L'organisation de Tsukiyo [RP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Shimaru le 12/3/2008, 17:13

Voici donc le topic entièrement réservé à la quête du Zénith et à tous les gens qui y participent. Merci de ne poster que si vous faites partis du groupe « Tsukiyo », équipe qui je le rappelle est chargée d’enquêter sur cette mystérieuse organisation tapie dans l’ombre et qui se fait appeler « Chooten Taiyoo » ou plus communément « Zénith ».

Liste des membres de Tsukiyo :

Shimaru : Jounin débutant de Gensou/ Eclaireur http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1910663#p1910663

Ardanel : Jounin débutant de Chikara / Médecin http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1915857#p1915857

Tetsuya : Jounin débutant de Gensou/ Bretteur http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1913206#p1913206

Datenshi : Jounin débutant de Chikara/ Combattant (byogen) http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1955915#p1955915

Ryu : Chuunin expérimenté de Chikara/ Espion
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1935806#p1935806

Ishima : Chuunin confirmé de Chikara / Assassin http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1918017#p1918017

Makaya : Chuunin expérimenté de Mahou / Bagagiste http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1899189#p1899189

Kamashiro : Chuunin confirmé de Mahou / Stratège
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=1918168#p1918168

Maes : Chuunin expérimenté de Gensou / Combattant
http://forum.shinobi.fr/viewtopic.php?pid=2770986#p2770986

Kagecam’s : Chuunin expérimenté de Gensou/ Tueur psychopathe

Résumé rapide de l’histoire :

Tout commence lors d’une mission devant se déroulant à Mahou. L’équipe 14, composé de Blood le chef l’équipe, de Shimaru, de Kagecam’s et de Ichio est envoyé en mission dans la forêt profonde à la recherche d’un soit disant collier. Ces derniers, au lieu d’atterrir au village caché, tombent par hasard devant un vieux bâtiment qui semblait abandonné. Quelques heures après, ils découvrent qu’il s’agit en réalité d’un laboratoire caché ou bons nombres d’expériences sont menés. Le groupe arrive finalement au fin fond du laboratoire, là ou se trouve le directeur du bâtiment, une personne du nom de Ketsuo. Ce dernier accompagné d’un autre homme à forte silhouette et qui semblait être son supérieur remarqua alors leurs présenses. Il s’agissait de Hasaki. Au même moment, une explosion se produit, Hasaki et Ketsuo s’enfuient, de même pour les genins. Au passage, Kagecam’s ramasse un livre qui traînait sur le bureau. Depuis cette histoire, l’organisation appelée Zénith veut récupérer le livre volé et par la même occasion tuer les témoins. Ces derniers mettent tout en œuvre pour arriver à leurs fins. Quelques temps plus tard, une équipe spécialisé d'enquête sur le Zénith est formée; Tsukiyo. Les trois Kage de Yuukan en sont les principaux fondateurs, ces derniers décidant de s'allier entre villages pour mieux combattre. C'est ici que l'histoire commence.

Les posts se trouvant dans les autres topics :

Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5
Chapitre 1 : Secteur 5

1ère page : http://209.85.135.104/search?q=cache:G0wYl3wwFGcJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr

2ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:SB88o1oyJS0J:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D2+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D2&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

3ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:C4qil5lb2eUJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D3+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D3&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=fr

4ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:7AMQOycOVYkJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D4+%5BRP%5D+L%27organisation+de+Tsukiyo+p%3D4&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=fr

5ème page : pas trouvé

6ème page : http://209.85.135.104/search?q=cache:3ouHiokXQFwJ:forum.shinobi.fr/viewtopic.php%3Fid%3D11525%26p%3D6+%5BRP%5D+

TOUT Tsukiyo sauf la fin se trouve ici : http://laplume-rp.1fr1.net/village-de-gensou-f7/l-organisation-de-tsukiyo-rp-t148.htm


Dernière édition par Shimaru le 19/4/2008, 09:53, édité 2 fois
avatar
Shimaru
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 1246
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 25
Localisation : Gensou

Voir le profil de l'utilisateur http://laplume-rp.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ishima le 16/3/2008, 17:39

Se combat commencait vraiment à me gonfler et mon désir était qu’il cesse le plus rapidement possible. Bien sûr, il fallait que Maes soit hors course et que notre adversaire soit l’un des meilleurs sabreurs de Yuukan … J’en ai marre de Tsukiyo. Surtout que là, on c’est séparé en deux groupes et il n’y a aucun stratège de notre côté … juste des brutes et un assassin.
Tetsuya et Datenshi partirent à l’assaut pour combattre Hasaki. Les deux bretteur s’affrontèrent avec leur sabre et Datenshi s’occupait des serpent et clone invoqué par Hasaki. Je restai en arrière et posais un genou au sol en observant calmement le combat.
Hasaki avait une bonne prise sur son arme, son regard était attentif. Il était calme, ses coups étaient assurés et ses positions de jambes étaient bonnes. Il me fallait trouver la faille, quel était son point faible ? Un point faible qu’il ne soupçonne même pas. Je devais trouver son talon d’Achille si je voulais mettre un terme à se combat. Jusqu’à présent on arrivé pas à prendre le dessus et ce n’était pas en continuant à l’affronter de cette manière qu’on y arrivera. Non, il fallait jouer les stratèges … tâche qui n’était pas gagner d’avance …
Bon résumons, Datenshi ne peut pas s’approcher d’Hasaki et son ninjutsu n’est pas assez développé pour l’effrayer. Tetsuya lui, arrive à rivaliser avec son adversaire mais est encore loin d’arriver à prendre le dessus. Quand à moi j’arrivai à esquiver les coups de sabre du capitaine du Zénith mais il était hors de question que je me risque à lui porter un autre coup.
Quand était-il de sa technique de combat ? Sa garde était bonne, j’avais tout de même repéré une ouverture juste avant qu’il attaque. Une ouverture légère et de court instant. Ensuite, ses positions de jambes étaient excellente, il ne laissait aucune chance d’être déséquilibré en adaptant sa position par rapport à la notre. Ses attaques étaient brèves, efficace et précise. Il ne s’aventure dans des mouvements compliquer et inutile mais préfère les déplacements ainsi que les attaques simpliste. Son attention était bien portée tout autour de lui, derrière, sur sa gauche, sur sa droite et en face de lui … et si ?
Je pris un bon appui sur mes jambes et m’élançais à nouveau dans la bataille. Je fis un bond pour me positionner au-dessus d’Hasaki et me laissa retomber droit sur lui, pied en avant. Il releva la tête, malheureusement pour moi, et bloqua mon coup avec le plat de sa lame pour ensuite m’envoyai un peu plus loin. Datenshi avait choisit se moment la pour surgir du sol et donner, en passant, un bon uppercut dans le menton du capitaine du Zénith qui en recula de deux pas.
Tetsuya ne laissant presque pas de temps à Hasaki de se remettre en équilibre, le frappa d’un coup horizontal. Notre opposant reculai de nouveau en arrière et bascula. Il roula sur son épaule et chargea droit sur Datenshi qui, prit au dépourvut, se mit en position défensive. Je vous fais pas de dessin, il c’est fait défoncer.
Notre bretteur arrivai à la rescousse de notre Jounin Chikarate mais Hasaki laissa Datenshi s’écroulai et se dirigea rapidement dans ma direction. Je pris à mon tour une position défensive et commençai à esquiver les coups. Le Zénithien était vraiment doué et on le sentait bien dans sa manière de tenir son arme. Je sentis ma chair au niveau du thorax se faire découper, se qui me déstabilisa, et Hasaki en profita pour me plantai sa lame dans mon épaule tout en me faisant tomber en arrière.



« Et de trois » (Hasaki)
« LA FERME !!!» (Moi)


J’exécutai à grande vitesse une série de signes et me mordis le pouce pour ensuite imposer la main contre le sol. Hasaki avait fait un long bond en arrière et là où je me trouvé actuellement, un grand nuage de fumé blanche avait fait apparition. Celui-ci s’effaça lentement et petit à petit, une silhouette imposante prenait forme. Un panda de grande taille était apparut à mes côté qui me relevai péniblement.
Le Panda se jeta directement sur notre ennemi mais ne fit que fissurer le sol sous l’impact de son coup. Le mammifère était trop lent pour espérer atteindre le Zénithien, mais suffisamment puissant pour détourner son attention.
Je me dirigeai vers Datenshi et pris l’une des deux bouteilles d’alcool de feu qui restaient. Rapidement, je lançai la bouteille à mon Panda qui l’avala entièrement.



« Tu dois l’ouvrir pour boire se qu’il y a à l’intérieur » (Moi)
« Tu fais quoi Ishima ? Une bouteille d’alcool de feu ! » (Datenshi)
« La ferme et regarde » (Moi)


Le Panda s’élançai à nouveau sur Hasaki, pour cette fois, fissurer d’avantage le sol ... Je fit un bond par-dessus l’épaule de ma bête et attrapa notre opposant par le col pour le ramener au sol. Autour de nous, une large ombre prit forme et j’attendis le dernier moment, malgré les coups de poing porté par le capitaine du Zénith, pour m’éclipsai de la zone.


« Panda Kamikaze ! » (Moi)


La technique du panda Kamikaze était plus puissante que l’Hamster kamikaze mais demander beaucoup plus de chakra. Par contre, le fait d’avoir fait boire de l’alcool de feu à mon invocation avait décuplé la puissance de l’attaque laissant ainsi place à un souffle impressionnant.
Pendant plusieurs, longues, secondes, le suspense prit place. Devant nous, il n’y avait qu’un épais nuage gris ne permettant pas de déterminer clairement si Hasaki avait succomber ou pas. Tetsuya et moi nous tournâmes la tête vers Datenshi



« Il se relève, il a utilisé une sorte de barrière de vent pour diminuer les dégâts » (Datenshi)


Le nuage commençait enfin à disparaître et en face de nous, un Hasaki recouvert de blessure, de vêtements déchiré et n’affichant plus son sourire, faisait apparition. Sans réfléchir je me précipitai sur lui mais, sans que je puisse voir le coup venir, me fis transpercer l’abdomen


« Compte sur moi pour que tu ne ressortes pas vivant de ce combat … » (Hasaki)


Je tendis la main vers son coude et me mis à sourire en coin malgré les nombreuses douleurs parcourant mon corps.


« On va finir par croire que j’aime tout faire exploser » (Moi)


Hasaki ouvrit les yeux en grand et m’envoya valser à plusieurs mètres de lui. Il tendit son bras comme s’il voulait l’éloigner le plus possible de lui se qui n’empêcha pas son membre supérieur, d’explosait



« Tenohira Te Bakuhatsu … » (Moi)


Et se fut le noir absolu pour moi …


Dernière édition par Ishima le 27/3/2008, 23:28, édité 2 fois
avatar
Ishima
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 796
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : ...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Tetsuya Nomura le 16/3/2008, 18:18

Ishima se retrouvait hors course selon Datenshi, et Hasaki venait de perdre un bras... La situation allait peut-être tourner a notre avantage finalement. Tandis que je demandais a Datenshi de vérifier l'état d'Ishima et de le ramener vers l'endroit ou le corps d'un Maes hors course reposait, je repris ma garde et fis face a l'âme de son katana "Uræus". Ce dernier semblais affaibli... Comme si la perte du bras d'Hasaki l'avait touché... Je me demandais alors ce que la perte de ma vue avait provoqué en "Gatsu Wa Dai Mi"... Il semblait qu'une fois l'âme du katana et celle du guerrier fusionnés, l'un ressentais l'autre, ses peines, ses douleurs, sa colère etc...

Le serpent-âme jeta alors un regard plein de haine sur ma droite et plongea en avant. Etant sûr qu'il plongeait pour attaquer mes amis, je me précipitai a sa rencontre et repoussa son assaut, ce qui m'envoya quelques mètres plus loin! La puissance de ce coup était redoutable et je ne dus mon salut qu'a mon katana.

Je vis alors le serpent se battre dans le vide... Jusqu'à ce que j'entende une voix familière...


"Shin, tu prends le relais!" (Datenshi)

Je vis alors le serpent se battre avec plus de difficulté, mais il réussissait toujours a contenir les assauts de mon ami de Chikara et de son double ténébreux. Pendant ce temps, je m'efforçai de réfléchir a un plan afin de battre Hasaki... L'âme de son sabre était tellement puissante, je doutais que je puisse la vaincre, mais il le fallait pourtant, je devais trouver un moyen!

C'est le cri déchirant de Datenshi qui me tira de mes réflexions! Finalement, le Jounin aussi tomba face a notre adversaire.


"Et de trois hors course! Il ne reste plus que toi! (Hasaki)

La haine commença a monter en moi... Je m'efforçais de la contrôler comme chaque fois, mais cette fois elle explosa littéralement. Je fus expulsé de mon corps et vis mon nouvel état... J'étais en feu! Complètement en feu...

Katon!

L'âme de mon katana aussi semblait enflammé, et j'eus peur un moment que Katon ne consume "Gatsu Wa Dai Mi", mais il n'en était rien! Je vis alors mon propre corps sauter sauvagement sur Hasaki et rivaliser avec lui. Je "vis" mon corps... Je constatait a ce moment que sous cette forme, je voyais clairement, comme si je n'avais jamais perdu mes yeux... Ainsi, même si mon corps avait perdu ses facultés visuelles, il n'en était rien de mon âme et je pouvais voir si je m'échappait de mon corps... Puis je me rendis compte d'autre chose...

Rivaliser!

C'était incroyable! Hasaki avait beau trancher, le feu jamais ne perdait de membre, le sabre ne faisait que traverser mon corps devenu feu. Malgré la preuve de la perte d'une autre de mes affinités, je ne pus que me réjouir de ce qui se passait... J'allais battre Hasaki!

Tandis que ce dernier allait entamer une coupe verticale, je vis Katon sauter en l'air a une hauteur inimaginable, se servant de feu propulsée de ses pieds vers le sol afin d'atteindre une telle hauteur, et gonfler, encore, encore et encore... Puis, une fois devenu réellement enorme, il cracha une immense boule de feu vers Hasaki


Katon : Hi no iri nu jutsu (Technique du coucher de soleil)
(Katon)

Cette boule de feu, semblable a un soleil miniature de plus de 100m de diamètre, fonça droit vers Hasaki et explosa! Je pris peur alors pour mes amis, mais fort heureusement, je remarquai rapidement que ces derniers n'avaient pas été touchés par l'attaque, Katon contrôlant réellement le feu en tant qu'élément. Hasaki, quant a lui, semblais réellement mal en point.

Il se tenait couché, le corps brûlé et agité de spasmes...

Je réintégra alors mon corps redevenu normal et chuta au sol. Le contact avec le sol fût dur, très dur... L'épuisement ne m'avait pas quitté et je me sentais réellement a bout de forces...

C'est alors que je vis Hasaki rassembler toute ses forces et se relever lentement... A croire que ce mec était réellement invincible. Il fis quelques pas avec difficulté dans ma direction jusqu'à se tenir au dessus de moi, sabre levé... Je vis les yeux d'Uræus vitreux, à la limite de l'inconscience... C'est alors que le serpent m'attaqua, puis ce fut tout blanc.


Une fois le blanc aveuglant dissipé, je vis un visage féminin au dessus de mon visage... C'était "Gatsu Wa Dai Mi"... Elle... m'embrassait.

Elle éloigna ensuite son visage du mien et me souris, c'est alors que je vis le serpent, inconscient, a côté de moi... Elle m'avait protégée... Je rampai alors vers le serpent, puis, tâtant au hasard, trouvai la garde d'Uræus. Je desserrai la main d'Hasaki crispée sur son arme, et m'emparai de ce sabre d'exception, bien décider a le garder précieusement afin d'éviter que les gardes de Gensou n'irritent l'âme du Katana... Puis, une fois Uræus et son fourreau attaché a mes côtés, je serrai mon katana contre moi, avant de sombrer dans l'inconscience...


Dernière édition par Tetsuya Nomura le 12/4/2008, 00:43, édité 1 fois
avatar
Tetsuya Nomura
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 483
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 29
Localisation : Breizh... Bientot...

Voir le profil de l'utilisateur http://www.rock-80s-90s.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Shimaru le 18/3/2008, 21:14

Cela faisait désormais plus d’une semaine que je me trouvais cloué au lit l’hôpital, à ne rien pouvoir faire d’autre que d’attendre patiemment mon rétablissement. Une semaine que toute cette histoire était terminée, une semaine que le Léviathan avait été détruit et Hasaki capturé par Tsukiyo et les unités d’élites de Gensou. De jour en jour, je sentais mes forces me revenir petit à petit. Quant à mes petites plaies et blessures, elles relevaient presque toutes de l’histoire ancienne. Autre point positif, c’était que je n’étais pas le seul dans ce cas là, après tout.

Car oui, tout Tsukiyo s’était retrouvé à l’hosto. Il faut dire que la dernière fois nous étions tous vraiment mal en point, d’ailleurs il en valait de même pour le Kage et ses hommes. Bref, qu’est-ce que je fais depuis une semaine à rien foutre ici ? Hé bien je mange, je me repose, je reçois des visites et je me fais harceler par les infirmières parce que je tente d’aller rejoindre les chambres de mes coéquipiers pour prendre de leur nouvelle. Depuis la conclusion de notre périple, j’avais seulement eu l’occasion de voir Ardanel, Makaya et Datenshi, les autres étant à l’étage du dessus.

Tous trois s’étaient plutôt vite rétablis tout comme moi, mais devaient apparemment encore rester ici au cas où. Enfin je dis ça, mais ça fait déjà 2 jours, alors bon peut-être qu’ils sont déjà sortis. J’avais aussi eu le temps par la même occasion de demander à Ardanel de me donner le parchemin où était enfermé le bocal contenant les pupilles dorées volées par Ketsuo. En tout cas, voilà un peu le résumé de tout ce qu’il s’est passé durant ces 8 derniers jours… intéressant hein ? C’est alors que quelqu’un frappa à la porte, une infirmière en blouse blanche entra alors.

Une fois à l’intérieur, elle m’annonça que je pouvais des aujourd’hui sortir de l’hôpital. Enfin, ce n’est pas trop tôt. La bonne nouvelle annoncée, elle quitta la pièce. Je me levai, commençai à ranger mes affaires lorsque soudain, quelqu’un toqua de nouveau. Quelques secondes plus tard, un visage familier entra. Des cheveux noirs en piques, un sourire mesquin, l’uniforme du ninjas de Gensou, le bandeau de ce même village autour du coup… il s’agissait de Katsuhiko Maboroshi, un Jounin, mon sensei mais aussi… mon grand cousin.


« - Et c’est que maintenant que tu viens me voir ? (Shimaru)

- Ahah ! Sympa l’accueil ! Alors monsieur flaque, ça va bien ? Tu sors bientôt d’ici ? (Katsuhiko)

- L’infirmière que tu viens de croiser y’a à peine quelques secondes est justement venue pour m’annoncer que je pouvais sortir. (Shimaru)

- Parfait alors ! Et sinon… raconte moi un peu… comment ça s’apelle déjà ce truc ? Tsukiyo ? Qu’est-ce qui vous à foutu dans cet état là ? (Katsuhiko)

- Je regrette, mais je ne peux rien te dire… (Shimaru)

- Je m’en doutais. Pas grave. Je te torturerais cet après-midi afin d’en savoir un peu plus ! (Katsuhiko)
- Hein ? (Shimaru)

- Cet après midi, à quatre heures, rejoins moi devant la cascade. (Katsuhiko)

- Et… pourquoi ça ? (Shimaru)

- Tu verras si tu viens… héhé ! Ah et au fait, tu es convoqué chez le Kage à quatorze heures ! (Katsuhiko) »

J’étais convoqué chez Ryoshima-sama, c’était tout à fait normal après tout. C’est donc ainsi que Katsuhiko quitta à son tour la salle. Puis vint enfin mon tour lorsque j’eu terminé de plier mes bagages. Je m’apprêtai à partir, mais avant je décidai d’aller faire un tour chez les chambres des autres membres de Tsukiyo. Je commençai par Ardanel. Apparemment pour lui, tout allait bien, et tout comme moi avait eu l’autorisation de sortie. De même pour Datenshi qui était dans le même cas que nous deux. Sauf qu’on ne pouvait pas en dire autant d’Ishima…

En effet, ce dernier avait semble t-il subit une greffe d’œil le jour précédent et était donc contraint de rester en ce lieu bien sagement. En montant l’escalier menant vers l’étage supérieur où se trouvaient mes autres coéquipiers, j’aperçu Makaya et Kamashiro en train de descendre. Visiblement, eux aussi avaient été libérés. Après deux-trois mots, je continuai la marche pour enfin arriver au niveau des chambres à trois chiffres. D’après un infirmier croisé dans le couloir, la première à droite était celle de Ryu, j’y entrai. Celui-ci était en train de roupiller, je reparti.

Je vis ensuite Tetsuya, qui malheureusement pour lui était vraisemblablement devenu aveugle. Enfin, d’après ce dernier, Maes était parti il y a déjà deux jours. Une fois ceci fait, je désertai l’hôpital après être passé par l’accueil de manière à signer un papier de départ puis pris la direction d’une pizzéria car il était déjà midi. Quelques minutes plus tard, je décidai de me rendre au temple des Maboroshi afin de déposer mes affaires. Après avoir eu à faire à la famille et tout ça, je reparti marcher en ville… j’éprouvai la sensation de bouger !!!

Cela faisait à présent une heure que je vagabondais en ville, sans ne savoir quoi faire. En jetant un coup d’œil à ma montre, je m’aperçu qu’il était bientôt deux heures. Je fonçai alors vers le Quartier Général de Gensou pour ne pas rater la convocation du chef du village. Enfin, je parvins au QG. J’y entrai puis me rendis directement au bureau de Ryoshima. Je frappai à la porte et attendis l’ordre de rentrer. Ce dernier m’appela, j’ouvrai la porte et pénétrai dans l’endroit où résidait le Kage de Gensou. Il était debout, feuilletant des bouquins.


« - Comme je le pensais, enfin rétabli Shimaru Maboroshi ! Comment va ? (Ryoshima)

- Euh… bien. M’enfin, si je suis encore ici aujourd’hui, c’est grâce à vous et à vos hommes ! (Shimaru)
- Soit, mais Tsukiyo à aussi fait du très bon boulot. (Ryoshima)

- Merci. Mais… je suppose que vous ne m’avez pas seulement appelé pour me demander si j’allais bien, non ? (Shimaru)

- C’est exact. Je vais donc aller droit au but : Tsukiyo à été dissoute. (Ryoshima)

- … ? (Shimaru)

- Comme tu le sais, le secteur 5 à été détruit, Hasaki quant à lui à été capturé. Tout laisse à penser qu’il ne reste plus aucune trace du Zénith en Yuukan. Notre but était avant tout de défendre notre région, le reste n’est désormais plus de notre ressort. S’il s’avère que le Zénith persévère encore hors du Yuukan, les autres villages ninjas se débrouilleront tout seul. (Ryoshima)

- Je comprends… mais au fait, qu’à donné l’interrogatoire d’Hasaki ? Si cela n’est pas trop demandé. (Shimaru)

- Hasaki est mort. Il est mort deux jours après sa capture. Nous n’avons pas eu le temps de l’interroger. (Ryoshima)

- Quoi ?! Serait-ce… son bracelet serpent ?! (Shimaru)

- Non… il à été assassiné. (Ryoshima)

- Assassiné ? Comment est-ce… possible ? (Shimaru)

- Personne ne sait vraiment comment, mais en tout cas, quelqu’un à réussi à s’infiltrer dans les cachots où il était retenu, et cela sans se faire remarquer par les 2 grades Jounins qui protégeaient l’entrée. Nous supposons qu’un membre du Zénith est infiltré à Gensou en tant que ninjas... mais nous préférons ne rien faire pour le moment… et étouffer l’affaire. Retrouver le traitre ne serait que peine perdue. (Ryoshima)

- Et qu’en est-il des documents que transportaient Hasaki ? (Shimaru)

- C’est là le problème le plus inquiétant… ils n’ont pas été retrouvés ! Et nous ne savons rien de plus. Quoi qu’il en soit, si je t’ai fais part de ces renseignements, c’est parce qu’il y a quelques jours tu faisais encore parti de Tsukiyo, et que je te sais capable de garder le secret. Auquel cas tu me ferais mentir… je serais obligé de te tuer. Compris ? Et prend conscience que désormais, cette affaire ne te concerne plus. (Ryoshima)

- Compris ! (Shimaru) »

Je quittai donc les locaux du Quartier Général. Finalement, notre mission n’avait pas été un si réel succès que ça. Le Kage n’avait pu tirer aucune information de la part d’Hasaki, et les documents qu’il transportait s’étaient mystérieusement volatilisés. Cela ne présageait rien de bon…c’était sans compter le fait que Ryoshima m’avait probablement mitonné à propos de l’enquête du Zénith. J’en suis persuadé, en ce moment même des troupes de l’ANBU sont en train d’enquêter dans l’ombre… l’un des trois chefs de Tsukiyo n’aurait pas lâché l’affaire si facilement.

Mais bref, je me contentais de dire oui et de filer, car désormais peu m’en importait. Après tout, j’avais eu ce que je voulais… les pupilles dorées ! Quelque peu après, il était déjà l’heure de rejoindre Katsuhiko à l’entrée du village, à côté de la cascade… ce que je m’empressai donc de faire. Une fois arrivé, je l’aperçu en train de m’attendre, accroupi sur un rocher. Je le rejoins donc. Pourquoi voulait-il déjà me voir ? Je sais bien qu’il était aussi mon sensei en plus d’être mon cousin, mais quand même… cela n’était-il pas un peu trop tôt pour penser à l’entrainement ?

« - Me revoilà, Katsuhiko ! Alors, pourquoi voulais-tu absolument me voir cet aprèm ? (Shimaru)

- Shimaru… tu sais que la famille m’a confiée le rôle de t’entrainer afin que tu deviennes plus fort… tout comme toi très bientôt tu te verras attribuer un membre de la famille afin de lui enseigner les rudiments de l’art ninjas. (Katsuhiko)

- Je sais tout ça, et alors ? (Shimaru)

- Hé bien… à vrai dire, j’ai la flemme de te faire bosser. Et je suppose que toi non plus, t’as plus vraiment envie à présent… (Katsuhiko)

- En effet. Mais où veux-tu en venir au juste ? (Shimaru)

- Ben tout simplement… j’arrête de t’entrainer. Désormais, t’as 18 ans… j’ai à peine 3 ans de plus que toi, nous sommes tous les deux Jounins et ni l’un ni l’autre n’a besoin d’être entrainé ou d’entrainer. (Katsuhiko)

- C’est sur ! Mais tu m’as amené ici juste pour me dire ça ? (Shimaru)

- Tout simplement parce qu’avant cela, je voudrais te faire part d’un objet qui pourrait t’être fort utile pour la suite. (Katsuhiko)

- Ah ? (Shimaru) »

Après quelques secondes de réflexions, Katsuhiko mit sa main derrière son dos et dégaina finalement ce qui semblait être un sabre. Ce dernier était légèrement bleuté un peu partout. La lame avait quelque peu des reflets bleus, de même pour la garde, le fourreau ainsi que la poignée. Au bout de la poignée, se trouvait l’insigne du clan Maboroshi… soit une sorte de spirale s’ouvrant. Mais qu’avait-il l’intention de faire ? Voulait-il me le confier ? Personnellement, je ne sais même pas manier le sabre, alors bon…

« - Ce sabre… tu sais de quoi il s’agit ? (Katsuhiko)

- Pas vraiment… (Shimaru)

- Eh bien c’est un « Taiyou », un sabre spécifique au clan Maboroshi possédant un pouvoir assez redoutable. (Katsuhiko)

- Quel genre de pouvoir ? (Shimaru)

- C’est bien simple, la lame de ce katana est tout bonnement attirée vers l’eau. Juste pour info, sache qu’il doit en exister environ une dizaine d’exemplaires. Ces sabres sont anciens et rares, ils ont jadis été créés on ne sait par quel procédé par Yukimura Maboroshi, afin que le clan puisse les utiliser lors de la grande guerre. (Katsuhiko)

- Je vois… ça peut se révéler plutôt utile si l’on est Suiton et que l’ennemi est mouillé. (Shimaru)

- Exactement. Dans ces cas là, pas besoin de savoir manier le sabre, puisse que ce dernier est automatiquement attiré vers l’eau. Bref, aujourd’hui, je souhaite te le donner… (Katsuhiko)

- Je te remercie pour le geste, mais… je ne peux pas l’accepter, car à vrai dire j’ai déjà eu ce qui m’intéressait. (Shimaru)

- Hein ? (Katsuhiko) »

Sans attendre, je fouillai dans la sacoche de mon uniforme shinobi à ma taille, et après quelques secondes en sorti un petit parchemin rouge, en l’occurrence celui dans lequel Ardanel avait scellé les pupilles dorées. Je l’ouvrai, commençai à me mordre le doigt de manière à répandre quelque peu de mon sang tout le long du rouleau et enfin le posai à terre à l’aide de mes deux mains, tout en composant un signe. La fumée apparue, pour finalement laisser place au bocal rempli de liquide et contenant le Dojoutsu du clan Maboroshi.

« - C’est, c’est… (Katsuhiko)

- Ce matin, tu me demandais ce qu’il s’était passé pendant que j’étais à Tsukiyo, et bien t’as la réponse maintenant. (Shimaru)

- Les pupilles dorées… mais comment tu les as eut !!? (Katsuhiko)

- Un des scientifiques du Zénith se les étaient fait implanter. Je n’ai fait que reprendre ce qui appartenait au clan. (Shimaru)

- Hm… je commence à voir clair dans ton jeu. Et moi qui ne comprenais pas pourquoi tu avais choisis d’acquérir la liquéfaction pourtant interdite au détriment des pupilles dorées… en réalité, tu savais ce que tu faisais depuis le début et tu t’es servis de Tsukiyo à tes propres fins, je me trompe ? (Katsuhiko)

- Entre autres. Tout à commencé le jour où j’ai découverts le Zénith et appris par le plus grand des hasards la rumeur comme quoi il pourrait y avoir un exemplaire des pupilles dorées au sein de cette organisation. Déjà ici, je souhaitais les récupérer afin de les ramener au clan, mais je n’en avais pas les moyens. Quelques mois plus tard, le Kage en personne vient me trouver pour me dire d’intégrer Tsukiyo, une organisation chargée d’enquêter sur le Zénith. Après une première mission qui fut au passage un échec total, je rentre bredouille, sans information sur le Dojoutsu. Je decide donc d’essayer d’en apprendre plus en fouillant parmi les archives de Gensou, et c’est là que je tombe sur… l’histoire cachée de notre clan, où y était mentionné le don héréditaire oublié et interdit de ce même clan, la liquéfaction. Il y était écrit qu’il était possible d’acquérir cette capacité au détriment des pupilles dorées, par l’intermédiaire d’un sceau. A ce moment là, mon sang n’a fait qu’un tour. Qu’en était-il si je faisais l’échange des dons afin d’obtenir la liquéfaction, que je récupérais le Dojoutsu et me l’implantais sans passer par le pacte ? (Shimaru)

- Ainsi, tu crois pouvoir obtenir ces deux pouvoirs sans pour autant en perdre ? Hm… je te reconnais bien là Shimaru, mais… es-tu sur que cela va réellement fonctionner ? (Katsuhiko)

- Je ne sais pas vraiment… si ça ne marche pas, tant pis, j’aurais au moins essayé. (Shimaru)

- Mais dit moi, quel est ton réel but à présent ? (Katsuhiko)

- … c’est bien simple, je veux compter parmi les meilleurs ninjas du clan Maboroshi, non… de Gensou ! Je veux que mon nom soit reconnu et craint de tous, qu’il reste à tout jamais gravé dans l’histoire. Se démarquer des autres et devenir célèbre, c’est ce qui m’a toujours motivé… (Shimaru)

- Je vois. Quoi qu’il en soit, prends quand même ce sabre… (Katsuhiko)

- Puisse que tu y tiens… Merci ! (Shimaru)

Après ce regroupement, je décidai de me diriger vers l’hôpital… mais cette fois-ci pour m’inscrire afin de me faire opérer des yeux et faire le transfert des pupilles dorées. A l’accueil, la secrétaire me confia que je pouvais me faire opérer dès demain et que je devrais rester trois jours de plus à l’hôpital après ça. Soit. Ainsi se terminait ma journée. Je rentrai au temple Maboroshi afin de diner, de me reposer et d’annoncer l’opération à ma famille. La nuit passa… une nuit calme, enfin une nuit passée dans mon lit bien douillé.
avatar
Shimaru
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 1246
Date d'inscription : 05/03/2008
Age : 25
Localisation : Gensou

Voir le profil de l'utilisateur http://laplume-rp.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Kamashiro le 18/3/2008, 23:53

« - Monsieur, réveillez vous. Il est temps de manger...

La voix qui vint sortir Kamashiro de sa torpeur était celle d'une infirmière. Le chuunin émergea du monde des rêves tant bien que mal. Il se demanda où il se trouvait. A première vue, il s'agissait d'un hôpital et les insignes que portait les murs laissaient à penser qu'il s'agissait de celui du village de Gensou.

L'infirmière déposa un plateau repas, constitué de pain, de soupe de poisson et d'un verre d'eau. Kamashiro la remercia et regarda son plateau machinalement. Il tenta de se remémorer les évènements qui l'avaient amenés ici. Ses réflexions furent momentanément interrompues par l'infirmière.

– Monsieur, il faut manger...

Kamashiro opina et pris une cuillère de soupe. Cela lui fit du bien, et il sentit une chaleur frissonnante parcourir son corps. Le village de l'eau, il n'était pas étonnant que le poisson soit de meilleure qualité qu'à Mahou. Se promettant de rapporter si possible une brique ou deux chez lui, il demanda à l'infirmière d'ouvrir la fenêtre, pour profiter de l'air extérieur.

Une fois son repas finit, Kamashiro demanda à l'infirmière de le laisser seul pour se reposer. L'assistante ne se fit pas prier et s'éclipsa aussi vite qu'elle était arrivée. Le chuunin, une fois seul essaya une nouvelle fois de se remettre des évènements passés. Peu de choses lui vinrent immédiatement en mémoire, le combat contre le léviathan.. L'immense chimère... Et puis plus rien. Fatigué, il sombra rapidement dans le sommeil.

A son réveil, rien n'avait changé. Tout était toujours aussi trouble, néanmoins la sieste eut un effet réparateur et Kamashiro se sentit d'attaque pour faire un petit tour dehors. Il se leva de son lit, enfila ses chaussures puis se dirigea vers la porte. Alors qu'il allait tourner la poignée, la porte s'ouvrit violemment. Kamashiro eut juste le temps de reculer pour éviter de prendre l'angle de la porte sur le nez, et compris immédiatement de qui il s'agissait... Makaya.

– HEY KAMA ! T'es sur pied maintenant sale loque ! Viens au bar, je m'ennuie à l'hôpital, je suis sûr qu'il y aura de l'ambiance.

Kamashiro hésita quelques instants, cependant, la mine enjouée de Makaya le décida à y aller. Se changer les idées ne lui ferait sûrement pas de mal.

– Ok, allons y...

Kamashiro suivit Makaya dans les dédales de couloir de l'hopital, en descendant au rez de chaussé, ils croisèrent Shimaru. Échangeant rapidement quelques mots avec lui, ils sortirent ensuite au grand jour. La lumière fit un bien fou à Kamashiro, le contact des rayons du soleil sur sa peau lui fit retrouver le sourire. Le village n'avait pas vraiment changé depuis son départ, il y a de cela plusieurs semaines. En passant dans les ruelles, il remarqua le luxueux hôtel où il avait passé la nuit à confectionner son arme. Il retomba aussi sur le charmant petit pont menant aux commerces.

Makaya ouvrit brusquement les portes du bar, se faisant remarquer aussitôt. Tous les yeux se braquèrent sur les deux mahousards. Sans se démonter, les deux chuunins soutinrent les regards. Visiblement, l'accueil n'était pas la spécialité de l'endroit. Toujours dans cette ambiance délétère, les deux compères s'installèrent au bar.


- Un mojito, demanda Kamashiro.

– Et moi, un Malibu coca.. ET VITE !

Le soudain empressement de Makaya fut très mal perçu, et un videur vint à la rencontre de Kamashiro et Makaya pour leur demander de se calmer, sans quoi il interviendrait. Tout ce qu'il fallait à Makaya.

– Mon ptit gars, tu as vu tes muscles ? Ma soeur a les mêmes ! Et puis merde... KAMA ON COMMENCE. RECOM KICK !

Le videur vola à l'autre bout de la pièce et sa tête vint rencontrer violemment le mur. Plusieurs tableaux s'effondrèrent sous le choc et les tables tremblèrent. Seulement, au moment de l'impact, tout le monde se leva. Makaya était prêt à en découdre avec chacun d'eux. Kamashiro, moins sûr de lui, se demandait s'il ne valait mieux pas chercher la médiation. Il n'eut pas réellement le temps de réfléchir. Alors que Makaya envoya bouler un jeune à crête portant un survêtement à carreaux blancs et noirs, Kamashiro eut juste le temps d'éviter le coup de boule d'un homme portant un simple t-shirt avec le numéro dix imprimé dessus.

– On insulte pas les soeurs » dit-il.

Le cafouillage dura plusieurs minutes, les chaises volèrent, tout comme les verres et autres bouteilles. Avec un léger sourire en coin, Kamashiro pensa là qu'il était temps de faire de l'exercice... Et que cela allait sans doute se prolonger jusqu'au bout de la nuit...
avatar
Kamashiro
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 87
Date d'inscription : 09/03/2008
Localisation : Panthéon du RP

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Ardanel le 6/5/2008, 20:30

[HRP]Deux mois d’arrêt, c’était pénible… Enfin, me voilà de retour ^^ (et bientôt sur OP aussi ^^). Il me reste plus qu’à expliquer ce que j’ai fait pendant deux mois, rp-ment parlant (ça tombe bien, je vais enfin pouvoir avancer mon histoire Very Happy)
PS: par contre, j'ai juste eu le temps de faire un post court, dsl aux amateurs de très long posts ^^[/HRP]



Je me sentais… Bien. C’était curieux. Pourtant, j’étais en train de fuir, servant d’appât à une monstrueuse chimère, non ? Mais pourquoi le sol sous moi était moelleux ?
Lever la tête… Non, ouvrir les yeux d’abord. Oui, ça devrait aller, ouvrir les yeux.


"Docteur, il s’est réveillé."
"Hein ? Pourtant avec les somnifères… "

Un homme se pencha à mon chevet et me parla. Je ne compris rien au sens de ses mots, mais sa voix était apaisante. Je me rendormis.

Je me réveillais de nouveau. J’ouvris les yeux, et vis que j’étais dans un hôpital. On me faisait une transfusion de je ne sais quoi, et j’étais allongé dans un lit. La lune brillait faiblement à travers les rideaux. Je tentais de me lever pour les ouvrir mais je m’affalais au sol, incapable de marcher. Je m’endormis là, ce qui étonna un peu les infirmières qui entrèrent quelques heures plus tard.

On vint me voir. Un docteur, qui me parla.


"Bon, comment allez-vous ? " (Docteur)
"Pas mal…" (Ardanel)
"Ca, j’en doute. On vous a apporté ici dans un état d’épuisement total. Depuis, vous êtes sous surveillance, mais l’état général est stable. On vous injecte des nutriments et des vitamines, mais si vous pouviez manger vous-mêmes, ce serait sans doute mieux. " (Docteur)
"Epuisement total ? " (Ardanel)
"Oui. Vous êtes médecin aussi non ? Comment avez-vous pu manquer les symptômes ? A moins que vous n’ayez pas eu le choix ?" (Docteur)
"Je… je ne me rappelle de rien. Je fuyais, et…" (Ardanel)

La chimère… Ryu avait disparu. Nous étions épuisé et à court d’idées…

"D’après l’anbu, vous étiez en train de vous battre avec la chimère lorsque le Kage est arrivé avec son équipe. Ils ont dit que vous sembliez blessé légèrement, mais rien de grave. Même après l’arrivée des renforts, vous avez continué à combattre, jusqu’à tomber d’épuisement. " (Docteur)
"Je ne me rappelle absolument pas de ça." (Ardanel)
"Etrange. On a relevé une marque de coup sur l’arrière du crâne, ceci expliquant tout de même cela. Ah, on a aussi amené votre matériel, il est là. Au fait, pourquoi gardez-vous vos parchemins sur le sabre et non dans les poches prévus à cet effet ? " (Docteur)

Je me recouchai sans répondre, et fermai les yeux devant le regard interrogateur du médecin. Je l’entendis partir, mais je restai ainsi, l’esprit vide. Finalement, je trouvai le courage de tourner la tête. Mon sac était là, et à côté, se trouvait mon sabre Raijin, entouré d’un parchemin. Je réussis à l’attraper et le déroulait. C’était Oyonako.
Mais je ne l’avais même pas sorti !! Ou du moins… Je crois.
Je me rendormis.

J’appris le lendemain que déjà 6 jours s’était écoulés depuis notre retour peu glorieux, en civière. Je me remettais, et mon humeur s’en ressentait. J’étais heureux comme je ne l’avais plus été depuis bien longtemps. Je discutai avec le médecin, une nouvelle fois. Apparemment, tout le monde allait bien, j’en étais soulagé. Shimaru vint me voir. Il semblait être en forme. Plus que moi, qui n’avait plus vraiment de blessures ou de contusions, mais qui restait faible à cause de son épuisement.
Je passais le reste de la journée à dormir.

Le septième jour, je reçu une seule visite, un jeune homme qui vint me changer ma poche de transfusion. Je ne l’avais jamais vu jusque là, trop occupé à dormir.


"Bonjour, bonjour… Ne vous occupé pas de moi, je ne fais que passer afin de faire le sale boulot."

Je souris et me rendormis. Je me réveillais en pleine nuit, tiraillés par d’affres maux de ventre. Je me levai et ouvrit la fenêtre. J’allais mieux. J’avais repris mon poids normal, à deux kilos près, et je pourrais sans doute bientôt ressortir. L’air frais me fit du bien, mais je gardai un fort mal au ventre.

Le huitième jour, le médecin vint me dire que j’avais l’autorisation de sortit, mais je demandai la faveur de rester encore un peu. Je me sentais à l’aise dans les hôpitaux, contrairement à beaucoup de gens. Et je pouvais y faire mes exercices tranquillement. On me donna la permission pour deux jours de plus.
J’eus ensuite la visite de Shimaru. Je lui remis le parchemin avec son morbide contenu, et discutai un peu. Il s’en allait aujourd’hui même, parfaitement rétablit. Il était plus costaud qu’il n’en avait l’air…

Cette nuit là, j’eus encore des maux de ventre, mais tout à fait bénins par rapport à ceux de la veille.
Je profitai de ce réveil impromptu pour écouter les animaux nocturnes, et surtout, l’eau qui bruissait doucement. Ce son apaisant me fit vite replonger dans le monde des rêves.
Le matin du neuvième jour, je revis le jeune homme. Il était tôt. Je lui souris, et il sourit de retour.


"Bonjour, bonjour, comment allez-vous ?"
"Très bien, merci…" (Ardanel)
"Ahh… C’est étonnant. "
"Pourquoi ça ?" (Ardanel)
"Et bien… les doses de poison était soigneusement calculé, vous devriez être mort la nuit dernière normalement. Mais même avec une nouvelle dose, vous avez résisté… Surprenant. "

L’homme se saisit de mon sabre, et le posa à l’autre bout de la pièce. J’était dans mon lit, parfaitement réveillé à présent… Il prit ensuite mon sac, et le fouilla…

"Qu’est cela ? Des antidotes ? Tsss… Ils n’ont pas été touchés apparemment, alors… Une accoutumance ? "
"Oui, sans doute. J’ai l’habitude des poisons. Je ne suis pas un bon sujet pour un empoisonnement. " (Ardanel)
"C’est vraiment dommage… On m’a envoyé finir le travail, mais j’espérais pouvoir le faire de façon discrète."
"Pourquoi moi ? A moins que les autres aussi…" (Ardanel)

Mon sang se glaça. Si on avait tous été empoisonné… Comment aurait réagi les autres ? Shimaru allait bien, mais…

"Comme tu es bête… Tu es le seul à éliminer. C’est évident. "
"Mais pourquoi ?" (Ardanel)
"Je perds mon temps ici. Tu m’excuseras, mais on va en finir avec cette bavette…"
L’homme dégaina un sabre court, et s’approcha lentement de mon lit. Je rejetai les couvertures et me mit en position de combat, le lit entre nous. Méfiance. Je n’avais pas d’armes, et je ne savais pas de quoi il était capable. Mais il pâlit et s’arrêta net.

"Tu peux bouger ? "
"Evidemment…" (Ardanel)
"Mais… Avec double dose de poison… Y survivre est une chose, mais y être complètement immunisé…"

Je le dévisageai sans répondre… Il me regardait aussi… Et puis, soudain, il tourna les talons et bondit sur la porte, qu’il ouvrit à la volée. Il s’enfuyait !!
Je bondis, pris mon sabre, et, en pyjama, poursuivit l’homme. Je renversai une infirmière étonnée, sortit de l’hôpital en trombe, et montait sur le toit de ce dernier.
Il était tôt, et peu de monde bougeait. Je surveillais les environs un instant, mais je vis rien de suspect… Furieux, j’allais rentrer quand je vis quelqu’un s’enfuir du village, vers l’ouest. Vers Chikara donc…
Je re-rentrai dans l’hôpital, m’habillai, et partit avec mes affaires, laissant les bagages inutiles, en espérant à la fois retrouver cet homme et que Tsukiyo m’attendrait.

Je trouvais des traces, et les suivit, sans savoir si c’était celles du fuyard. Ni même si le « fuyard » était l’homme qui avait essayé de m’assassiner, ou celle d’un ninja en mission. Si ça se trouve, c’était peut être ce taré de Mahousien, Makaya, qui rentrait chez lui, mais qui s’était paumé.
Mais ma foi, je devais essayer… La traque fut fastidieuse, j’allais lentement afin de m’assurer de ne pas dévier et de perdre la piste. Je la perdis tout de même à deux reprises, et je la retrouvai en faisant des cercles de plus en plus larges pour retomber dessus. Si bien que j’arrivais à un petit village à la tombée de la nuit, alors qu’en temps normal, je n’aurais mis que quelques heures à y arriver…
J’entrai dans l’auberge du village, et vis un homme au bar s’étrangler. Un sourire carnassier vint tout seul sur mes lèvres…


"Si on finissait notre conversation ?" (Ardanel)
"Pfff… T’es vraiment idiot. "
"Tu ne me diras rien, n’est-ce pas ?" (Ardanel)
"T’as tout compris."
"Bien, il ne me reste plus qu’à te faire parler de force." (Ardanel)
"Ah. Aussi vrai que je m’appelle Zurui Jifu, quelqu’un de ton niveau en sera incapable." (Zurui)
"Ah ? Donc, tu dis être de niveau supérieur à jounin ?" (Ardanel)
"Non. J’ai le niveau d’un honnête jounin, sans plus. Mais pour me battre, i lfaut être bien plus fort que moi." (Zurui)
"Quelle présomption !!" (Ardanel, railleur)
"Une simple constatation, vu mes précédents combats." (Zurui)
"C’est ça, c’est ça… Dis-moi, qui sers-tu ?" (Ardanel)
"Je t’ai déjà dit que les questions m’ennuyait. Aller, viens te battre, mauviette, essaye de me faire parler. " (Zurui)
"Si tu es si confiant, pourquoi t’es tu enfui de Gensou ?" (Ardanel)
"Parce que c’est bourré d’anbu et que le Kage est au village. Je suis pas suicidaire mon pote." (Zurui)

Je dégainais mon sabre tandis que Zurui, accoudé au comptoir, souriait d’un air mauvais. Il se leva finalement, et dégaina son sabre court. Les habitants, qui s’était tous figés pendant notre dialogue, paniquait à présent. Certains fuyaient à toute vitesse hors de là, d’autres se terraient dans les coins de l’auberge.

Je m’avançais sabre au clair, pendant que Zurui se mettais en garde.
avatar
Ardanel
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 695
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Là ou l'on ne me voit pas.

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'organisation de Tsukiyo [RP]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum