[Mahou] Higuran Kolitsu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Mahou] Higuran Kolitsu

Message par Higuran le 9/7/2010, 14:51

Nom / Prénom : Kolitsu Higuran

Clan : Kolitsu

Histoire du clan ou comment acquérir des privilèges et les perdre :
Spoiler:
Il est possible de penser qu'une poignée de paysans n'a aucun intérêt... Si, vous avez certainement croisé un Kolitsu, un jour, au détour d'une rue. Non ? Certes cette famille se fait discrète ces derniers temps mais sachez que vous leur devez probablement votre repas d'hier, d'aujourd'hui et certainement de demain. Ça vous revient ? Toujours pas ? Dommage, leur importance est pourtant capitale, bien que peu apparente.
La plupart des marchands s'approvisionnent chez eux, et c'est normal ! Après tout la famille Kolitsu est chargée de veiller à ce que personne à Mahou ne meure de faim. Et c'est une chose qu'ils font avec brio !

Maintenant imaginez qu'ils disparaissent et que, du coup, vous devriez vous débrouiller pour produire votre propre nourriture.
Que vous apparteniez à la prestigieuse famille Hyuuga ou pas le travail de la terre est fastidieux n'est-ce pas ?
Ah, vous voyez que ces humbles paysans ont de l'importance... Et ils l'ont su.

Il serait bien difficile de retracer l'histoire complète du clan, le dernier historien familial étant mort pendant le récent massacre. Pourtant on peut faire confiance aux plus âgés et à certaines rumeurs. Essayons de remettre tout en place par un système de périodes plus ou moins importantes.

****************************************
Au commencement, printemps de Mahou


Les seules informations que nous pouvons rassembler sur cette époque sont issues de rumeurs plus ou moins farfelues. La plus probante voudrait que les premiers Kolitsu soient membres d’une tribu résidant dans la forêt où Imlot Yuuchi a implanté son village. Apparemment ils possédaient le gène qui permet de faire pousser du bois par Ninjutsu, ce qui explique leur affinité innée pour le Mokuton.
Pour revenir aux faits historiques, cette époque connaissait des peines, comme toutes, notamment à cause de la récente installation du village. Forcément, Mahou vivait une période de rapide croissance qui attirait la jalousie des environs. Les premiers membres du clan étaient pacifistes et se contentaient de cultiver paisiblement les champs. Les guerres se faisant toujours plus violentes il fut décidé que la famille Kolitsu devrait fournir à chaque génération un étudiant à l'académie.
Bien que leur puissance ne fût pas vraiment déterminante lors des batailles le clan était en accord avec les autorités et tout continua à se développer.

****************************************
La grande apogée


Le temps faisait son œuvre, les Mahoukages se succédèrent et la famille Kolitsu continuait de grandir, de voir certains membres devenir d'excellents shinobis. Leurs techniques de combat étaient redoutables et craintes surtout pour leur originalité : tout le monde ne pouvait pas immobiliser un ennemi au contact en l'enfermant dans une cage en bois.
Le clan gagnait des responsabilités, ainsi que de l'importance au sein de Mahou. Les fermes de cultures étant placées en périphérie de l'enceinte du village les Kolitsu furent chargés de la protection immédiate en cas d'attaque, et donc d'avertir et de protéger les habitants en attendant des forces plus conséquentes.
Parallèlement ceux qui s'occupaient des cultures, à savoir la majeure partie du clan, développaient des méthodes agricoles toujours plus efficaces, faisant parfois appel aux shinobis les plus créatifs pour découvrir des technique Mokuton visant à fertiliser grandement la terre, même désertique.
Bref, tout se passait pour le mieux chez les Kolitsu, leur puissance augmentait, des ninjas ambitieux naissaient... Pour tout dire le clan fut même placé au rang de clan majeur et leur pouvoir décisionnel dans le village se ressentait. La chute n'en fut que plus rude.

****************************************
Révolte et autres activités interdites...


Toujours plus avides de pouvoir les Kolitsu commencèrent à user de leurs privilèges à leur unique profit, ne pensant plus au bien du village. Ils profitèrent de leur influence pour épargner certaines peines aux membres de leur clan, entre autres abus. Aussi ils jugèrent la gloire militaire supérieure à celle offerte par l'agriculture et tous les enfants allaient à l'académie de ninja. Travailler le sol devenait alors une punition pour ceux qui échouaient.
Sous le règne de Tadaka Hakodate les grandes puissances du clan se soulevèrent contre le gouvernement en place afin d'en prendre la tête. Ces fiers guerriers n'étaient pas d'accord sur le fait d'offrir plus de pouvoir à d’autres familles dont la puissance augmentait grandement.
Durant une nuit particulièrement calme le chef de la famille décida de lancer une attaque visant directement le Mahoukage, qui méritait bien son titre de meilleur combattant, il faut le dire, d'autant qu'il fut rapidement rejoint par d'autres personnes réellement puissantes membres de l’Anbu. Les Kolitsu engagés s'avérèrent décevants et, voyant leurs forces faiblir à chaque seconde, ils firent en sorte de déplacer le champ de bataille hors de Mahou. Non pas pour protéger la population locale mais pour forcer les leurs, les plus pacifistes restés à la maison, de se battre au moins pour se défendre.
Ce fut finalement très sanglant, comme on peut s'en douter. En revanche le sang ne coula pratiquement qu'à sens unique, seulement un ou deux morts du côté de la protection du Kage, tandis que le clan... Bref, il fut pratiquement décimé. Réduits au dixième de leurs effectifs initiaux, les Kolitsu durent remettre leurs champs d'aplomb tandis que tout le village se réveillait de sa nuit, incrédule.

****************************************
Ce qu'il en reste


Seuls les combattants étaient au courant du massacre mais la nouvelle s'ébruita rapidement. Quel comble ! Sans le bouche à oreille, personne n'aurait été au courant de cette insurrection.
C'est donc dans cette ambiance pesante que le clan se reconstruisit, lentement, sous des règles plus dures. Premièrement, la famille Kolitsu perdit le rang de clan majeur, tombant à la limite des rébus de familles traitresses à Mahou. En même temps ils perdirent leurs pouvoirs décisionnels et protecteurs, retournant au rang de simples fermiers. Ensuite, le nombre d’étudiants de cette famille était drastiquement restreint et les jeunes étaient sélectionnés après un entretien psychologique. Les rares techniques réellement dangereuses liées au Mokuton furent interdites et scellées avec d'autres dans le bureau du dirigeant du village. Enfin les activités de la famille furent limitées et les rassemblements de plus de cinq membres de cette famille interdits.

Caractéristiques et anecdotes :
Spoiler:
Mentalité générale des Kolitsu, moeurs et autres coutumes

Ils ont été habités par plusieurs états d'esprits au fil des années mais ce qui nous intéresse le plus est l'époque présente, le passé faisant beaucoup de mal lorsqu'on le remue.

Actuellement l'extérieur voit cette famille très renfermée sur elle-même, ce qui en fait une cible facile des quolibets. Très discrets lorsqu'ils sortent de chez eux les survivants ont pour la plupart coupé tous liens avec leurs anciens amis, la honte étant bien trop accablante. Du coup leur souvenir s'estompe peu à peu et on oublie de qui vient la coupe de fruits qui trône sur la table, dans la salle à manger. Sauf lorsqu'il s'agit de faire une blague ayant un thème un peu vaseux, là, bizarrement, on se rappelle d'eux.
Entre eux par contre l'humeur est complètement différente. La tristesse des défunts laissa sa place à la colère et il s'est organisé des “ familles de réconfort ”. Il s'agit de petits groupes de personnes sur lesquelles il est bon de rejeter la faute, et donc de lancer des pierres. Toute excuse est bonne pour devenir un “ réconfortant ”, allant d'un simple défaut physique jusqu'à une proximité présumée avec l'ancien leader qui fit s'écrouler la réputation de la famille. Après tout, il fallait bien punir les coupables...
Bref : suspicions, doutes, défiance, autant de sentiments négatifs animaient les soirées familiales qui finirent par disparaitre.
Ceci n'est qu'une vue générale bien sûr, il existe çà et là dans la famille quelques cas exotiques de bonne humeur et d'entraide mais ces derniers servent en général de “ réconfort ” pour les autres. Après tout pourquoi tenter d'être heureux si ce n'est pas pour en faire profiter ses proches...

Leur goût pour la sculpture sur bois. Il était bien vu, après l'avoir cultivé, de savoir manipuler ce matériau noble afin de lui donner de belles formes artistiques. Cette tradition artistique fut perdue après la grande défaite. Il n'était plus question de faire des manières, se remettre debout était plus important ! Détail amusant : se remettre debout oui, mais se faire confiance non... Certes il fallait remettre l'état des vergers au top, mais il est tellement plus facile de dénoncer son voisin pour passer sa frustration. Le temps de reconstruction en était donc ralenti, et l'humeur générale du clan Kolitsu s'enfonçait progressivement.
Seul vestige : à leur entrée à l'académie les étudiants recevaient un bâton taillé dans l'arbre le plus solide de Mahou. Généralement celui-ci était considéré comme un ornement d'intérieur taillé par le meilleur sculpteur de la famille mais certains s'en servaient au combat en couplant des techniques Kenjutsu au Mokuton.

Autre disparition déplorable, celle de l'une des places les plus prisées au sein de la famille : historien du clan. Celui-ci était la personne à qui il fallait s'adresser si on souhaitait connaître un quelconque détail du clan. Il retenait mentalement tous les liens de sang de la famille et pouvait dire qui était l'arrière grand-mère de qui avec une facilité déconcertante. Ce poste équivalait généralement à conseiller du chef et se distinguait par la sensibilité nécessaire pour l’occuper. Car il est impressionnant de raconter un vieil événement datant d'il y a trois cents ans, mais avouons que c'est encore mieux par poèmes versifiés en alexandrins.
Le dernier historien est donc mort durant le massacre. Quelle idée de ne pas s'être concentré sur des traces écrites.

Dans leur univers artistique rempli de végétaux il était impensable que les meilleurs herboristes ou fleuristes ne portent pas le nom de Kolitsu. Certains érudits connaissaient même la totalité de la flore de leur village, qu'elles étaient les plantes aux vertus curatives, possédaient leurs graines et pouvaient les faire pousser en un clin d'œil. Là encore la famille pouvait aider dans la conception d'antidotes, sinon de poisons. Malheureusement ces savants aussi se font rares depuis la grande défaite.

Du point de vue de leur nindo, les membres du clan sont rarement des brutes sanguinaires voulant tuer le plus de monde possible.
Ils offrent l'intérêt, dans une équipe de shinobi, de pouvoir neutraliser un adversaire sans trop l'amocher. En effet ils sont généralement de bons utilisateurs du Genjutsu ou du Taijutsu au bâton, rien de bien meurtrier.
Le Mokuton non plus n'est pas réellement dangereux : l'absence de technique ultime pouvant tuer en un regard doit en être la cause. C'est d'ailleurs cela qui provoqua leur perte : lors de leur insurrection ils ont neutralisé beaucoup de leurs opposants sans les tuer, et stopper les effets du Genjutsu est aisé pour certains. Cependant face à des techniques Katon, faire pousser du bois devient légèrement obsolète...

Le chef actuel est Chikashige Kolitsu, un jeune survivant de la grande guerre possédant un bon niveau de Mokuton mais aucun grade militaire, ce qui était monnaie courante, même à l'époque. Son but actuel est de profiter un maximum de son statut pour garder un niveau de vie assez élevé et, pourquoi pas, rétablir quelques morceaux de leur gloire passé. Mais ce dernier passe au second plan.


Apparence

Il reste trop peu de vestiges de beauté pour que quelqu'un de la famille ait une tendance précieuse. Les bijoux qu'ils avaient furent vendus pour acheter de l'alcool. Ben oui, les moins résistants à la vision de ce qu'est devenu le clan devaient bien noyer leur tristesse de quelque manière que ce soit. En général ceux-là même grossirent les rangs des clochards et des poivrots de Mahou, avec les qualités physiques que ça implique, plus quelques reconversions dans la pègre.
Les autres, généralement vêtus de haillons et sales à cause du travail, ils passent inaperçus et sont la cible de blagues douteuses...

« Hé, tu sais comment on reconnaît un Kolitsu dans une soirée ? »
« Heu... Non, je vois pas. »
« C'est celui qui est absent !! »

(Rires furieux)

« Et comment on les reconnaît dans la rue ? »
« Nan, je vois pas... Ils sont absent encore ? »
« Vu les endroits où ils trainent, c'est toi qui est absent ! »

(Rires qui s'éloignent à la vue d'un alcoolique gisant sur le trottoir)


Expressions typiques de Mahou

« Laid comme un Kolitsu » ;
« On en mangerait sur la tête d'un Kolitsu » pour dire d’un aliment qu’il est particulièrement bon ;
...

/!\ Voilà pour le clan, le personnage est à venir sous peu... Hum, s'il y a la place. Embarassed
Vous pouvez déjà dire si ça colle ou non, j'ai peut-être fait une ou deux erreurs.
avatar
Higuran
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 4
Date d'inscription : 08/07/2010
Age : 30

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Mahou] Higuran Kolitsu

Message par Kezashi le 9/7/2010, 17:23

Hello, voici mes premières impressions:

* Déjà pour commencer, c'est peut être la façon dont tu as expliqué ça qui est en cause, mais tu te doutes que ton clan n'est pas le seul producteur de nourriture pour Mahou.

* Ensuite la progression du clan, parallèlement à celle de Mahou, ok. Par contre fait attention, un clan n'a pas beaucoup (voire aucun) de pouvoir décisionnel. Sinon que ton clan soit le seul à protéger la périphérie du village, c'est non direct. Il y en a d'autre et surtout beaucoup de patrouille, etc.

* Bon après pour l'attaque du Mahoukage. Déjà je trouve ça un peu bizarre, mais osef c'est mon avis perso. Par contre attaquer le Kage, avec tous les Anbus qui le protègent, tous les Chuunins, Jounins qui protègent le QG, j'y crois plus que moyen, même pas du tout. Sinon il faut que ton clan soit sacrément bien équiper en ninja et d'un très bon niveau. Si c'est juste le fait de décimer ton clan, tu peux modifier ça en guerre entre deux clans ennemies et là ok.

* Sinon pour le coup d'interdire et de sceller les techniques Mokuton, je ne suis pas non plus pour. Car c'est quoi comme technique? ça limite pour d'autre utilisateur etc.

Donc en gros ça me plait, tu as fait un bel effort sur le clan, mais ça ne va pas pour l'attaque du Kage.

_________________
Fiche
avatar
Kezashi
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1017
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 29

Voir le profil de l'utilisateur http://jdr-leval.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum