Académie de Mahou [Flash-Back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Makaya le 12/3/2008, 17:52

Salut les glandus!! En accord avec le grade etudiant, ce topic est mis a disposition afin d'y publier vos flash back lorsque vous aviez cet age. Vous devrez y relater votre enfance, vos premiers pas de shinobis, comment vous perceviez la situation a l'epoque etc...On ne recherche absolument pas la puissance, donc inutile d'y faire figurer des techniques. Les Administrateurs regarderont la Qualité des textes, soit la mise en page, la fluidité, les sentiments qui en emanent, et surtout la qualité de rédaction. Ensuite vous recevrez un MP ou une indication sur le topic des conseils, sur votre admission au grade genin, soit pouvoir poster sous cette aspect. Tant que vous n'avez pas recus l'autorisation de poster en tant que Genin, vous devrez continuer de poster et de peaufiner vos ecrits sur ce topic.


NOUVELLE REGLE

Grade etudiant
-Interdiction d'avoir des techniques autres que le bagage transmis par l'academie soit "Substitution, Transfo et clone inconsistants'
-Obligation de rester dans le village
-Pas d'uber sensei etc...
>> L'etudiant doit poster uniquement des posts relatant la vie dans le village, la sienne, ce qu'il compte faire par la suite, et en se servant uniquement de ce qu'il a appris en tant qu'etudiant. Ce post peut etre un flash back, pour ceux qui n'ont pas envie de tout relater concernant la decouverte de leur affinité, pouvoirs etc...mais est necessaire aux moderateurs afin qu'ils voient la qualité de post d'un RPgiste, sa motivation et sa comprehension de l'histoire et des regles. Cette qualité s'estime en un ou deux posts, ensuite les administrateurs donnent leur avis.
>> Si les posts de l'etudiants sont approuvés par les administrateurs il aura le droit de passer Genin et de debloquer les techniques correspondantes a sa puissance (affinité, armes etc...). Et suivant la qualité du post, de se voir accorder une requete speciale comme une affinité inedite (kinton, Hyoton etc), une arme magique, une super petite amie etc...
>> Si l'etudiant ne remplit pas les conditions du RP, sa candidature se verra refusée et lockée.
>> Pour plus de questions, rendez vous sur ce topic

Bonne chance et bonne rédaction Smile


Dernière édition par Greatest Gourou le 21/4/2008, 19:45, édité 1 fois
avatar
Makaya
Combattant Expert
Combattant Expert

Messages : 1561
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27
Localisation : Huum...des gencives de porc.

Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/tigersharksnantes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Grimmjoww le 13/3/2008, 21:59

C'était pour moi ma derniere année à l'académie, c'était ma toute derniere journée en tant qu'étudiant, et je n'avais secher que 45 h de cours, donc tout allait bien, je me disais que sa ne se remarquerait pas. Mais tandis que je rentrais le soir chez moi, mon pére qui m'attendais devant la porte, me demanda: "Alors sa va Grimm, ta passé une bonne journée" je senti que quelque chose n'allait pas, mais je feinta en disant: "Ho oui pére, aujourd'hui nous avons étudiez le henge " tout d'un coup je me suis dit que j'avait déja sorti cette escuse mais trop tard, je me pris la techniques de torture ancestral de son pére: " les 32 baffes du hakke!!!!!!" et qui beuglait en même temps :" NAN MAIS TU ME PRENDS POUR UN GOGOLE OU QUOI , JE VIENS DE RECEVOIR UNE LETTRE DE L'ACADEMIE OU IL Y A ECRIT QUE TU A SECHER QUARANTE CINQ HEURE DE COURS, EN PLUS SA FAIT LA SIXIEME FOIS QUE TU ME SORS L'ESCUSE DU HENGE!!!!! " à la fin de la correction,j'avait les joues toutes enflée et recouvertes de bleu, mais ce n'était pas fini mon pére m'enferma dans ma chambre et y ferma la porte grâce au mokuton pour qu'on ne puissent pas l'ouvrir de l'intérieur.
"Niark niark" me disai-je:"Pére à oublié que j'avais des fenêtres et je peu moi aussi me servir du mokuton, puis j'ai mon pantin". Je sorti le fameux pantin qui me resemblait trait pour trait, de dessous de son lit et lui déposa un sceau, que m'avais offert ma grand mére, qui était capable de donner la vie au pantin pendant six heures "heureusement que j'en avait tout une boîte"me disais-je à ce moment là. je dit au pantin ce qu'il avait à faire, ouvrit la fenêtre et allongea la branche la plus proche en éxécutant une série de signe, puis m'en allat discrétement.


en préparation d'un nouveau flash back


Dernière édition par Grimmjoww le 18/3/2008, 14:19, édité 1 fois
avatar
Grimmjoww
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 12
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 25

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Rex_Dhure le 16/3/2008, 02:27

L'été arrivait sur la fin laissant entrevoir la fraicheur de l'automne. Bientôt, il allait devoir intégrer l'Académie. S'en serait fini des longues journées au grand air, passés à parcourir la forêt en compagnie de son grand-père toujours à la recherche de nouvelles plantes et autres écorces. Rex arrivait sur ses 10 ans. Et les plus long moment de sa (courte) vie passé enfermé était lorsqu'il faisait mauvais temps et qu'il était forcé de dormir dans son lit. Le reste du temps il préférait dormir dans son hamac qu'il installait au gré de ses déambulations. Là où il était le plus heureux c'était autour d'un feu de camp avec son grand-père, au milieu des bois, à écouter les sons de l'activité nocturne qui emplissait alors la forêt.

Mais depuis quelques jours Rex n'avait plus le moral à rire. Son grand-père avait vu sa maladie atteindre un stade plus avancé. Enfin quand on parle de maladie chez les Dhure, on devrait plutôt dire folie. Toutes ces substances absorbées depuis leur enfance avait tendance à déformer leurs comportement. Alors arrivé à un âge aussi avancé que celui de son grand père Alex, il n'était pas étonnant de voir des comportements excentriques. Rex avait, quelques jours auparavant, vu son grand-père en pleine technique de mutation. Ce dernier avait voulu se transformer en arbre, et avait partiellement réussi. Le problème était dû à l'absorption d'une drogue qui développait la durée de métamorphose. Il avait alors patienté pendant une semaine que son grand père retrouve son état normal, enfin si on peut appeler ça normal. Rex s'était retrouvé livré à lui-même pendant tout ce temps. Il avait du se débrouiller pour trouver de quoi s'alimenter et s'hydrater si bien qu'il commençait doucement à sentir son esprit divaguer. L'insomnie le gagnait chaque nuit un peu plus. Le moindre bruit le réveillait dans un sursaut de crispation et de longues trainés de sueur froide.

Rex se réveilla dans un nouveau sursaut, il était dans son lit. Il regarda le réveil à côté de lui, cinq heures moins vingt. Dans une heure il devrait se lever et se préparer pour aller pour la première fois à l'Académie. Rien qu'à l'idée de passer plus de cinq heures enfermé dans une pièce close il ne pu retrouver le sommeil. Qu'allait-il trouver là-bas? Comment cela allait-il se passer? Tant de questions pour si peu de réponses. Il décida de se lever, puisqu'il n'arrivait pas à se rendormir. Il se dirigea vers la cuisine, pris de la brioche et retourna dans sa chambre. Il brancha le casque sur sa chaine stéréo et mis un morceau de musique. Il resta assis par terre pendant trois quart d'heures à écouter de la musique tout en ayant l'esprit partagé entre ses appréhensions sur l'Académie et sur l'état de son grand-père qui venait de réintégrer son domicile après une semaine à l'hôpital.

Rex se promit de passer voir ce dernier après sa journée à l'Académie.

Soudain sa mère ouvrit la porte.


-Rex, debout il est ....Oh tu es déjà debout? Qu'est-ce qu'il t'arrive? Toi qui dors toute la matinée si l'on ne te réveille pas.

-Je pensais à grand-père...et aussi à l'académie...
lui confia-t-il d'un ton morose.

-Ne t'inquiète pas tout va bien se passer. Tu vas enfin te faire de nouveaux amisajouta-t-elle en jetant un coup d'oeil à Marcel, le Ouistiti que Rex avait recueilli quelques années plus tôt, et l'un des seuls compagnons de Rex.
Allez mon chéri vas commencer à te préparer.Lui dit-elle en déposant un baiser sur son crâne (celui de son fils pas du singe)

Rex se leva et d'un pas trainant se dirigea vers la salle d'eau afin de se débarbouiller, et fila ensuite finir son petit déjeuner dans la cuisine, ou chose assez rare il trouva son père. Celui-ci regarda son fils et lui dit:

Alors ça y est? Enfin le grand jour.
Et il lui tendit un petit paquet. Rex surpris, avait les yeux qui allaient de son père au paquet et vice versa. Son père si peu démonstratif d'habitude, lui offrait un présent...Rex en avait même du mal à déballer le cadeau, tellement le geste était rare. Il se décida sous l'invective de son père qui le pressait du regard, l'un de ses rares regards chaleureux, lui qui était toujours préoccupés par l'état d'ébullition de ses potions. Il avait décidé de ne pas loupé la rentrée de son fils à l'Académie. Rex se sentait beaucoup mieux d'un coup. La présence paternelle le rassurait fortement. Il adorait son père, même si les moments passés avec lui n'était pas légions. Rex déballa alors le présent et vit à l'intérieur deux magnifiques Keranto gravés des initiales R.D avec une boucle de ceinture à l'emblème du clan(cf fiche de perso). Il se jetta dans les bras de son père

OH MERCI Père.

Bien qu'un peu gêné le père lui rendit l'accolade le plus chaleureusement possible.

Fils! Aujourd'hui je vais t'accompagner à l'Académie. Je dois aller livrer un remède à l'un des professeurs.

-Génial
[i] s'écria Rex

Et c'est ainsi que père et fils se dirigèrent vers l'Académie. Cela marque aussi les débuts de ninja de Rex Dhure de la feuille cachée.

[hrp]depuis le temps que je veux la caser celle là Razz[/hrp]
avatar
Rex_Dhure
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 20
Date d'inscription : 10/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par hakan10 le 16/3/2008, 22:47

C’était pour moi ma dernière année, dans un semaine, je devais passer mon examen pour passe genin. J’angoissais tellement cette semaine, car mon clan attendait beaucoup de moi. Mon frère à mon âge était déjà Chunnin. Ce qui me mettait plus la pression. Le pire dans cela, l’examen consistait à un examen théorique et pratique.
La pratique ne poserait aucun problème. Il suffisait de maîtriser le Henge : technique que j’avais apprise lors de mon entraînement avec mon oncle Ossan en compagnie de mon cousin rival Baris. Celui-ci représentait la fierté de clan Savci, depuis, que Tahsin, mon frère avait périt. Mais, la théorie me faisait souci, car au fond de moi je savais bien que je n’avais jamais suivi les cours de théorie.
Baris et moi étaient les seul enfants du clan, donc l’échec était interdit. Le clan mettait beaucoup d’espoir sur nous deux. Baris était le meilleur élève de l’acadèmie. Il me surclassé dans tout les branches que se soit : ninjutsu, taijutsu, genjutsu.
Je m’entraînais depuis toujours pour montrer au clan que j’étais autant fort que mon frère et surtout pouvoir faire taire Baris qui ne me prenait jamais au sérieux. Même si mon cousin était le meilleur élève, je ne restais jamais loin derrière lui. J’avais souvent même fini deuxième de ma classe.
Trois jours avant mon examen, je commençais à répéter la théorie, au bout de deux jours, je la savais sur mes bouts des doigts.
La vielle de l examen, Mon oncle prit moi et Baris pour parler de l’importance de cet examen.

Enfin, le jour de l’examen, je voyais les bandeaux du village de mahou posait sur la table. Il brillant énormément, je pouvais voir mon reflet à travers. Seul les meilleurs pouvaient en avoir un. Mais tout d’abord, la théorie, après dix minutes, j’avais fini et rendit mon bulletin. Seul les meilleurs pouvaient faire la pratique. Il faillais avoir au moins 15/20. Une heure plus tard, les examinateurs nous rendirent les résultats. J’avais un 17/20 et Baris un 19/20. La moitie des élevé était déjà éliminés.
Les étudiants restant récurrent un ordre de passage, pour aller dans la salle, ou nous devions montrer notre technique d’ Henge. J’étais le 6eme à passer et mon cousin Baris le 4eme.

Mon cousin passa et revint, 10 minutes après, il avait le bandeau dans la main. Il avais réussi. J’étais content, mais en même temps, j'avais la pression, je devais réussir. C’était mon tour. Je rentre dans la salle et l’examinateur m’avais demandé de mon transformer en lui. Je l’avais regardé puis…

Puis, je concentrais mon chakra et regardais une dernière fois l’examinateur. Il avais un grain de beauté sur son oreille droite. Je savais que cela serait un élément important. Dans ma tête, les derniers mots que j’entendais était HENGE !! . je me suis transformé, l’examinateur fixe mon oreille droite vit le grain, sourit, nota quelque chose sur un parchemin.

- Voila, tu l'a bien mérite. Il me tendit le bandeau.

Celui de mon village , J’avais réussi. J’étais devenu un vrai ninja. Je pouvais honorer mon clan et mon village. Mais, maintenant, je devais m’entraîner dur pour surpasser Baris. Je finissait encore derrière mon cousin. Mais, je m’en foutais. J’avais l’objet le plus cher pour un ninja : son bandeau
avatar
hakan10
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 12
Date d'inscription : 10/03/2008
Localisation : Mahou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Shékaï Mashiwa le 19/3/2008, 00:25

C'était ma toute première année a l'académie ninja de mahou, j'avais alors 12 ans. Mes parents m'avaient inscrit quelque mois avant, mais a cause d'un petit souci dans l'administration, je commençais ma formation avec un ans de retard. Je m'était dit que ce ne serais pas grave, que je les impressionerais tous avec mes progrès fulgurants en maitrise des arts ninjas. Comme tout les jeunes shinobis de mon âge, je me voyait déjà junin, voir même kage...

Mon dieu ! Les premiers jours on vite effacé ces illusions puériles... Ce fut extrémement dur. J'étais obligé de me lever tout les jours a 5h30, et de m'entrainer tard le soir... Il faut dire que mes senseis étaient extrêmement sévère... Mais grâce a eux, je fit rapidement des progrès, bien qu'il n'était pas aussi extraordinaire que je l'avait espéré : je n'était qu'un éléve moyen, comme tout les autres.

Au bout de six mois passé a ce rythme effréné, j'en ai eu marre, et je me suis mis a cesser de travaillé mes exercices chez moi, après les entrainements. Je mettais d'ailleurs beaucoup moins d'énergie dans mon travail a l'académie, et mes notes en ont fortement pris un coup, passant du statut d'élève moyen a élève médiocre... Mais je me disait que ce n'était pas grave, que la seule note importante était celle de l'examin, à la fin de l'année... J'ai donc continué dans cette voie, jusqu'à ledit examin. Je crois que je n'oublirais jamais la désillusion qui fut la mienne lors de la remise des notes générales : 6/20 de moyenne aux tests...

Ce fut le déclic. Après ce cuisant revers, je me suis juré de travaillé de toute mes forces, quitte a faire des nuits blanches, afin de réussir mon examen l'année suivante. Toute l'année, je dus subir les moquerie des autre élèves, car j'étais le seul recalé de l'année précédente. Mais j'avais décidé que rien n'entamerais ma volonté et mon moral d'acier. Je me suis donc présenté un ans plus tard, un stress énorme me rongeant les entrailles au moment de passer l'examen, et lors de la remise des résultats, je crus m'évanouir, tant je paniqué. la délivrance arriva enfin, sous la forme d'un 12/20. Je hurlais de joie lorsqu'on me remis mon bandeau ninja, et je couru chez moi annoncé la nouvelle.
avatar
Shékaï Mashiwa
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 13
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Shékaï Mashiwa le 25/3/2008, 02:12

Aujourd’hui, Shékaï avait décidé d’aller à la bibliothèque de l’académie, afin de parfaire ses connaissances en Ninjutsu. Quelques érudits étudiaient silencieusement à la bibliothèque quand Shékaï pénétra dans celle-ci. L'odeur d'anciens parchemins dont était imprégné la salle apaisait le ninja tant habitué à ce lieu. Il salua quelques habitués dont il avait fait connaissance au cours de ses premières visites. Shékaï devait élargir ses connaissances en matière de Ninjutsu et il savait que cet endroit contenait les ouvrages dont il avait besoin.

Tranquillement et silencieusement, le jeune mahousard se dirigea vers le bureau du bibliothécaire et attendit qu'il soit disponible avant de lui demander son aide.

- Bonjour sempai, pourriez-vous m'aider ? J'aimerais me renseigner sur deux sujets. Je recherche un livre sur le contrôle du chakra et les exercices pour s'y entraîner ainsi qu'un manuel d'apprentissage du Katon.

Le vieil homme lui fit signe de l‘attendre la, et il s'enfonça dans le dédale de rangées de livres soigneusement rangés et classés. Quelques courtes minutes passèrent avant qu'il ne revienne. L’homme tenait deux livres dans ses mains. Ils les tendis à l’étudiant, mais les ramena vers lui quand Shékaï s'apprêta à les prendre.

- Vous ne comptez pas sortir de cette salle avec ces livres ?

- Non, j’ai lu le règlement, je sais que ceci est interdit. Répondit Shékaï en attrapant les deux ouvrages, le sourire aux lèvres.

Il alla s'asseoir à une table vide afin d'étudier en silence et pris premièrement le livre sur le contrôle du chakra. Ses bords étaient marqués de petites déchirures qui annonçaient clairement que cet ouvrage avait été consulté plus d'une fois. Shékaï, consultant cet ouvrage pour la première fois, l’ouvrit à l’index et regarda les chapitres. Il en choisis un et ouvris le livre à la page indiqué.

Plusieurs techniques de contrôle du chakra étaient dévoilées. Le ninja tentait d'en apprendre le plus possible en lisant les phrases et paragraphes jusqu'à ce qu'il soit capable de les citer mentalement et entièrement. Le temps paressé long…. Shékaï termina enfin son étude sur le chakra après quelques heures. Il était déjà midi mais le jeune étudiant décida de ne pas aller manger et plutôt continuer son étude. Il mis de coté le livre qu’il venait d’apprendre quasiment entièrement par cœur.

Après s'être étiré les bras et les jambes qui commençaient à être engourdit, le ninja avide de savoir empoigna le second livre décoré de motifs représentant des flammes et lu le mots « Katon » avant de l‘ouvrir. Seulement le fait de lire ce mot lui donnait l'impression que des braises refroidies à l'intérieur de son cœur reprenaient vie et enveloppaient son corps d'une chaleur ardente. Avec encore plus de respect et de précaution qu'à l'accoutumée, Shékaï déroula le parchemin qui dévoilait petit à petit tous ses secrets.

La première partie racontait l'histoire de cette affinité, par qui et comment elle avait été découverte, les tactiques les plus connues et les plus efficaces, ses avantages et ses désavantages et plusieurs autres détails utiles que le jeune ninja mémoriserais.

Ensuite vint enfin la partie que Shékaï attendais avidement: la description approfondie de l’affinité et les instructions dévoilant les secrets de l'utilisation du Katon.

« A premier abord, l’affinité Katon se limite à un lance-flammes, mais pourtant elle donne sa pleine puissance quand on la combine à d'autres techniques : shurikens, fils, armes en tout genre,… C'est l'affinité la plus tactique car la plus facile à combiner avec le Taijutsu et autres (ex : technique de la balsamine) mais outre une grande efficacité à longue portée, elle offre aussi une excellente défense avec la chaleur. Boule de feu, mur de feu, manteau de flamme, le Katon est la plus souple des affinités élémentaires, d'une grande efficacité à moyenne, longue portée mais aussi en défense et sa panoplie de possibilité quasi illimitée mais reste facile a contrer. »

L’ouvrage contenait quelques autres informations que Shékaï lu attentivement. Encore une fois, il apprit ce texte par cœur, cela lui être utile plus tard

Quelques heures passèrent et le ninja termina enfin son étude. Il était l'heure d’allez manger quand il alla rapporter les livres. C'est alors en écoutant son ventre grogné de faim qu'il sortit de la bibliothèque maintenant aussi vide que son estomac. L’étudiant était impatient de s'exercer à l'utilisation du Katon.
avatar
Shékaï Mashiwa
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 13
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Oni le 7/4/2008, 21:08

Je me réveillais en sursaut.C'était il y a 5 ans de cela.A l'époque je n'existais pas à part entière pour le commun des mortels.En effet,mon jolie minois n'avait jamais mis le nez dehors en 12 ans.
Mon père venait de se rendre compte qu'il n'arriverait pas à me nourrir d'eau et de pain toute sa vie et qu'il fallait donc que je parte au plus vite de chez lui.
En voyant ma soeur le supplier de devenir kunoichi,l'idée lui avait traversé l'esprit que le meilleur moyen de se débarrasser du boulet que j'étais-et suis toujours-le mieux était de m'envoyer mourir pour le village.
En plus,si je réussissais il pouvait acquérir le prestige dont il avait besoin pour vendre ses poissons pas frais.
Il m'avait donc surpris dans ma chambre en plein sommeil,me sommant de m'habiller en vitesse,prétextant leur du repas.Il était 5h du matin.Malgré le fait que de ma cave je ne pouvais voir le dehors,ma difficulté à ouvrir un oeil m'informait qu'il y avait une entourloupe.
Je fis semblant de le croire,histoire de voir ce qu'il se passait,à la fois tiraillée par la curiosité et la flemme de répliquer sachant que de toute façon il arriverait à me tirer du lit d'une façon ou d'une autre.
Je le suivis donc sans broncher jusqu'au salon.
Là,se tenaient ma mère et la face de poulpe.Ma soeur,habillée pour partir à l'académie.Je compris alors en un quart de seconde,voyant les fringues que ma mère tenait dans ses bras,le plan qui avait s'était monté dans mon dos.
Je n'eu pas le temps de sortir un mot que mon père avait déjà pris la parole:

"Pas de commentaire,tu t'habilles toute de suite,ta soeur t'attends pour partir.Et sois heureuse,à partir d'aujourd'hui,nous t'accordons le droit de manger à la cuisine.
-Quelle gentille attention,de ta part,je n'en attendais pas autant.
"répondis je avec ironie.
La conversation s'arrêta là,je décidais de ne pas répliquer et d'attendre d'être en dehors de la maison pour filer à l'anglaise.
Malheureusement,mon plan n'était pas assez fiable puisqu'une fois prête,mon père annonça qu'il nous accompagnerait pour notre premier jour.
Je vous laisse imaginer comment je traîna des pieds jusqu'à l'académie.
Une fois là-bas,la seule satisfaction que j'eu c'est d'apprendre que le poulpe et moi serions dans des classes séparées.
Je fus soulagée,d'une part de savoir que je n'aurais pas à supporter ça présence et d'autre part que je pourrais sécher les cours sens qu'elle se mette à cafter.
Je passai donc une journée plutôt tranquille,d'autant plus que pour une fois je pouvais sortir sans me cacher.
La dernière satisfaction que j'eu c'est d'apprendre qu'un des sensei était en mission et donc que nous sortirions plus tôt que la classe du fruit de mer.
Ainsi,je pourrais passer la soirée au bar du coin.D'autant que mes parents ne vérifieraient pas si je rentre où pas.
Malheureusement,comme une journée ne peut jamais être entièrement parfaite,je découvris à quel point les cours était inintéressants à souhait.
A la fin de la journée,je me résolu à en sécher le plus possible et apprendre la vie à ma façon.
En rentrant à la maison,après avoir bien bu,j'eu la mauvaise surprise de retrouver mes pseudo parents dans ma chambre.

"Tu croyais que maintenant tu pourrais en faire qu'à ta tête?On veut bien te reconnaitre et même que les gens connaissent ta présence,seulement,il est hors de question qu'une loque comme toi crée une mauvaise image de notre famille.
A partir d'aujourd'hui,nous surveillerons tes faits et gestes et tu as intérêt à te tenir à carreau."

Claquée,je fis mine d'acquiescer mais,je savais très bien que ce n'était qu'une façade et qu'au final ils ne s'en préoccuperait pas vraiment.
Je me rendis donc le lendemain à l'académie.Lors ce que je quittais mon père et le poulpe pour me rendre dans la salle de classe,je tournai brutalement à droite dans le couloir de façon à quitter l'académie par derrière.
Je marchais à reculons de façon à voire si mon père ne m'avait pas suivit.
Sentant que la voie était libre,je me retournai et d'un coup,je me retrouvais dans une salle de classe inconnue.
L'air ahurie que je pris déclencha des fous rires dans toute la salle.
Je me sentais effroyablement gênée en face de temps de jeune qui semblaient n'avoir guère plus que mon âge.
Le professeur me fis signe de la main de m'asseoir,pensant que j'appartenais à son cours.
Ne voulant pas avoir l'air encore plus bête,je m'installa sur un banc vers le milieu de la salle.
Je me retrouvais entre deux chevelus,l'un suant à grande goutte,l'autre me regardant comme une chose étrange.

"T'as l'air super coincée toi.
-Euh..."

Je ne sais pourquoi mais ce jour là,ma langue avait décidée de se coller à mon palet et je ne pu sortir un mot.
"T'es trop étroite d'esprit toi,vas t'en l'élargir,je te le conseille."
En rentrant chez moi,ces mots me trottèrent dans la tête.
C'est une des raisons pour laquelle,au final,pendant 4 ans,j'ai essayé de m'ouvrir l'esprit de différentes manières excepté celle préconiser par mon père.
Et,je dois avouer que ces 4 années furent les plus démentes de ma vie.
Mais,comme chaque chose à une fin,pour mon cas,tout ceci fut conclue par l'achat d'une sonde anale et un père à la limite de la ruine.
avatar
Oni
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 200
Date d'inscription : 10/03/2008
Age : 27

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par cris-kun le 4/5/2008, 18:10

C'était une belle journée d'automne comme une autre, ou le vent soufflait d'une brise légère, les arbres avaient des feuilles de couleurs orangés mais ce jour était important pour moi car ce jour j'allais faire mes premiers pas vers le monde des shinobis.
Ce jour-ci je me levai de bonne heure car j’étais près pour aller a l'académie, en me dirigeant vers la salle à manger je pu voir mon frère et mon père assis l'un en face de l'autre. Mon frère, Shiro, qui m'avait vu me dit: "c'est aujourd'hui que nous allons être admis dans l'académie donc tache de ne pas nous faire renvoyer ! " il me lança un regard rempli de dédain et je fis mine de l'ignorer je m'assis a coté de mon père celui-ci me recommanda de ne pas trop stresser dès le début et rajouta: «tu deviendras toi aussi un ninja confirmé comme ton frère ne t'inquiète pas "
Je me levai tout de suite et lança un regard noir a mon frère celui-ci fit mine de m'ignorer et mon regard se tourna vers mon père:
-"Pourquoi?, pourquoi c'est toujours à lui que tu me compare? Je m'entraine dur chaque jour et ... tu es obligé de me comparé à lui ... j'en ai marre ! Je vous prouverais à tous que c'est moi le plus fort ... ce sera moi le HERO du clan ! Je vous le montrerais, à toi et aux autres!! "
Sans s'en rendre compte, j'avait attrapé le col de mon père, celui-ci lui me demanda de me calmer. je le lâchait et se dirigeait à présent vers sa chambre.
Dix minutes plus tard, moi et mon frère étions en route pour l'académie. Pendant tout le chemin, aucun des deux n'avaient dis un seul mot. J’étais plutôt concentré sur ce que je ferais une fois à l'académie. Je voulais être entièrement concentré pour leur prouvé que je suis digne d'être un vrai ninja et que j'allais travailler d'arrache pied pour devenir le meilleur.
Arrivé devant la salle de classe j'entrais à l'intérieur d'un pas rempli d’enthousiasme et comme je m'y attendais, la salle était remplie d'élève, d'après mon frère ils étaient quarante-sept, plus nous deux cela faisait quarante-neuf.
Ce premier jour était le jour des présentations, chaque étudiant devait donner des informations sur lui.
Je ne fis pas vraiment attention aux autres élèves, j'étais plutôt captiver par ce que je voulais plutôt faire, quel genre de ninja je voulais être…
Les autres jours furent plutôt animé car nous avions eu quelques examens sur les informations que nous avions reçu, seul quelques étudiant dont nous faisons parti moi et mon frère, savais ce qu'était un vrai shinobi. Chaque soir je révisais intensivement mes cours de la journée, je gardais toujours un œil vigilant sur mon frère bien qu'un peu jaloux de ses talents. Prenons exemples sur le lancé de kunai, il était premier et moi deuxième et ce fut pareil à chaque activité, et cela dura pendant toute cette scolarité.
Quand le jour de l'examen final arriva, j'étais extrêmement détendue, nous devions passer chacun notre tour et Shiro devait passer avant moi. Il était toujours comme d'habitude, indifférent à tout ce qui se passait.
Juste avant qu'il n'y aille, je lui mis ma main sur son épaule et lui dis :"t'as pas intérêt à rater cette examen ... car même si je veux te surpasser, je veux que tu réussisses ! "
Pour la première fois je lui parla sincèrement, il me fit un sourire et je tendis mon poing vers lui en lui rendant son sourire, il frappa dans mon poing et entra dans la salle.
C'est seulement à ce moment là que je commençais à devenir frustré.
Quinze minutes plus tard, il sorti de la salle toujours avec son air indifférent et il se mit devant moi et dit :
-"A toi de jouer maintenant, je ne crois pas que tu le rateras car c'est un sujet particulièrement facile mais fais attention aux examinateurs, ils t'observent bien attentivement a l'affût de tout tes faits et gestes, ne te laisse pas distraire et vas y ! "
Je souris et entra dans la salle, un des examinateurs assis devant un bureau cita:
- «Chris awayuki du clan awayuki, il a de très bonnes notes aux lancés de kunai et a eu la deuxième meilleur notes aux deux derniers examens, maintenant tu vas nous faire une techniques de « clonage » . »
A ces mots Cris écarquilla les yeux, aux cours de l'année, à aucun moment nous avions mentionné le mot « clonage ». Je venais tout juste d'y penser, dans un livre que j’ai récemment lu étais écrit : " L'utilisateur crée un clone de lui même qui n'a pas de réel consistance."
J’esquissais un large sourire, fis les signes et cria :"Bunshin no jutsu !
Une épaisse fumer avait recouvert la salle et se dissipa peu à peu. J’avais un Clone d'assez bonne consistance, son étui à kunai était bien placé et tout l es critères cité dans le livre pour qu'un clonage soit parfait était rempli.
J’avais réussis mon clonage et d'un ton arrogant :"Ai-j’ réussi ??"
Les examinateurs se regardèrent et notèrent quelques choses sur leur carnet, l’un d’eux dit :
- «Tu deviens officiellement un Genin du village de Mahou ! Voilà ton bandeau, tu peux être fier de ta prestation ! »
Je sortis d'un pas triomphant, Shiro m'attendait devant l'académie et il me regarda et dit:
« Je vois que tu as réussi et que tu es aussi devenu un ninja à titre honorifique ! Rentrons à la maison, j'en ai marre de cette académie ! »
Juste avant de partir je pointais mon poing vers l'académie comme signe de victoire et courais afin de rattraper mon frère un peu plus loin.
avatar
cris-kun
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 19
Date d'inscription : 30/04/2008
Age : 24
Localisation : in the north of mahou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Kaoru le 8/5/2008, 23:05

Je me trouvais sur les bancs de l'école Shinobi de Mahou... Mais je ne me sentais pas à ma place! J'étais aussi vieux, et peut être même plus vieux, que les professeurs! Mais tout ce savoir que je pourrais acquérir ne sera pas inutile!

En quelques cours, j'appris la hiérarchie et les grades des shinobis. Alors les Shinobis de Mahou ayant attaqué le camp samurai étaient des ANBU, soit l'élite parmi les jounins... Surement à cause de la force des Samurais... Je suis d'ailleurs heureux qu'ils n'en ont tué aucun! Je me souviens encore de ce que le Shinobi m'a dit, il y à deux ans...


FLASHBACK
"Pourquoi Vous n'avez pas tué de Samurai? Vous les avez attaqué, mais aucun n'a été tué!" (Kaoru)

"Hahaha" (ANBUs)

"... J'ai dit quelque chose de drôle?" (Kaoru)

"Nan, rien... Si ce que tu dis est vrai, alors tu ne dois sûrement rien savoir des Shinobis! Nous n'en avons tué aucun car ce n'étais pas dans notre mission! Nous devions récupérer ces documents et c'est tout!" (Chef ANBU)

"C'est bien... Je suis content..." (Kaoru)

"Hahaha! Qu'il est drôle celui là!" (ANBUs)

En tout cas, j'ai vu ce jour la qu'ils n'étaient pas dépourvus d'honneur, malgré ce que le chef Samurai m'avait dit...

J'appris aussi l'histoire de Yuukan, des guerres et du village grâce à ces cours... J'étais d'ailleurs le meilleur lors des évaluations de ces cours... Néanmoins, je m'avérais être le dernier dans quasiment tous les autres... Ninjutsu, Taijutsu et Genjutsu... Tout cela m'était étranger... Je ne savais même pas si j'étais capable de "malaxer mon chakra" comme disait les professeurs...

Quoi qu'il en soit, lors des pauses je me retrouvais a discuter avec les professeurs de tout et de rien... Jusqu'à ce qu'un d'eux me donna un conseil.


"Tu sais, si tu ne sais pas malaxer ton chakra, renforce ton corps et ta force!" (Professeur)

"Renforcer mon corps? Je ne comprends pas..." (Kaoru)

"Va voir le Clan Mitsumita après les cours... Ils ont l'habitude de s'occuper de personnes ayant des difficultés a devenir ninja et leur enseigne leur technique lié au Tekkai... C'est une technique de renforcement du corps..." (Professeur)

"Je suis contre la violence..." (Kaoru)

"Il faudra bien que tu apprenne un jour à te défendre... Ou tu mourras trop tôt pour t'en rendre compte..." (Professeur)

"Très bien... J'y penserai... Merci..." (Kaoru)

Suite à cette discussion, je rentrai dans l'appartement qui m'était alloué dans les "logement sociaux" du village afin de me changer, puis je parti en direction des locaux de la police, là où résidaient les Mitsumita...

Lorsque j'arrivai, des policiers étaient entrain de former des jeunes au droit, afin qu'ils puissent entrer dans le clan en tant que gardiens de la paix... Après quelques minutes d'attente, un homme vînt à ma rencontre.


"Bonjour... Vous êtes?" (Policier)

"Je me nomme Kaoru... Soruto Kaoru..." (Kaoru)

"Ah oui... Je me souviens... Le rat de bibliothèque!" (Policier)

"Hein? C'est ça mon surnom?" (Kaoru)

"Non, votre réputation..." (Policier)

J'affichai un air de dépit face à la remarque du policier face a moi... Il ria alors, et je l'accompagnai dans cet élan.

"Mon nom est Toshiya... Qu'est-ce que je peux faire pour vous?" (Toshiya)

"Hé bien... Comment dire... J'aimerais apprendre la technique du Tekkai..." (Kaoru)

"Comment ça apprendre le Tekkai... Vous voulez devenir Policier?" (Toshiya)

"Non... Juste apprendre le Tekkai... En fait, je suis les cours à l'académie Ninja et je suis incapable d'utiliser le chakra... Je ne sais d'ailleurs même pas si j'en suis capable... Alors j'aimerais que vous m'enseignez le Tekkai afin de pouvoir quand même devenir plus fort..." (Kaoru)

"Bien... Il faudra que j'en parle au chef... Reviens demain, je te dirais ce qu'il en est!" (Toshiya)

"Merci! A demain alors!" (Kaoru)

Je reparti donc chez moi... Il commençait a faire nuit, alors j'entrepris de dormir, mais le sommeil ne vînt pas! Je me sentais mal a l'idée que je ne pourrais peut être pas devenir assez fort pour voyager... Je me levai alors et décidai de subir un entrainement spécial... On m'avait toujours dit dans mon village natal que j'avais un don de souplesse et d'acrobatie... Hé bien il était temps de l'améliorer!

J'entrepris donc de me faire une ballade nocturne dans le village sautant de toits en toits, m'accrochant aux cordes de linge et aux différentes poutres qui jonchaient la ville...
avatar
Kaoru
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 11
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de Mahou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Kaoru le 9/5/2008, 18:35

Deux années durant, mes journées se passèrent toujours de la même façon... Le matin, je me réveillai, mangeait un petit déjeuné et je partais aux cours du matin à l'académie, les cours théoriques. Après le repas de midi, je partais pour aller au poste de police et m'entrainais aux techniques du Tekkai avec Toshiya, devenu un ami...

En effet, le chef de la police avait décidé d'accepter ma formation au Tekkai "à condition que je m'en serve au service du village"... Autrement dit, je devais servir aux côtés du clan Mitsumita une fois mon enseignement terminé. Au départ de ma formation, Toshiya avait voulu me faire prendre des "cours de droit" comme il disait, mais il semblait que mes deux années passées à étudier à la bibliothèque m'aient plus servi que je ne le pensais, et il ne trouva rien à m'apprendre.

Enfin, le soir, je déambulais dans toute la ville par les chemins les plus tortueux afin d'entrainer la souplesse de mon corps et mes réflexes.

Ce fut le jour de mes 22 ans que mon petit train quotidien changea. En effet, Yagami Mitsumita lui-même me convoqua le jour exact de mon anniversaire.


"Kaoru Soruto... Vous savez qui je suis, n'est-ce pas..." (Yagami Mitsumita)

"Oui, Mitsumita-sama..." (Kaoru)

"Et tu connais mes opinions politiques je suppose..." (Yagami Mitsumita)

"Oui Monsieur" (Kaoru)

"Ne te demandes-tu pas pourquoi j'ai accepté de t'accueillir au sein de mon clan pour que tu puisse apprendre notre art du Tekkai?" (Yagami Mitsumita)

"Pour que je puisse vous aider a protéger le village monsieur." (Kaoru)

"Faux! J'ai accepté parce que Toshiya a insisté!" (Yagami Mitsumita)

"Comment?" (Kaoru)

"Toshiya est mon fils unique... C'est lui qui es destiné a reprendre les rennes du clan une fois que je n'en serais plus capable... Il ne partage pas mes opinions politiques, mais il a toujours su reconnaitre ceux qui feront des recrues de choix. Il a l'œil!" (Yagami Mitsumita)

"Et il a reconnu en moi un... potentiel?" (Kaoru)

"Nan, il te trouvait juste drôle..." (Yagami Mitsumita)

Pourquoi ça retombe toujours sur moi... J'ai l'impression qu'il se moque de moi, lui aussi!

"Quelqu'un qui décide d'entrer à l'académie ninja a 20 ans, ce n'est pas banal. Qui plus est, tu décides en plus d'apprendre le Tekkai au sein du clan Mitsumita... Tu te donnes les moyens de réussir ce que tu recherche, et ça, c'est une qualité indéniable." (Yagami Mitsumita)

"M... Merci Monsieur" (Kaoru)

"Aussi je dois t'annoncer quelque chose... Les professeurs de l'académie Ninja m'ont appelés et prévenus, tu n'as plus à assister a leurs cours. Tu as appris tout ce que tu devais savoir sur la théorie... Donc il ne reste plus que la pratique..." (Yagami Mitsumita)

"Mais le chakra... Je ne le contrôle pas..." (Kaoru)

"Je sais... C'est pour cela que dorénavant, tu t'entraineras ici a plein temps. L'académie a décidé de te décerner le grade de Genin, une fois que j'aurais décidé que tu en serais digne." (Yagami Mitsumita)

"Très bien... Merci Monsieur" (Kaoru)

"T'as pas à me remercier... Vu que tu vas en baver..." (Yagami Mitsumita)

Devant cette remarque, j'esquissai un sourire forcé avant de prendre congé.

Toshiya m'attendais a la sortie du bureau et me félicita de ce changement. Il insista alors pour m'inviter a boire un ver au bar.

Une fois sur place, nous commandâmes nos boissons, soit deux jus vitaminés. En effet, étant donné la nature des forces de Police, nous ne buvions jamais d'alcool afin de ne pas altérer notre jugement ou nos capacités. Tandis que nous étions entrain de discuter, un rixe éclata au bar.


"Nan... 'hips' Moi je te dis que c'est le clan Korove qui contrôle la pègre en secret... 'hips' C'est des étrangers, ils sont pas comme nous..." (Homme ivre 1)

"Tu dis n'importe q'hips'... N'importe quoi... C'est pas parce qu'ils ont une apparence différente qu'ils sont méchants! 'hips' De toute façon, t'es qu'un enfoiré de raciste!" (Homme ivre 2)

"Je suis pas rac'hips'! Je suis patriotique et fier de mon village môa môssieur! 'hips' Et je dis que ce ne sont pas des nègres qui vont faire évoluer la 'hips' situation dans notre village!" (Homme ivre 1)

"Tu me fais chier avec tes aprioris a la con! 'hips' Je vais devoir de casser la gueule! 'hips'" (Homme ivre 2)

Tandis que les deux se levaient et sortirent en bousculant quelques tables et clients je demanda a Toshiya si nous devions intervenir...

"Attendons un peu qu'ils se battent!" (Toshiya)

"Hein? Mais pourquoi? Ne doit-on pas faire régner l'ordre et la paix au sein du village?" (Kaoru)

"Une petite bagarre ne fais de mal à personne... Et puis, le mec raciste avait l'air plus bourré que son ami, donc ça lui fera une leçon!" (Toshiya)

J'avoue, là j'étais presque d'accord avec Toshiya... L'homme avait dépassé les bornes et méritais de recevoir une leçon, mais pas comme ça!

"Je ne peux pas rester là... Il faut que j'aille voir!" (Kaoru)

"Ok... Mais souviens toi de ce que je t'ai dit! La discussion ne résout rien avec ce genre de gars... Ils ont trop de préjugés!" (Toshiya)

Nous payâmes nos boissons et sortîmes du bar pour retrouver les deux hommes ivres dehors... Les deux étaient entrain de crier l'un sur l'autre et s'apprêtaient à se battre.

Le raciste commença a donner des coups de poing dans le vide en se rapprochant de son adversaire tandis que l'autre était en position de garde très approximative et s'avançait aussi vers son adversaire... Mais les deux hommes ne marchaient plus droit si bien que le raciste tomba par terre sur la droite.

L'autre ria tellement qu'il tomba a la renverse. Les deux tentèrent de se lever tant bien que mal, sans succès...


"Tu vois, pas la peine de s'inquiéter... Ces deux là finissent toujours comme ça!" (Toshiya)

"Et personne ne fais rien? Vous les laissez boire jusqu'à ce qu'une rixe éclate et vous les laissez se ridiculiser ainsi?" (Kaoru)

"Ils ne se ridiculisent plus... Ils font partie du folklore du bar! Plus personne ne fait attention a eux, mais ils apportent une touche de vie ici..." (Toshiya)

"Ton sens de la justice est assez bizarre... Tu laisses des hommes ivres sur la voie publique et laisse l'un d'eux tenir des propos appelant a la haine en publique..." (Kaoru)

"Tu fais quoi de la liberté d'expression? Il dit ce qu'il veux! Tu prônes la paix et l'amour, moi je prône la liberté..." (Toshiya)

"Hmmmpf... Quoi qu'il en soit, je les emmène au poste! Cellule de dégrisement!" (Kaoru)

"Ouaiisss... Maison!!!! 'hips'" (Homme ivre 1)

Maison? Mais c'était quoi ces types? Ils sont tarés ici...

Je tentais d'attraper l'homme ivre par le bras, mais celui-ci montra une certaine... résistance... Il tenta de me frapper au visage! Me rappelant des deux ans d'entrainement, j'eus le bon réflex.


"Tekkai" (Kaoru)

Je ne sentis quasiment pas le coup de poing de l'homme face a moi. Cela me changeait de l'entrainement que je subissais avec Toshiya où je devais juste résister a une pression donnée pendant un temps donné... Alors c'était la que le Tekkai devenait utile...

"Ho... Il a pas bougé... 'hips' C'est quoi ce gars?" (Homme ivre 1)

"Bouffon, il a 'hips' utilisé le Tekkai... 'hips' Il est de la police..." (Homme ivre 2)

"Dis 'hips'... Tu me ramène à la maison monsieur le 'hips' policier?" (Homme ivre 1)

Je me tournais vers Toshiya

"Maison?" (Kaoru)

"C'est comme ça que les deux la surnomment la cellule de dégrisement..." (Toshiya)

Donc je n'avais pas tord... C'était bien des tarés...

Je les amenais avec moi au poste, et une fois arrivés, tous les policiers rirent aux éclats... Il faut croire que c'était vraiment habituel... Ou alors que plus personne ne s'occupait d'eux...
Décidément, Toshiya était bien différent de son père : Yagami Mitsumita.
avatar
Kaoru
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 11
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de Mahou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Kaoru le 12/5/2008, 18:55

Mon service au sein de la police Mahousarde se passait plutôt bien... Malgré le fait que c'était vraiment très ennuyeux! En effet, je passai mon temps à sauver des chats et retirer des nids de guêpes ou autres joyeusetés du genre... Vraiment ennuyeux! Heureusement que pendant ce temps j'étais supervisé en permanence par Toshiya qui... ne foutais rien de ses journées!

C'était incroyable la différence entre lui et son père! Tandis que son père avait la réputation d'être très strict, froid avec une définition très précise de la justice, Toshiya était paresseux, laxiste et prenait tout à la légère! Une seule chose le retenait sérieux, et encore, et il s'agissait de mes entraînements. Il me faisait faire des entraînements deux fois plus durs que les autres sous prétexte que "nous serions débarrassés plus rapidement"! De plus, je continuais mon entraînement nocturne de souplesse et d'agilité en parcourant la ville, me déplaçant de la façon la plus improbable possible...

Puis, alors que j'entrai dans ma 24eme année, je me fis convoqué pour la deuxième fois dans le bureau de Yagami Mitsumita-sama... Je ne savais pas vraiment si je devais craindre cette nouvelle "confrontation" ou l'attendre avec impatience. En effet, Mitsumita-sama ne traitait que les affaires "importantes" lui-même, donc il s'agissait sûrement de mon ascension en grade au sein de la police, et donc mon accession au titre de Genin au sein du reste du village. Mais le chef du clan Mitsumita avait un don pour glacer le sang de toute personne avec un rang inférieur au sien...

J'entrai dans la pièce, tentant de contrôler mes tremblements, et me mis au garde à vous devant lui.


"Vous m'avez fait demandé Monsieur" (Kaoru)

"Oui... Et tu dois savoir pourquoi j'imagine!" (Yagami Mitsumita)

"J'avoue avoir une idée sur la question monsieur" (Kaoru)

"Très bien, je vais faire court alors! Ce soir, rendez vous dans la salle d'entraînement au combat pour 22h!" (Yagami Mitsumita)

"Entraînement au... combat?" (Kaoru)

"Oui! Pourquoi? Cela te dérange?" (Yagami Mitsumita)

"Heu... Non Monsieur!" (Kaoru)

"Bien, alors sois là... C'est tout!" (Yagami Mitsumita)

Je le salua et ressorti de la pièce en sueur... Je ne m'attendais pas à ça... Une épreuve de combat! Moi qui étais contre la violence, j'allais être servi! Surtout que je ne savais pas quelle efficacité allait avoir mon Tekkai en combat, étant donné que je ne m'en étais jamais servi pour contrer un coup depuis la fois ou j'ai ramené les deux ivrognes au poste. Depuis, je m'en étais servi uniquement pour éviter griffes de chats, piqures d'insectes et autres petits désagréments mineurs... Mais jamais pour contrer un coup! Cela dit, je me demandais qui le chef voulait me faire affronter...

Une fois la journée terminée, je rentrai chez moi afin de me préparer et de m'échauffer en vue du combat que j'allais devoir faire... Mais avec le stress, l'heure fatidique où je devais partir vers la salle d'entraînement des Mitsumita approchais à une vitesse folle et je dus rapidement partir de chez moi pour aller au rendez-vous fixé par le chef de la police Mahousarde.

Une fois arrivé, j'entrai dans la salle. La lumière était éteinte et la salle n'était éclairée que par quelques torches. Yagami Mitsumita se tenait au milieu du tapis d'entraînement. Soudainement, je fus pris d'un énorme doute... Et si c'était lui que je devrais affronter?

Mais ce doute s'envola rapidement.


"Tu es venu... c'est bien! Tu vas maintenant devoir te battre..." (Yagami Mitsumita)

Froid, distant... Comme sa réputation était exacte! Tandis que je m'avançais sur le tapis, je mis Mitsumita-sama reculer et s'asseoir au bord du tapis... C'est alors que je vis une silhouette sortir d'une ombre pour s'avancer vers moi... Je remarquai rapidement que l'ombre portait un shinai, un sabre composé de 4 lattes de bambou utilisé lors des entraînements de kenjutsu... Mais j'eus un choc une fois mon adversaire dans la lumière... Il s'agissait de Toshiya!!!

Je n'eus pas même le temps de lui dire un mot que déjà, il m'avait frappé a l'estomac avec l'extrémité de son shinai, me faisant reculer de 3 mètres, tordu de douleur, serrant mon ventre et crachant mes poumons. Lorsque je relevai la tête, je vis une expression jusqu'alors inconnue sur son visage... Il avait un visage de marbre, des yeux déterminés... Il semblait encore plus froid que son père a ce moment précis!

A peine le temps de me remettre du coup, il s'était déplacé a une vitesse incroyable sur ma gauche, me frappant au dos d'un coup circulaire. Je fus propulsé en avant, mais cette fois, j'eus le bon réflexe de me rouler en boule afin de faire une roulade au terme de laquelle je me retrouvais debout. Conscient du danger de rester immobile dans le cas présent, je me dépêchais de courir devant moi, le mur se trouvant a 7 mètres face a moi. D'un coup d'œil rapide, je pus voir Toshiya courir derrière moi, le shinai tenu au niveau de sa taille horizontalement. J'en conclus qu'il voulais me frapper a la hanche dans ma course... Heureusement, je réussi a atteindre le mur devant moi avant qu'il puisse me porter le coup. Je fis trois pas verticaux sur le mur suivi d'un salto arrière, ce qui me permis de me retrouver derrière lui. Mais à peine avais-je touché le sol que mon ami me donna un coup de coude dans l'estomac, suivi d'un coup de tête en arrière pour finir par un coup de pied, m'envoyant valser a 5 mètres de lui.

Je commençais déjà a tourner de l'œil, n'étant pas habitué a me prendre des coups ou des pressions sur le corps sans Tekkai... C'est alors que je compris mon infinie bêtise... Je ne pensais même plus au Tekkai!

Je me relevai avec peine et, cette fois, me mis en position de combat, attendant Toshiya de pied ferme. Toujours inexpressif, ce dernier fonça sur moi, sabre en position d'attaque, prêt a frapper. Il tenta de me frapper a l'épaule droite mais cette fois, je ne bougeai pas d'un poil, seul un mot franchit mes lèvres


"Tekkai" (Kaoru)

C'est alors que je réalisai les progrès que j'avais fait dans cette discipline en deux ans! Un coup qui aurait du me déboiter l'épaule fut réduit a une simple impression de claque amicale à l'épaule... Devant mon attitude stoïque face a son attaque, Toshiya me frappa à plusieurs reprises avec la même force au ventre, dans le dos, sur les bras et les jambes... Mais l'effet fût le même... Lorsque je le vis armer son dernier coup de l'enchaînement, une frappe verticale a la tête, je compris immédiatement que je devais esquiver ce dernier... Je plongeai sur ma droite et me pris le coup au mollet... Malheureusement, je remarquai bien vite que je n'arrivais pas a maintenir le Tekkai en mouvement, et je dus le réutiliser en l'air, sachant que le shinai allait me toucher a la jambe... Je sentis alors la puissance d'un fort coup de poing au mollet...

Je me relevai rapidement et me mis face à mon adversaire en position de garde lorsque je le vis immobile. J'entendis alors des applaudissements lents venant de derrière moi.

Je me retournais pour me retrouver face a Yagami Mitsumita qui frappait lentement dans ses mains...


"Bien... Bien... Tu as réussi cette épreuve! Je te félicite! Pour moi, tu passes le rang supérieur au sein de la police... Ce qui fais de toi un Genin pour le village!" (Yagami Mitsumita)

Je le remercia alors d'un salut avant de me retourner vers Toshiya qui partait déjà vers sa résidence...

Le lendemain, je le vis comme tous les jours au poste, prêt à suivre notre agenda quotidien avec son visage souriant et son attitude laxiste. J'avais du mal à croire que c'était lui l'homme que j'avais affronté la veille...

Voilà mon histoire, la façon dans laquelle je me suis retrouvé ici... Je n'ai pas encore trouvé la raison de ce comportement étrange qu'a eu Toshiya il y a 1 mois lors de ce combat, mais je compte bien trouver...
avatar
Kaoru
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 11
Date d'inscription : 08/05/2008
Age : 29
Localisation : Bibliothèque de Mahou

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Mayura le 19/5/2008, 15:51

_DEEEEEBOOOOOOUUUUUUUT !

Mais… serait-ce la douce voix de grand-mère ?

_ALLEZ FAINEANT, T’AS ASSEZ ROUPILLE ! IL EST DEJA SIX HEURES ET DEMIE !

C’est ça, c’est grand-mère…Merde, le soleil est déjà levé, ça va pas louper…

_Allez, descend, plus vite que ça ! T’as pas vu que le soleil est déjà levé depuis un bon bout de temps ?
_Bah non, je viens de me lever…

Ca y est, elle devient toute rouge, faut que j’y aille ou elle risque de nous faire un infarctus…

_Mais ? Qu’est ce que tu fous ? Reviens ? Hé ! J’en ai pas fini avec toi !

Ouf ! heureusement qu’elle peut plus grimper à la fenêtre depuis qu’elle s’est cassé la jambe en jouant avec le sanglier du coin… (hrp : son nom à lui c’est José le sanglier) Sinon j’étais bon pour la réprimande habituelle : espèce de faignant avec ta journée de 6 heures tu bosses bien moins qu’un facteur, etc…

_(marmonne)Espècedefaignantavectajournéede2heurestubossesbienmoinsqu’unchômeur

Bon ça y est, je suis trop loin pour l’entendre… Faut quand même que je cherche quelque chose à manger, sinon je vais encore tomber raide à l’académie… Surtout qu’aujourd’hui on passe l’examen pour avoir ce fichu bandeau pour lequel sa fait déjà trois ans que je trime comme un forcené… (même en pensée, Mayura est de mauvaise foi…)

Après une heure de chasse intensive avec pour résultat un lapin assommé avec une pomme de pain, Mayura arrive à la lisière de la forêt et commence à faire griller son lapin.

_Hé dis donc (voix de péquaure)! Ca sent rudement bon ici ! Tu manges quoi toi ?

Mais qu’est ce qu’il me veut lui… tu vas quand même pas te taper l’incruste ? Et si, ça y est, il s’assied à côté de moi… Il commence à se prendre une cuisse… Et merde, je vais être obligé de protester…

_Heu… S’il vous plait ? A qui ai-je l’honneur ?
_Grmfblgm…
_Oui… Je vois… C’est bon ?
_Gnouigrmfparfait…


Et en plus il mange comme un porc…Faudra que je le présente à Salomon le cochon, il vont devenir très potes…

_Heu…Vous savez, au départ je comptais me le manger tout seul…
_Gnabon ? Gne dérange ?
_Bah… Maintenant que vous le dites… Plutôt, oui…
_Bon, gnaccord… Gni vais alors ?


Dit-il en se reprenant une autre cuisse… Mais c’est pas possible, qui m’a fichu un boulet pareil ? Ah tiens, il part finalement… Mais merde, il s’est barré avec le reste du lapin ! Pfff… Et en plus il est l’heure, il faut que j’y aille…

Arrivé à l’académie, après un interminable appel le chuunin chargé de ces boulets d’étudiants annonce le déroulement de l’examen.

_Tout d’abord, bienvenue à tous ! Et bonne chance !
_Monsieur !
_Monsieur !
_Monsieur !
_Monsieur !
_Monsieur !
_C’est quoi le sujet de l’exaaaaaam ?
_Ah ça les enfants, c’est une surprise !


Tu parles, on va encore tomber sur le henge… Ce pervers adore cette technique et la maîtrise à la perfection, j’ose même pas imaginer à quoi elle lui sert…

_Alooors ?
_Et bieeeeen … (roulements de tambour) vous allez être évalués sur le henge !


Tu déconnes ? Je m’y attendais tellement pas…

Vous allez prendre la forme… De la femme du Hokage !(regard pervers)
_Cette fois on la fait avec ou sans vêtements ?
_Heu… Sans, comme ça je pourrai vérifier tous les détails ! (deuxième regard pervers)


Bon, je passe pas tout de suite, je vais pouvoir bien me mettre la pression…

_Bieenn ! Au suivant ! Paaaaarfait ! Au suivant ! Magnifiiiique !

Ca va être à moi… Plus que deux boulets… Tiens il s’est bien loupé lui, c’est pas avec un 90 B que tu vas passer genin…Plus qu’un… Mais non, pas de ride abruti, sinon la pression sanguine du prof va redescendre pour moi…

_Mayura, arrête de rêvasser, c’est à toi !
_ Oui oui, j’arrive…


Concentratioooon….

HENGE !

_Ouiii ! Très bien ! Bon… A part ce petit grain de beauté sur la fesse gauche, c’est parfait !
_Comment vous pouvez savoir que la femme du hokage n’a pas de grain de beauté à la fesse gauche ?
_Tu mets en doute ma parole ? En plus, elle fait une taille de bonnet de moins, mais tu as bien fait, tu prends de bonnes initiatives !


Ca veut dire que j’ai mon bandeau ? On dirait, il me le tend… Ca y est, je suis genin ! Yahoo !... Enfin, ne nous emportons pas, le plus gros du chemin est à venir…
avatar
Mayura
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 284
Date d'inscription : 18/05/2008
Age : 25
Localisation : Poueeet

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Hitsugaya Uzumaki le 31/5/2008, 16:07

Cyril se préparait pour un deuxième test. En effet le premier qu'il avait fait et qu'il avait réussi avec brio n'a pas été validé.

Petit flash-back :

Bruno: Cyril !

Corinne ( sa mère ) : Il n'est pas encore rentré.

Bruno: Où est-il ?

Corinne: Il est allé dire à ses amis qu'il était genin.

Bruno (d'un air désespérait): Il va être bien déçu...

Corinne: Pourquoi ?

Bruno lui tendit une lettre. Après sa lecture, Corinne fût sous le choc.

Corinne: C'est injuste !!

Bruno: Et non coco. C'est la vie.

Plus tard, Cyril rentra tout joyeux avec du gâteau au chocolat autour de la bouche.

Cyril: On a fait une fête pour fêter mon sacre !

Bruno: Justement Cyril... J'ai à te parler.
J'ai reçu une lettre qui venait du QG et...

Cyril: Super ! J'suis déja dans une éqipe ! Faut dire vu mes capacités impressionnantes...

Il était très hereux mais...

Bruno: Non Cyril, ce n'est pas ça.
Tu n'est pas un genin. Le test a été qualifier de trop difficile pour des étudiants.

Cyril: COMMENT !
Mais ce test était extrèmement simple !! On ne l'avait même pas commencé que c'était déja fini.

Alors que Bruno faisait son discours pour réconforter son fils, on toqua à la porte.
Corinne alla ouvrir.

Corinne: Oh, oh mon dieu.

Trois membres des forces spéciales étaient là ; devant ses yeux.

Corinne: Que voulait vous ?!?

Les anbus ne lui répondirent pas. Ils chipèrent le bandeau de Cyril et s'en allèrent comme ils étaient venus...
Après la fête les larmes, et le désespoir...

Cyril: Aujourd'hui, j'espère que sa ne serra pas "trop difficile".

Et il partit en direction de l'académie, lieu du test.

Arriver là-bas...

Cyril: Bon ben c'est partit !

Cyril rentra dans une salle d'attente, il y avait un trentaine d'étudiants.
Cyril en connaissait certain et s'incrusta dans un groupe.

Plus tard...

Jounin: Bon ce test et un test secret où vous passerez chacun individuellement dans la salle de derrière moi.

Sur la pancarte de la pièce il y avait écrit: "salle de torture".

Cyril: Ce n'est pas possible, on est que des étudiants !
On ne peut pas nous torturer !

Cyril passa en sixième dans la salle.
Avant lui, il y avait eu le quatrième, il est ressortit blanc de peur...
Mais il était confiant. Il entra dans la salle.
Elle était noir, toute noir.
Au bout il y avait une lumière peu puissante, elle était grillée...

Cyril: C'est sinistre et lugubre ici...

Il avança à petits pas jusqu'a la lumière. Là-bas, il y avait un interrupteur.
Il appuya dessus et la salle s'éclaira. Puis une voix retentit.

Voix: Si tu veus être genin il faut que tu repartes vers l'entrée en 1 minutes 30. Ensuite tu reçevra une lettre pour savoir si tu es admis genin ou pas. Si tu crois que c'est facile regarde devant toi !

Il s'exécuta et eût une grande surprise...

Cyril: Whaouh ! 50 abeilles en une même salle, ils ont fait fort ! Allez, c'est partis !

Il fonça tout droit vers la porte. Il créa 2 clones qui ont servis de bouc-émissaire. Il arriva devant la porte, l'ouvrit.

Cyril: Bon ben là, je ne peus que être pris !

Il sortit de la salle un large sourire aux lèvres et rentra chez lui...
avatar
Hitsugaya Uzumaki
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 21
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Gyova hideki le 14/7/2008, 17:27

Je venais de m’éveiller sous le doux son provenant de ma cuisine, en effet, ma mère avait eût l’idée qu’une meute de chien aurait le pouvoir de me réveiller, en les faisant hurler de concert. Le pire c’est que ça marché. Je partis donc de très bonne humeur en direction de l’académie mahousarde. Avec un peu de chance ça serait un cours sur le ninjutsu et pas sur cette connerie de henge.

Oui, je trouvais que le genjutsu ne serait d’aucune utilité pour un médecin. Peut être comme anesthésiant mais sinon, de toute façon si j’opère, j’opère sans anesthésie pour rendre coup pour coup : c’est de la faute aux parents. Je sais c’est dégueulasse mais ça calme. Dire qui y’en a qui jurent de faire mal à personne bouh la connerie. Moi j’préfère largement torturer en plus de faire avancer la médecine. Mais bon je n’ai pas encore le droit de pratiquer, pour l’instant mon enseignement reste théorique. L’acuponcture a l’air marrant, enfoncer des grosses aiguilles sur les patients ça c’est cool ! Par contre faudra encore prendre des cours pfffffffffffff


En chemin au lieu d’aller directement à l’académie je passais à la bibliothèque où je pris un livre concernant l’anatomie, puis je fonçai vers l’académie où j’ai été accueilli chaleureusement :

-Alors, Gyova, vous vous pensez supérieur à mes cours ?
-Bien sûr que non, je prenais mon livre d’anatomie.
-Bien sûr ! Montrez- moi ce livre !

Je lui montrai mon livre légèrement inquiet.

-Et que pouvez vous me dire du corps humain,
-Rien c’est pour ça que j’ai acheté ce livre.

Mon professeur commençait à s’énerver, à coté de moi plusieurs élèves me regardaient, une lueur d’admiration dans leur yeux, sauf ceux qui dormaientt.

-Vu que l’anatomie passe avant mes cours… J’imagine que vous pouvez vous passer des cours, vous pouvez donc, en toute logique avoir la mission de la plus haute importance qui nécessite un niveau de taïjutsu académique : récurer les toilettes avec une brosse a dent !
-Mais c’est une coupure que je vois là ? (en désignant le bras du professeur)
-Oui, c’est pas grave allez donc nettoyer les toilettes…
-Oui mais votre coupure est infectée, gangrénée, c’est très grave !

Le professeur blêmit. Tssssssss on peut vraiment leur faire croire n’importe quoi à ces boulets. La gangrène n’importe quoi…

-Oui il est gangréné, le seul traitement qui vous empêcherait de mourir d‘une crise cardiaque est… l’amputation ! Allez vite à l’hôpital !

Le professeur blêmît d’avantage avant de quitter la salle en courant, sous les rires des élèves. C’est vraiment un débile !

-Les autres, le professeur ne saura que demain que c’est un bobard, sauf que ça sera l’examen gennin, donc là y a pas cours, bonne chance a tous !

Un grand ouéééééééééééééééééé surgit de la salle. Faut dire avoir un professeur si débile c’est pas la joie ! Je sortis donc rapidement puis je pris la direction de l’hôpital. Où je me renseignais sur l’acuponcture. Enfaît il ne s’agissait pas de mettre des aiguilles partout sa sers à rien seul un point est efficace sauf que la plupart l'ignore. Je voulais savoir où était ce point sauf que ni mon livre ni personne ne pût me renseigner.

Dommage j’apprendrai tout seul avec des cobayes bien sûr mhuhahaha

Je pris ensuite la direction de ma demeure. Ma mère me jeta un regard réprobateur, ayant apparemment comprit que j’avais roulé le professeur.


-Tu as passé une bonne matinée ? Que fais-tu ici ?
-Ma matinée était géniale. Je suis ici car le professeur a la gangrène.
-C’est pas plutôt que tu lui a fais croire ?
-Mais nan faut pas croire ça, c’est un prof très paranoïaque tu sais.
-C’est pour ça qu’il n'a pas manquer un jour de cours de l’année ?
-Mais il a déjà des remplaçants là il n’y en avait pas de disponible.
-Tu ne me l’a jamais dis, tu mens donc a ta mère.

Ha je m’enfonce, faut la convaincre, trouver un truc je sais pas… dire la vérité ? Jamais essayé faut tenter…

-D’accord j’avoue je l’ai roulé pour pas curer les chiottes car j’étais en retard parce que j’avais pris ce livre pour apprendre l’anatomie.
- Tu vois c’est pas si dur d’avouer. Pour une fois que tu dis la vérité.
- Tu sais que le reste n’était que mensonge ?
-Pourquoi crois-tu que les professeurs s’acharnent sur toi ? Je leur ai dit bien sûr !

Je partis en maudissant ma mère qui avait gardé ce sourire narquois barré sur sa figure. Ra c’est la seule que j’arrive pas a embobiner, elle devait faire la même jeune, je parie qu’elle avait prévue cette conversation depuis longtemps.

Faut se relaxer, vais « soigner » quelqu’un, pour l’examen. En effet j’étais en train d’apprendre à soigner des patients, c’était l’examen pratique qui déciderait si je rentrai ou pas à l’hôpital.
Je devais diagnostiquer à quelqu’un sa maladie donner le traitement ou appeler les infirmières si c’est grave. Rien de difficile, sauf que l’on aura tous une opération d’amputation. Gloups.
Tout se fera sur un mannequin. Les testes théorique avait été un succès, une note au dessus de six sur dix et je passais.

Je me retrouvais donc devant un mannequin souffrant de douleur abdominale légère, ballonnement. Mhmmm une constipation.


- Un régime à base de potatium et d’eau pétillante et tout devrait rentrer dans l’ordre !

Je fus redirigé vers une salle stérilisé pour une amputation de bras justement atteint de gangrène. 9a me fît presque rire quand je repensai à la tronche de mon professeur !


Je sectionnais donc avec habilité les tendons et les articulations de mon « patient » avec un scalpel. après l’avoir anesthésié (pour une fois, fallait plaire au jury que veux-tu !)(Rappel c’est une poupée mais bon)

Après la longue opération, je me dirigeais vers le jury… qui me tendit une blouse blanche ainsi que le matériel utilisé dans le milieu de la médecine soit scalpel et tout ça !
C’est donc dans état d’esprit euphorique que je reçu, moi et les autres passant l’ovation général pour ceux qui passent dans le domaine de la médecine !

Je rentrai donc chez moi éreinté par les tests je m’affalai sur mon lit et me mît a torturer mon professeur dans le rêve le plus beau que je ferais jamais.

Gyova hideki
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 20
Date d'inscription : 12/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Shaitan le 2/8/2008, 22:36

Je venais de me réveiller, aujourd’hui je devais rejoindre l’académie de ninja. Après m’être levé je jetais un coup d’œil par la fenêtre. C’était une belle journée ensoleillé,les oiseaux chantaient dans la forêt, les moutons mangeaient dans les pré verdoyants et une créature infecte venait de faire irruption dans ma chambre. Elle se tenait sur le seuil de la porte, avec de grosses cernes sous ses yeux, ces derniers brillaient d’un regard affamé, des effluves suffocantes s’échappaient de ses aisselles. Son nom était Shoubouka, c’était ma cousine. Son père avais des affaires importantes à régler à Mahou et elle logeait chez nous, malheuresement.

- Grouilles tes fesses Shaitan tu vas finir par être en retard,dit elle.

- Dis-moi c’est du thon que tu manges là ?,dis-je pour éviter l’embrouille.

-Ouai et alors ? Ca te pose un problème, peut-être, pauv’naze ? dit-elle en souriant bêtement, visiblement contente de sa réponse.

Moi un naze ? Attends un peu. - Moi ? Aucun problème, tu as le droit de manger du thon si tu veux, seulement c’est choquent de te voir manger tes semblables… Mouhahahaha !!!GROS THON !!! yak !yak !yak! yak !

Un bol plein de thon vola vers ma direction, je l’évitais de justesse et il s’écrasa sur le poster du mahoukage derrière moi. Quant à Shoubouka elle sorti de ma chambre en claquant la porte. Elle ne m’a plus parlé de la semaine, mais ça m’arrangeais.

Un quart d’heure plus tard, j’étais en route pour l’académie de Mahou, avec mon grand-père Shoubaka. J’étais extrêmement content d’aller à l’académie, je m’imaginais déjà en train d’éclater les têtes des méchants à coups de boules de feu, ou me dressant d’un air victorieux devant la dépouille du Mahoukage agonisant ou encore en risquant ma vie pour protéger le village.

Nous étions enfin arrivés à l’académie,il y avait des tas d’autres personnes, la cours était remplie de gens. On avais trente minutes d’avance je décidais donc d’aller m’asseoir sur un banc dans l’ombre d’un arbre. Quelques minutes plus tard un garçon vint s’asseoir à coté de moi.

-Salut, comment t’appelle-tu moi c’est…Hé mais regarde moi ce vieux il est en train de draguer le professeur.

Je regardais la direction indiquée, Shubaka était en train d’essayer d’embrasser un jeune kunoichi.

[b]-Mais laissez moi enfin ! dit elle en essayant de se libérer.

-Mademoiselle je vous aimes, répondit Shubaka, vos yeux sont tel un océan de tendresse dans lequel je vais me noyer.

-Bonne noyade dans ce que cas.,dis-je en arrivant par derrière, QU’EST-CE-QUE TU FOUS BORDEL !!! TU FAIS TROIS FOIS SON AGE SANS PARLER DU FAIT QUE C’EST UN PROFESSEUR !!!

-Quoi ?!!, dit-il en regardant la kunoichi d’un air étonné, Je déteste les professeur ! Je vais aller faire un tour à l’hôpital pour voir si il y a des infirmières, j’adore les infirmières…mouahaha

Ainsi mon grand-père se dirgea vers l'hôpital,quant à moi je m'appretais à passer ma première journée à l'académie.
avatar
Shaitan
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2008
Age : 23
Localisation : Trou-du-cul du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Haruhisa le 5/9/2008, 21:25

Haruhisa sortie de l’académie, il était content ou plutôt satisfait : il avait eu la note maximale a l’examen blanc ; ça avait été plutôt simple :juste réécrire un passage du manuel du ninja vu pendant une minute puis exécuter une technique de clonage (il en avait créer trois) . Il regarda sa montre (cette fameuse montre digitale offert par son oncle ; elle avait une fonction de mesure du rythme cardiaque, du sens du vent ainsi que de l’altitude en fonction du niveau de la mer…en plus qu’indiqué l’heure ce qui était la seule fonction utile !) : 16h36, il avait le temps de faire un saut au parc avant d’aller au cours de kendo ; il tourna donc a droite, descendit la côte, les rues étaient bondés :les vendeurs proposaient leurs marchandises, des porteurs de chaises tentaient d’avancer dans la foule compacte et oppressante ;lui avançait assez facilement zigzaguant entres gens et marchandises , il passa devant l’hôpital et …tout a coup il remarqua qu’il était suivie. Il s’arrêta et laissa la distance diminuer entre lui et ses mystérieux poursuivants (qui n’était il s’en rendit compte assez rapidement que trois garçons de sa classe mais pas forcement de bons amis…) il décida de les ignorer et continuant son chemin il arriva au parc. Comme a son habitude il se dirigea vers son arbre préféré et escaladant quelques branches, il alla se percher sur une des branche a quelque trois mètres de hauteur ;cette branche semblait taillée pour accueillir quelqu’un ,haruhisa l’avait découverte trois ans plus tôt et ne l’avait plus quitté , s’assit sur l’une d’entre elle et sortit un livre sur les sabres et les armes ninjas de sa besace et commença à lire tout en gardant un œil sur ses camarades. A ce moment une pierre vola dans la direction de sa tête et la toucha de plein fouet, déséquilibré, il tomba de sa branche mais se rattrapa a mi-hauteur. Un des trois garçons s’avança ramassa son livre et dit :
-alors t’es un vrai fayot toi ! Tu te prends la note max et tu continue même après les cours !les gens comme toi ça m’énerve ! On va te faire ta fête !
Descendant de l’arbre haruhisa lui dit :
-ça t’avance a quoi de te battre ?
-à calmer mes nerfs ! Répondit l’autre envoyant un coup de poing dans la figure de haruhisa.
L’ayant vu arriver, il se rappela l’une des première règle du kendo : si tu esquive trop tôt l’adversaire le voie et tu es mort si esquive trop tard tu te prends le coup et tu es mort aussi… haruhisa laissa le coup se rapprocher : dix centimètre, huit, cinq et tout à coup fit un pas sur la droite le coup partit dans le vide et attrapant l’avant bras de son adversaire il utilisa son élan pour l’envoyé s’écraser contre l’arbre. Il dégaina son sabre et réajusta son centre de gravité en se tourna vers les deux autres qui sortir des kunais. Le premier tenta de lui porter un coup au torse mais haruhisa le para, et lui porta un iki natsu se qui le mis ko le second para un coup de sabre porté a la tête puis se remit en garde. Une garde plutôt équilibré analysa haruhisa, il semblait plus coriace que’ les deux autre... il tenta une feinte pour ouvrir sa garde mais l’autre ne tomba pas dans piège. Ok, se dit haruhisa, je vais tenter ma nouvelle technique. Il s’avança d’un pas et traçant un arc de cercle avec son katana et envoya un kyousou taiyou. Celui-ci brisa littéralement la garde de son adversaire et le sonna pour quelques heures. Il regarda sa montre : 16h54 c’était l’heure de son cour il fonça vers le dojo, il jubilait : il se sentait enfin prêt a devenir Genin…
avatar
Haruhisa
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 718
Date d'inscription : 01/09/2008
Age : 24
Localisation : je suis trop fort en camouflage !! mouhahaha !!

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Shaitan le 7/9/2008, 18:52

C’était une belle journée qui commençait au village de Mahou. Les rayons du soleil étaient masqués par la fumée noire qui s’échappait de l’académie de Mahou, les rues étaient pleines de gens accourant vers l’académie avec des seaux d’eau pour éteindre l’incendie. Un garçon était en train d’essayer de se frayer un chemin parmi la foule, c’était Shaitan. Arrivé un coin de rue il s’arrêta pour reprendre son souffle.

Il venait de passer son examen pour devenir genin. Tout s’était parfaitement déroulé il avait parfaitement exécuter le Henge et le Kawarimi, mais lorsque on lui demanda d’exécuter le clonage il créa un clone de lave qui fit fondre le planché en y mettant le feu. Il traversa trois étages auxquels il mit aussi le feu avant que Shaitan n’annule le jutsu.

-Fiouu!!! Je les ait semé.

-N’en soit pas si sur,dit une voie derrière.

Shaitan se retourna et vit l’un de ses examinateurs devant lui.

-Salut.

-SALUT ?!!! C’est tout ce que tu trouves à dire ?!! Tu te fous de moi ! Qu’est-ce qui t’a pris de foutre le feu à l’académie ?!!

-C’est pas ma faute ! C’est vous qui m’avez demandé de faire un clone de lave sur un planché en bois !!

-JUSTEMENT !!! Je t’avais demandé de faire un clone INCONSITANT et toi tu as fais un clone de LAVE !!!!! Sale morveux en plus tu dis que c’est de MA faute ?!!!


Ils se disputèrent ainsi pendant des heures jusqu’à ce que l’examinateur ne se décide à conduire Shaitan auprès de son grand-père. Une semaine plus tard l’académie fut réparée et Shaitan pu repasser l’examen qu’il réussi sans trop de dégats.
avatar
Shaitan
Nouveau Membre
Nouveau Membre

Messages : 7
Date d'inscription : 24/07/2008
Age : 23
Localisation : Trou-du-cul du monde

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Flash Back : Passage d'étudiante à genin

Message par Invité le 23/2/2009, 20:48

[Cette histoire se déroule avant le départ de Mayuu et de son père hors du village pendant un an, donc avant la fuite de celui-ci pour Nobeoka]

Enfin, le grand jour était arrivé, le jour où Mayuu serait promue Genin. Enfin, personne ne lui avait annoncé qu'elle l'était, mais vu l'assiduité dont elle avait preuve tout au long de cette année, sa promotion n'était rien de moins qu'une quasi certitude. Et puis, durant son examen, elle avait usé de ses techniques ninja pour charmer les correcteurs, leur jugement a par conséquent dû n'être que moins sévère. Quelle technique ? Mais son doux sourire voyons ! A chaque mot qu'elle écrivait, elle relevait le nez pour lancer un "hi hi.." accompagné d'une extension très lente de ses lèvres. Evidemment, en retour, les deux professeurs présents lui souriaient, c'était inévitable.
Aujourd'hui était donc un jour très spécial, et encore une fois, elle se prépara deux bonnes heures à l’avance pour ne pas arriver en retard. « Encore une fois » car chaque jour, elle se levait deux heures en avance pour ne pas recevoir l’étiquette “retardataire“ sur son front. Et puis, ce moyen de se faire repérer n’était absolument pas son genre, elle n’avait pas besoin de ça pour se savoir exister.

Donc, après s’être “douchée-habillée-coiffée“, elle quitta sa maison – une heure avant la remise des bandeaux – pour aller faire quelques courses. Au fond, elle était sacrément dépensière, puisqu’elle allait au marché pour se procurer des fruits et des légumes simplement pour le plaisir d’acheter. Après dix bonnes minutes de vagabondage à travers les divers stands de nourriture, elle s’échappa en direction du parc avec un petit sachet de pommes vertes. Se plaçant sur un banc ; près de jeunes filles jouant à un jeu très spécial avec des cases, des.. bref, à ce qui parait, ce jeu se nomme “marelle“ et se pratique depuis la nuit des temps. Pour ce qui est de Mayuu, c’était plus la médecine qu’elle pratiquait, mais la marelle, ça avait l’air bien, également. L’air affamée, elle extirpa du sachet une pomme assez.. petite. Pour la moitié du prix d’une pomme normale, on pouvait se retrouver avec une pomme deux fois plus petite qu’une normale, si ce n’est pas une affaire ça ! Enfin.. Notre jeune étudiante ferma les yeux, s’imaginant alors un fruit un peu plus imposant, gisant entre ses cinq petits doigts boudinés, puis croqua vivement, laissant alors s’échapper un filet de jus le long de ses lèvres, s’écoulant jusqu’au menton juste avant de prendre la poudre d’escampette en direction du sol, sous la forme de plusieurs petites gouttelettes. Un grand sourire satisfait s’afficha sur son visage, alors que ses paupières s’écartaient.

Là, devant elle, son père. D’un seul coup, ses lèvres étirées de contentement laissèrent échapper un cri de surprise (car il n’avait pas son bandeau à son front), mélangé à un léger ultrason de ravissement. Elle abandonna toutes ses pommes, les laissant seules sur le banc pour sauter au cou de son “papounet“. Mayuu était pourtant assez âgée, mais son visage angélique causait cette petite touche d’immaturité, qui resterait sûrement présente en elle toute sa vie. Mais c’est une autre histoire..
Ryosuke, de son nom, redéposa sa fille à terre, et la regarda dans les yeux, l’air sérieux, un peu trop d’ailleurs. Quand il arborait cette expression, c’est lorsqu’il lui parlait de shinobi, de voie du ninja, et patati et patata.. Au début, la petite étudiante était amusée par ces histoires, mais rapidement, son père lui rabâcha qu’elle devait toujours restée concentrée, et toutes les autres bêtises que sortent les pères ninjas. Mais – car il y a toujours un mais dans une histoire - cette fois-ci, son discours était tout autre. Il se rapprocha et lui attacha un bandeau de Mahou sur le front, souriant. Au passage, il déclara « Bravo ma fille, tu es enfin genin.. ». Mayuu n’en revenait pas, normalement ce n’était pas censé se passer de cette manière, il devrait y avoir des élèves, des professeurs, des.. oh et puis merde, se dit-elle. Elle émit un cri strident faisant tomber toutes les fillettes qui jouaient à la marelle dans les environs, puis sauta sur place.

« J’y suis arrivé !! »
« Nan, je plaisante.. »
rétorqua son père, à une phrase qui ne lui était même pas destiné en plus.

Il lui arracha le bandeau de la tête, puis se mit à rire ou plutôt à se moquer de la pauvre Mayuu qui avait soudain pris un air désabusé. Si son père se mettait à se payer sa tête, alors qui ne le ferait pas ? En plus, quel ingrat celui-là, elle lui fait un câlin et lui se fout d’elle ?! La jeune fille retourna s’asseoir sur le banc, reprenant un visage normal, neutre, ni mécontent mais pas heureux pour autant, elle n’était pas bête au point de se réjouir que l’on se moque d’elle. Reprenant son sachet d’une main et sa pomme de l’autre, elle continua son activité, c’est-à-dire manger.
Puis son père s’assit à côté d’elle, prenant un air sérieux mais tout de même moins que la fois précédente. Là, il lui parla de la remise des bandeaux, de la cérémonie, et commença avec ses longs discours comme quoi c’est un évènement important, et blablabla.. Comment mieux faire pour la dégoûter de cette chose qu’elle attendait depuis si longtemps ? D’ailleurs, si je ne raconte pas ce passage, c’est justement pour éviter que vous soyez vous aussi, lecteurs, dégoûtés de cet instant magique pour chaque étudiant.

Au final, c’est le cœur léger qu’elle s’en alla en direction de l’académie, pour recevoir ce qui lui était dû. A présent, elle n’avait plus à avoir le traque, le stresse, de l’appréhension.. Vu que son père lui avait enlevé tout l’envoûtement de la chose, tout le suspense.. Chaque détail de cette cérémonie lui tapait le crâne assez fort pour qu’elle puisse s’en souvenir. Bonne ou mauvaise technique, ça marchait, puisque la scène – même pas encore déroulée pour elle – lui restait en mémoire.
Finalement, elle arriva à destination, se plaça là où elle devait être, et tout se déroula comme prévu. Aucune parcelle d’enthousiasme ne pouvait se lire sur son visage. Qu’est-ce que l’on dit ? Merci papa..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Entoni le 17/9/2009, 19:41

L'été s'écoulait à grands pas, laissant place à un froid glaciale...Le jeune Shuraki se coucha sans arriver à dormir profondément vu la longue journée qui l'attendait le lendemain...Il pensait au devoir qui lui était déstiné, celui de devenir ninja comme son arrière-grand-père l'avait fait auparavant.
Il repensait à toutes ses années passées aux cotés de sa famille lorsque, tellement épuisé par les préparatifs du bateau, il s'endormit.

Le vent froid du matin réveilla brusquement Entoni car sa mère avait laissé la lucarne de sa chambre ouverte, puis soudain, Entoni entendit une voix bien familière:

«Chéri, il est l'heure de te lever, le grand jour est arrivé, lança sa mère.
-Oui maman, j'arrive tout de suite, répondit Entoni.

Il descendit les escaliers une à une jusqu'à ce qu'il arrive dans le couloir.
Ses parents l'attendait tranquillement devant son plateau plein à craquer de gourmandises dans la cuisine. Il marcha le long de la table, s'assis, puis tout à coup sa mère lui annonça:

-Il faut que tu prennes des forces mon petit ninja.
-Je sais, je mange, je vais m'habiller et ensuite on embarque dans le bateau!
-D'accord, dépêche-toi, si tu ne veux pas être en retard.


Entoni sorti de table après avoir mangé et alla se préparer dans la salle de bain. Dès qu'il eu fini, il sortit de sa maison accompagné de son père et se dirigea vers le bateau.
Il monta dedans avec son père et dis au revoir à sa mère.
Voilà, le Jeune Shuraki était parti pour un monde très différent de celui où il habitait...
Il traversa les vagues déchaînées du chemin qui menait au village caché de Mahou, puis il arriva à bon port. C'était une gigantesque île comme Entoni n'en avait jamais vu. Il dit au revoir à son père et partit pour l'au-delà!

Il se reposa un instant sur le sable doux comme il avait l'habitude de le faire sur l'île Shuraki. Ensuite, il alla rendre visite à un grand homme qui devait être un chuunin comme Entoni en avait déjà vu. Il lui demanda de passer pour se rendre à l'académie, s'en suivi un long discours, le chuunin lui demanda de se présenter...
Dès qu'il eu passé l'étape de la discution, il suivi le chemin que lui avait indiquer le chuunin et arriva devant une grande bâtisse somptueuse. Il poussais la porte et se trouvais à présent dans un long hall d'entrée. Il marcha tout le long d'un pas rapide en essayant de ne pas affronter le regard des jeunes enfants interrogatif qui embêtais Entoni. Le Shuraki passa un long moment à attendre derrière une foule interminable dans le but de franchir une porte dont un écriteau montrait la salle des inscriptions. Puis, Entoni franchit la porte une heure plus tard. Il se trouvait assis devant un bureau ou se trouvait un homme, l'homme lui demanda de décliné sa personnalité et l'envoya ensuite dans une salle pour étudier le ninjutsu. Ce qu'Entoni espèrait depuis son enfance se réalisait enfin.
avatar
Entoni
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 52
Date d'inscription : 12/09/2009
Age : 25
Localisation : A côté d'un arbre à Mahou!

Voir le profil de l'utilisateur http://laplume-rp.1fr1.net/profile.forum?mode=editprofile

Revenir en haut Aller en bas

Re: Académie de Mahou [Flash-Back]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum