13 - Les Informations sur les Pirates

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Kentaro le 5/6/2010, 16:41



Dernière édition par Tonton Hrungnir le 5/6/2010, 16:50, édité 1 fois
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Kentaro le 5/6/2010, 16:42

Présentation des Pirates

Les pirates:

Contrairement à l'idée reçu, et largement diffusé par les shinobis et les samouraïs, les pirates ne sont pas (toujours) que de simples brigands des mers vivant du pillage et ce qui s'y rapporte. En effet, même si cela demeure l'occupation principale de la majorité d'entre eux, de nombreux pirates s'adonnent à un moment ou un autre au marchandage, afin de refourguer des montagnes de butins contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Pär ailleurs, par goût du gain facile à obtenir, certains louent parfois leur service en tant que mercenaire, afin de cumuler l'avantage d'une rente fixe, d'éventuels primes de risques et d'efficacités, et la possibilité de conserver tout ce qu'ils peuvent trouver dans les cales des malheureux ayant osé se frotter à eux. Enfin, on trouve aussi des pirates qui préfère jouer les racketteurs, laissant à dessein certaines proies tranquilles contre un certain tribut, les pressurant jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien à en tirer.
Il n'existe donc pas de réel archétype de pirates, certains tenant de la brute avinée pure et dure, du tortionnaire cruel, ou de "l'homme d'affaire" éclairé.

Organisation Générale :

Les pirates sont certainement le groupe le plus libre qui existe dans Shinnen. La tradition veut qu'ils respectent certaines règles, notamment de ne pas se chercher de crosses entre eux, quant bien même le type d'en face à récupérer un contrat convoité, qu'il vous a soufflé votre proie sous le nez ou simplement qu'il ressort visiblement d'une sacré escarmouche, l'équipage affaibli et les cales pleines de trésors.

Dans les faits, la tradition cède bien souvent le pas à la cupidité, au désir de vengeance, voire à la malveillance pure et dure, et les différentes flotilles pirates passent une partie non négligeable de leur temps en s'entre-étriper, pour l'argent, et parfois plus rarement, pour le prestige.

Néanmoins, il existe une tradition presque sacrée qu'aucun pirate ne transgresse sans de très solide raison, et qui concerne les ports pirates et leurs alentours, et où un relatif cessez-le-feu est de vigueur, et où les conflits se cantonnent aux rixes, plus ou moins meurtrières, de tavernes.

Organisation au sein d'un équipage :

Les différents pirates:

Empereur: Au nombre de 7, ce sont ceux qui possèdent les plus grosses flottes, ils contrôlent aussi tous des villes côtières voir des îles entières. Ils sont considérés comme les plus puissant pirates actuels.

Commodore: Est commodore, tout capitaine pirate possédant au moins deux navires sillonnant les mers en même temps. Il est possibles que les plus puissant d'entre eux contrôlent une ou plusieurs petites villes côtières.

Capitaine: Est capitaine un pirate étant à la tête d'un navire dont l'effectif dépasse la soixantaine de membres. Il est généralement élu par les autres membres d'équipages au cours d'une "Assemblée", il n'est donc pas forcément le plus puissant des pirates du bateau bien que sa force soit non négligeable.

Second: Choisi par le capitaine, le seconde, comme son nom l'indique est l'assistant du capitaine, il n'a cependant aucun droit d'autorité sur les autres membres d'équipages. Il peut être considéré comme un officier avec un statut spécial.

Quartier-maître: représentant le contre-pouvoir au sein de l'équipage, il est celui qui possède l'autorité après le capitaine. Il est aussi le seul à pouvoir appeler "l'Assemblée". Tout comme le capitaine, celui-ci élu par les autres membres d'équipages. Il est aussi le seul à pouvoir intenter un "procès" au capitaine, si celui-ci refuse il est alors considéré comme coupable.

Artisans: Est considéré comme artisan tout marins n'effectuant pas une tâche ayant un rapport direct avec le bateau. Les artisans les plus courants sont donc: cuisinier, médecin et trésorier bien qu'il peut en exister bien d'autres.

Officiers: Ce sont tous les marins n'exécutant qu'un seul et unique type de tâche au sein du navire(timonier, navigateur...) mais ayant un rapport avec les manœuvres maritimes. Ils possèdent généralement une certaine autorité sur les autres membres d'équipages, notamment au cours des manœuvres dont ils sont les superviseurs.

Marins: Personnage le plus courant au sein d'un navire, il peut être divisé en trois catégorie: expérimenté, "normal" et nouveau. Ce sont généralement des hommes ayant déjà roulé leur bosse sur les mers, anciens pêcheurs, pirates sur d'autres navires ou mousses ayant prouvé qu'il est apte à prendre part aux manœuvres. La principal tâche d'un marin est le manoeuvrage du navire et le combat.

Mousse: Souvent très jeune, les mousses ne participent ni aux combats, ni aux taches importantes sur le navire, il s'occupent avant tout du nettoyage et de l'entretien du navire sous les ordres des artisans ou des officiers. Bref, ce sont des larbins qui doivent apprendre d'eux-même comment être un marin s'ils ne souhaitent pas rester mousse à vie.

"L'Assemblée": Ne pouvant être réuni que par le quartier-maître, cette assemblée est composée de tous les membres d'équipage excepté les mousses et les marins nouvellement greffés à l'équipage. Au cours de celle-ci, chaque homme à le droit à la parole et s'il y a un vote la voix de chacun compte de la même façon, y compris celle du Capitaine. Ici, sont prises les décisions importantes ayant un lien avec la vie de l'équipage en général(intégration d'un nouveau marin, choix du capitaine et du quartier-maître...)

Certains navires(surtout les équipages important) possèdent un conseil constitué des officiers, des artisans ainsi que de quelques marins expérimenté.
Pour les procès(que ce soit envers le capitaine ou un autre membre d'équipage), la décision finale est prise par les officiers et les artisans mais tous les membres d'équipages ont le droit d'y assister et de prendre la parole.

Pour les butins, le partage se fait de manière égalitaire, chaque membre d'équipage recevant la même part excepté le Capitaine(1,5 à 2 fois plus que les autres, rarement plus), le Second et le Quartier-maître(1,5 fois plus que les autres) et les mousses(la moitié de la part d'un autre). Les membres d'équipages blessé avec une certaine gravité reçoivent généralement une prime en rapport avec leur blessure. Sur le butin, le trésorier(s'il y en à un) prend enlève une part qui servira aux dépenses courantes du navire(vivres, médicaments, réparations du navire...)

Spoiler:
NB : la poudre noire N'est PAS développé dans Shinnen (ni ailleurs, en fait...), et les pirates aficionado du pilonnage à distance se rabattent donc sur les catapultes et les balistes...


Dernière édition par Tonton Hrungnir le 5/6/2010, 16:49, édité 1 fois
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Kentaro le 5/6/2010, 16:43

Les zones pirates

Tout comme les villages shinobis, les empereurs pirates possèdent des aires d'influence de par les villes qu'ils ont sous leur "protection", mais il existe des endroits(généralement des îles) où tous les pirates peuvent ancrer leur navire et où la population locale vie en association avec les marins.

L'île de la Tortue:
Connu comme étant la première zone pirate du globe(que ce soit historiquement comme au niveau de l'importance), cette gigantesque île volcanique ressemblant à une tortue(l'ancien volcan représentant la carapace et les quelques flancs de montagne permettant l'accostage, les différentes partie d'une tortue géante). Elle est située entre Angou et Hokuto.
A l'intérieur du volcan, éteint depuis belle lurette, vit une population forte de plusieurs milliers d'habitants et vivant tranquillement, principalement de l'agriculture et des ressources minières cachés dans le ventre de la montagne. Cette communauté survit essentiellement grâce à son commerce avec Jaya, l'immense cité représentant la tête de la tortue.
Effectivement, Jaya vit principalement grâce aux revenus générés par les dépenses des pirates accueillis à bras ouverts dans cette ville où les bars, hôtels, restaurants, salles de jeux et maisons closes ne désemplissent jamais et où artisans en tout genre ne sont pas en manque de travail à cause de l'incessant besoin de matières premières des nombreux équipages pirates mouillant dans la baie.
Car si la population civil est évaluée à environ 3000 personnes, la cité affiche généralement un compteur proche des 15000 habitants, les pirates quittant l'île étant remplacés par d'autres. Certains pirates sont même engagés par la municipalité de la ville pour assurer une certaine sécurité.


Jolly Roger:
Située à l'est de Nagame, cette île à l'allure peu accueillante car ressemblant à une tête de mort(d'où le nom de Jolly Roger, emblème pirate) et d'un climat tropical peu agréable, elle reste néanmoins l'un des lieux d'ancrage favoris des différents équipages pirates car là où les capacités d'accueil de l'île de la tortue sont limitées, en raison de sa topologie, Joly Roger peut accueillir près de 50 000 pirates dans ses nombreuses villes dont l'organisation ressemblent à Jaya.

Bien d'autres zones pirates existent mais dans l'ensemble, elles sont de taille beaucoup plus réduites et ne peuvent que rarement accueillir plus d'une dizaine de navire en même temps mais toutes ces zones ont le point commun de profiter allègrement des revenus que peuvent engranger des hommes n'ayant pas vu la terre ferme et n'ayant eu de loisirs depuis plusieurs mois.
Ce sont donc des lieux où peuvent se reposer tranquillement tout pirate et où il sera toujours accueilli sans problèmes.

Sengo
On pourrait se demander comment Sengo a pu devenir un port majeur d'Hokuto alors qu'il est situé à l'Ouest, sans aucun débouché nul part. Cela s'explique par le fait que c'est une importante place-forte de la piraterie, qui la considère comme un petit pied à terre à partir de laquelle ils peuvent harceler les villages côtiers du Nagame et du Yuukan.
Les Taraïs ont bien tenté à plusieurs reprises de les en déloger, mais sans succès : les pirates défendent leur port bec et ongles, et seul un assaut massif pourrait avoir raison de leur défense. Seulement, un tel assaut dégarnirait les défenses de Nogor, en faisant une cible de choix... pour les pirates.

Sengo est un véritable chaos, car il n'y a aucune force réelle à même d'imposer un semblant d'ordre. De multiples groupes d'égale importance se chamaillent constamment dans une lutte de pouvoir aussi vaine que stérile. Et si les civils y sont relativement bien traités, puisque ce sont eux qui font tourner la boutique, il n'en va pas de même avec les étrangers, loin s'en faut...
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Kentaro le 5/6/2010, 16:45

Les Empereurs Pirates

Véritables maîtres des océans, les Empereurs Pirates sont à ce jour considérés comme étant les plus puissants et dangereux forbans au monde. Au nombre de 7, ils dirigent d’une main de fer la majorité des mers de Shinnen. Ils disposent généralement sous leur commandement de nombreux et redoutables hommes, ainsi que d’innombrables navires. Il n’est pas non plus rare qu’ils aient sous leur juridiction des villes, voire même des îles entières. Presque invincibles sur les mers, leur puissance maritime suffit à annihiler les velléités de conquêtes maritimes des autres factions. Réputés pour leur fougue et leur ingéniosité, le seul fait d’évoquer le nom de l’un d’entre eux suffit à faire trembler toute une population, si ce n’est d’autres équipages Pirates. Evidemment, la plupart d'entre eux ne s'affectionnent pas et profitent de la moindre occasion pour montrer leur supériorité. Bien que les véritables batailles navales ne soient pas courantes, les affrontements de petites envergures sont fréquents, que ce soit entre Empereurs Pirates ou contre des prétendants avides de prendre leur place. A noter que les Empereurs naviguent tous sur la même mer, à savoir la mer centrale de Shinnen. Ce qui en fait donc, même si elle est très vaste, la mer la plus dangereuse au monde (mais aussi la plus intéressante).

Toutefois, même si les Empereurs restent plus ou moins libres de leur mouvement, ces derniers disposent le plus souvent d’une zone d’influence assez importante placée sous leur protection totale. Le fait est que les chances de tomber sur l’un d’entre eux restent assez minces, c’est donc pourquoi les Empereurs ne représentent finalement qu’une infime partie des Pirates naviguant sur les océans du monde.

Les Empereurs et leurs équipages :

Legends Killer

Considéré actuellement comme le plus puissant équipage des 7, il est aussi le plus ancien. Ayant été fondé il y a un peu plus de deux cents ans, son nom a continué à prospérer après la morts de ses divers capitaines et fait partie des Empereurs depuis près de 150 ans.
Un total de trente navires et près de 4000 hommes, dont trois commodores, sillonnent les mers en arborant ce pavillon. Il est aussi et surtout l'équipage pirate contrôlant l'île Onsen où se concentrent les Seirei.

* Capitaine, Ara dit "Le Dragon Vert"

Grand, a la peau basané et tannée par des décennies de voyage en mer, toujours habillé richement bien que négligé, il n'est pas très loin de l'image que l'on se fait habituellement d'un pirate, il aime les femmes et le rhum, a une barbe de trois jours, borgne et marqué par les cicatrices, on sent dès que l'on pose le regard sur lui que cet homme à vécu, et pas qu'un peu.
On ne sait pas grand chose de son passé si ce n'est qu'il viendrait d'îles loin au Sud et qu'il a toujours fait partie de l'équipage des Legend's Killer avant d'en reprendre le commandement il y a une dizaine d'années environ.
L'homme est actuellement considéré comme le plus puissant être humain naviguant sur les mers, son œil en moins est d'ailleurs, selon lui, le vestige de son combat face à l'Homme le plus puissant du monde. On dit d'ailleurs que son Seirei, un perroquet de la taille d'un dragon selon la légende, serait capable de réduire toute une flotte en quelques instants, cependant rare sont ceux qui peuvent témoigner avoir vu Ara se battre tant il préfère laissait à ses subordonnés cette tâche barbare.
Acariâtre, cynique, sinistre, violent, rarement souriant si ce n'est une bouteille de rhum dans une main et une femme dans l'autre, le capitaine n'est pas réellement le genre de personne que l'on consent à côtoyer amicalement. Cependant, tout ses hommes reconnaissent sa valeur de marin et le respecte sans en avoir peur, il n'est pas homme à punir sans raisons mais ses châtiment sont rarement plaisant, conscient que pour contrôler 4000 personnes, dont 99% ne le côtoient pas tous les jours, il doit faire comprendre qu'il est capable de trancher dans le vif et de prendre des décisions rapides et nécessaire si besoin est.
Malgré tout ce que l'on dit sur lui, Ara a rarement fait parler de lui, se contentant de conserver le contrôle de Yasei et de conquérir et aménager quelques petites îles abandonnées même s'il lui arrive de mener des actions de grandes envergures pour bien rappeler à tout le monde qu'il est encore là, près à combattre quiconque remettrait son titre d'Empereur en question.

http://nsa08.casimages.com/img/2009/05/29/090529123336972185.jpg

Death Punkies

Nouvel arrivant parmi les 7 Empereurs, cet équipage venant du Sud d’Hokuto a prospéré rapidement grâce à l'aide d'Ame, en effet la plupart des navires pirates engagés par le village shinobi appartiennent à cet équipage. Fort de 12 navires, 1200 hommes et 2 Commodores, son expansion, tant démographique qu'économique, est la plus grande parmi les Empereurs. Malgré tout, occupés par son activité autour d'Ame, les Death Punkies ne se déplacent que rarement au nord de Suiteki.

* Capitaine, Nomak dit "Le Squall"

Jeune homme au physique remarquable, il n'est pas du genre à laisser les autres indifférents, et si au premier coup d'œil son aire d'ado attardé et son allure déglinguée n'attisent pas la méfiance, au fil des minutes que l'on passe avec lui, on se rend compte que l'homme qui nous fait face n'est pas du genre gentil et à la masse. Attentif au moindre détail et doté d'une intelligence rare, il sait comment tirer profit des situations et manipuler les gens en quelques paroles.
Reconnaissable à son physique peu commun constitué d'une tignasse rouge coiffé comme personne, de piercings se trouvant partout sur son corps(oui, PARTOUT), des habits sortis tout droit de la garde-robe d'un adolescent rebelle et de bras qui paraissent bien trop long comparés à son corps. Reconnaissable, il l'est aussi à son comportement. Il est le calme avant la tempête, alternant entre les moments où il analyse et réfléchie à ceux où il agit révélant quelqu'un d'excentrique, mégalomane, dont le seul intérêt est l'argent et le sang.
Originaire de Suiteki, le nouvel Empereur a très tôt compris l'avantage que pouvait représentait une alliance avec un village shinobi et c'est donc avec intelligence et diplomatie qu'il proposa ses services à Kazuhige Urakami dans la guerre qui oppose actuellement les Samouraïs à Ame en échange de quelques technologies, ce qui permit à son groupe de pirate de devenir rapidement l'un des équipages les plus puissants.
Son Seirei prend la forme d'un requin blanc, bien qu'il préféré s'en servir en tant qu'hallebarde, cependant ses capacités au combat, quoique de loin supérieur à la moyenne, ne sont pas au niveau des autres Empereurs, en partie à cause de sa jeunesse qui l'empêche de contrôler correctement le Seirei.

http://nsa08.casimages.com/img/2009/05/29/090529123223473547.png

Amazon’s

Cet équipage, constitué en majorité de femmes et dont tous les postes majeurs sont occupés par le "beau sexe", opère principalement dans le bras de mer entre Hokuto et Angou. Si cet espace peut paraître restreint, il représente une énorme manne financière car comportant les échanges entre les deux continents mais aussi entre le Nord et le Sud d'Hokuto. C'est pour cette raison que la montée en puissance des Death Punkies, au sud, et la présence des Olds Jackers met en péril son hégémonie et les affrontements entre les trois équipages se font de plus en plus réguliers et nombreux. Au total 2000 individus et 15 navires composent cet équipage.

* Capitaine, Sunabe dit "L'Ogresse"

Surnommée l'ogresse, Sunabe est une femme à la beauté toute relative, un visage anguleux, de magnifiques yeux verts et une belle paire de... mais malgré tout elle reste effrayante du haut de ses 2m15, équipée de son armure cloutée et de sa massue géante.
Cependant son surnom ne viendrait pas de son allure mais de la légende selon laquelle l'Amazon's serait anthropophage et que son dessert préféré serait de petits humains en bas âge à la broche. Connue et reconnue pour sa force physique exceptionnelle, on dit d'elle qu'elle serait capable de soulever un navire avec une seule main, et sa cruauté sans limite, les tortures sans objectifs font parties de sa manière d'opérer, elle doit surtout son rang d'Empereur et de capitaine de navire à son charisme et sa facilité à naviguer peu importe la mer.
Peu encline à toute sorte de négociation, elle est du genre à préféré l'action. Malgré cela, elle reste une formidable stratège n'attaquant jamais une cible sans un plan précis en tête.
De la même manière, lorsqu'elle combat elle-même, Sunabe n'attaque jamais son adversaire de face sans une stratégie bien ficelée, contrairement à ce que pourrait laissait croire sa massue gigantesque. D'ailleurs cette massue, dont le poids serait proche des cents kilos selon certains, n'est pas son Seirei mais une arme comme une autre, l'ogresse n'aime pas utiliser son Seirei (une anguille de vingt mètres de long) considérant que ces esprits gâche l'essence même du combat.

http://nsa07.casimages.com/img/2009/05/29/090529123143253215.jpg

Poison’s Pirates

Cet équipage doit son nom à ses méthodes particulièrement vicieuses de lancer l'assaut, que ce soit sur des villes ou d'autres bâtiments maritimes, méthode consistant à attaquer avec des fumigènes toxiques ou d'empoisonner les réserves d'eau, ect. A l'aide de ses 3200 hommes et de ses 30 navires, cet équipage occupe principalement le bras de mer entre Tagaku et Angou. Ce qui, étant donné les traditions marchandes du coin, représente un important espace d'échanges commerciaux mais surtout en raison de l'antipathie que Kiri suggère à ses deux capitaines…

* Capitaine, Gray Orenji dit "Le Cobra" et Shao Orenji dit "L'Exécuteur"

Bien que jumeaux, les deux frères ne se ressemblent d'aucune manières. Gray est de taille moyenne et ressort pas physiquement du lot si ce n'est de part ses yeux jaunes rappelant ceux des serpents et sa crête brune, son Seirei prend la forme d'un cobra lorsqu'il est totalement libéré même s'il préfère s'en servir comme d'une épée. Au niveau du comportement "Le Cobra" est quelqu'un d'imbus de lui même, qui aime être respecté et aime encore plus rappeler qu'il est important, conscient de sa puissance et de son statut il en profite dès qu'il en a l'occasion.
De son côté, Shao est albinos, bien bâti et recouvre son visage d'un masque cachant des cicatrices causées par un affrontement avec l'une des sept lames de Kiri mais aussi pour l'aider à respirer après avoir eu le visage enflammé durant ce même combat. Son Seirei se présente sous la forme d'un poisson-globe sous forme libérée et d'une hache au deuxième stade. Sinon "L'Exécuteur" est quelqu'un de direct, tant dans ses paroles que dans ses actes qui à placer la discipline en règle d'or sur son navire et quiconque déroge aux règles qu'il a mis en place risque la peine capital qu'il se charge de donner lui-même, d'où son surnom.
Les frères Orenji sont originaire de Tagaku, ils grandirent dans un village opprimé par Kiri et en tirent une haine profonde pour la puissance shinobi, ce qui fait que la principale action mené par les co-capitaines est d'emmerder du mieux qu'ils le peuvent la superpuissance. Raid sur des villages côtiers, pillages, destruction de navires et bien d'autre, c'est simple les Poison's Pirates sont actuellement l'un des rares obstacles se mettant entre Kiri et les autres continents.
Les jumeaux sont surtout connus et redoutés car considérés comme invincibles lorsqu’ils combattent ensemble.

http://nsa08.casimages.com/img/2009/05/29/090529042053306588.jpg

Olds Jackers

Avec seulement 400 individus, on pourrait se demander pourquoi cet équipage fait partie des grands de ce monde si tous ces marins n'étaient pas réunis sur un seul et même navire : le Old Jack, véritable merveille technologique et plus grand navire ayant jamais parcourut les mers. Equipage n'ayant aucun espace de prédilection, on peut cependant facilement suivre ses agissements, les villages qu'il pille étant toujours totalement rasés après son passage.

* Capitaine, Shinsui dit "Le Monstre"

De nombreuses raisons ont poussé les gens à donner à Shinsui le surnom de "Monstre". Tout d'abord son apparence physique, aussi large que haut et porteur de nombreuses cicatrices (la plus impressionnante étant celle parcourant toute la partie droite de son torse) à ajouter à une figure déjà peu enviable fait qu'il n'a rien du "bel aventurier des mers" décrit dans certaines histoires de pirates. Ajoutaient à cela une force pour le moins colossale ainsi qu'un comportement dénué de toute diplomatie et d'humanité et vous aurez une idée de ce qui pousse les gens à le considérer comme un monstre.
Cependant, prendre cet homme pour un idiot serait une erreur fatale, bien qu'il ne soit pas le plus futé des Empereurs sur les sujets généraux, cet ancien quartier-maître des Legend's Killer est une vrai pointure en terme de technologie maritime comme le prouve le Old Jack dont il est le concepteur et le créateur. Agé de 53 ans, l'homme est l'un des pirates les plus crains, respectés et connus de ce monde, ayant était de ceux qui tentèrent de découvrir le monde au-delà de Shinnen vingt ans plus tôt et l'un des rares survivants de cette expédition, ses exploits au cours de ses quatre décennies de pirateries sont de ceux racontés dans tout bon bar de pirates.
Côté action, Shinsui est du genre à attaquer de front et à réduire la masse, peu à l'aise en combat singulier, il est adepte du dégommage de groupe et son Seirei y est parfaitement adapté: se présentant sous la forme d'un hachoir géant au deuxième stade et d'un gigantesque cachalot en forme vivante.

http://www.casimages.com/img.php?i=090909121652594789.jpg

Iron Giants

Cet équipage à la particularité d‘être uniquement composé de Vikings issus tout droit de l’île du blizzard, située au nord-est d’Heiki. Si à première vue on pourrait penser d’eux qu’ils sont des barbares sans foi ni loi, au final il n’en est rien. Peuple en réalité pacifique, ces brigands des mers naviguent sur les océans de Shinnen dans le seul et unique but de protéger leur pays des éventuels prédateurs et malfrats. C’est pourquoi ces derniers ne s’aventurent jamais au-delà du continent de Nolca. Habitués au climat hivernal, les Iron Giants n’ont aucun mal à se déplacer parmi l’océan glacial, ils y règnent là-bas d’une main de fer. Dotés d'une très grande puissance physique, on dit même de ces surhommes qu’ils seraient capables de briser un iceberg d’un simple coup de poing. L’équipage compte au total pas moins de 1700 marins, pour environ 15 flottes.
* Capitaine, Howel dit "Le Brave"

http://img67.imageshack.us/img67/5502/edwardhowel.jpg

Sudden Storms

Acteurs il y a peu d’une éprouvante bataille les opposant aux Poison’s Pirates, bataille s’étant finalement soldé par une défaite cinglante, les Sudden Storms sont pour le moins un équipage affaibli. Actuellement composés de 900 marins pour un peu plus de 1400 avant l’affrontement, ceux-ci n’en restent pas moins toujours aussi redoutables et dangereux. Les Sudden Storms concentrent leurs flottes dans le bras de mer présent entre le nord d’Angou et l’île d’Awoti. Ils sont aussi les seuls, avec les Death Junkies, à avoir signés un contrat avec un village shinobi, à savoir ici Kumo. En effet, ces Corsaires ont réussi à obtenir carte blanche sur la majorité des marchés représenté par les flux maritimes D’Angou et D’Awoti, marchés très riches convoités et enviés par énormément d’autres forbans. En échange de quoi, le village de Kumo peut louer quand bon lui semble les services de l’Empereur.

* Capitaine, Francis Drake dit "Le magnifique"

http://img196.imageshack.us/img196/3168/francisdrake.jpg

~ ~ ~ ~ ~ ~

. Zones d’influences :

#1 : Onsen « Legend’s Killer »
#2 : Suiteki / Angou Sud « Death Punkies »
#3 : Yuukan / Angou Nord « Amazon’s »
#4 : Angou Sud / Kiri « Poison’s Pirates »
#5 : Angou Nord / Nolca « Olds Jackers »
#6 : Heiki / Nolca « Iron Giants »
#7 : Angou Nord / Awoti « Sudden Storms »

. Effectifs :

#1 : Legend’s Killer = 4000 marins
#2 : Death Punkies = 1200 marins
#3 : Amazon’s = 2000 marins
#4 : Poison’s Pirates =3200 marins
#5 : Olds Jackers = 400 marins
#6 : Iron Giants = 1700 marins
#7 : Sudden Storms = 900 marins (anciennement 1400)

Attention, car les effectifs n’influent pas sur la puissance d’un équipage ou d’un Empereur.
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Kentaro le 5/6/2010, 16:46

Les Sereis

Le Serei:
Le Serei est une entité surnaturelle détenue généralement par les meilleurs pirates d'un équipage. Si les petits navires n'en compte qu'un ou deux, les galions de certaines armadas peuvent abriter une bonne demi-douzaine de détenteurs de ces esprits.

Un Serei peut se présenter sous trois formes différentes, qui confèrent chacunes divers pouvoirs et capacités à son propriétaire. Un Serei peut passer librement d'une forme à l'autre, mais cela lui demande quelques secondes.

- La première forme permet au Serei d'entrer en phase avec son propriétaire. Le Serei, étant à l'intérieur du pirate, n'est donc pas visible. Au cours de cette "fusion", le Serei octroie ses pouvoirs à l'hôte, pouvant le rendre plus fort, plus rapide, le régénérer, etc... Par ailleurs, il permet à son propriétaire de pouvoir utiliser un, et un unique, pouvoir élémentaire. Enfin, tant que leurs esprits sont liés, le pirate devient nettement plus résistant aux genjutsus mentaux.
- Sous sa seconde forme, le Serei se présente comme une arme d'excellente facture, tel que peuvent en rêver les maîtres-forgerons, si ce n'est qu'elle dépasse en qualité tout ce qu'on peut trouver sur terre. En outre, sous la forme d'une arme, le Serei possède une capacité particulière, qui peut prendre diverses formes.
- Sous sa troisième forme, le Serei acquiert de la substance et prend une forme animale-toujours la même- tangible. Sous cette forme, le Serei est à même d'utiliser de nombreux pouvoirs d'un même élément, et est insensible au genjutsus mentaux.

Serei et pirate vivent en symbiose : aussi, l'épuisement affecte les deux êtres, quelque soit la forme de combat adopté par le Serei. Par ailleurs, le Serei ne peut se maintenir que tant que son hôte est vivant : à sa mort, le Serei retourne immédiatement d'où il vient.

De l'obtention d'un Serei
Il existe deux manières d'obtenir un Seirei lorsque l'on est un pirate. La première, la plus ancienne, est désormais la moins répandu en raison des difficultés inhérentes à son obtention et fut la plus populaire jusqu'à ce que les pirates prennent le contrôle de Yasei. La seconde méthode, plus simple d'accès et aussi la plus populaire, elle est en grande partie liée au fait que Yasei soit désormais au mains des marins(et plus précisement des Legend's Killer).


Comment obtenir un Seirei, par Shunty Le Dragon Rouge, 1er Empereur Pirate.

http://nsa07.casimages.com/img/2009/05/29/090529123303128391.jpg
Personne ne sait ce que sont précisément les Seireis, des âmes? Des esprits? On suppose que ce sont les représentations zoomorphiques des esprits des serviteurs du Dieu de le mer mais personne ne peut confirmer ou infirmer cette hypothèse. D'un autre côté, il faut dire que jamais personne n'a réellement enquêter la-dessus, nous, les pirates, sommes des êtres pragmatiques et le fait de savoir que les Seireis existent nous suffit et jamais aucun étranger n'a pu lancer une quelconque sorte d'investigation sans que nous ne l'arrêtions. Ces esprits sont le secret le mieux gardé de l'océan et même certains pirates ignorent tout d'eux, si ce n'est qu'ils existent.
Cet écrit doit être considérer comme un témoignage du passé, je ne peux pas tout révéler de ce que j'ai appris au cours de mes trente années de symbiose avec mon Seirei, car même s'il est là pour me protéger et qu'il me prête sa force lorsque je le lui demande, il est avant tout un serviteur du Dieu de la mer et il n'hésiterai pas une seconde à mettre fin prématurément à mes jours si j'écrivais sur ses pages un secret qu'il ne souhaiterai pas voir mis à la portée de quiconque. Vous qui lisez ces mots voyez-y une aide pour obtenir un Seirei, ce n'est nullement un cadeau que je vous fait, et si c'est la vérité que je vous dit ce n'est pas une certitude, vous pouvez suivre à la lettre ce que vous lirez et vous voir refuser le Seirei comme vous pouvez décider de ne suivre aucun de ces enseignements et être lié à vie à l'un de ces formidables compagnons.
Cette méthode comporte son lot de chance et sa réussite est pour le moins aléatoire mais l'obtention d'un Seirei nécessite cependant quelques qualités intrasèques essentielles. Tout d'abord le fait d'être marin semble nécessaire, en effet au cours de mes nombreuses années sur les mers j'ai pu constater que certaines personnes étrangères au monde de la piraterie ont tentés d'obtenir un Seirei, ce qui peut se comprendre étant donné la puissance qu'ils confèrent à leur possesseurs, et bien tout ceux la finirent fous dans le meilleur des cas. J'ai aussi pu constater que les capacités physiques et cognitives d'un individu ne semblaient pas jouer un rôle majeur dans l'obtention, s'il est rare qu'un idiot incapable de tenir un sabre obtienne un Seirei il est courant que des pirates intelligents et plein de vigueur se voit refuser ce privilège, beaucoup de mes compagnons ont ainsi subit le sort réservé à ceux dont la symbiose avec un Seirei ne fonctionne pas.

J'ai oublié d'en parler jusqu'à maintenant mais sachez que la tentative de symbiose avec un Seirei est limité à une seul et unique fois. Ceux qui voient ce privilège leur être refusé subissent un sort peu enviable, incapables de se synchronisés, les esprits de l'homme et du Seirei s'affrontent à l'intérieur du corps, la douleur dure plusieurs jours durant lesquels l'individu ne fait qu'hurler et le résultat est la plupart une personne dont l'enveloppe charnelle n'est alors plus qu'une coquille vide de tout esprit, si certains organes n'implosent pas ou que le coeur lâche à cause de la douleur. Vous l'aurez compris, il faut une bonne dose de courage pour tenter d'obtenir l'un de ces esprits marin, cependant si les lâches n'essaient pas d'en avoir, ceux qui sont trop téméraires pour avoir peur se voient souvent refuser cette récompense. Personnellement, je pense que comme les Seirei sont offert par le Dieu de la mer, tout dépend de son choix, et apparemment la cérémonie d'obtention n'est au qu'une manière pour celui-ci de tester ses serviteurs, il ne leurs demande pas la foi, il ne veut pas d'eux des prières ou des sacrifices, il désire seulement des hommes fort et sûr qui seront capables de protéger son royaume.
Car, je le rappelle, nous autres pirates ne sommes que tolérés sur les mers de Shinen, le Dieu de la mer nous laisse les parcourir en toute impunité et en échange nous devons empêcher d'autres hommes de croire que l'océan leur appartient. Et voici ce que je crois être le second critère de sélection, le "respect" de la mer. Par respect, je n'entends pas quelques offrandes et prières de temps en temps, je parle du fait d'accepter que la mer n'est pas contrôlable, qu'elle ne nous appartient et que les orgueilleux finissent dans son insatiable estomac et il est vrai que je n'ai connu nul homme pensant que la mer, ou une partie de celle-ci, était sienne faire long feu et encore moins obtenir un Seirei. La mer et son Dieu pardonnent rarement à ceux qui pensent pouvoir les contrôler.

Enfin bon, avant de passer au critères de sélection, j'aurais peut être du parler de la manière permettant d'obtenir un Seirei. Tout d'abord, il faut trouver un prêtre de la mer, ils sont difficiles à trouver mais faciles à repérer. Ils sillonnent l'océan seuls, dans de petites barques de bois, ne semblent posséder aucunes richesses ni vivres et ne semblent pas en avoir besoin. Il sont vêtus de long manteaux à capuches aussi sombres que la mer lorsque de violentes tempêtes y sévissent. Comme pour les Seireis nous ne savons pas grands choses d'eux, cependant on suppose que ce sont les âmes d'anciens marins choisient par le Dieu de la mer lui même pour le servir jusqu'à la fin des temps. Je ne sais pas si ce sont leurs âmes mais vu l'odeur qu'ils dégagent, il n'est pas impossible que ce soit leurs corps.
Donc, trouvez l'un de ces prêtres, un fois ceci fait, essayer de le convaincre de vous accorder un rituel de symbiose, ne vous inquiétez pas, ce n'est pas dur, les prêtres se fichent que ce rituel marche, d'autres viendront le réclamer si le votre ne marche pas. Cependant sachez que les prêtres sont capables de sentir si vous êtes destiné à recevoir un Seirei ou non, je vous conseille donc de le faire uniquement si le prêtre accepte dès votre première demande, ça ne vous promet pas la réussite mais ça augmente vos chances.

Ensuite, pour le rituel en lui même, je dois avouer que je préférerai ne pas en parler mais je vous conseille de le faire après avoir réuni le plus de prêtres possibles, tout d'abord car si tous sont d'accord dès votre première demande alors il y a de grandes chances pour que ça marche, ensuite car le rituel est théoriquement très simple à expliquer mais très dur à réaliser. Il consiste à appeler l'esprit du Seirei, de n'importe quel Seirei en fait, ensuite, le ou les prêtres doivent condenser son énergie afin de la faire pénétrer à l'intérieur du corps. Après cela, et durant un certains temps, les prêtres tenteront de calmer l'esprit afin que celui-ci accepte d'intégrer ce nouveau corps et sachez que si cette opération dure plus de deux heures alors les prêtres arrêteront et vous devrez vous débrouiller tout seul pour calmer le Seirei. Généralement si dans la journée qui suit le Seirei ne vous a pas accepter alors je vous conseille de vous faire hara-kiri car c'est que le rituel est un échec.

Seconde méthode.

Depuis que Yasei appartient aux pirates, de nombreux prêtres ont rejoint l'ile et notamment le volcan inactif qui est en son centre ce qui lança une immense vague de voyage en direction de l'ile dévastée. Cela donna surtout lieu au premier Consul de l'histoire de la piraterie qui mit en place le Krav Maga, évènement ayant lieu tout les sept mois(référence aux sept empereurs) et ressemblant de loin à l'examen de sélection des chuunins. Il consiste en effet en une série d'épreuves mettant en scène ceux désirant effectué le rituel d'obtention du Seirei et si au début cette rencontre entre pirates attira nombre d'entre eux, le taux de mortalité des participants aux épreuves, proche de 80%, suffit à en réduire le nombre au fil des années et désormais seuls les plus ambitieux pirates osent y prendre part.

"La véritable nature des Seireis", Parchemin écrit de la main d'Irveneous, prêtre du Dieu de la mer, pour ses futurs disciples.


Avant de parler des Seireis, il nous faut parler des pirates eux-mêmes. Ces barbares et ces incultes sont avant tout des êtres pragmatiques qui, bien qu'ayant une certaine ingéniosité, rassemblés forment une belle brochette d'hommes supersticieux. Tempêtes, attaques de monstres marins, vagues hautes de plusieurs mètres, tsunamis, ouragan et autres, encore inexpliquables de nos jours mais qui ne sont au final que des évènements naturels pouvant arriver n'importe quand et à n'importe qui, sont interprétés par les marins comme des décisions divines. Comme si une quelconque divinité pouvait se soucier de ce qui pouvait arriver à ces hommes bourrus et vénals. Le fait est qu'il y a quand même certaines choses que l'on ne peut expliquer et les Seireis en font partie.

A vrai dire moi même qui les cotoie depuis plusieurs décennies ai du mal à expliquer ce qu'ils sont. Pas réellement des animaux, ils font plus penser a un genre de raie manta geante et immaterielle, dôtés d'un esprit et de connaissances qui nous dépassent, presque immortels, ils sont de notre monde et nous paraissent pourtant venant d'un autre. Ils ne ressemblent à rien de connus et ne semblent pas avoir de raisons d'être(je pourrais dire d'être en vie mais j'ai du mal à les considérer comme vivant) comme le prouve le fait qu'ils semblent se plier aux désirs de celui qui les possède.
A vrai dire il existe certaines raisons qui les poussent à écouter et donc aider leur possesseur, nous avons en effet remarquer qu'un Seirei se retrouvant dans un hôte se voit privé de sa quasi immortalité à cause de ce corps éphémère qu'est celui de l'humain, cependant si cette humain meurt de mort naturelle le Seirei se voit libéré de ce corps et semble bénéficier d'un rajeunissement de son propre "corps".

Nombreuses au cours des siècles ont été les suppositions à propos des raisons qui poussent les Seireis à accepter leur hôte humain alors qu’il est prouvé qu’ils sont parfaitement capables de se séparer du corps de celui-ci. D’après certaines, les Seireis seraient les représentants d’une race peu nombreuse et donc, en aidant leur hôte, ne contribueraient qu’à leur survie et à celle de leur espèce, situation agravée par le fait que leur reproduction serait un processus peu fréquent et difficile. De plus, les morts des pirates possédant un Seirei signeraient la mort de ce dernier, mais ce fait n’a jamais été prouvé. En tout cas, je précise personnellement que le Seirei ne le fait en aucun cas de son plein gré, comme l’explication du rituel qui suit va le montrer.

Le rituel est le point le plus crucial concernant les Seireis, car c’est le seul dont on connaisse toutes les subtilités. Tout d’abord, le pirate choisi doit boire une infusion à base de datura qui provoque divers effets, parmi lesquels une grande confusion, tant physique que mentale, une diminution de la mémoire à court terme, ainsi que des troubles visuels et sensoriels divers. Quelques désavantages y sont également associés, mais en général, la plupart des pirates y survivent. On peut donc compter parfois, un coma, une augmentation de la fréquence cardiaque, une photophobie et une grande agitation peu dangereuse du fait de la faiblesse musculaire. Le datura est un produit dangereux, certes, mais diablement efficace. En effet, le pirate se sera toujours fait sa propre idée des événements, et cela couplé aux hallucinations, le fera associer ces deux éléments pour créer de toutes pièces le Dieu de la Mer.

Nul ne sait ce que font les Seireis en dehors du temple où nous les plaçons dans un hôte humain. Personne n’a jamais pu en voir un ailleurs, mais déjà au temple, ils sont difficilement discernable. Encore une fois, je n’ai que des hypothèses à proposer, et la plus simple étant généralement la meilleure, la voici : il y aurait dans l’atmosphère du temple quelque chose qui rendrait les Seireis, à défaut de plus matériels, plus visibles. C’est d’ailleurs pour cela que l’aire du rituel est délimitée par des feux de broussailles qui produisent énormément de fumée. Un jour sans vent, il sera possible de distinguer, à condition d’être suffisamment attentif, un déplacement de fumee inhérent au passage d’un Seirei.

Quand un Seirei arrive, la partie la plus délicate du rituel commence. Il s’agit tout d’abord pour les servants du feu de rajouter du pavot, la fleur entière, dans les feux. Par un processus inconnu, la fumée de pavot étourdit le Seirei qui semble moins sur ses gardes, et donc plus vulnérable. Que ce soit parce qu’il respire la fumée ou parce qu’en le traversant, il en intègre une partie, le résultat est là.
Un des plus grand secret des pretres de Dieu des Mers va maintenant être dévoilé. Nous possédons aussi des Seireis. Ceux-ci sont en permanence dans nos corps, afin que personne ne le sache. De plus, contrairement à une idée des pirates, le Seirei ne se dirige pas de lui-même vers le plus ou moins heureux élu. Ce sont les Seireis des prêtres, nos Seireis, qui profitent des effets de la fumée pour, en quelque sorte, le harceler et l’affaiblir jusqu'à ce que, dans un réflexe d’auto-défense instinctif, le Seirei se précipite dans la retraite la plus proche : le pirate drogué. En effet, celui-ci est totalement libre de toute symbiose et plus à même de protéger le Seirei de ses belliqueux camarades.
Le reste du processus dépend ensuite entièrement du pirate, qui dispose d’un certain temps pour apprivoiser et contraindre le Seirei. Ce temps est totalement variable et aucun critère n’a pu être déterminé. Ensuite, ou le pirate réussit et il vit avec l’aide d’une de ses fabuleuses créatures, ou bien il meurt, sa cage thoracique ou bien son crâne s’ouvrant sous les coups de boutoir du Seirei, ce qui est un sort peu enviable.
avatar
Kentaro
Combattant Débutant
Combattant Débutant

Messages : 2047
Date d'inscription : 14/03/2008
Localisation : Muahaha !

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 13 - Les Informations sur les Pirates

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum