fois la bas il faudrait traverser le désert, une vraie partie de plaisir. Tant que l'on restait sur nos terres, seuls deux gardes m'accompagnaient, un groupe d'une dizaine d'homme nous rejoindrait ensuite.
Deux gardes ... Qui semblait plus débiles l'un que l'autre, sincèrement, j'étais vexée de ce manque de considération, mais je prenait mon mal en patience, je n'avais que deux mois à passer avec eux ... Deux mois, mon dieu, rien qu'à les écouter les minutes devenaient des heures.
Nous traversions les montagnes enneigées, le blizzard nous avait forcé à laisser les chevaux derrière nous. La visibilité était réduite, mais pas suffisamment pour nous empêcher d'avancer. Les journées étaient éprouvantes, mais au moins, les deux autres étaient trop occupés à ne pas tomber pour parler, un bon point. Je menais la marche, laissant les deux incapables quelques pas derrière moi.
Au détour d'un col, alors que notre progression était encore très lente, la silhouette d'un homme se détacha dans le blizzard. Une bourrasque de vent chargée de neige balaya cette vision, mais j'étais certaine d'avoir bien vu. Je restais à l'affut, redoutant une attaque à tout moment. J'allais me tourner vers les gardes pour leur annoncer que nous avions assez avancé pour aujourd'hui quand la tempête s'arrêta, laissant place à un ciel d'une clarté presque surréaliste. Nous restions ainsi en silence, admirant le paysage qui se dégageait peu à peu devant nous. Un homme sauta d'un rocher qui surplombait notre position, il éclipsa le soleil quelques instants avant de retomber lourdement. Les deux gardes ne pouvaient l'avoir vu, lui tournant le dos. Il manqua de tomber sur l'un d'eux, mais je l'avais poussé à temps. Le nuage de poudreuse dégagé par sa chute se dissipa rapidement, découvrant une épée fichée dans le sol, là où se trouvait le garde quelques secondes plus tôt. L'homme, ou la montagne devrais-je dire, se redressa, retirant son épée de la neige. Ignorant simplement les deux gardes qui étaient pétrifiés. De vrais combattants.
L'homme se tenait en contre-jour, mais je distinguais parfaitement un sourire carnassier. Un mouvement de sa part, une esquive. Je me fis cependant toucher à la naissance du cou, une belle cicatrice ... Le froid m'avait engourdie. Rapidement, je portais la main à mon dos pour saisir mon katana mais celui ci ne se désenclencha pas de son fourreau, il avait donc givré? Ce froid, décidément ... Faire sans donc, ca irait. Une seconde offensive, un coup horizontal cette fois, je n'allais pas pouvoir esquiver aussi facilement que l'autre, qu'importe. Sans quitter son regard, je tendais simplement la main droite vers son épée, bien avant qu'elle ne m'atteigne. L'épée s'arrêta sur le champ avant de quitter les mains de l'homme pour léviter tranquillement derrière moi, sur ma droite, pointant vers le colosse. Voyant le phénomène les deux gardes partirent sans demander leur reste. A Wu, l'utilisation du chakra n'était pas rependue, et mon affinité était totalement inconnue des personnes extérieurs au palais, ils on dû prendre ça pour de la sorcellerie, les idiots. Je pouvais dès à présent voir clairement le visage de mon opposant, il s'agissait d'un général à la solde de Liao. Ce détail provoqua un déclic. Si il était là ... C'est que le conseillé n'avait pas perdu son temps et qu'il avait agit.

- Bien, maintenant que nous som-
L'homme m'interrompis, même sans arme il ne se rendait pas. Massif comme il était, il n'avait aucune chance contre moi. Il lança son poing vers mon visage mais je me déportais simplement sur le coté, frôlant son poing alors que l'épée lui trancha le bras à hauteur du coude. Le sang souilla la neige immaculé fraîchement tombée et l'homme tomba à genou, ne croyant pas ce qu'il venait de lui arriver.
- Encore un mouvement de ta pars et je coupe quelque chose qui te manquera bien plus encore.
Cet imbécile avait presque réussi à m'énerver, mais il fallait qu'il reste en vie, pour le moment, pour répondre à mes questions. Il s'était mit à sangloter maintenant, ce bruit, tout ce bruit ...
- Silence.
Ma voix était rauque, bien loin de ce que je laissais entendre d'habitude, je savais déjà ce qu'il allait me dire et cela me mettait hors de moi. Ses sanglots s'étaient atténués, suffisamment pour que je puisse me calmer. L'épée rejoignit ma main droite, mon regard se perdait dans le néant.

Jamais ô grand jamais elle n'avait osé espérer une telle opportunité, mais la chance sourit toujours à qui sait attendre.
Bien que malheureuse, cette trahison allait marquer un nouveau départ à la vie de Naoto. Loin de toutes ses responsabilités, de tout ces manèges incessants que formait les visites de courtoisies, ces dîners à n'en plus finir exposants mets délicats et vins précieux alors que le peuple se mourrait de faim ... Mieux encore, elle marquait le début d'une nouvelle vie.
Une véritable renaissance.

Épilogue


- Si tu devais deviner la raison pour laquelle elle t'a laissé en vie, quelle serrait ta réponse?
Les deux hommes étaient plongés dans la pénombre, seuls quelques bougies éclairaient la sale du trône à présent si austère. Cette même salle autrefois si lumineuse, colorée et drapée au couleurs de la famille Hsing était tout simplement méconnaissable. Liao se leva du trône ressament acquit et s'approcha lentement de l'homme mutilé.
- Deviner ne serrait pas nécessaire, elle m'a informé.
Flashback, retour dans la montagne, le vent souffle par moment dans les cheveux de Naoto tandis qu'elle se penche vers l'homme encore tremblant de douleur.
- Je te laisse en vie pour une seule et unique raison. Lorsque tu serras de retour au palais, je veux que Liao soit témoin de ma pitié en voyant ton corps estropié. Je veux qu'il sache ce que je sais. Je veux qu'il sache que je veux qu'il sache ce que je sais. Je vais quitter Wu, et à moins qu'il ne me provoque, nous en resterons là.
Bon, j'avoue, j'ai pas lu. Je vais attendre que tu modifies ton histoire, en fonction des deux trois éléments que je t'ai donné, parce que j'ai l'impression que cela peut influer sur ton rp.

Voila, voilà. Je te souhaite bon courage.

_________________
Hasta la Vista, Baby !!
Vivons pleinement ce jour, parce qu'hier n'est plus et que demain ne viendra peut-être jamais.
avatar
Seol
TERMINATOR/ Graphiste
TERMINATOR/ Graphiste

Messages : 1714
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Bretagne! Et j'en suis fier!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Izaya Kiddo le 19/3/2010, 15:01

Hello,

Après maintes et vaines tentatives foirées/brainstorming/re-foirage total/re-prise de tête et j'en passe et des meilleurs, je reviens à la charge en changeant de cap.
J'ai bien sûr tenté un max de refaire cette fiche en fonctions de vos conseils qui m'ont bien foutu la haine sur le moment soyons francs.
Maibon.

Et juste ... Deux trucs.
Si les dandy peuvent se permettre de se la jouer nonchalant tout en étant soigné, je ne vois pas ce qui m'empêche de faire l'inverse.
Secundo, ayant souvent un sabre entre les pattes, je peux t'assurer que le fait d'avoir une " rapidité et une agilité hors du commun " n'a rien de si extraordinaire ... pour peu qu'il y ai un certain entrainement derrière, j'en conviens.
Au sinon j'étais plutôt d'acc.

'suite pour le “ Ginshô ”, c'est comparable au Kinton oui, mais vu que sur certain forum le Kinton est assimilé à la maîtrise du Doton et du Raiton ... Ça m'éclate pas des masses, donc je préfère ne pas faire d'amalgame pour le moment. [ et p'tre même pour l'avenir. ]
Je le nomme donc ... Maîtrise des champs magnétiques. \o/
Ainsi soit il.
Qu'en est il de ma fiche, à présent? è___è
avatar
Izaya Kiddo
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2010
Localisation : Reichenbach.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Ryosuke le 21/3/2010, 20:07

Moi j'aime bien, même si j'ai pas méthodiquement approfondi.

Bien foutu la haine hein? J'étais mort de rire en imaginant comment t'allais le prendre... hahaha T_T


Si tu contrôles le métal, Kinton ça rentre dedans, yep. Ici, pas de mélange d'affinité, les trucs spéciaux du manga comme la glace et compagnie sont des affi' à part entière. Après, tu peux bien ne pas savoir ce que c'est, laisser le doute planer, et finalement prendre une décision plus tard.

Ryosuke
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 2308
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Izaya Kiddo le 22/3/2010, 02:36

Waip, après réflexion je vais quand même rester en dehors du Kinton.
C'est trop réducteur à mon goût et j'ai de grands projets pour ce qui est des tech's. *w*
avatar
Izaya Kiddo
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2010
Localisation : Reichenbach.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Izaya Kiddo le 23/3/2010, 21:55

Au risque de paraître pressée =w=
Y'a pas moyen de savoir ce qu'il y a à modifier dans cette fiche et, le cas échéant, qu'elle soit validée?
avatar
Izaya Kiddo
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 17
Date d'inscription : 01/03/2010
Localisation : Reichenbach.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Seol le 23/3/2010, 22:05

La flemme de relire les truc avant, je refais un check-up complet.

Izaya Kiddo a écrit:Nom . Kiddo
Prénom . Izaya
Âge . 16/17 ans
Grade . Genin
Village . Gensou
Ouah, l'autre! COmment qu'y frime avec son tableau que j'ai enlevé. RAS.

Izaya Kiddo a écrit:Description mentale . Subtile, calculatrice, les scrupules ne l'étouffe pas; sa morale élastique lui permet de rouler les autres afin d'obtenir ce qu'elle convoite sans se tuer à la tâche.
Outre ces quelques tendances non-avouables, Izaya est une jeune femme qui a souvent tendance à asticoter ses supérieurs, ou même ses camarades, simplement pour le jeu.
Les responsabilités et le trop-plein d'action l'horripile. En parallèle, le manque d'activité plombe son naturel aimable [ la bonne blague ] et enjoué. Il ne faut cependant pas perdre d'esprit qu'elle est doté d'un véritable sale caractère.
Sa franchise décapante ne manquera pas d'en faire grimacer quelques uns, et le mot « diplomatie » est pour ainsi dire, rayé de son vocabulaire. Son arrogance frôle l'inconscience par moment mais elle sait tenir sa langue quand la situation le requiert.
Impatiente et pour le moins pugnace, Izaya n'est pas réellement une personne facile à vivre, son caractère plus qu'affirmé et son coté chieuse pour un rien ne fait pas d'elle une personne facile à gérer, loin de là. Mais tant que l'on ne l'embête pas trop, elle reste plutôt sympa.
En mission c'est un coéquipier sur qui l'on peut compter sans risque. Cependant, un peu kamikaze sur les bords, elle prend souvent des risques inutiles pour le plaisir et le panache en provoquant ouvertement son adversaire par exemple.
Bon, c'est nettement mieux que la première mouture, à mon goût. Plus simple et plus clair. Nice.

Izaya Kiddo a écrit:Description physique . Izaya avoisine le mètre soixante pour un peu plus de cinquante kilos. Gare à celui qui oserait faire la moindre remarque à ce sujet, si il y a bien une chose pour lequel elle ne rigole pas, c'est celui la.
Concernant ses habits, la genin a toujours opté pour des vêtements assez serrés, sans pour autant qu'ils gênent ses mouvements. Elle porte généralement une veste anthracite à manche trois/quart qui tombe jusqu'à sa taille, ainsi qu'un pantalon fin relativement serrés à coupe droite, d'un noir profond. Concernant ses chaussure elle se contente d'une paire de bottines noirs, elle aussi. La seule note de couleur visible sur la jeune femme est le bleu qu'elle arbore sur son écharpe et sur ses gants.
Obsédée par les détails, elle fait dans le perfectionnisme presque obsessionnel, elle porte une grande attention à son apparence ou à ce qui l'entoure et sera en toutes circonstances tirée à quatre épingles. Les cheveux d'Izaya sont d'un noir de jais, elle les portes assez courts, ceux ci allant jusqu'à la naissance du cou, savamment ébouriffés ils sont épargnés de son attitude monomaniaque. Ses yeux gris sont fins et perçants, donnant à son regard pénétrant une intensité remarquable digne des plus grands des jeunes conquérants. Enfin, son ravissant visage aux traits nobles et réguliers finit de donner toute sa prestance à cette jeune femme au port altier. Ilus
Le sujet en question, c'est le poids ou la taille?
Là encore, c'est mieux que la première version. Sobre et efficace. J'aime bien.

Izaya Kiddo a écrit:Biographie . Née d'un boss de quartier coureur de jupons/Joueur compulsif et d'une mère dont on ne sait rien, Izaya a une enfance plutôt calme derrière elle. Bien que vivant dans les quartiers peu recommandable de Gensou, elle a toujours eu tout ce qu'elle désirait, vraiment tout.
Son père se nomme Heiwa Kiddo, aussi dit « Le Kid ». Le moindre sous gagné dans les casinos, maisons closes ou autres endroits kewl dans son territoire lui appartient. Il reste cependant dans ces domaines, préférant éviter de se mouiller dans des affaires plus sales, ou du moins, c'est ce qu'il dit à sa fille. Comme la plupart des “ Mafieux ” il s'est rangé sous couvert de Zeus et d'Héra, depuis leur début, ce qui lui permit de garder une bonne place contre son allégeance. D'un naturel plutôt déconneur et bon vivant quand il ne s'agit pas d'argent, il voue un véritable culte à son « petit rayon de soleil d'amour » et tient tout particulièrement à la tenir éloignée de ses activités « L'argent sale n'est pas fait pour des mains si délicates, choupinette ». Il est a savoir qu'il est nettement plus dur dès qu'il s'agit de ses affaires.
Si son père la tenait hors de ses occupations, il n'en était pas de même pour le jeu en général, et jamais ces deux la se refusaient une partie de quoi que ce soit. Baccara, Poker, Black Jack, Shogi, Backgammon, Go, le moindre jeu un tant soit peu sérieux sur lequel on pouvait parier ou miser était utilisé à outrance dans les rapports Père/Fille. Ainsi la moindre demande, le moindre service se décidait autour d'une partie. Plus le temps allait, plus les parties se finissaient en faveur d'Izaya, bien qu'il demeure quelques exceptions. Son entrée dans l'académie ninja est le résultat de sa plus amère défaite, c'était il y a deux ans.
Jusqu'à ce jour fatidique [ marqué d'une pierre noire ] Izaya suivait un enseignement classique, sans chakra ni combat, chez elle, en compagnie des enfants des membres de la “ Famille ”.
Mouais. Je suis pas fan du papa "Boss". Mais bon. une fois n'est pas coutume, je laisse couler. Ryo, sors de ce corps!!

Izaya Kiddo a écrit:Priorité . Faire ravaler son entrée à l'académie à son père.
- Être à la tête de l'univers.
La première priorité, RAS. La seconde, va falloir faire la queue. Y en a déjà qui ont cet objectif. Wink

Izaya Kiddo a écrit:Répertoire de combat . Elle n'a jamais réellement réfléchi à son propre style de combat, c'est sa constitution assez faible et son enseignement paternel qui lui dicta son style.
Le combat à mains nues est purement et simplement éliminé de la question, puisque ce n'est pas avec ses poignets de biafrais qu'elle serrait capable d'infliger des dégâts conséquents, mais c'est tout autre chose une fois armée de ses couteaux. Si elle n'a rien dans les bras, elle n'en reste pas moins une jeune fille ayant vécue dans les quartiers peu fréquentables de Gensou, so, elle coure vite, et ses esquives n'en sont que plus efficaces. Vive, agile et plutôt rapide, elle avait tout pour devenir un ninja axé sur le Taijutsu, mais elle tend à se débarrasser de ce style de combat à l'avenir.
Seul le Genjutsu l'intéresse réellement, si elle a quelques connaissances élémentaire concernant le style Kûsou, elle a une net préférence pour les Genjutsu mentaux, mais pour le moment son niveau ne lui permet pas d'en user.
On ne lui connait pas d'affinité particulière, cependant, elle pallie son manque de techniques offensives à l'aide de sa maîtrise des champs magnétiques. Pour le moment elle se contente d'attaquer à l'aide de ses couteaux ou même des armes de son adversaires qu'elle ferra voleter autour d'elle avant de les envoyer sur son ennemi.
Mouais. Donc affinité "champs magnétiques". Autrement dit, une branche du Raiton. Pas de soucis.
Donc, une bouse en taijutsu. A peine meilleure en genjutsu, puisqu'elle ne maîtrise rien pour le moment. En un peu plus que la moyenne en ninjutsu, je suppose. Rien à redire.

Izaya Kiddo a écrit:Armement . Deux paires de couteaux disposés en rangées sur sa ceinture, en biais, dans son dos. Ainsi qu'un rasoir coupe choux dissimulé dans une de ses bottes.
SI tu veux avoir un armement aussi léger, c'est ton droit. Mais, c'est franchement léger, quand même. Perso j'ajouterais les éternels kunais et shurikens. C'est en métal, donc ça peut être super utile. 'fin, là, c'est toi qui vois.

Izaya Kiddo a écrit:Tobi Tobu . L'utilisateur a la possibilité d'influer sur les champs magnétiques sur un rayon de 1o mètres maximum, pour, par exemple, projeter des objets ou encore se protéger. Passée cette limite, les objets métalliques ne sont plus sous son contrôle. Au delà de 5 mètres le contrôle de ces derniers devient plus délicat et bien moins précis, la force appliquée sur les projectiles est elle aussi amoindrie.
Plus la masse de l'objet est élevée, plus la consommation en chakra est conséquente, il en va de même pour la vitesse à laquelle les objets son déplacés.
Pour le moment Izaya ne peut garder le contrôle que pendant 5 minutes environs.
Très bien. Il y a beaucoup d'infos sur la technique. Après, juste une question : je manie un boulet de fonte d'une vingtaine de kilos au bout d'une chaîne. Après avoir fait tournoyer le boulet au dessus de moi pour avoir de l'élan, je le lance dans ta direction. Ta technique te permet-elle de stopper net le boulet? Ou bien le poids et la force cinétique influent-elles sur ton contrôle? Je pousse le bouchon volontairement et je n'attends pas forcément de réponse. Mais, c'est une situation qui pourrait se présenter. Réfléchis-y.

Izaya Kiddo a écrit:Basiques . Bushin, substitution, Henge ...
OK.

Izaya Kiddo a écrit:Post rp
J'ai survolé. Rien à redire.

Bon, alors, Je te valide. T'as même le droit à une technique en plus, si tu veux (gen ou nin). Parce que je te trouve un peu léger par rapport à d'autre.

_________________
Hasta la Vista, Baby !!
Vivons pleinement ce jour, parce qu'hier n'est plus et que demain ne viendra peut-être jamais.
avatar
Seol
TERMINATOR/ Graphiste
TERMINATOR/ Graphiste

Messages : 1714
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Bretagne! Et j'en suis fier!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Iarwain le 24/3/2010, 00:25

Nan mais la tech en plus, c'est pas oblige, t'as le droit d'etre faible pour le plaisir. En plus, c'est super marrant ^_^

_________________
Let's save Christmas !
avatar
Iarwain
Lord of Santa
Lord of Santa

Messages : 2106
Date d'inscription : 09/03/2008
Localisation : Laponie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Gensou] Izaya Kiddo

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum