Jake Edwards

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jake Edwards

Message par Chihousou le 27/2/2012, 15:33


Nom : Edwards

Prénom : Jake

Age : 27 ans

Nationalité : Américain

Organisation : NIPR (National Institut of Paranormal’s Research)

Description physique :
Jake est un jeune homme de taille et de stature moyenne qui ne ressort aucunement du lot. Ou plutôt qui ne se démarquerait pas s’il n’était pas affublé de nombreux piercings (écarteurs dans chaque lobe, aux coins des lèvres, sur l’arête du nez) et si ses cheveux n’étaient pas une longue crinière de tresses, de dreadlocks et de mèches libres. Au-delà de ces excentricités qui peuvent rebuter, le métis est ce que l’on appelle généralement un garçon au physique agréable. Un corps de sportif modéré, un visage fin et triangulaire dont la pointe du menton est accentuée par un bouc taillé en pointe et des sourcils que certains pourraient qualifier de trop marqués. Autrefois sombres, ses yeux ainsi que sa pilosité sont aujourd’hui d’une couleur proche du blanc cendré qui contraste avec sa peau mate.
Eternel étudiant, sa façon de se vêtir est en adéquation avec sa façon de vivre : simple et pratique. Ainsi jeans, t-shirts et pulls à capuche forment la quasi-totalité de son attirail vestimentaire auxquels il faut ajouter l’indéboulonnable bonnet noir qui orne son crâne. Ce mélange entre excentricité physique et simplicité vestimentaire fait qu’il n’est pas rare de donner à Jake moins que son âge

Description mentale :
Curieux, indépendant et vénal sont les principaux critères qui définissent la personnalité de l’américain. Assoiffé de connaissance, il fait de son mieux pour en apprendre toujours plus, à partir du moment où cela pourrait être intéressant. Cependant, sa notion de ce qui est intéressant et de ce qui ne l’est pas est toute personnelle et bien que le panel de ses connaissances soit vaste nombres d’entre elles peuvent être considérées comme foncièrement inutiles (qui s’intéressent aux fluctuations du cours de la patate depuis les années soixante ?). Cette curiosité désordonnée fait d’ailleurs de lui le non-diplômé le plus cultivé à de la faculté de Louisiane.
La seule chose qui rivalise un tant soit peu avec sa soif de connaissance est son attirance pour l’argent. Sans être obsédé par les richesses, le jeune homme a très vite compris l’importance de cette donnée dans la société moderne et a tout fait pour partir le plus tôt possible de sa banlieue pourri, désormais il fait tout pour ne pas y retourner. Sans toutefois éprouver une quelconque animosité envers l’endroit où il a grandi.
Indépendant et ouvert d’esprit, il considère l’autorité comme une entrave à la réalisation personnelle de l’individu et accepte de s’y soumettre seulement si cela peut lui rapporter. Il est peu enclin aux jugements hâtifs et préfère rester neutre tant qu’il ne connait pas tout les tenants et aboutissants d’un sujet. Son enfance au sein d’une famille soudée a développé chez lui un grand sens de la communauté et il est toujours prêt à aider ceux qu’il respecte et estime même s’il en attend autant d’eux.
Au-delà de ces éléments fondateurs de son identité, Jake est quelqu’un de généralement chaleureux, sans plus, à la conversation agréable (il est d’ailleurs un orateur de qualité) même s’il est déconseillé de venir le déranger lorsqu’il est en plein étude ou en train de mettre en place un plan pour se faire de l’argent sous peine de s’attirer son courroux momentané, à moins que ce soit pour une affaire importante.

Le NIPR :
Le NIPR est une agence secondaire au milieu des divers organismes de régulation du paranormal sur le territoire américain. Principalement basé sur la recherche, les agents de l’Institut sont généralement des consultants scientifiques pour les autres même s’ils s’occupent seuls de certaines affaires. Peu exposé, le NIPR gère toutes les recherches de nature mystique(les aliens et les dimensions paranormales ne sont pas de son ressort) et possède une armada de chercheur essayant d’adapter le paranormal à une utilisation plus global et profitable à la société…et au gouvernement.

Histoire :
Quatrième enfant d’une famille nombreuse, six frères et sœurs, dans un quartier difficile de la Nouvelle Orléans, Jake vit une enfance pauvre, quoiqu’heureuse, partagée entre communions familiales joyeuses et rues mornes et désabusées. Baigné depuis son plus jeune âge dans la culture créole de sa mère, la pensée libre de son père et la simplicité du duo, il commença très tôt à essayer de tirer le meilleur de cet amalgame étrange mais drôlement intéressant. Le garçon comprit très tôt que l’argent domine, malheureusement, le monde et que ce n’est pas par son physique qu’il arriverait à accumuler cette denrée tant recherchée. Devant cette réalité, il décide de se tourner vers la connaissance pour s’en sortir et, au lieu du truc barbant auquel il s’attendait, il rencontre un monde aux possibles infinis. Il a sept ans et c’est ainsi que commence sa frénétique soif de savoir.
Son adolescence se passe sans problèmes majeurs et il entre à l’Université de Louisiane à dix-sept ans. N’ayant aucun intérêt pour les examens, il se fait remarquer par son absentéisme lors des examens finaux et s’arrange seulement pour avoir les présences nécessaires en cours pour bénéficier de sa bourse d’étude. Il veut à tout pris éviter de rentrer dans le carcan : diplômes-boulot-vie chiante. Il ne veut pas cesser d’apprendre et refuse de partir de l’université tant qu’il aura quelque chose à apprendre. C’est aussi pour cette raison qu’il devint l’assistant d’Edwin Van Der Quirm, seule personne que Jake connait et qu’il voit toujours comme plus intelligente que lui, dans un laboratoire tout ce qu’il y a de plus clandestin. C’est lorsqu’une expérience d’Edwin ouvrit une porte donnant sur le Walhalla qu’il fit la rencontre du paranormal et de l’agence américaine qui en avait le contrôle. Les deux hommes furent mis en cellules, soupçonnés d’avoir eu des activités paranormales illégales s’attaquant à la sécurité nationale. C’est de cette cellule qu’ils purent observer les autres prisonniers. Des créatures qui dépassaient l’entendement et, pour certaines, les règles élémentaires de la réalité, comme la gravité ou l’évolution.
Subjugués, Jake et Edwin supplièrent les agents de leur trouver un poste au sein du vénérable établissement du gouvernement, qu’ils servaient magnifiquement bien au passage. Quelques mois, interrogatoires et évaluations psychologiques plus tard, Edwin entrait dans l’unité scientifique du NIPR et Jake devenait agent d’observation et de liaison avec le pôle scientifique. C’est sa première coéquipière Mama Oddie qui lui apprit les rudiments du vaudoo. Il apprit les reste dans les livres et au cours des années.
Souhaitant changer d’air, le jeune homme profite de la création de la RIP pour y demander son affectation, accompagné d’Edwin bien entendu.

Capacités :
Utile pour ses connaissances diverses et variées, il ne se démarque pas par ses prouesses physiques, dans la moyenne. Loin d’être un afficionado des armes (blanches ou à feu) il en a cependant appris les rudiments depuis qu’il est agent mais reste plus bagarreur (au sens technique du terme) que combattant et est un tireur médiocre.
Il parle l’anglais, le créole et le français.

Vaudou : (ce qui suit est d’ordre purement fictif)
Plus qu’une réelle croyance, le vaudou s’apparente plutôt à un ensemble de mythes et de rituels impliquant les forces de la nature et des Esprits. Un pratiquant du vaudou ‘’surnaturel’’ n’oserait cependant jamais traiter c(s)es croyances de « mythes » de peur de s’attirer la colère des Esprits. Tout esprit n’existant que grâce à la somme de ceux qui croient en lui, le vaudou est autrement plus efficace en Afrique noire et dans les Caraïbes que près du cercle polaire, de plus la plupart des rituels sont longs et fastidieux à mettre en place, le plus simple demandant au minimum quatre à cinq éléments essentiels, un dizaine de détails, plusieurs minutes de préparation et nombres d’invocations allongeant sensiblement la durée d’exécution dudit rituel. Malgré tout l’élément le plus important de la pratique du vaudou est que rien ne peut être fait dans un intérêt purement personnel.

_ La poupée vaudou :
Elément le plus connu du folklore vaudou, la poupée est à la base de la pratique du vaudou. Même si sa puissance est relative et qu’il est difficile de trouver tous les éléments nécessaires à sa mise en place, aucun vaudoo, débutant ou chaman confirmé ne se passerait de sa poupée, symbole de sa puissance et seule pratique à pouvoir être utilisé dans son intérêt personnel.
Après de longues préparations, n’importe quoi peut devenir une poupée vaudou à partir du moment où elle ressemble un tant soit peu à l’être qu’elle représente même si traditionnellement elle est faite de paille tressé. Pour être utilisée elle doit être liée à une personne via quelque chose qui appartient à celle-ci (un objet sentimentalement précieux, des cheveux, du sang…). La poupée joue sur le ressenti et l’animation physique, on peut faire souffrir, soigner ou même faire bouger un être vivant selon ses désirs mais il est impossible de tuer avec elle. Cependant chaque individu possède plus ou moins de résistance à cette pratique.
Pour augmenter l’efficacité de sa poupée, il est conseillé de servir de préférence d’une seule et même effigie, celle-ci se nourrissant de l’énergie spirituelle de son propriétaire.

_ L’appel aux esprits
L’appel aux esprits est un rituel complexe et fastidieux consistant à rentrer en transe pour faire une demande à un esprit choisi aléatoirement. Une fois que notre représentation astrale entre dans le monde spirituel, elle se retrouve chez l’esprit acceptant de répondre à l’appel du vaudou. Celui-ci écoute le demandeur et décide d’accepter ou non la requête qui lui est faite (parce qu’il ne le veut ou ne le peut pas). La mort ne peut être demandée mais mis à part cela, tout et à peu près n’importe quoi peut être réalisé même si rien de tangible ne peut être créé.
Cependant si la demande est faite pour une mauvaise raison (destruction, meurtre et autres) alors l’esprit se permet de demander une compensation qui peut être, tout comme la demande du vaudou, presque tout et n’importe quoi. Il est inutile de préciser que le non-respect de l’accord entraîne de fâcheuses conséquences.

_ L’appel aux Esprits
Variante du rituel précédent, celui-ci fait appel aux Esprits majeurs du culte vaudou et est plus dangereux. Ces Esprits jugent les litiges entre esprits et vaudous, ils peuvent ainsi libérer un humain de sa dette…ou prendre son âme si jamais il se montre moins convaincant. Ils sont aussi les seuls à pouvoir accorder de rééls pouvoirs mais le pris est élevé et pas moyen de jouer au con avec eux.

_ Possession du gardien

Lorsqu’il est en danger et qu’il le souhaite, le vaudou peut appeler son esprit gardien (souvent un être humain mort il y a longtemps) pour venir à son secours en échange de son corps. Comme on peut s’en douter, le gardien prend donc possession de celui qui l’appelle et y reste jusqu’à ce qu’il souhaite le quitter, et ce pour une durée de vingt-quatre heures maximum. Le gardien peut aussi ne pas vouloir venir… L’utilisation de ce rituel entraîne une modification de l’utilisateur dont la peau s’assombrit jusqu’à devenir noire corbeau et se couvre d’étrange marques blanches sur le torse et le visage.
Ces trois derniers « sortilèges » sont utilisés aussi peu souvent que possible par Jake, celui-ci évitant autant que possible de s’en remettre à ce qu’il ne peut contrôler. A proprement parler, le jeune homme est en fait encore un apprenti dans la voie du vaudoo, ne connaissant que les rites extrêmes, plus simples d’utilisation mais bien plus dangereux pour sa personne.

PNJ :
Grand Papy Idrissou :
Ancêtre lointain de Jake, Grand Papy est un guerrier massaï de légende aux capacités martiales exceptionnelles grandement diminuées par le corps limité de son protégé. Cet art du combat concerne seulement le combat à mains nues et le maniement de la lance (de préférence massaï). Autrement Idrissou est un numéro haut en couleur, imbu de lui même, macho, totalement taré et arriéré, sa compagnie est généralement dépréciée par tous ceux qui le côtoient même si tout individu est obligé de reconnaître ses talents guerriers et ses connaissances martiales.

Edwin Van Der Quirm:
Naïf, génial, idiot, créatif, inadapté social, doté de l’un des cerveaux les plus actifs du XXIème siècle, Edwin est un excentrique aux horizons spirituels infinis. Imaginez une bouilloire en pleine ébullition et vous aurez une petite idée de ce qui se passe dans le crâne chauve de ce génie de cinquante trois ans. Incapable de s’ennuyer dans la mesure où tout l’intéresse, il pourrait être un homme capable de changer le monde si seulement il était capable de retenir son attention plus de cinq secondes. Doux comme un agneau et incapable de la moindre cruauté ou malveillance, il a tendance à penser que le monde entier est aussi intelligent et bienveillant que lui. Même les armes de destructions massives qu’il créé sont à la base de simples outils dont il n’imagine pas que quelqu’un puisse s’en servir pour s’en prendre à d’autres formes de vies. Au vu de ces précisions, il est évident que parler à Edwin est difficile étant donné qu’il passe en fait son temps à parler détails techniques incompréhensibles, à dessiner d’étranges croquis sur un coin de table et à ne pas écouter ce qu’on lui dit. Si l’imagination le transperce constamment, elle a oublié de le doter d’un esprit capable d’inventer des noms. Problématique quand on passe son temps à créer des…choses. Ainsi le pistolet qui envoie une espèce de gelée pouvant arrêter les émanations ectoplasmiques se nomme le « pistolet à envoyer de la gelée stoppant les ectoplasmes ».
La plupart de ses expériences se basant sur de simples hypothèses théoriques, elles ont tendances à nécessiter plusieurs essais avant de se révéler efficace. Ceci explique pourquoi le NIPR a accepté de se séparer de ce cerveau, certes génial mais dangereusement couteux… et dangereux. Il est maintenant un agent de soutien de la RIP.
Sinon il ressemble à n’importe quel inventeur chauve à la barbe blanche trop longue.
avatar
Chihousou
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 586
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum